PARTAGER

En réaction à la fermeture de trois mosquées aujourd’hui, le Premier ministre français, Manuel Valls, a annoncé sur France 3 qu’«il n’y a pas de place pour les ennemis de la République».

«Il n’y pas de place pour ceux qui préparent ces actions de radicalisation qui peuvent mener au terrorisme», a-t-il ajouté, après que le gouvernement eut annoncé aujourd’hui la fermeture de mosquées présentées comme salafistes depuis l’instauration de l’état d’urgence.

Commentaires