Et le rêve continue…

Et le rêve continue…

359
0
PARTAGER

J’ai voulu à travers ces articles dénoncer le statu  quo qui existe actuellement et débloquer cette situation de ni guerre ni paix qui sévit dans notre région maghrébine. J’ai voulu aussi lancer un appel à la réconciliation et à la normalisation  des relations entre nos deux pays. J’ai voulu enfin « réveiller » les bonnes consciences et inciter les hommes de bonne volonté ?et ils sont légion tant du côté marocain que du côté algérien? à bouger dans la bonne direction, à multiplier leurs actions et à tout mettre en œuvre pour dissiper les malentendus et trouver les solutions adéquates à tous les contentieux existant entre les deux pays voisins.

En effet, j’ai constaté  que pour régler le différend Maroco-Algérien, les efforts diplomatiques avaient été en deçà des attentes et n’avaient  pas abouti aux résultats escomptés. Même les instances internationales? organisation des nations unies, organisation de l’unité africaine, la ligue arabe, organisation de la conférence  islamique, organisation des pays non alignés,…? n’ont pas réussi à rapprocher les deux parties du conflit et ont même parfois  œuvré dans le mauvais sens.

Je pense que pour parvenir à une solution définitive où il n’y aura ni vainqueur ni vaincu, toutes les composantes  du peuple marocain et du peuple algérien doivent s’impliquer et ce, pour éviter le pire et préserver l’avenir.

Quel rôle  joue le conseil supérieur  des oulémas dans nos deux pays respectifs ? Quel est le rôle des partis politiques ? Quel est le rôle des représentants des deux nations ? Quel est le rôle des associations et des ONG ? Quel est le rôle des intellectuels  et des journalistes? Qu’attendent-ils pour agir en vue d’éviter un bain de sang entre les deux pays frères et de faire disparaître  toute cette haine et cette rancœur qui se sont accumulées au fil des ans ?

En tant que musulmans, nous sommes- nous appuyés sur le coran et la sunna pour essayer de parvenir à un consensus sur la question  et à une solution équitable et définitive?
Lorsque le roi Mohammed VI a succédé à son défunt père le roi Hassan II et que M. Abdelaziz Bouteflika  a été nommé à la tête de l’Etat Algérien et qu’ils se sont rencontrés à Rabat lors des obsèques de feu Hassan II, j’étais très optimiste et j’ai pensé au fond de moi-même que les choses allaient évoluer et que les relations Maroco-Algériennes  allaient connaître un nouvel élan et une nouvelle dynamique. Malheureusement, j’ai été profondément déçu, car malgré la politique de la main tendue  du souverain marocain et ce, à maintes reprises et malgré le plan d’autonomie proposé par le Maroc, l’Algérie a gardé une position figée et dépassée qui va à l’encontre  des intérêts des peuples du Maghreb.

Les dirigeants  algériens sont restés attachés à leur politique d’ingérence, de dénigrement systématique et d’hostilité à l’égard du Maroc. Ils ont préféré  persister dans l’erreur tout en sachant pertinemment que l’erreur reste une erreur, et que même si elle est répétée, elle ne deviendra jamais une vérité.

Faut-il pour autant baisser les bras ou faut-il encore espérer ? Faut-il encore rêver ou doit-on s’interdire de rêver ?
En ce qui me concerne, le rêve continue, et il deviendra un jour avec l’aide de Dieu le très haut une réalité.
« J’ai rêvé que suite à l’invitation de leur frère le serviteur des lieux saints le roi Abdallah Ben Abdelaziz Al Saoud  d’Arabie Saoudite, le souverain marocain Mohammed VI et le président algérien  Abdelaziz Bouteflika s’étaient déplacés  à la Mecque pour y faire le pèlerinage de la Omra ; puis ils s’étaient rendus à Médine  où ils se sont recueillis sur la tombe du prophète Sidna Mohammed ?que la paix et le salut d’Allah soient sur lui ? avant de se réunir à huit clos au sein d’Al Masjid  Annabawi  sous l’égide du roi Abdallah . Après plusieurs heures de concertations et de pourparlers, un communiqué commun a été publié annonçant la fin du différend Maroco-Algérien sur l’affaire du Sahara, la création d’une commission  mixte, la reprise des relations diplomatiques et la réouverture des frontières.
Durant la même année, le roi Mohammed VI et le président  Algérien ont été récompensés pour leur courage politique et leurs actions et ont reçu le prix Nobel de la paix».

Ce rêve n’est pas une utopie .Je suis intimement convaincu qu’il suffit d’un simple déclic ?une intervention divine notamment? pour que ce rêve se transforme en réalité.
« C’est Lui qui t’a soutenu par Son secours, ainsi que par (l’assistance) des croyants. Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n’aurais pu unir leurs cœurs ; mais c’est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage ».  AL-ANFAL

«Seigneur ! Assiste-nous par un effet de Ta grâce et fais que notre conduite soit conforme à la rectitude !»      Al-KAHF
Puisse Dieu le tout-puissant nous éclairer et nous guider sur la bonne voie! Puisse-t-il aussi nous  aider à concrétiser le rêve maghrébin !

AHMED ADDOU

Professeur de Français à Oujda

Commentaires