Etats-Unis: une élue grièvement blessée dans un attentat qui a fait 6...

Etats-Unis: une élue grièvement blessée dans un attentat qui a fait 6 morts

258
0
PARTAGER

Le président Barack Obama, qui est intervenu en direct à la télévision, a dénoncé « une tragédie pour tout le pays ». Il a précisé qu’un juge et une enfant de neuf ans avaient péri dans la fusillade qui a fait selon lui « au moins cinq morts ». Les autorités locales ont indiqué que six personnes avaient succombé à l’attentat et que 12 autres avaient été blessées, dont plusieurs grièvement.

Arrêté sur les lieux, le tireur, Jared Lee Loughner, a 22 ans, est connu des services de police et n’a pas agi seul, a déclaré à la presse Clarence Dupnik, le shérif du comté de Pima en charge de l’enquête.
« Il y a des raisons de croire qu’il est venu là avec un autre individu », a-t-il dit.

Après avoir été prise pour cible lors d’une réunion politique à Tucson (sud-ouest), Mme Giffords a été opérée et l’hôpital s’est dit « optimiste » quant à ses chances de récupération. Plusieurs médias avaient initialement fait état de son décès.

« Non, la parlementaire n’est pas décédée. Elle est dans un état grave et l’intervention chirurgicale est terminée et je suis à ce stade optimiste quant à sa récupération », a déclaré le Dr Peter Rhee, patron du service de chirurgie de l’hôpital universitaire de Tucson, dans une conférence de presse. Il a précisé que la parlementaire avait été touchée par une seule balle qui lui a traversé le crâne.

Le shérif Dupnik a indiqué de son côté que le tireur avait « un passé agité » et des antécédents judiciaires pour des faits criminels, mais a précisé qu’il était sain d’esprit et qu’il gardait jusqu’à présent le silence durant son interrogatoire par les policiers.

Il a ouvert le feu alors que Gabrielle Giffords participait à un rassemblement politique sur le parking d’un grand supermarché.
Selon la radio publique NPR, il a cherché à s’enfuir et a été plaqué au sol par un témoin avant d’être arrêté.
Un témoin, Andrea Gooden, qui se trouvait dans un bureau de l’autre côté de la rue, a indiqué à la chaîne Fox News avoir entendu une multitude de coups de feu suivie « immédiatement après de personnes courant sur le parking ».
Un autre témoin a dit à CNN avoir compté de 15 à 20 coups de feu et vu des personnes fuyant la scène en criant, avant que la police et les véhicules de secours n’arrivent sur les lieux environ deux minutes plus tard.
« C’était comme une salve de feux d’artifice », a déclaré Tony Martinez, 31 ans, un employé de restaurant témoin de la scène. « C’est arrivé si vite. Après, c’était le silence, mais c’était la confusion, il y avait des corps partout ».

Plus tard, Fox News a indiqué que les autorités américaines enquêtaient sur un colis suspect adressé au bureau de la parlementaire. Le colis, envoyé avant la fusillade, se présentait comme une boîte de café, selon la chaîne qui n’a pas fourni d’autres détails.

Gabrielle Giffords a été élue pour la première fois à la Chambre des représentants en 2006. Barack Obama l’a qualifié « d’amie » et promis une enquête exhaustive sur l’attentat. Il a indiqué avoir dépêché sur place le directeur de la police fédérale (FBI), Robert Mueller.
Blonde et élégante, Gabrielle Giffords est mariée à l’astronaute Mark Kelly, qui doit rejoindre au printemps son frère jumeau à bord de la station spatiale internationale. Elue d’un Etat plutôt à droite, elle est considérée comme l’une des centristes du parti démocrate.

Parmi les nombreux hommages, l’ancienne candidate républicaine à la vice-présidence, Sarah Palin, a adressé un message de sympathie à l’élue ainsi qu’aux familles des victimes.
Mme Palin avait par le passé critiqué Mme Giffords pour avoir voté en faveur de la réforme de la couverture santé du président Obama, adoptée au Congrès en mars. La circonscription de Mme Giffords était ainsi marquée d’une cible sur une carte des Etats-Unis diffusée par Mme Palin avant les élections législatives de novembre.

La police du Capitole, chargée de la protection des parlementaires à Washington, a appelé ces derniers à « prendre des précautions raisonnables pour leur sécurité ».

AFP

Commentaires