Fini le paradis fiscal pour les entraineurs sportifs et les joueurs

Fini le paradis fiscal pour les entraineurs sportifs et les joueurs

341
0
PARTAGER

Cette mesure rentre dans le cadre de la loi 09/30 relative à l’impôt sur les sociétés sportives. Les joueurs et les entraineurs ont toujours été exempts malgré qu’ils disposent d’un contrat de travail. Ça n’avait rien à voir avec une quelconque évasion fiscale mais était accepté par l’Etat lui-même au vu de la situation d’indigence des clubs et donc à la faiblesse des salaires. Le Ministère des Finances s’était d’ailleurs heurté à ces éléments quand il a voulu passer à l’acte en 1998.

Aujourd’hui, la réalité est autre. Le niveau des salaires des joueurs et entraineurs a de quoi faire pâlir de jalousie plus d’un cadre qui a passé sa vie dur le banc de la fac ou des grandes écoles. Cela donne également un sentiment d’iniquité chez les bas salaires qui, malgré leur modestie, sont imposables à la source.

Un chercheur dans le domaine du sport a évalué le manque à gagner pour l’Etat à quelques 55.000.000 DH par an (4,5 millions d’euros).

__________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires