Faits divers… Les responsables ont-ils payé ?

Faits divers… Les responsables ont-ils payé ?

689
0
PARTAGER

En cette période de vaches maigres en matière d’infos puisque l’actualité est apparemment en congé, il est bon puisque légitime, de remuer le couteau dans la plaie des faits divers retentissants qui ont fait sensation cette année.
Ainsi, il y a eu les enfants qui ont succombé à l’incendie de leur véhicule lors de l’accident de Tan-Tan, les petits de Benslimane qui se sont noyés dans la plage de Oued Cherrat, l’immeuble qui s’est effondré au quartier Bourgogne, à Casablanca, et les meurtrières inondations qui ont emporté des vies dans la province d’Errachidia.
Pour chercher des points communs ou trouver des similitudes entre ces catastrophes, il ne faut pas se mettre à aller chercher très loin !
Il y a tout d’abord le fatalisme des Marocains qui s’en remettent au Bon Dieu Tout Puissant lorsqu’ils perdent l’un des leurs.
Mais, il y a surtout le fait que personne n’a payé pour ces pertes puisque la loi a laissé en paix les responsables.
Lorsqu’un fait divers survient, c’est toujours – comme il n’y a pas de fumée sans feu – le résultat d’un certain nombre de négligences ou de défaillances que la justice ne vient pas sanctionner puisque notre société préfère noyer le poisson dans le fatalisme.
On se rappelle – et comment ? – du scandale du complexe My Abdallah et comment l’image du pays a été ternie et plongée dans la boue par l’incompétence du ministère de la J et S.
Pire, lorsque la corruption et le détournement de fonds sont de la partie… un fait divers peut toujours se produire pour trahir les hors-la loi !
Que Dieu vous épargne les catastrophes qu’un inconscient ou des irresponsables pourraient mettre sur votre chemin.

Par Hafid FASSI FIHRI

Commentaires