Flash-news : jeudi 10 avril 2014

Flash-news : jeudi 10 avril 2014

430
0
PARTAGER

 

A la Une du New York Times, les « mules » de Mélilla… Le Maroc et ses habitants ne font pas souvent la Une du grand quotidien américain « The New York Times », mais l’édition du 31 mars dernier déroge à cette règle…En effet, le numéro daté du dernier jour du mois de mars 2014   consacre sa « covert front page » à la triste vie et aux souffrances de ces Marocaines qui habitent les zones frontalières des enclaves espagnoles de Sebta et Mélilla, portant sur leur dos, chaque jour, des charges dont le poids est souvent supérieur à 100 kilogrammes. Ces ballots, dont le contenu est essentiellement constitué d’appareils électroniques, d’électro-ménager (y compris des machines à laver et des réfrigérateurs !), de produits alimentaires ou cosmétiques, sont en réalité achetés par des commerçants marocains qui « se font livrer la marchandise » grâce à ces frontalières, qui disposent d’un laissez-passer permanent pour entrer dans les enclaves. Leur noria, qui rappelle tristement le mythe de Sisyphe, est légale, puisque tout ce qui est porté par un individu traversant la frontière est considéré par les Douanes comme des « objets personnels »…Cette contrebande, qui s’opère au vu et au su de tout le monde depuis des décennies est, en réalité, fortement encouragée par les autorités des enclaves.En effet, Sebta et Mélilla bénéficient d’un régime spécial d’exemption de toutes taxes et autres droits de douane par l’Etat espagnol, et l’économie de ces « présides » dépend très largement en fait du « commerce à dos de femmes » opéré au bénéfice également des commerçants marocains installés à Beni Ansar, à Fnideq, M’diq, à Tétouan, à Nador… lesquels financent les allers et retours de ces pauvres malheureuses. lnt
Visite au Maroc en mai prochain de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme. La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, Navi Pillay, doit effectuer une visite officielle en mai prochain au Maroc, a annoncé, mardi à Rabat, l’ambassadeur   représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale. Invité du Forum de l’agence MAP sur le thème « l’engagement du Maroc en matière des droits de l’Homme », le haut diplomate a indiqué que le Maroc a également adressé, en janvier 2014, une invitation à trois rapporteurs spéciaux des droits de l’Homme pour visiter le royaume. Il s’agit des rapporteurs sur la question des obligations relatives aux droits de l’homme se rapportant aux moyens de bénéficier d’un environnement sûr, propre, sain et durable, à l’indépendance des juges et des avocats et à la liberté de religion ou de conviction. Des concertations sont également en cours avec les rapporteurs spéciaux chargés de la question des exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires et de la question de la violence à l’égard des femmes, pour une visite au Maroc, a-t-il ajouté. Atlas info

Bataille à l’USFP pour la présidence du groupe parlementaire. Le torchon brûle à l’intérieur de la maison ittihadie. L’élection du président du groupe parlementaire cristallise de nouveau les tensions entre le courant (non reconnu comme tel officiellement) « Ouverture et démocratie » incarné par Ahmed Zaïdi, qui veut rempiler à la tête du groupe socialiste, et le camp de Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Une guerre qui a commencé en février, quand Driss Lachgar a pris la décision de virer Zaïdi de la présidence et d’installer à la place Rachida Benmassoud. Une décision invalidée à l’époque par le parlement. Hier mardi mardi 8 avril, les deux dirigeants socialistes se sont réunis en compagnie des parlementaires du parti. A l’ordre du jour, la préparation de l’élection du futur président du groupe. Comme attendu, Ahmed Zaïdi a présenté sa candidature. En face, Hasnaa Abou Zaïd s’est aussi présentée comme candidate concurrente. La réunion a tourné court quand Driss Lachgar a proposé que le choix soit entériné par la commission administrative et non par le groupe. « C’est contraire au règlement intérieur du parlement qui prévoit que ce soit les parlementaires du groupe qui votent pour élire le nouveau président », nous déclare une source au sein du courant de Zaïdi. De son côté, Ahmed Zaïdi s’est empressé de réunir les signatures des parlementaires qui lui sont acquis pour les remettre au bureau de la première chambre de l’hémicycle. Il a recueilli au total 24 signatures sur les 42 des membres que compte le groupe (USFP et parti travailliste).    h24info

Le PJD tire sur Ghellab. Le Parti justice et développent (PJD) au pouvoir s’est déclaré, mercredi, étonné que la candidature de Karim Ghellab pour un deuxième mandat à la tête de la chambre des représentants puisse être prise avec tant de légèreté par l’opposition. Si elle réussit, cela infligerait un « coup dur au processus démocratique », selon le parti de la lampe.
« Il s’agit d’une candidature qui s’écarte de la logique démocratique, et l’insistance par laquelle Karim Ghellab défend cette candidature signifie qu’il existe une partie occulte qui pêche pour la faire réussir. C’est surprenant », a déclaré à Abdelali Hamidine, vice-président du Conseil national du PJD. « Ce n’est pas sain pour la démocratie, la logique veut que la présidence revienne à la majorité. Nous sommes prudents et vigilants », a-t-il encore martelé avant d’indiquer que « les partis de la majorité se réuniront le jeudi 10 avril, la veille du vote, pour conforter leur position déjà unie ». D’après Hamidine, considéré comme l’un faucons du parti islamiste au pouvoir, la majorité est « consciente de ce qui se trame ». « En termes de rapport de force, a-t-il ajouté, la majorité part gagnante mais, dans le cas contraire, cela constituerait un grand coup pour le processus démocratique ». Un autre dirigeant du PJD, parlant sous couvert de l’anonymat, s’est aussi déclaré étonné que « l’opposition puisse s’unir si vite autour de cette candidature ». « Je m’étonne, parce que parmi ses rangs, il y a un parti qui n’a même pas pu se mettre d’accord en son sein sur celui qui le représentera à la chambre des députés. Il y a une main qui pousse le tracteur », a-t-il estimé.    Le 360

Le développement durable tient ses assises en septembre. Le ministère délégué chargé de l’Environnement organisera les assises nationales sur le développement durable en septembre 2014″, indique un document distribué à l’occasion d’une conférence de presse donnée par la ministre Hakima El Haite pour présenter la loi-cadre portant charte nationale de l’environnement et du développement durable. « La stratégie nationale de développement durable a été élaborée et elle est en cours de discussion avec tous les acteurs », a précisé Mme El Haite, ajoutant que toutes les politiques publiques et sectorielles doivent s’y conformer « dans un délai de deux ans, afin d’instaurer une gouvernance environnementale et d’assurer la transition vers une économie verte et inclusive ». La loi-cadre n 99-12 portant charte nationale de l’environnement et du développement durable a pour objectifs notamment d’intégrer le développement durable dans les politiques publiques sectorielles et d’harmoniser le cadre juridique national avec les conventions et normes internationales. Elle prévoit les réformes d’ordre institutionnel, économique, financier et culturel en matière de gouvernance environnementale et définit les engagements de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics et entreprises d’Etat, de l’entreprise privée des associations et des citoyens en matière de protection de l’environnement et de développement durable.    Aujourd’hui

Economie

Quatre groupes marocains parmi le Top 10 des entreprises nord-africaines en 2014. Quatre groupes marocains figurent parmi le Top 10 des entreprises nord-africaines en 2014, selon un classement établi par l’hebdomadaire international « Jeune Afrique » dans un numéro hors série qui   vient de paraître. Il s’agit du groupe Samir, de la société nationale d’investissement (SNI), du groupe OCP et de Maroc Telecom qui arrivent en tête des 150 premières entreprises nord-africaines. Le groupe Samir et la SNI sont également classés dans le TOP 20 des 500 premières entreprises africaines en 2014, selon la même source. Au total, 77 entreprises marocaines figurent parmi les 500 premiers groupes africains (soit 15,4 %) pour un chiffre d’affaires total de 67,2 milliards de dollars (8,89 % du total des revenus des 500). La publication note, en outre, que l’année 2013 a été marquée par une percée subsaharienne d’entreprises marocaines dont les promoteurs immobiliers Addoha et Alliances qui ont multiplié les contrats en Côte d’Ivoire et au Congo, rappelant que le PIB marocain a enregistré une progression de 5,1 pc l’année dernière. Pour réaliser ce classement des 500 premières entreprises africaines, l’hebdomadaire a recensé 10.318 sociétés, dont plus de 9.000 ont reçu un questionnaire détaillé. Ce classement comporte les données financières de 1.429 sociétés qui ont permis d’établir un palmarès des 500 premières entreprises africaines selon leur chiffre d’affaires, ainsi que les classements annexes par zones géographiques et secteurs d’activité. Atlas info

Une norme halal pour les produits de beauté. Le Maroc prépare son entrée sur le marché des cosmétiques halal alors que « Halal expo », le salon international du halal, se tient à Paris mardi et mercredi. Les entreprises marocaines pourront obtenir une certification halal de produits   cosmétiques. Une norme halal pour ces produits est en cours d’élaboration par l’Institut marocain de normalisation (IMANOR). Elle permettra de garantir le caractère halal du produit, depuis sa provenance jusqu’à son emballage. Un projet de norme marocaine relatif aux produits cosmétiques et d’hygiène corporelle halal a récemment été adopté par la commission nationale des aspects halal, rapporte Yabiladi. Ce projet s’inspire de norme en vigueur en Malaisie, au Pakistan, en Turquie et aux Emirats arabes unis. « IMANOR s’est d’abord intéressé aux halal des produits alimentaires. Mais quand nous avons participé à des salons à l’étranger, nous avons constaté que les produits cosmétiques avaient une place importante sur le marché international du halal », déclare le responsable du département production de normes chez IMANOR. Il indique vouloir, grâce à cette norme, positionner « l’industrie nationale sur ce créneau porteur » dans les pays musulmans. D’après IMANOR, les ventes annuelles de cosmétiques halal peuvent rapporter entre 5 et 14 milliards d’euros. Afrik.com

Immobilier. La FNPI s’engage sur 20 000 logements destinés à la classe moyenne. Coup de pouce pour le logement destiné à la classe moyenne. Le ministère de l’Habitat et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) signent, aujourd’hui mercredi 9 avril, une convention-cadre,   nous confirme le ministre Nabil Benabdellah. À travers cette convention, la FNPI s’engage à produire 20 000 logements destinés à la classe moyenne à l’horizon 2016. «Cette convention est le fruit de concertations entre le ministère de l’Habitat et la FNPI. Afin de rendre le dispositif plus viable économiquement et encourager le privé à y adhérer, nous avons apporté quelques modifications à la version de 2013», rappelle Nabila El Merini, directrice de la Promotion immobilière au ministère de l’Habitat. Tout d’abord, le prix au mètre carré sera de 6 000 DH hors taxes et non TTC, soit un prix de vente final de 7 200 DH TTC. Ensuite, la superficie sera comprise entre 80 et 150 m², alors qu’auparavant la superficie maximale était limitée à 120 m². Enfin, le promoteur immobilier sera tenu de produire 150 logements sur 5 ans. De même, pour plus de flexibilité, le cahier des charges pourrait inclure une tolérance de 2 pièces et un salon au lieu de 3 pièces et un salon. Cette tolérance n’induira pas une baisse de la superficie qui ne doit pas être inférieure à 80 m². Pour l’acquéreur, la convention prévoit une défiscalisation de 5%. Pour rappel, son salaire mensuel ne doit pas dépasser 20 000 DH. Par ailleurs, l’habitation devra être principale pour une durée minimum de 4 ans. Le Matin

Boussaid veut lever 2,5 milliards d’euros. Les besoins d’emprunts extérieurs du Maroc pourraient atteindre 2,5 milliards d’euros en 2014. C’est ce qu’a déclaré Mohamed Boussaïd, ministre des Finances, en marge de la rencontre des ministres des Finances des pays arabes qui se tient en Tunisie, repris par Reuters. Ces emprunts permettraient de combler le déficit budgétaire qui devrait représenter 4,9% du PIB en 2014. Le ministre n’a cependant pas donné d’indication sur la date à laquelle une telle opération pourrait se dérouler. Notons qu’en 2013, le gouvernement marocain avait déjà annoncé qu’il pourrait émettre des obligations internationales pour un montant global de 1 milliard d’euros. Ce dernier a donc revu à la hausse ses besoins en termes d’endettement extérieur.    Les Eco

Ciments du Maroc examine un projet de fusion avec Betomar. La société Betomar, filiale détenue à 100 pc par Ciments du Maroc, et qui regroupe les activités béton prêt à l’emploi et granulats du Groupe au Maroc serait absorbée, aux termes d’une fusion simplifiée, par Ciments du Maroc, a annoncé mercredi le cimentier. Le Conseil d’administration de Ciments du Maroc a examiné, à l’issue de l’Assemblée Générale annuelle tenue le 7 avril, un projet de fusion avec Betomar, souligne la société dans un communiqué publié sur le site internet de la Bourse de Casablanca, ajoutant que le Conseil a approuvé le principe et les modalités de cette fusion par absorption de Betomar par Ciments du Maroc, avec effet rétroactif au 1er janvier 2014. Le Conseil d’administration a également donné pouvoir à M. Mohamed Chaïbi pour procéder à la signature de la convention de fusion après sa mise en forme définitive, effectuer toutes les formalités de publicité et de dépôt prévues par la loi et fixer la date de l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) devant approuver ladite fusion avant le 30 juin 2014, ajoute la même source. Par ailleurs, la société va poursuivre, en partenariat avec Italcementi Group, le développement des activités internationales en Afrique subsaharienne, tout en mettant en oeuvre le doublement de la capacité de production à Laâyoune, afin de répondre pleinement aux demandes du marché, relève en outre Ciments du Maroc dans son texte. Ce projet de fusion s’inscrit dans le cadre d’une politique de simplification de l’organisation d’activités complémentaires, permettant une optimisation des ressources et la mise en oeuvre de synergies administratives, financières et commerciales. Ciments du Maroc, filiale d’Italcementi Group, est le 2ème cimentier au Maroc et le premier opérateur dans le Béton Prêt à l’emploi et les granulats à travers sa filiale Betomar. Le dispositif industriel du ciment se constitue de 3 usines (Aït Baha, Safi et Marrakech), un centre de broyage (Laâyoune) et un centre d’ensachage (Jorf Lasfar). La filiale Betomar dispose quant à elle de 4 carrières de granulats et de 23 centrales à béton implantées à travers les principales villes du pays. Près de 997 salariés travaillent dans le groupe, répartis entre les activités ciment et matériaux.    MAP

La boutique mobile Jumia : Quand le e-commerce s’invite à vous. Depuis le 4 Avril et jusqu’au 13 avril 2014, un camion viendra parquer sa carapace dans les meilleures établissements supérieures de la capitale économique et pas seulement. L’ISCAE, l’UIC, HEM, l’ESBA et le grand prix automobile de Marrakech seront le théâtre d’une expérience Street Marketing inédite et sans précédent. Une boutique itinérante, soigneusement customisée va offrir aux étudiants une expérience d’achat incontournable. La carapace sera nantie d’une ribambelle de marques internationales et d’articles mode et beauté pour tout le bonheur des férus du bien-être vestimentaire (Japan Rags, L’Oréal, Hollister, VERO MODA, Le temps des cerises, FAGUO, AberCrombie et Fitch, Desigual…). Pour la gente féminine qui sera naturellement choyée, elles peuvent se délecter d’un maquillage gratuit grâce à des séances Make-Up signées L’Oréal offertes par des maquilleuses professionnelles qui feront notamment partie de cette escapade hors du commun. En marge de cette initiative qui semble atypique en tous points, et comme si cela ne suffisait pas, les étudiants des différentes écoles pourront également postuler pour devenir ambassadeurs de l’enseigne Jumia comme étant une référence respectée de la mode et beauté au Maroc, et peuvent ainsi être rémunérés avec des commissions sur les ventes d’articles Jumia réalisées, voire se gratifier du titre d’égérie. Autre fait marquant et non des moindres, le staff dont vous reconnaitrez facilement la bienveillance, peut se métamorphoser en un battement de cil en conseillers en ressources humaines.    Jumia

Social

Deux détenus de l’asile de Berrechid dans la nature. Trois détenus ont réussi à s’évader de l’aile des prisonniers de l’hôpital psychiatrique Ar-razi de Berrechid, rapporte Al Massae dans son édition à paraître ce jeudi 10 avril. Les patients auraient réussi à casser le verrou de la porte principale   de l’aile en question, avant de s’évaporer dans la nature. Le premier évadé est un prisonnier originaire de la ville de Settat, poursuivi pour meurtre. Celui-ci s’étant rendu chez sa famille pour y trouver refuge, il n’a pas manqué d’être ramené à l’asile, le jour-même, par les siens. Les deux autres fugitifs étaient écroués pour coups et blessures avec utilisation d’arme blanche et courent toujours. Le quotidien Annass précise, quant à lui, que le personnel a donné l’alerte dès constatation de la disparition des trois individus et prévenu la police qui a déployé des effectifs sur tout le secteur, ainsi que des patrouilles, afin de retrouver les fugitifs. Le journal rappelle par ailleurs un fait similaire datant du mois de juin dernier. Cinq détenus de droit commun s’étaient en effet évadés du même hôpital. Les détenus avaient menacé le gardien de service à l’arme blanche, avant de s’emparer des clefs de l’internat et s’éclipser. Le 360

Une écotaxe en faveur de la croissance verte au Maroc. Ce système de fiscalité environnementale « encouragera toute entreprise oeuvrant dans la croissance verte à développer des projets respectueux de l’environnement », a affirmé, mardi Rabat, la ministre chargée de l’Environnement,   Hakima El Haite. « Il s’agit d’un système de fiscalité environnementale composé de taxes écologiques et de redevances imposées aux activités caractérisées par un niveau élevé de pollution et de consommation des ressources naturelles », a expliqué Mme El Haite qui présentait cette loi lors d’une conférence de presse. « Nous allons commencer par appliquer cette écotaxe sur les matières plastiques, notamment les bouteilles », a-t-elle dit, précisant que cette mesure permettra de restructurer le secteur du recyclage du plastique et d’intégrer les chiffonniers dans cette chaîne. Les recettes de cette taxe, qui oscillent entre 150 et 180 millions de dirhams par an, contribueront à faire sortir une grande partie des acteurs du circuit de l’informel et de financer des projets en faveur de l’environnement comme la construction des stations de traitement des déchets, a-t-elle ajouté, faisant savoir que les textes d’application de l’écotaxe sont en cours d’élaboration. La loi-cadre portant charte nationale de l’environnement et du développement durable est une loi élaborée en concertation entre l’Etat, les établissements publics, la société civile et les citoyens. Cette loi prévoit les réformes d’ordre institutionnel, économique, financier et culturel en matière de gouvernance environnementale et définit les engagements de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics et entreprises d’Etat, de l’entreprise privée des associations et des citoyens en matière de protection de l’environnement et de développement durable. Menara

Santé : Des cas de fièvre Ébola à l’hôpital Moulay Youssef ? Le virus Ébola serait arrivé ce mercredi au Maroc. Des sites d’information à l’instar de Aljarida24 ont rapporté, citant des sources à l’intérieur du centre hospitalier Moulay Youssef de Casablanca, que des Subsahariens transitant par   l’aéroport international Mohammed V, ont été admis dans cet hôpital de la capitale économique. Les médecins du centre auraient reçu l’ordre d’accueillir ces subsahariens contaminés par le virus Ébola et l’ensemble du corps médical de ce centre hospitalier aurait par la suite organisé un sit-in devant l’hôpital, situé sur le boulevard Moulay Youssef, pour protester contre cet ordre. Selon eux, ces subsahariens doivent être mis en quarantaine au lieu d’être admis dans un hôpital. Et d’ajouter qu’un tel ordre met en danger les patients, le corps médical, ainsi que l’ensemble des citoyens marocains. Les mêmes sources affirment que le délégué régional du ministre de la Santé aurait usé de son autorité pour obliger les services sanitaires du centre hospitalier Moulay Youssef à admettre ces cas. Le site d’information Goud indique de son côté, que le bâtiment A de ce centre, aurait été évacué pour recevoir ces malades, tandis qu’une de ses sources remet en question cette opération “qui met en danger la santé de 6 millions de Casablancais”. Contacté par nos soins, le chargé de communication du ministère de la Santé, Abdelghani Drhimeur, s’est montré rassurant, en nous confiant qu’il s’agit d’une “information mensongère”. Le chargé de communication du ministère de la Santé rappelle que le dispositif sanitaire au niveau des aéroports, et particulièrement au niveau de celui de Mohammed V, a été renforcé depuis la détection de cette maladie en Guinée. Aufaitmaroc

La FIDH et des ONG marocaines pilotent la nouvelle politique migratoire de Rabat. D’emblée, les organisateurs de cette journée de réflexion, prévue à Rabat, près des rives du Bou-regreg, annoncent la couleur :  »cette journée rassemblera des associations de la société civile, des représentants des autorités, ainsi que des organisations internationales ». Elle sera également  »l’occasion de partager les expériences de certains pays européens qui ont, eux aussi, mis en œuvre des programmes similaires par le passé et d’échanger sur les stratégies futures permettant l’implication des ONG, » poursuit l’un des organisateurs. Pour la secrétaire générale de la Fédération internationale des droits de l’Homme, Amina Bouayach, cette rencontre de mouvements associatifs marocains et européens  »sera l’occasion pour tous les acteurs concernés d’exprimer leur point de vue sur la partie du programme de régularisation déjà réalisée », et  »pour que la suite de ce programme se déroule dans des conditions optimales, respectueuses des droits humains des migrants, et avec la participation pleine et entière de la société civile marocaine ». Hicham Rachidi, secrétaire général du GADEM (groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants), relève de son côté que  »le dialogue et la concertation entre les pouvoirs publics, les organisations de migrants et les associations marocaines, offre le gage d’une transparence et d’une légitimité accrues de la politique migratoire radicalement nouvelle ». Il estime également que  »cette concertation permet de relever les points d’amélioration possibles afin que cette opération exceptionnelle puisse réellement correspondre aux visées humanistes qui en constituent le socle et le fondement ».    Maghrebemergent

Injaz détaille ses nouvelles offres pour les étudiants. C’est parti pour la cinquième édition du programme gouvernemental Injaz, qui permet aux étudiants marocains d’acheter du matériel informatique et de souscrire à des abonnements internet à prix préférentiel. La nouveauté cette année, c’est l’arrivée des tablettes, notamment la Transformer TB1010 du constructeur marocain Accent. La Transformer est une sorte d’hybride. En clair, c’est d’abord une tablette, mais une fois son clavier clipsé, elle se transforme en ordinateur portable. L’objectif est de tirer le meilleur parti des deux modes (mobile et desktop), et permettre un usage à la fois de productivité et de divertissement. D’ailleurs, la tablette est livrée avec Office et tourne sous Windows 8.1. Les étudiants peuvent l’acquérir pour le moment uniquement chez Maroc Télécom, sous réserve d’éligibilité pour l’offre, à 4.411 dirhams TTC en plus d’un abonnement 3G de 12 mois. Ceux qui préfèrent les tablettes concurrentes peuvent acquérir un iPad Air 16 Go à 6.811 dirhams TTC ou encore une Samsung Galaxy Tab 3 à 4.011 dirhams TTC. Bien entendu, les offres classiques sont toujours proposées chez les deux opérateurs, Maroc Télécom et Méditel. Les personnes éligibles peuvent acheter une clé 3G seule, ou en pack avec un ordinateur portable. Tous les détails et les prix des différentes offres sont disponibles sur le site du programme Injaz.    h24info

Casablanca : Un jeune homme assassine sa mère à Hay Mohammedi. Les autorités locales du district Ain Sbaâ-Hay Mohammedi ont arrêté, mercredi, un jeune homme âgé de 22 ans. Celui-ci a “égorgé” sa mère au bloc 17 dans le quartier Hay Mohammedi à Casablanca. Selon nos sources sur place, les éléments de la police se sont déplacés suite à un coup de fil faisant état d’un crime. Ils ont ensuite découvert le cadavre d’une femme âgée de 50 ans, “égorgée à l’aide d’une arme blanche”. Son visage aurait également reçu 4 coups de couteau, selon la même source. Le jeune, arrêté dans la maison familiale, se serait disputé avec sa mère, qui refusait, selon les voisins, de lui donner de l’argent pour s’offrir de la drogue. Il y a deux jours, ce jeune aurait quitté la prison à l’issue d’une plainte déposée par son cousin. Ce dernier, qui l’accusait d’avoir essayé de l’assassiner, aurait retirer sa plainte. Les voisins, choqués par cette terrible nouvelle, pointent du doigt la justice qui aurait relâché ce jeune, après la première plainte, tout en sachant qu’il s’agit d’une personne devenue dangereuse. La police se défend, de son côté, affirmant avoir suivi la procédure normale.    Aufaitmaroc

Art & Culture

La série « Game of Thrones » aura deux saisons supplémentaires. La chaîne câblée américaine HBO a annoncé, mardi, qu’elle allait produire une cinquième et sixième saison de la série télévisée à succès « Game of Thrones ».   L’annonce fait suite au succès remarquable du premier épisode de la saison 4, diffusé dimanche dernier et qui a valu à la chaîne sa meilleure audience en sept ans depuis le dernier épisode des « Soprano ». Selon les chiffres publiés le lendemain, la série adaptée des romans de fantaisie de l’écrivain George R.R. Martin a été regardée en direct par quelque 6,6 millions de téléspectateurs. Les dix épisodes de la saison 4 seront diffusés jusqu’au 15 juin aux Etats-Unis. MAP

Exposition «Sangrita» : Les désastres de la guerre sous la plume d’Ilias Selfati. Des images de guerres et de désolation, ou des images de protestation contre les tragédies du jeux de pouvoirs. C’est un bref aperçu   de l’exposition «Sangrita» de l’artiste-peintre Ilias Selfati, visible du 11 avril au 10 mai à la galerie Shart de Casablanca. Après avoir évoqué plusieurs thèmes, Selfati revient avec un ensemble d’œuvres intitulé «Sangrita» (qui veut dire transfusion), en illustrant «les désastres de la guerre». Alors que le monde s’engloutit dans une forêt d’informations et d’images, Selfati réinterprète «nos désastres de la guerre, les images une à une enfouies dans notre mémoire, images de guerres et de désolation, images d’une réalité qui dépasse la fiction, tel l’éphéméride de ce siècle nouveau annoncé turbulent», explique Hassan Sefrioui, responsable de la galerie Shart. De ce fait, le public découvre à travers cette exposition un ensemble d’œuvres, en l’occurrence «Le poing droit de Nelson Mandela», «Psychose» ou «Bombardement de Bagdad». S’appuyant sur une technique de peinture et dessin sans effets plastiques, Selfati détruit l’image pour produire l’image. «Il crée des images brutes, aptes à nourrir un univers pictural appelé communément art populaire : une opportunité d’accessibilité, une force de persuasion massive, une protestation silencieuse contre la tragédie des jeux de pouvoirs», ajoute M. Sefrioui. Aujourd’hui

Printemps musical des alizées à essaouira « Maître et Elèves à l’honneur », un moment féérique fort en émotion. Après le succès de l’édition précédente du Printemps Musical des Alizées qui avait plongé le public   dans l’intimité des concerts en famille, cette année, les mélomanes de la musique classique, de la musique de chambre et de l’art lyrique sontinvités, lors de la 14ème édition du festival, à découvrir la connivence du Maître et de l’élève, « une sorte de fil de lumière, selon le Président- Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, qui va déterminer l’ensemble de la programmation, et qui renvoie à la relation ou de la filiation entre Maître et élèves, une des constantes des caractéristiques historiques de la musique classique, de chambre, où l’élève est appelé à sublimer le maître, le tout, dans une ambiance de proximité et d’échange qui est aussi emblématique de la musique classique ». Le festival s’ouvrira ainsi par un concert exceptionnel, le 24 avril, à Dar Souiri, avec Claire Désert au piano, Patrice Fontanarosa au violon et Yovan Markovitch au violencelle. Réputé pour son caractère intimiste et familial, le festival, par la gratuité et la qualité acoustique exceptionnelle de ses concerts, a toujours eu le souci permanent de rendre la musique classique accessible au plus grand nombre en invitant pour chaque édition, de vraies têtes d’affiche et des artistes qui rayonnent à travers le monde, « ce festival ne sera jamais un festival au rabais, la musique de chambre programmée a les mêmes standards de qualité et d’exigence qu’on retrouve à Paris ou Londres , tient à rappeler André Azoulay. Aujourd’hui, nous avons gagné en légitimité et notre pari est gagné. » L’Observateutdumaroc

Sport

Le Maroc tient sa « Jockey ». Elle s’appelle Bouchra Marmoul, elle a 23 ans et elle est la première femme jockey du Maroc. Cette jeune femme représentera le Maroc ce vendredi 11 avril lors du prix Sheikha Fatima Bint Mubarak, épreuve hippique exclusivement féminine. 13 cavalières,   dont 2 professionnelles, venues de différents pays prendront part à cette course. Bouchra a obtenu sa licence professionnelle en début d’année et a effectué 3 courses avant d’être autorisée par la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) à prendre part au Grand Prix. « C’est une fierté pour moi d’être la première femme jockey au Maroc, je me suis entraînée en continu ces dernières semaines. C’est un peu dur physiquement, mais j’espère finir la course parmi les 5 premières », confie-t-elle à h24info. Elle aura l’occasion de réaliser son souhait ce vendredi à partir de 13h30 à l’hippodrome de Casablanca Anfa. h24info

Un Bayern à réaction. Comme lors de son match aller (1-1), le Bayern a attendu d’être mené par Manchester United pour enfin prendre la mesure des Red Devils (3-1). Le champion en titre sera bien au rendez-vous des demies. Manchester United ne sera pas le Chelsea de 2012* : une équipe   capable du pire en Premier League et du meilleur en Ligue des champions. Cet espoir, les Red Devils l’ont caressé à la 57e minute deleur quart de finale retour face au Bayern Munich. A la réception d’un centre en retrait de Valencia, Patrice Evra a glacé l’Allianz Arena d’une improbable reprise dans la lucarne de Neuer (57e). Mais comme lors du match aller, les joueurs de David Moyes ne sont pas parvenus à conserver cet avantage suffisamment longtemps pour faire douter le champion d’Europe en titre. Alors qu’il ne lui avait fallu que 8 minutes pour effacer son retard à Old Trafford, le Bayern n’a cette fois mis que 120 secondes : sur un centre de Ribéry, Mandzukic a égalisé de la tête dans la foulée (59e). La passivité de la défense de MU.Dominateur dans des proportions identiques à celles du match aller (70% de possession de balle à la mi-temps), le Bayern a donné l’impression d’avoir attendu d’être mené pour matérialiser enfin sa maîtrise. Jusqu’à l’ouverture du score d’Evra et à l’exception de deux tentatives non cadrées de Robben (14e) et Ribéry (27e), il ne s’était procuré aucune occasion franche. La raison ? La solidarité défensive et l’abnégation des Red Devils. Mais aussi à sa propension à redoubler les passes – même dans la surface adverse – plutôt que de prendre sa chance devant le but. Dans cet exercice, Wayne Rooney s’est révélé un allié inattendu. Alors qu’il semblait s’être ouvert le chemin du but, l’international anglais a tergiversé, avant de se faire contrer par Dante (8e). L’Equipe

L’Atlético sort le Barça ! L’Atlético Madrid a dominé le Barça mercredi soir en quart de finale retour de la Ligue des champions (1-0, 1-1 à l’aller). Les Colchoneros, qui ont étouffé les Catalans en début de match, sont en demi-finales et continuent de surprendre. Après quatre matches nuls cette   saison – 2 en Supercoupe d’Espagne, 1 en Championnat et 1 au match aller – l’Atlético Madrid et le Barça ont enfin réussi à se départager cette saison. Et cela a tourné à l’avantage du premier, vainqueur de ce quart de finale retour (1-0, 1-1 à l’aller) et qualifié dans le dernier carré de la Ligue des champions. Parler d’exploit serait un peu exagéré car les Colchoneros réalisent une saison exceptionnelle et ne sont pas en tête de la Liga pour rien mais ils ont quand même créé une petite surprise en sortant l’ogre catalan, surtout sans Diego Costa, finalement forfait pour cette deuxième manche C’est la première fois qu’ils rejoignent les demi-finales de la C1 depuis 40 ans, c’est dire la portée de cette performance. Privé de son buteur vedette, pas remis de sa blessure à la cuisse contractée au Camp Nou il y a huit jours, l’Atlético a une nouvelle fois prouvé que c’est son collectif qui fait sa force, à l’image de ces 20 premières minutes où le Barça n’a pas vu le jour. Etouffés par la pression madrilène alors que l’on s’attendait plutôt à voir les visiteurs prendre le jeu à leur compte, les Blaugranas pouvaient s’estimer heureux de n’être menés que d’un but à la pause. Pinto a en effet été sauvé trois fois par ses montants dans des face à face avec Adrian Lopez (5e) et Villa (11e et 19e). Sur la première action, le ballon est revenu sur la doublure de Diego Costa, qui a remis de la tête à Koke, seul aux six mètres pour ouvrir le score (1-0, 5e). L’Equipe

Grand Prix Hassan II de tennis. Carlos Belocq et Joao de Sousa accèdent au second tour. Lundi, sous un temps caniculaire, les derniers matches de qualification ont dévoilé les noms des quatre joueurs ayant accédé au tableau final. Il s’agissait du Canadien Filip Peliwo, de l’Espagnol Roberto Carballes Baena, du Belge David Goffin et du Français Gilles Simon. Pour rappel, ces épreuves de tamisage n’avaient souri à aucun Marocain, puisque Khalid Allouch, Yassine Idmbarek, Younes Rachidi et Nizar Belmati n’avaient pas fait le poids face à des joueurs plus expérimentés. Lors du premier match du tableau final, le Portugais Joao de Sousa n’a eu aucune difficulté à se défaire du Neerlandais Igor Sislingsur, sur le score de 2 sets à 0 (6-1, 6-4). Le Lusithanien a donc obtenu le premier ticket qualificatif au second tour de la compétition, dont le rythme va crescendo. Le deuxième match a vu l’Argentin Carlos Belocq se défaire, tout aussi aisément, du Hollandais Teymuraz Gabashvili sur deux sets nets (6-2, 6-4). Hier (mardi), c’était au tour des deux représentants marocains, Lamine Ouahab et Hicham Khaddari (bénéficiaires de wilds cards et qui sortaient vainqueurs du match de barrage de Coupe Davis), d’entrer en lice. Le premier devait rencontrer l’Espagnol Albert Ramos, alors que le second devait s’opposer au Roumain Victor Hanescu. Deux autres matches étaient au programme de la quatrième journée de ce Grand Prix Hassan II. Ainsi, le Belge David Goffin devait se mesurer à l’Espagnol Roberto Carelles Baena, alors que le Français Gilles Simon devait rencontrer l’Argentin Federico Delbonis.    Le Matin

Gaël Monfils « déçu » après son forfait du GP Hassan II. Il était l’un des joueurs les plus attendus lors de cette édition du Grand prix Hassan II de tennis, qui se déroule du 5 au 13 avril. Arrivé hier mardi, il devait jouer sa première rencontre demain. Mais lors d’une séance d’entraînement ce mercredi matin au complexe Al Amal de Casablanca, Gaël Monfils s’est blessé à la cheville droite. Au point de ne plus pouvoir jouer lors de ce tournoi. Il va rentrer en France dès demain. Pourtant, c’était bien parti pour le tennisman français, 24e joueur mondial au classement ATP, qui avait bénéficié d’une wild-card pour particper au Grand Prix Hassan II, dont il était par ailleurs tête de série numéro 2. Il devait entrer en lice directement au 2e tour, face au vainqueur du match Leo Mayer-Jiri Vesely. Se disant déçu, Gaël Monfils s’est expliqué: « j’ai eu une entorse après avoir glissé sur le terrain. Ça m’a stoppé net. Je vais faire des examens plus poussés avec un spécialiste mais le médecin de l’ATP a déjà diagnostiqué une entorse. J’espère qu’il s’agit d’une petite entorse qui ne m’empêchera pas de jouer le tournoi de Monte Carlo. Jusqu’aujourd’hui, je ne peux pas encore confirmer ma participation. Déjà, c’est une grosse déception pour moi de ne pas pouvoir poursuivre le tournoi Hassan II auquel je ne suis pas revenu depuis 2008, c’est également une déception personnelle car j’étais sur une bonne dynamique. »    h24info

International

Les Marocains de Hollande se mobilisent. Plus que jamais, les Marocains de Hollande se sentent visés à la fois par la montée de l’extrême droite et les décisions gouvernementales touchant leurs droits acquis en vertu des conventions entre le Maroc et les Pays Bas. Face à cette situation,   ils multiplient ces derniers temps leur actions en vue de préserver leur dignité et leur statut. Ainsi, ce sont pas moins de dix mille signatures qui ont été recueillies entre le vendredi 4 et le mardi 8 avril 2014 dans le cadre d’une campagne de dénonciation des propos tenus par le député d’extrême droite néerlandaise, Geert Wilders. Ce dernier avait déclaré qu’il fera tout pour qu’il y ait moins de Marocains en Hollande. Une sorte de nettoyage du pays des intrus d’après ses dires. Selon Mohamed Zyad, Marocain naturalisé hollandais et membre de l’association hollandaise des droits de l’Homme, « les déclarations de Wim Venders reflètent une position connue de l’extrême droite européenne. Par ces temps de crise économique qui dure dans le vieux continent, il est donc normal que ces partis veulent casser du sucre sur le dos des immigrés. La mobilisation des MRE de Hollande ne va pas faiblir. Lundi 7 avril, nous étions déjà à plus de cinq mille plaintes déposées contre M. Wilders pour pour ses propos xénophobes et ce dans tout le pays ? » Menara

Ukraine : Vladimir Poutine lâche du lest sur le gaz. Le président russe Vladimir Poutine a donné l’ordre, mercredi 9 avril, au géant gazier Gazprom de ne pas exiger immédiatement que l’Ukraine règle à l’avance ses approvisionnements en gaz. « Compte tenu de la situation   complexe en Ukraine et du fait que nous n’avons pas fini nos discussions avec l’UE, je demanderai à Gazprom et au gouvernement de surseoir face à une telle possibilité », a-t-il déclaré lors d’une réunion du gouvernement. Kiev n’a pas encore réglé sa facture du mois de mars s’élevant à 2,2 milliards de dollars (1,6 milliard d’euros). Face à cet impayé, le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, avait estimé que Gazprom serait dans son droit de demander des paiements anticipés. Une opinion remise en cause par M. Poutine. Le président russe dit vouloir attendre « des négociations supplémentaires » en raison de « la situation difficile » de l’Ukraine. La situation est bloquée puisque Kiev refuse de payer si Moscou ne revient pas sur sa récente décision d’annuler les réductions dont elle bénéficait sous Viktor Ianoukovitch. Presque dans le même souffle, M. Poutine est revenu sur la situation diplomatique particulièrement complexe impliquant son pays, l’Ukraine et la communauté internationale. « La situation est pour le moins étrange : nos partenaires européens reconnaissent la légitimité du pouvoir à Kiev mais ne font rien pour soutenir l’Ukraine, pas un dollar, pas un euro. » L’aide financière occidentale à l’Ukraine, qui totalisera 27 milliards de dollars sur deux ans, doit encore être officiellement confirmée courant avril par le FMI avant d’être versée. Le Monde

Oscar Pistorius : le « bulldog » de l’accusation sort les crocs. C’est un moment crucial pour l’accusation, extrêmement délicat pour la défense. Le témoignage d’Oscar Pistorius, qui a débuté lundi, est un tournant dans son procès pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp. L’accusé est   aussi par définition le seul témoin direct du drame qui s’est déroulé la nuit de la Saint-Valentin 2013. Si l’accusation parvient à le prendre en défaut, le cours du procès pourrait être totalement bouleversé. Ce mardi, le procureur Gerrie Nel n’a pas cherché à se perdre dans des détails techniques. Frontal et agressif, il a fait vivre une journée éprouvante à Oscar Pistorius. Les quatre premières semaines du procès, lors desquelles l’accusation a présenté ses témoins, méticuleusement interrogés par la défense, ont permis de découvrir l’avocat d’Oscar Pistorius. Le brillant Barry Roux a largement gagné en popularité grâce à ses interrogatoires mordants. On connaissait moins bien le procureur Gerrie Nel, qui a désormais la parole. Celui-ci apparaissait jusque-là comme un personnage en retrait, presque fade. Face à Oscar Pistorius, il s’est mué en adversaire redoutable. L’homme, qui a 30 ans de carrière derrière lui, a acquis ses lettres de noblesse en faisant tomber l’ancien chef de la police sud-africaine en 2010. Gerrie Nel avait interrogé ce haut responsable pendant huit jours d’affilée, jusqu’à ce que celui-ci s’effondre. À l’époque, le procureur avait subi de multiples pressions, qui ne l’ont jamais entamé. Gerrie Nel est d’ailleurs réputé pour son intégrité sans faille. On dit de lui qu’il « change tout ce qu’il touche en or » : il remporte presque tous ses procès. S’il y a une faille dans le récit d’Oscar Pistorius, il saura la débusquer. Le Point

Israël prend des sanctions contre l’Autorité palestinienne. Israël, inhabituellement montré du doigt par l’allié américain pour le blocage du processus de paix, a réagi mercredi en incriminant les Palestiniens, contre lesquels il a commencé à prendre des sanctions. Les ministres arabes des Affaires étrangères réunis au Caire ont « fait porter à Israël l’entière responsabilité de la dangereuse crise » des négociations, soutenant la position du président palestinien Mahmoud Abbas, qui a accusé Israël d’avoir pour « objectif stratégique de gagner du temps ». Les ministres du gouvernement de Benyamin Netanyahou ont reçu mercredi l’instruction de limiter les contacts avec leurs homologues palestiniens, sauf en matière de sécurité et de négociations, selon une source gouvernementale israélienne.
« En réponse aux violations palestiniennes des promesses faites dans le cadre des négociations de paix, il a été demandé aux ministres de s’abstenir de rencontrer leurs homologues palestiniens », a précisé cette source sous le couvert de l’anonymat, en allusion à la signature des demandes d’adhésion de la Palestine à 15 conventions et traités internationaux. Le ministre palestinien du Travail Ahmad Majdalani a toutefois minimisé la portée de cette décision, soulignant que « 90 % des affaires quotidiennes se traitent avec l’administration militaire israélienne ». « Dans les faits, il n’y a pas de rencontres organisées entre ministres palestiniens et israéliens, à part entre ministres des Finances », a déclaré Ahmad Majdalani.    Le Point

Connecticut : Un jeune marocain accusé de complot terroriste via un mini-drone. Connecticut : Des agents du FBI ont arrêté, lundi un MRE résident à Bridgeport dans le Connecticut, accusé d’avoir pensé commettre un attentat terroriste par un mini avion radio-télécommandé. Selon le site américain Connecticut Post, le bureau du procureur du Connecticut a, en effet, ordonné la mise en garde à vue, du MRE, M.Semlali, âgé de 26 ans et résident aux USA depuis 6 ans, dans lesquelles il s’était rendu dans le cadre d’un programme estudiantin. La même source a indiqué, que le marocain en question avait été détecté par le FBI, après que ce dernier ait pu enregistrer une conversation que Semlali avait eu avec un ‘ami’ à lui, à qui il avait fait part de sa réflexion sur un moyen de faire exploser des bâtiments publics américains, via un drone transportant des charges létales. Les enquêteurs du FBI ont indiqué que le prévenu marocain était arrivé aux USA, en 2008, avec un visa étudiant, mais vu qu’il avait échoué à ses examens, il lui était impossible de renouveler son titre de séjour. Selon la même source, Semlali aurait tenté de fomenter des accusations de Torture au Maroc, pour obtenir l’asile politique aux USA., N’y arrivant pas, il avait indiqué à son ami que des trafiquants de drogue, prés de la frontière mexicaine, étaient prêt à financer la fabrication de sa bombe qu’il voulait faire exploser des édifices américains.    Le Mag

Aux Etats-Unis, une vingtaine d’élèves blessés dans un lycée. Une vingtaine de personnes ont été blessées, dont quatre gravement, mercredi 9 avril au matin, à la Franklin Regional High School, un établissement scolaire situé à Murrysville, à 25 km à l’est de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Selon le Pisttburgh Post-Gazette, les victimes seraient principalement des adolescents qui ont été poignardés par un jeune homme de 16 ans. Les victimes ont été dirigées vers au moins quatre hôpitaux de la région. Quatre de ces patients se trouvent dans un état critique, selon les autorités hospitalières. L’agression a commencé vers 7 h 15 (13 h 15 à Paris), avant le début des cours. Le suspect, un ancien élève du lycée, a surgi dans le hall. Armé de deux couteaux, il a visé des élèves et un agent de sécurité. Les victimes ont été poignardées dans des salles de cours du premier étage et dans le hall.Selon The Huffington Post, certaines personnes ont été touchées dans le dos et à l’abdomen. D’autres se sont blessées dans la panique qui a suivi les agressions. Le suspect a ensuite été maîtrisé, apparemment par le principal du lycée, avant d’être appréhendé par la police locale. Les raisons de son acte sont pour l’instant inconnues. Un message d’urgence posté sur le site de l’établissement disait : « Un événement grave est arrivé dans l’établissement. Tous les cours élémentaires sont annulés, les étudiants du collège et du lycée sont en sécurité. Plus d’informations seront communiquées dès que possible. S’il vous plaît ne circulez pas sur le campus. » Ce nouveau drame dans une école s’ajoute aux événements répétés impliquant des armes à feu dans les établissements scolaires américains.    Le Monde

La grande angoisse de Silvio Berlusconi. Dans quelques heures, ou quelques jours, Silvio Berlusconi ne sera plus un homme totalement libre. Le tribunal de surveillance – la juridiction chargée de décider de peines alternatives à l’incarcération – de Milan examinera, jeudi 10 avril à 17 heures, le dossier de l’ancien président du Conseil, condamné le 1er août dernier à quatre ans de réclusion pour fraude fiscale. Les magistrats auront ensuite cinq jours pour faire connaître leur décision. Silvio Berlusconi a déjà bénéficié d’une réduction de peine de trois ans et l’année qu’il lui reste à purger se réduit à dix mois grâce à la libération anticipée qui est automatiquement accordée. Reste à savoir dans quelles conditions l’ex-Cavaliere payera sa dette envers la société. En vertu de son âge, 77 ans, la prison ferme est exclue. Le tribunal de surveillance peut opter pour une assignation à résidence ou des travaux d’intérêt général (TIG). La première solution est la plus restrictive. Silvio Berlusconi ne pourrait pas quitter son domicile milanais pendant dix mois. Le tribunal limiterait le nombre de personnes qu’il serait autorisé à rencontrer, quelques familiers et un nombre réduit de serviteurs. Il ne pourrait ni téléphoner ni accorder d’interviews. Il serait dans une prison certes dorée – la villa San Martino, un ancien couvent bénédictin de plusieurs milliers de mètres carrés doté d’un parc immense -, mais tout de même une prison. Les travaux d’intérêt général sont beaucoup moins contraignants.    Le Point

Nouvelles Technologies

Géolocalisation: Maroc Telecom lance en exclusivité MT-Track. Une première. Maroc Telecom lance en exclusivité, pour ses clients Entreprises, MT-Track, une solution de gestion de la flotte de véhicules via géolocalisation des terminaux mobiles. Cette solution, unique sur le marché,   permet la gestion de la flotte de véhicules via géolocalisation des terminaux mobiles. Elle ne nécessite pas d’abonnement Data GPRS/3G, ni d’option GPS sur le terminal ; elle ne requiert pas non plus d’installation de matériel sur les véhicules. Seul le téléphone mobile est utilisé. Avec le nouveau service de géolocalisation l’entreprise pourra suivre en temps réel son parc automobile équipé de simples téléphones mobiles, de tracer son itinéraire et suivre ses déplacements. Elle pourra aussi paramétrer des alertes par SMS ou par E-mail au moment où les véhicules entrent ou sortent de zones particulières. Conscient de la place décisive qu’occupent les télécommunications dans l’optimisation de la gestion des entreprises, Maroc Telecom continue d’innover et d’enrichir sa gamme de produits et services qui leur est dédiée. Menara

Des experts découvrent une dangereuse faille de sécurité sur internet. Boston – Une des plus graves failles de sécurité sur Internet a été révélée mardi, par des experts informatiques, cette défaillance affecte un logiciel d’encodage utilisé par un très grand nombre de sites web.   La faille a été baptisée « Heartbleed », elle a été découverte par des chercheurs de Google et d’une petite entreprise de sécurité informatique Codenomicon. Elle a incité le département américain du Homeland Security à conseiller à toutes les entreprises de vérifier si leurs serveurs utilisaient une version vulnérable du logiciel OpenSSL. Cette défaillance existerait selon ces experts, depuis deux ans, elle permetrait à des pirates informatiques d’avoir accès à des données sensibles, dont des mots de passe ou des codes secrets, en passant par la mémoire des serveurs. Une mise à jour d’OpenSSL réparant la faille de sécurité est déjà disponible, indique Reuters. Des hackers, expliquent les experts, pourraient être tentés d’exploiter cette faille de sécurité maintenant qu’elle est connue publiquement. Un porte-parole de Yahoo, cité par l’agence de presse britannique a reconnu que Yahoo Mail présentait une vulnérabilité mais a précisé que le problème avait été réglé ainsi que pour d’autres sites de la société comme Yahoo Search, Finance, Sports, Flickr et Tumblr. Le Mag

Maroc Telecom pionnier de la technologie « HD Voice ». La « Voix HD » est une technologie qui apporte une amélioration significative à la qualité audio de la voix transmise sur les réseaux de télécommunications. Elle reproduit la voix avec plus de précision, rendant perceptibles   chaque mot et filtrant les bruits de fond. Ainsi, la conversation devient plus naturelle et on a l’impression de se trouver dans la même pièce que l’interlocuteur. La Voix HD évite de crier lorsqu’on se trouve dans un environnement bruyant ; la conversation devient alors plus claire et plus normale. Elle permet également de satisfaire aux exigences de qualité et de confort pour les utilisateurs les plus exigeants comme les centres d’appel, ou encore ceux qui utilisent leur téléphone pour des « conference call ». Pour passer des appels en HD, il suffit d’être équipé d’un mobile doté de la fonction Voix HD et de se situer dans une zone couverte par la 3G. Dans un premier temps, le correspondant doit lui-même répondre à ces mêmes critères. Contacté par Menara, M. Abderrahim KOUMAA, directeur de l’ingénierie au sein de Maroc Telecom, nous confirme que cette technologie a été introduite par Maroc Telecom sur son réseau dès 2013 et généralisée début 2014. Cette introduction, dont Maroc Telecom est pionnier, a été faite dans le cadre du très vaste projet de mise à niveau des réseaux mobiles de Maroc Telecom (projet Single RAN annoncé dans le cadre du programme d’investissements de 10 Milliards de Dirhams sur 3 ans) les préparant ainsi à offrir le meilleur de la technologie aux marocains. C’est ce même programme qui fait du réseau 3G+ de Maroc Telecom, le réseau le plus performant du pays avec la possibilité d’offrir un débit allant jusqu’à 42 Mbps, accessible aux clients dès validation des offres commerciales par le régulateur. Menara

Scientifiques suédois: Les amatrices de bains de soleil ont un taux de mortalité deux fois plus bas. Une nouvelle étude suédoise a révélé que le taux de mortalité des femmes qui évitent le soleil est deux fois plus élevé que pour celles qui s’y exposent, rapporte la MAP. Selon le professeur Pelle Lindqvist, le taux de mortalité des femmes qui ne s’exposent pas au soleil est deux fois plus élevé que pour celles qui s’exposent au soleil ou se rendent dans des solariums. Une exposition au soleil garantit une bonne réserve en vitamine D, qui protège contre plusieurs maladies. L’étude, menée auprès de 29.000 femmes âgées entre 25 et 65 ans pendant une période de 20 ans, a pris en compte divers facteurs de risque comme l’obésité, le tabagisme, les exercices physiques et la consommation d’alcool. Toutefois, l’étude met en garde contre une exposition chronique au soleil qui augmente le risque de mélanome.    Le Mag

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires