PARTAGER

Le conseil de la ville de Fès a décidé d’interdire la mixité dans les spas et les centres de beauté et de coiffure lors de sa session tenue le 1erfévrier.

L’information a été révélée par L’Economiste et relayée par Atlantic Radio le 2 février. La veille, le Conseil de la ville de Fès, réuni pour sa session de février, a décidé d’interdire les espaces mixtes dans les spas, les centres de beauté et de coiffure. Une décision prise à l’unanimité des membres du conseil, dominé par le PJD et présidé par l’ancien ministre du Budget, Driss El Azami El Idrissi (PJD), d’après Younès Saâd El Alami, le correspondant de l’Economiste.

Désormais, les salons de coiffure devront disposer d’espaces séparés pour la gent masculine et la gent féminine. La décision a pris effet dès la fin du conseil, dont le procès-verbal a été communiqué aux autorités locales. Le conseil communal a par ailleurs interdit l’ouverture de ces établissements au niveau des immeubles.

Commentaires