FESPACO: le Prix  »talent émergent » décerné au jeune cinéaste marocain Fadil Chouika

FESPACO: le Prix  »talent émergent » décerné au jeune cinéaste marocain Fadil Chouika

470
0
PARTAGER

La remise des prix spéciaux a été organisée, vendredi soir à Ouagadougou, à la veille de la clôture de la 23ème édition du Fespaco. Le grand prix de la biennale du septième art africain, l’Etalon d’Or de Yennega sera remis samedi soir lors d’une grande cérémonie présidée par le Chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré.

 »La main gauche » relate le calvaire de Abdelali, un jeune garçon gaucher, dans un milieu traditionnel qui bannit l’usage de la main gauche et l’assimile à un péché.

Le cinéma marocain a également été primé dans la catégorie  »Film d’école » à travers le prix  »Réné Monory » du Conseil général de Vienne qui a été décerné au jeune étudiant Bossou Massino de l’Ecole Supérieure des Arts Visuels (ESAV) de Marrakech, pour son film « Nuit de noces ».

Le cinéma marocain, qui est en tête des palmarès de cette biennale du cinéma africain avec le Mali (trois Etalon d’Or chacun), est présent en compétition officielle de cette 23ème édition avec trois films. Il s’agit d »’Androman mindamoua fahm » (De sang et de charbon) de Az El-Arab Alaoui Mharzi,  »Les chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch et  »Love in the Medina » (les ailes de l’amour) de Abdelhaï Laraki. Voici par ailleurs le palmarès des prix spéciaux de la 23eme édition du Fespaco : -Prix talent émergent de l’OIF : « La main gauche » de Fadil Chouika (Maroc) -Prix de l’espoir : « Le bois de la survie » de Abraham Fofana (Guinée Conakry) – Prix Sembène Ousmane de la Fondation Ecobank : « Toiles d’araignées » du malien Ibrahima Touré et « Tey/Aujourd’hui » d’Alain Gomis (Sénégal) – Prix de l’intégration de l’UEMOA: « La pirogue » de Moussa Traoré (Sénégal) – Prix Inaco: « Tey/Aujourd’hui » d’Alain Gomis (Sénégal) – Prix Critique africaine de la cinématographie: « One man’s showv de Newton Aduaka (Nigéria) – Prix ACP-Culture: « The cut » de Beryl Magoko (Kenya) – Prix de la chance, LONAB: « Sur la route d’un ange » Thierry Roland Ntamack (Cameroun) – Prix Réné Monory du Conseil général de Vienne: « Nuit de noces » de Massino Bossou (Maroc) – Prix Nescafé jeune espoir: « Une couleur de vie » Hurel Régis Béninga (Centrafrique) – Prix SIGNIS: « Terre et fils » Fernand Lepoko (Gabon) – Prix MDHPC: « Rencontre virtuelle » de Ayeman Aymar Esse (Bénin) – Prix Femmes pour l’Afrique : « Même pas mal » de Nadia El Fani (Tunisie) – Prix Conseil supérieur de la communication: « Congé de mariage de Aboubakar Diallo (Burkina Faso) – Prix santé et sécurité au travail: « Le prix de l’effort » de Nantenaina Rakotondranivo (Madagascar) – Prix Dan-Faso: « Ini Hono Izi Ravorona » de Sitraka Randriamahaly (Madagascar) – Prix Initiative pauvreté et environnement: « Le bois de la survie » de Abraham Fofana (Guinée) – Prix graines de baobab:  » Zamaana/Il est temps » de Zalissa Zoungrana-Babaud (Burkina Faso) – Prix Afrikenous: « Le prix de l’effort » de Nantenaina Rakotondranivo (Madagascar) -Prix de la commune de Ouagadougou: Ils sont fous, on s’en fout de Seydou Coulibaly (Côte d’Ivoire) -(MAP)-

 

 

Actu-maroc.com

Commentaires