Flash-news : mercredi 7 mai 2014

Flash-news : mercredi 7 mai 2014

635
0
PARTAGER

World Travel Awards: Le Maroc désigné pour abriter la grande finale. Le Maroc a été désigné, lundi à Dubaï, pour abriter la grande finale du World Travel Awards, plus haute récompense pour le secteur touristique dans le monde, dans ses éditions 2014, 2015 et 2016. Cette annonce a été faite   lors d’une conférence de presse à l’occasion de la signature d’une convention dans ce cadre en marge du Salon Arabian Travel Market à Dubaï. « C’est un jour mémorable pour World Travel Awards et pour l’industrie du tourisme marocain », s’est félicité le président du World Travel Awards, M. Graham Cooke, faisant savoir que le Royaume, « destination idéale » pour abriter la grande finale, connait actuellement une croissance rapide pour devenir la première destination touristique dans la région. Pour M. Cooke, « remporter le droit d’accueillir la grande finale des World Travel Awards n’est que le dernier coup réussi par le Maroc, qui a su profiter de sa réputation comme l’une des destinations les plus politiquement stables dans la région pour booster son chiffre d’affaires touristique au cours des dernières années ». Pour sa part, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a indiqué que la grande finale des WTA sera un événement moteur pour positionner le Maroc parmi les leaders de l’industrie du tourisme. « Nous sommes ravis d’apporter les WTA au Maroc », s’est exclamé le président d’Innovate Marketing Solutions, Mohamed Arkobi. « Nous pensons que le Maroc sera parmi les 20 premières destinations touristiques du monde dans peu de temps, et nous croyons à l’hospitalité et à la capacité du Royaume ». Menara

Cembrero: « Le Maroc a demandé maintes fois mon renvoi ». Ignacio Cembrero livre à H24info ses soupçons sur l’implication du Maroc dans son éviction d’El Pais. On vous l’annoncait hier, Ignacio Cembrero tire sa révérence et quitte le journal espagnol El Pais après 30 ans de loyaux services.   Parmi les raisons qui ont poussé l’ancien correspondant d’El Pais au Maroc à quitter la rédaction, la plainte déposée en janvier dernier par le gouvernement Benkirane à son encontre.<br />
Une plainte pour « apologie du terrorisme » suite à la publication sur son blog -hébergé par El Pais- d’une vidéo d’AQMI menaçant le Maroc. Un mois plus tard, il avait été rappelé de son poste de Rabat et rentrait en Espagne. Contacté par H24info, Ignacio Cembrero nous confie: « Je ne sais pas si le gouvernement marocain a marchandé avec El Pais. J’ai des soupçons, mais pas de preuves. » Mais, poursuit-il, « ce que je sais c’est que les autorités du Maroc ont demandé aux différents gouvernements espagnols de faire en sorte que le groupe Prisa se passe de mes services à plusieurs reprises. J’ai des témoignages d’anciens ministres. » Qui peuvent bien être ces ministres? Le journaliste espagnol et spécialiste du maghreb reste prudent: « Je ne peux pas le dire. Des anciens ministres. Ils ne font pas partie du gouvernement actuel ». h24info

Abdelilah Benkirane terrorise la presse nationale. La dispute est d’un grand secours, sans elle on s’ennuie toujours ». Cette fable de Jean de La Fontaine semble convenir parfaitement à Abdelilah Benkirane qui tire encore une fois sur tout ce qui bouge. Cette fois-ci, ce sont les médias qui constituent sa cible de prédilection. Intervenant lors d’une réunion des responsables régionaux, provinciaux et locaux du PJD, tenue dimanche dernier à Bouznika, le chef du gouvernement a ouvert le feu sur certains organes de la presse nationale les accusant de comploter contre son gouvernement. Dans la ligne de mire du secrétaire général du PJD, il y a 2M, Al Oula, Le Matin, Anahar El Maghribia, Sahra Al Maghribia et le site électronique Hespress. Benkirane est allé jusqu’à accuser nommément certains journalistes de se laisser suborner par on ne sait qui, puisqu’il a omis de les mentionner. Il pense que sa personne ainsi que son gouvernement et son parti sont la cible d’un complot obscur ourdi par ceux qu’il a appelés des « Tamasih » (crocodiles) en précisant qu’il n’a peur de personne et qu’il poursuivra les réformes entamées par son équipe. Sa bête noire, Hamid Chabat, secrétaire général de l’Istiqlal, n’a pas été non plus épargné par les attaques du chef du gouvernement. Il a eu, lui aussi, son lot de critiques. Ainsi, il a été qualifié de grand corrupteur qui ne mérite pas d’avoir été élu à la tête du parti de l’Istiqlal. Benkirane est allé plus loin encore en annonçant qu’il ne comptait pas fermer les yeux sur le cas de Chabat par respect envers l’Etat et ses institutions.    Libe.ma

Violence dans les universités marocaines: Haddad prend position. L’université est et doit rester un espace de débat, de savoir et d’apprentissage. Elle est également un lieu où des courants de pensée non-conformistes devraient coexister en toute liberté. Le recours à la violence parmi les étudiants est inacceptable, voire condamnable. La violence de l’UNEM contre les étudiants de l’UGEM (istiqlalienne) était une pratique courante dans les années 70 et 80. La violence de la gauche contre les Islamistes dans les années 80 est bien connue. L’abus verbal et physique des Islamistes contre les autres groupuscules de gauche a été systématique durant les 2 dernières décennies. La Pensée Unique qui règne dans l’université est ou islamiste ou gauchiste (avec coloration amazighe ou sahraouie). Les libéraux, les centristes, la droite et les apolitiques constituent une majorité silencieuse qui subit les diktats de la Pensée Unique (islamisante ou gauchiste) d’une façon presque orwellienne. C’est la démocratisation de la pensée, du débat, du comportement et des choix de vie qui sont les vrais enjeux de l’université d’aujourd’hui et de demain. Quel espace universitaire nous voulons pour nos étudiants? Est- ce celui d’un stalinisme idéologique (aussi bien islamiste que gauchiste) qui encourage le conformisme intellectuel, la complaisance dans le style et les idées-un stalinisme qui prétend détenir la vérité et qui fait que le recours à la violence soit un comportement acceptable ?    Aujourdhui.ma

Gestion de l’eau. Un plan national à 230 milliards de DH. Après trois ans de tractations, le comité permanent du Conseil supérieur de l’eau et du climat (CSEC) vient de doter le Maroc d’un plan national de l’eau (PNE). Ce document, qui dresse un diagnostic des ressources hydriques, fixe les objectifs à atteindre à l’horizon 2030. Mais il faudra attendre la 10e session du CSEC pour sa validation définitive. Pour l’heure, aucune date n’a été fixée. Cette instance, dont la dernière session remonte à juin 2001, doit accélérer la cadence pour préserver l’eau dans un pays où la sécheresse revêt un caractère structurel. Le temps presse pour améliorer la gestion du secteur hydrique, qui a fait récemment l’objet d’une mise en garde de la Banque mondiale, mais également du Conseil économique, social et environnemental. En tout cas, le nouveau plan définit «les actions à engager pour satisfaire la demande en eau, protéger les populations des aléas climatiques (inondations et sécheresse) et accompagner les stratégies sectorielles», indique-t-on au ministère de Charafat Afailal. Cette nouvelle feuille de route, qui nécessite un investissement de 230 milliards de DH d’ici 2030, s’articule autour de cinq axes. Le premier porte sur la valorisation de la ressource en eau et l’amélioration de sa gestion. Par là, le Conseil entend rationaliser la consommation pour réduire ainsi les pertes. Cela revient à dire qu’au-delà des efforts de lutte contre le gaspillage d’eau, la tutelle devrait également investir dans la sensibilisation sur la raréfaction de cette ressource. Toujours sur le même volet, le nouveau plan propose la reconversion à l’irrigation localisée de près de 50.000 hectares et d’accélérer le programme d’aménagement hydro-agricole à l’aval des barrages.    L’Economiste

Absentéisme au Parlement : Talbi Alami brandit la carotte. Pour inciter les députés à assister aux séances parlementaires, Rachid Talbi Alami, président du parlement, fraîchement débarqué au perchoir, a brandi la carotte au lieu du bâton. Contrairement à son prédécesseur qui avait annoncé au début de son mandat des sanctions à l’encontre des absentéistes, Rachid Talbi Alami a privilégié des mesures incitatives. C’est ce qu’on peut lire dans une note publiée sur la page facebook officiel du parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI). Selon cette source, Rachid Talbi Alami a convenu avec les présidents des groupes parlementaires la signature de plusieurs accords dont but d’améliorer les conditions de déplacement et de séjour des députés. Il est question de la signature avec la RAM d’une convention garantissant le transport aérien des députes résidants dans des régions éloignées de la capitale. Un deuxième accord devrait être conclu avec l’ONCF afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires de carte gratuité de train en faveur des élus. Un autre engagement avec l’office des autoroutes du Maroc permettra d’accorder aux élus des cartes de péage. Et ce n’est pas tout. Les parlementaires devraient également bénéficier de forfaits de carburant ainsi que de séjours de trois jours par semaine dans les hôtels de Rabat. Selon la même source, ce lot de nuitées sera négocié à des prix préférentiels et même devrait permettre, outre de loger les délégations de parlementaires étrangers, de faire des économies.    Aujourdhui.ma

Economie

La BM promet 1 milliard de dollars de prêt au Maroc. La Banque mondiale aurait donné «son feu vert pour augmenter les fonds annuels alloués au Maroc à 1 milliard de dollars», qui serviront à «financer des projets visant au renforcement de la gouvernance pour une meilleure prestation   de services à tous les citoyens». C’est en tout cas ce que rapporte le site algerie-dz.com. En effet, Simon Gray, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, a précisé que cette enveloppe d’un total de 4 milliards de dollars accordée au Maroc vise aussi « l’égalité des sexes, la jeunesse, l’expression et la participation, et ce en faveur d’un développement humain durable ». On rappelle au passage que le Maroc a beaucoup sollicité des financements extérieurs pour financer son développement au cours des dernières années. Webmanager

Le Maroc demeure de loin, le 1er client de l’Algérie dans la zone MENA. Alger : Le Maroc domine toujours, le podium des clients ‘arabes’ de l’Algérie. Selon les statistiques de l’office des changes, le royaume a acheté, l’année écoulée, en Algérie des marchandises et produits pour   1.07 milliards de dollars. Le Maroc s’est classé 1er devant la Tunisie (1 milliard $), l’Egypte (876,51 millions $), l’Irak (78,32 millions $) et la Mauritanie (61,07 millions $). Dans l’autre sens, le royaume a exporté vers l’Algérie, des produits et services d’une valeur consolidée de 250 millions de dollars. A ce titre, l’Algérie est le 1er client ‘arabe’ et le 11èmmondial du Maroc, selon les données de l’office des changes. Au 1er semestre 2013, les exportations marocaines vers l’Algérie se composaient de fils et câbles électriques (82,5 millions de DH), les tubes en fontes et en fer (42,5 millions de DH) et les ciments, chaux et plâtres (43,6 millions de DH) ainsi que les tabacs (39,6 millions de DH) et l’acide phosphorique (49,6 millions de DH). Le Mag

Investissements: 20 MMD d’IDE en 2013, le Maroc 2e en Afrique. Dans une allocution prononcée en son nom par le ministre d’Etat Abdellah Baha à l’ouverture du 3ème Forum des hommes d’affaires arabes, lundi à El-Jadida, le Chef du gouvernement a précisé que 20 MMD dh d’investissements   directs étrangers ont afflué au Royaume en 2013, ce qui fait du Maroc la deuxième destination pour les IDE en Afrique. M. Benkirane s’est félicité de la performance du Maroc dans le classement ’’Doing Business’’ de Banque mondiale sur le climat des affaires où le Royaume a progressé cette année de dix places (de la 97eme à la 87eme position). Le gouvernement est résolument décidé, a-t-il poursuivi, à continuer ce processus de développement dans le cadre des grands chantiers structurants au niveau de l’ensemble des secteurs de l’économie nationale, avec une attention particulière à l’amélioration du climat des affaires, les équilibres macro-économiques et l’exploitation efficiente des acquis et atouts des secteurs productifs à fort potentiel d’attractivité pour les investissements étrangers. Dans ce même élan, le gouvernement œuvre à renforcer et à diversifier ses relations économiques avec les partenaires économiques du Royaume, dont les pays arabes, a-t-il affirmé, indiquant à ce sujet que le Maroc a pu établir un partenariat stratégique avec les pays du Golfe qui a pris un élan particulier avec la récente visite de SM le Roi en Arabie Saoudite, au Qatar, aux Emirats Arabes Unis et au Kuweit. Menara

Immobilier: Le luxe selon la CGI. Le CGI se met au luxe vert. La Compagnie générale immobilière mettra en vente, à partir du samedi 17 mai, des appartements dans une somptueuse résidence située dans le quartier d’Anfa à Casablanca. Le vert est d’ailleurs un des mots d’ordre. Jardins suspendus plantés, terrasses végétalisées, jardins privatifs…   les futurs résidents auront l’impression de vivre en pleine campagne, d’autant que la CGI promet une grande qualité de l’air. « The Park-Anfa est l’aboutissement d’une réflexion mettant le bien-être des résidents au centre de la problématique de développement », a indiqué Mounir Trifess, DG délégué en charge du pôle commercial et marketing de la CGI lors d’une conférence organisée, mardi, à Casablanca. Service de conciergerie le plus performant au monde (John Paul), réservation dans un restaurant, pressing, voiturier, piscines en terrasses, salles de sport, sauna, hammam et plus encore. Le 360

ONCF: Les trains font peau neuve. L’Office national des chemins de fer (ONCF) a passé une commande pour l’acquisition de 80 wagons neufs auprès de la société marocaine SCIE, spécialisée dans le rail, afin de renouveler progressivement son parc vieillissant, a indiqué, mardi, l’ONCF dans un communiqué. Cette opération entre dans le cadre du programme d’investissement de l’office 2010-2015, dont la valeur s’élève à une dizaine de milliards de dirhams. « L’acquisition des 80 voitures augmentera de 20% la capacité de transport des trains de grandes lignes », selon l’ONCF. Et de préciser que les nouveaux wagons répondent aux « standards internationaux de sécurité et de confort ». Il est vrai que les voitures en service actuellement commencent à perdre de leur superbe avec des sièges endommagés, une climatisation défaillante et des toilettes en piteux état. Sans oublier les prestations de service qui laissent à désirer à bord des trains.    Le 360

Le Maroc participe au salon européen “Seafood Expo Global” à Bruxelles. Maroc est un habitué du “Seafood Expo Global”, le plus important salon européen dédié entièrement aux produits de la mer qui ouvre ses portes aujourd’hui à Bruxelles. Cette année, c’est pour la 15ème fois consécutive qu’il participe à ce rendez-vous incontournable des professionnels de la pêche avec une grande délégation où les différentes filières de la pêche nationale sont représentées. L’objectif est de mettre en avant son potentiel et son savoir-faire dans le domaine de la pêche, conquérir de nouveaux marchés et consolider sa position en tant que plateforme régionale de valorisation et d’exportation des produits de la mer vers l’Europe. L’intérêt qu’accorde le Royaume à ce salon, qui offre d’intéressantes opportunités commerciales, se manifeste clairement à travers le nombre des entreprises nationales participantes. Alors qu’elles étaient seulement cinq à occuper en 2000 les 60 mètres carrés du stand marocain au “Seafood Expo Global”, aujourd’hui, elles sont pas moins de 42 à y avoir jeté l’ancre. L’espace d’exposition dédié au Maroc a été également étendu à près de 600 m2, ce qui en dit long sur les atouts du Maroc et sur la richesse et la diversité de son offre qui couvre un large éventail de produits allant du poisson frais et congelé au conserve et semi-conserve de poissons, en passant par le poisson mariné et les dérivés (l’huile et farine de poissons).    Maghrebemergent

Social

Automobilistes marocains ! Les Alcootests débutent dans les semaines à venir. Casablanca : Mohamed Najib Boulif, ministre marocain délégué au transport, vient d’annoncer à Rabat, que dans quelques semaines, entrera en vigueur, l’application des contrôles d’alcoolémie sur les automobilistes.   Le ministre, cité par l’agence MAP, s’exprimait ce matin, lors d’une rencontre organisée par son département, sous le thème des dangers d’utilisation des alcools et drogues durant la conduite. Il a indiqué qu’un strict règlement comportant des peines alourdies, sera appliqué aux infractionnistes. L’article 207 du code de la route, donne, en effet, obligation aux policiers de circulation, de pratiquer sur les automobilistes, selon les circonstances, des tests d’alcoolémie, en les invitant à souffler dans des appareils spécifiques à ces tests, qui mesurent les degrés de saturation en Alcool, dans l’air soufflé par les poumons. En cas d’accidents, conducteurs et victimes, sont testés et la révélation d’alcool chez eux, seraient prises en leur défaveur, lors des procédures judiciaires de rigueur. Le Mag

Participation du Maroc à la réunion internationale à Bruxelles sur les réseaux jihadistes. Le débat sur les réseaux de recrutements des jihadistes qui officient en Syrie s’amplifie de jour en jour. Le nombre des combattants en partance de différents pays même européens augmente chaque   jour. Ce qui pose un réel problème de sécurité pour l’Union européenne. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre cette réunion internationale qui se tiendra le 8 mai 2014 à Bruxelles, avec de nombreux participants. En dehors des pays européens, on note également la présence des délégations jordanienne, turque et tunisienne. Lors de cette réunion, les débats portent sur le pourquoi de ces départs, les circuits de recrutements, la logistique mise en place et les ramifications que prennent ces réseaux. Il est aussi question de la problématique du retour des jihadistes de Syrie et le risque que cela peut avoir sur les pays d’origine. C’est à ce niveau que l’expérience marocaine est capitale pour ses partenaires européens et méditerranéens. Depuis 2001, le Maroc a démontré de grandes capacités pour gérer le dossier du terrorisme. Aujourd’hui.ma

CGEM : La hausse du SMIG risque ‘d’informelliser’ les entreprises marocaines. Casablanca : Le patronat marocain est en rogne contre le gouvernement Benkirane, ce dernier qui a choisi, visiblement pour des raisons sécuritaires et électoralistes, de décréter une hausse de 10% du SMIG à la   veille du 1er mai dernier, est accusé de faire fi de la compétitivité économique de la place Maroc dans le monde. En effet, la CGEM a donné publication d’un communiqué, au propos véhément, portant acerbe critique à cette décision, considérée désavantageant dangereusement le Maroc, en termes de compétitivité, vis-à-vis de ses concurrents directs dans sa région. Les 10% ajoutés par l’exécutif marocain au SMIG, sont perçus, selon les termes du communiqué, par le patronna, comme une aggravation sans contrepartie, des charges de l’entreprise, ce qui conduirait, craint-il, au risque d’informellisation des entreprises, alors que le gouvernement lui-même, s’assigne comme objectif, l’intégration à l’économie formelle, le volumineux secteur informel. Par ailleurs, comparé aux pays du bassin méditerranéen, le SMIG marocain arrive 3ème après ceux de l’Espagne et du Portugal. Avec un SMIG mensuel de 209 euros, le Maroc dépasse l’Algérie (165 Euros), la Tunisie (144 euros) ou l’Egypte (124 euro), selon un graphique comparatif, publié par le site français Usine nouvelle. Le Mag

“L’amour n’est pas un crime” : Mobilisation contre l’homophobie. À l’approche de la journée internationale contre l’homophobie, le 17 mai, l’association Aswat a publié dimanche sur Youtube, une vidéo donnant la parole à des personnalités de la société civile. Toutes se prononcent en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité dans le royaume. Au Maroc, l’homosexualité est condamnée par la loi qui à travers l’article 489 du code pénal, punit tout acte sexuel entre deux personnes de même sexe d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison. L’an dernier, deux jeunes avaient ainsi été condamnés à quatre mois ferme après avoir été interpellés à Témara, alors qu’ils se trouvaient ensemble dans une voiture. Parmi les six intervenants, l’écrivain Abdallah Baïida qui se réfère aux “libertés individuelles”. “Les gens ont le droit de faire leur choix, de disposer de leur corps du moment qu’ils ne nuisent pas à autrui”, dit-il. “L’homophobie constitue un comportement discriminatoire. Le respect de l’autre est parmi les fondamentaux des droits de l’Homme.” Ahmed Assid, écrivain et intellectuel. “En tant que citoyen, je dis que les homosexuels ont les mêmes droits que moi”, renchérit Abdessamad Dialmy, universitaire et sociologue.    Aufaitmaroc

Protestations au Maroc: de 2 à 52 par jour! Le Forum Alternative Maroc (FMAS) en partenariat avec l’Observatoire marocain des libertés publiques (OMLP) a organisé ce mardi à Casablanca une conférence sur les mouvements sociaux au Maroc. L’occasion de présenter une étude conduite par le sociologue Abderrahmane Rachik. Intitulée « les mouvements sociaux au Maroc, de l’émeute à la manifestation », elle présente une rétrospective des protestations au Maroc des années 60 jusqu’à aujourd’hui et revient sur la conquête de l’espace public. Il y a d’abord eu l’époque où les protestations relevaient de l’impossible puisqu’elles faisaient l’objet d’une répression aussi systématique qu’impitoyable. Des années 60 et 70, le sociologue n’a présenté que l’émeute du 23 mars 1965, fortement réprimée par feu Hassan II. Cette période, l’étude la résume par le titre « Le temps de la sociabilité interdite ». Elle était « caractérisée par l’affrontement entre la monarchie et les organisations politiques issues du mouvement national… toute protestation sociale revêtait une dimension politique contre l’Etat » souligne l’étude. Ces protestations prenaient la forme de grèves sectorielles de fonctionnaires, d’employés et d’étudiants. Rachik a ensuite passé en revue les années 1980, période de grandes émeutes dans les milieux urbains devenus « un nouveau répertoire de la protestation sociale ». Cela a commencé avec la révolte du pain à Casablanca en juin 1981, puis avec la révolte de 1984. En plus de réprimer les manifestations, l’Etat, souligne l’étude, a mis en place une nouvelle politique d’urbanisme.    h24info

Une grande réforme en projet pour la politique urbaine. Une réforme s’annonce pour le système de planification urbaine. Le ministère de l’Urbanisme et de l’aménagement du territoire s’apprête à lancer une étude afin d’arrêter une nouvelle politique urbaine, en phase avec la croissance et les enjeux démographiques et économiques des territoires. Une réforme qui soit, entre autres, capable d’accompagner la régionalisation et les stratégies sectorielles. Un appel d’offres vient d’être lancé à cet effet. L’étude devra durer une année, entre le diagnostic (y compris les expériences internationales dans la planification urbaine) et l’élaboration des propositions pour la nouvelle stratégie. Selon le département piloté par Mohand Laenser, le Maroc sera confronté dans les années à venir à des changements profonds qui résultent d’un processus accéléré de l’urbanisation et de l’impact de la globalisation sur l’économie nationale. Avec 65% de citadins aujourd’hui (75% en 2030), le ministère s’interroge sur la capacité des villes à répondre aux besoins de la population tout en contribuant à la croissance économique du pays. Le ministère rappelle que le Maroc a déjà initié des mesures dans le souci de relever le défi de l’urbanisation. Le Royaume a connu, selon les responsables, un changement de logique des politiques publiques passant des politiques de rattrapage de la croissance urbaine à une stratégie qui contribue à la promotion du développement urbain durable, dont la logique émergente s’est basée principalement sur le lancement d’opérations de développement urbain à grande échelle, la promotion de nouvelles générations de projets (régénération et revitalisation urbaine) et la création de structures dédiées d’aménagement.    Le Matin

Mort du résistant marocain Smouni Mohamed Ben Larbi. Le résistant Smouni Mohamed Ben Larbi est décédé dimanche à Casablanca, a annoncé le Haut Commissariat aux Anciens Résistants et Anciens Membres de l’Armée de Libération. Le défunt, né en 1929 à Béni Mellal, où il avait été élevé sur les valeurs nationalistes et les actions du patriotisme, avait participé activement à plusieurs opérations de la résistance contre l’occupant, indique mardi un communiqué du Haut-commissariat. Feu Mohamed Ben Larbi faisait partie des pionniers de la résistance dans sa région natale où il a rejoint l’armée de libération, ajoute la même source, précisant que le défunt était une incarnation des valeurs de patriotisme et d’abnégation dans la lutte pour le recouvrement de l’indépendance du Maroc, et un modèle de fidélité aux idéaux. Le Haut-Commissariat rend un hommage appuyé au défunt pour son sens élevé du patriotisme et son dévouement ainsi que ses nobles actions et positions louables pour la défense des constantes de la Nation et de ses valeurs religieuses, soulignant que le nom du feu Smouni Mohamed Ben Larbi restera gravé dans la mémoire des Marocains.    Atlas info

Une trentaine de clandestins nigériens abandonnés sans eau dans le Sahara algérien. Niamey – Des migrants en provenance du Niger ont été abandonnés sans eau ni vivres par leur chauffeur une fois franchie la frontière algérienne et sont portés disparus en plein Sahara, ont alerté des sources militaires nigériennes, citées par l’agence britannique Reuters. L’alerte a été donnée quand 14 femmes et enfants qui s’étaient séparés du groupe ont été retrouvés par des soldats algériens. « Des soldats algériens et nigériens patrouillent des deux côtés de la frontière pour tenter de retrouver ces migrants qui, selon ceux qui ont été retrouvés, n’ont rien à boire ou à manger », a déclaré un officier nigérien. Selon un autre officier, les migrants ont quitté le 1er mai la ville d’Arlit, dans le nord du Niger, en direction de l’Algérie. « Ils ont été abandonnés par leur chauffeur trois kilomètres après la frontière algérienne. Quatorze ont été sauvés mais nous sommes sans nouvelles des autres », a-t-il dit. En octobre dernier, 92 migrants partis du Niger, en majorité des femmes et des enfants, sont morts de soif et de faim dans le désert en tentant de gagner l’Algérie, leurs camions étant tombés en panne.    Le Mag

Art & Culture

Samira Saïd, la diva des MEMA. Après un premier prix au Middle East Music Award (MEMA), pour la meilleure chanson « Awam Kida » en 2009, Samira Saïd retournera au Caire pour recevoir non pas un mais deux prix. Le premier et non des moindres, celui de meilleure artiste féminine   2013 au Moyen-Orient. La chanteuse native de Rabat recevra également le trophée du meilleur single de l’année pour son dernier single « Mazal ». Un retour aux sources pour celle qui a décidé de rentrer au pays. Les MEMA consacrent depuis 2008 les meilleurs chanteurs dans la région du Moyen-Orient. Le 360

Ayouch: « le poste de directeur du CCM ne m’intéresse pas ». Le réalisateur franco-marocain Nabyl Ayouch dément avoir déposé sa candidature au poste de directeur du Centre cinématographique marocain. « Le poste de Directeur du CCM (Centre cinématographique marocain) ne m’intéresse   pas et je suis convaincu qu’il existe au Maroc des personnes très compétentes pour occuper cette fonction » déclare Nabyl Ayouch dans un communiqué parvenu, mardi 6 mai, à la rédaction. Le réalisateur de Ali Zaoua, prince de la rue déplore qu’il ait été « fait mention à plusieurs reprises, ces derniers temps et dans plusieurs organes de presse, de ma candidature ». « Afin de mettre fin à ces rumeurs, je tiens à préciser que je n’ai jamais déposé de dossier de candidature pour ce poste » ajoute-t-il. Pour rappel, le ministère de la Communication avait publié le 8 avril, un appel à candidatures pour le poste de directeur CCM occupé par Nour-Eddine Saïl. Menara

Festival international du film d’étudiant. L’association Art et métiers organise, du 7 au 10 mai courant, à Casablanca, la septième édition du Festival international du film de l’étudiant, sous le signe « Je est un autre ». Cette nouvelle édition offrira un espace de partage d’idées   et d’expériences dans les domaines audiovisuels entre les participants marocains et étrangers. Elle permettra également aux visiteurs de découvrir la dynamique de développement socioculturel que connaît notre pays et l’évolution qui marque le secteur cinématographique contemporain, selon un communiqué des organisateurs. Pour Wafaa Borkadi, présidente de l’Association Arts et métiers, ce Festival qui souffle cette année sa septième bougie, a bien atteint son objectif majeur celui de faire connaître au public d’ici et d’ailleurs le formidable essor du cinéma estudiantin et à travers lui, la richesse et la complexité de cette nouvelle sensibilité en pleine mutation. «Notre manifestation, première du genre au Maroc, a permis de découvrir, dans un cadre purement pédagogique, un florilège de productions cinématographiques initiées par les jeunes réalisateurs : auteurs d’une vision et d’une approche originales du cinéma dans sa diversité », ajoute-t-elle. Libe.ma

France / Maroc – Salon international des livres et des arts (Tanger, 7-11 mai 2014). Le salon international des livres et des arts de Tanger, qui s’ouvre demain, est l’un des temps forts de la saison culturelle France-Maroc 2014. Lieu de débat et d’échanges entre écrivains et penseurs des deux rives de la Méditerranée, le salon international de Tanger, créé en 1996,   est consacré chaque année à un thème, qui donne lieu à des tables rondes, des conférences et des débats. Cette 18ème édition consacrée aux “Afriques” permettra au public d’échanger, pendant cinq jours, sur la diversité de ce continent pluriel Ouvert à toutes les formes d’expression, le salon proposera également une grande variété de programmes dans les domaines du théâtre, de la musique, des arts plastiques ou du cinéma. Il est accompagné d’un travail pédagogique dans plusieurs établissements scolaires pour promouvoir le livre et la lecture. Afriquinfos

Première “Rencontre des créations et des arts” du 07 au 11 mai à Rabat. A l’occasion de la célébration du 11ème anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, le Conseil de la circonscription Yacoub El Mansour à Rabat organise la 1-ère édition de la “Rencontre des créations et des arts” du 07 au 11 mai courant, dans différents espaces de Rabat, a indiqué un communiqué du Conseil. Cette manifestation, qui se tient sous le signe “à travers l’art nous pouvons communiquer”, est initiée en collaboration avec l’espace associatif Al Amal. “A partir de mercredi prochain, dans l’après-midi, se tiendront un carnaval ainsi qu’une course de rollers qui sera lancée du terrain Al Amal pour s’orienter vers la place Fath et l’avenue El Menzeh”, fait savoir le Conseil. Le 08 mai seront organisés des spectacles des arts équestres traditionnels “Tbourida” dans l’axe côtier Hay Mountalak, outre la présentation d’une pièce de théâtre intitulée “Fi Intidar Al Bahloul” (En attente du clown) au théâtre El Mansour, ajoute-t-on de même source. Le 09 mai, le théâtre El Mansour abritera une soirée organisée par la génération “Rencontre des créations et des arts”, l’occasion d’une compétition finale des groupes des chanteurs et des créateurs locaux, tandis que sur la place El Menzeh est prévue une soirée artistique populaire à laquelle vont prendre part les artistes Abdelaziz Stati et le groupe Kamal Ziki, et qui sera animée par l’artiste Abdelkhalek Fahid. Le 10 mai, le public de Rabat sera au rendez-vous avec une course de moto, en partenariat avec l’Association royale des amis de la paix (place EL Menzeh- la route côtière), et une parade des clowns sur vélos (place El Fath), outre l’inauguration d’un café littéraire dans l’espace associatif Al Amal.    lnt

Sport

Coupe du Monde 2014 : Le Maroc présent par le cinéma. C’est finalement par des voies bien détournées que le Maroc va participer à la coupe du monde de football 2014 ! En effet, un court métrage marocain fait partie de la collection “Short Plays”, qui sera présentée sur des chaînes   télés dans plusieurs pays durant la Coupe du Monde 2014, indiquent dans un communiqué Zuno Films et Agora Films. À chaque jour du Mondial, un court-métrage différent sera présenté. Parmi la collection constituée de 31 court-métrages, provenant de 31 pays différents de tous les continents, réalisés par 31 grands réalisateurs et tournés pour l’occasion, celui du réalisateur marocain Faouzi Bensaidi (Mille Mois, What a Wonderful World, Death For Sale). Les 31 courts pleins de puissance et d’émotion, tournés par des noms aussi célèbres que Emir Kusturica, Daniel Gruener, Carlos Reygadas ou encore Masahiro Kobayashi, racontent chacun à sa manière une histoire en relation avec le foot. Celui de Faouzi Bensaidi met en vedette les 3 acteurs de son dernier film Death For Sale : Fouad Labiad, Fehd Benchemsi et Mouhcine Malzi. Il raconte l’histoire de ce trio qui se retrouve encore une fois en mauvaise posture. Aufaitmaroc

100 coureurs participent au ‘Trail d’Asni’ au Parc National de Toubkal. Marrakech – Le premier  »Trail d’Asni » sera organisé les 10 et 11 mai courant par l’Association Atlas Toubkal sportive, au Parc National de Toubkal dans la Province d’El Haouz. Organisée sous l’égide de la Fédération   Royale Marocaine de Ski et Montagne (FRMSM) et en coordination avec sa commission technique nationale des randonnées et sports de Montagne, la compétition connaitra la participation de 100 participants de différents clubs et associations sportives affiliés à la Fédération. Le Trail d’Asni est une épreuve de course à pied en pleine nature, qui se déroule en une seule étape, à allure libre, en semi autonomie et en temps illimité et où tout participant doit s’engager totalement aux conditions et règlements du Trail mis en place par les organisateurs. Le Parc National de Toubkal constitue l’une des attractions touristiques majeures pour les amoureux de la nature de passage à Marrakech. Le parc occupe un immense territoire d’une superficie de 38.000 ha et constitue depuis 1942 un patrimoine naturel protégé. Les participants au Trail et passionnés des randonnées sont conviés à découvrir la très riche flore et faune du parc et admirer les sublimes paysages de la vallée d’Asni et de Marigha. Des variétés de chênes dont les chênes verts poussent par exemple, en abondance dans le parc. Le Mag

Ceinture ABU des poids moyens pour Khaled Habchane. Le boxeur marocain Khaled Habchane (poids moyens) a remporté la ceinture du Championnat d’Afrique de boxe professionnelle ABU (Union africaine de boxe) en battant le Ghanéen Adje Sowa samedi à la salle Sittel El Aissaoui à Rabat.   Habchane, qui a fait son apprentissage du noble art au FUS de Rabat, a été déclaré vainqueur sur décision des juges après le retrait de Sowa à l’entame de la 6e reprise. Entrainé par Boujemaa Al Hilmami, Habchane signe sa 7e victoire en 8 combats contre 1 défaite. Le Ghanéen, qui compte à son actif 17 victoires dont 9 par K.O, a encaissé sa 3e défaite. D’autres combats étaient au programme de cette soirée dont celui comptant pour l’amélioration du classement mondial, entre le Marocain Yassine Ehabouti contre l’Allemand Cakir Burak (catégorie: poids super-légers) qui a tourné à l’avantage du Marocain par jet d’éponge à la 3ème reprise. Placée sous l’égide du Groupement national de boxe professionnelle (GNPB), en partenariat avec l’Association sociale, culturelle et éducative « Attanouir » et la société El Baja Sport, la manifestation a connu la participation de pugilistes marocains et étrangers, en quête de points pour améliorer leur Ranking. Sport-Maroc

Championnats arabes de Canoë-Kayak à Dayet Erroumi: le Maroc domine le slalom. La sélection marocaine de canoë-kayak a dominé les compétitions du slalom en eau plate disputées du 29 avril au 4 mai à Dayet Erroumi, dans le cadre de la 5ème édition du championnat arabe de canoë-kayak (juniors garçons et filles et séniors hommes et dames). Sur les 38 départs au programme, 4 catégories ont été courues en kayak single (K1): K1H Juniors, K1D Juniors, K1H Seniors et K1D Seniors. L’or a été remporté par l’Algérie (K1D Juniors), le Maroc (K1H, K1D Seniors) et la Tunisie (K1H Juniors). L’argent a été décroché par l’Algérie (K1H, K1D Seniors) et le Maroc (K1H, K1D Juniors). Le bronze est revenu à l’Egypte (K1H Seniors, K1H Juniors, K1D Juniors) et la Tunisie (K1D Seniors). En marge de ces championnats, ont été disputés les 1er championnats maghrébins avec au programme le Slalom en eau plate format Jeux olympiques de la jeunesse. L’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont présenté un athlète dans chaque catégorie K1H Junior er Senior, K1D Junior et Sénior. L’or a été remporté par le Maroc toutes les catégories alors que l’Argent est revenu à l’Algérie (K1H Junior) et la Tunisie (K1D Junior, K1D Senior, K1H Senior). Le bronze a été remporté par l’Algérie (K1D Junior-Senior, K1H Senior) et la Tunisie (K1H Junior). En marge de cette édition qui a réuni neuf pays: Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, Irak, Koweït, Somalie et le Soudan, s’est tenue l’Union maghrébine de canoë-kayak dont la présidence a été confiée au Maroc.    Atlas info

International

Madrid : Un Marocain se suicide après un double homicide. Un Marocain soupçonné d’avoir tué, lundi à l’arme blanche, son ex-femme d’origine marocaine à son domicile, et un autre individu de même nationalité,   dans la localité de Villarejo de Salvanés, située à 50 km de Madrid, a été retrouvé mort, a indiqué mardi la Garde civile espagnole. Le présumé meurtrier, qui travaillait dans un abattoir près de Madrid, a été retrouvé pendu à un arbre dans une région rurale de Mondéjar à Guadalajara, ce qui laisserait croire qu’il “s’est suicidé” après avoir commis ces crimes, selon la même source. Le mobile de ce double homicide reste inconnu, mais l’homme était activement recherché par la Garde civile depuis la découverte lundi matin des corps des deux victimes, âgées de 24 et 30 ans. Les corps ont été découverts par les deux enfants âgés de 5 et 8 ans de la femme, et qui ont par la suite alerté les voisins. La femme, qui s’était séparée début mars de son mari pour mauvais traitements, avait dénoncé à deux reprises son ex-conjoint qu’elle accusait de proférer des menaces de mort à son encontre. Aufaitmaroc

Pédophilie: l’ONU pour un système d’enquête contre l’impunité des prêtres. Le comité des Nations unies contre la torture a suggéré, mardi, la mise en place d’un système d’enquête permanent pour la lutte contre   « l’impunité » des prêtres impliqués dans des affaires de pédophilie. Les membres du comité ont formulé cette suggestion lors de l’examen à Genève du premier rapport du Saint-Siège, en sa qualité de signataire de la convention internationale contre la torture en 2002. L’Eglise catholique fait face depuis des années aux critiques acerbes des associations de défense des victimes d’abus sexuels commis par des prêtres, considérés comme des actes de torture. Au cours de la réunion du comité, des cas précis de viol de mineurs à travers le monde ont été évoqués au sujet desquels le chef de la délégation du Saint-Siège, l’archevêque Silvano Tomasi, s’est défendu en affirmant que la convention s’applique uniquement au territoire du Vatican. La délégation devrait présenter ce mardi sa réponse officielle à propos des observations et questions du comité onusien. Elle a déjà indiqué avoir pris depuis une dizaine d’années une série de mesures de prévention contre la pédophilie au sein de l’Eglise, lesquelles ont permis une « nette diminution » des abus dont sont victimes les enfants. A cet égard, les experts du comité ont dit apprécier la création d’une commission internationale à l’initiative du Pape François comme étant « un pas dans la bonne direction » mais qui reste « insuffisant ». Aujourdhui.ma

Vers la fin du secret bancaire en Suisse et à Singapour. L’histoire, en tous cas l’histoire économique, retiendra à coup sûr cette date : le mardi 6 mai 2014, le jour où la Suisse et Singapour ont l’un et l’autre accepté   de se rallier au mode d’échange automatique de renseignements bancaires à des fins fiscales, d’Etat à Etat, prôné par les grands puissances du G20 pour combattre la fraude. Cette annonce choc a été faite à Paris, à l’issue d’une réunion ministérielle de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), sorte de forum de réflexion et de travail international. Après d’intenses pourparlers diplomatiques, les deux pays ont signé une déclaration officielle d’engagement à faire de l’échange automatique aux côtés de plus de quarante pays dont les 34 pays membres de l’OCDE, mais aussi les pays du G20 non-membres de l’OCDE, dont la Chine et la Russie. L’annonce de la « reddition » de la Suisse et de Singapour, des pays dont l’économie s’est construite sur la finance et un secret bancaire inviolable, et qui furent longtemps rétifs à toute évolution, doit être vue comme une avancée majeure dans la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale internationale. C’est un signal politique fort, signifiant que ces Etats ne veulent plus d’argent non déclaré. De fait, le mode d’échage automatique de renseignements bancaires est considéré comme l’arme la plus efficace contre la dissimulation d’argent. Et avec la reddition de la Suisse et de Singapour, ce sont deux places fortes du secret bancaire qui tombent, et qui plus est, deux des cinq plus gros centres financiers de la planète (après Londres, New-York et Hong-Kong). Pour l’expliquer simplement, le mode d’échange de données systématique a vocation à se substituer, à partir de 2017, au système d’échange actuel à la demande, qui ne se déclenche qu’en cas d’enquêtes du fisc ou de la justiceet fonctionne au gré de la bonne volonté des Etats interrogés, donc très mal. Le Monde

Disparition de Maddie : Scotland Yard va fouiller des terrains au Portugal. Les autorités portugaises ont accepté la demande de la police britannique de fouiller trois sites à proximité du complexe hôtelier situé dans le sud du pays où a disparu la petite Madeleine McCann en 2007. Cela fait sept ans ce mois-ci que la petite Britannique Madeleine McCann a disparu, alors qu’elle était en vacances avec ses parents à Praia da Luz, une petite station balnéaire du Portugal. Depuis, la police a suivi plusieurs pistes, en vain; la fillette a été prétendument apercue plusieurs fois, sans être jamais retrouvée. Malgré tout, l’enquête se poursuit et la police britannique a obtenu ce mardi l’autorisation des autorités portugaises d’entamer des fouilles à Praia da Luz. Selon la presse britannique, Scotland Yard souhaite utiliser des équipements de radar pour examiner trois sites différents de la ville balnéraire portugaise. Ce radar permettra d’examiner les endroits où la terre a été déplacée lors de la dernière décennie. Une source proche des parents de la fillette a fait savoir que Kate et Gerry McCann ne seraient pas présents au Portugal au moment de ces fouilles: cette nouvelle étape sera pour eux une expérience «déchirante», indique au Daily Express cette source qui ajoute que la police a assuré aux parents qu’ils n’étaient pas spécifiquement à la recherche du corps de la fillette. The Telegraph indique pour sa part que ces nouvelles recherches ne se basent pas sur une nouvelle piste en particulier. L’objectif serait donc de trouver sur place de nouveaux indices sur cette mystérieuse disparition. Le 3 mai 2007, Maddie, 4 ans, était vue pour la dernière fois dans la chambre de l’appartement que ses parents louaient, alors qu’elle dormait avec les deux autres enfants du couple.    Le Figaro

Chine : nouvelle attaque au couteau dans une gare. C’est la troisième attaque de ce type depuis le début de l’année en Chine, rappelle le très réputé site d’information Caixin. Mardi, six personnes ont été blessées, selon la police, dans une attaque à l’arme blanche dans une gare de Canton. À en croire les témoins, il y avait au total quatre suspects, qui portaient tous des «bonnets blancs», mais seul un assaillant est intervenu, pendant que les trois autres prenaient la fuite. «Un suspect blessé, un autre arrêté et les deux autres en fuite», résume le quotidien China Daily. L’attentat a suscité une vague de réactions sur la Toile. Entre colère et effroi, les internautes ont exprimé leur crainte de prendre les transports en commun. «Attentat-gare-guangzhou» font partie des combinaisons de mots les plus recherchées sur Weibo, le réseau social le plus utilisé dans le pays. Une utilisatrice, sous le nom de Junqi Ma, s’est exclamée: «Qu’est devenue cette société? Depuis mars, tant d’attentats se sont passés. Dans une société pareille, comme pourrait-on être tranquille, comment oserait-on prendre le bus, le train et de l’avion?» Il y a quelques jours, le 30 avril, un attentat au couteau et à l’explosif devant une gare d’Urumqi, capitale de la région occidentale du Xinjing, s’était soldé par 3 morts et 79 blessés, selon les autorités chinoises. Les auteurs présumés de cette «attaque terroriste violente» étaient «depuis longtemps impliqués dans l’extrémisme religieux», autrement dit des séparatistes ouïgours dans le langage officiel. Et le 1er mars, une tuerie commise également à l’arme blanche par un commando d’assaillants avait déjà fait 29 morts et 143 blessés dans la gare de Kunming (sud-ouest). Ce carnage avait été également officiellement imputé à des mouvements séparatistes ouïgours du Xinjiang.    Le Figaro

Pékin : plus l’air est pollué, moins la bière est chère. La pollution de Pékin aura au moins l’avantage de fournir des bières gratuites… Si l’AQI, l’index de la qualité de l’air émis par l’ambassade américain en Chine, s’affiche «au-dessus de la limite de 500 points», la bière «The airpocalypse», fabriquée par l’entreprise Jing-A, sera offerte à ses clients, selon le blogChina Real Time du journal Wall Street Journal. «10 % de réduction tous les 100 points de l’AQI, soit la bière 20 % moins chère si l’AQI s’élève à plus de 200 points», explique la brasserie sur son site Internet. Si durant ces deux dernières semaines, la moyenne de l’AQI est à la hauteur de 100 points, depuis lundi Pékin vit le beau temps et l’index est inférieur à 100 points, donc il n’est pas encore possible d’obtenir de réduction pour la nouvelle bière. «The Airpocalypse» a un degré d’alcool de 8,8 %, le plus fort taux pour une bière fabriquée dans cette brasserie. Le verre est facturé 35 yuans (3 euros). Un des fondateurs de l’entreprise, Alex Acker, un Américain qui a vécu 13 ans à Pékin, explique vouloir «sensibiliser à la pollution de l’air à Pékin. Si le degré d’alcool de notre bière est très élevé, c’est pour rappeler également le niveau de pollution», précise-t-il ironiquement. Mais le choix d’un degré d’alcool à 8,8 % n’est pas un hasard, le chiffre 8 étant propice au bonheur en Chine. Ce coup de marketing souligne l’exaspération de plus en plus grande des Chinois face à la pollution atmosphérique, qui connaît des pics depuis le début 2013. Le gouvernement chinois a bien lancé des campagnes pour lutter contre la pollution de l’air, mais n’a jusqu’ici récolté que très peu de résultats.    Le Figaro

Nouvelles Technologies

Etude : Le sang ‘jeune’ serait-il un ‘Élixir’ de Jouvence? Washington – Des scientifiques de l’University Of California ont indiqué que la transfusion de « sang jeune » a stimulé le cerveau de souris vieilles. Selon le site de la télévision américaine NBC News, une étude américaine dans ce sens,   réalisée par les chercheurs californiens, a été publiée dimanche dans la revue Nature Medicine. L’un des co-auteurs de cette étude, Saul Villeda, de l’Ecole de Médecine de l’Université de Californie, a commenté en disant que « Il y a sûrement quelque chose de spécial dans le sangjeune qui permet d’améliorer de nombreux aspects du vieillissement ». L’équipe de scientifiques américains a comparé, selon la même source, l’effet d’injections répétées huit fois en 24 jours, de plasma de souris jeunes, âgées de trois mois, et de plasma de souris âgées de 18 mois sur une population de souris elle-même âgées de 18 mois. Le « sang jeune » a, selon les observations des scientifiques, amélioré les performances cognitives des souris testées, en terme de capacité à mémoriser et à apprendre des tâches. « Les données démontrent que l’injection de sang jeune contrecarre le vieillissement au niveau moléculaire, structurel, fonctionnel et cognitif de l’hippocampe « , souligne l’étude. Néanmoins, « de nombreuses inconnues sur les doses à administrer ou les risques encourus demeurent avant une éventuelle future expérimentation sur l’homme d’une telle méthode », souligne le chercheur, notant qu’il est « plus justifié d’étendre maintenant les recherches à l’homme ». Le Mag

De nouvelles révélations scientifiques sur l’autisme. Washington – Une étude suédoise a révélé que les causes de l’autisme sont à 50% dues aux facteurs environnementaux alors que l’on privilégiait pour un large pourcentage de probabilité, les facteurs génétiques. Selon un article   publié dans ‘Journal of the American Medical Associatio n’est cité par le site indien, Hindustan Times. « Les chercheurs disent avoir découvert que l’hérédité pesait pour environ 50%, beaucoup moins que des estimations précédentes de 80 à 90% ». Ces résultats proviennent d’une étude analytique de données de plus de deux millions de personnes en Suède, cumulées entre 1982 et 2006. L’autisme affecte environ une personne sur 100 dans le monde. Selon Avi Reichenberg, chercheur au Mount Sinai Seaver Center for Autism Research, à New-York les scientifiques ne s’attendaient pas à ce que les facteurs environnementaux soient aussi importants dans l’autisme. Ces facteurs, seraient selon l’étude, « le statut socio-économique du foyer, des complications à la naissance, des infections maternelles et les médicaments pris avant et pendant la grossesse ». Les scientifiques comprennent encore mal les origines de l’autisme, et plus de recherche est nécessaire dans ce domaine. Des études récentes se sont notamment penchées sur l’origine prénatale, pendant la grossesse, de ce trouble du développement. Le Mag

Le marché des tablettes a atteint son apogée. Une progression de 3.9 % des ventes de tablettes a été constatée durant le premier trimestre 2014 d’après l’IDC alors qu’en 2013, la vente aurait atteint les 142 %. La tendance serait-elle inversée ? Le marché de la tablette tirerait-il la   révérence ? Après les 50 millions de ventes dans le monde entier pendant un an, le marché de la tablette semble être un sujet de désintéressement des consommateurs actuellement. Malgré le taux de croissance incroyable que la technologie a apporté, l’inversion de la tendance a largement surpris ses fournisseurs. Le ralentissement de la vente a été anticipé, mais il ne serait pas d’une telle violence. Cette chute serait marquée par le succès des « phablettes », des smartphones dotés d’écran de 5,5 à 7 pouces qui sont les préférées des femmes. Apple reste le leader des ventes avec 8,5 millions d’iPad vendu. Malgré cela, la pomme a connu une baisse considérable de ses ventes surtout durant le premier trimestre. Apple serait victime de son positionnement haut de gamme face aux tablettes de moins de 200 euros. Le Galaxy tab de Samsung continue d’augmenter, avec une hausse de +32 %. Le succès de l’équipe coréenne résiderait sur la stratégie de gamme variant de 7 à12 pouces pour lui permettre de couvrir un large segment. Lenovo a fait une belle progression de vente avec 224 % des ventes. Son succès dépendait surtout de son produit phare le Yoga. Google

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires