Flash-news : lundi 14 avril 2014

Flash-news : lundi 14 avril 2014

528
0
PARTAGER

Démantèlement d’une nouvelle cellule ‘terroriste’. La Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) a annoncé par voie de communiqué qu’elle a démantelé, en collaboration avec la DGST, une cellule ‘terroriste’ dont les membres, actifs dans un certain nombre de villes marocaines,   recrutent et envoient des combattants marocains en Syrie. « Outre la vente de leurs biens, les membres de cette cellule collectent des dons de sympathisants avec leurs orientations « jihadistes » pour financer le voyage de volontaires pour combattre en Syrie et ce, après les avoir embrigadés et sensibilisés aux différentes précautions sécuritaires à prendre, à travers des réunions tenues dans un domicile dédiée à cet effet », poursuit la DGSN dans un communiqué cité par la MAP. L’opération d’envoi de ces combattants est coordonnée avec les représentants des organisations terroristes affiliées à Al Qaida, en particulier le « mouvement Cham al-Islam », « jabhat annosra » et « Addawla al-islamiya en Irak et Cham », précise-t-on. « Les volontaires marocains bénéficient de formations pointues sur l’utilisation des armes et d’explosifs ainsi qu’en matière d’attentats-suicides, avant d’être mobilisés en vue d’un retour à la mère patrie pour y mener des opérations terroristes à même de porter atteinte à la sécurité et la stabilité du pays », ajoute la même source. Le Mag

Sahara : sur les droits de l’Homme, le Maroc a fait d’importants efforts qui sont reconnus dans le rapport du SG de l’ONU (Paris). « Sur les droits de l’Homme, le Maroc a fait d’importants efforts, qui sont reconnus dans le rapport du secrétaire général (de l’ONU). La France encourage la poursuite   de cette démarche, notamment la coopération du Maroc avec les procédures spéciales du conseil des droits de l’Homme des Nations unies et la haut-commissaire aux droits de l’Homme, Mme Navi Pillay », a indiqué vendredi le porte-parole du Quai d’Orsay Romain Nadal lors d’un point de presse. « C’est ce cadre là que se font les efforts de protection des droits de l’homme dans cette région », a-t-il ajouté. Dans un rapport remis jeudi aux membres du Conseil de sécurité sur la question du Sahara, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a mis l’accent les efforts déployés par le Maroc en termes de consolidation des institutions nationales œuvrant, notamment, dans le domaine des droits de l’Homme, notant « avec satisfaction » les « avancées » du Maroc, notamment en ce qui concerne le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et ses antennes à Laâyoune et Dakhla et la réforme de la justice militaire. Le Chef de l’ONU a également « salué la coopération du royaume avec les procédures spéciales du Conseil des Droits de l’Homme » des Nations Unies. Atlas info

Ahmed Zaïdi n’écarte plus l’option d’une scission à l’USFP. Sans grande surprise, la commission administrative de l’Union socialiste des Forces populaires a désigné la parlementaire Hasnaa Abou Zaïd nouvelle chef du groupe parlementaire socialiste à la première chambre. La décision a été entérinée ce dimanche et marque l’approfondissement des divergences entre le clan de Driss Lachgar, qui a soutenu cette candidature, et le courant -non reconnu par la direction de la formation- «ouverture et démocratie» et dont le chef de file Ahmed Zaïdi s’est présenté pour un nouveau mandat. L’affaire n’est pas pour autant terminée. Le parlement statuera demain lundi, sur le choix définitif du chef du groupe. Ahmed Zaïdi, avait pris en effet les devants en recueillant la signature de 24 parlementaires sur les 42 que compte le groupe, s’assurant la majorité et anticipant la décision de la commission. Contacté par H24info, Ahmed Zaïdi assure qu’il ne renonce pas. «Cette décision est illégale et illégitime. Selon le règlement intérieur du parti, la commission administrative n’a pas à statuer sur cette question. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons boycotté cette réunion. Aussi, selon le règlement intérieur du parlement, c’est au groupe de députés de désigner, par élection, le président», nous déclare-t-il. Cette énième passe d’arme entre les deux camarades-ennemis risque-t-elle, à terme, de provoquer une scission dans la maison ittihadie ? Ahmed Zaïdi n’écarte plus aucune option. «Toutes les possibilités sont envisagées même si je suis le premier à regretter cette situation dont je ne suis pas responsable». La bataille ne fait que commencer.    h24info

Les USA demandent au Maroc et à la Turquie de former l’armée en Libye. Les Etats-Unis d’Amérique tendent la main à deux de ses alliés musulmans l’un à l’OTAN et l’autre hors OTAN, pour former une armée nationale en Libye, laquelle souffre de déstabilisation à cause justement de la faiblesse voire de l’absence de fait, de son instance militaire. Des responsables de l’administration Obama, cités par le site américain World Tribune, ont indiqué que les deux alliés musulmans dont il est question, sont la Turquie membre de l’OTAN, et le Maroc l’allié majeur des USA hors OTAN. Les FAR seront ainsi, sollicitées pour organiser avec leurs pairs turcs, le commandement, l’organisation administrative et l’instruction de l’armée libyenne. Pour sa part le Général David Rodriguez, commandant en chef de l’AFRICOM, a déclaré, selon World Tribune, que les Forces Armées Royales, seraient engagés sur un programme de formation de 20000 militaires libyens, lequel programme se heurte pour le moment à une seule difficulté, le problème financier, vu que l’autorité centrale en Libye n’a pas assez de moyens pour se charger des dépenses de ces entrainements militaires.    Le Mag

Rachid Talbi Alami élu nouveau président de la Chambre des représentants. Le candidat de la majorité parlementaire, Rachid Talbi Alami, a été élu vendredi à Rabat nouveau président de la Chambre des représentants du parlement marocain, succédant à Karim Ghellab, candidat de l’opposition qui a assuré la présidence pendant la première moitié de la législature 2011-2016. Rachid Talbi Alami, né en 1958 à Tétouan dans le nord du Maroc, est membre depuis 1992 de la chambre de commerce, d’industrie et des services et de l’assemblée provinciale de Tétouan depuis 1997. Lors du troisième congrès national du Rassemblement National des Indépendants (RNI) tenu en 2001, M. Talbi Alami a été élu membre de la commission centrale du parti et occupe depuis 1996 la fonction de coordonnateur du parti au niveau de la province de Tétouan. Le 7 novembre 2002, M. Talbi Alami a été nommé ministre de l’Industrie, du Commerce et des Télécommunications dans le gouvernement de Driss Jettou avant de se voir confier, le 8 juin 2004, le poste de ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des affaires économiques et générales. En 2009, il a été élu président du groupe parlementaire du RNI au parlement marocain. M. Talbi Alami est marié et père de deux enfants.    Maghrebemergent

Economie

Des Emiratis rejoignent le tour de table de Medi1 TV. La chaîne tangéroise a ouvert son capital à des investisseurs privés émiratis pour la coquette somme de 800 millions de dirhams. C’est la chaîne de télévision qui l’a annoncé aujourd’hui dans un communiqué: après plusieurs mois de   tractations, d’examens et de vérifications, un partenariat a été signé entre les actionnaires actuels de Medi1TV et des investisseurs privés émiratis, NekstInvestments et Steeds Medias. Le clou de l’accord: une augmentation de capital de 800 millions de dirhams, ce qui va renforcer considérablement la structure financière de la chaîne tangéroise. Le communiqué ne manque pas de souligner qu’un tel investissement étranger est une première dans le secteur de l’audiovisuel marocain. Et quand la HACA aura délivré les autorisations requises, ce nouveau partenariat permettra, “d’accélérer le développement de Medi1TV”, notamment en renforçant sa structure, sa présence et la qualité de ses contenus. Medi1TV est la première chaîne privée au Maroc. Née en 2006, elle rassemble, selon le communiqué, 1 million de fans sur le digital, couvre 90% du territoire marocain et serait la 2e chaîne arabe la plus regardée par les MRE. h24info

Maroc-UE. Le Parlement européen remet en cause l’Accord agricole. Le Parlement européen (PE) serait en train de remettre en question l’Accord agricole signé en octobre 2012 avec le Maroc. La commission de l’agriculture au sein du PE a adopté en effet lundi dernier un acte délégué   visant la mise en œuvre d’un projet de réforme de l’organisation des marchés. Ledit projet prévoit notamment la modification du régime des prix d’accès des fruits et légumes marocains aux marchés européens. Si ce projet était adopté définitivement par les instances européennes, il constituerait un coup dur pour les exportations de fruits et légumes du Maroc vers les pays de l’UE. Face à ces démarches, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a demandé, jeudi dernier, à l’Union européenne (UE) de trouver rapidement des solutions concrètes pour préserver les acquis contractuels du Royaume et maintenir le flux normal des exportations marocaines des fruits et légumes sur le marché européen, conformément aux dispositions de l’Accord agricole. Selon la MAP, M. Benkirane a exprimé à Rupert Joy, Chef de la Délégation de l’UE à Rabat, «la profonde préoccupation» du gouvernement quant à «l’impact négatif» de ces nouvelles dispositions, notamment la modification des mécanismes du prix d’entrée sur les exportations agricoles marocaines, particulièrement de tomates. Un communiqué du Chef du gouvernement précise que l’adoption de ce nouveau mécanisme, décidée «unilatéralement» par l’UE, est en contradiction effective avec les engagements de l’Union au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), car elle ignore totalement les dispositions pertinentes de l’Accord d’association liant le Maroc à l’Union européenne. Le Matin

La marque Yoplait fait son come-back. Avis aux nostalgiques des yaourts Yoplait. La marque à la petite fleur est de retour sur le marché marocain. «Yoplait est une marque historique au Maroc, où notre première présence remonte à 1 981. C’est d’ailleurs le premier pays du continent africain à   l’avoir accueilli. Aujourd’hui, nous sommes heureux de revenir ici avec des partenaires solides et avec des ambitions renouvelées», a déclaré Marc-Antoine Olive, vice-président marketing international et franchises de Yoplait. La marque fait son come-back grâce à un partenariat de franchise avec la société Saïss Lait basée à Fès et spécialisée dans la production et la commercialisation des produits laitiers depuis trente-cinq ans. Cette dernière produira, pour commencer, les yaourts Yoplait et se chargera de la distribution dans les principales villes du pays, aussi bien dans le réseau traditionnel que moderne. Le partenariat conclu en 2011 avec le groupe franco-américain, n’a pris effet qu’en mars 2014. Pourquoi un tel retard ? «Nous avons dû investir pour moderniser l’outil de production ainsi que notre flotte afin de répondre aux exigences du groupe Yoplait. Ce dernier est à cheval sur la qualité et exigeait une distribution nationale. De même, nous avons mené plusieurs études de marché pour réussir notre lancement, que ce soit en termes de produit, de prix, de packaging ou de distribution», explique Noureddine Bahir, DG de Saïss Lait lors d’une conférence de presse donnée le 11 avril à Casablanca. Pour sa mise à niveau, le groupe marocain a bénéficié de l’apport financier du fonds d’investissement MarocInvest. Ce dernier a mis sur la table 100 millions de dirhams. Aujourd’hui, l’usine dispose d’une capacité de réception de 100 000 litres de lait frais par jour et d’une flotte de plus de 80 véhicules. Celle-ci devra être portée 120 véhicules à fin 2014. Le Matin

L’achat en ligne prend de l’ampleur au Maroc. L’achat de biens et services fait partie des principaux usages d’Internet pour les Marocains. «Les consommateurs marocains effectuent de plus en plus leurs achats sur Internet (…). Plus de la moitié des acheteurs en ligne au Maroc utilisent Internet pour acheter leurs billets d’avion, réserver des hôtels ou acheter des jouets et des cadeaux». C’est ce qui découle d’une étude récente de MasterCard sur les comportements d’achat en ligne au Royaume. Cette étude sur les comportements d’achat en ligne, qui mesure la propension des consommateurs à effectuer des achats par internet, indique que 90% d’entre eux se déclarent très satisfaits de leur expérience. «Le secteur du commerce en ligne au Maroc est tout à fait en mesure de connaître une croissance importante. Les entreprises peuvent accroître leur présence en ligne pour développer leur activité et diversifier leur clientèle», souligne dans un communiqué de MasterCard parvenu à Libé. L’étude, qui a été menée à la fin de l’année dernière en se basant sur des entretiens avec 4000 participants venus de 8 marchés de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, indique que les «consommateurs ont déclaré faire la majorité de leurs dépenses auprès de compagnies aériennes, pour l’achat de livres, CD, DVD, pour les voyages et les hôtels». Selon ladite étude, «plus de la moitié des répondants ont effectué au moins un achat en ligne l’année dernière, ce qui représente une hausse importante, comparée aux 15 % déclarés en 2011».    Libe.ma

Tétouan, un programme de développement de 5,5 milliards de dhs. Le Roi Mohammed VI a procédé, samedi à Tétouan, au lancement du programme intégré de développement économique et urbain de la ville, doté d’une enveloppe budgétaire de près de 5,5 milliards de dirhams. Sur le plan urbain, ce programme phare prévoit notamment le renforcement des routes et voies internes, le dédoublement de la RN2 reliant Tétouan à Chefchaouen, la modernisation du réseau d’éclairage public, le renforcement et le renouvellement du réseau d’assainissement liquide, d’eau potable et d’électricité de la commune urbaine Tétouan, des communes ruraux avoisinantes et de la commune urbaine de M’Diq, la construction de places publiques, la création de parcs paysagers et la réalisation d’une décharge publique contrôlée. Au volet économique, le programme porte sur le parachèvement de l’aménagement de la zone industrielle, la création d’un complexe d’artisanat, la mise à niveau des marchés de proximité, la construction d’un marché de gros de poissons et la construction d’équipements communaux (abattoir, marché de gros de fruits et de légumes, marché de bétail). Le programme prévoit également l’enterrement des lignes électriques Haute Tension et la construction d’une station de transformation électrique et d’une caserne de protection civile. Au plan social, le programme de développement économique et urbain de Tétouan ambitionne la réhabilitation du secteur du sport via la création du grand complexe sportif de Tétouan, d’une salle couverte omnisports, d’une piscine couverte, d’un club de tennis et de deux terrains de sport.    Menara

Les nouveaux prix révisés des médicaments seront effectifs le dimanche 08 juin 2014. Les nouveaux prix révisés des médicaments seront effectifs au niveau de toutes les pharmacies d’officines du Royaume le dimanche 08 juin 2014, conformément au décret n 2-13-852 relatif aux conditions et modalités de fixation des prix des médicaments du 18 décembre 2013, a annoncé vendredi le ministère de la santé. La baisse qui intervient après la publication le mardi 08 avril 2014, au Bulletin Officiel de l’arrêté 784.14, fixant la liste complète des nouveaux prix de vente des médicaments, a touché 1.578 médicaments (320 médicaments ayant déjà bénéficié d’une baisse des prix en 2013 et 1258 médicaments, concernés par le décret précité), indique un communiqué du ministère, notant que les médicaments dont les prix ont été arrondis à la baisse et qui concernent 989 spécialités ne sont pas comptabilisés. Cette révision des prix couvre quasiment toutes les classes thérapeutiques et profitera ainsi à tous les citoyens, ajoute la même source, précisant que les pourcentages de baisse des prix atteignent pour 656 produits, 20 à 80 pc de leurs anciens prix.    Maghrebemergent

Exploitation minière : Un projet d’étain à 1,6 milliard de dirhams à Achemmach. Le projet d’exploration et de développement d’étain à Achemmach, sera bientôt lancé, selon un communiqué du ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Ce projet (situé à 40 km au sud-ouest de Meknès non loin d’El Hajeb), dont l’enveloppe budgétaire est estimée à 1,6 milliard de dirhams, représente un investissement d’envergure, le premier du genre dans la région, a précisé le communiqué, publié suite à un entretien entre le ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement Abdelkader Amara avec Rod Marston, le président de la compagnie minière australienne Kasbah Resources Ltd. Le ministre a assuré le groupe minier, qui selon les termes de l’accord entre Kasbah et l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), a un droit exclusif pour l’acquisition de 100% du projet d’Achemmach, de la disposition de son département à accompagner ce projet, convaincu de l’impact positif de ce genre d’investissement sur le plan national, mais également sur l’environnement socio-économique local. « La composante locale doit être parmi les priorités de l’investissement. Elle doit être prise en considération dans tout investissement, en particulier minier », a indiqué M. Amara.    Aufaitmaroc

Social

Weatherwise: La côte nord-ouest Marocaine, troisième meilleur climat au monde. Casablanca : Le magazine spécialisé Weatherwise vient de désigner la côte nord-ouest Marocaine comme troisième meilleur climat dans le monde, la région et la ville de Casablanca qui se trouve au coeur   de cette région, jouissent, en effet, d’un climat des plus agréables. « Fortement animée par les courants froids de l’océan Atlantique, le temps de la côte nord-ouest du Maroc connaît peu de variabilité saisonnière et des températures très douces toute l’année. » écrit le magazine américain Weatherwise. Le magazine rapporte les données de l’organisation météorologique mondiale qui expliquent que est caractérisée par un climat humide en décembre avec en moyenne 12.7 cm d’averses de pluie, et sec en Juillet avec environ 2.54 cm d’averses en moyenne. Côté température, le mois de Janvier connaît une température moyenne de 17° C le jour et 7° C la nuit. Le mois le plus chaud, Août, connaît une température moyenne de 26° C et la nuit de 21° C. Ces atouts ont amené le magazine américain à choisir la côte nord-ouest du Maroc comme troisième meilleur climat après Viña del Mar au Chile et Las Palmas aux îles Canaries. Le Mag

800 Marocain(e)s marchent à Rabat pour la parité hommes-femmes. Quelque 800 personnes, en majorité des femmes, ont manifesté dimanche à Rabat pour réclamer l’application de l’article 19 de la nouvelle constitution, qui prévoit d’oeuvrer pour la parité hommes-femmes. Partis de Bab al-Had,   dans le centre de la capitale, les manifestants, dont des associations de défense des droits de l’Homme, des parlementaires, des jeunes, des acteurs et des avocats membres de la « Coalition civile pour l’application de l’article 19″ de la Constitution qui regroupe près de 500 ONG, se sont dirigés vers le Parlement arborant des pancartes portant des appels à « une révision globale de toutes les lois discriminatoires », a constaté un journaliste de l’AFP. Ils ont appelé également à protéger « la sécurité de la femme dans les lieux publics » et « les droits des femmes dans le partage des biens », sur la base de « la parité comme droit et non comme privilège ». Les manifestants ont d’autre part critiqué le gouvernement, qualifié de « machiste », et dénoncé « ses atermoiements dans l’application de l’article 19″. Cet article consacre qu’hommes et femmes jouissent, à égalité, des mêmes droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental. Il prévoit également la création d’une Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination. La Coalition a d’autre part appelé à la signature d’une pétition destinée à amener le chef du gouvernement, l’islamiste Abdelilah Benkirane, à appliquer les lois relatives aux droits de la femme. Selon elle, « 62% des femmes âgées de 18 à 64 ans au Maroc sont victimes de violences », d’après des chiffres officiels pour 2013. Le chômage a augmenté parmi les femmes à 29,1% en 2012, il était à 25,6% en 2000. Le mariage des mineurs a lui aussi augmenté, de 18.000 en 2004 à 39.031 en 2011. h24info

Ramid publie une liste des experts bannis. « Le ministère de la Justice s’apprête à publier une liste des experts agréés et reconnus auprès des tribunaux qui ne sont plus habilités à exercer », a déclaré à Le360 le ministre de tutelle, Mustapha Ramid. « Nous travaillons, a-t-il ajouté,   sur la base d’éléments irréfutables et logiques pour organiser cette profession. Nous comptons publier cette liste la semaine prochaine ». « Après les adouls, c’est le tour des experts », a-il dit, se félicitant de voir avancer la réforme du système de la justice. A rappeler que 184 adouls, âgés de plus de 70 ans, ont été révoqués la semaine dernière pour limite d’âge, conformément aux dispositions de la loi dont le ministère réclame sans intransigeance l’application. Pour les adouls désireux de continuer à exercer, la législation leur impose de produire durant le premier trimestre de chaque année un certificat médical délivré par les services de la santé publique et attestant de leur aptitude à mener à bien leur activité. Le 360

Tcharmil à Casablanca : Encore des arrestations. Depuis sa médiatisation, le mouvement Tcharmil au Maroc, et particulièrement à Casablanca, est dans le viseur des autorités locales. Jeudi soir, les services de la police ont annoncé avoir arrêté trois nouvelles personnes, qui figurent sur les très célèbres photos partagées sur le réseau social Facebook. Il s’agit, selon cette source d’un jeune homme marié, âgé de 26 ans, qui figure sur l’une des fameuses photos (à droite). Les deux autres personnes, arrêtés à Anfa et Ain Chok, ont été également identifiées grâce au réseau social. Les services de la police seraient également à la recherche d’une jeune fille figurant sur plusieurs photos, qui aurait établi des contacts avec ses jeunes, pour prendre des photos avec elle, et qui utilisait par la suite ces clichés dans d’autres pages Facebook. Avec l’annonce de ces trois arrestations, le nombre des présumés membres du mouvement Tcharmil s’élève à 57 personnes, dont 54 ont été arrêtées à Casablanca, et trois à Tantan. Mais, assurent les services de la police, l’enquête se poursuit.    Aufaitmaroc

Un mort et 17 blessés dans un accident de la route près de Ouarzazate. Une personne a trouvé la mort et 17 autres ont été blessées, dont 6 grièvement, dans un accident de la route survenu dimanche au niveau de la commune rurale de Tarmikte (province de Ouarzazate). L’accident s’est produit vers 11h30 sur la route nationale N 9, à 14 km de Ouarzazate à destination de Zagora, lorsqu’un grand taxi est entré en collision frontale avec un minibus de transport touristique, précise-t-on de même source. La personne tuée, un homme de 66 ans de nationalité marocaine, a succombé à ses blessures à l’hôpital Sidi Hssain Benaceur de Ouarzazate, alors que 14 des personnes blessées dans cet accident sont de nationalité britannique, dont 5 sont dans un état critique. Les blessés, qui ont été évacués vers l’hôpital provincial pour recevoir les soins nécessaires, ont reçu la visite du gouverneur de la province de Ouarzazate, Saleh Benyettou, qui s’est enquis de leur état de santé et des moyens humains et logistiques mobilisés pour leur apporter assistance.    Menara

Tanger sans marchands ambulants ? Dans les tiroirs de la commune urbaine de Tanger depuis des années, le chantier du marché de Bir Chifa a été enfin inauguré mercredi dernier par le roi Mohammed VI. Il est désormais l’une des parties intégrantes du méga-projet Tanger Métropole, qui aura comme finalité d’absorber le phénomène des marchands ambulants. Un dossier qui ne cesse de faire l’actualité ces dernières années, au point d’être à l’origine des affrontements entre les autorités et les commerçants informels. Le quartier populaire de Beni Makada, qui accueillera le futur marché en est d’ailleurs un bon exemple. Les marchands ambulants occupent les places publiques pour écouler leur commerce en représentant une anarchie et une certaine concurrence déloyale pour les commerçants réglementés. Une scène qui ne durera sûrement pas longtemps. Si les travaux du futur marché respectent leurs délais, les commerçants réglementés et les marchands ambulants pourront partager un marché moderne digne de ce nom. Au total 715 commerces de proximité seront érigés. Avec à la clé un parking souterrain d’une capacité de 200 véhicules, un café-restaurant, une administration et d’autres commodités. Selon la fiche technique du projet, la première tranche, qui nécessite à elle seule 60 MDH devrait durer 18 mois, soit un an et demi. Notons toutefois que la construction de ce marché de proximité, dont le coût s’élève à 100 MDH, sera subventionnée par la préfecture de Tanger-Assilah et la commune urbaine de Tanger.    Les Eco

Laâyoune : 24 626 cartes Ramed distribuées. Les prestations médicales fournies dans la région de Laâyoune ont coûté, jusqu’à présent, 11,5 millions DH, alors que 24.626 cartes ont été distribuées. Ces prestations concernent des consultations radiologiques, des analyses médicales, des consultations spécifiques, la réanimation et des opérations chirurgicales. Le nouveau régime, applicable dans les hôpitaux publics, les centres de santé et les structures sanitaires étatiques, propose le même panier de soins couvert par l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Les soins pris en charge portent sur l’hospitalisation, y compris l’accouchement, les consultations spécialisées externes et de médecine d’urgence, les analyses de biologie et l’imagerie médicale (sauf scannographie). S’y ajoutent les prestations relatives à l’exploration fonctionnelle, les évacuations sanitaires inter-hospitalières en cas d’urgence et les actes de rééducation fonctionnelle.    Aujourd’hui

Art & Culture

La darija veut mettre à jour ses dictionnaires. La question linguistique est au coeur des priorités pour le centre de la promotion de la darija de la fondation Zagoura Education. Au terme d’une journée d’étude tenue, samedi, à Casablanca sur « la lexicographie arabe », plusieurs recommandations   ont été émises. Ainsi, le dictionnaire régional, les cartes lexicales ainsi que l’unification des dictionnaires sont parmi les pistes indiquées pour une grande pénétration de la darija dans les cursus et les pratiques. La promotion de la darija concerne également les TIC pour le développement des modalités d’apprentissage des langues maternelles pour les enfants de 3 à 12 ans.Les recommandations finales de la journée ont mis l’accent aussi sur les questions posées par la variété des dictionnaires dans leur nécessaire complémentarité, notamment le rôle que pourrait jouer le dictionnaire informatique à côté de celui papier. Les Eco

« Lyautey, le Résident », un livre sur « l’action » au Maroc du Maréchal Lyautey. Dans son ouvrage « Lyautey, le Résident », le journaliste Guillaum Jobin livre une fine analyse sans apriori de la personnalité complexe de Hubert Lyautey et de ses actions lors de son passage au Maroc   sous le protectorat. Il ne s’agit nullement d’un livre d’historien, ni d’un essai polémique mais plutôt d’un travail de synthèse et d’humeur, avoue sereinement le président de l’école supérieure de journalisme à Paris lors de la présentation de son livre, vendredi à Rabat. « En s’intéressant à l’interaction entre Lyautey, le Maroc et la France sans a priori pro-colonialiste, j’ai voulu faire quelque chose qui soit assez vivante et présenter aux jeunes des faits de l’histoire qu’il ne connaissent forcément pas », dit-il dans une déclaration à la presse. Dans son analyse critique et sa fouille minutieuse de cet « exemple rare de la France contemporaine », M. Jobin s’est basé notamment sur des sources marocaines comme des archives de la Bibliothèque nationale du royaume du Maroc (BNRM), des documents privés, des récits de familles et des descendants de témoins tels Abdelkarim Khattabi et Kaddour Benghabrit. « Ce livre va contre toutes les idées reçues au sujet du maréchal-résident », écrit-il dans la quatrième de couverture. Edité chez Casa Express, ce livre est volontairement focalisé sur le Résident, le Maroc et leurs environnements respectifs. Il apporte aussi une vision inédite de la présence française au Maroc à travers le comportement « équivoque » d’un maréchal, plein de nuance. Le Mag

Festival Fquih Bensalah : Une 11ème édition fidèle aux traditions ancestrales. Le Festival Fquih Bensalah est toujours fidèle aux coutumes ancestrales. Pour sa 11ème édition qui se tiendra du 16 au 20 avril, cette manifestation constituera aussi, selon Mohamed Moubdii, président du   conseil municipal de la ville, «une locomotive devant contribuer à tirer vers le haut toute la région du Tadla-Azilal». Comme à l’accoutumée, le festival, qui sera organisé cette année sous le thème: «Le cheval, legs, culture et générations», permettra au public de rencontrer les troupes de fantasia issues des différentes régions du Royaume et de découvrir leur folklore. «Ainsi la région vibrera, pendant une semaine, au rythme d’une mosaïque de spectacles offrant à voir les richesses des traditions équestres marocaines et du folklore et us et coutumes de la région », a avancé M. Moubdii, également ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration. De surcroît, ce festival sera aussi l’occasion de promouvoir les traditions culinaires de la région et le tourisme de terroir. Ce sont 400 mille visiteurs en provenance de la région et de tout le Maroc qui sont attendus à cette manifestation, qui vise également à mettre en valeur les traditions ancestrales de la région, notamment des Beni Amir et Beni Moussa. Des tribus connues pour avoir, de tout temps, fait du cheval le symbole de la fierté et de la bravoure. Aujourd’hui

Opéra «Don Giovanni» de Mozart. L’Orchestre philharmonique du Maroc relève le défi. Après «Rigoletto» en 2005, «L’enlèvement au Sérail» en 2006, «Carmen» en 2007, «Le Barbier de Séville» en 2008, «Les Noces de Figaro» en 2009, «La Flûte enchantée» en 2010, «Tosca» en 2011, «La Bohème» en 2012 et «La Traviata» en 2013, l’Orchestre philharmonique du Maroc présente en 2014 «Don Giovanni» de Mozart. Chaque année, les Marocains   ont le plaisir de découvrir un nouvel opéra proposé par l’orchestre philharmonique, soutenu par Crédit du Maroc qui œuvre depuis des années pour l’art et la culture. Connu pour animer les soirées parisiennes, new-yorkaises, russes… l’opéra a également conquis les Marocains qui aiment en prendre plein les yeux et les oreilles. Les élans d’enthousiasme et de soutien rencontrés lors des éditions précédentes sont la preuve qu’il existe au Maroc un réel intérêt pour la musique classique. Face à l’engouement du public, l’Orchestre philharmonique du Maroc propose, chaque saison, un programme varié et complet. À chacune de ses représentations, il se surpasse et offre à son public, une soirée inoubliable. Et pour que la magie de «Don Giovanni» opère encore mieux auprès des Marocains, l’OPM propose un spectacle adapté, mis en scène par Jean-Marc Biskup et dirigé par Benoît Girault, regroupant 20 choristes, 8 solistes chanteurs et 58 musiciens. «Don Giovanni» est un opéra en deux actes, de genre «joyeux» et chanté en italien. Le Matin

Sport

Marrakech grand prix: la performance de Mehdi Bennani. La Marseillaise a retenti à Marrakech. Citroën a réalisé un week-end presque parfait. En monopolisant le podium lors de la course 1, la firme française a confirmé la domination dont elle avait donné un avant-goût lors des essais.   Parti en pôle position de la course 1, José Lopez a tenu son rang et s’est imposé sans trop de difficultés devant ses coéquipiers, Sébastien Loeb et Yvan Müller. Rebelote lors du second round. L’inversion de la grille a permis à Mehdi Bennani de s’élancer sur la première ligne aux côtés de Tom Coronel. Le néerlandais, percuté par le marocain avant le premier virage, a heurté le mur, provocant l’abandon d’Yvan Müller et une neutralisation de la course. Sur le nouveau départ, le champion marocain s’est élancé en tête, mais a rendu rapidement les armes face à la vitesse de Sébastien Loeb. Au final, le nonuple champion des rallyes s’est imposé devant le vainqueur de la première course, Jose Lopez, et la surprise Hugo Valente. Mehdi Bennani s’est finalement contenté de la cinquième place. Le 360

Tour du Maroc: Julien Loubet vainqueur de la 27e édition. Le Français Julien Loubet a remporté la 27e édition du Tour du Maroc cycliste, épreuve de l’UCI Africa Tour, organisée du 4 au 13 avril sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Loubet, a enlevé le maillot jaune au Marocain   Mouhssine Lahssaini, et inscrit pour la première fois son nom au palmarès du Tour à l’issue de la 10e et dernière étape (Rabat-Casablanca 120 km) qu’il a remporté en 2h 20:07. L’équipe nationale marocaine a terminé en tête du classement par équipes. MAP

GP Hassan II : un duel espagnol en finale. Une finale 100% espagnole. Le tennis espagnol continue de marquer le Grand Prix Hassan II de son empreinte. Pour la quatrième année consécutive, le vainqueur du tournoi sera ibérique. Les deux joueurs espagnols Marcel Granollers (36e à l’ATP)   et Guillermo Garcia Lopez (53e à l’ATP) ont respectivement disposé de l’Argentin Federico Del Bonis et de l’Espagnol Roberto Carballés pour se qualifier en finale. Si Marcel Granollers a eu la partie facile face à Delbonis (6-1, 6-4), récent vainqueur du tournoi de Sao Paulo en février, Guillermo Garcia Lopez a dû lutter près de trois heures pour se défaire de son compatriote Roberto Carballés (6-4, 6-7, 6-4). Les deux hommes ne se sont rencontrés qu’une seule fois sur le circuit principal. Clin d’oeil du destin, c’était déjà à Casa en 2010, au 2e tour. Guillermo Garcia Lopez-mieux classé que son adversaire à l’époque- s’était imposé en deux manches (6-3, 6-2). h24info

El Amin Chentouf refait le coup à Londres. Londres réussit bien à El Amin Chentouf. L’athlète marocain s’est imposé, dimanche, dans le marathon paralympique de Londres, dans un temps de 2h 25min 07. Le champion paralympique du 5.000 mètres (catégorie des malvoyants) a devancé largement son rival tunisien, Abderrahim Zhiou, (2h 27min 44), alors que le Brésilien Tito Sena a pris la troisième place (2h 35 min 45). En 2013, le recordman du 5.000m avait parcouru les 42,130 km de Londres en 2h 24min 00.    Le 360

Jeux Equestres Mondiaux 2014: le cheval barbe marocain à l’honneur. Les Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech 2014, évènement majeur du calendrier international du monde de l’équitation se dérouleront en Normandie du 23 août au 07 septembre 2014 avec une présence exceptionnelle du Royaume du Maroc, à travers la mise à l’honneur du Cheval Barbe, a indiqué un communiqué des organisateurs. L’Edition 2014, qui réunira les meilleurs cavaliers du monde, connaitra également la programmation d’un concours de compétiteurs marocains de haut niveau, ajoute la même source. Le public des Jeux découvrira le Cheval Barbe Marocain à travers une exposition ainsi qu’un programme artistique riche. Le caractère emblématique des chevaux barbes leur confère au Maroc un attrait particulier, qui se traduit par le lancement d’une stratégie nationale de la filière équine, dédiée à son développement et à sa valorisation, souligne-t-on de même source, rappelant que le Maroc est membre fondateur de l’Organisation mondiale du cheval Barbe et assure actuellement sa présidence pour un mandat de quatre ans. Cette présence réunira les acteurs majeurs de la filière équine marocaine sous un label commun « Le Barbe, Cheval marocain ». Il s’agit du ministère de l’Agriculture, de la Société Royale d’Encouragement du Cheval, de la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres, de l’Association du Salon du Cheval, et du Morocco Royal Tour.    MAP

Chadli en équipe nationale du Maroc? Après Hassan Hormatallah, un autre cadre du Raja de Casablanca pourrait travailler avec le prochain bureau fédéral de Faouzi Lekjaa. Selon certains médias locaux, Mustapha Chadli (actuel coach des gardiens de but du Raja) serait pressenti pour devenir l’entraineur des gardiens de l’équipe nationale marocaine, un poste qu’il occupe actuellement chez les Verts. Rappelons en outre que l’assemblée générale élective de la FRMF se tiendra aujourd’hui à Skhirat.    Mountakhab

International

Algérie: Ali Benflis veut « rouvrir la frontière avec le Maroc ». Ce jeudi 10 avril à Annaba, au nord-est de l’Algérie, le candidat indépendant à l’élection présidentielle, Ali Benflis, a animé un meeting électoral consacré à la construction maghrébine, déclarant notamment: « Si je suis élu président,   je rouvrirai la frontière terrestre avec le Maroc ». Les propos de l’ancien chef de gouvernement ne sont pas passés inaperçus. Le quotidien El Watan les a notamment rapportés, remarquant que « c’est la première fois que le candidat indépendant à l’élection présidentielle aborde la politique extérieure ». Pour Ali Benflis la construction du Maghreb est « de portée stratégique pour la région » et il va loin: il préconise « la libre circulation des personnes, avec une carte d’identité et un passeport communs, comme cela se fait dans les ensembles régionaux », mais aussi la création d’une « université commune, à l’instar d’Erasmus en Europe ». Benflis, qui se présente comme « l’homme du changement », est pourtant issu du sérail: ancien ministre de la Justice, ex-Premier ministre, chef du Front de libération nationale (FLN, le parti au pouvoir depuis l’indépendance), ancien directeur de campagne du président Abdelaziz Bouteflika… À 69 ans, Ali Benflis connaît tous les rouages politiques algériens. Du coup, il met des conditions à sa promesse-choc d’ouverture sur le Maroc: il commence par expliquer qu’au préalable, « il faut trouver des solutions aux problèmes bilatéraux liés à la drogue, et à la sécurité » avant d’ajouter que « le retour à la normale ne doit pas se faire au détriment du peuple sahraoui; ce problème doit trouver sa solution dans le cadre des instances internationales ». Ensuite, Ali Benflis est revenu à son leitmotiv, demandant aux Algériens de voter en masse pour contrer les fraudes. h24info

Pédophilie: le pape François « demande pardon ». Le pape François a « demandé pardon » vendredi au nom de l’Eglise et pour la première fois depuis son élection pour les « dommages causés » à des enfants par des prêtres pédophiles. « Je me sens dans l’obligation d’assumer tout le mal commis   par quelques prêtres, un petit nombre au regard de tous les prêtres, et de demander personnellement pardon pour les dommages qu’ils ont causés en abusant sexuellement d’enfants », a déclaré le pape en recevant le Bureau catholique international de l’enfance au Vatican. Son prédécesseur, le pape Benoît XVI, avait déjà personnellement demandé pardon mais François ne l’avait pas fait même s’il avait dénoncé ces crimes. « L’Eglise est consciente de ce mal. Nous ne voulons pas reculer en ce qui concerne le traitement de ce problème et les sanctions qui doivent être prévues ». Au contraire, a ajouté le souverain pontife, « je crois qu’elles doivent être très sévères! On ne joue pas avec les enfants! » Dans la lignée de son prédécesseur, François s’est fermement engagé dans la lutte contre la pédophilie, mettant récemment en place une commission pour la protection de l’enfance, dont fait partie une ancienne victime irlandaise, Mary Collins. En juin 2010, Benoît XVI avait demandé « pardon » avec « insistance », au nom de l’Eglise, pour les actes pédophiles commis. Un scandale qui avait assombri son pontificat. « Je voudrais manifester mon refus de tout type d’expérimentation éducative avec les enfants », a souligné le pape. « On ne peut faire des expériences avec les enfants et les jeunes », a-t-il insisté. BFMTV

Ukraine : le Conseil de sécurité de l’Onu se réunit en urgence. Le gouvernement ukrainien, confronté à des insurrections armées prorusses coordonnées dans l’Est du pays, a annoncé dimanche 13 avrilavoir lancé une opération « antiterroriste » de reconquête à hauts risques   dans la ville de Slaviansk. Une opération qui s’est accompagné d’un ultimatum. La présidence ukrainienne a donné jusqu’à lundi 6 heures GMT aux séparatistes pour déposer les armes et quitter les bâtiments publics qu’ils occupent. En Crimée, de précédents ultimatums lancés par le gouvernement n’avaient donné aucun résultat. A la demande de la Russie qui a décrit l’opération ukrainienne comme un« ordre criminel », le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira à 0 h GMT (20 heures à New York, 2 heures à Paris). La situation est de plus en plus tendue entre Moscou et Kiev. En ce dimanche crucial, le président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov, a haussé le ton. Il s’est exprimé en employant le terme de « guerre » et accuse la Russie : « Le sang a été versé dans la guerre que la Russie mène contre l’Ukraine. (…) L’agresseur ne s’arrête pas et continue d’organiser des troubles dans l’est du pays. (…) Nous ne laisserons pas la Russie répéter le scénario de la Crimée dans les régions de l’Est. » M. Tourtchinov a également confirmé l’existence d’une opération militaire dans l’est du pays. Le ministre de l’intérieur, Arsène Avakov, a annoncé qu’un membre des services de sécurité avait été tué, un officier, et cinq autres blessés à Slaviansk, ville située entre Donetsk et Kharkiv. Il affirme que l’opération a fait « des morts et des blessés des deux côtés », évoquant un nombre non déterminé de victimes parmi « les séparatistes ». Le Monde

Réchauffement climatique : « Il n’y a pas de plan B » et il y a urgence à agir. La communauté internationale s’est fixé comme objectif de ne pas dépasser une hausse de la température mondiale de 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle. Pour le Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec), ce défi est encore possible à relever, mais cela exige une réduction d’ici 2050 de 40 à 70% des émissions de gaz à effet de serre, qui ne cessent de croître, a-t-on appris dimanche 12 avril. Sans changement majeur et rapide dans le mix énergétique mondial très dépendant du charbon et du pétrole – gros émetteurs de gaz à effet de serre (GES) – le thermomètre mondial aura subi une hausse de 3,7 à 4,8°C à l’horizon 2100, préviennent les chercheurs du Giec, dans le 3e volet de leur rapport sur les impacts du changement climatique, rendu public dimanche à Berlin. « Le message de la science est clair : pour éviter des interférences dangereuses avec le système climatique, nous devons changer d’approche », selon Ottmar Edenhofer, coprésident du groupe ayant rédigé le rapport. Les travaux du Giec servent de base scientifique aux difficiles négociations internationales qui doivent aboutir en 2015 à Paris à un accord ambitieux et contraignant pour réduire les émissions de GES et financer les actions d’adaptation. Selon le Giec, non seulement les émissions de GES ne cessent de croître, mais elles le font à une rythme de plus en plus élevé : 2,2% par an entre 2000 et 2010, décennie qui a vu un retour en force du charbon. La Chine et les Etats-Unis sont les deux principaux émetteurs de GES. La tendance actuelle doit donc être inversée et le temps presse pour agir. « Sans réduction des émissions avant 2030, il sera plus difficile de ne pas dépasser les 2°C et les options seront plus réduites », alertent les scientifiques. Les investissements dans les énergies « bas carbone » vont devoir tripler, voire quadrupler entre 2010 et 2050.    Nouvelobs

Nouvelles Technologies

Données privées: une agence américaine met en garde Facebook et WhatsApp. L’autorité américaine de la concurrence et de la protection des consommateurs (FTC) a autorisé le réseau social Facebook à racheter la messagerie mobile WhatsApp, mais a mis en garde jeudi contre   tout mauvais usage des données personnelles des utilisateurs. Selon des sources proches du dossier, la FTC a informé Facebook de son feu vert à l’achat de WhatsApp, annoncé en février pour 19 milliards de dollars. Mais pas sans garde-fous. Le service de WhatsApp, qui revendique environ 450 millions d’utilisateurs, est en effet sans publicité jusqu’ici et il ne collecte pas de d’informations sur ses utilisateurs, contrairement à Facebook. “WhatsApp a fait un certain nombre de promesses” qui “excèdent les protections actuellement accordées aux utilisateurs de Facebook”, a rappelé Jessica Rich, à la tête du bureau de la protection des consommateurs de la FTC, dans une lettre rendue publique et adressée à Facebook et à WhatsApp. “Indépendamment de l’acquisition, WhatsApp doit continuer à honorer ces promesses.” Mme Rich insiste sur le fait que si Facebook veut changer l’usage fait des données des utilisateurs de WhatsApp, il devra “obtenir leur autorisation” ou leur “donner l’opportunité de refuser ces changements”. lnt

RF Safe: Les téléphones portables réduiraient les capacités sexuelles des hommes. L’établissement américain Radio Frequency Safe (RF Safe), domicilié à Madeira Beach dans la Floride, chargé d’étudier les effets sanitaires des radiations émises par les téléphones portables, a publié   une étude des plus alarmantes, sur la santé reproductive des hommes utilisateurs de mobiles. En effet, intitulée ‘New studies claim cell phone radiation causes male infertility, kills sperm cells and even causes erectile dysfunction ’, l’article qui est la synthèse de plusieurs études scientifiques réalisées dans plusieurs endroits dans le monde, démontre que les radiations des portables, appauvrissent les spermes et perturbent l’érection chez l’homme. Selon RF Safe, les hommes qui portent leur portables dans les poches de leurs pantalons ou les suspendent à leurs ceintures, sont les plus touchés. Les radiations des portables selon la même source, réduit grandement la mobilité des spermatozoïdes et baissent leurs nombres dans le sperme, ce qui réduit dangereusement les capacités reproductives de l’homme et provoque chez lui la stérilité. Il est question également d’une réduction substantielle d’une hormone appelée LH, secrétée par une glande située dans le crane de l’homme, appelée l’hypophyse ou glande pituitaire, laquelle est responsable de donner à l’homme sa capacité sexuelle. Le Mag

Microsoft dévoile l’histoire derrière le paysage de Windows XP. Baptisé «Bliss», ce cliché qui devrait finir par disparaître avec Windows XP, est un paysage californien immortalisé par hasard en 1995. C’est l’un des clichés les plus marquants de la culture Web: une colline verdoyante,   semée de petites fleurs jaunes, sous un ciel d’un bleu éclatant. Cette photographie, qui a servi pendant près de 15 ans de fond d’écran «par défaut» à Windows XP, restera sans doute gravée dans la mémoire de millions d’utilisateurs. Et alors que Microsoft vient d’annoncer que ce système d’exploitation ne serait plus mis à jour, la firme a posté sur YouTube une vidéo, touchante, revenant sur la petite histoire qui se cache derrière ce célèbre paysage. Cette photographie, baptisée «Bliss» – «bonheur» en anglais – a été prise en janvier 1995, par le photographe américain Charles ‘Chuck’ O’Rear qui allait rendre visite à sa petite-amie. Au détour de sa route, dans le comté de Napa au nord de San Francisco ,l’une des principales régions viticoles des États-Unis, il est frappé par la lumière qui tombe sur les collines et l’herbe, verdoyante après la pluie tombée. Le temps qu’il installe son matériel, des nuages ont commencé à s’amonceler dans le ciel. Quatre clichés suffiront à immortaliser ce que Microsoft n’hésite plus à présenter comme le paysage «le plus vu du monde». Au début des années 2000 il est contacté par Microsoft, auquel il cède la photo sans avoir la moindre idée de ce que le géant de l’informatique compte en faire. h24info

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires