PARTAGER
L’alliance au sein de la majorité gouvernementale en cours de discussion n’aura pas lieu de sitôt avec la formation du RNI et son nouveau chef, le ministre sortant de l’agriculture Aziz Akhenouch, qui a vu ses relations avec le chef du gouvernement désigné Abdelilah Benkirane se dégrader considérablement et aggraver la crise gouvernementale, ce qui reporte une nouvelle fois, l’annonce de l’accord sur la formation du nouveau gouvernement aux calendes grecques ou plutôt marocaines.
Déjà très fragiles, les relations entre les deux hommes sont au plus bas au point qu’ils ne se parlent plus ni se serrent la main comme ont pu le constater les présents à leur rencontre fortuite dans les allées de la « COP 22″ alors qu’Aziz Akhanouch a jugé fort déplaisante la vidéo récemment diffusée sur une intervention du leader des islamistes Benkirane dans laquelle il fait , en le nommant , un procès en règle à Akhenouch et à sa formation du RNI à qui, il impute le retard enregistré dans la formation du gouvernement dont il aura la charge, le tout avec des propos peu amènes et un ton vindicatif.
Ce retournement de situation augure-t-il un éloignement du RNI du futur gouvernement? Nombreux sont ceux à être prêts à le pârier en tout cas.

Commentaires