Entretiens d’une délégation de l’USFP avec des responsables du PS portugais

Entretiens d’une délégation de l’USFP avec des responsables du PS portugais

216
0
PARTAGER

-ES Nadia El Rhzaoui-

La délégation de l’USFP composée de Mmes Touria Majdouline et Sabah Chraibi, respectivement membre du bureau politique et membre de la commission des relations extérieures de l’USFP, s’est entretenue notamment avec le ministre portugais des affaires étrangères Luis Amado et des parlementaires socialistes en marge de cette rencontre qui a ouvert ses travaux vendredi soir et à laquelle a assisté l’ambassadeur du Maroc au Portugal, Mme Karima Benyaich.

Les membres de l’USFP qui ont également rencontré des représentants de partis socialistes européens et africains présents à ce congrès, ont exposé à leurs interlocuteurs les multiples réformes engagées depuis l’intronisation de SM le Roi notamment en matière de droits humains et du Code de la famille. Les réformes entreprises depuis l’intronisation de SM le Roi ont insufflé une nouvelle dynamique et permis d’asseoir une société plus démocratique et économiquement développée, ont-elle dit, affirmant que le Maroc mène sous l’impulsion du Souverain, de profondes réformes politiques et sociales.

Elles ont par ailleurs indiqué que l’USFP est un partenaire privilégié du PS portugais et européen, notant que la crise économique qui ne cesse de secouer l’économie mondiale depuis bientôt trois ans et les aspirations à une vie meilleure et à des sociétés démocratiques dans beaucoup de pays de la rive sud de la Méditerranée, rendent la vie politique partisane responsable et engagée de plus en plus indispensable.

Les membres de l’USFP ont de même fait savoir que ces entretiens ont porté sur le renforcement des relations entre les deux partis, affirmant qu’il a été convenu d’organiser ensemble et de façon alternative une rencontre de femmes portugaises et marocaines.

Par ailleurs, le Premier ministre portugais démissionnaire José Socrates a promis, lors de la cérémonie d’ouverture de ce congrès, de lutter pour la victoire des socialistes aux prochaines législatives anticipées du 5 juin, rejetant sur l’opposition la responsabilité de l’appel à l’aide financière internationale.

M. Socrates, a accusé le principal parti d’opposition, le Parti social-démocrate (PSD, centre-droit), d’avoir jeté le pays dans les bras du FMI en rejetant le programme d’austérité du gouvernement minoritaire.

Ce congrès de trois jours, doit entériner l’élection de José Socrates en tant que secrétaire général du parti socialiste. Il a été réélu à la tête du parti avec 93,3 pc des votes, un score qui lui permet de se présenter aux élections législatives.

Ce congrès a été également marqué par l’organisation d’un séminaire animé par le ministre portugais des affaires étrangères, le ministre de l’économie et de l’innovation, José Vieira Da Silva et le ministre de la présidence, Pedro Silva Pereira.

Dans son intervention, le chef de la diplomatie portugaise a mis l’accent sur la nécessité de privilégier les relations internationales, affirmant que l’intégration régionale constitue une priorité de l’agenda de la politique étrangère du Portugal. Il a souligné la nécessité de travailler ensemble, dans un contexte de crise et de tensions géopolitiques difficiles, dans le cadre d’un agenda pour faire face aux problèmes que connait l’humanité, plaidant notamment pour le renforcement du dialogue des cultures.

M. Amado a insisté sur l’importance de la sécurité et la stabilité en Méditerranée et au Moyen orient, affirmant que le rôle du Portugal au sein du conseil de sécurité est d’accompagner un agenda international exigeant et de grande responsabilité.

 

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires