FACEBOOK: LES SCANDALES A MARRAKECH

FACEBOOK: LES SCANDALES A MARRAKECH

1283
0
PARTAGER

Ces documents piratés à l’insu des victimes ainsi que des conversations privées ont même poussé, grâce à un effet d’entrainement, à la création prolifique de pages similaires dans d’autres villes marocaines qui fleurissent sur le net avec des appellations telles que : Scoop Settat, Scoop Tanger, Scoop Rabat, … Jamais une telle contamination et un tel phénomène dangereux pour la vie privée d’autrui n’avaient déjà eu lieu. La panique est générale un peu partout et tout le monde commence à se méfier de tout le monde au sein de la jeunesse après plusieurs drames enregistrés ici et là: tentatives de suicide, abandons scolaires, reniements familiaux, fugues…les commissariats de Marrakech surtout, continuent d’être inondés de plaintes contre X. Cet X est désormais connu des services de police de la brigade scientifique qui ont réussi à le démasquer dans un quartier populaire de la ville. Il a avoué dans un premier temps son forfait avant de se rétracter. Selon les enquêteurs , l’adolescent aurait pris goût à son habitude après avoir remarqué le buzz que faisaient ses dénonciations sur le net. De même, ils restent convaincus qu’il dispose de complices dans la mesure où le phénomène se poursuit bien qu’il soit en état d’arrestation. Entre-temps, les dégâts irréparables sont là et des centaines de jeunes filles traumatisées à jamais pour avoir dévoilé un peu de leur intimité sur les réseaux sociaux, Facebook surtout, qui, curieusement, n’a toujours pas réagi pour supprimer la page en question , bien qu’il ait été tenu informé par les services de police marocains.

 

 

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires