Entretien du roi du Maroc avec le vice-président américain Joseph Biden

Entretien du roi du Maroc avec le vice-président américain Joseph Biden

359
0
PARTAGER

Elle s’inscrit, également, dans la volonté des deux chefs d’Etat de développer une coopération stratégique triangulaire en Afrique, notamment dans les domaines de l’accès à l’énergie et de la sécurité alimentaire.

Les entretiens entre le souverain et le vice-président américain ont porté sur le renforcement du partenariat stratégique qui lie les deux pays et qui puise sa force dans ses fondements historiques, son socle de valeurs partagées et sa capacité d’adaptation et de renouvellement.

La dernière visite Royale à Washington a permis d’ouvrir de nouvelles perspectives de coopération étroite, à même de répondre à la volonté partagée d’un développement significatif des relations bilatérales et d’apporter des réponses aux défis multiples qui menacent la paix et la stabilité régionales.

L’entretien a aussi porté sur les derniers développements de la question du Sahara marocain, ainsi que les questions régionales et internationales, particulièrement la situation au Sahel et au Moyen Orient, notamment le conflit arabo-israélien.

L’audience royale s’est déroulée en présence de Dwight L. Bush, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Rabat, Anne Patterson, secrétaire d’Etat adjointe aux affaires du Proche-Orient, M. Eric Pelofsky, directeur principal pour l’Afrique du Nord, et M. Daniel Benaim, Conseiller principal auprès du Conseiller à la sécurité nationale.

Etaient présents, du côté marocain, Fouad Ali El Himma, conseiller du roi, Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Rachad Bouhlal, Ambassadeur du Maroc à Washington.

Avant de quitter le Maroc, Bieden doit participer au Global Entrepreneurship Summit. Jusqu’à vendredi, plus de 3.000 entrepreneurs sont attendus à ce forum mondial, auquel participe la secrétaire américaine au Commerce, Penny Pritzker.

Rabat et Washington sont liés depuis 2006 par un accord de libre-échange, cas unique pour les Etats-Unis sur le continent africain.

Depuis 2006, le « commerce global entre les États-Unis et le Maroc a augmenté de plus de 300% », a déclaré Joe Biden au quotidien L’Economiste, en soulignant que Washington considérait ce pays comme « une porte vers l’Afrique ».

 

Actu-maroc.com —————————-

 

Commentaires