Flash-news : mardi 22 avril 2014

Flash-news : mardi 22 avril 2014

597
0
PARTAGER

Le Maroc classé deuxième pays arabe le plus dangereux. Le Maroc est, après l’Egypte, le pays arabe où il existe le plus d’homicides volontaires, selon le dernier rapport 2013 de l’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). La palme revient à la capitale économique,   Casablanca, qui arrive en tête des villes les plus dangereuses du pays. Le rapport onusien arrive à contre-courant des déclarations des autorités marocaines qui affirment que la situation sécuritaire dans le pays est rassurante. Il révèle que le taux est resté stable entre 2004 et 2011, avant de connaître une augmentation significative. Le nombre d’homicides est passé de 44 cas en 2004 à 30 en 2005, avant d’atteindre 41 cas en 2007, 36 en 2008 et 52 en 2009. Toutefois, selon Patsy Richardson, de l’agence ISPOS Mori, la fiabilité des donnés concernant les homicides peut varier selon les pays et leur définition de ce qu’est l’homicide volontaire. Certains pays incluent l’euthanasie, l’infanticide ou les violences ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Certains définissent ce genre de crimes comme « une estimation des délits d’homicide commis volontairement suite à des querelles de ménage, des violences sur autrui, des conflits violents liés aux ressources foncières, des violences inter-gangs, des violences contre les personnes et des meurtres perpétrés par des groupes armés », alors que d’autres n’incluent pas tous les cas de meurtre volontaire. De plus, il n’y a pas que cette problématique de définition qui suscite débat, d’autres paramètres rendent la validité de ces statistiques plus équivoque. C’est le cas du niveau général de médicalisation et d’efficacité des services hospitaliers d’urgence, rapporte Libe.ma. « Les victimes meurent moins et le nombre d’homicides décroit, mais le taux de coups et blessures augmente. Dès lors, le taux d’homicide volontaire ne reflète pas forcément le niveau de violence dans un pays », explique le sociologue Anthony R. Harris. Afrik.com
Mobilisation, à Marrakech, pour atteindre les 3,8 millions de touristes à l’horizon 2018. Tous les acteurs publics et privés sont mobilisés pour atteindre l’objectif de 3,8 millions d’arrivées touristiques à l’horizon 2018, selon un communiqué du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech.   Lors d’une réunion du CRT, présidée par le wali de la région, Abdeslam Bikrat, et destinée à la présentation du Bilan d’activités touristique durant le 1er trimestre 2014 ainsi que la discussion du Plan d’actions quadriennal 2014-2017, les acteurs locaux et régionaux ont souligné la nécessité de confirmer le leadership touristique de Marrakech et de renforcer davantage son positionnement parmi les destinations touristiques mondiales phares. Pour ce faire, le CRT de Marrakech a adopté une démarche de concertation avec l’ensemble des opérateurs touristiques, qui a abouti à l’élaboration d’un Plan d’actions qui s’articule autour de plusieurs chantiers. Il s’agit d’un plan de promotion de la destination Marrakech, destinée à deux marchés prioritaires à savoir le marché allemand et le marché anglais. Parallèlement aux efforts de promotion, le chantier de l’amélioration du produit et de l’environnement touristique ne cesse d’enregistrer des avancées importantes, souligne le même communiqué. Lors de cette réunion, les autorités locales et les élus de Marrakech se sont engagés dans des actions d’envergure dans ce sens et qui répondent aux attentes des professionnels du secteur. Pour le président du Conseil régional de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Ahmed Touizi et la maire de Marrakech, Fatima-Zahra Mansouri, l’engagement auprès des professionnels du tourisme et le soutien au secteur constituent des choix stratégiques qui bénéficient de l’appui sans faille des autorités locales. Maghrebemergent

L’Etat cède 6% de la BCP. Une opération de cession majeure a eu lieu au sein de la Banque centrale populaire (BCP). En effet, l’Etat s’est délesté de 6,0187% du capital de la banque au cheval au profit des banques populaires régionales. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’économie et des finances précisant que la cession du reliquat de la part de l’Etat dans le capital de la BCP, soit 6,0187%,   au profit des banques populaires régionales est une opération stratégique. Cependant, l’Etat garde une action ainsi que son poste au conseil d’administration de ladite banque et au comité directeur du Crédit Populaire du Maroc. Par ailleurs, selon un communiqué du ministère, cette opération de cession, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi 12-96 portant réforme du Crédit Populaire du Maroc, fait suite aux trois autres opérations similaires réalisées en 2002, 2011 et 2012, permettant ainsi aux Banques populaires régionales de devenir l’actionnaire majoritaire de la Banque centrale populaire avec près de 50,46% de son capital et ce, à l’instar des grands groupes mutualistes internationaux où les banques régionales qui détiennent la totalité ou tout au moins la majorité du capital de leur banque centrale. De ce fait, le ministère de l’économie et des finances et le Groupe Banque populaire (GBP) considèrent que cette cession «contribuera à renforcer la cohésion du Crédit Populaire du Maroc et à le rapprocher des standards internationaux des grands groupes mutualistes». À noter que cette opération permettra également de renforcer davantage l’action du GBP, tant au niveau de la mobilisation de l’épargne qu’au niveau du financement de l’économie, et de consolider sa contribution à l’accélération des chantiers et des projets structurants du Royaume et à la dynamique régionale, a expliqué le communiqué. Aujourd’hui

Economie

L’émirati Abraaj investit dans la chocolaterie au Maroc. Et de trois pour Abraaj au Maroc. Le groupe financier émirati entre dans le capital du chocolatier marocain Kool Food. Le montant et le volume de cette entrée n’ont pas encore été précisés. »Abraaj s’appuiera sur son expertise   dans l’investissement et sur ses réseaux solides dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient afin de consolider la position de leader de Kool Food sur le marché marocain et de développer sa stratégie de distribution internationale », indique un communiqué du groupe émirati publié le 17 avril, relayé par usinenouvelle.com. Objectif, en faire l’un des principaux acteurs du secteur dans la région, à travers le lancement de nouveaux produits complémentaires à l’offre actuelle et l’élargissement de sa distribution interrégionale. Créé en 2010, Kool Food exporte déjà en Algérie et en Tunisie. Egalement cité dans le communiqué, Anas Lahlou, Pdg de Kool Food, explique que « le partenariat avec Abraaj permettra d’accélérer la croissance de Kool Food et de capitaliser sur le travail réalisé durant les quatre dernières années pour développer cette société, qui dispose maintenant d’une marque reconnue dans la production de produits populaires à base de chocolat ». C’est le troisième investissement au Maroc d’Abraaj, un groupe qui revendique 7,5 milliards de dollars d’actifs gérés. Le groupe avait déjà acquis pour 125 millions de dollars 18,75% du groupe d’assurance Saham et opéré une prise de participation dans la société pharmaceutique Stéripharma. h24info

Maroc-Gabon: Premier Forum d’Affaires à Rabat. La Fondation diplomatique marocaine organise, les 21 et 22 avril 2014, le premier Forum d’ Affaires Maroc-Gabon. Ces assises, qui vont se tenir à Rabat, verront la présence effective de plusieurs membres des gouvernements marocains et gabonais.   Selon les organisateurs, cette rencontre, co-organisée avec l’Ambassade du Gabon au Maroc, s’inscrit dans la droite ligne des orientations des deux Chefs d’ État qui ne cessent d’affirmer leur détermination à aller de l’ avant dans la coopération bilatérale. Intervenant un mois après la visite du roi marocain Mohammed VI à Libreville, ce Forum d’ Affaires Maroc-Gabon offrira l’opportunité aux opérateurs gabonais d’exposer devant leurs homologues marocains les nouvelles opportunités du « Gabon Émergent ». L’ordre du jour du forum portera sur l’organisation de plusieurs panels informatifs dans des secteurs clés de l’économie gabonaise qui font appel à l’expérience marocaine. L’accent sera également mis sur le Plan stratégique « Gabon Émergent ». Les responsables gouvernementaux gabonais vont présenter ce plan du Président Ali Bongo Ondimba, aux investisseurs marocains, tout en mettant l’accent sur les facilités accordées aux entreprises marocaines désireuses de s’implanter au Gabon. Le plan stratégique, « Gabon Emergent », offre une multitude d’opportunités d’affaires dans divers domaines d’activités, dont le Maroc peut bénéficier et tirer profit. Ce plan repose sur trois piliers : l’industrie, l’agriculture et les services, et offre une multitude d’opportunités d’affaires dans divers domaines d’activités, qui peuvent bénéficier aux entreprises marocains désirant se positionner sur ce pays à revenu intermédiaire qui table en 2014 sur un taux de croissance estimé à 6,8 %. Maghrebemergent

Gare Casa-port, 28 clés commercialisées sur un total de 39. La gare Casa-port, dont la surface utile des commerces est de 4.500 m², a vu la commercialisation de 28 clés sur un total de 39. Dans le cadre du même projet, un appel d’offres sera bientôt attribué pour la construction de 3   hôtels de 2, 3 et 4 étoiles. Au titre du programme général, le DG de l’ONCF, Mohamed Rabii Khlie, a cité, lors de la conférence de présentation des résultats 2013 de l’office vendredi dernier , l’achèvement des travaux de doublement partiel de la voie sur l’axe Settat-Marrakech, ainsi que la poursuite des travaux de triplement de l’axe Casablanca-Kénitra (50%). Il s’agit aussi de la mise à niveau de la ligne de l’Oriental (Fès-Taza) et de l’axe Sidi Kacem-Tanger. Les Eco

Le ministre de l’Agriculture espagnol en visite au Maroc. Le ministre espagnol de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Miguel Arias Canete, effectuera, mercredi, une visite au Maroc.Lors de ce déplacement, le ministre espagnol aura des entretiens avec Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime. Le responsable espagnol prendra part également à une table ronde sur l’agriculture familiale organisée dans le cadre de la 7e édition des assises de l’agriculture, qui se tiendra le 23 avril à Meknès. Notons aussi que le Maroc et l’UE entameront ce même 23 avril des discussions sur les conditions d’accès des fruits et légumes marocains au marché européen.    Les Eco

Social

L’ancien patron de KIA Maroc derrière les barreaux. Amine Belkhouya, ancien patron de Kia Motors Maroc, croupit, depuis dimanche, derrière les barreaux à la prison d’Oukacha à Casablanca sur directives du parquet du tribunal de première instance de Casablanca. A en croire le quotidien Assabah,   dans son édition de ce 21 avril, Benkhouya a été incarcéré sur la base d’une plainte déposée par les autres actionnaires du groupe qui l’accusent d’avoir dilapidé la somme de 30 millions de dirhams. De l’abus de confiance, puisque l’ancien DG et actionnaire aurait dû restituer à ses associés cette somme, comme convenu, il y a plusieurs mois, au moment de l’éclatement de toute l’affaire. Pour rappel, Kia Motors avait mis la clé sous le paillasson courant 2013, notamment à cause des erreurs de management, selon la presse. Les sources d’Assabah affirment que les choses n’en seraient pas arrivées là puisque les associés du DG avaient demandé, et obtenu, une hypothèque sur quelques biens de Belkhouya, avant d’être surpris de la mise en vente, par le premier concerné, de certains de ces mêmes biens mis sous scellés. Ces derniers avoirs sont estimés à la valeur de 30 millions de dirhams. Dans le lot, on retrouve une parcelle de terrain située au niveau du boulevard Abdelmoumen. Al Massae fait état de la réaction de Benkhouya au moment où il a été informé de sa mise sous écrou à Oukacha. Il aurait ainsi très mal pris le fait d’être dépouillé de ses effets personnels -une montre de luxe et une ceinture- avant d’être appelé à rejoindre les rangs des bleus : un quartier réservé aux nouveaux détenus en attente de la tenue de leur procès. Le 360

La cigarette électronique est-elle vraiment sans danger? La cigarette électronique, incontestablement moins dangereuse pour la santé que l’originale, est-elle pour autant dénuée de risque? Si ce dispositif constitue une alternative de plus en plus répandue à la consommation   de tabac, des chercheurs américains insistent sur la nécessité d’en étudier les effets à long terme. Selon des résultats préliminaires présentés au congrès de l’Association américaine pour la recherche sur le cancer, l’exposition à la vapeur de l’e-cigarette induit en effet, sur certaines cellules bronchiques précancéreuses, des modifications comparables à celles provoquées par la fumée du tabac. «Nos travaux suggèrent que la cigarette électronique pourrait bien ne pas être bénigne», prévient Avrum Spira, chercheur à l’université de Boston, dans la revue Nature. Cet article, l’un des premiers à mettre en évidence un effet délétère du «vapotage» in vitro, ne préjuge pas de la toxicité de cette pratique chez l’homme. Pour en arriver à sa conclusion, les scientifiques américains se sont en effet concentrés sur des cellules porteuses de mutations génétiques dont la présence est généralement annonciatrice d’un cancer du poumon. «Il est possible que la vapeur de cigarette électronique agisse comme un stimulant sur ces cellules très spécifiques, concède le docteur David Planchard, oncologue à l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif), mais cela ne signifie pas qu’elle soit capable de créer des cellules cancéreuses à partir d’un terrain sain – comme cela se produit avec la fumée de cigarette ». h24info

Vente d’alcool sans autorisation : Weld Saleh, le célèbre guerrab de Derb Sultan arrêté. En fuite depuis octobre dernier, le plus grand guerrab (vendeur d’alcool sans autorisation) de Derb Sultan, surnommé Weld Saleh, a été arrêté le weekend dernier dans une maison sise rue 14,   boulevard Bni Mgil à Casablanca. Cet homme âgé de 34 ans faisait l’objet d’une vingtaine de mandats d’arrêt à l’échelle locale et nationale, selon notre reporter-photographe présent au moment de l’arrestation. En octobre dernier, près de 5.000 bouteilles d’alcool ont été saisies dans son domicile mais il avait réussi à fuir. Qualifié d’intouchable, il vendait de l’alcool illégalement depuis une dizaine d’années, sans jamais être arrêté. Sa maison, transformée en local commercial, était ouverte 24 heures sur 24. Aîné d’une famille de guerrabs, Weld Saleh avait déjà été écroué pour vente d’alcool sans autorisation. Le benjamin de la famille est actuellement derrière les barreaux, et ses deux autres frères sont recherchés. Lundi matin, Weld Saleh a été déféré devant le juge du tribunal de première instance d’Aïn Sbaâ notamment pour vente d’alcool sans autorisation. Aufaitmaroc

Sécurité au travail: Une priorité absolue. On ne plaisante pas avec la santé et la sécurité au travail. Les travailleurs doivent être protégés contre les maladies et les accidents qui résultent de leur emploi. Mais dans la réalité c’est loin d’être la règle. La prévention des maladies professionnelles et des accidents de travail constitue l’un des plus gros défis pour les entreprises marocaines et des départements gouvernementaux. C’est ce qu’a reconnu le ministre de l’emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, lors de la 4ème réunion du Conseil de médecine du travail et de la prévention des risques professionnels qui s’est tenue vendredi à Rabat. Pour remédier à cette situation, un projet de loi a été élaboré. Ce nouveau texte énumère les mesures de sécurité obligatoires sur les lieux de travail. Pour ceux qui ne respecteront pas la nouvelle loi, ils pourront écoper d’une amende allant de 25.000 à 50.000 DH. Il est important de noter que le ministère a élaboré un projet d’arrêté de révision des tableaux des maladies professionnelles qui est actuellement au Secrétariat général du gouvernement (SGG). L’actualisation de la liste des tableaux des maladies permettra d’élargir le nombre des agents étiologiques visés et les affections professionnelles indemnisables. Leur nombre va ainsi passer de 95 à 110 tableaux. Parmi les autres actions entreprises, on notera que le ministère a organisé des sessions de formation au profit des agents chargés de l’inspection du travail. L’objectif étant de moderniser la méthodologie du contrôle en matière de santé et de sécurité au travail. Concernant les contrôles effectués au sein des entreprises, le ministère de tutelle a indiqué que 3.238 visites ciblées sur la santé et sécurité au travail ont été effectuées au titre de l’année 2013 contre 1.243 en 2012, soit une hausse de plus de 160 %.    Aujourd’hui

Saisie de 60 sabres à Nador. La douane du port de Nador a fait une découverte surprenante le 18 avril dernier. A bord d’un fourgon en provenance de Sète, en France, les douaniers du poste-frontière de Beni Ensar ont trouvé, à l’intérieur du véhicule, pas moins de 60 sabres et 120 étuis pour cette arme blanche. Les mensurations de ces véritables armes de combat font froid dans le dos, puisque les plus grandes lames mesurent 70 centimètres, selon la Douane. Interpellé, le conducteur du fourgon a été remis à la police judiciaire pour les beoins de l’enquête, sur ordre du parquet.    Le 360

Art & Culture

Chaibia… Réconcilier le cinéma avec sa mémoire. Alors que les observateurs assidus de la scène cinématographique nationale mettent le doigt sur l’insuffisance criante d’œuvres cinématographiques dédiées aux personnalités qui ont marqué la mémoire collective nationale,   le film « Chaibia » vient briser le mur du silence qui entourait jusqu’ici le parcours d’une artiste dont les œuvres ont égayé les cimaises des plus prestigieuses galeries du monde. Il faut reconnaitre à Youssef Britel le mérite de mettre l’eau à la bouche d’autres réalisateurs pour qu’ils s’intéressent enfin aux parcours et vies de symboles nationaux dans divers secteurs. Surtout qu’il fait suite à un autre travail du même genre, à travers lequel le réalisateur Youssef Lamrini a choisi, lui, de revenir sur le parcours d’un footballeur, la perle noire Larbi Benmbarek. Après dix courts-métrages, qui ont dévoilé des aspects d’un talent créatif prometteur, Youssef Britel a décidé de se pencher sur la biographie comme thématique de son premier long métrage. Après avoir longtemps hésité à choisir parmi une quinzaine de personnalités nationales, c’est en contemplant les dessins de sa petite fille que le nom de Chaibia s’est imposé à lui, tout naturellement. Car, raconte-il à la MAP, le lien entre les dessins de sa fille et le parcours de Chaibia est évident, du fait que la regretté s’est toujours inspirée de son enfance pour dessiner ses tableaux. Menara

Le 1er Festival international de Marrakech de la poésie du 23 au 25 avril. La 1ère édition du Festival international de Marrakech de la poésie sera organisée du 23 au 25 avril, avec la participation de poètes issus de Jordanie, d’Algérie, du Liban, de France, de la Palestine, d’Italie et du Maroc.   Initiée par l’association « Al Wafaa Marrakchia », en collaboration avec la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Marrakech « Master critique arabe », sous le thème « le Fixe et le Mouvant dans la poésie contemporaine », cette édition rendra hommage au poète Mohamed Ben Brahim connu sous l’appellation du « poète de Marrakech » (Sha’ir Al-Hamra). La 1ère édition du Festival international de Marrakech sera marquée par la participation d’une pléiade de poètes marocains qui donneront à l’occasion, des récitals de la poésie dialectale (zajal), en arabe standard, Hassani et Inchaden entre autres. Au programme de cette manifestation culturelle figurent aussi l’organisation d’une conférence ainsi qu’une visite au mausolée du poète Al Mu’tamid Ibn Abbad à Aghmat (environ 30 km de Marrakech). MAP

La 19ème Rencontre du film marocain de Fès du 23 au 26 avril. La 19ème Rencontre du film marocain de Fès se tiendra du 23 au 26 avril, sous le signe : « Le cinéma marocain entre l’industriel et le culturel ». Organisée par l’association « Medi film création Maroc » en partenariat avec le   Centre cinématographique marocain et la commune urbaine de Fès, ce grand rendez-vous du cinéma marocain mettra en compétition 23 films pour l’obtention du Prix de Fès du court-métrage national et des courts-métrages méditerranéens. Une programmation très riche et variée est prévue durant les quatre jours de ce festival du 7ème art marocain, dont la projection d’une sélection importante de courts métrages, des rencontres avec des cinéastes et des séances d’hommage à des personnalités qui ont contribué à l’enrichissement de la cinémathèque nationale. Les critiques et cinéastes présents vont animer un débat sur la thématique « Le cinéma marocain entre l’industriel et le culturel » et s’interroger sur l’avenir de l’industrie cinématographique marocaine, après avoir jeté la lumière durant la précédente édition sur la situation des salles de cinéma au Maroc. Un hommage sera rendu cette année aux cinéastes Abderrahim Meniari et Zeineb Smaiki. La 18èm édition s’était déroulée du 5 au 8 mars 2013 sous le signe : « Retournons aux salles de cinéma ». Devenues, au fil du temps, un carrefour intéressant de débats culturels et artistiques, la Rencontre du film marocain de Fès vise, selon les organisateurs, à accompagner la dynamique que connaît le 7ème art marocain tant au niveau de la production que des participations aux différents festivals nationaux et internationaux. MAP

Le 4ème festival Tislit d’Aïn Cheggag du 22 au 24 août. Le 4ème festival Tislit (la mariée en amazigh) d’Aïn Cheggag, une commune de la province de Sefrou, se tiendra du 22 au 24 août sous le signe: « L’union des cultures ». Initié par l’association « Asdae Aïn Cheggag », le festival vise à valoriser le patrimoine culturel et artistique de la région, connue par l’abondance de ses ressources hydriques et son arboriculture fruitière, et à l’ériger en véritable levier de développement durable. Le programme comprend un spectacle de fantasia, un art traditionnel toujours prisé et valorisé par la population locale, une foire de produits du terroir et d’objets d’artisanat, des soirées poétiques, outre des spectacles en plein-air animés par une quinzaine de troupes d’Ahidous de la région et des artistes réputés de la chanson marocaine. Cette édition marquera l’ouverture du festival sur les autres cultures et traditions patrimoniales marocaines à travers la participation de la mariée hassani et des débats entre intellectuels et chercheurs sur la relation entre cultures amazigh et hassani. Le sport, comme à l’accoutumée, sera bien présent avec au programme des tournois de football, de pétanque et d’arts martiaux ainsi qu’une compétition de course sur route. La 3ème édition du festival Tislit s’était déroulée en septembre 2012 sous le thème : « Le patrimoine culturel, levier du développement local ».    MAP

Festival International d’Art Vidéo. Attijariwafa bank soutient les jeunes artistes. La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’sick Casablanca (Université Hassan II – Mohammedia) abrite du 22 au 26 avril 2014, la 20ème édition du Festival International d’Art Vidéo de Casablanca (FIAV). Comme chaque année, la Fondation Attijariwafa bank, s’associe à la célébration de ce 20ème anniversaire. Un partenariat qui vient affirmer l’engagement du Groupe comme entreprise citoyenne soucieuse de l’avenir artistique au Maroc. «Le partenariat entre le Groupe Attijariwafa bank n’est pas un hasard puisque le Groupe a toujours soutenu les jeunes et leur initiation à l’art et a toujours montré une volonté de démocratisation de l’art dans ses multiples expressions». Par ailleurs, l’édition 2014 du FIAV sera marquée par un hommage à l’artiste américain Bill Viola, qui s’est principalement illustré par la création d’installations monumentales et qui est considéré comme un pionnier de l’art vidéo. Le FIAV, plate-forme d’envergure internationale au Maroc qui offre gratuitement, une programmation de projections, performances et installations interactives, riche et ouverte sur le monde; s’adresse justement aux étudiants, jeunes artistes et tout public amateur d’arts visuels contemporains, afin de les sensibiliser à la culture visuelle et à son potentiel très porteur tant sur le plan créatif qu’économique.    Le Matin

Sport

Blatter insiste pour avoir le Mondial 2022 en hiver. L’histoire n’est toujours pas réglée. Si le Qatar organisera bien la Coupe du monde 2022, la période durant laquelle se déroulera la compétition fait toujours débat. «La meilleure date serait la fin d’année. Il faut quand même rester un peu réaliste.   Pour moi, si on change et on va changer, parce qu’on ne peut pas jouer en été, bien que le Qatar insiste, on doit jouer en hiver à la fin de l’année», a insisté Sepp Blatter dimanche sur la chaîne beIN Sports, propriété d’investisseurs… qatariens. La polémique reste cependant la même: si les températures semblent trop élevées en été (entre 40 et 50°C), la période hivernale pose des problèmes de calendrier. Le président de la Fédération internationale de football a également été interrogé sur un autre dossier épineux concernant le Qatar, accusé par certaines ONG de ne pas respecter les Droits de l’Homme et d’exploiter des ouvriers étrangers. Plusieurs décès sont d’ailleurs intervenus depuis le lancement de la construction des infrastructures et des stades. «Les ouvriers sont morts à cause du football?, s’offusque Blatter quand on lui demande si la Fifa éprouve un sentiment de responsabilité. Les ouvriers sont morts parce que l’organisation du travail est mal faite, d’ailleurs on a construit un seul stade pour le moment, et il n’est même pas fini. (…) Ce n’est pas vrai, ce n’est pas à cause du football (…) Il faut demander aussi la responsabilité aux grandes entreprises européennes qui travaillent là-bas, car elles sont responsables de leurs ouvriers», estime-t-il. h24info
Blatter s’exprime sur le voile dans le football. Joseph Blatter ne s’est pas montré tendre avec le Fédération française de football. Interrogé par BeIn Sports, dimanche soir, quant à la question du port du voile dans les matchs de football, le président de la FIFA a rappelé la position de   l’institution internationale sur le sujet. « La Fédération française de football fait partie de la FIFA. L’International football association Board (IFAB) sont les gardiens de la loi du jeu. Si les gardiens de la loi du jeu disent que les filles peuvent porter un voile, la fédération française ne peut pas dire que non ». « Ils n’ont pas le choix », a-t-il affirmé. En mars dernier, Frédéric Thiriez, président de la Ligue de fooball française, avait déploré, dans un entretien à l’AFP, la « grave erreur » de l’IFAB d’autoriser le port du voile dans le foot, une autorisation qui, d’après lui, « allait à l’encontre du droit des femmes et menace la neutralité d’un football préservé des querelles religieuses et politiques ». Le 360

L’Américain Meb Keflezighi remporte le célèbre marathon de Boston. Le coureur américain, Meb Keflezighi a remporté, lundi, le célèbre marathon de Boston (nord-est) en deux heures, 18 minutes et 57 secondes. Ancien champion du marathon de New York City, Keflezighi a engrangé   la première victoire américaine dans ce marathon depuis 1983. Le Kenyan Wilson Chebet est arrivé en deuxième position. Chez les femmes, la Kenyane Rita Jeptoo s’est imposée en deux heures, 18 minutes et 57 secondes. Plus de 36.000 coureurs participaient à cette manifestation, encouragés par des dizaines de milliers de spectateurs déterminés à célébrer cette grande fête sportive, un an après le double attentat de 2013. Les mesures de sécurité ont été renforcées, avec notamment plus de 3.500 policiers mobilisés, deux fois plus que l’an dernier. Aucun sac n’était autorisé pour les coureurs, et des contrôles de sécurité étaient installés tout le long du parcours, en plus de nombreuses caméras de surveillance. MAP

Un prétendant pour Taarabt? Considéré comme l’un des meilleurs joueurs du Milan AC lors de la deuxième partie de saison, le milieu de terrain marocain, Adel Taarabt a un prétendant. Selon certains médias anglais dont nos confrères du site « caughtoffside.com », le Lion de l’Atlas serait dans le viseur de Manchester United qui se dirait prêt à offrir la somme de 7 millions de livres sterling. Notons qu’Adel Taarabt a été choisi dans l’équipe type de la 34e journée de Serie A après sa prestation remarquable face à Livourne.    Mountakhab

Mancini tient toujours à Amrabat! Alors que plusieurs médias turcs ont officialisé récemment un accord de principe entre le Galatasaray et Malaga concernant la prolongation de Nordin Amrabat, rien n’a encore été réellement décidé. Loin de là. Auteur de bonnes prestations depuis son arrivée il y a quelques mois à La Costa Del Sol, le médian offensif marocain plait beaucoup à ses actuels dirigeants qui font des pieds et des mains pour le conserver, au moins, pour une année supplémentaire. Des négociations avec le Galatasaray, son club d’origine, ont été donc entamées il y a plusieurs semaines, et tout portait à croire qu’une entente avait été trouvée entre les deux clubs. Seulement, avec la situation difficile (une victoire en six matchs) que vivent les Lions actuellement, et le départ de Drogba et d’autres joueurs cadres lors du prochain mercato pourrait pousser les Turcs à faire marche-arrière concernant l’ancien pensionnaire du PSV. Selon le média espagnol, Marca, le coach du Galatasaray, Roberto Mancini, qui préférait voir le Lion de l’Atlas sur le banc de touche plutôt que sur le terrain, verrait désormais en lui un joueur clé susceptible d’apporter un plus à la formation stambouliote la saison prochaine en Super Lig.    Mountakhab

International

Etats-Unis: un adolescent survit à un vol de cinq heures dans un train d’atterrissage. Il a 16 ans, fait une fugue et passe cinq heures dans le train d’atterrissage d’un avion. Un ado californien a miraculeusement survécu à des températures très froides pednant un vol reliant la Californie   et Hawaï. « Il est passé par-dessus la barrière à l’aéroport de San Jose et s’est glissé dans le train d’atterrissage d’un vol Hawaiian Airlines à destination de Maui », l’une des îles de l’archipel, a-t-il ajouté. L’ado originaire de Santa Clara, au sud de la Californie, est ressorti vivant sur le tarmac de l’aéroport de Maui dimanche matin, malgré le manque d’oxygène et des températures qui ont pu descendre jusqu’à -60°C pendant le voyage. « Il a été repéré quand il est sorti de l’avion à Maui », a précisé Simon. « Le FBI l’a interrogé et l’a remis aux Services de protection de l’enfance », qui prennent en charge les mineurs fugueurs. « Il n’a été accusé d’aucun délit à Hawaï », a-t-il ajouté. « L’Etat de Californie peut décider de le poursuivre, mais c’est leur décision », a-t-il déclaré. « Je ne sais pas comment il a survécu. C’est un miracle », avait déclaré Tom Simon au quotidien Los Angeles Times. Dans un communiqué, les Services de protection de l’enfance à Hawaï ont précisé que « les autorités avaient averti la famille de l’adolescent qu’il était sain et sauf » et « mobiliseraient tous les services concernés pour s’assurer que l’adolescent retourneraient en toute sécurité à son domicile californien ». Il est rare que les passagers clandestins cachés dans les trains d’atterrissage survivent au froid et au manque d’oxygène. Il s’agit généralement de candidats à l’immigration clandestine. BFMTV

Violences, faim… les ex-otages en Syrie racontent leur calvaire. Simulacres d’exécution, violences et quelques moments de détente, les ex-otages en Syrie ont témoigné ce lundi des conditions de leur détention, après avoir passé plus de 10 mois en captivité aux mains d’un groupe   jihadiste. De retour dans les locaux de sa radio, le journaliste d’Europe 1 Didier François, 53 ans, a raconté : « J’ai eu des simulacres d’exécutions, pistolet posé sur la tempe ou le front ». Mais, a-t-il assuré, ces moments « ne m’ont jamais particulièrement stressé dans la mesure où on voyait trop que c’était de la pression ». L’ex-otage, qui n’a pas voulu trop s’étendre sur les détails de sa détention, a tout de même évoqué un quotidien difficile, enfermé une grande partie du temps avec les trois autres otages journalistes, dans des caves « avec des portes en fer, barreaux sur tous les interstices ». Les premiers jours ont été particulièrement éprouvants : « Ils vous mettent tout de suite dans l’ambiance. La pression est très, très, très forte. Quatre jours sans manger et sans boire. Au quatrième jour sans boire, on commence vraiment à être mal, menotté à un radiateur, et (recevant) des coups. C’est un peu pour casser les velléités de résistance », a-t-il expliqué. Interrogé par la chaîne Arte, pour laquelle il travaillait avant sa capture, Nicolas Hénin, 37 ans, est également revenu sur ces moments difficiles. « Nous avons souffert du manque de nourriture. Heureusement, on nous a donné au cours des derniers mois de quoi nous remplumer », a expliqué le journaliste. « Nous n’avions pas d’eau chaude. Moi, j’ai gardé par exemple les habits avec lesquels j’ai été capturé le 22 juin jusqu’au 23 décembre », ajoute-t-il. Avant d’évoquer les mauvais traitements : « Il y a eu également un peu de maltraitance physique, mais cela tous les prisonniers syriens y passent. La Syrie a toujours été un grand centre mondial de la torture ». Metronews

Vol de Malaysia Airlines: Toujours pas de trace de l’épave de l’avion dans la zone de recherche. Le robot sous-marin, envoyé à la recherche de l’épave de l’avion de Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars dernier, a ratissé environ deux tiers de la zone de recherche sans résultat,   a annoncé lundi le Centre de coordination des agences (JACC). Selon le JACC, le Bluefin-21 a accompli lundi matin sa huitième mission de recherche sous-marine et entamera sa neuvième mission ce lundi, soulignant que « le Bluefin-21 a balayé environ deux tiers de la surface de la zone délimitée et rien n’a été retrouvé pour le moment ». La zone de recherche sous-marine s’étend sur un rayon de 10 km autour de l’endroit où des signaux ont été détectés le 8 avril. Dix avions militaire et onze navires prendront part aux recherches de lundi. L’Autorité australienne de sécurité maritime a délimité une zone de recherche visuelle d’environ 49.491 km². Cette zone se situe à quelque 1.740 km au nord-ouest de Perth, la grande ville de la côte occidentale australienne. Le vol MH370 assurait la liaison Kuala Lumpur-Pékin quand il a disparu des écrans radars civils une heure après son décollage de la capitale malaisienne. Il transportait 239 personnes, dont 12 membres d’équipage et les circonstances de sa disparition restent mystérieuses. En fonction des données satellitaires recueillies, les experts pensent que l’appareil s’est abîmé dans le sud de l’océan Indien, au large de la côte occidentale australienne. MAP

Syrie: les élections présidentielles prévues le 3 juin. Le Parlement syrien a fixé au 3 juin la date du prochain scrutin présidentiel en Syrie, a annoncé lundi son président, Mohammad al-Laham. « Je fixe la date de l’élection d’un président pour la République arabe syrienne (…) pour les citoyens résidant en Syrie le mardi 3 juin », a déclaré le président du Parlement, lors d’une réunion solennelle de l’institution législative. Les dépôts des candidatures pourra se faire à partir de mardi et jusqu’au 1er mai, a-t-il précisé. Le président Bachar al-Assad, qui jusqu’ici n’a pas annoncé officiellement sa candidature, avait affirmé en janvier qu’il y avait « de fortes chances » qu’il se représente. L’annonce de ce scrutin intervient que la Syrie est secouée depuis mars 2011 par une guerre qui a fait plus de 150.000 morts tandis que 2,5 millions de Syriens ont fui leur pays et 6,5 millions ont été déplacés à l’intérieur des frontières.    Aujourd’hui

Syrie : Washington soupçonne une nouvelle attaque chimique. Les États-Unis ont déclaré lundi avoir des « indications évoquant l’utilisation d’un produit chimique industriel toxique » en Syrie dans un village dominé par les rebelles, et assuré travailler « avec leurs partenaires pour établir les faits sur le terrain ». « Nous avons des indications évoquant l’utilisation d’un produit chimique industriel toxique, probablement du chlore, en Syrie ce mois-ci dans le village de Kafarzita, dominé par l’opposition », a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney. Des militants de la localité de Kafarzita et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) ont accusé le 12 avril le régime syrien d’une frappe aux barils d’explosifs ayant causé « suffocations et empoisonnements » à des habitants. « Nous examinons les allégations selon lesquelles le gouvernement (syrien) est responsable » de ces attaques, a ajouté Jay Carney, qui a précisé que Washington prenait « très au sérieux toutes les allégations évoquant l’utilisation de produits chimiques au combat ». Dimanche, le président français François Hollande avait indiqué que Paris disposait de « quelques éléments » mais pas de preuves faisant état de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie. Selon le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, les récentes attaques chimiques seraient « beaucoup moins importantes que celles de Damas il y a quelques mois, mais des attaques très mortelles, ponctuelles, au Nord-Ouest, pas loin du Liban ». « Manifestement, une enquête est nécessaire sur ce qu’il s’est passé. Nous travaillons avec nos partenaires pour établir les faits sur le terrain », a estimé la porte-parole du département d’État Jennifer Psaki.    Le Point

Nouvelles Technologies

Il y a 25 ans, au bon vieux temps de la Game Boy. Il y a 25 ans, le 21 avril 1989, sortait dans le commerce la première console de jeu vidéo de poche à cartouche interchangeable, la Game Boy du japonais Nintendo, une merveille pour les gamins qui ne connaissaient pas encore le smartphone.   Lorsqu’en ce printemps 1989, en pleine période délirante de bulle financière et immobilière, la Game Boy fut lancée au Japon, les jeunes Nippons étaient déjà des férus de jeux sur TV grâce à Nintendo et à sa console de salon “Famicom” arrivée dans les foyers en 1983. A Tiananmen, les étudiants protestaient, à Berlin le mur tombait, à Tokyo on s’amusait. Pouvoir trimbaler leur nouvel amusement high-tech favori était le rêve des mômes d’alors. La firme de Kyoto fut la première à le réaliser, tout comme Sony fut le premier à mettre un lecteur de musique dans la poche des adultes dix ans auparavant. La Game Boy, vendue 8.000 yens à l’époque (56 euros actuels), c’est “35 heures de jeu dans la poche avec quatre piles bâtons”, clamait la publicité. “Les enfants étaient tellement contents de pouvoir jouer dans le train entre la sortie de l’école et les obligatoires cours privés du soir”, se souviennent des parents, du moins ceux qui étaient d’accord. “Moi, je n’y ai pas eu droit, mon père ne voulait pas. A la place il m’offrait des mangas et je l’en remercie presque”, sourit Taku Nishimura, aujourd’hui dessinateur de… mangas. lnt

« AgencyGlass », nouvelle invention nipponne pour trahir les émotions du regard. Un chercheur japonais de la prestigieuse université scientifique de Tsukuba vient de mettre au point des lunettes à écrans ou « AgencyGlass », une invention ingénieuse qui cherche à trahir les émotions   qui jaillissent du regard. Le prototype de paire de lunettes est équipé de deux écrans organiques (OLED) tournés vers l’interlocuteur en guise de verres. L’inventeur de « AgencyGlass », M. Osawa, juge tout à fait pertinente cette idée de faire mentir ses yeux, par exemple pour les personnes qui doivent garder leur calme même si elles sont confrontées à des individus retors, tels que les enseignants face à des élèves turbulents où les hôtesses de l’air vis-à-vis de passagers exaspérants. Ces lunettes traduisent ainsi la dichotomie entre ce qu’on doit laisser transparaître et ce que l’on pense réellement. Elles sont aussi symptomatique du stress que cause l’obligation qu’ont en permanence les Japonais de ne jamais se laisser dominer par la mauvaise humeur ou toute autre émotion vive dans leurs relations sociales. MAP

La Russie veut surveiller les élèves sur Internet. Le ministère de l’éducation russe a mis en ligne un projet de loi sur la protection antiterroriste des écoles qui propose la surveillance sur Internet des élèves, provoquant l’indignation de la communauté enseignante. Selon le texte,   les responsables des lycées et universités russes doivent « analyser les sites personnels des élèves et du personnel » et constituerdes dossiers sur ceux « qui ont tendance à enfreindre les règles ». Le projet de loi indique qu’il leur revient aussi de « surveiller en permanence Internet » afin de collecter des données sur « les activités terroristes » dans leur région. Ces informations devront être transmises aux services de sécurité russes ou au ministère de l’intérieur. Au lendemain de sa mise en ligne sur le site du gouvernement, le projet a suscité vendredi des réactions de la communauté enseignante. « Il s’agit soit d’une absurdité bureaucratique, soit plus probablement d’une tentative de mettre sous surveillance les élèves et les enseignants qui n’approuvent pas le pouvoir actuel », s’est indigné Andreï Demidov, responsable d’un syndicat d’enseignants, cité par le quotidien en ligne Gazeta.ru. « Pour l’instant le projet en est au stade du débat public », a tenté de rassurer le ministère de l’éducation, cité par le quotidien Kommersant. Le souhait du pouvoir russe de surveiller Internet n’est pas nouveau. Avant les Jeux olympiques de Sotchi, The Guardian avait révélé l’existence d’un système, baptisé « Sorm », permettant d’espionner athlètes et visiteurs. Jeudi 17 avril, Vladimir Poutine, le président russe, a déclaré à la télévisionque les services de renseignement ne faisaient pas de contrôle global de lapopulation. « J’espère que nous ne le faisons pas. […] Nous n’avons pas autant d’argent que les Etats-Unis », a-t-il répondu à une question de l’ancien consultant pour la NSA, Edward Snowden. Le Monde

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires