Flash-news : lundi 28 avril 2014

Flash-news : lundi 28 avril 2014

464
0
PARTAGER

Parc auto de l’Etat: triste record pour le Maroc. Le Maroc possède un triste record. Avec un parc automobile de l’Etat de 114.000 véhicules, il devance de loin les Etats-Unis, le Japon, la France et de très loin même la Grande Bretagne. La France compte 75.000 véhicules de l’Etat,   les Etats-Unis 72.000, le Japon 50.000 et la Grande Bretagne 34.000. A noter que sur les 114.000 unités, les véhicules de l’armée et de la police ne sont pas comptabilisés. Le budget de fonctionnement en 2013 de ce parc (carburant, entretien, assurance…) s’est élevé à 160 millions de dirhams, selon le ministère des Finances. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a publié récemment une circulaire visant à diminuer ce parc et à le mieux gérer. Force est de constater que les véhicules de l’Etat notamment les « M rouge » et des « J en rouge » (commune) sont toujours utilisés à des fins personnelles. Le 360

 

Le billet de 100 DH désigné «Billet du mois». «Currency News», le célèbre magazine international spécialisé dans la monnaie fiduciaire a fait du nouveau billet de 100 dirhams, mis en circulation en aout 2013, le «billet du mois» dans son numéro de mars 2014. La particularité de ce billet   selon «Currency News» est l’utilisation pour la première fois du fil de sécurité du type Rollingstar, une technologie qui permet de créer un effet dynamique de changement de couleur. Également, de nombreux éléments de sécurité à la pointe de la technologie ont été utilisées dans les coupures de la nouvelles série de billets marocains. Le nouveau bâtiment de production, projet initié en 2011 et qui a couté plus de 100 millions d’euros, place Dar As-Sikkah tout droit au premier rang des excellents imprimeurs de billets de banque précise également la Revue. Les Eco

L’agence Fitch confirme la note du Maroc avec « perspectives stables ». La note de plafond souverain « BBB » et la note « F3″ de la dette à court terme en devises ont été également confirmées par l’agence mondiale de notation. Dans un communiqué rendu public, Fitch explique que le maintien de ses notes pour le Maroc est dû notamment à la stabilité politique dont jouit le Royaume dans le contexte du printemps arabe et à la performance de l’économie du pays qui a fait preuve d’une résilience dans une conjoncture régionale et internationale difficile. Cette notation de Fitch s’explique aussi par une nette amélioration du compte courant, dont le déficit a reculé à 5,4 pc en 2013 et 7,5 du PIB, et ce grâce à la réforme des subventions et la hausse des exportations industrielles (automobiles +23 pc, industrie aéronautique +20 pc et le secteur de l’électronique +12 pc), combinée à la baisse des prix du pétrole. Et d’ajouter que l’économie marocaine a progressé de 4,8 pc en 2013, contre 2,7 pc en 2012 grâce à la bonne performance du secteur agricole qui a rebondi de plus de 20 pc. Selon les prévisions des analystes de Fitch, le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait afficher un taux de croissance de plus de 4 pc à moyen terme avec la reprise des activités des autres secteurs économiques, la hausse attendue des arrivées touristiques, des transferts des MRE, des exportations et de la demande intérieure.    Menara

Bloqué au Maroc, Abdoulaye Wade est rentré au Sénégal. « J’ai senti à distance les souffrances du peuple. J’ai décidé de rentrer pour lui indiquer la voie », a déclaré Abdoulaye Wade au siège de son parti, devant de nombreuses personnes encadrées, sans incident, par les forces anti-émeutes. « Nous ne pouvons pas continuer à laisser le Sénégal se détériorer de cette façon. Je l’avais amené au seuil de l’émergence », a dit M. Wade, sans évoquer d’éventuelles actions qu’il pourrait entreprendre. Il était arrivé quelques heures auparavant à Dakar en provenance de Casablanca au Maroc où il avait été bloqué pendant 48 heures, un retard dont ses partisans et le régime de son successeur, Macky Sall, se rejettent la responsabilité. Abdoulaye Wade, 87 ans, a dirigé le Sénégal pendant douze ans de 2000 à 2012, et était parti en France après sa lourde défaite face à Macky Sall, un de ses anciens Premier ministres, le 25 mars 2012 au second tour de l’élection présidentielle. Alors que son arrivée avait été initialement prévue mercredi, M. Wade a accusé les autorités sénégalaises d’avoir refusé de lui donner l’autorisation de survol et d’atterrissage nécessaire à son retour. « J’ai compris depuis longtemps que Macky Sall ne veut pas que j’arrive de jour », a affirmé jeudi à Casablanca l’ex-chef de l’Etat en dénonçant « des manoeuvres ». Ses accusations ont été démenties par le porte-parole du gouvernement sénégalais, Abdou Latif Coulibaly, qui a évoqué des modifications de dernière minute sur la liste des passagers, imposant une nouvelle requête auprès des autorités aéronautiques sénégalaises. Il a accusé l’ex-chef de l’Etat d’avoir cherché à provoquer « un effet politique » en vue de se faire passer pour une victime et de « discréditer » le gouvernement.    h24info

Economie

Le Maroc, pays non-pétrolier, veut faire la guerre au gaspillage énergétique. Au titre de la 2ème phase du Programme  »Inara », l’ONEE devrait remplacer 15 millions de lampes à Incandescence par des Lampes à Basse Consommation (LBC) dans les zones où il assure la distribution   de l’électricité. Au Maroc, avec la gestion déléguée de la distribution de l’eau, la collecte des ordures ménagères et la distribution de l’électricité dans les grandes villes, plusieurs opérateurs étrangers ont décroché des contrats de gestion de ces secteurs, dont les français Veolia et la Lyonnaise des eaux. La seconde phase du programme  »Inara » porte donc sur l’installation de 10 millions de LBC supplémentaires. Ce programme est financé par la banque allemande KfW. Selon l’ONEE, les résultats de cette seconde phase se traduiront par  »un effacement de 330 MW en pointe, soit un gain annuel en investissement de l’ordre de 445 millions de dirhams, une économie de Fioul de 132 975 tonnes/an et des réductions annuelles de 228 000 tonnes d’émissions de CO2 ». Pour autant, les premières LBC ne seront livrées aux clients de l’ONEE qu’à partir de septembre 2014. Avec une facture annuelle énergétique de plus de 6 milliards d’euros, le gouvernement de Benkirane a été contraint de réintroduire le système d’indexation des prix des carburants à la pompe, et de limiter la subvention annuelle qu’il attribue à la caisse de compensation, qui gère le soutien aux produits de première nécessité, pour en réduire la charge sur le budget de l’Etat. Maghrebemergent

La moitié des industriels juge le climat des affaires “moyen” pour le 1er trimestre 2014. Le climat général des affaires est qualifié “moyen” par 52 pc des industriels et “bon” par 30 pc au cours du 1 er trimestre 2014, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Par branche, le climat a été jugé “moyen”   par 45 pc des entreprises des industries chimiques et para-chimiques et “bon” par 33 pc, alors que dans les branches “agroalimentaire” et “textile et cuir”, il aurait été “moyen” selon respectivement 75 pc et 65 pc des chefs d’entreprises, explique la Banque centrale qui vient de publier les résultats trimestriels de l’enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie pour le premier trimestre 2014. Pour leur part, 52 pc des industriels de la branche “électrique et électronique” ont qualifié le climat de “bon” et 46 pc de “moyen” contre respectivement 41 pc et 33 pc dans les industries mécaniques et métallurgiques. Maghrebemergent

Le Maroc fabriquera bientôt son premier avion 100% « Made in Morocco ». Le premier avion à 100% marocain sera bientôt fabriqué à Casablanca. Il s’agit de l’appareil léger LH-10 M, dérivé du LH 10 Ellipse, un petit avion polyvalent à vocation de formation, surveillance, reconnaissance armée ou   opérations spéciales. Pour réaliser ce projet, l’Office marocain des aéroports (ONDA) et LH Aviation Maroc viennent de conclure un accord portant sur la mise en place au Maroc d’une unité industrielle pour la fabrication d’avions de type LH-10 Ellipse. La convention prévoit aussi la construction, l’aménagement et l’exploitation à l’Aéropôle de Nouaceur à Casablanca d’un site industriel d’une superficie de 19.000 m² dédié à la production d’avions de type LH-10 Ellipse. La première tranche de cette nouvelle usine de montage, dont le montant d’investissement s’élève à 10 millions d’euros, aura une capacité de production de 80 unités par an et pourra, à terme, atteindre 200 avions annuellement. Le projet devrait créer 300 emplois, notamment d’ingénieurs et de techniciens qualifiés. Selon le directeur général de l’ONDA, Zouhair Mohammed El Aoufir, cette convention permet à LH Aviation Maroc, fruit d’une joint-venture entre la société de construction aéronautique LH Aviation France et des investisseurs marocains, de s’installer à l’Aéropôle de Nouaceur à Casablanca qui a été conçue pour accueillir des sociétés de l’aéronautique, soulignant qu’il s’agira de la première usine du genre au Maroc. Afriquinfos

Fiscalité. C’est parti pour le remboursement du crédit de la TVA ! Du nouveau pour soulager les entreprises mises à mal par des difficultés de trésorerie. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi dernier à Rabat, a adopté le projet de décret relatif au remboursement du crédit cumulé de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Ce qui permettra d’appliquer l’une des mesures apportées par la loi de finances 2014 et saluées par les milieux des affaires. En vertu de cette disposition, rappelons-le, le crédit de la TVA cumulé à la date du 31 décembre 2013 est éligible au remboursement. Il s’agit du crédit de taxe résultant de la différence entre le taux de la TVA appliqué sur le chiffre d’affaires et celui grevant les coûts de production et/ou de l’acquisition en taxe acquittée des biens d’investissement immobilisables. Soulagement pour les trésoreries Il est à préciser que le crédit de taxe cumulé éligible au remboursement, au titre de l’année 2014, concerne les entreprises dont le montant de ce crédit est inférieur ou égal à 20 millions de DH. «Ce qui englobe la quasi-totalité des petites et moyennes entreprises», selon ce texte de loi.    Le Matin

Finéa, groupe CDG, accorde 1,6 milliard de dirhams au PME. Finéa passe à la vitesse supérieure dans le financement des petites et moyennes entreprises. La filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion a procédé, cette fin de semaine, à la signature de convenions avec 3 banques (BMCE Bank, Groupe Banque populaire, Crédit immobilier et hôtelier). Object: un refinancement avec ces banques permettant de disposer, à des conditions très avantageuses, de plus de 1,6 milliard de dirhams destinés à financer les projets d’investissement et les besoins en trésorerie des PME, tous secteurs confondus. Ces signatures interviennent suite à la levée de fonds effectuée, le 27 décembre 2013, par Finéa auprès de KfW. Elles «représentent une nouvelle contribution majeure du Groupe CDG, à travers Finéa, en faveur du développement des PME marocaines, et confirment, encore une fois, le rôle de la CDG en tant que tiers de confiance et le positionnement de Finéa en tant qu’établissement de place animé par une mission d’intérêt général, combinant la garantie, le refinancement et le cofinancement des PME – TPE, conformément à son plan stratégique de développement 2013 – 2017», lit-on dans un communiqué.    h24info
Création d’un Centre de conseil agricole maroco-allemand. Aziz Akhannouch, le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche Maritime vient d’inaugurer ce samedi 26 avril, le Centre de conseil agricole maroco-allemand (CECAMA), fruit d’une longue collaboration qui dure depuis l’édition 2010 du SIAM, entre le Ministère fédéral allemand de l’Alimentation et de l’Agriculture et le Ministère marocain de l’Agriculture et de la Pêche Maritime. Peter Bleser, le Ministre délégué auprès du ministère fédéral allemand de l’Agriculture présent durant cette inauguration a expliqué que « le centre se veut être une contribution aux stratégies du Plan Maroc Vert. Il vise une amélioration des résultats tout en préservant les ressources naturelles». Ce projet qui consiste à recourir à la technologie allemande afin d’améliorer le savoir-faire des agriculteurs marocains a déjà permis à 459 participants de bénéficier de 16 sessions de formation. Les participants sont essentiellement des conseillers agricoles, utilisateurs des machines agricoles ainsi que des techniciens, consultants et formateurs au sein des associations. Les activités du Centre de conseil agricole maroco-allemand porteront essentiellement et dans un premier temps sur les cultures céréalières et les pommes de terre.    Les Eco
Kenitra : Inauguration de la première usine de vitrage automobile au Maroc. Le groupe international Saint-Gobain a inauguré, mercredi 23 avril à Kénitra, sa première usine de vitrage automobile au Maroc, en présence du ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, du ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Mamoun Bouhdoud, du Wali de la région Gharb-Chrarda-Beni Hssen, Zineb El Adaoui, de l’ambassadeur de France à Rabat, Charles Fries, ainsi que des responsables de Saint-Gobain. Cette nouvelle usine a nécessité un investissement de 14 millions d’euros, et permettra de créer une centaine d’emplois directs. Elle est spécialisée dans la fabrication de pare-brise et servira, principalement, les constructeurs automobiles installés dans la zone ou à proximité. «Saint-Gobain a déployé au Maroc sa technologie, mais également le meilleur de son savoir-faire. Les équipements utilisés ici sont les mêmes que nous déployons en Europe, en Chine, au Mexique et partout dans le monde. Ils seront l’objet d’un investissement lourd, mais sont indispensables pour la satisfaction de nos clients du secteur automobile», a déclaré Philippe Mesureur, Directeur Général de Saint-Gobain Sekurit. En plus de sa proximité avec l’Europe, le Maroc est un pays où le coût de la main-d’œuvre reste bas, et qui dispose d’une population jeune et qualifiée qui bénéficie d’une aide à la formation en adéquation avec les besoins des secteurs en développement. Des atouts majeurs qui encouragent les investisseurs étrangers, selon Gilles Abensour, Directeur Général de Saint-Gobain Maroc.    lnt

Social

Inattendu: Hiba et Jihane pardonnent à leurs violeurs. C’est une décision inattendue. Selon une annonce faite hier jeudi par Ilham Lahreche, membre du Comité national de soutien aux victimes de viol et d’agressions sexuelles, qui avait soutenu Jihane et Hiba, « la grandeur et l’humanité de   Maître Jamila Sayouri et Fatim Zahra Yacoubi et leurs filles les ont conduites à pardonner à Rabii Tazi et Khalil Ben Driss ». Apparemment, les deux jeunes filles ont pris cette décision après avoir reçu des excuses de leurs agresseurs. Les deux condamnés ont « consigné par écrit leurs excuses pour tous les torts et sévices qu’ils ont fait subir aux victimes, à leur entourage et à tous leurs soutiens » explique ainsi Ilham Lahreche. Hiba et Jihane avaient été victimes d’agressions sexuelles dans la nuit du 4 au 5 juillet dernier à Rabat, alors qu’elles étaient sorties célébrer leur baccalauréat. Tout le long du procès, des sit-in de solidarité avec les victimes (et un en soutien des accusés!) avaient été organisés devant le tribunal. Les deux jeunes hommes avaient été reconnus coupables et ont été condamnés chacun à 4 ans de réclusion le 25 novembre 2013. Selon Ilham Lahreche, les victimes ont subi une grande pression au quotidien depuis le début de cette affaire, il y a 9 mois. Pardonner à leurs agresseurs, pour les jeunes femmes serait une manière de tourner la page et d’aller de l’avant. Lahrache a ajouté « qu’aujourd’hui ils, [les deux agresseurs, ndlr] sont libres, l’accusation et la Cour étant convaincues que la prison chez nous, dans son état actuel, n’est pas la solution ». Et de conclure: « Les accusés ont assuré ne plus jamais réitérer ce délit, les 9 mois passés sous les verrous les ayant fait réfléchir. Il leur reste tout de même 15 mois de sursis qui les feront tout autant méditer ». h24info

Affrontements à Fès : Détails sur le décès d’Abderrahim Hasnaoui. De violents affrontements au sabre et au couteau ont opposé, jeudi, étudiants islamistes et gauchistes dans le campus universitaire de Fès-Dher Mehrez, faisant un mort et deux blessés, ont indiqué vendredi   des sources concordantes. Les étudiants islamistes appartenant à “Attajdid Tollabi” (Organisation du renouveau estudiantin), alors que les gauchistes sont membres d’“Annahj démocrati Al Qaidi” (voie démocratique bassiste). Un étudiant islamiste, Abderrahim Hasnaoui, 21 ans, grièvement blessé lors des heurts jeudi après-midi, a succombé à ses blessures vendredi “après avoir été transporté d’urgence” à l’hôpital de Fès, selon un communiqué des autorités locales. D’autres sources affirment qu’il aurait souffert d’une hémorragie interne causée par sa blessure. Les affrontements ont éclaté après une tentative des “étudiants gauchistes d’empêcher par la force une table ronde organisée par les islamistes, sur le thème ‘Islamistes, la gauche et la démocratie’”. Et pour cause, c’est le nom de l’un des invités, Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat national du PJD, qui a irrité les étudiants gauchistes. Son nom étant impliqué dans l’assassinat de Benaissa Ait Eljid, étudiant gauchiste tué au début des années 90. Jeudi à Fès, les deux camps étaient armés de sabres et de couteaux et les heurts ont été très violents. Aufaitmaroc

Casablanca : La chasse aux cafés de chicha se poursuit. La chasse aux cafés de chicha continue au quartier Moulay Rachid, à Casablanca. Pas moins de 18 cafés aménagés à la consommation de chica ont été ciblés, depuis le début de la campagne de lutte contre ces cafés jusqu’au début de   la semaine dernière, par les flics du district de Moulay Rachid. La dernière opération remonte aux lundi et mardi, 21 et 22 avril, quand les limiers ont effectué des descentes policières dans 7 cafés situés aux boulevards des Forces Auxiliaires, Commandant El Allam, Mohamed Bouziane et Jodar Ben Abdellah et au quartier Essalama. Quelque 64 personnes dont 3 gérants de trois cafés et 3 employés chargés des braises y ont été arrêtées et 97 narguilés ont été saisis. En effet depuis le début de cette campagne jusqu’à aujourd’hui, le nombre des personnes arrêtées a atteint, selon une source policière, 361 et le nombre de narguilés saisis à 310. Signalons que 297 personnes ont été arrêtées, 213 narguilés et une petite quantité de haschich ont été saisis, lors de 11 descentes policières effectuées par les policiers de la même région lors des trois premières semaines du mois en cours. Aujourd’hui

Lahcen Daoudi: 18% des diplômés marocains sont recrutés en Europe et en Amérique du nord. S’exprimant à l’ouverture de la 23è édition du Forum international de l’étudiant, le ministre a indiqué que l’université marocaine n’a rien à envier aux universités étrangères et que 18% de ses lauréats sont annuellement recrutés en Europe, au Canada et aux USA. Selon Daoudi, le nombre d’étudiants au Maroc ne dépasse pas les 615.000, jugeant ce chiffre « très faible » en comparaison avec la population estimée à 35 millions d’habitants, mais aussi en comparaison avec d’autres pays tels que l’Iran où le nombre des étudiants avoisine les 5 millions, ou en encore la Corée avec 3,5 millions d’étudiants. La 23ème édition du Forum international de l’étudiant se poursuivra jusqu’au 27 courant et connaîtra la participation de plus de 750 exposants, nationaux et étrangers venus notamment de l’Allemagne, du Canada, des Emirats Arabes Unis, de la France, de la Russie et de la Turquie.    Le Mag

2,4 milliards de dirhams pour éradiquer l’habitat insalubre dans la métropole. La lutte contre l’habitat insalubre est en marche. Jeudi dernier, la wilaya du Grand Casablanca a abrité la cérémonie de signature de cinq conventions dans le cadre du programme dédié à la question. Tout d’abord, un accord-cadre concernant un programme complémentaire de relogement de 12 000 familles, porteur d’une enveloppe budgétaire de 2,4 milliards de DH, dont 300 millions de DH à la charge du Fonds Solidarité Habitat (FSH), a été signé entre différentes parties. Il s’agit de Khalid Safir, wali du Grand Casablanca, Nabil Benabdellah, en sa qualité de ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Aouzai, gouverneur directeur général de l’Agence urbaine, ainsi que le top management d’Al-Omrane et d’«Idmaj Sakane». La deuxième convention porte sur le financement de l’opération «Riad Idmaj Sakane» au niveau de la commune de Sidi Hajjaj Oued Hassar dans la province de Médiouna. Doté d’un budget de 595,4 millions de DH, dont 110,2 millions sont supportés par le FSH, ce projet permettra le relogement des habitants de bidonvilles dans la région concernée. Ladite convention réunit autour du projet la wilaya du Grand Casablanca, le ministère de l’Habitat et «Idmaj Sakane». Un troisième accord a été signé entre les mêmes partenaires et porte sur le financement d’une opération baptisée «Arrachad».    Le Matin

Retard dans l’égalité genre: Hakkaoui accuse les stéréotypes culturels et… la presse. Le Maroc et ONU Femmes ont donné mercredi une nouvelle impulsion à leur partenariat visant à asseoir l’égalité des sexes dans le Royaume. La convention qui marque ce nouvel engagement a été signée à Rabat par la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social et par la représentante de l’entité onusienne dans la capitale en présence du coordonnateur résident des agences de l’ONU dans la capitale. Le document qui porte effet jusqu’en 2016 prévoit un programme décliné en tranches annuelles visant à l’institutionnalisation et à la propagation des principes d’égalité et de parité entre hommes et femmes dans les politiques publiques au moyen du renforcement des capacités du ministère en matière de coordination interministérielle. La convention qui a aussi pour objectif de faciliter l’accès ainsi que l’échange de l’information relative à l’égalité genre et à y sensibiliser, invite en outre à doter le ministère des moyens d’observation, d’évaluation des étapes parcourues dans la réalisation du plan gouvernemental pour l’égalité et à informer de l’exécution de la stratégie du pôle 4+4 et de celle des Nations Unies en faveur de la femme au Maroc. En vertu de cette convention, les deux parties promettent de mettre en commun leurs potentialités afin de renforcer l’action d’organismes de l’Etat opérant dans le domaine social tels que l’Agence du développement social, l’Entraide nationale et l’Institut national pour l’action sociale.    Aujourd’hui

Art & Culture

Mawazine : Alicia Keys en tomber de rideau. La diva de la soul, l’Américaine Alicia Keys, primée 15 fois aux Grammys, se produira le samedi 7 juin 2014 sur la scène de l’OLM-Souissi à Rabat, en clôture du festival Mawazine-Rythmes du Monde. Depuis la sortie de son premier album   en 2001, Songs in A minor, Alicia Keys a construit un répertoire inégalé de hits et de réalisations, avec plus de 30 millions d’albums vendus dans le monde entier. En 2012, Alicia Keys sort Girl on Fire, son cinquième album studio. L’album s’est classé n°1 sur le Billboard Top 200, n°1 sur le R & B / Hip Hop Albums et n°1 sur le graphique d’albums Digital Top Billboard. En plus d’être l’album best-seller R&B aux États-Unis, Girl on Fire a atteint le numéro un des charts iTunes dans 19 pays. Le single s’est vendu à plus de 3 millions d’exemplaires dans le monde entier. Alicia Keys a plus récemment collaboré avec Kendrick Lamar, Pharrell Williams et Hans Zimmer sur la chanson It’s On Again, qui sera présenté dans le très attendu The Amazing Spider-Man 2, qui sortira en salles aux Etats Unis le 2 mai 2014. Alicia Keys est devenue la première artiste de R & B féminine à avoir son album classé n°1 sur le Billboard 200 dès sa sortie et pendant trois années consécutives. Elle a reçu d’autres distinctions, dont onze Billboard Music Awards, cinq American Music Awards, trois World Music Awards, trois MTV Video Music Awards…Philanthrope dévouée et influente, Keys a co-fondé Keep a Child Alive (KCA) (Gardez un enfant vivant), une organisation à but non lucratif dédiée à sauver des vies, un traitement anti-rétroviral et de ressources pour les enfants et leurs familles vivant avec le sida en Afrique et plus récemment en Inde. Aufaitmaroc

Coup d’envoi à Fès du 12e Festival. Le coup d’envoi de ce Festival a été donné au mythique et prestigieux jardin Jnane Sbil où une foule nombreuse d’amateurs de cet art noble est venue se ressourcer des éternelles Qsayed tirées du patrimoine poétique national, mémoire vivante de la   créativité du génie et de la culture marocaine. Durant une bonne semaine, les grands orchestres nationaux du Tarab Malhoune, dignes dépositaires de cet art hautement authentique, investiront les grandes places, Ryads et autres lieux chargés d’histoire de la capitale spirituelle du Maroc pour permettre aux fans de cet art de communier avec des professionnels à la voix chaude et vibrante. Organisé par la commune urbaine de Fès, le Festival connait la participation de chioukhs, musiciens et Mounchidine provenant de Fès et des autres régions du Maroc connues pour être les principaux foyers de ce genre musical, comme Meknès, Tétouan, Erfoud ou Marrakech, qui interprèteront des Qsayed associant la beauté de la poésie à la diversité des thèmes traitant du social et du religieux, mais aussi de l’amour de la patrie. Outre les concerts de proximité à Jnan Sbil et au complexe socioculturel de Ain nokbi, des pièces théâtrales inspirées du chant du Malhoun et des expositions de produits d’artisanat à la place Batha et au complexe artisanal sont au programme ainsi que des conférences thématiques et des sessions de formation sur l’art du Malhoun, son histoire, ses figures, ses techniques et sa terminologie. Le Matin

Café Clock ouvre ses portes à Marrakech. Le Café est également un carrefour culturel organisant des ateliers de danse, de cuisine, de calligraphie et de yoga. Après le succès qu’il a connu à Fès, le Café Clock s’installe dans la ville ocre. L’inauguration de ce lieu sera rehaussée, ce samedi,   par la présence de Clive Alderton, l’ambassadeur britannique au Maroc, ainsi qu’un grand nombre d’artistes, d’intellectuels et des représentants de la communauté britannique à Marrakech. Plus qu’un café, le Café Clock se veut un lieu de rencontres, de dialogues, de sessions de conversations, de lecture et d’interactivité entre les habitants locaux et les touristes britanniques, ainsi qu’étrangers. «Je suis honorée de participer à l’inauguration du Café Clock Marrakech, qui tient sa réputation de son ainé de Fès. Le Maroc et la Grande Bretagne partagent, du fait d’être deux royaumes séculaires, plusieurs points communs au niveau habitudes culturelles. De ce fait, je suis ravi de découvrir qu’en plus du restaurant, le café permet aussi d’offrir aux clients la possibilité de profiter d’une ambiance particulière. Surtout par l’art de la narration (Al Halka) considéré comme un héritage marocain ancestral», déclare Alderton. Le Matin

Création à Rabat de la « Ligue Marocaine de Tamazight ». La Ligue Marocaine de Tamazight a annoncé sa création lors d’une cérémonie, organisée samedi à Rabat, sous le thème « Tamazight comme pilier de l’unité et de l’identité nationale ». La Ligue, dont l’action s’inscrit dans le droit fil des dispositions de la constitution, se propose d’œuvrer à la promotion de la culture, de l’identité et de la langue amazighes, sur la base du dialogue et de l’échange constructif, a indiqué à la MAP son président, Abdelhafid El Younssi. Et M. El Younssi de souligner que la question amazighe est un affluent important de l’identité et de la cutlture marocaines et un facteur de la cohésion nationale. « Nous nous dressons contre toute forme d’extrémisme, et toute autre manifestation susceptible de porter atteinte aux valeurs communes partagées par tous les Marocains », a-t-il ajouté. La mission de la Ligue Marocaine de Tamazight, qui rassemble une quarantaine d’associations actives dans le domaine de la promotion de la culture amazigh, s’articule autour de trois axes clés, à savoir la diversité des composantes de l’identité nationale, la communion entre ces différents éléments, et la contribution à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe. La Ligue ambitionne d’insuffler une nouvelle dynamique aux actions visant la promotion de l’amazigh dans le cadre des dispositions de la constitution. La Ligue, qui a vu le jour début février 2014, dispose d’un bureau national présidé par le professeur universitaire en droit constitutionnel, Abdelhafid El Younssi, outre une assemblée générale et un conseil d’administration. La cérémonie, qui s’est déroulée en présence du ministre de l’Etat Abdellah Baha et du ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, Habib Choubani, a rendu également hommage à quelques figures ayant marqué de leur empreinte l’histoire de la résistance nationale.    MAP

Sport

L’ex-entraîneur de Barcelone Tito Vilanova est décédé. « Le FC Barcelone est triste d’informer que Francesc ‘Tito’ Vilanova Bayo est décédé aujourd’hui à l’âge de 45 ans », indique le Barça dans un communiqué.   Tito Vilanova, qui luttait depuis deux ans contre un cancer de la glande parotide (salivaire) et avait été opéré à New York, avait quitté son poste d’entraîneur en juillet dernier. « Le club souhaite exprimer ses sincères condoléances à sa famille. Nous partageons avec elle ce moment douloureux ainsi qu’avec les membres du club, les supporteurs et l’ensemble du monde du football et du sport », ajoute le Barça. Vendredi, le quotidien sportif Marca faisait état d’une « opération d’urgence en raison de complications gastriques » et d’un « état très grave » de celui qui avait succédé à Josep Guardiola, aujourd’hui entraîneur du Bayern Munich, après avoir été son adjoint. Tito Vilanova, ancien milieu de terrain formé au FC Barcelone, n’y est jamais parvenu au plus haut niveau, et avait joué dans plusieurs clubs espagnols avant de revenir au Barça comme formateur des jeunes. Devenu en 2007 l’adjoint de Pep Guardiola, alors entraîneur de l’équipe B, en troisième division, il l’avait suivi en 2008 à la tête de l’équipe première. Opéré une première fois en novembre 2011, il avait succédé à Guardiola, parti du Barça en avril 2012, avant de subir une nouvelle intervention en décembre 2012 pour revenir en janvier à son poste, conduire l’équipe au titre national en mai 2013 et recevoir le titre de meilleur entraîneur espagnol de la saison. Menara

Hervé Renard s’éloigne. Hervé Renard sélectionneur du Maroc, la piste semble prendre du plomb dans l’aile. Longtemps pressenti pour prendre les rênes des Lions de l’Atlas et même annoncé par l’un de ses   représentants une fois la saison en Ligue 1 terminée, le technicien français ne semble plus être intéressé par le poste. Engagé dans la course au maintien avec Sochaux, l’ancien homme fort de la Zambie a indiqué lors d’un entretien avec la BBC qu’il se voyait rester en Europe. « Pour le moment, je suis en France et ma priorité est de rester en Europe, de rester à Sochaux ou de quitter pour un meilleur club », a-t-il confié, avant de poursuivre : « Vous ne savez pas d’avance ce qui peut se passer en football, alors je dois me concentrer sur ma mission au club. Dans un mois, nous saurons ou je serai. » Des propos qui font écho à ceux prononcés le 16 mars derniers sur le plateau du Canal Football Club, où l’entraîneur de 45 ans avait déclaré : « C’est une piste éventuelle, mais il n’y a pas que le Maroc. » Reste à savoir s’il s’agit là d’une façon de sa part d’essayer de faire pression sur les instances marocaines, qui ont indiqué vouloir officialiser la prise de fonctions du futur sélectionneur au plus tard début mai, soit avant la fin du championnat français. Pour rappel, Youssef Haijoub, l’agent de Renard avait indiqué à la mi-février que son client était « la priorité du Maroc » et « devrait être choisi comme sélectionneur dès que le nouveau président de la Fédération marocaine de football (FRMF) sera en place. » Sauf que depuis ces déclarations, Faouzi Lakjaâ a été élu à la présidence de l’instance et que beaucoup de noms sont venus garnir la liste des potentiels sélectionneurs. Afrik.com

Grand Prix SAR la Princesse Lalla Meryem de tennis : l’Espagnole Maria Torro-Flor sacrée championne 2014. L’Espagnole Maria-Teresa Torro-Flor (71e mondiale) a remporté la 14è édition du Grand Prix SAR la   Princesse Lalla Meryem de tennis (19 – 27 avril), dimanche sur les courts du Royal tennis club de Marrakech. Maria-Teresa Torro- Flor s’est adjugée le titre de cette prestigieuse édition dotée de 250 000 dollars US, en battant en finale la Suissesse Romina Oprandi en deux sets 3-6, 6-3 et 3-6 après avoir éliminé en demi-finale sa compatriote Garbine Muguruza (32e mondiale). De son côté, Oprandi avait validé son billet pour la finale aux dépens de la Slovaque Daniela Hantchova (30e mondiale) en deux sets 5-7,6-3 et 3-6. A cette occasion, le Wali de la région Marrakech-Tensift-El Haouz, Gouverneur de la préfecture de Marrakech, Abdeslam Bikrat et le président de la Fédération royale marocaine de tennis, Fayçal Laaraychi ont procédé à la remise des prix aux vainqueurs. La précédente édition du Grand Prix la Princesse Lalla Meryem de tennis a été remportée par l’Italienne Francesca Schiavone, vainqueur de l’Espagnole Lourdes Dom?nguez Lino. MAP

Al Ahly arrache la qualification face au DHJ dans les dernières secondes. Le Difaa Hassani El Jadidi a été éliminé ce samedi après-midi de la Coupe de la CAF malgré sa victoire à domicile face à Al Ahly Cairo en 8e de finale bis retour sur le score de 2-1. Une élimination amère due en grande partie à l’amateurisme des joueurs du DHJ (match aller 1-0). Dans une rencontre plutôt équilibrée, les Doukkalis sont parvenus à ouvrir la marque peu après l’heure de jeu par le biais de Ahmed Chagou sur penalty(62’). Un précieux avantage qui a permis aux Doukkalis de gagner en confiance face à des Égyptiens déstabilisés. Ensuite, c’était au tour de Lengoualama, très bien servi par Hadraf, de doubler la mise, au grand bonheur des supporters, venus en nombre pour encourager le seul représentant marocain en compétitions africaines.    Mountakhab

Le Raja continue d’avancer. Le Raja de Casablanca a réalisé l’essentiel en s’imposant (1-0) face aux Rbatis du FUS en marge de la 27e journée de la Botola Pro Elite 1. Le Centrafricain Mabidé a ouvert le score pour le Raja à la 19ème minute de jeu après un bon ballon de Yassine Salhi. Cet avantage sera conservé par les protégés de Benzarti qui s’adjugent trois points précieux surtout après le faux pas du leader le MAT. Cette victoire permet aux Verts de se hisser au 2e rang du tableau de classement avec 45 unités au compteur et réduire l’écart cinq points sur le leader, le Moghreb de Tétouan. Alors que le FUS demeure 4e avec 41 points à son actif.    Mountakhab

International

Mahmoud Abbas qualifie l’Holocauste de « crime le plus odieux de l’ère moderne ». « Ce qui est arrivé aux juifs durant l’Holocauste est le crime le plus odieux qui soit survenu contre l’humanité pendant l’ère moderne. » Diffusée en arabe et en anglais dimanche, à la veille de la journée   consacrée au souvenir de la Shoah, la sortie de Mahmoud Abbas a été très remarquée. Si ce n’est pas la première fois que le président de l’Autorité palestinienne, taxé dans le passé de négationnisme, dénonce le génocide juif, il s’agit de sa condamnation la plus forte. Mahmoud Abbas, qui a également dit sa « sympathie aux familles des victimes et (aux) nombreux autres innocents tués par les nazis » et a appelé le gouvernement israélien à conclure une paix « juste » avec les Palestiniens, a tenu ces propos lors d’un entretien, la semaine dernière, avec un rabbin américain, Marc Schneier, avocat du dialogue entre musulmans et juifs. Le moment choisi pour leur diffusion ce dimanche, alors que le processus de paix israélo-palestinien, est dans l’impasse, n’est pas anodin. Les pourparlers de paix, relancés en juillet 2013 sous l’égide des Etats-Unis, ont été suspendus jeudi par le gouvernement de Benjamin Netanyahou après l’annonce d’un accord de réconciliation entre l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), et le mouvement islamiste Hamas, qui ne reconnaît pas Israël. Aux termes de cet accord, l’OLP et le Hamas ont convenu de former un gouvernement de « consensus national » que dirigera le président Abbas et qui sera composé de personnalités indépendantes. Face aux inquiétudes de la communauté internationale, le leader palestinien avait promis samedi que ce futur gouvernement rejetterait la violence et reconnaîtrait l’Etat d’Israël. Mais cette nouvelle condamnation de la Shoah ne suffira pas à faire revenir le Premier ministre israélien à la table des négociations. Ce dernier a estimé qu’en renouant une alliance avec le Hamas – qu’il considère comme une « organisation terroriste » – le dirigeant palestinien a donné « le coup de grâce » au processus de paix. Metronews

Les 529 Frères musulmans condamnés à mort bientôt fixés sur leur sort. Ce lundi 28 avril sera rendu le verdict définitif de la condamnation à mort de 529 islamistes égyptiens, un verdict sans précédent dans l’histoire de l’Égypte. Ces partisans de l’ancien président islamiste   Mohamed Morsi sont accusés d’avoir tué un policier et mis à sac des commissariats et bâtiments publics dans la région de Minya, au sud du Caire, à la mi-août 2013. Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 au Caire, a rencontré Moustapha Mohamed dont deux cousins ont été condamnés. Comme la plupart des accusés, l’un d’eux est en fuite. L’autre est en prison. Mais Moustapha est catégorique : « Aucun des deux n’a participé aux manifestations ou à tout autre chose. L’un d’entre eux fait partie d’une organisation caritative, c’est pour ça qu’il a été pris pour un Frère musulman. J’ai espoir que le verdict change. Mais je n’ai plus aucune confiance dans le système judiciaire. » Ahmed Shabib, avocat, défend une trentaine d’accusés. Il dénonce un procès expéditif alors que les condamnations à mort ont été prononcées après deux audiences seulement : « Donner le verdict d’un cas comme celui-ci après 48 heures seulement, c’est ça le cœur de l’erreur ! Le juge n’a même laissé la défense s’exprimer. Il n’a pas déclaré ni listé les accusés. Il y a largement de quoi faire appel. » Ces condamnations sans précédent ont provoqué un tollé dans la communauté internationale et chez les organisations de défense des droits de l’homme. Beaucoup parlent d’un verdict politique, en cette période de répression contre les Frères musulmans. France24

Syrie: quatre nouveaux candidats à la présidentielle, dont une femme. Le président Bachar al-Assad, dont la famille est au pouvoir en Syrie depuis plus de 40 ans, n’a pas encore présenté sa candidature dans le cadre de cette élection. Le nombre de candidats à la magistrature suprême   s’élève désormais à six, pour une élection qui sera organisée dans les zones contrôlées par le régime, dans un pays ravagé par une guerre ayant fait plus de 150.000 morts en trois ans et déplacé de leur foyer plus de neuf millions de Syriens. Lors d’une séance retransmise en direct par la télévision d’Etat, le président du Parlement, Mohammad al-Lahham, a annoncé la candidature de Sawsan Haddad, de Samir Maala, de Mohammad Firas Rajjouh et de Abdel-Salam Salamé, « au poste de président de la République arabe syrienne », alors que le délai pour le dépôt des candidatures expire jeudi. Mme Haddad, née en 1963, ingénieur mécanique, est originaire de Lattaquié (nord-ouest), alors que Samir Maala, professeur de droit international est né en 1961 à Qouneitra, dans le sud du pays. Mohammad Firas Rajjouh est né en 1966 à Damas et Abdel-Salam Salamé, originaire de Homs (centre), est né en 1971. La plupart des candidats sont peu connus du public. Auparavant, Hassan Abdallah al-Nouri, homme d’affaires et membre de l’opposition tolérée par le régime et le député Maher al-Hajjar, avaient présenté ces derniers jours leur candidature. Samedi, la présidence syrienne avait affirmé vouloir organiser une élection « libre et transparente ». Mais l’opposition a d’ores et déjà qualifié de « farce » ce scrutin qui doit aboutir sans surprise à la réélection de M. Assad. Atlas info

Ukraine : des sanctions contre la garde rapprochée de Poutine. Hantés par la menace de plus en plus convaincante d’une invasion russe en Ukraine, les États-Unis et leurs alliés ont décidé de nouvelles sanctions contre la Russie. Après avoir appelé Angela Merkel, François Hollande et David Cameron, Barack Obama a annoncé, depuis la Malaisie, que ces mesures viseraient à «faire comprendre à Moscou que les actes de déstabilisation qui se déroulent en Ukraine doivent cesser». Samedi, une réunion du G7 avait déjà annoncé l’extension des sanctions. Depuisl’accord de Genève, «la Russie n’a pas levé le petit doigt pour aider» à la désescalade, a dénoncé le président. Ces sanctions prendront effet dès lundi, tandis que les mesures européennes devraient intervenir dans la semaine. Désemparés par l’audace brutale de Poutine mais soucieux de protéger leurs intérêts, les Occidentaux peinent à passer résolument à la «phase 3», qui prévoit un embargo contre les secteurs clés, énergétique, financier et militaire, de l’économie russe, comme cela a été le cas pour l’Iran. Mais les États-Unis n’en cibleront pas moins l’industrie de l’armement, en sus du gel d’actifs d’individus ou de compagnies spécifiques, visant le cercle rapproché de Poutine, selon le conseiller adjoint à la sécurité nationale, Tony Blinken. Consciente de l’impact douloureux que des sanctions de phase 3 auraient sur ses alliés, très dépendants du gaz russe, la Maison-Blanche a gardé en réserve cette riposte «atomique». Barack Obama a expliqué que mettre en œuvre des sanctions sectorielles, en solo, sans l’appui des Européens, ne serait en effet pas «efficace».    Le Figaro

Algérie: réélu pour un 4e mandat, Bouteflika prête serment lundi. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, réélu le 17 avril pour un quatrième mandat de cinq ans avec 81% des voix, doit prêter serment lundi lors d’une cérémonie publique à Alger, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. M. Bouteflika, 77 ans, victime il y a un an jour pour jour d’un AVC qui a conduit à son hospitalisation pendant quelque 80 jours en France, a fait le 17 avril sa première apparition publique en près de deux ans. Il s’est présenté en fauteuil roulant au bureau de vote où il a glissé son bulletin dans l’urne. Il n’est pas réapparu en public depuis. Selon l’article 75 de la Constitution, le président de la République prête serment devant le peuple et en présence de toutes les hautes instances de la Nation, dans la semaine qui suit son élection et entre en fonction aussitôt après. La main sur le Coran, le président doit lire un texte d’une dizaine de lignes lors de la cérémonie qui doit se dérouler au palais des Nations, à Alger. La coalition de partis politiques ayant appelé au boycottage de la présidentielle n’assistera pas à la cérémonie de prestation de serment, a indiqué un de ses responsables. Cette coalition est composée de cinq partis: trois partis islamistes –le Mouvement de la société pour la paix (MSP), le Front pour la justice et le développement (FJD) et Ennhada (renaissance)–, Jil El Djadid (parti de la jeunesse) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, laïc), ainsi que de l’ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour.    Romandie

Le dérapage verbal de Berlusconi provoque l’indignation en Allemagne. Plusieurs responsables politiques allemands ont fait part dimanche de leur indignation à l’encontre de l’ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, qui a déclaré que « pour les Allemands, les camps de concentration n’ont jamais existé ». L’homme d’affaires italien, 77 ans, a tenu ces propos samedi devant des militants lors d’un meeting de campagne dans le cadre des élections européennes, en voulant s’en prendre au socialiste allemand Martin Schulz, sa bête noire et candidat à la présidence de la Commission européenne. Ralf Stegner, membre de la direction du Parti social-démocrate allemand (SPD), partenaire de coalition des conservateurs de la chancelière Angela Merkel, a appelé les dirigeants du PPE (Parti populaire européen), dont est membre Forza Italia, la formation de centre droit de Silvio Berlusconi, à condamner ces propos. « Le PPE doit répondre à cet intolérable dérapage contre les citoyens et les citoyennes allemands avec la fermeté la plus absolue », a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par le quotidien allemandSüddeutsche Zeitung. « Ceux qui restent silencieux face à de tels propos au sein même de leur famille politique mettent en danger la solidarité des démocrates », a-t-il ajouté. « Cela n’est pas convenable. C’est une chose que je ne peux en aucune façon comprendre », a pour sa part réagi Herbert Reul, chef des chrétiens-démocrates allemands au Parlement européen, cité par le magazine allemand Spiegel.    Le Point

Nouvelles Technologies

Microsoft annonce officiellement l’acquisition des mobiles de Nokia. USA : L’annonce vient d’être faite officiellement ce vendredi 25 avril: Microsoft Corp. a finalisé l’acquisition de la division «Devices & Services» de Nokia. Ainsi, la vente des activités de téléphones portables   de Nokia àMicrosoft est désormais achevée, les deux groupes ayant choisi d’exclure de l’opération deux usines en Inde et en Corée du Sud. Cette acquisition a été approuvée par les actionnaires de Nokia et par les organismes de règlementation gouvernementaux dans le monde. La finalisation de l’acquisition marque le regroupement de ces deux organismes pour en former un; souligne le communiqué. Le groupe finlandais, qui fut un temps numéro un mondial des portables avant d’être distancé par l’essor des smartphones, a précisé que le montant définitif de la cession devrait être légèrement supérieur à celui de 5,44 milliards d’euros annoncé initialement; rapporte Le Monde. Le Mag

Google+, fermeture en vue ? Malgré les nombreux efforts de Google, le réseau social Google+ n’a jamais vraiment trouvé son public. Et il vient d’ailleurs d’être publiquement désavoué par son instigateur, qui a décidé de quitter Google. Mauvaise nouvelle pour Google : Vic Gundotra,   l’un de ses employés phare crédité de la création du réseau social Google+, vient en effet d’annoncer son départ de la société. L’annonce, réalisée sur Google+, fait part d’une volonté de changement, de repartir vers de nouveaux projets. Désormais, Google+ sera géré par David Besbris, le vice-président de la branche ingénierie de Google. La logique aurait voulu que ce soit Bradley Horowitz, le bras-droit de Gundotra qui récupère la place. Il n’en sera finalement rien. Pour en revenir sur Gundotra, il aura rejoint Google après avoir passé près de 8 ans chez Microsoft. C’est à lui que l’on doit la notion de « cercles » sur Google+. Malheureusement, celui qui fut nommé « The Vic-tator » par certains de ses subalternes, n’aura jamais réussi à atteindre son objectif : faire de Google+ un concurrent sérieux à Twitter et Facebook. Faut-il en déduire que les carottes sont cuites pour le réseau social, à partir du moment où même son créateur avoue ne plus y croire ? Gizmodo
13 téléphones cultes qui ont marqué les années Nokia. Que ceux qui n’ont jamais eu de Nokia dans la poche lèvent le doigt. Pendant plusieurs décennies, la finlandais a régné en maître sur le marché des téléphones mobiles. Mais l’arrivée d’Apple et de Google a marqué le début de sa   déchéance sur ce secteur. L’histoire des mobiles Nokia s’est achevée aujourd’hui 25 avril, alors que sa division Services et Terminaux est absorbée par Microsoft. 01net a souhaité revenir sur les temps forts de cette épopée high-tech en images, avec quelques mobiles et smartphones qui ont certainement été vos compagnons de nombreux mois. En 1987, Nokia crée le Cityman, le premier téléphone vraiment mobile, car il tient dans la main ! Bon, ça restait une sacrée brique de 800 grammes, soit huit fois plus d’un iPhone 5s . Il fonctionnait sur les réseaux NMT (Nordic Mobile Telephony), une technologie cellulaire pré-GSM déployée dans les pays scandinaves. L’un de ses premiers utilisateurs a été Mikhail Gorbatchev, à l’occasion de la visite d’un salon high tech en Finlande. Depuis, ce modèle avait gagné son surnom : le « Gorba ». Un mythe ! Le 1011 est le tout premier téléphone à la norme GSM commercialisé, et le tout premier aussi à permettre l’envoi des SMS. Lancé en 1992, il ne pesait « que » 475 grammes, un poids qui provenait principalement de sa batterie nickel-cadmium, évidemment bien moins efficace que les batteries aux ions lithium d’aujourd’hui. On ne pouvait téléphoner que pendant une heure et demie, avant de devoir chercher une prise électrique. Nous sommes en 1996, le 8110 est le téléphone le plus tendance. Pour une bonne raison : ce téléphone mobile haut de gamme était le premier à disposer d’un clapet qui glisse par-dessus le clavier. 01Net

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires