PARTAGER

L’actuel président de la fédération royale marocaine de football, Faouzi Lakjaa, vient de permettre au Maroc de remporter une grande victoire contre l’Algérie en se faisant élire au sein du comité exécutif de la CAF, la Confédération Africaine de Football pour représenter la zone nord du continent, un poste occupé pendant de longues années, par son homologue algérien, Raouraoua, qu’il a battu par 41 voix contre 7 à l’issue d’un vote historique dans la foulée de celui de l’Union Africaine.

Tout comme le ferait la diplomatie marocaine,  le représentant marocain a fait un véritable forcing et une campagne réussie de relations publiques pour gagner son siège, une victoire éclatante qui coïncide avec une autre défaite, celle du camerounais, Issa Hayatou, l’ancien patron de la confédération africaine, qui était en poste depuis 1988 sans interruption. Cette élection tombe à pic pour la défense du projet d’organisation tripartite avec l’Espagne et le Portugal, de la coupe du monde 2026, un projet soutenu par la Fifa, la fédération internationale.

Faouzi Lakjâa a réussi avec brio son examen de passage au sein de l’instance africaine, au plus grand bonheur du football national et ses ambitions.

Commentaires