PARTAGER
Prenant à contre-pied tous les pays du Conseil de Coopération du Golfe, tous de solides alliés du Maroc, le Koweït serait-il en passe de se rapprocher de l’Algérie au point de soutenir le Polisario, comme gage de bonne volonté ?
C’est en tout cas l’impression que semble donner cet émirat après sa décision inattendue de rester assister aux travaux du dernier sommet Arabo-Africain duquel se sont retirés, outre le Maroc, tous les autres pays du Golfe en plus de la Somalie pour protester contre la présence de la pseudo République Sahraouie, non reconnue en tant qu’état, il faut le rappeler par l’ONU.
Sans s’excuser de ce geste inamical, le contraire eût été étonnant, le Koweit a rappelé qu’il avait accueilli les indépendantistes sahraouis lors du dernier sommet Arabo-Africain qu’il avait organisé et qu’il n’était lié par aucun engagement diplomatique pour boycotter la présence des séparatistes dans toute conférence à laquelle il prend part.
Pour l’instant, le royaume n’a pas fait beaucoup cas de ce manque de solidarité de la part du Koweit et semble surtout soucieux de ne pas mettre les autres pays du Conseil de Coopération du Golfe dans l’embarras. Mais la crise est bien là.

Commentaires