PARTAGER

La commission électorale de la Fifa a validé jeudi les candidatures de cinq postulants pour l’élection à la présidence de la Fifa, écartant celle du Libérien Musa Bility tandis que celle de Michel Platini ne sera étudiée qu’à la fin de sa suspension.

« La commission électorale ad-hoc a déclaré cinq candidats éligibles pour se présenter à l’élection à la présidence de la Fifa », prévue lors d’un congrès extraordinaire le 26 février à Zurich, a indiqué la Fifa dans un communiqué.

La commission électorale de la Fifa, à l’issue d’un contrôle d’intégrité des postulants, a ainsi validé les candidatures du Jordanien le prince Ali, du cheikh Salman (Bahreïn), du Français Jérôme Champagne, de l’Italo-Suisse Gianni Infantino et du Sud-Africain Tokyo Sexwale.

En revanche, la commission a rejeté la candidature du président de la Fédération de football du Liberia, Musa Hassan Bility, « au vu du rapport d’intégrité le concernant », a indiqué la commission dans son communiqué sans préciser les raisons de ce rejet.

La candidature de Michel Platini, président de l’UEFA, suspendu pour 90 jours le 8 octobre, ne sera pas étudiée par la commission électorale ad hoc avant l’expiration de sa suspension, fixée au 5 janvier, ou avant la levée de celle-ci, avait déjà indiqué la Fifa le 20 octobre. La commission « prendra sa décision » à ce moment là, avait expliqué le président de la commission électorale, Domenico Scala.

Michel Platini a été suspendu en raison des doutes pesant sur un versement de 1,8 million d’euros reçu en 2011 de la part de Joseph Blatter pour une mission effectuée entre 1999 et 2002. Démissionnaire de son poste de président de la Fifa depuis le 2 juin, M. Blatter est également suspendu 90 jours, notamment pour ce même versement.

Commentaires