Fin des échanges de tirs à Tunis, un nouveau gouvernement annoncé lundi

Fin des échanges de tirs à Tunis, un nouveau gouvernement annoncé lundi

320
0
PARTAGER

Les tirs nourris ont d’abord peu à peu baissé d’intensité, puis totalement cessé à la nuit tombée dans le centre de la capitale, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Peu avant la fin de ces tirs, l’hélicoptère de l’armée qui survolait la zone du ministère de l’Intérieur, pour apparemment guider les policiers sur le terrain, s’est retiré.

La composition du nouveau gouvernement tunisien doit être annoncée lundi matin, trois jours après la fuite de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, a indiqué dimanche une dirigeante d’un parti d’opposition, selon qui les partis auparavant proches du pouvoir en seront écartés.

« Il a été décidé de manière consensuelle d’écarter les partis pro-gouvernementaux. Le nouveau gouvernement sera composé de représentants du mouvement Ettajdid (Renaissance), du PDP, du Front démocratique pour le travail et les libertés (FDTL), ainsi que de personnalités indépendantes », a déclaré à l’AFP Maya Jribi, secrétaire générale du Parti Démocratique progressiste (PDP, opposition légale la plus radicale en Tunisie), à l’issue d’une réunion des principaux partis politiques avec le Premier ministre, Mohammed Ghannouchi
Ces trois formations faisaient partie de l’opposition légale dans le pays.

Le président Ben Ali a été victime d’un mois de révolte populaire sans précédent contre son régime, qui a embrasé le pays et fait des dizaines de victimes, tombées sous les balles des forces de l’ordre.

Le président déchu a pris la fuite vendredi vers l’Arabie Saoudite, après 23 ans de règne sans partage.

AFP

Commentaires