PARTAGER

Une fois n’est pas coutume, les ménages marocains ont moins consommé cette année durant la première moitié du mois de ramadan, un moins au cours duquel, les produits alimentaires atteignent des pics au grand bonheur des distributeurs, petits et grands qui ne s’expliquent toujours pas cette baisse mystérieuse.

Selon les premiers chiffres avancés, cette baisse se situerait entre trente et cinquante pour cent en comparaison avec les années précédente. Tous les produits sont concernés, qu’ils soient alimentaires comme le lait, les légumes, la viande, le thé, le café et les sodas ou non alimentaires comme la lessive et les couches pour bébés. Les premières raisons avancées pour expliquer ce phénomène insistent sur un nouveau mode de consommation imposé à la fois par la crise économique et son corollaire du gel des salaires, le souci d’économiser en prévision des dépenses liées aux vacances; et plus généralement à la hausse des prix en cette période qui agit négativement sur le moral des ménages. Des ménages dont les portefeuilles sont très sollicités durant tout l’été et sans répit avec les dépenses du ramadan, celles des congés annuels et de la rentrée scolaire, sans oublier la fête du sacrifice du mouton qui interviendra dans la foulée, au début du mois de septembre.

Commentaires