Examen à Rabat des mécanismes adoptés par l’UNESCO en matière de développement...

Examen à Rabat des mécanismes adoptés par l’UNESCO en matière de développement culturel (rencontre)

214
0
PARTAGER

Initiée sous le thème « la Culture et le développement », cette rencontre a permis aux intervenants de débattre de la nouvelle approche adoptée par l’UNESCO visant à intégrer la culture dans le développement, ainsi que des nouveaux outils qui seront mis à la disposition des décideurs.

Ils ont également mis l’accent sur le rôle de la culture dans le développement à travers la création d’opportunités d’emploi et des richesses ainsi que la lutte contre la pauvreté outre le renforcement de la cohésion sociale.

Les participants ont aussi mis en exergue le rôle de la culture dans l’enrichissement du débat, de l’échange des expériences et des points de vues sur les nouveaux défis que posent les politiques et les nouvelles stratégies culturelles.

Ils ont en outre passé en revue la situation actuelle en matière de politique culturelle et les défis qu’elle pose au Maroc, se déclarant favorable à une « lecture générale et globale » de cette politique en vue d’en relever les points forts et en combler les lacunes.

Les intervenants ont cherché, à cette occasion, de présenter une vision globale des relations entre la culture et le développement ainsi que les nouvelles approches qui doivent être adoptées dans le but d’assurer une meilleure intégration de la composante culturelle dans tout processus de développement.

Ils ont mis l’accent sur les importants investissements dans l’industrie culturelle (cinéma, télévision, musique, informatique…) et les profits réalisés dans ce domaine, ce qui témoigne du rôle important de cette industrie dans l’économie mondiale.

D’autre part, ils ont été unanime à souligner le rôle pionnier de la culture dans le développement local, rappelant son impact positif sur les économies locales. « La culture peut constituer un levier d’intégration sociale de personnes ou de sociétés en situation difficile », ont-ils poursuivi.

Par ailleurs, le secrétaire général du ministère de la Culture, Ahmed Gouitaa, a indiqué que cette rencontre sera suivie par l’organisation à la mi-mars d’un atelier, à Meknès, dont l’objectif est de soutenir les capacités nationales dans les domaines de l’élaboration, du suivi, de la gestion et de l’évaluation des politiques, des programmes et des projets culturels visant à développer la culture et les intégrer dans les stratégies du développement.

Il a affirmé que la culture a connu plusieurs mutations durant les dernières décennies, liées notamment aux changements des systèmes socio-économiques engendrés par la migration des populations et l’utilisation des nouvelles technologies.

Le Maroc reconnait l’importance de la culture en tant que socle de développement économique, a-t-il estimé, soulignant que le ministère de la Culture veille à acquérir les différents outils modernes de programmation, de gestion et d’accompagnement des projets concrétisant la stratégie nationale du développement culturel.

Pour sa part, le représentant de l’UNESCO pour le Maghreb, Philipe Quéau, a affirmé que cette organisation a élaboré un nouveau cadre international dédié à la politique culturelle qui permet de définir les domaines d’intervention, des facteurs d’innovation dans le domaine de la gestion culturelle pour assurer le développement humain et la cohésion sociale.

Initiée par le ministère de la Culture, en collaboration avec l’UNESCO et l’Agence espagnole pour la coopération internationale (AECID), cette rencontre a été marquée par la participation de plusieurs experts marocains.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires