Flash-news : jeudi 8 mai 2014

Flash-news : jeudi 8 mai 2014

518
0
PARTAGER

Sceptique sur la région, le FMI confiant pour le Maroc. Les réformes engagées par le Maroc commencent à porter leurs fruits. C’est la conclusion à laquelle aboutit la mise à jour, parue hier mardi 6 mai, des perspectives économiques régionales (Moyen-Orient, Afrique du Nord, Pakistan   et Afghanistan). Le document a été élaboré par le département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international. Alors que la patronne du FMI, Christine Lagarde, entame ce mercredi une visite de 3 jours au Maroc, le rapport souligne le statut de bon élève du pays. Un gouvernement stable, des réformes structurelles, des autorités agissantes… et même de premiers résultats. « Partant d’un niveau bas, les réformes peuvent commencer rapidement à produire des fruits, ainsi qu’en témoignent les réussites récentes du Maroc et du Pakistan », lit-on dans le rapport. Si de graves problèmes de sécurité ont limité les progrès en Égypte et en Tunisie, surtout dans le secteur du tourisme, le Maroc y échappe. Les efforts de diversification du Maroc ont contribué à accroître les exportations et l’IDE dans les branches d’activités à forte valeur ajoutée. Et la décision d’augmenter l’investissement public tout en réduisant les subventions généralisées et en ciblant mieux les aides sociales est fortement appréciées par le FMI. Dans l’ensemble, les facteurs d’ordre intérieur et régional vont continuer de peser sur la confiance des investisseurs dans les pays importateurs de pétrole. Les pays arabes en transition, le Maroc compris, sont particulièrement concernés. À cela s’ajoute l’effet de freinage lié aux problèmes structurels et aux questions de gouvernance non résolus. h24info

Le Maroc construit ses propres trains. Le ministre de l’Equipement et du transport, Aziz Rabbah, et Rabie Khlie, PDG de l’ONCF, ont visité, mardi, l’unité industrielle de la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire (SCIF). Cette visite guidée intervient au moment où la SCIF   remporte un marché pour produire 50 voitures à voyageurs de type corail pour train long-courriers pour le compte de l’ONCF. L’opérateur a par ailleurs déjà exporté 200 wagons de transports de phosphate vers la Tunisie mais également dans d’autres pays comme la Mauritanie. Les trains produits pour le compte de l’ONCF répondront aux normes internationales de sécurité et de confort. La SCIF s’est d’ailleurs engagée, depuis trois ans, dans une stratégie d’intégration ferroviaire qui lui a permis de diversifier son offre. «Cette stratégie a permis à l’entreprise d’élargir ses activités en intégrant les métiers compatibles et complémentaires pour la construction des wagons, des voitures à voyageurs et des rames automotrices», ont décliné les responsables de la SCIF. On apprend aussi auprès de la société qu’elle mène aujourd’hui plusieurs grands projets, destinés à l’origine à des sociétés étrangères et actuellement en cours de réalisation. Les plus importants portent sur la rénovation de 205 voitures ferroviaires à voyageurs pour l’ONCF, un projet devant être achevée avant fin 2015, et de 12 locomotives électriques pour ZNTK en Pologne, ainsi que le montage, pour l’OCP, de la plus importante usine de séchage de phosphate au monde. Le Matin

Economie, les entreprises marocaines pessimistes. Le constat est établit par la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) dans son « Baromètre trimestriel de Conjoncture auprès des chefs d’entreprises ». Le patronat souligne que 46 pc des entreprises sondées affirment que leur trésorerie s’est dégradée, au titre des trois premiers mois   de l’année en cours, tandis que 39 pc des entreprises composant l’échantillon interrogé estiment que leur chiffre d’affaires est en baisse. L’enquête, qui s’est déroulée du 10 février au 21 mars 2014, fait ressortir que pour 37 pc des entreprises questionnées, la rentabilité a été affectée, alors que 25 pc seulement jugent leur carnet de commande satisfaisant. Pour ce qui est de la situation économique du Maroc, 42 pc des entreprises estiment qu’elle n’est pas bonne et 35 pc affirment qu’elle s’est dégradée par rapport au trimestre précédent, selon les principales conclusions de la 2e vague du Baromètre de Conjoncture relatif au 1er trimestre 2014. Quant à la situation du secteur d’activité, le taux des entreprises qui jugent qu’elle est mauvaise s’est élevé à 45 pc, alors que 33 pc pensent qu’elle s’est dégradée par rapport au trimestre précédent. L’étude de la CGEM relève aussi que 25 pc des entreprises interrogées ont diminué leurs effectifs au cours des 3 derniers mois et 16 pc pensent qu’ils baisseront encore au cours des 3 prochains mois, notant que les entreprises du secteur BTP sont celles qui ont le plus réduit les effectifs des salariés (39 pc d’entre elles). A l’inverse, les entreprises de plus de 200 employés sont celles qui ont le plus augmenté leurs effectifs (23 pc), précise-t-on de même source. Menara

Economie

Pétrole et Gaz au Maroc : Les ‘mauvaises nouvelles’ de Fastnet Oil & Gas. Le groupe irlandais d’exploration pétrolière et gazière, Fastnet Oil & Gas, a annoncé avoir découvert du pétrole et du gaz dans son puits d’exploration FA- 1, à Foum Assaka dans l’Offshore Marocain atlantique,   au bassin d’Agadir. Néanmoins, la firme irlandaise a indiqué que les quantités estimées n’augurent de rien de bon, elles seraient commercialement inexploitables. Selon le site Busines World, Fastnet a décidé de boucher et abandonner son puits d’exploration. Paul Griffiths, directeur général de Fastnet a commenté cette information en disant: « Ce puits est le premier réalisé dans la zone de licence Foum Assaka et en tant que tel, il nous a néanmoins été utile pour obtenir de précieuses informations pour l’évaluation du potentiel réel de cette licence’’. A rappeler qu’en février 2014, Fastnet Oil & Gas avait conclu avec le gouvernement marocain un nouvel accord pétrolier, portant prolongation jusqu’au 30 juin 2016, de sa licence sur l’Offshore Foum Assaka, situé au large des côtes d’Essaouira à Agadir. Le Mag

Maroc Telecom poursuit sa conquête africaine. L’ouverture du Maroc sur l’Afrique est plus que jamais une évidence économique. En effet, après la récente tournée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans différents pays du continent, les opérateurs économiques nationaux n’ont   pas manqué de suivre la dynamique d’ouverture et d’échanges Sud-Sud. Et c’est dans ce sillage que Maroc Telecom a annoncé avoir signé avec Etisalat un accord en vue d’acquérir ses filiales présentes au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, en République Centrafricaine et au Togo. Cet accord inclut également Prestige Telecom qui fournit des prestations IT pour le compte des filiales d’Etisalat dans ces pays. Aussi, la transaction équivalente à 650 millions de dollars porte sur la reprise de la participation d’Etisalat dans ces opérateurs ainsi que sur le rachat par Maroc Telecom des prêts d’actionnaires. Cependant, la conclusion de cet accord est soumise à un certain nombre de conditions, en particulier la finalisation du rachat par Etisalat de la participation de Vivendi dans Maroc Telecom et l’approbation des autorités concernées des pays où les filiales d’Etisalat sont implantées. Aujourd’hui.ma

Plus de 1.600 entreprises accompagnées par l’ANPME en 2013. L’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) a annoncé avoir accompagné plus de 1.600 entreprises en 2013 avec une contribution de 330 millions de dirhams (MDH). Ces entreprises   englobent 500 petites et moyennes entreprises (PME) et 1.150 très petites entreprises (TPE), tous programmes confondus, a indiqué l’ANPME dans un communiqué, précisant que le montant consolidé de l’investissement engagé a atteint environ 1,6 milliard de dirhams (MMDH). L’année 2013 a été marquée notamment par la conclusion d’un nouveau cadre contractuel entre l’Etat et l’ANPME, couvrant la période 2013-2020 qui a ouvert de nouvelles perspectives pour l’action de l’agence, a rappelé l’ANPME qui a tenu, récemment à Rabat, son conseil d’administration sous la présidence du ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. Durant la période 2003-2013, plus de 29.000 entreprises ont bénéficié des services de l’ANPME, moyennant une contribution financière de 1,8 MMDH, a fait savoir le communiqué. Maghrebemergent

Inwi lance la première chaîne personnalisée sur YouTube au Maroc. Inwi lance la première chaîne personnalisée sur le réseau YouTube au Maroc. Une plate-forme ergonomique et intuitive qui propose aux internautes marocains une expérience de navigation plus riche et plus agréable, indique un communiqué de l’opérateur. «Grâce à une grande sélection de vidéos promotionnelles, pédagogiques et de divertissement produites par Inwi, la nouvelle chaîne permet une immersion totale dans l’univers de la marque», ajoute le communiqué. Comme sur un site web classique, l’internaute peut passer d’une vidéo à l’autre en toute simplicité sans quitter la plate-forme inwi. Connectée aux pages de la marque sur les principaux réseaux sociaux, la nouvelle plateforme YouTube d’inwi permet de suivre l’actualité de la marque sur le réseau Twitter et fait un relai sur Facebook et Instragram.    Aujourdhui.ma

L’équipementier automobile US, Lear annonce ouvrir une nouvelle usine au Maroc. Une usine de faisceaux de câbles de distribution électrique automobile implantée par l’industriel américain Lear Corporation, est en ouverture à la zone industrielle, Kenitra Automotive City. Lear Corporation, domicilié à Southfielddans le Michigan aux USA, est réputé l’un des majores mondiaux de ses métiers, à savoir la fabrication de sièges pour véhicules et les systèmes de distribution électrique pour voitures. Par voie de communiqué, publié il y a quelques heures, Lear Corporation a annoncé l’ouverture officielle à Kenitra au Maroc, d’une nouvelle usine qui permettra d’approvisionner en câblage électrique automobile, les constructeurs automobiles au Maroc et en Europe. Cette usine nouvelle emploiera, selon la société américaine environ 1700 salariés d’ici la fin de 2014. Cette unité industrielle complète un réseau d’usines de Lear Corporation, implantées au Maroc, qui produisent des systèmes de distribution électrique automobile, des composants et modules électroniques ainsi que des sièges d’automobiles. Lear emploie globalement au royaume, 7200 salariés.    Le Mag

Les valeurs du brassage et du dialogue au coeur de la Méditerranée. Après l’habituel tapis rouge où des artistes marocains ont été acclamés par le public nadori, la place a été cédée à la cérémonie d’ouverture entamée par l’entrée fracassante des Overboys Original sous les rythmes de leurs tambours, suite auxquels l’assistance fidèle de l’événement a pu se remémorer un best off de l’année 2013. Les moments les plus forts de l’année précédente ont été montés sous forme d’un petit film rappelant la programmation qui a été offerte, les personnalités invitées, ainsi que l’engouement des cinéphiles. Quoi de mieux que de se rapprocher de la thématique du festival qui questionne la mémoire pour ne laisser rien passer sans y mettre le point. «C’est l’objectif du Centre de la mémoire commune pour la démocratie et pour la paix depuis sa création, afin de célébrer la mémoire de la Méditerranée, ses hommes et leur rendre hommage pour tout ce qu’ils ont fait tout au long de l’histoire. Ce festival a été, en effet, créé dans le but de s’interroger sur tout ce qui se passe dans cette région et le faire savoir à tout un chacun, afin de tisser des ponts d’amitié et de solidarité entre les peuples, et ce en réfléchissant ensemble aux problématiques qui peuvent nous séparer et disloquer nos peuples. Notre souhait est de rester fidèles à notre thématique en essayant de la développer de plus en plus dans les prochaines éditions, à travers la réalité qui rappelle que cette Méditerranée est aussi l’âme de l’Afrique», souligne dans son allocution Abdesslam Bouteyeb, directeur du festival.    Le Matin

Social

21 marocains sont recherchés par Interpol dans le monde. Des ressortissants marocains et des binationaux portants en plus de la nationalité marocaine les nationalités, syrienne, américaine, allemande, canadienne ou finlandaise, sont inscrits sur une liste de 21 ‘Wanted’, établie par Interpol.   Sur le portail Web de l’organisation policière internationale, ces hommes et femmes marocains, sont déclarés, en état de fuite et recherchés internationalement pour être traduits en justice, pour différents crimes et délit, dont le kidnapping d’enfants, viol,meurtre, terrorisme, proxénétisme, trafic de drogue ou vol de propriété immobilières et falsifications de documents officiels. Ces 21 marocains sont recherchés pour être jugés devant les justices, allemande, paraguayenne, américaine, finlandaise, canadienne, italienne, libyenne, syrienne,espagnole et vietnamienne. Par ailleurs, Interpol a lancé, lundi dernier, à Casablanca un programme d’entrainement – qualification au profit des officiers de police criminelle de 12 pays de la Zone MENA, dont le Maroc, les Emirats Arabes Unis, le Liban, le Qatar, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, Oman,Bahreïn, Irak, Libye, la Tunisie et le Koweït. Le Mag

Oued Zem, capitale…du chantage sexuel sur internet. Trois jeunes arnaqueurs du web originaires de Oued Zem ont été arrêtés puis présentés au procureur du roi au tribunal de première instance de Kenitra, dimanche 27 avri,l et ce, après avoir blackmailé des personnalités marocaines   (sportifs, journalistes…) mais aussi des personnes riches des pays du Golfe en les prenant en photos ou filmant dans des positions compromettantesécrit le site du journal Assabah. Ils risquent jusqu’à 3 mois de prison (seulement). Ce sont les plaintes d’un correspondant de la BBC au Maroc mais aussi celles d’autres personnalités qui ont mis la puce à l’oreille des autorités marocaines, qui n’en sont pas à leur premier coup! La police a déjà eu affaire à ce genre d’arnaqueurs dans le passé. Cela fait maintenant 2 ans que des jeunes, essentiellement de Oued Zem, souvent mineurs arnaquent sur le web en se faisant passer pour de jeunes filles cherchant des aventures torrides, nous explique une source proche du dossier. Comment procèdent-ils? « D’abord ils créent de faux comptes Facebook, ajoutent des personnalités, entament la discussion puis invitent les victimes sur Skype. C’est à ce moment-là qu’ils leur demandent de se dénuder ou de se masturber » nous confie notre source. Au début, les arnaqueurs du web ont pris pour cible de riches hommes des pays du Golfe puis le phénomène s’est étendu aux personnalités marocaines. En deux ans, la police judiciaire a mis du temps pour mettre la main sur les arnaqueurs. « Comme il n’y avait pas de plaintes de victimes, la police ne pouvait rien faire. De plus au Maroc, on est pas habitué à traiter ce type d’affaires » explique notre source. h24info

L’Intérieur s’invite dans les universités. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad a annoncé, mardi, l’adoption d’une décision conjointe avec le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, sous forme de circulaire, autorisant les   autorités locales à accéder aux universités et aux cités universitaires en cas de menace à la sécurité ou à l’ordre public afin de protéger les vies, les personnes et les biens. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers sur « la violence dans les universités », M. Hassad a souligné que bien que cette décision accorde le droit d’intervention aux autorités locales, celles-ci sont tenues d’œuvrer en coordination et concertation avec les responsables des universités et des cités universitaires « pour instaurer une enceinte universitaire de tolérance et de quête de la connaissance, loin de tout ce qui peut entraver le cours normal des établissements universitaires ». Cette circulaire demande également aux présidents des universités et les directeurs des cités universitaires de veiller à l’application rigoureuse des règlements internes relatifs à l’accès aux universités et aux cités et à l’organisation des activités parallèles qui doivent respecter « autrui » ainsi que l’enceinte universitaire. M. Hassad a présenté, à cette occasion, des données sur des incidents de violence dans certaines universités depuis le début de l’année universitaire, relevant que les problèmes de sécurité touchent seulement 5 villes, à savoir Agadir, Marrakech, Fès, Kenitra et Martil et à un moindre degré Taza et Settat. Menara

La participation citoyenne des jeunes au Maroc. L’Organisation internationale Search For Common Ground (SFCG) vient d’organiser récemment une conférence avec des conseils des jeunes leaders représentant des associations de la société civile de Casablanca, Meknès, Al Hoceima, Salé, Agadir et Marrakech. Cette manifestation tenue sous le thème « La participation citoyenne des jeunes au Maroc » s’inscrit dans le cadre de la mission de SFCG de promouvoir une culture de respect mutuel et de dialogue et une société où la voix de tout le monde est entendue, en renforçant les capacités des individus, des organisations, des institutions et des gouvernements, afin de parvenir à une action participative et pacifique. La séance d’ouverture de la conférence nationale organisée au Centre international de jeunesse Moulay Rachid a été marquée par la présence de Dana Mansuri, la directrice de la Mission de l’USAID au Maroc, du représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mustapha Benrahou et Nawfal Abboud, directeur de Search For Common Ground au Maroc. Lors de son intervention, Nawfal Abboud a tenu à souligner l’importance et le grand intérêt que revêt cet événement dont l’objectif est d’inculquer aux jeunes leaders les principes et les mécanismes de bonne gouvernance, de citoyenneté, de démocratie, des droits de l’Homme et de résolution des conflits.    Libe.ma

Protégeons notre littoral! La Méditerranée et l’Atlantique, des trésors inestimables pour le Maroc qui se doit de préserver ses richesses naturelles, la beauté de ses plages très prisées des touristes, et ce moyen de subsistance que constitue la mer pour les pêcheurs. Ces questions seront ainsi soulevées dans le cadre de la 2eédition du Forum de la mer, dont le coup d’envoi a été donné, ce mercredi, à El Jadida. Des personnalités politiques et des experts nationaux et étrangers participeront à cette une rencontre internationale destinée à contribuer « au développement durable des zones littorales », ont indiqué les organisateurs à Le360. Parmi les invités de marque, le conseiller du roi, André Azoulay, et la ministre chargée de l’Environnement, Hakima El Haite. Au menu de ce forum, des ateliers, des conférences et des séances plénières autour de projets structurants et novateurs qui mettront en avant le développement durable des zones littorales. Ainsi, parmi les thématiques à l’ordre du jour, le financement de la pêche artisanale, le droit maritime, les ressources halieutiques et la biodiversité occuperont une place de choix.    Le 360

Formation: protéger les journalistes et la liberté d’expression. Protéger les journalistes contre les exactions de tout genre, tel est le sujet soulevé lors la session de formation de journalistes arabes, mardi à Rabat, à l’ISIC. Cette session régionale de formation placée sous le thème «approche des droits de l’Homme dans la couverture médiatique» s’étale sur quatre jours au sein de l’Institut supérieur d’Information et de Communication (ISIC) et est organisée par le Centre des nations unies pour la formation et la documentation sur les droits de l’homme (pour l’Asie du Sud-Ouest et la Région Arabe) en partenariat avec le Centre Achourouk pour la démocratie, les médias et les droits de l’Homme et la représentation de l’Unesco pour la région du Maghreb. Devant un parterre de journalistes marocains et une quinzaine de professionnels arabes, des enseignants et des militants des droits de l’homme, le ministre de la communication Mustapha El Khalfi et la ministre déléguée aux Affaires étrangères et de la coopération M’barka Bouaida ont pris part à la cérémonie de cette session de formation destinée à examiner les mécanisme de protection des journalistes arabes et faire l’état de la liberté d’expression au niveau du monde arabe. 2013 est une année noire pour les médias arabes où l’on a recensé un record de cas d’exactions dans les rangs des journalistes arabes, rapporte à Menara.ma Mohammed Aoujar, président du Centre Achorouk pour la démocratie, les médias et les droits de l’Homme. Une situation qui s’explique par l’instabilité politique induite dans nombre de pays arabes dans le sillage du printemps arabe.    Menara

Art & Culture

Tom Hanks et les ‘trois mules marocaines’. Une sacrée aventure que l’acteur américain Tom Hanks et deux de ses accompagnateurs américains, auraient vécu dans la campagne marocaine où ils étaient en repérage pour le tournage de leur nouveau film ‘A Hologram for The King’. En effet,   rapporte, le site britannique, Showbizspy, Tom Hanksétait à bord d’une voiture 4/4 et se déplaçait vers une zone de tournage, dans la campagne marocaine, lorsque l’un de ces pneumatiques a été percé. Descendu pour réparer cette banale panne, Tom Hanks aurait eu la surprise de découvrir qu’on avait oublié d’équiper le véhicule d’une roue de secours. L’acteur américain et ses deux camarades auraient eu du mal à utiliser leurs téléphones portables, pour appeler les secours à cause d’une mauvaise couverture réseau dans cette zone rurale. Ils auraient alors, décidé de marcher vers le village le plus proche, lorsque leur aurait apparu un paysan marocain conduisant une suite de mules chargées de marchandises. Selon Showbizspy, Tom Hanks, constatant que le marocain en question ne comprenait pas le moindre mot de son anglais, aurait sorti son porte-monnaie pour lui expliquer gestuellement qu’il souhaitait lui acheter 3 de ses mules. Le Mag

Nouveau single : Tee Seddiki lance «Stealth Mode». A partir de cette semaine, la chanteuse marocaine, Tee Seddiki, de son vrai nom Ibtissam Seddiki, lancera son nouveau single «Stealth Mode». Une chanson qui sera tournée en vidéo-clip en juillet 2014 et fera partie d’un album   qui sortira, début 2015, avec une touche marocaine. Outre «Stealth Mode», l’opus comprend la chanson «Let love take over» dont elle finalisera le mixage et mastering pour la lancer fin juin. Les deux singles sont d’inspiration House. Quant aux paroles et la composition, c’est la chanteuse, herself, qui les a conçues alors que DJ Toto en a assuré la production. Entre-temps, Tee Seddiki prépare un duo et un clip avec le chanteur Saâd Achibane, alias H-Name. Pour monter ses nouveaux projets au Maroc, l’artiste, âgée de 29 ans, née et installée à Londres, doit une fière chandelle à son manager Mohamed Moufid Abba Sbai. C’est lui qui a réussi à lui faire changer d’avis suite à un incident avec Chaht Man qui lui avait suggéré de réaliser un duo. «J’avais mon titre, CCTV, le croyant professionnel, j’ai accepté sa proposition. Un clip où nous figurons tous les deux est sur Youtube et Chaht Man a quelques apparitions où il rappe en arabe. C’est moi qui ai écrit les paroles en anglais, c’est aussi moi qui ai payé les frais pour le clip. Et il s’est tout bonnement approprié la chanson. Aujourdhui.ma

Festival d’Essaouira : 30 concerts pour fêter « Tagnaouite ». «En 16 ans d’existence, le festival a généré 1,7 milliards de DH en faveur d’Essaouira. Pour chaque dirham investi, 17 ont été gagnés par la ville », expliquent les organisateurs en annonçant les résultats d’une étude d’impact   lancée à l’occasion de cette 17e édition du festival des Gnaoua. Des chiffres qui, selon A3 communication, démontrent l’apport économique de l’événement et son importante contribution dans la croissance et le rayonnement d’Essaouira. « Au-delà de sa valeur artistique et culturelle, le festival, qui est notre manière de résister à l’amnésie, s’est avéré un véritable navire amiral de l’altérité et du progrès », décrit Azoulay, le parrain du festival. Terre de rencontre et de dialogue, Essaouira célébrera encore l’héritage culturel des Gnaoua en rendant hommage au berceau de l’humanité à travers une trentaine de spectacles haut en couleurs. Toujours inspirée de la terre d’Afrique et embrassant le jazz et les musiques du monde, la programmation de la 17ème édition promet des moments forts avec des artistes de renom d’ici et d’ailleurs. Ainsi, aux côtés des grands maîtres gnaouis venant des différentes villes marocaines, les scènes d’Essaouira accueilleront le griot malien Bassékou Kouyaté, le bassiste et jazzman Marcus Miller, le talentueux trompettiste Ibrahim Maalouf, la nouvelle star du reggae le sénégalais Meta & the Cornerstones, et Ayo, la somptueuse cantatrice du soul/ folk. L’Observateutdumaroc

L’excellence musicale au printemps des Alizés. L’alizé de l’excellence musicale souffle à nouveau sur Essaouira. Une cité qui encore une fois, « se veut le navire amiral de toutes les musiques qui ont du sens, dans un Maroc de la modernité et de l’universalité », rappelle avec fierté et conviction le Président- Fondateur de l’Association Essaouira- Mogador, André Azoulay, qui tient à célébrer et à partager les mêmes émotions, le temps d’un week-end, autour d’une philosophie d’ouverture au service du dialogue entre les différentes cultures et religions. Pour sa 14ème édition, tenue du 24 au 27 avril, le printemps musical d’Essaouira a privilégié la relation de maître à disciple, permettant ainsi à de jeunes talents de se produire aux côtés des virtuoses, et qui en interprétant gracieusement les chefs d’oeuvres de Mozart, Brahms, Beethoven, Haydn ou Dvorak, ont déchainé l’enthousiasme du public, ravi de découvrir des formations audacieuses et des oeuvres soigneusement choisies par des organisateurs passionnés et connaisseurs qui veillent à rendre les pièces accessibles à tous. « On essaie d’avoir des oeuvres à la fois abordables pour l’écoute du public, qui n’est pas toujours connaisseur, avec une programmation croissante et des oeuvres plus complexes comme le Trio de Ravel, ou le contenu de Kodaly des frères Benabdallah.    L’Observateutdumaroc

Sport

Une femme entraînera un club professionnel en France. Clermont, club de Ligue 2, annonce ce mercredi que la Portugaise Helena Costa sera son entraîneur pour la saison prochaine. C’est la première fois qu’une femme présidera à la destinée d’une équipe professionnelle   masculine de football en France. Le président de Clermont Foot, Claude Michy, aurait bien aimé prolonger le bail de son entraîneur actuel, Régis Brouard, pour les deux années à venir. Sauf que ce dernier a refusé. Il l’a annoncé vendredi soir, en conférence de presse, au terme du match qui opposait la formation auvergnate à Dijon dans le cadre du championnat de France de Ligue 2 (0-1). Et ce après deux ans de bons et loyaux services.Mais M. Michy, 65 ans, organisateur d’événements sportifs, notamment dans le domaine des sports mécaniques, n’a pas mis longtemps à se retourner. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a créé l’évènement en confiant les rênes de son équipe à… une femme ! En l’occurrence, la Portugaise Helena Costa, 36 ans, prendra la suite de Régis Brouard la saison prochaine. Elle sera officiellement présentée aux médias à l’issue de l’exercice 2013-14 annonce ce mercredi Clermont Foot sur son site internet. «Helena Costa est passée par Benfica, ainsi que par le commandement des équipes féminines d’Odivelas, puis des sélections du Qatar et de l’Iran, en plus de sa collaboration avec le Celtic Football Club (masculin) en tant que recruteur», raconte le club, qui est par ailleurs quasi assuré du maintien en L2 avec six points d’avance sur Auxerre, premier relégable (classement). H. Costa ne sera toutefois pas seule à la barre et elle sera accompagnée par Olivier Chavanon. «Bénéficiant d’une grande expérience et d’une profonde connaissance du Club, (il) sera amené à être plus présent dans le domaine sportif», précise Clermont Foot. Le club auvergnat est en tout cas assuré de faire l’évènement avec Helena Costa, qui s’apprête à devenir la première femme entraîneur d’une équipe professionnelle masculine de football en France. h24info

Liga : Accroché à Valladolid (1-1), le Real peut dire adieu au titre. Le Real Madrid s’est encore manqué. Trois jours après avoir concédé un mauvais match nul face à Valence au Bernabeu (2-2), le club merengue a encore laissé des plumes dans la course au titre en obtenant de nouveau le nul (1-1),   sur la pelouse du Real Valladolid, 19e de la Liga. Face au relégable, les hommes de Carlo Ancelotti, délivrés par un coup franc de Sergio Ramos en première période (35e), ont trop temporisé après le retour des vestiaires, subissant l’égalisation tardive d’Humberto Osorio (86e). Les voilà à quatre longueurs de l’Atletico Madrid à deux journées de la fin de la Liga. Un enorme pas en arrière pour les Madrilènes. Eurosport

Zidane: «On raconte n’importe quoi». Les dirigeants de l’AS Monaco évoquent depuis plusieurs semaines le nom de Zinédine Zidane pour succéder à Claudio Ranieri. Sans préciser s’ils ont sondé l’ancien capitaine de l’équipe de France. Et du côté de Bordeaux, le nom de l’adjoint de   Carlo Ancelotti au Real Madrid est également apparu. Il pourrait y remplacer Francis Gillot la saison prochaine, selon des informations relayées par Sud-Ouest. Zidane a exprimé clairement son envie d’entraîner comme numéro un. «Par exemple, je n’ai eu aucun contact ni de près ni de loin avec Monaco comme je l’ai entendu.» Conscient, mais agacé, que cela alimente toutes sortes de spéculations, il dément avoir donné un quelconque accord à qui que ce soit: «Comme toujours, tout le monde parle beaucoup, et étant donné que je ne réagis jamais, on raconte tout et n’importe quoi. Et comme toujours, je suis obligé de réagir… Par exemple, je n’ai eu aucun contact ni de près ni de loin avec Monaco comme je l’ai entendu ! Bref, Je n’ai contacté personne ni ne me suis proposé à aucun club, à Monaco ou ailleurs. Je suis sous contrat avec le Real Madrid, je suis avec le Real, et ma seule priorité c’est le Real, la Liga et la finale de Champions League. Point.» L’Equipe

Casablanca: le tennis sur fauteuil roulant à l’honneur. Depuis le 3 mai Casablanca accueille le premier circuit national de wheelchair tennis (variante handisport du tennis, qui se pratique en fauteuil roulant). Jusqu’au 11 mai, les pratiquants de ce sport, venus de tout le Maroc, seront réunis au Stade municipal de Casablanca. L’une des ambitions affichées par les organisateurs est de démontrer au grand public, en général, et aux personnes handicapées en particulier qu’une invalidité, même permanente, n’empêche pas la pratique d’un sport de haut niveau. Le wheelchair tennis a intégré la liste des disciplines olympiques depuis les Jeux olympiques de Barcelone en 1992. À ce jour, une quarantaine de joueurs sont inscrits sur les tableaux de la fédération marocaine,et participent régulièrement à des compétitions locales. Notons que le Maroc est affilié à la Fédération internationale de tennis sur fauteuil roulant et fait partie du programme Silver fund crée par l’ITF. Ce programme permet aux pratiquants marocains de bénéficier de fauteuils roulants spécifiques, d’équipements sportifs (raquettes, balles, chaussures).    h24info

Un ancien Lion de l’Atlas reconverti en hypnotiseur. Si bien souvent les anciens joueurs de football se plaisent à devenir entraîneurs ou commentateurs, ce marocain a fait un choix insolite de reconversion. Né en France mais ayant la nationalité franco-marocaine, Walid Regragui a joué au sein de la sélection marocaine pendant de nombreuses années, y compris lors de la finale de la CAN disputée par le Maroc face à la Tunisie en 2004. Après avoir pris sa retraite, il avait été nommé par l’ancien sélectionneur Marocain, Rachid Taoussi, premier adjoint. Il avait finalement quitté son poste lorsque ce dernier était parti il y a de cela 6 mois. Aujourd’hui, il a 38 ans et a décidé de se reconvertir en… Hypnotiseur ! Walid Regragui restera tout de même dans le domaine footbalistique puisqu’il prodiguera ses séances aux joueurs du club de Nîmes Olympique évoluant actuellement en ligue 2 dans le championnat français. Cette reconversion inattendue pourrait en inspirer certains. Un certain nombre d’anciens footballeurs professionnels avaient déjà eu des reconversions pour le moins insolites : Nicolas Ouedec est devenu patron d’une holding de boucherie aux Philippines, le milieu défensif Olivier Dacourt s’est lui consacré à l’art moderne après sa retraite et Cyrille Pouget est lui devenu marchand de meubles.    Afriquinfos

International

La plus haute tour du monde sera construite par la société du père de Ben Laden. Après le Burj Khalifa de Dubai qui culmine à 829 mètres, le Sky City de Changsha en Chine devait être le plus haut gratte-ciel du monde avec 838 mètres. Mais à peine la construction lancée, l’Arabie saoudite   annonçait un édifice d’un kilomètre de haut ! La Kingdom Tower est destinée à être le plus haut gratte-ciel du monde. Pour réaliser ce projet pharaonique, le chantier a été confié à un grand groupe de BTP, le Ben Laden Group. Fondée en 1931 par le père d’Oussama Ben Laden (mort en 1967), l’entreprise s’est distinguée par l’extension de plusieurs mosquées, devenant l’un des groupes les plus riches d’Arabie saoudite. À noter qu’en raison de ses activités terroristes, Oussama a été exclu du groupe et répudié par sa famille en 1994. Situé à Djeddah, dans l’ouest du pays, cet « immeuble » démesuré aura 200 étages et 59 ascenseurs. Sa construction nécessitera 80 000 tonnes d’acier et la surface au sol sera de 530 000 m2. Il faudra ajouter à cela la prouesse technique consistant à acheminer les matériaux à une telle hauteur. Le coût avoisinera 1,2 milliard de dollars (860 millions d’euros). La livraison est prévue pour 2019. Le Point

Paris : un appartement vendu 46 200 euros le m2. Les quais de Seine sont décidément très prisés. Selon Challenge, un appartement situé quai de Conti, à deux pas de l’Institut de France et de la Monnaie de Paris, s’est vendu pour un coquet montant : 8 millions d’euros. Une somme qui n’a rien   d’exceptionnel pour le quartier. Ce qui l’est davantage, c’est son prix au mètre carré : 46 200 euros pour chacun des 173 m2 de l’appartement. Pour rappel, dans la capitale, le prix moyen avoisine les 8 000 euros. Autre singularité, la personnalité de son ex-propriétaire. Toujours selon Challenge, il n’est autre que Francis Holder, président du groupe éponyme qui possède – entre autres – les boulangeries Paul et Ladurée. L’industriel serait à la tête d’un patrimoine professionnel estimé à 150 millions d’euros. Francis Holder a réalisé avec cet appartement une sympathique plus-value. Acheté à la mairie de Paris en 2007 contre un chèque de 3,1 millions d’euros, l’homme d’affaires l’a revendu sept ans plus tard deux fois et demi plus cher à un
businessman

autrichien. La transaction a mis du temps à aboutir : deux ans de tractations ont été nécessaires entre les deux hommes d’affaires. Là où le bât blesse, c’est qu’une agence immobilière, No Limit, qui s’occupait de la vente du bien jusqu’à la fin 2013, les avait mis en relation. Un contentieux oppose désormais l’agence à Francis Holder, qui refuse de régler la commission de 400 000 euros initialement prévue. Le Monde

Nigeria : aide internationale pour retrouver les lycéennes enlevées par Boko Haram. La communauté internationale se mobilise pour retrouver les quelque 200 adolescentes enlevées à la mi-avril par Boko Haram, dans un lycée de Chibok, dans l’Etat de Borno, fief historique du   groupe armé. Lundi 5 mai, la secte islamiste a menacé, dans une vidéo, de traiter les jeunes filles en« esclaves », de les « marier » de force et de les « vendre sur le marché ». Dimanche, onze autres jeunes filles ont été enlevées dans un village de la région, selon un nouveau bilan. Mercredi, au moins 300 personnes ont péridans l’attaque du village de Gamboru Ngala, toujours dans l’Etat de Borno. La France a proposé mercredi son aide aux autorités nigérianes pourretrouver les adolescentes. « On a affaire à un des terrorismes les plus atroces, a déclaré François Hollande lors du conseil des ministres. LaFrance fera tout pour aider le Nigeria à pourchasser ce groupe et àretrouver les otages qui ont été enlevés ». L’Etat français va mettre à la disposition du Nigeria « une équipe spécialisée pour aider à la recherche et à la récupération de ces jeunes filles », a précisé de son côté le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius. Le Royaume-Uni va pour sa part dépêcher une équipe de conseillers gouvernementaux au Nigeria. Un porte-parole du premier ministre a dit que l’équipe partira « dans les meilleurs délais », sans préciser quel sera sa composition et notamment si elle inclura du personnel militaire. Les Etats-Unis avaient quant à eux annoncé dans la nuit de mardi à mercredi qu’ils envoyaient des forces de sécurité américaines (militaires, policiers et « d’autres agences ») pour tenter de retrouver les jeunes filles. Le Monde

L’Europe se mobilise contre les djihadistes. La semaine dernière, les ex-otages de Syrie ont participé à un exercice de reconnaissance vocale au siège de la DCRI à Levallois-Perret, près de Paris. Les experts de l’antiterrorisme leur ont fait entendre des voix de djihadistes français – résultats d’écoutes téléphoniques – dans l’espoir qu’ils reconnaissent le timbre d’un ou plusieurs de leurs geôliers. Puisque pour la première fois dans l’histoire des enlèvements, des Français figuraient aux côtés des terroristes qui détenaient en otages d’autres Français. Dernier avatar du piège djihadiste auxquels sont confrontés la France et d’autres pays occidentaux, trois ans après le début de la révolution pour renverser Bachar el-Assad à Damas. Les neuf pays européens les plus concernés par «les combattants étrangers» en Syrie se réunissent jeudi à Bruxelles, avec des représentants des États-Unis, de Turquie, du Maroc et de Tunisie. La Syrie, comme aucun autre pays auparavant, aimante les candidats à la guerre sainte. Les chiffres sont inquiétants. 300 Français combattent dans le nord de la Syrie. À leurs côtés, 200 Belges, une centaine de Néerlandais, 300 à 400 Britanniques, des dizaines d’Allemands, et entre 50 et 100 Américains… Au total, plus de 15.000 étrangers venus de près de 70 pays. Et dans l’immense majorité des cas, pour lutter avec les groupes islamistes les plus radicaux: le Front al-Nosra, branche locale d’al-Qaida, et l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), auteur des pires atrocités, qui détenait les journalistes français. Le retour de ces légions de djihadistes européens sera au menu de la réunion de Bruxelles. C’est «l’une des principales préoccupations», reconnaît la ministre belge de l’Intérieur, Joëlle Milquet. 130 Français et une cinquantaine de Belges sont déjà rentrés.    Le Figaro

Royaume-Uni : Halte à l’islamisation des écoles ! Cher lecteur, je vous affirme que j’ai tout vérifié avant d’écrire la première ligne de ce texte. Tout a commencé quand quelques familles musulmanes, à Birmingham, ont commencé à se plaindre de l’extrémisme qui sévissait dans des écoles [publiques]. Dans ces écoles, on apprend aux enfants à rejeter le non-musulman, on sépare les garçons des filles et on interdit les cours de natation et de musique. La BBC s’est penchée sur le sujet. Or ses journalistes se sont heurtés au refus des instituteurs musulmans de les laisser accéder aux écoles en cause. Après enquête, la chaîne a conclu à l’existence de 25 écoles où des extrémistes ont réussi à remplacer les équipes pédagogiques par des instituteurs musulmans rigoristes qui enseignent la haine. Dans le même reportage, la BBC évoque également la présence de “gardiens fondamentalistes” au contact des enfants, qui agissent comme une police des mœurs, sermonnant les élèves musulmanes qui s’habillent de manière “indécente” ou qui ne jeûnent pas, allant jusqu’à les agresser physiquement. Ces gardiens exigent des repas halal, des salles de prière et des endroits spécifiques pour la récitation du Coran pendant le ramadan. Avant même le 11 septembre 2001, on avait assisté à une montée de l’extrémisme islamiste, qui allait de pair avec la crainte croissante suscitée par la présence des musulmans en Occident. Cette crainte, l’extrême-droite européenne l’a exploitée à merveille. Et les musulmans eux-mêmes l’ont nourrie par une attitude de défi et par leur manière d’user des libertés dont ils jouissent. Le tout sous prétexte de préserver leur identité religieuse.    Courrier International

Nouvelles Technologies

Deux nouvelles lettres dans l’alphabet de la vie. Le code de la vie transmis par l’ADN tient depuis des milliards d’années en quatre lettres, quatre bases azotées, les fameuses ATCG. Une équipe américaine vient d’ajouter deux nouvelles lettres à cet alphabet fondamental, et elle est   parvenue à les faire répliquer au sein de plusieurs générations de bactéries, une performance longtemps considérée comme irréalisable. La revue Nature met en ligne, jeudi 8 mai, l’étude qui marque une nouvelle étape dans cette quête commencée il y a plusieurs décennies. Pour mesurer la portée de ces travaux, rappelons d’abord que l’alphabet biologique fonctionne par paires : dans l’ADN, AT (adénine-thymine) et CG (cytosine-guanine), bases complémentaires, constituent chacunes les barreaux de la double hélice. Précisons aussi que dans l’ARN, autre molécule porteuse d’information génétique, la base T est remplacée par U (pour uracile). La suite de ces lettres (AATTCGTAGC, par exemple) constitue des gènes, selon un code qui commande la fabrication de protéines nécessaires au fonctionnement de tous les organismes vivants. L’équipe dirigée par Floyd Romesberg (Scripps Research Institute, La Jolla, Californie) est donc parvenue à intégrer dans le génome d’une bactérie,Escherichia coli, une nouvelle paire de bases nucléiques, d5SICS et dNaM, dont la présence a été tolérée par la machinerie de réplication du micro-organisme : cette paire de bases non naturelles se retrouvait dans 99,4 % des descendants de la bactérie. Ces bases inédites ne figuraient pas dans les chromosomes de la cellule, mais dans un plasmide, un anneau d’ADN capable lui aussi de se répliquer au fil des générations, mais non essentiel à la survie de la bactérie. Les propositions de nouvelles paires de bases s’était multipliées ces dernières années. Le Monde

Avec le soutien d’Intel, Google accentue son offensive contre Windows. Pour bousculer l’hégémonie de Windows sur le marché des PC, Google peut désormais compter sur le soutien total d’Intel. Mardi 6 mai, les deux sociétés américaines ont présenté, ensemble, de nouveaux Chromebooks.   Ces ordinateurs tournent sous Chrome OS, le système d’exploitation de Google avant tout conçu et pensé pour Internet et le « cloud », l’informatique dématérialisée. Une vingtaine d’appareils équipés de puces Intel seront ainsi disponibles d’ici à la fin de l’année, contre seulement quatre actuellement. Le fabricant de micro-processeurs promet une batterie plus performante, offrant jusqu’à 11 heures d’utilisation. C’est environ 4 à 5 heures de plus que les modèles précédents. Les modèles les plus chers bénéficieront, en plus, de davantage de puissance. Intel et Google ont convaincu l’essentiel des grands fabricants de PC. Notamment le premier d’entre eux, le chinois Lenovo qui va commercialiser ses premiers Chromebooks à destination des particuliers. Hewlett-Packard, Dell, Asus, Acer et Toshiba complètent cette liste. Si leurs ventes restent encore limitées, les Chromebooks connaissent un succès grandissant. Ils séduisent par leur petit prix, généralement entre 200 et 350 dollars, et par leur simplicité d’utilisation. Ils sont notamment populaires dans les écoles. Selon Google, elles sont désormais 10.000 à utiliser ces ordinateurs. Ce nombre a été multiplié par cinq depuis début 2013. Le Monde

Le directeur de la stratégie de PayPal licencié pour des tweets injurieux. Insulter ses collègues sur Twitter est risqué et Rakesh Agrawal est désormais bien placé pour le savoir. Embauché au mois de mars, le directeur de la stratégie de PayPal a été remercié le week-end dernier après avoir   injurié la vice-présidente du groupe en charge de la communication sur le réseau social. Alors que la société faisait savoir qu’elle se séparait de son salarié, Rakesh Agrawal tentait de sauver les apparences sur Twitter: prétextant d’abord une erreur liée à l’utilisation d’un nouveau téléphone, l’ex-directeur de la stratégie a ensuite précisé qu’il avait démissionné avant de rédiger ces tweets, pour finalement mettre une touche finale à son suicide médiatique en menaçant ses anciens patrons. Rakesh Agrawal n’est pas le premier exemple de salarié licencié après avoir dénigré son employeur sur Twitter. Avant lui, Julien Courbet avait été viré de France 2 après avoir critiqué sa direction suite à l’arrêt de l’une de ses émissions. Toujours chez France Télévisions, le couperet n’était pas passé loin pour le journaliste Joseph Tual qui, au soir de l’élection de François Hollande, avait tourné en dérision Rémy Pflimlin et Thierry Thuillier, respectivement président-directeur général et directeur de l’information du groupe et réputés proches du pouvoir sortant. Le journaliste avait dû son salut à un vaste mouvement de soutien initié par la CGT du groupe audiovisuel public. D’autres dérapages sur Twitter ont entraîné des licenciements sans que l’employeur ne soit directement visé, comme par exemple Pierre Salviac qui avait été remercié par RTL en 2012 après son tweet douteux sur Valérie Trierweiler. Le Figaro

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires