Essaouira : le secteur de l’emploi renforcé en 2010 (responsable)

Essaouira : le secteur de l’emploi renforcé en 2010 (responsable)

232
0
PARTAGER

Ces mesures notamment les programme « Idmaj », « Taehil » et « Moukawalati », ont permis l’insertion de 522 demandeurs d’emploi, la formation qualifiante de 40 personnes et la création de 9 entreprises, ouvrant dans différents secteurs, a-t-il précisé.

Dans le but d’augmenter le nombre de porteurs de projet et de faire connaître le programme « Moukawalati » au niveau local, l’antenne de l’ANAPEC a procédé, depuis sa création en 2007, à la mise en place de deux guichets d’aide à la création d’entreprises.

L’agence a également réalisé, durant l’année précédente, 58 séances de sensibilisation ayant bénéficié à 454 jeunes souiris issus des différentes communes de la province, a-t-il ajouté, soulignant que le rôle de l’ANAPEC consiste à soutenir les porteurs de projet d’emploi et les encourager à la création des entreprises, notamment pendant la phase critique de démarrage.

M. Ait Tama a émis le souhait de voir le financement des projets de création d’entreprises s’améliorer, à travers une meilleure synergie entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), les banques et le Programme Moukawalati afin de permettre à ce dernier d’atteindre les objectifs escomptés.

Sur les 900 personnes ciblées par le programme « Idmaj », 522 ont été insérées dans le marché de l’emploi, a-t-il poursuivi, ajoutant que 40 candidats ont bénéficié des actions de formation qualifiante dans le cadre du programme « Taehil » financés 100 pc par l’ANAPEC.

Quelque 230 personnes ont aussi bénéficié des ateliers de recherche d’emploi pour acquérir des connaissances et des compétences de base dans la recherche d’information, la prospection téléphonique et la rédaction professionnelle, a-t-il noté.

« Moukawalati » est un programme gouvernemental qui vise la création de 10.000 petites entreprises sur la période 2009-2012 dans toutes les régions et localités du Royaume.

Quant au programme « Idmaj », il vise à faciliter l’accès aux jeunes diplômés à une expérience professionnelle. C’est un contrat d’insertion dont l’objectif est de développer les ressources humaines de l’entreprise et améliorer son encadrement.

Le programme « Taehil » a pour objectif de permettre à l’employeur de réaliser des recrutements pour lesquels il a des difficultés à trouver les candidats ayant les compétences requises et au chercheur d’emploi d’améliorer son employabilité .

Commentaires