Evénements de la ville de Laayoune: Quelques leçons à retenir

Evénements de la ville de Laayoune: Quelques leçons à retenir

362
0
PARTAGER

La presse espagnole n’a pas une tradition car nous pouvons parler de presse de tradition hispanique existante dans les pays d’Amérique Latine  .autrement plus courageuse et moins inféodée à des milieux occultes comme ceux relevant de lobbies colonialistes, des affidés de ce fameux et non moins condamnable’ Parti¨Popular « , réactionnaire , ultra conservateur, fasciste et raciste, dont un récent dirigeant, en l’occurrence Javier Maria Aznar, venu bomber le torse dans une province marocaine comme Mellilia.

 

La transition est toute faite car il est facilement aisé de concevoir que tous nos maux ou du moins en partie viennent de là.

La presse espagnole, ou du moins l’une de ses franges, obsédée par le Maroc, devrait militer, si elle en a le courage politique et si elle a été éduquée à un sens de l’histoire, faire sienne, le juste retour de Sebta et Mellila aux couleurs marocaines.

Une autre leçon nous vient justement du gouvernement espagnol de Monsieur Zapatero, un socialiste démocrate sincère, aux ambitions méditerranéennes et européennes solidaires avec la rive sud de la mare-nostrum, quand il condamne les dérapages d’une certaine partie rétrograde et anti-professionnelle des medias espagnoles.

Pour notre part, gouvernement et société civile marocains, nous nous devons de repenser toutes ces erreurs qui viennent d’être commises et d’en tirer toutes les conséquences. Comme à chaque chose malheur est bon, il serait grandement utile et salvateur de nous mobiliser, d’appeler nos frères et sœurs des provinces sahariennes à dépasser les égoïsmes et se mobiliser autour des réformes indispensables qui doivent conditionner l’avenir de tous ceux qui ont fait le pari de construire, développer, et enrichir sans discrimination aucune, autour de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une réalité qui s’appelle le Sahara Marocain.

Jalil Nouri

Commentaires