Endeuillée par l’attentat d’Argana, la cité ocre a réussi à s’en sortir...

Endeuillée par l’attentat d’Argana, la cité ocre a réussi à s’en sortir indemne

192
0
PARTAGER

Bien qu’endeuillée par l’acte terroriste odieux, qui a soufflé le 28 avril dernier, le café Argana dans la mythique place de Jemâa El Fna, dans une tentative démesurée de porter un coup dur au cœur touristique de Marrakech, la cité ocre a réussi à s’en sortir indemne, déterminée plus forte que jamais à persévérer dans sa dynamique économique et touristique à pas de géant.

Certes, l’acte criminel abject d’Argana a été si dur non seulement pour les victimes, leurs familles et leurs proches mais aussi, pour l’ensemble des Marocains sans exception. Les citoyens n’ont pas en effet hésité à sortir dans les rues pour condamner vigoureusement la violence et l’obscurantisme dans un élan de solidarité et de sympathie, sans précédent, dans le but de démontrer à tout le monde que le Maroc demeurera à jamais une terre de paix, d’ouverture, de coexistence et de dialogue entre les cultures et les civilisations.

Cette solidarité effective a vite dépassé les frontières nationales, puisqu’au-delà des déclarations officielles de la Communauté internationale, des groupes de touristes étrangers ont choisi la cité ocre comme destination de leur séjour et ce, pour montrer à tous que le terrorisme est aveugle et n’a pas d’origine, ni de nationalité et qu’il peut frapper à tout moment et n’importe où.

D’autres touristes ont même refusé d’écourter leur séjour dans la cité ocre après l’attentat d’Argana en continuant à profiter pleinement de leurs vacances.

L’élan de solidarité s’est poursuivi des mois après
Pour manifester cette sympathie et cette compassion avec la ville et ses habitants, des personnalités du monde de la politique, de l’art, de la science, de l’économie, de la culture et du sport ont continué à y affluer en masse, en provenance d’autres villes du Royaume comme des cinq continents, avec au menu des visites au site du drame en vue d’élever des prières pour le repos de l’âme des victimes et redonner vie à la place, à ses coins comme à ses souks traditionnels et ses commerces.

Dans ce sillage et afin de conférer à la mythique Place de Jemâa El Fna sa place de choix et lui accorder tout l’intérêt qu’elle mérite, dans une tentative de panser ses blessures, un collectif associatif en partenariat avec l’Université Cadi Ayyad, les autorités locales, les élus et les professionnels du tourisme ont choisi de célébrer en grande pompe le 10e anniversaire de la proclamation de Jemâa El Fna comme patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Toujours dans cet élan de solidarité avec les victimes, une action des plus originales et inédites fut initiée le 7 mai dernier, baptisée «un weekend jus d’orange», à laquelle ont été associés quelque mille personnes, dont des Marocains et des touristes étrangers.

Capitale du tourisme incentive, Marrakech persiste et signe
Marrakech a toujours suscité l’admiration des organisateurs de congrès et d’événements de grande envergure. Et pour preuve, même avec une conjoncture économique internationale morose, la cité ocre a été durant l’année 2011, au rendez-vous avec une série de manifestations à vocation nationale, régionale, continentale, voire même universelle, touchant les différents secteurs économique, financier, politique, culturel, scientifique et social entre autres.

Dans ce cadre, la ville a accueilli, le 21 janvier 2011, le Forum des caisses de dépôt, un événement placé sous le thème «Le rôle des caisses de dépôt : quelle épargne pour l’investissement à long terme ?», avec la participation de 13 pays à travers le monde.

Les spécialistes de la sécurité en Afrique se sont également donné rendez-vous du 20 au 23 janvier dernier pour la deuxième conférence internationale sur la sécurité en Afrique, placée sous le thème «L’Afrique face aux défis du terrorisme, Aqmi une menace stratégique?».

Au mois d’avril, la société de Télécommunications Arabsat a tenu sa 34e assemblée générale, alors qu’en mois de mai, Marrakech a abrité les travaux du congrès mondial de la Fédération internationale des topographes, avec la participation de 1.700 ingénieurs en provenance des quatre coins du monde.

Marrakech a eu également abrité du 24 au 28 octobre dernier, la 4ème session de la conférence des Etats parties à la Convention des Nations unies contre la corruption.

Les neurologues du monde s’y sont retrouvés du 12 au 18 novembre dans le cadre du Congrès mondial de la neurologie, un événement qui a réuni quelque 3.000 spécialistes en provenance des 4 coins du monde. De même, du 11 au 13 décembre courant, les spécialistes de la finance et des questions boursières se sont réunis dans la cité ocre à l’occasion de la 15e Conférence annuelle de l’African securities exchanges association (ASEA).

Sur le plan culturel, Marrakech n’ a rien perdu de son lustre. Le long de l’année qui s’achève, elle a abrité une série d’activités culturelles et artistiques, dont le Festival International du Film de Marrakech (FIFM) qui a soufflé cette année sa 11ème bougie.

Dans le domaine sportif, outre l’organisation d’une série de manifestations d’envergure, l’événement le plus marquant fut la victoire arrachée le 4 juin dernier au nouveau Stade de Marrakech, par les Lions de l’Atlas face à l’équipe algérienne par 4 à 0, puis devant l’équipe tanzanienne par 3 à 1 (9 octobre) et ce, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique (CAN 2012).

La ville a en outre accueilli le premier Salon international du Sport (15 au 20 mars), le 33e congrès ordinaire de la Fédération internationale du Handball (2 au 5 mai) et de la Fédération Africaine du Handball (5 au 7 mai),

Une dynamique touristique soutenue
Destination phare pour nombre d’investisseurs étrangers, notamment dans le secteur hôtelier et touristique, Marrakech n’a pas connu de stress durant l’année 2011 dans la mesure où, nombre d’enseignes internationales et nationales de renommée n’ont pas manqué d’élargir leurs réseaux à travers l’ouverture de nouvelles unités hôtelières haute gamme. Il s’agit particulièrement du tout prestigieux «Four Seansons» dont la cérémonie d’inauguration a été présidée, le 9 novembre dernier, par LL. AA. RR. les Princes Moulay Rachid et Al Walid Ibn Talal Al-Saoud.

En Chiffres, les projets réalisés en 2011 ont nécessité plus de 3,5 milliards de DH et généré 5.250 emplois directs, pour une capacité litière supplémentaire de 5.360 lits.

Pour nombre de professionnels du secteur, ces performances doivent être appréhendées comme un gage de confiance en la capacité de la ville à assurer son développement et son positionnement comme destination incontournable du tourisme mondial.

map_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires