PARTAGER

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche et la proclamation de ses lois anti-immigration et ses déclarations hostiles aux musulmans, les marocains établis aux Etats-Unis de manière tout à fait légale, constituent la première communauté à avoir pris les devants pour engager les démarches afin d’aller trouver refuge dans le Canada voisin.
Pays plus accueillant et plus tolérant où vit une importante diaspora marocaine, bien intégrée et connue pour sa réussite sociale, le Canada enregistre ces jours-ci dans ses bureaux d’immigration une arrivée massive de nationaux souhaitant refaire leur vie, surtout dans la partie anglophone de ce pays, tout en restant proche de leurs familles et amis restés aux Etats-Unis et qui ne craignent pas l’arrivée des mauvais jours annoncés par la remise dans le circuit législatif du décret Trump qui n’a opéré que quelques retouches par rapport au décret initial sans rien changer ni à l’esprit ni au fond de son texte qui ne fait que reprendre ses promesses électorales résumées dans la célèbre formule « America first », traduisez l’Amérique d’abord. En allant renforcer les rangs de la communauté marocaine au Canada, ces américains d’origine marocaine, ont compris très tôt, que même dans leur cas, il n’y a rien à espérer de l’Amérique de Donald Trump,  puisqu’elle restera un pays à deux vitesses pour ses propres ressortissants. Les musulmans et arabes d’entre eux n’y ayant plus place.

Commentaires