PARTAGER

La police espagnole a procédé lundi matin à l’arrestation à Gérone, dans le nord-est de l’Espagne, d’une femme accusée d’endoctrinement et de recrutement de volontaires en vue de les envoyer aux zones de combat contrôlées par le groupe terroriste dit « Etat islamique », annonce le ministère espagnol de l’Intérieur.

La mise en cause, dont l’origine n’a pas été précisée, a été interpellée dans la localité de Figueres en Catalogne, ajoute le ministère espagnol dans un communiqué.

L’opération menée sous la supervision du juge d’instruction et du parquet de l’Audience nationale « reste ouverte », souligne communiqué.

Cette opération de lutte antiterroriste intervient deux jours après l’arrestation d’une jeune fille, âgée de 18 ans à Valence (Est de l’Espagne) qui s’apprêtait à se rendre en Syrie pour rallier le groupe Daech. La prévenue, interpellée par des agents de la Garde civile dans la localité de Gandia à Valence « se dédiait depuis longtemps à la diffusion à travers internet de l’idéologie jihadiste, où elle justifiait les actes terroristes et publiait des vidéos exaltant les exécutions de personnes ».

Commentaires