PARTAGER

Il aura fallu toute l’insistance de son président pour que la « COP 22″ se termine dans les délais impartis, lui qui a prié les participants aux négociations de conclure rapidement en invoquant l’avion qui l’attendait pour rejoindre le roi Mohammed VI en déplacement en Afrique de l’Est.

Mezouar n’aura pas obtenu gain de cause puisque la séance finale se prolongera au-delà de minuit avant d’accoucher dans la douleur et sans grande surprise, d’une déclaration en demi-teinte et consensuelle qui insiste pour que les efforts continuent à être déployés à l’horizon 2018 pour contenir le réchauffement de la planète en deçà des 2 degrés C et de respecter les engagements contenus dans les accords de Paris lors de la « COP 21″ qui restent la référence en la matière.

En d’autres termes, ce teste condamne la « COP » de Marrakech a rester dans l’ombre de celle de Paris jusqu’à la prochaine conférence qui aura lieu en Allemagne l’an prochain mais sous la présidence des Ils Fidji qui ne peuvent l’organiser chez elles pour des questions de logistique.

Il n’empêche que le Maroc aura tenu tous ses engagements jusqu’au bout et qu’il en recueillera les fruits pendant de longues années encore pour cette « COP 22″ mémorable.

Commentaires