Flash-news : mardi 15 avril 2014

Flash-news : mardi 15 avril 2014

560
0
PARTAGER

Rachid Talbi Alami élu président de la Chambre des représentants. La coalition gouvernementale a mobilisé ses députés, vendredi dernier. Les parlementaires de la majorité ont tenu à être présents massivement pour éviter toute mauvaise surprise et assurer le soutien nécessaire   à leur candidat, Rachid Tabi Alami. Grâce à la force numérique des quatre groupes parlementaires de l’alliance gouvernementale, M. Talbi Alami a été élu président de la Chambre des représentants sans coup férir. En effet, 101 députés du Parti de la justice et du développement, sur un total de 105, ont fait le déplacement au Parlement vendredi dernier. Même constat pour les députés RNI qui ont tous répondu présent à l’appel. Mustapha El Mansouri était également de la partie. Candidat en lice, il y a juste quelques jours avant de se désister, il a bien sûr soutenu le nouveau président de la première Chambre. Les parlementaires du Mouvement populaire et du Parti du progrès et du socialisme ont aussi fait montre d’une grande discipline en étant présents presque au grand complet. Au total, sur 374 députés de la majorité, 212 représentaient la majorité. À l’évidence, une victoire de l’opposition a été plus qu’improbable. Rachid Talbi Alami est même parvenu à décrocher les voix de 8 députés de l’opposition. De manière générale, l’opération du vote s’est déroulée dans un climat serein, à l’exception de quelques accrochages entre les députés de l’Istiqlal et ceux de la majorité. Certains députés du PI ont contesté l’opération de vote. Le Matin

Le PAM réfléchit à un nouveau modèle de développement. Le Parti authenticité et modernité (PAM) organise à travers ses deux groupes parlementaires, ce lundi 14 avril à Rabat, un colloque scientifique international sous le thème « L’économie nationale et la nécessité d’un nouveau modèle   de développement », a constaté un journaliste de Le360. Ce colloque, auquel participent notamment, au siège de la Chambre des conseillers, des experts internationaux, débattra de la « complexité des questions que soulève le modèle (actuel) de développement et propose huit axes de réflexion portant sur les fonctions et le rôle de l’Etat, les dysfonctionnements à caractère macro-économique, les contraintes de la croissance, le financement et son rôle, les infrastructures, le rôle des ressources humaines, les dysfonctionnements en matière de recherche scientifique, les fondements et traits du nouveau modèle de développement ». Outre Mustapha Bakkoury, secrétaire général du PAM, le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, le nouveau patron de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, et le président sortant, Karim Ghellab, ainsi que le ministre des Finances, Mohamed Boussaid, ont participé à l’ouverture de ce colloque. Selon les organisateurs, « l’analyse profonde de l’évolution de l’économie marocaine et de ses règles de fonctionnement au cours des dernières années montre la non soutenabilité de ce modèle, et affirme par conséquent le besoin urgent d’opter pour un nouveau modèle de développement ». Le 360

Le Maroc, avocat de la croissance verte à Dubaï. Le Maroc, un des pays fondateurs de la croissance verte dans la région MENA présentera ce lundi, à Dubai, devant une quarantaine de pays, ses projets structurants dans le but d’opérationnaliser « les grandes décisions politiques de « Rio + 20, l’avenir que nous voulons », a déclaré à Le360 la ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima EL Haite. « Le Maroc considère ce nouveau modèle économique comme un moyen de lutter contre la pauvreté et de s’inscrire dans la voie du développement durable », a affirmé El Haite. Et d’ajouter : « Ce processus est une nouvelle opportunité pour présenter des projets structurants et explorer les possibilités de financement (…) et de bénéficier d’un accompagnement dans le cadre du processus entamé à Davos et qui va être achevé en septembre à New York ».    Le 360

Omar Hilale, nouvel ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU. Le Roi Mohammed VI a nommé, lundi à Tétouan, Omar Hilale au poste d’ambassadeur, représentant permanent du Maroc, auprès de l’Organisation des Nations unies à New York. Omar Hilale occupait, depuis novembre 2008, le poste de représentant du Royaume à l’Office des Nations unies à Genève. Cet ancien secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération (2005-2008) a occupé plusieurs postes de responsabilité auparavant. Il a était nommé plusieurs fois ambassadeur du Roi en Indonésie, à Singapour, en Australie et en Nouvelle Zélande, et même une première fois à l’Office des Nations unies à Genève pour la période 1996-2001. Les Marocains l’ont redécouvert notamment grâce à son intervention lors du débat général du Conseil à Genève en mars dernier, mais également lors de ses accrochages avec l’ambassadeur algérien. Pour la presse du voisin de l’Est, il s’agit de celui qui a comparé “Ghardaïa à Alep de Syrie”.    Aufaitmaroc

Le Roi Mohammed VI a reçu le financier milliardaire américain George Soros. Le Roi Mohammed VI, a reçu samedi au Palais Royal de Tétouan, George Soros, le milliardaire américain, Président des Fondations “Open Society”. Selon un communiqué du cabinet royal, Soros est au Maroc pour participer à la Réunion du Conseil d’administration de l’”International Crisis Group”, une enceinte de réflexion qui regroupe de nombreuses personnalités mondiales, œuvrant en faveur de la paix et de la stabilité dans le monde. L’Audience royale accordée à Soros, a porté sur les mutations profondes que connaît le contexte régional et international, et sur la contribution du Maroc aux efforts nécessaires de paix et de stabilité dans les différentes régions du monde, notamment en Afrique, ainsi que sur la défense des causes humanitaires et démocratiques, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation et la sécurité alimentaire, indique le communiqué du cabinet du Roi.    Le Mag

Economie

L’économie nationale s’enlise dans la crise. À y voir de près, l’économie nationale est en très mauvaise passe. En effet, la conjoncture est très peu porteuse et les déficits et reculs s’accumulent. C’est ce qu’il y a   à déduire de la revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière du mois d’avril 2014 publiée par Bank Al-Maghrib. C’est ainsi que les données relatives aux comptes extérieurs à fin février 2014 font ressortir une aggravation de 5,3% du déficit commercial à 31,8 milliards de dirhams, contre un allégement de 5,7% un an auparavant. Dans le même sillage, Bank Al-Maghrib indique que les dernières données disponibles relatives au secteur agricole indiquent une baisse de 42,2% des volumes des précipitations au 31 mars par rapport à la campagne précédente et de 54% par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes. Parallèlement, l’activité de la pêche côtière et artisanale a accusé une baisse de 10,6% des volumes débarqués à fin février, en relation principalement avec le recul des captures des poissons pélagiques et des céphalopodes. Pour sa part le secteur secondaire ne fait pas exception, les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib dans l’industrie relatifs au mois de février démontrent une baisse de l’activité avec un léger recul du taux d’utilisation des capacités de production de 69 à 68%. Aujourd’hui

Le tourisme représenterait 9,7% du PIB en 2024 (rapport). Selon le rapport 2014 « L’impact économique du secteur du tourisme et des voyages » du WTTC (World travel and tourism council), le secteur du tourisme   et des voyages au Maroc va croître significativement en 2014. Sa contribution directe au PIB a représenté 76,1 milliards de dirhams, soit 9,5 milliards de dollars, (8,6% du PIB total) en 2013 et devrait augmenter de 8,1% cette année. Cette part connaîtrait un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 5,6% entre 2014 et 2024, pour représenter à terme 141,5 milliards de dirhams (DH), soit 9,7% du PIB. Côté emplois, le secteur comptait un effectif de 814 000 personnes en 2013, soit 7,6% de l’emploi total. Cette contribution devrait augmenter de 6,1% en 2014 et de 2,7% annuellement à l’horizon 2024, pour arriver à 1,13 million d’emplois directs (8,8% de l’emploi total). Pour les emplois indirects, le WTTC s’attend à une augmentation de 6,4% en 2014, soit 1,91 million d’emplois. Dans 10 ans, 1,31 million d’emplois indirects seront créés grâce au secteur du tourisme et des voyages. Pour ce qui est des recettes de voyages, le Conseil mondial estime que leur contribution devrait croître de 10,1% en 2014 et de 6% par an les 10 prochaines années. Il prévoit ainsi 146,4 milliards de DH de recettes en 2024. Pour l’année 2013, le Conseil met en avant des recettes supérieures de 14 milliards de DH à celles annoncées par l’Office des changes. Le WTTC ne cite pas ses méthodes de calcul ni le détail de ses sources. En ce qui concerne les investissements, ce sont plus de 31 milliards de DH, soit 11,2% des IDE (investissements directs étrangers) captés par le Maroc en 2013 qui ont été investis dans ce secteur. Le WTTC prévoit une hausse de 11,2% cette année. Maghrebemergent

Développement en Afrique. Le Maroc s’érige en locomotive. «Le Maroc est un très bon exemple parce qu»’il met en pratique le principe d’une intégration des marchés financiers africains, que nous sommes en train   de promouvoir», a précisé Lopes, également, sous-secrétaire des Nations unies, qui était lundi l’invité de Radio Medi1, suite à la publication vendredi à New York du nouveau rapport économique sur l’Afrique pour 2014. «A part la politique industrielle du Maroc, axée sur l’Afrique subsaharienne, les banques marocaines sont capables d’avoir une perception de risque beaucoup plus à même à tirer des potentiels d’investisseurs qui ne viendraient pas dans le continent s’il n’y avait pas un intermédiaire financier qui connaît un peu le terrain», a-t-il expliqué. Par ailleurs, le responsable a souligné que «le rapport économique sur l’industrialisation en Afrique pour 2014 n’est pas très positif, parce qu’il y a une régression en termes de contribution du secteur manufacturier dans le Produit national brut (PNB) africain». Il a appelé, dans ce sens, à promouvoir une politique industrielle dynamique pour le continent, soulignant qu’«il est essentiel de faire une vraie transformation économique centrée sur l’industrialisation pour créer des emplois de quantité et de qualité nécessaires pour faire face à la croissance démographique». Le Matin

Fitch baisse la perspective de la Société Générale Maroc. L’agence de notation, Fitch révise les perspectives à long terme de la Société Générale Marocaine de Banques (SGMB) et de sa filiale Eqdom. De stables, elles passent à négatives. SGMB, la « plus grande » filiale de la Société Générale en Afrique du Nord, conserve tout de même sa bonne note sur le long terme, AAA. Eqdom affiche une note à long terme de AA. La décision résulte principalement, selon l’agence, de la révision à la baisse de la perspective de la maison mère, Société Générale, en mars 2014 (note A, avec perspective négative). La décision avait été prise, suite au constat « d’un appauvrissement du soutien de l’État français » aux institutions financières, « comme en témoigne une série d’initiatives législatives réglementaires et politiques ». La SGMB présente cependant « une bonne rentabilité » et « est solidement présente sur le marché de détail », souligne l’agence. Quatrième banque du pays en terme d’actifs, elle représenterait environ 8% des dépôts.    Econostrum

Mövenpick poursuit son développement au Maroc. Si les ambitions africaines de Mövenpick ne datent pas d’hier, la chaîne hôtelière suisse compte sur le Maroc comme ouverture hautement stratégique. Stephen Banks, directeur commercial de la région Afrique, le confirme: «Avec le Mövenpick de Tanger et les deux nouveaux hôtels de Marrakech et Casablanca, nous cherchons à établir une synergie à même d’accroître notre présence au Maroc comme en Tunisie où nous disposons de trois hôtels aussi. Notre objectif est d’optimiser le marché nord-africain où les taux d’occupation de nos hôtels dépassent les 60%. Ceci est aussi un moyen pour la chaîne de s’ouvrir sur l’Afrique subsaharienne où elle est à la recherche de nouvelles opportunités». Deux hôtels sont prévus courant 2014 à Casablanca et à Marrakech. L’enseigne spécialisée dans la gestion pour compte en matière d’hôtellerie reprend le Husa Casablanca Plaza qui deviendra un Mövenpick à partir de juin prochain. Selon Banks, ce nouveau Mövenpick profitera des atouts de cet hôtel de plus de 180 chambres au cœur de la capitale économique. «Nous prévoyons de bons taux d’occupation dès cet été et voués à rester stables à travers les saisons, compte tenu de la particularité de cette destination économique». Fin 2014, c’est le Mövenpick Marrakech, toujours en construction, qui sera enfin opérationnel.    Les Eco

Honda exportera dorénavant au Maroc à partir de Barcelone. À partir de juin prochain, le constructeur japonais Honda va commencer à approvisionner le marché marocain depuis le centre logistique de Honda, situé dans les environs de Barcelone. Ce centre exportera les pièces de rechange pour la marque vers les marchés marocains dans un premier temps, avant d’exporter au reste de l’Afrique du Nord. La compagnie approvisionne actuellement les pays d’Afrique du Nord à partir de ses usines en Belgique. Une première opération de distribution s’effectuera, à compter de juin prochain, à partir du port de Barcelone vers celui de Casablanca. Selon le management, «ce processus permettra de gagner du temps, tout en garantissant de meilleurs services aux clients marocains». Créé en octobre dernier, le Centre logistique de Honda, spécialisé dans le stockage et la distribution des pièces de rechange des voitures, des motos et de l’appareillage électrique à haute tension, utilise plus de 600 concessionnaires en Espagne, au Portugal et au sud de la France.    Les Eco

Social

Journaliste « agressée », les soutiens se multiplient. La journaliste, Khadija Rahhali du quotidien Al Assima Post, qui couvrait l’élection du président de la première chambre du parlement remportée par Rachid Talbi Alami du RNI vendredi dernier, a été tancée par Lahbib Choubani,   ministre des Relations avec le Parlement, sur sa tenue vestimentaire. Rencontrée dans un couloir de l’hémicycle, Lahbib Choubani a reproché à la journaliste sa tenue vestimentaire « inappropriée pour l’institution ». Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a fustigé la « violence verbale » et « l’attaque immorale » dont la journaliste a fait l’objet. Le SNPM a également qualifié la réaction du ministre de « véritable atteinte envers elle et sa dignité ». Le syndicat a d’ailleurs organisé une manifestation hier pour réclamer l’application de l’article 19 de la nouvelle constitution, qui prévoit d’œuvrer pour la parité hommes-femmes. Dans un communiqué, le Réseau des femmes journalistes du Maroc (RFJ) a « dénoncé avec vigueur les propos sexistes et discriminatoires proférés par Lahbib Choubani ». Le RFJ a estimé que les remarques de Choubani étaient « déplacées » au même titre que son jugement. Le RFJ n’a pas manqué d’exprimer « son entière solidarité » avec la journaliste. h24info

Le pédophile de Tétouan refait scandale. Il avait été arrêté dans une station-service alors qu’il s’apprêtait à kidnapper une fillette de 9 ans. L’homme d’origine britannique était déjà fiché comme « délinquant à hauts risques » et avait déjà été condamné pour des faits similaires.   Alors que le procès avait été reporté suite au retrait de l’avocat de la défense, l’accusé passe enfin devant la cour. Face aux accusations et aux questions qui lui sont posées, le britannique répond simplement qu’au Maroc « tout s’achète avec de l’argent ». Une déclaration qui a choqué toutes les personnes présentes. Ce n’est pas le premier pédophile d’origine étrangère qui est arrêté au Maroc. L’espagnol Daniel Galvan avait déjà beaucoup fait parler de lui suite aux viols de plusieurs jeunes marocains et à sa grâce par erreur par le roi du Maroc. Lui aussi avait notamment affirmé qu’obtenir des enfants au Maroc « ne coutait pas cher ». Afriquinfos

Droits de l’enfant: le gouvernement dévoile sa stratégie. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, ont donné le coup d’envoi, ce lundi à Skhirat, d’une renontre sur un projet de politique publique et intégrée   en matière de protection de l’enfance. Cette réunion de deux jours est organisée en partenariat avec l’Unicef, a appris Le360 auprès des organisateurs. Bassima Hakkaoui a présenté, à cette occasion, les grands axes de ce projet initié en 2013 et dont la préparation a nécessité une année de travail. Il s’agit d’une « politique de protection active et globale de l’enfance contre toutes les formes de violence, d’agression, d’exploitation et d’abandon », selon la ministre. Les travaux de cette conférence à laquelle prennent part les membres de la commission interministérielle de l’enfance s’articulent autour de six principaux axes, notamment les partenariats entre les acteurs publics et les associations, la responsabilité sociale des entreprises dans le domaine de la protection de l’enfance, les partenariats en matière de coopération internationale, les mécanismes de contrôle, ainsi que la gouvernance territoriale liée à la protection et la qualité des services. Le 360

2M opte pour la valorisation de l’image de la femme dans les médias. La chaîne marocaine 2M a dévoilé récemment la Charte qu’elle a établie, pour la valorisation de l’image de la femme dans les médias. Reconnaissant que l’image véhiculée par les médias en général ne reflète pas suffisamment la place des femmes dans la société, ni la diversité des responsabilités qu’elles assument, 2M a mis en place un comité ad hoc qui a travaillé pendant près d’une année avec les différentes composantes de la chaîne, dans le cadre d’une démarche participative et innovante. Celle-ci a permis de mettre au point l’outil d’une démarche d’autorégulation et de vigilance, visant à initier une expérience pilote et à créer un effet d’entraînement positif auprès d’autres médias.

Selon Salim Cheikh, directeur général de 2M, «la persistance de stéréotypes féminins négatifs dans les médias constitue un frein à l’estime de soi et à la promotion de la place légitime de la femme dans la société marocaine». «2M, de par son rôle historique de chaîne citoyenne et son statut de média grand public leader, a un rôle pionnier à jouer dans le domaine de la promotion de la parité. C’est un travail de longue haleine qui nécessite l’implication de tous », a-t-il précisé. Les femmes marocaines occupent des responsabilités de premier plan dans les médias. En effet, plus de 40% du corps journalistique de 2M est composé de femmes. Celles-ci bénéficient également d’une visibilité encourageante, plus de 40% des émissions étant soit présentées, soit dédiées aux femmes, selon le rapport de la HACA sur l’image de la femme dans les médias.    Libe.ma

Un arsenal de guerre saisi à l’aéroport Mohammed V. Un voyageur de nationalité étrangère a été intercepté par les éléments de la douane à son arrivée à l’aéroport Mohammed V, vendredi dernier, sur un vol en provenance de Doha, au Qatar. L’homme était en effet en possession d’une panoplie de produits dangereux, selon un communiqué de la Direction des douanes. La fouille corporelle et le check-up des bagages du voyageur ont révélé qu’il transportait un petit arsenal de guerre. Il avait ainsi en sa possession pas moins de 8 matraques de différents types dont certaines électriques, 16 couteaux, 12 poignets de combat en métal, une paire de menottes, un lance-pierre, une hachette et plusieurs autres articles du même acabit.    Le 360

Art & Culture

Quentin Tarantino brûle les planches à Los Angeles. Quentin Tarantino au théâtre ? On en rêvait: la troupe théâtrale de Shane Scheel l’a fait. Rendez-vous à West Hollywood, une municipalité du comté de Los Angeles où des acteurs réinventent le concept même de la scène dans une   performance aliant musique et théâtre. Orchestrée par des actrices comme Lindsey Gort et Rumer Willis (fille ainée de Demi Moore et Bruce Willis), For the Record, cabaret postmoderne unique en son genre a surpris la ville. Jeudi soir pour la première représentation au Doing Business As (DBA), le public comptait dans ses rangs le réalisateur Quentin Tarantino et l’actrice Demi Moore qui a déclaré au magazineVanity Fair «L’ensemble du concept est intelligent, astucieux et follement divertissant». Ses spectacles excentriques et décalés fusionnent les deux mondes du théâtre et d’Hollywood. Le spectacle se base sur les films de Quentin Tarantino, dont l’indiscutable chef d’œuvre Pulp Fiction, qui fête cette année ses 20 ans. De la lap dance hautement provocatrice de Death Proof (Boulevard de la mort), aux éclaboussures sanglantes de Kill Bill, sans oublier Reservoir Dogs,Jackie Brown, Inglorious Basterds et Django Unchained. For the Record s’approprie les films du maître du cinéma indépendant américain. La potion magique est simple: trouvez une brillante distribution de starlettes hollywoodiennes capables de chanter et jouer la comédie, ajoutez à cela de charmants et beaux acteurs de théâtre, et faites-les rejouer les scènes mythiques des films d’un réalisateur hollywoodien célèbre. Mélangez le tout et assurez-vous que le public prenne part au spectacle. h24info

Quand les mémoires de Tinghir chantent à Jérusalem. Le film de Kamal Hachkar, « Tinghir-Jérusalem les échos du mellah », sera projeté pour la première fois à Tinghir le 20 avril prochain. Le Centre Tinghir pour les Medias et www.sud-maroc.com, en partenariat avec l’Association Mqourn   pour le céveloppement, proposeront au public de découvrir la version longue de ce documentaire émouvant qui revient sur la mémoire des lieux et des hommes. Le film retrace en effet l’histoire d’un exil : celui des Juifs qui ont quitté, dans les années 50-60, leur village amazigh de Tinghir pour rejoindre Jérusalem où les vents charrient depuis les parfums de leur terre, nourris à larmes inextinguibles venues de loin, d’amours inaugurales. Le 360

« Journal d’un prince banni »: des histoires à mourir de rire. Le « Journal d’un prince banni » de Moulay Hicham El Alaoui n’est pas seulement le récit d’une série de malentendus entre le fils de Moulay Abdellah et le Palais, encore moins celui de « coups fourrés ». C’est aussi celui des arcanes   d’une cour royale haute en couleur et pleine d’anecdotes… à vous faire plier de rires. Bon nombre de celles-ci sont à mettre à l’actif de Ba Jelloul, un des conteurs, et « érudits pleins d’humour, qui avaient leur franc-parler », de feu Moulay Abdellah. Ba Jeloul est « H’layki » à Jemaa el-Fna quand il est repéré et recruté par feu Moulay Abdellah. Il devient une institution. Son atout majeur: l’audace. « Ainsi, un jour que mon père n’arrivait pas à s’endormir pour la sieste, Ba Jeloul s’énerve, allume la lumière, lui donne un coup de pied et lui dit: Écoute, tu nous pourris la vie! Tu n’arrives pas à dormir et tu nous fais tous souffrir ». Si Ba Jeloul pouvait se permettre une telle transgression, c’est qu’il n’a jamais rien demandé. Un jour, alors que l’occasion lui est donnée de demander ce qu’il veut, on s’empresse de lui souffler les meilleures réponses -une ferme, par exemple… « Mais lui s’est retourné, il a baissé son pantalon et s’est écrié: « Sidi, j’ai un problème d’hémorroïdes. Si tu trouvais une solution, ce serait parfait », relate le prince. h24info

« Hunger Games – L’embrasement » décroche le MTV Movie Award 2014 du meilleur film. « Hunger Games- L’embrasement », deuxième volet de la saga « Hunger Games », a remporté, dimanche soir, le prix MTV Movie Award 2014 du meilleur film. Le film de science-fiction, qui met en scène la tournée des vainqueurs de la 74è édition de ces jeux du cirque post-apocalyptiques, a raflé également les trophées de meilleurs   acteurs pour Jennifer Lawrence et Josh Hutcherson. La méga production s’est imposée devant « 12 Years a Slave », sacré meilleur film à la 86è cérémonie des Oscars, « American Hustle », « Le Hobbit: la désolation de Smaug » et « Le loup de Wall Street ». Avec 158 millions de dollars au box-office nord-américain lors de sa sortie en novembre dernier, le film avait enregistré le deuxième meilleur démarrage de l’année 2013, après celui réalisé par « Iron Man 3″ (175 millions de dollars), et le 4è meilleur démarrage de tous les temps. MAP

Solidarité : L’art au service des enfants précaires. La Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance organise du 10 au 12 avril au centre Sidi Belyout à Casablanca, une exposition baptisée «Illuminations de Marrakech », avec la participation de plus de 15 artistes peintres de renom. Cette exposition sera aussi marquée par deux conférences, le 11 et le 12 avril, au centre Sidi Belyout à Casablanca. Elles seront respectivement animées par Cheikh Mohammed Valsan et le Professeur My Hicham Essaydi, sous les thèmes : « L’homme parfait et l’arbre de l’univers» et « La Prière sur le Prophète (saws) : d’un simple désir à une multiplicité des grâces ». La Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance, mettra également en vente des coffrets, livres et CD de « Dalail Al Khayrat ». Cet évènement est organisé pour financer deux nouveaux projets de la Ligue Marocaine pour la Protection de l’Enfance. Il s’agit d’un centre d’accueil pour enfants de mères en situation de précarité, et un projet de prise en charge paramédicale des enfants abandonnés à besoins spécifiques de la LMPE. Ils sont au nombre de 16 et leur âge varie de 8 mois à 19 ans.    lnt

Mawazine : Mohamed Abdou, «Fanan Al Arab», se produira en clôture. Pour le plus grand bonheur des passionnés de la musique khalijie, le célèbre chanteur saoudien, Mohamed Abdou, se produira lors de la clôture du 13ème Festival Mawazine-Rythmes du Monde qui se tiendra du 30 mai au 7 juin. L’artiste fort apprécié par les Marocains envoûtera certes le public grâce à sa belle et douce voix. C’est en 1960 qu’il se fait remarquer, alors qu’il n’a que 12 ans, sur les ondes d’un programme radio nommé «Baba Abba». Il doit une fière chandelle au poète Tahir Zamkhashri qui l’emmène avec lui à Beyrouth où il côtoie le compositeur syrien Mohamed Mohssen pour enregistrer la chanson «Khassamat Aani Min Sinin». Plus tard, le jeune prodige à la voix exceptionnelle retourne dans son pays et débute ainsi sa carrière. Beaucoup de compositeurs et poètes le soutiennent tout au long des années 60, 70 et 80 pour se frayer un chemin. Il s’agit entre autres du compositeur syrien Mohamed Mohssen, du professeur Ibrahim Khafaji, voire du poète Taher Zamkhashri, qui lui proposent des textes et mélodies. Ses premières chansons datant de 1967 ont raflé un grand succès dans le monde arabe, à savoir «Ouaalil kalbi», «Sakabat Doumoua Aayni» et «Lana Allah».    Aujourd’hui

Sport

Fouzi Lekjaa, nouveau président de la Fédération royale marocaine de football. Fouzi Lekjaa a été élu, dimanche à Skhirat, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à l’issue d’une assemblée générale élective. Lekjaa, seul candidat en lice, a été élu pour un mandat de quatre   ans renouvelable une fois (2014-2018). Selon les dispositions des statuts de la FRMF adoptés lors de l’assemblée générale extraordinaire du 23 mars, la liste de Fouzi Lekjaa comprend 10 personnes: 3 membres des clubs Pro Elite 1 (le président du Raja de Casablanca, Mohamed Boudrika en sa qualité de premier vice-président, le président délégué du Chabab Rif El Hoceima, Nourredine Bouchehati, deuxième vice-président et le président du Moghreb Tétouan, Abdelmalek Abroune). Les clubs de deuxième division sont représentés par Hassan Filali, président de l’Ittihad Zemmouri de Khemisset, Nourredine Baydi, président du Youssoufia Berchid et représentant de la ligue régionale, Mohamed Joudar, président de la Ligue du Grand Casablanca, Mohamed Adal, président de la ligue Meknès Tafilalet, alors que les amateurs sont représentés par Mouloud Ajaf, président du Mouloudia Laâyoune et Ismail Zitouni, président de l’Olympic Dchira. S’exprimant à cette occasion, le président délégué de la FRMF, Abdellah Rhallam a remercié les membres du bureau sortant pour leur mobilisation efficace aussi bien au niveau des chantiers réalisés par la Fédération: statuts, préparation à la Coupe du monde des clubs 2014 et à la Coupe d’Afrique des nations 2015, préparation des sélections nationales aux manifestations continentale et régionale ainsi que la gestion administrative et financière des subventions aux clubs et ligues. lnt

Auto/WTCC: après Loeb et Citroën, le Maroc veut rêver de F1. Verra-t-on un jour une monoplace Ferrari filer entre les murailles ocres de Marrakech ? Au Maroc, où a été lancée dimanche la saison de voitures de tourisme (WTCC), les acteurs du sport automobile veulent rêver de F1. Finale de tennis   ATP à Casablanca, élection d’un nouveau président de la Fédération de football à quelques mois de l’organisation de la CAN-2015, et Grand Prix en présence du nonuple champion du monde de rallye Sébastien Loeb: le royaume s’est distingué ce week-end côté sports. Mais, médiatiquement, c’est Marrakech et les débuts gagnants de Loeb et Citroën en WTCC qui a marqué les esprits. « Il suffisait d’ouvrir les yeux. Il y avait plus de monde que les autres années », a constaté le président de la Fédération internationale automobile (FIA), Jean Todt. « Il y avait une vraie valeur sportive en WTCC, mais il manquait la valeur médiatique. Elle commence à arriver », a confirmé le Français Yvan Muller, champion du monde en titre de la spécialité. Si le GP de Marrakech existe depuis plusieurs années, c’est la première fois qu’il ouvrait la saison. Une aubaine pour Mohamed Zahid, premier vice-président de Marrakech Grand Prix, qui, auprès de l’AFP, y a vu « un coup d’accélérateur pour le sport automobile marocain ». Mais surtout la preuve que « le rêve peut se concrétiser un jour », à savoir le retour de la F1 au Maroc, plus d’un demi-siècle après cette épreuve organisée à Casablanca, en 1958. Le Point

Athlétisme: El Hachimi n’a pas retenu la leçon. Mohamed El Hachimi, coureur marocain de cross-country, a été contrôlé positif à l’EPO lors du Cross Ouest France pays de la Loire, selon Le Monde. D’après le quotidien français, l’athlète n’avait pas pris le départ de la course et s’était   montré réticent quant au contrôle effectué par les agents de l’Agence française de lutte contre le dopage. Le résultat de l’échantillon B a confirmé ceux de l’échantillon A. El Hachimi avait déjà été contrôlé positif à un stimulant lors d’une compétition au Canada en 2012. Il avait été suspendu six mois par la fédération marocaine. Le 360

La FIA sanctionne Mehdi Bennani. La nouvelle est tombée tard ce dimanche. Les organisateurs du Championnat du monde des voitures de tourisme ont annoncé ce dimanche la disqualification de Mehdi Bennani de la 2e course du Grand Prix de Marrakech, course à l’issue de laquelle le Marocain s’était classé 5e. « Sa voiture a en effet été relevée en dessous du poids minimum réglementaire lors du contrôle technique », lit-on sur le site du WTCC. Conséquence directe de cette sanction, Bennani perd les 10 points inscrits lors de la deuxième course, et ne garde que les 6 enregistrés lors de la première (il avait fini 7e). Au classement général, le Marocain est rétrogradé à la 10e place, à égalité de points avec l’Allemand Franz Engstler (BMW).    h24info

Galliani prêt à conserver Taarabt, mais à une condition! Le Milan AC s’est offert une victoire importante hier face à Catane (1-0), en marge de la 33e journée de Serie A. Cette rencontre a connu la participation de l’international marocain, Adel Taarabt qui a livré une bonne prestation et a enflammé les supporters présents hier au San Siro avec ses dribbles. Interrogé par nos confrères de la chaine Sky, l’administrateur délégué des Rossoneri, Adriano Galliani a déclaré qu’il était prêt à s’offrir les services du Lion de l’Atlas définitivement, à condition que les QPR réduisent la somme réclamée de 7 millions d’euros.    Mountakhab

International

Dans l’est de l’Ukraine, l’autorité de Kiev se réduit d’heure en heure. Le président ukrainien par intérim, Oleksandre Tourtchinov, a demandé, lundi 14 avril, le déploiement de casques bleus de l’ONU dans l’est de l’Ukraine, où des insurgés prorusses occupent mairies et   commissariats dans près d’une dizaine de villes, et où l’autorité de Kiev se réduit d’heure en heure. Lors d’une conversation téléphonique avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, M. Tourtchinov a suggéré qu’une « opération antiterroriste »pourrait être menée conjointement par les forces de sécurité ukrainiennes et des casques bleus, selon la présidence. Ce déploiement devrait êtreautorisé par le Conseil de sécurité de l’ONU, où la Russie dispose d’un droit de veto, ce qui le rend de fait impossible. A Gorlivka, ville de 300 000 habitants située dans le sud de la région, une centaine de séparatistes ont attaqué le siège de la police. Dans la ville de Sloviansk, où le drapeau russe flotte sur le quartier général de la police, Viatcheslav Ponomarev, un des chefs de l’insurrection, a affirmé « que les autorités centrales » russes avaient envoyé « mille mercenaires et des tanks » et a demandé « la protection » de Moscou. Les autorités ukrainiennes ont annoncé avoir lancé leur propre opération antiterroriste contre les insurgés, sans que les journalistes sur place ne relèvent de heurts réels. L’ultimatum lancé aux séparatistes pour qu’ils déposent les armes en échange d’une amnistie a expiré sans résultat visible sur le terrain. Depuis le 12 avril, Sloviansk clignote sur la carte en lettres blanches, bleues et rouges, couleurs du drapeau russe. La ville est l’épicentre d’un drame historique qui la dépasse : l’Etat ukrainien se trouve entre la vie et la mort. La réunion d’urgence qui s’est tenue ce week-end à l’ONU à la demande des Russes a tourné au dialogue de sourds, les Occidentaux reprochant à Moscou d’avoir orchestré les derniers événements. Le Monde

Une faille informatique fait sauter la banque de plusieurs casinos. Imaginez la scène: vous mettez une pièce dans une machine à sous, vous appuyez sur deux ou trois boutons et, à chaque fois… jackpot! C’est ce qu’ont pu vivre plusieurs Allemands bien informés, qui ont pu profiter   d’une faille informatique sur un jeu de roulette pour empocher quelque 10 millions d’euros en une seule nuit. Selon le magazine allemand Der Spiegel , plusieurs centaines d’initiés ont profité d’une faille dans les 100.000 machines permettant de jouer à la roulette de la société Paul Gauselmann. En appuyant sur différentes touches à un moment précis, les machines affirmaient que le joueur avait gagné une somme importante. Et ce, à chaque tentative. Si bien que devant la hauteur des montants cumulés certaines salles de jeux se sont trouvées dans l’impossibilité de verser les sommes aux «gagnants». Rien qu’à Düsseldorf, la facture s’élève à 70.000 € pour neuf machines à sous, précise le Berliner Kurier . Cerise sur le gâteau pour les arnaqueurs: ils ne devraient pas être inquiétés par la justice. Ils n’ont en effet pas installé de système malveillant sur les machines, ils se sont simplement servis d’une faille dans le logiciel de jeu. La police n’est donc pas sûre de pouvoir les poursuivre. Les casinos floués par l’arnaque demandent réparation. C’est la société Gauselmann qui devra rembourser puisqu’elle a fourni un logiciel défaillant. «Cette faille était impossible à déceler, même avec des programmes de simulation avancée», se défend la firme, qui se dit victime d’une «structure mafieuse». Le Figaro

Chine. Vague de suicides chez les cadres. Depuis le début 2013, 54 cadres d’entreprise sont décédés de façon « non naturelle » en Chine. Parmi eux, 23 se sont suicidés, selon une enquête menée par un quotidien basé à Pékin, Zhongguo Qingnian Bao. L’alcoolisme et les accidents sont   les deux autres éléments principaux qui entraînent la mort parmi cette catégorie professionnelle. La dépression est évoquée pour expliquer leur suicide. Le journal affirme qu' »au moins 8 personnes parmi les 23 suicidés avaient souffert de dépression ». « La pression au travail, les problèmes personnels et la mise en cause dans des scandales de corruption » figurent parmi les autres causes, rapporte le quotidien. Le 4 avril, un ancien chef de police proche du haut dirigeant chinois déchu Bo Xilai s’est suicidé. De même, le vice-directeur du Bureau des lettres de plainte (organisme qui recueille les réclamations du public) a été retrouvé mort dans son bureau le 8 avril. Enfin, un responsable chargé de l’urbanisme s’est donné la mort le 9 avril, après l’effondrement d’un bâtiment dans sa ville.nL’opinion publique semble douter des véritables motifs de ces suicides, puisque ces événements alimentent souvent des rumeurs. « Il ne faut pas que le suicide de cadres soit un tabou. L’essentiel est de publier un récit détaillé des circonstances de leur mort, au lieu de n’avoir qu’une petite brève de quelques lignes », commente le journal. Courrier International

Algérie. Loin de la fièvre électorale, Ghardaïa brûle. Dans la nuit du 11 avril, deux jeunes ont été lâchement assassinés à Berriane et Ghardaïa [dans la vallée du Mzab, aux portes du Sahara], plongeant la vallée dans la peur et tout le pays dans l’inquiétude. Malgré les cris de détresse lancés par une population locale terrorisée, les autorités politiques du pays apparaissent incapables de rassurer une région engluée dans une spirale de violence que personne ne semble pouvoir arrêter. Les assassinats de Benacer Nacer Ben Noureddine, un étudiant de 23 ans, et de Hacen Hadj Chaabane, 40 ans, perpétrés en une journée, viennent allonger la liste macabre des crimes commis depuis le début de la vague de violence, en décembre: 9 morts, des centaines de blessés, d’énormes dégâts matériels. Les auteurs de ces crimes usent d’un mode opératoire nouveau : les armes à feu. En trois semaines, 5 jeunes ont été assassinés par balle. Les habitants de Ghardaïa ne cessent d’alerter les autorités politiques du pays, dont la mission centrale est de garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens. Après cinq mois de troubles, l’Etat n’est pas venu aux secours d’une population saisie par une terreur dont elle ignore les tenants et les aboutissants. La mobilisation des escadrons de police et de gendarmerie n’a pas pu stopper l’engrenage de la violence. Les habitants accusent les forces de l’ordre d’être au pire « complices », au mieux « permissives ». La réponse sécuritaire a montré ses limites et l’Etat a échoué en manquant à son devoir de protection des populations en danger. Ces dernières ont le sentiment d’être abandonnées, livrées à elles-mêmes.    Courrier International

Poutine et Medvedev triplent leur salaire. Le salaire du président russe Vladimir Poutine, ainsi que celui de son Premier ministre, Dmitri Medvedev, va être quasiment triplé, selon un décret du Kremlin diffusé lundi. Le salaire du président et du chef du gouvernement va être multiplié par 2,65, précise ce décret. Selon les chiffres des revenus publiés vendredi par le Kremlin et le gouvernement, Vladimir Poutine a touché en 2013 des revenus inférieurs à ceux de son Premier ministre Dmitri Medvedev, mais aussi à ceux de ses conseillers et de la plupart de ses ministres. M. Poutine a déclaré l’an dernier 3,7 millions de roubles (74 000 euros), un chiffre en baisse par rapport à 2012. M. Medvedev a de son côté touché des revenus de 4,3 millions de roubles (85 800 euros). L’homme fort du Kremlin, qui revendique un mode de vie d’ascète, a ainsi reçu moins que la totalité de ses conseillers, y compris son porte-parole Dmitri Peskov (9,2 millions de roubles, 185 000 euros). Ce dernier a expliqué lundi à l’antenne de la radio Écho de Moscou que l’augmentation du salaire du président russe était « un rattrapage », MM. Poutine et Medvedev n’ayant pas bénéficié des hausses de salaire accordées aux fonctionnaires et aux personnels des administrations du Kremlin et du gouvernement.    Le Point

Nouvelles Technologies

Facebook pourrait lancer des services bancaires en Irlande. Facebook va-t-il lancer des services bancaires ? Selon le Financial Times, la filiale irlandaise du plus grand réseau social du monde serait sur le point d’obtenir, de la part de la banque centrale irlandaise, les autorisations nécessaires à   certains services financiers. Facebook souhaiterait tout particulièrement permettre à ses utilisateurs destocker de l’argent virtuel sur ses serveurs, mais aussi de réaliser destransferts et pourquoi pas des paiements. En clair, cela signifie que les internautes irlandais inscrits sur Facebook pourraient créer un compte virtuel dans lequel ils pourraient stocker de « l’e-monnaie » tranférable entre utilisateurs dans toute l’Europe. Le Financial Times précise par ailleurs que le site de Mark Zuckerberg serait en discussion avec plusieurs start-ups européennes offrant des services de transfert d’argent sur Internet et sur mobile afin de conclure des partenariats. Et de faciliter les démarches pour ses utilisateurs. L’entreprise de Palo Alto, qui a indiqué au quotidien britannique « ne pascommenter les rumeurs » aurait même tenté de débaucher le fondateur d’Azimo, l’une des jeunes pousses londoniennes, spécialisée dans les transferts d’argent, pour 10 millions de dollars (7,2 millions d’euros). Pour Facebook, il s’agit là d’une nouvelle tentative de diversification des revenus. Pour l’instant le plus grand réseau social du monde tire la plupart de son chiffre d’affaires de la publicité. Le Monde

Comment notre ordinateur nous manipule. Tout a commencé avec une géniale invention, celle du cookie. Une simple ligne de code – par exemple MC1:UID = 6daa554691bd4 f9089dc9d92e5cdadf4 – déposée sur votre navigateur par les sites Web que vous visitez, et des publicités ciblées   s’affichent sur votre écran. Appelé ainsi en référence aux biscuits que les restaurants offrent au moment de l’addition, le cookie apparaît dès 1994, l’année où le Web s’ouvre au public. Vingt ans plus tard, il reste le socle de la publicité en ligne, une industrie qui a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires mondial de 102 milliards de dollars. Les cookies sont gérés par des sociétés spécialisées qui les déposent, les récoltent, les classent, les analysent, les agrègent et les revendent. Ils servent à vous identifier, à vous pister de site en site, à retenir vos mots de passe, à gérer vos paniers d’achat, à déterminer si votre navigation est lente ou rapide, hésitante ou déterminée, systématique ou superficielle…L’objectif est de vous « profiler », c’est-à-dire de créer des fichiers personnalisés, stockés dans des bases de données. En d’autres termes, de mieux vous connaître afin de vous présenter le bon message publicitaire au bon moment et dans le bon format. Vous pouvez effacer les cookies, mais de nouveaux arriveront dès que vous reprendrez la navigation. Et si vous les bloquez, la plupart des sites ne fonctionneront plus. Certains cookies ont la vie dure : ceux que dépose Amazon aujourd’hui sont conçus pour durerjusqu’en 2037. Le Monde

Google rachète Titan Aerospace, le fabricant de drones courtisé par Facebook. Pour une surprise, c’est une surprise. D’après le Wall Street Journal, Google vient d’acquérir Titan Aerospace, une start-up qui a fait l’actualité il y a quelques semaines de cela. Ce fabricant de drones   pré-orbitaux avait en effet été courtisé par Facebook, qui souhaitait utiliser ses technologies pour apporter une connexion à Internet dans des régions reculées. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. On rappelle que les engins de Titan Aerospace fonctionnent à l’énergie solaire et sont censés voler à très haute altitude, pendant plusieurs années. Google pourrait bien lui aussi se servir de ses drones pour compléter son projet Loon, qui consiste à utiliser des ballons pour connecter n’importe quel endroit du Globe. Des représentants du géant du Web ont indiqué au WSJ que les équipes de Titan Aerospace travailleraient en tout cas en collaboration étroite avec celles du Projet Loon. Toujours selon le Journal, les drones de Titan Aerospace pourront non seulement fournir un accès à Internet, mais également servir bien d’autres services de Google, en collectant des données atmosphériques lors de leurs vols et des images en très haute définition de la Terre, qui pourraient être utilisées dans Maps. 01Net

 

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires