Flash-news : lundi 5 mai 2014

Flash-news : lundi 5 mai 2014

432
0
PARTAGER

Le Maroc, candidat pour abriter la COP22. Le Maroc va soumettre sa candidature pour abriter la 22e session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les   changements climatiques (COP22), prévue en novembre 2016, a appris APA de source gouvernementale.« Le Maroc va déposer sa candidature. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a donné son accord de principe pour que le Royaume abrite cette importante conférence », a fait savoir la ministre déléguée à l’environnement, Hakima El Haite. Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon et et Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Christiana Figueres, ont exprimé leur souhait de voir l’Afrique organiser ce sommet. La COP22 sera la plus grande manifestation du système des Nations unies pour les accords multilatéraux. Entre 10.000 et 20.000 délégués des 194 pays de l’ONU prennent part chaque année à cet événément. La COP 19, qui s’est déroulée en Varsovie en novembre 2013, a balisé le chemin vers Lima (COP20, en 2014) et Paris (COP21, en 2015) et décidé de l’accélération de la négociation d’un nouvel accord universel sur le climat d’ici décembre 2015 : chaque pays doit en effet désormais préparer, dans un cadre domestique, sa propre contribution au futur accord, et la transmettre aussitôt que possible avant la conférence de Paris, dès le début de l’année 2015 pour les pays qui seront prêts. Cet exercice permettra de faciliter la compréhension des propositions bien avant la COP21 et agir en conséquence pour qu’un accord à la hauteur du défi puisse être adopté à Paris. Starafrica

Le rapport du plan national de l’eau, validé par le comité permanent du CSEC. Le rapport du Plan national de l’eau (PNE) a été validé par le Comité permanent du Conseil supérieur de l’eau et du   climat (CSEC), une instance chargée de formuler les orientations générales de la politique nationale en matière d’eau et de climat, selon le ministère chargé de l’Eau. La sixième réunion du Comité du CSEC, tenue récemment à Rabat sous la présidence de la ministre chargée de l’Eau, Charafat Afilal, a adopté le rapport du PNE qui “apportera des réponses concrètes aux problèmes majeurs du secteur de l’eau au Maroc”, a indiqué le ministère dans un communiqué. Fruit d’un processus réussi de coordination et de concertation entre les différents départements ministériels et établissements publics membres du CSEC, le plan national de l’eau dresse l’état des lieux des ressources en eau, présente les grandes orientations de la politique de l’eau, définit les actions à engager à l’horizon 2030, les mesures d’accompagnement, ainsi qu’un plan de suivi et de financement desdites actions, a précisé le communiqué. Maghrebemergent

Lutte contre le paludisme : Sanofi Maroc a produit 100 millions de traitements en 2013. Sanofi Maroc est leader dans la lutte contre le paludisme. Le site industriel de Zenata, certifié par l’OMS, a produit 100 millions de traitements contre cette maladie en 2013 contre 80 millions en 2012, soit une augmentation de 25%. A noter que depuis la mise à disposition de ce médicament en 2007, Sanofi a distribué pas moins de 300 millions de traitements antipaludiques «ASAQ Winthrop®» en Afrique. «Au-delà de l’innovation thérapeutique et industrielle de ce médicament, le vrai succès de ce projet tient à l’innovation sociale», a indiqué le Dr Robert Sebbag, vice-président, Accès au Médicament de Sanofi. «En renonçant au brevet de ce médicament et en appliquant des prix différenciés pouvant aller jusqu’au modèle «sans perte ni profit» au secteur public et aux grandes organisations internationales de santé, Sanofi et la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) ont franchi une étape décisive qui a amélioré l’accès aux traitements antipaludiques».    Aujourd’hui

 

Economie

 

Le Maroc face au défi énergétique. L’énergie représente pour le Maroc une ressource rare et chère, qui freine sa dynamique de croissance économique. Les projets portés par l’Etat de développement des énergies renouvelables dans les domaines du solaire et de l’éolien, ne devraient   contribuer à terme que de façon limitée à la production énergétique globale du pays. La quasi-totalité de l’énergie consommée dans le territoire national, qu’elle soit produite localement ou importée, est de source fossile. Le pétrole et le charbon constituent toujours la matière première unique à partir de laquelle les centrales électriques de l’ONEE fonctionnent. Nonobstant le coût environnemental de l’utilisation intensive de ces ressources énergétiques, leur poids dans la charge financière publique est considérable. Le coût de la compensation qui est supporté par le budget général de l’Etat pour soutenir les prix à la pompe, représentera en 2014 la bagatelle somme de 28 milliards de dirhams, et ce en dépit de la mise en place d’un système d’indexation partielle des prix des carburants. Les importations de pétrole & autres produits énergétiques et lubrifiants ont un impact très lourd sur le déficit de la balance commerciale : 102,1 MD DH d’importations en 2013, soit 52% du déficit commercial. L’ONEE, qui produit de l’électricité à partir des énergies fossiles à des conditions d’exploitation structurellement déficitaires, représente un gouffre financier sans précédent. Faut-il rappeler que cet établissement public a généré plus de 12 MD DH de pertes cumulées sur les cinq derniers exercices, et que son endettement global excède les 52 MD DH ? Cette situation de fragilité énergétique et de dépendance pétrolière est-elle pour autant irréversible ? La réponse est clairement non, car une politique énergétique alternative est possible. La voie est tracée par les pays avancés qui ont su négocier très tôt leur mutation énergétique, en développant le nucléaire civil pour produire de l’électricité bon marché et en investissant massivement dans les énergies renouvelables non fossiles et non génératrices de gaz à effet de serre. Les Eco

« Takaful », un nouveau produit d’assurances « Halal », sera bientôt lancé au Maroc. Un projet de loi sur les assurances  »halal » a été déposé la semaine dernière sur le bureau du chef du gouvernement (PJD, islamiste, modéré) Abelilah Benkirane, qui veut réformer en profondeur   le secteur des finances. Après avoir ouvert le marché aux  »banques participatives », avec l’adoption du projet de loi sur les finances islamiques, Benkirane va bientôt signer le projet de loi autorisant la création de sociétés d’assurances islamiques, c’est à dire une  »assurance halal ». Pour cela, il a réussi à avoir le feu vert ou une fetwa du « Comité Charia » de la finance. Le projet de loi, qui devrait passer par le parlement, devrait faire entrer le Maroc dans le cercle des pays ayant déjà adopté les produits de la finance islamique. Ce nouveau produit de la finance islamique est baptisé  »Takaful », un concept déjà adopté par les pays où ce type de produits financiers est proposé. C’est à la dernière semaine d’avril que le département des finances et de l’économie a déposé sur le bureau du chef du gouvernement, le projet de loi autorisant la création de sociétés d’assurances islamiques, avait annoncé le ministre des finances et de l’économie Mohamed Bousaid.  »Les assurances islamiques occupent une place importante dans le système financier mondial », estime le ministre marocain, selon lequel  »le Maroc veut actuellement développer ce créneau pour répondre à terme à toutes les composantes du secteur ». Maghrebemergent

SIAM 2014 : affluence record avec environ 850.000 visiteurs. Le Commissaire du Salon International de l’agriculture du Maroc (SIAM), Jouad Chami, a qualifié, samedi à Meknès, de « très réussie » la 9è édition du Salon qui a connu une grande affluence des visiteurs dont le nombre devrait atteindre   environ 850.000. « Cette édition a été très réussie sur tous les plans. Le nombre de visiteurs devrait atteindre environ 850.000 à la clôture du Salon », a souligné M. Chami lors d’un point de presse peu avant la fermeture des portes du Salon organisé du 24 avril au 03 mai sur le thème « les produits du terroir ». L’objectif d’un million de visiteurs n’a pas pu être atteint en raison de la réservation des 5 premiers jours aux professionnels qui ont pu conclure plusieurs transactions, a expliqué M. Chami qui s’est félicité de la qualité des prestations fournies durant cette édition. Le pôle des produits du terroir a été le plus fréquenté par les visiteurs venus en nombre à la découverte de produits qui font partie de l’identité marocaine et qui font la singularité du Maroc, a-t-il fait observer. Le Commissaire du Salon a, par ailleurs, indiqué que grâce aux Hautes Orientations Royales et aux efforts inlassables déployés d’édition en édition par le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, le SIAM est devenu au fil des ans l’un des plus grands salons de l’agriculture au niveau mondial. Aujourdhui.ma

Le Congrès Mondial de la Statistique aura lieu au Maroc en 2017. La 61e édition du Congrès Mondial de la Statistique prendra place à Marrakech en 2017 et sera organisé par le Haut-commissariat au Plan (HCP) et l’Institut International de Statistique (IIS). Dans le cadre des préparatifs, une délégation de haut niveau de l’IIS, composée notamment de son président élu et sa directrice, sera à Rabat les 5 et 6 mai 2014. L’objectif de cette visite est de discuter des aspects organisationnels liés à cette manifestation internationale à laquelle prendront part près de 2500 statisticiens. Le Congrès Mondial de la Statistique constitue une opportunité d’échange, sur une semaine, sur les évolutions récentes que connait le domaine de la statistique. À noter que le prochain Congrès Mondial de la Statistique aura lieu à Rio de Janeiro en 2015.    Les Eco

Alsa démarre officiellement ses activités à Tanger. Les grandes manœuvres démarrent chez l’opérateur de transport urbain par bus de la ville de Tanger. 118 bus feront leur apparition dans la ville à partir de ce vendredi 2 mai, selon un communiqué de l’entreprise espagnole Alsa. Ce parc sera consolidé au fur et à mesure pour arriver, à terme, à 155 autobus dans une période de 4 ans. La nouvelle flotte est constituée d’autobus des marques Scania et Tata véhicules, tous carrossés à Casablanca, nécessitant la mobilisation de 20 millions d’euros, soit 224 MDH. Cette opération marque la fin d’une période de transition qui a duré 6 mois. Depuis la sortie de l’ancien transporteur Autasa en novembre dernier, Alsa s’est chargée d’assurer la période de transition avec 70 bus de location. L’avènement de sa nouvelle flotte marque également l’officialisation de la signature d’un contrat de 10 ans avec la mairie de Tanger. Un nouveau cahier des charges a été élaboré par la mairie pour orchestrer les prochaines années de fonction de l’entreprise espagnole. Parmi ses dispositions figurent de nouvelles destinations à desservir. Rappelons-le, ce sont au total 8 lignes urbaines et de 11 lignes interurbaines qui seront adjointes à l’actuel circuit de la ville, dont le fameuse -et nouvelle- ligne qui devrait relier la ville de Tanger à Asilah, et qui suscite le mécontentement d’un grand nombre des taximen opérant sur cette ligne depuis des décennies. Le transporteur accepte ces dispositions et affirme sa volonté de «mettre toute son expérience au service de la gestion du transport urbain de la ville». Il promet surtout des bus respectueux de l’environnement, avec à la clé une technologie très avancée.    Les Eco

CIH devient CIH Bank. Le CIH change d’identité visuelle et devient CIH Bank. 1 600 collaborateurs de la banque ont été conviés hier pour célébrer l’évènement en grande pompe. Il n’y a pas que le nom qui a changé, mais la couleur et le logo également. Selon des sources, l’immobilier reste un atout qui est mis en avant mais tous les services sont proposés. Aussi le logo a été choisi pour représenter l’histoire de la banque, mais également la technologie et l’innovation. Par ailleurs, les détails de la nouvelle charte visuelle ne seront dévoilés que demain lors d’une conférence de presse prévue à 17h. Rappelons que CIH Bank a enregistré une progression de 11,5% de son PNB en 2013, par rapport à 2012, soit 1,73 MMDH. Une progression qui a été expliquée par la hausse du PNB social du CIH de 5,2% sous l’effet de l’évolution de 1,4% de la marge d’intérêt et de 5,4% des commissions nettes.    Le Matin

 

Social

 

Adoption du plan de circulation au sein du grand Casablanca. Le grand Casablanca dispose désormais de son plan de circulation, après l’adoption de cet outil destiné à améliorer l’accessibilité et la mobilité au sein de la métropole. Il s’agit du prolongement des documents de planification   structurants que sont le Schéma directeur d’urbanisme et d’aménagement (SDUA) et le Plan de déplacement urbain (PDU). Ce plan de circulation concrétise ainsi ses orientations stratégiques au niveau de la voirie, de son développement et de son fonctionnement optimisé, en faveur de tous les usagers de la ville. Les Eco

Scandale sexuel au Maroc : Arrestation de 3 maîtres-chanteurs. Oued Zem : 3 jeunes étudiants marocains faisaient chantage à l’encontre d’une soixantaine de personnes marocaines et étrangères qu’ils auraient filmé à leur insu, en plein ‘jeux’ sexuels. La police de Kenitra a réussi l’arrestation   de trois maîtres-chanteurs, qui menaçaient de scandales, 63 personnes marocaines et étrangères, filmés à leur insu dans des circonstances de pratiques sexuelles. Selon, le quotidien londonien Al Quds Al Arabi, l’affaire a éclaté lorsqu’un ressortissant tunisien, travaillant en tant que correspondant d’une célèbre chaîne télé britannique au Maroc, est allé voir la Police pour porter plainte. Il s’est dit victime de chantage de la part des trois individus. Ils l’auraient piégé sur Internet, en se faisant passer pour une femme libanaise. La victime croyant avoir une discussion ‘chaude’ avec elle, se serait adonné, devant sa webcam, à des jeux sexuels, que les accusés auraient enregistré, ils lui auraient, par la suite, exigé des sommes d’argent contre leur silence, sinon ils publieraient leur enregistrement. Le même scénario aurait été répété avec 63 victimes, dont, indique la même source, un anciensélectionneur national de football, des sportifs, des personnalités publiques, les correspondants au Maroc d’une chaîne télé religieuse saoudienne ainsi que des businessmans marocains, Emiratis, Saoudiens, Bahreïnis, Koweitiens et Qataris, ciblés tous pour leurs richesses. Les enquêteurs ont pisté les messages envoyés aux victimes pour arriver à identifier les trois accusés, il se serait agit de trois jeunes étudiants d’un institut de technologie appliqué àOued Zem, ils ont été facilement arrêtés dans les quartiers ‘Qriaa’, ‘Village’ et ‘Moqawama’ à Oued Zem. Le Mag

Un corps sans vie suspendu à un arbre à Fkih Ben Salah. La scène est d’une rare violence au Maroc. Il s’agit de celle d’un corps sans vie accroché à un arbre. Cela s’est passé jeudi à Fkih Ben Salah, où la police a découvert un corps en début de décomposition d’un homme de 36 ans dans une   exploitation agricole de la commune rurale Bradia. Le corps a été découvert suspendu à un arbre. La victime, originaire de douar Oulad Rkiaâ (commune rurale Ahl Marbaâ), souffrait de troubles psychologiques, selon sa famille. Les autorités compétentes ont ouvert une enquête pour élucider les causes et les circonstances de ce décès. Le cadavre a été placé à la morgue de l’hôpital provincial de Béni Mellal pour autopsie. h24info

Oujda: démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic de psychotropes. Plus de 2400 comprimés psychotropes d’usage médical « Rivotril » ont été saisi par les services de la police judiciaire d’Oujda, samedi 3 mai. Introduits via les frontières Est du Royaume, ces comprimé qui ne sont pas commercialisés au niveau des pharmacies nationales ont été saisis lors d’une opération de démantèlement d’un réseau criminel spécialisé dans le trafic de psychotropes au niveau des frontières Est du Royaume, a indiqué une source sécuritaire. De même, la police a mis la main sur 5 kg de chira et une voiture utilisée dans la distribution de ces drogues.
Les membres du réseau, composé de trois personnes âgés entre 30 et 40 ans, ont été mis en détention provisoire et seront déférés devant la justice après enquête sous la supervision du parquet.    Aujourdhui.ma

La militante associative Fatima Khouchoua nominée pour le prix “Women 4 Africa”. Une militante associative marocaine a été nominée par l’ONG britannique “Women 4 Africa” pour le prix 2014 des meilleures actions humanitaires en Afrique. Il s’agit de Mme Fatima Khouchoua, fondatrice de l’association “Giving chances” qui soutient des projets éducatifs au Maroc. Trois autres militantes africaines (deux du Nigeria et une autre de la Sierra Leone) sont également nominées pour le même prix. Selon les responsables de l’ONG “Women 4 Africa”, la candidate marocaine a retenu l’attention des acteurs associatifs grâce à ses efforts déployés et projets pour encourager la scolarisation et la lecture dans les écoles dans les zones défavorisées.    Maghrebemergent

 

Art & Culture

 

Abdelghani Bibt revisite en images le fond du sac de sa grand-mère. Cette prestation, organisée par le ministère de la Culture en collaboration avec l’Association marocaine d’art photographique (AMAP), dévoile la vision spécifique du photographe Abdelghani Bibt, à partir d’une   thématique qui lui tient tant à cœur. Celle de faire la lumière sur des objets banals du quotidien. «Toujours dans la continuité de mon travail sur les ruines et les choses délaissées, j’essaye de mettre en valeur tous les objets qu’on peut rencontrer quotidiennement sans nous rendre compte de leur importance. D’où l’idée de cette thématique qui m’est venue lorsqu’on fouillant dans la maison presque en ruine de ma grand-mère, j’ai découvert un petit sac renfermant des objets banals de son quotidien. En les photographiant, je n’ai pas cherché à les monter en épingle en leur donnant un sens plus élevé. Je n’ai fait que les exposer à ma lumière photographique. Ce n’est pas par amour pour les ruines comme disait Walter Benjamin, mais pour l’amour du chemin qui se fraie un passage au travers», souligne Abdelghani Bibt, dont la série de cette nouvelle collection photographique est montrée de telle manière à faire découvrir ce que cache le vécu de sa grand-mère à travers une mise en scène bien particulière qui en dit long sur la perception d’une vie intime antécédente. Le Matin

Robert Plant en concert à Mawazine 2014 : L’âme des Led Zeppelin à Rabat. C’est à coup sûr l’un des événements majeurs de l’édition 2014 du festival Mawazine et rythmes du monde. Robert Plant, co-fondateur du groupe mythique Led Zeppelin, avec Jimmy Page, se produira le 5 juin 2014   à OLM Souissi dans un concert qui promet. Cette fois c’est avec son nouveau band, The Sensational Space Shifters, avec de nouveaux opus, qu’il officiera devant un public marocain d’aficionados. En effet, entre Robert Plant et le Maroc c’est une grande histoire d’amour, émaillée de belles aventures. Que l’on ne se méprenne pas, le chanteur britannique est un habitué des villes légendaires du royaume. S’il s’était produit à Marrakech à la sortie de son album « No Quarter », avec son acolyte Jimmy Page, avec des morceaux inspirés de la tradition gnaouie, Robert Plant a aussi sillonné les ruelles d’Essaouira. Il a été filmée sur les remparts et dans la Sqala pour les besoins d’un documentaire, diffusé par la BBC, il y a de cela plus de 15 ans. Robert Plant a également fait partie de cette vague des grands amoureux de Tanger, à l’époque où les écrivains Beatnik y avaient séjourné. C’est dans la ville du Détroit que Robert Plant et son ami Jimmy Page avaient travaillé sur l’un de leurs plus grands standards : « Kashmir ». C’est de Tanger qu’ils iront à Katmandu, étape cruciale dans la vie des rocks stars de la belle période de Tanger la cosmopolite, ville de Jack Kerouac, Gaysin, Burroughs, Tennessee Williams, les Rolling Stones ou encore Randy Weston. Aujourdhui.ma

Festival de cinéma et Mémoire commune de Nador (5-10 mai): Compétitions et jurys. L’écrivain marocain Mohamed Achaâri présidera le jury de la compétition officielle des long-métrages, dans le cadre du Festival International du Cinéma de la Mémoire Commune qui aura   lieu du 5 au 10 mai courant à Nador. Le jury qui départagera onze films en lice pour le Prix Grand prix « Marchica », sera également composé du cinéaste Rachid Bouteness, du comédien et réalisateur Hamid Basket (Maroc), du cinéaste algérien Rachid Benallal, de la journaliste et critique française Barbara Lorey de la Charrière, du journaliste spécialisé espagnol José Sanchez Montes et de la comédienne espagnole Said Benzal. Concernant la compétition réservée aux films documentaires, elle verra son jury présider par le philosophe franco-mauricien Khal Torabully. Les documentaires en lice concurrencent pour s’attribuer Grand prix Driss Benzekri et le prix de la meilleure recherche documentaire. Le jury de cette catégorie se compose également par le cinéaste français Jean François Téaldi, la chercheur espagnole Cecilia Baeza, le romancier marocain Salah Al Ouadiâ, le journaliste-écrivain marocain Abdessamad Bencherif, l’écrivaine syrienne Hanadi Zahlout et le réalisateur Kamal Hachkar. Par ailleurs, un comité scientifique, présidé par l’historien marocain, Moussaoui Ajlaoui, prévoit le prix du Centre de la Mémoire Commune pour la Démocratie et la Paix, consacré au meilleur long-métrage ou film documentaire approchant la thématique de travail du Centre. Ce comité sera également composé de la réalisatrice algérienne Cherifa Dayfallah, la cinéaste égyptienne Neveen Shalaby, la réalisatrice espagnole Piluca Querol, l’historien marocain Ahmed Siraj, l’historien tunisien Khaled Abid et Oscar Reciente, un mexicain directeur de festival cinématographique, à Mexico. MAP

Festival de la photographie méditerranéenne en France: Laila Alaoui révèle son projet «Les Marocains». Des hommes, des femmes et des enfants de tout âge, issus de différents groupes ethniques et différentes tribus, berbères et arabes, à travers toutes les régions du Maroc, rurales et urbaines. Ce sont l’ensemble des portraits que présentera l’artiste photographe Laila Alaoui au festival de la photographie méditerranéenne, prévu du 22 mai au 15 juin au Sanary Sur Mer en France. À travers son exposition qui porte le titre «Les Marocains», cette photographe veut montrer le Maroc sous un regard naturel. «Les Marocains ont longuement fait l’objet de sujet «exotique», voire «orientaliste» pour de nombreux photographes étrangers. Ma motivation personnelle était de revisiter les pratiques du studio photo, afin de montrer le Maroc sous un regard que je qualifie de plus naturel mais non moins objectif, à savoir celui d’une Marocaine. Sachant que mon regard ne peut être dénué pour autant de toute forme de subjectivité, j’ai voulu tout au moins respecter une certaine neutralité dans ma démarche et mes choix esthétiques, m’éloignant ainsi de toute représentation folklorique», explique-t-elle. En effet, la photographe s’est inspirée de la série «Les Américains» de Robert Frank, et les photographies de Richard Avedon en studio. D’ailleurs, elle a décidé de sillonner toutes les régions du Maroc en possédant son studio mobile sous le bras. «J’ai rencontré beaucoup de difficultés à photographier des visages dans un pays où les populations ont de fortes appréhensions superstitieuses envers l’appareil photo. Beaucoup de Marocains voient dans la photographie un outil qui vole l’âme des gens».    Aujourdhui.ma

Nabil Ghandi reçoit le Trevisan International Art Award. « Ineffables Mysteries », la série de Nabil Ghandi a séduit, à Bologne, où l’artiste photographe marocain s’est vu remettre le Trevisan International Art Award. Une prestigieuse distinction pour une série de photographies d’une force poétique troublante, d’instants qui échappent au temps. « Cette série de photographies représente pour moi ces instants précieux, intemporels et ineffables, où nous sommes propulsés à l’intérieur d’une profonde réflexion personnelle. Ces moments méditatifs où l’Etre va à la rencontre de lui-même, où l’esprit marque une pause dans ses routines et reflexes machinaux, où l’humain, dans la vacuité, s’extraie de son référentiel pour laisser émerger la force tranquille du renouvellement des sens, des perceptions et des repères », dira d’ailleurs Nabil Ghandi pour expliquer sa geste artistique. Cet Award, décerné chaque année à un artiste sculpteur, peintre, ou photographe, vient donc récompenser aujourd’hui ce travail présenté dans le cadre de l’exposition collective Little Treasures qui réunit chaque année des artistes internationaux de renommée. Le travail de Nabil Ghandi a d’ailleurs de même été récemment mis à l’honneur dans le Beau Livre d’Art « International Masters of photography 2014″, paru aux éditions World Wide Arts Books et dédié aux 100 artistes photographes de l’année.    Le 360

 

Sport

 

Baddou Zaki nommé sélectionneur des Lions de l’Atlas. Neuf ans après avoir été contraint de démissionner de son poste de sélectionneur national après un lynchage médiatique sans précédent suite à son échec à qualifier le Onze national au Mondial 2006 en Allemagne, Baddou Zaki revient   par la grande porte à la maison Lions de l’Atlas. En concurrence pour le poste avec le Néerlandais Dick Advocaat et l’Italien Giovanni Trapattoni, la FRMF a finalement opté à la dernière minute pour l’ancien Ballon d’or africain, véritable chouchou du public marocain. Il devait être présenté officiellement vendredi à la presse à 17 h dans le nouveau siège de la fédération à Rabat. Selon nos informations, Zaki devrait signer un contrat de trois ans et toucher un salaire de 600.000 DH brut par mois. Mission : remporter la CAN 2015 Zaki, qui n’a jamais caché son ambition de revenir à nouveau à la tête de la sélection nationale, voit finalement son vœu exaucé par la nouvelle équipe de Fouzi Lekjaâ. Il aura pour mission de remporter la CAN 2015 qui se disputera au Maroc du 17 janvier au 8 février. Pour atteindre cet objectif, il sera secondé par Mustapha Hadji et Saïd Chiba en tant qu’entraîneurs adjoints. Khalid Fouhami s’occupera des gardiens de buts et Abderrazzak El Amrani sera préparateur physique. Le retour de Zaki aux affaires à la sélection nationale est rendu possible après le départ de ses farouches opposants de la FRMF qui ont souvent émis leur veto à son retour. Connu pour son franc-parler et surtout pour sa forte personnalité, Zaki arrive, certes, en terrain connu, mais miné. Sa sympathie auprès des supporters risque de se volatiliser si demain l’équipe nationale échoue dans sa quête pour remporter le titre en 2015. Le Matin

Publication de ‘Salam Brasil’, un guide pour les supporters musulmans au mondial 2014. Sao Paulo – Un guide au profit des visiteurs arabes et musulmans qui se rendront au Brésil pour assister aux matchs du Mondial 2014, a été publié par la Fédération des associations islamiques au Brésil   (FAMBRAS). La publication de ce guide de 32 pages vise, selon FAMBRAS, à faciliter les déplacements des touristes dans ce géant latino-américain. Le guide, élaboré en coordination avec l’ambassade du Sultanat d’Oman, offre différents services nécessaires aux communautés et délégations arabes et musulmanes, notamment les adresses des ambassades, des mosquées, des restaurants, des hôpitaux et des espaces de divertissement. Dans un mot de préambule, le président de FAMBRAS, Mohamed Hussein El Zoghbi, qui a supervisé ce projet, donne quelques conseils sur la manière de se comporter avec les différentes races et cultures, partant des préceptes de l’Islam basés sur le respect, la tolérance, la coopération et la cohabitation, entre autres. Il offre un aperçu sur l’histoire de la religion islamique au Brésil et sur les caractéristiques et spécificités du peuple brésilien. Le guide sera distribué à l’ensemble des compagnies aériennes arabes et étrangères qui l’offriront, à leur tour, aux visiteurs à leur descente d’avion, au cours de cette compétition mondiale. Le Mag

Dopage : Meriem Selsouli et Halima Hachlaf écopent de 8 et 4 de suspension. Il s’agit de Mariem Selsouli, qui est suspendue pour huit ans et Halima Hachlaf qui s’en tire, quant à elle, avec 4 années de suspension. Si cette dernière, à peine âgée de 25 ans, a des chances de retrouver les pistes,   son aînée Meriem Selsouli, âgée de 29 ans, peut, d’ores et déjà, dire adieu à la compétition. Revenir à 38 ans pour défendre ses chances, semble compromis, pour ne pas dire impossible. Peu d’athlète à ce niveau de la haute compétition ont pu renouer avec le succès après un tel arrêt, loin des stades. Finir sa carrière avec un coup du butoir aussi cinglant équivaut à une carrière à jamais entachée par les soupçons de dopage. Il faut dire que Meriem Selsouli a été contrôlée positive à un produit masquant lors d’un meeting qui a eu lieu au Stade de France en 2012. Pour l’athlète marocaine, c’est là un cas de récidive. Elle n’en est pas à sa première « faute ». Ce qui fait que la sanction est lourde pour une figure de l’athlétisme marocain, deux fois médaillée dans des Championnats du monde en salle : l’argent sur 1.500 mètres en 2012, le bronze sur 3.000 en 2008. En ce qui concerne Halima Hachlaf, ses chances de retour sont tout aussi minimes. L’athlétisme est un sport qui se pratique très jeune, à 29 ans, si retour il y a, Halima jouera les faire-valoir pour d’autres. Triste fin pour deux noms, jadis très prometteurs. Aujourdhui.ma

Ceinture ABU : le Marocain Khaled Hachbane vainqueur après le retrait du Ghanéen Adje Sowa. Le boxeur marocain Khaled Habchane (poids moyens) a remporté la ceinture du Championnat d’Afrique de boxe professionnelle ABU (Union africaine de boxe) en battant le Ghanéen Adje Sowa samedi à la salle Sittel El Aissaoui à Rabat. Habchane, qui a fait son apprentissage du noble art au FUS de Rabat, a été déclaré vainqueur sur décision des juges après le retrait de Sowa à l’entame de la 6e reprise. Entrainé par Boujemaa Al Hilmami, Habchane signe sa 7e victoire en 8 combats contre 1 défaite. Le Ghanéen, qui compte à son actif 17 victoires dont 9 par K.O, a encaissé sa 3e défaite. D’autres combats étaient au programme de cette soirée dont celui comptant pour l’amélioration du classement mondial, entre le Marocain Yassine Ehabouti contre l’Allemand Cakir Burak (catégorie: poids super-légers) qui a tourné à l’avantage du Marocain par jet d’éponge à la 3ème reprise. Placée sous l’égide du Groupement national de boxe professionnelle (GNPB), en partenariat avec l’Association sociale, culturelle et éducative « Attanouir » et la société El Baja Sport, la manifestation a connu la participation de pugilistes marocains et étrangers, en quête de points pour améliorer leur Ranking.    Le Mag

La RSB arrache le nul à Rabat. Ce samedi, la Renaissance Sportive de Berkane est parvenue à arracher le nul à l’extérieur face au Fath Union Sport de Rabat à l’occasion de la 28e journée de Botola Pro 1. Sans réelles occasions de part et d’autre du terrain, cette rencontre s’est achevée sur le score nul et vierge de 0-0 et a permis aux protégés de Jamal Sellami de mettre fin à leur série de 4 défaites consécutives. Suite à ce résultat, le FUS conserve sa 4e place avec un total de 42 points tandis que la RSB se hisse provisoirement à la 8e place du classement général avec 34 unités au compteur.    Mountakhab

Salé abrite le 7ème festival international des arts martiaux. L’espace Bab Lamrissa à Salé a abrité, samedi soir, la 7è édition du festival international des arts martiaux de Salé placée sous le signe de la promotion de la pratique sportive chez les jeunes. Organisé par l’association sportive Samouraï à Salé, cet évènement sportif a été ponctué par la participation de 5 pays à savoir la France, la Chine, l’Algérie, le Sénégal, la RD Congo en plus de 10 associations sportives marocaines. Le festival a été marqué par l’hommage rendu à plusieurs sportifs, journalistes et acteurs de la société civile dont le marocain Mustapha Lakhsem, ancien champion du monde de full-contact et du kick-boxing, le marocain Said Douissi, classé 1er lors de la coupe du monde du Sambo en décembre 2013, le journaliste marocain Ibrahim Al Marzouki, rédacteur en chef à ”Al Aoula”, Mohamed Touijer, journaliste à la Radio nationale marocaine, outre des présidents d’associations œuvrant dans les domaines social et du développement. Dans une déclaration à l’occasion, le président de l’association sportive Samouraï à Salé, M. Mohamed Baba a expliqué que le festival a pour objectifs d’’encourager les jeunes à pratiquer le sport et de prévenir les comportements négatifs, précisant qu’à travers l’organisation de l’événement, les organisateurs aspirent à promouvoir la pratique du sport parmi les jeunes.    Sport-Maroc

 

International

 

Viol au 36 quai des Orfèvres: policiers versus touriste agressée, à chacun sa vérité. Dans son édition de ce 4 mai, Le JDD révèle des extraits du procès-verbal de flagrance dans l’affaire de l’agression présumée d’une touriste canadienne le mercredi 23 avril dernier à Paris dans laquelle   deux policiers ont été mis en examen. Le PV pointerait notamment du doigt la personnalité de la victime qui n’a toujours pas été confrontée depuis aux fonctionnaires. « Blonde », « tatouée sur l’épaule », « souriante », « avenante »… La gérante et les serveuses du Galway Irish Pub ne manquent pas de mots pour décrire Emily S. 34 ans. Cette touriste canadienne était leur cliente depuis une semaine. Elle devait regagner Toronto le week-end des 26 et 27 avril avant que tout ne dérape, trois jours plus tôt. Le procès-verbal de flagrance dont quelques extraits sont publiés ce 4 mai dans Le JDD revient sur la nuit du 22 au 23 avril au cours de laquelle la trentenaire affirme avoir été violée par quatre policiers de l’Antigang dans l’enceinte du mythique 36,quai des Orfèvres (4e). Selon les personnels du Galway, Emily S. profitait de ses soirées de vacances pour boire des verres au pub situé, quai des Grands Augustins, en face de l’Ile de la Cité et du 36. « A chaque fois, elle a consommé du whisky et des bières en grande quantité » aurait déclaré une des barmaids aux enquêteurs. Une autre aurait ajouté que le soir du mardi 22 avril, elle aurait embrassé « plusieurs policiers sur la bouche » avant de partir vers 1 heure dans les locaux de la police judiciaire. Accompagnée par un policier en Mercedes au 36, rejoint par un autre à pied, Emily S. aurait ensuite été conduite dans un bureau. Vers 1h30, un gardien de la paix déclare avoir entendu « des cris de jouissance aigus » mais ne pas s’être inquiété. « Ce ne serait pas la première fois flics de l’Antigang amènent des conquêtes dans les bureaux » commente dans ses colonnes Le JDD. 50 minutes plus tard, la jeune femme aurait quitté les locaux de la Brigade de Recherche et d’Intervention avec le capitaine qui l’y avait conduite en voiture. En pleurs, elle aurait d’abord dit au planton qui la croise « qu’on a voulu lui faire des choses » avant de s’effondrer et déclarer avoir été violée par quatre fonctionnaires. Metronews

Poutine hésite entre intervention militaire directe et indirecte en Ukraine. Depuis le 25 avril, les soldats russes sont prêts, massés aux frontières, dans l’attente d’un ordre qui ne vient pas. Que cherche Vladimir Poutine? Un prétexte? Le drame d’Odessa, dont les images défilent en   boucle sur les écrans russes, était l’occasion toute trouvée, la preuve manifeste de «l’incurie criminelle» des autorités de Kiev. Et la Russie, comme le répète la propagande, «n’abandonne pas les siens». Pourtant, à en croire son porte-parole, le président russe n’a pas encore pris de décision. «Il réfléchit, car les enjeux sont énormes», observe Pavel Felgenhauer. Expert des questions de défense pour le journal Novaya Gazeta, il avait, dès le printemps 2008, annoncé la guerre de Géorgie pour août. À l’époque, personne ne l’avait pris au sérieux. Selon lui, le Kremlin planche sur un vaste plan d’annexion de la «Novorossiya» (Nouvelle Russie), terme forgé à l’époque tsariste, qui désigne la ceinture sud de l’Ukraine, du Donbass à la Transnistrie, région séparatiste de Moldavie, où la Russie entretient une garnison. «C’est au Sud que se trouve tout ce qui intéresse Moscou: Odessa, mais aussi Nikolaev et Zaporojié, où sont construits nombre de nos équipements militaires.» Pour cela, il faut des hommes. Or, Vladimir Poutine s’est déjà engagé à démobiliser 130.000 appelés d’ici à la mi-mai. «Les 40 ou 50.000 hommes massés aux frontières sont tout ce dont la Russie dispose à court terme. Rationnellement, nous n’avons pas les moyens de nous lancer dans une telle opération», observe l’expert militaire indépendant Alexander Golts. «La fenêtre de tir est étroite, nuance Pavel Felgenhaeur. Soit Poutine y va maintenant, soit il faudra attendre la fin de l’été, le temps de former de nouveaux soldats.» Autre élément, tout sauf anecdotique, les conditions météorologiques défavorables. «Notre aviation n’aime pas le mauvais temps», lance Felgenhauer. La pluie pour sauver l’Ukraine? On s’étouffe. Autre piste: une confédération très lâche, qui permettrait à la Russie d’assujettir la «Novorossiya» sans ouvrir le feu aux portes de l’Europe. Le Figaro

Libye : la rocambolesque vraie-fausse élection du premier ministre. Devant le poste de télévision d’un hôtel de Tripoli, Ahmed suit avec consternation le « théâtre » qui se joue autour de l’élection du futur premier ministre libyen au sein du Parlement. L’élection, dans la plus grande confusion,   dimanche 4 mai au Congrès national général (CNG), d’Ahmed Miitig comme nouveau chef du gouvernement, a été invalidée dans la soirée par le premier vice-président du Parlement, qui a confirmé le maintien du premier ministre démissionnaire, Abdallah Al-Thenni, à son poste. Le balai des hommes politiques libyens, qui se succèdent à la télévision, ne fait que confirmer le sentiment d’Ahmed, un homme d’affaires de trente ans, originaire de Misrata. « Pour moi, le CNG est caduque depuis quatre-vingt-six jours. A la fin de son mandat, le 7 février, conformément à la déclaration constitutionnelle transitoire, on aurait dû voter pour un autre Parlement et donc un autre gouvernement. C’est le courant de l’islam politique qui veutfaire durer ce Parlement car il sait que le peuple ne veut plus de lui et qu’il perdra aux prochaines élections », estime le jeune homme. Dans l’après-midi, Ahmed Miitig, un homme d’affaires de 42 ans, a prêté serment devant le CNG pour mener le prochain gouvernement et la difficile transition politique du pays au terme d’une élection qui s’est déroulée dans la plus grande confusion. Après un premier vote lors duquel il est arrivé en tête devant l’universitaire Omar Al-Hassi, par 73 voix contre 44, soit bien loin des 120 voix requises, un vote de confiance à main levée a été organisé en sa faveur. En dépit de l’annonce par le premier vice-président du CNG, Ezzedine Muhammad Yunus Al-Awami, de la clôture du vote durant lequel Ahmed Miitig n’a obtenu que 113 voix, le deuxième vice-président a accédé à la demande de députés de laisser le vote ouvert pour les retardataires. Une heure plus tard, la victoire – par 121 voix – du candidat Miitig était annoncée à télévision et l’homme prêtait serment dans la foulée. Une victoire aussitôt contestée par certains députés, jugeant illégal le scrutin et le nouveau décompte. Le Monde

Irlande du Nord : libéré, Gerry Adams dénonce un « mauvais signal » pour la paix. Le dirigeant républicain Gerry Adams a été remis en liberté dimanche 4 mai au soir après quatre jours de garde à vue en Irlande du Nord à propos d’un meurtre commis par l’IRA en 1972. Son dossier va être transmis au procureur, a précisé la police dans un communiqué. La police avait le choix entre libérer Gerry Adams, l’inculper ou demander une nouvelle prolongation de la garde à vue. A sa sortie de garde à vue, Gerry Adams a critiqué la manière dont la police d’Irlande du Nord a géré son arrestation. « Ceux qui ont autorisé [cette arrestation] n’ont pas pris la bonne décision stratégique, a dit M. Adams lors d’une conférence de presse au Balmoral Hotel à Belfast. C’est absolument un mauvais signal. » Il a également critiqué le moment choisi pour son arrestation, dicté selon lui par des « motivations politiques », en pleine campagne de son parti pour les élections européennes, alors qu’il s’était déclaré disponible pour un interrogatoire voici deux mois. « Ils n’avaient pas besoin de faire cela en pleine campagne électorale, je les avais contactés il y a deux mois », a-t-il dit. « Je soutiens que ceux qui ont autorisé mon arrestation et ma détention auraient pu s’y prendre autrement », a-t-il déclaré devant la presse, assis à la tribune à la droite du vice-premier ministre d’Irlande du Nord, Martin McGuinness. Le dirigeant républicain, âgé de 65 ans, qui est aussi député en République d’Irlande, était entendu depuis mercredi soir par les enquêteurs chargés d’élucider l’enlèvement et le meurtre en 1972 de Jean McConville. Cette protestante et mère de 10 enfants, âgée de 37 ans, avait été enlevée devant ses enfants par l’IRA, qui la soupçonnait, à tort, d’être une informatrice des autorités britanniques. Elle avait été exécutée et son corps n’avait été retrouvé qu’en 2003, enfoui dans le sable sur une plage du comté de Louth en République d’Irlande.    Le Monde

Les Etats-Unis alertent d’un 1er cas de coronavirus sur son territoire. Le patient infecté, dont le sexe n’a pas été précisé et qui travaille dans des services médicaux, est actuellement hospitalisé dans l’Indiana où il est à l’isolement, a indiqué vendredi le Dr Anne Schuchat, directrice du centre national d’immunisation des CDC, les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies, lors d’une conférence de presse. « L’état de cette personne est stable », a-t-elle ajouté, soulignant que ce cas « présentait un faible risque pour le reste de la population » et notant que ce virus ne paraissait pas pouvoir se propager aisément de personne à personne. Il y a eu de telles transmissions en milieu hospitalier mais ces cas sont rares dans le public, a souligné le Dr Schuchat. Le dernier bilan officiel de l’OMS, datant du 26 avril, faisait état de 293 cas confirmés, dont 93 morts, essentiellement en Arabie saoudite. Les autorités saoudiennes avancent pour leur part 361 cas et 107 décès au 30 avril.    Le Mag

 

Nouvelles Technologies

 

Lutte contre le Sida : une protéine anti-Vih découverte dans un corail. Lueur d’espoir pour vaincre le virus de l’immunodéficience humaine (Vih). Au nord de l’Australie, des chercheurs ont découvert une protéine capable d’inhiber l’infection au Vih dans des coraux. Ces protéines   nommées cnidarines ont été découvertes par une équipe de chercheurs qui ne s’y attendaient pas. C’est en menant des analyses sur un échantillon de corail prélevé au large de la côte nord de l’Australie qu’ils ont découvert ces protéines et leurs propriétés inhibitrices d’infection à Vih. Lesquelles propriétés ont été confirmées par des recherches de l’Institut national du cancer américain qui explique que les cnidarines bloquent le Vih en l’empêchant d’infecter les lymphocytes T, principales cibles du virus. L’auteur de cette importante découverte, le Professeur Barry O’Keefe partage sa joie avec les médias. C’est dit-il, « toujours exaltant de découvrir une nouvelle protéine que personne n’a jamais observée. Mais le fait que cette protéine semble bloquée une infection par le Vih rend cette découverte encore plus excitante ». En dehors des moyens habituels de préventions connus jusque-là, avec cette découverte des gels vaginaux ou des lubrifiants susceptibles d’aider les femmes à se protéger d’une éventuelle infection pourront être fabriqués pour être appliqués avant le rapport sexuel. Lanouvelletribune

Samsung condamné à verser plus de 100 millions de dollars supplémentaires à Apple pour violation de brevets. Un jury de Californie a condamné le groupe d’électronique sud-coréen « Samsung » à verser une indemnité supplémentaire de 119,6 millions de dollars à son rival   américain « Apple » après avoir été de nouveau reconnu coupable de violation des brevets de la marque à la pomme. Le montant est beaucoup plus inférieur aux deux milliards de dollars que réclamait le groupe américain. Le jury a, par ailleurs, condamné Apple à verser à son homologue sud-coréen, qui demandait 6 millions de dollars, une amende modique de l’ordre de 158.400 dollars sur ses propres brevets. Sous réserve de la validation du nouveau verdict, le groupe sud-coréen doit désormais payer à son homologue américain plus d’un milliard de dollars en dommages et intérêts. Le géant sud-coréen s’était vu infliger, en novembre dernier, une indemnité de 290 millions de dollars qui s’ajoutait à une amende précédente, validée début mars 2013, de 600 millions. Les deux multinationales, engagées depuis trois ans dans une guerre de brevets à coup de procès dans une dizaine de pays, avaient tenté, le 19 février, un règlement à l’amiable de leur bras de fer par voie de médiation à la demande de la juge Lucy Koh, en charge du dossier. Selon un document judiciaire publié en mars dernier, les négociations n’ont réalisé aucune percée. En termes commerciales, Samsung continue de gagner du terrain, ses parts de marché dans le monde dépassant largement celles du groupe à la pomme. MAP

Bill Gates rétrogradé second actionnaire privé de Microsoft après Steve Ballmer. Steve Ballmer a perdu son poste de Directeur général de Microsoft en février dernier mais demeure tout de même Numéro 1 au sein de la firme de Redmond, tout au moins au rang des actionnaires…   Bill Gates vient en effet de perdre sa place de principal actionnaire individuel du groupe qu’il a fondé, détrôné par l’ancien patron de la multinationale informatique. Selon des documents de la Securities and Exchange Commission (SEC), Bill Gates vient de vendre 4,6 millions d’actions, réduisant sa participation à 4% du capital. Depuis plusieurs années, Bill Gates a pris ses distances avec l’informatique pour se consacrer à la fondation ‘Bill & Melinda Gates’ créée en 2000. L’intention de l’homme le plus riche du monde étant alors de consacrer de son vivant la moitié de sa fortune au caritatif, il a depuis cédé à plusieurs reprises des titres Microsoft. Dans cette logique, il vient de vendre mercredi 30 avril, 4,6 millions d’actions du géant informatique américain, soit au cours de clôture de 40,4 $/action à cette date, une transaction de l’ordre de 185 millions de dollars. Bill Gates ramène ainsi sa participation dans Microsoft à 330,14 millions de titres, relégué du même coup au rang de second actionnaire privé de la firme. Selon le gendarme boursier américain, Bill Gates détient désormais 4% du capital de Microsoft, devancé d’un cheveu par Steve Ballmer qui possède une participation de 4,03% dans le groupe. Au cours de clôture de Wall Street vendredi soir (39,69$ l’action), leurs participations sont respectivement valorisées 13,1 et 13,2 milliards de dollars. Boursier

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires