Exposition à Rabat sous le thème « la sagesse des proverbes » pour lutter...

Exposition à Rabat sous le thème « la sagesse des proverbes » pour lutter contre la corruption

255
0
PARTAGER

Lors de cette manifestation, des artistes plasticiens proposeront un travail réalisé à partir d’une expression anti-corruption et deux autres œuvres qui seront mises en vente, sachant que 30 pc des recettes iront au profit de projets anti-corruption, indique un communiqué de Transparency Maroc. Les écrivains, quant à eux, présenteront des textes qui seront lus par un lecteur professionnel.

A Rabat, seront mis en avant les textes de Mourad Alami, Driss Azdoud, Abdellah Baïda, Tahar Benjelloun, Ali Benmakhlouf, Rachid Benzine, Lahcen Berkoule, Driss Bouissef Rekab, Fatéma Chahid, Jacob Cohen, Youssef Amine El Alamy, Mohamed Hmoudane, Driss Ksikes, Jamal Eddine Naji, Omar Ouchen, Abdelhak Sarhane et Moha Souag.

A cette occasion, un hommage sera rendu à Tayeb El Alj et à feu Mustapha El Kasri pour leur long et ferme engagement contre la corruption.

Les différentes contributions des artistes-peintres, des auteurs de textes et d’expressions feront l’objet d’une publication avec le concours de «Tarik Editions» et l’appui financier de la Fondation Friedrich Ebert.

A cet effet un Livre d’or sera mis à la disposition de tous ceux qui voudraient proposer une ou plusieurs expressions pour enrichir ce patrimoine collectif.

Poursuivant la quête pour le rayonnement de ce plaidoyer, Hakima Lebbar (membre du Conseil national de Transparency-Maroc) a conçu et développé un projet autour de proverbes et adages qui évoquent la corruption en langues parlées arabe et amazigh.

Cette initiative vise à créer, à partir de la forme syntaxique du proverbe, de nouvelles expressions qui mobilisent les citoyens contre les pratiques de corruption et appellent à leurs condamnations.

Avec l’aide du célèbre dramaturge et poète Tayeb El Alj, du journaliste-écrivain Khalid Jamai, ainsi que de Zakia Iraqui (linguiste, directrice du dictionnaire Colin d’arabe dialectal), Driss Azdoud (chercheur à L’IRCAM) et Ait Maghrad Khettouch (enseignant), une liste d’expressions a été arrêtée et soumise à de nombreux artistes et écrivains pour les inviter à s’en inspirer afin de produire un travail dans le même esprit.

Des ateliers ont été également organisés avec des élèves de plusieurs collèges à Kénitra, Beni Mellal et Casablanca pour forger de nouvelles expressions contre la corruption.

Ces expressions, calligraphiées par Mohamed Qarmad, Smail et Rachid Bourqaiba, seront exposés avec les travaux des artistes.

Depuis sa fondation en 1996, Transparency Maroc s’est appuyée sur l’engagement des intellectuels pour approfondir la connaissance du phénomène de la corruption et améliorer la pertinence de son plaidoyer en faveur de l’intégrité.

Le génie créateur des chercheurs, écrivains, poètes, dramaturges, plasticiens et professionnels de la communication a permis à l’association de mieux porter le message de lutte contre la corruption au cœur de la société et en marquer durablement les esprits.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires