Flash-news : mercredi 9 avril 2014

Flash-news : mercredi 9 avril 2014

413
0
PARTAGER

Une agence pour la sûreté nucléaire du Maroc en projet. Jusqu’à présent, le cadre législatif relatif au nucléaire au Maroc était limité, et principalement marqué par le non-respect des conventions internationales ratifiées par le Maroc. Le ministre de l’Énergie, et des Mines entend bien en   finir avec cette vacuité. Il a présenté hier 7 avril le projet de loi relatif à la sûreté et à sécurité nucléaire et radiologique. Le texte prévoit la création d’une agence qui assure le contrôle du secteur. Ce projet de loi va permettre la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire, mais aussi d’élaborer un plan national d’intervention pour faire face à toute situation d’urgence radiologique ou nucléaire. Il est également question de mettre en place un système national de protection physique des installations et des matières nucléaires. Au sujet de la sécurité Abdelkader Amara a déclaré que « le Maroc commence à prendre ses précautions face à des attaques terroristes d’un genre nouveau et dangereux (radiologiques ou nucléaires, ndrl) », rapporte Akhbar Al Yaoum. Le ministre dévoile aussi que le royaume a présenté une vidéo au sommet de La Haye sur la sécurité nucléaire mettant en scène des exercices de simulations pour se préparer à une éventuelle attaque terroriste nucléaire. Pour ce qui est de l’Agence de sûreté et de sécurité nucléaire et radiologique. Ses prérogatives seront d’assurer une veille permanente, afin de garantir la non-prolifération, de proposer au gouvernement la législation et la réglementation nécessaire à ce sujet. L’agence assistera aussi l’administration dans la mise en place d’un système national de protection physique des matières et installations nucléaires, et collaborera avec des organismes similaires dans d’autres pays. h24info

 

Les « bonnes » perspectives économiques du FMI pour le Maroc. Même si les effets de la crise se font ressentir cette année plus que jamais auparavant, les perspectives de croissance économique pour le Maroc restent positives. En témoigne le dernier rapport « Perspectives de l’économie   mondiale » du Fonds monétaire international (FMI), rendu public ce mardi et qui prévoit un taux de croissance de 3,9% pour le pays en 2014 et 4,9% en 2015. Un record à l’échelle de la région Mena (Middle East and North Africa). « L’activité économique se ralentira au Maroc, mais elle sera de plus en plus tirée par les secteurs non agricoles, par suite des réformes menées pour diversifier l’économie », précise le rapport. Les prix à la consommation devront grimper de 2,5% cette année. Idem pour l’année prochaine. Ceci, contre une hausse de 1,9% enregistrée en 2013. Le solde extérieur du pays devrait lui, baisser à -6,6% en 2014 et à -5,8 en 2015, contre -7,4 l’année écoulée. Le taux de chômage, lui, sera revu à la baisse et devra atteindre 9% contre 9,2% en 2013. Les recommandations sont valables aussi bien pour le Maroc que pour le reste des pays de la région: les politiques macroéconomiques doivent concilier deux objectifs, qui consistent à promouvoir la croissance et à assurer la stabilité économique. « Il serait souhaitable, dans certains pays, d’élargir l’assiette de l’impôt pour mobiliser des ressources qui serviront à financer un volume plus élevé de dépenses sociales et d’investissements publics », préconise le rapport. h24info

Cannabis : Le PAM veut amnistier 48.000 cultivateurs recherchés. Le Parti Authenticité et modernité (PAM) travaille sur un projet de loi prévoyant une amnistie pour les 48.000 cultivateurs de cannabis du nord du Maroc recherchés et vivant en “semi-clandestinité”, ont indiqué lundi des responsables. Même si selon des chiffres officiels la surface de cannabis cultivée a baissé de 60% en 10 ans, à environ 50.000 hectares, le Maroc reste l’un des principaux producteurs au monde. D’après des statistiques citées par le ministère de l’Intérieur, ce sont 90.000 ménages, soit plus de 700.000 Marocains, qui vivraient de la culture du cannabis dans le Rif. Le weekend dernier, le PAM, qui avait suscité à l’automne un débat au sein du Parlement sur le cannabis thérapeutique, a organisé une rencontre inédite avec quelque “2.000 cultivateurs”, en présence d’ONG et de membres d’autres partis politiques. La réunion “a permis d’entendre des témoignages sur l’illégalité dans laquelle vivent ces gens. 48.000 agriculteurs sont recherchés. Ils sont soit en fuite dans les montagnes, soit cachés” chez d’autres, a déclaré à l’AFP, Mehdi Bensaïd député du PAM. Une autre députée du PAM, Khadija Roussi, s’est aussi émue de leur sort. “La majorité ne peut vivre en famille et se trouve dans une semi-clandestinité. Il faut absolument trouver des solutions”, a préconisé la députée. “Nous travaillons sur un projet de loi dans deux domaines : la légalisation du cannabis thérapeutique et une amnistie” des cultivateurs, a ajouté M. Bensaïd, notant que son parti comptait associer d’autres formations politiques.    Aufaitmaroc

Comment lire la candidature de Ghellab à sa propre succession ? L’annonce faite par l’actuel locataire du perchoir Karim Ghellab de se représenter à la présidence de la Chambre des Représentants, a de quoi susciter plusieurs interrogations. L’initiative de Ghellab intervient après que les groupes de la majorité aient fait savoir que cette majorité a déjà choisi son propre candidat le rnisite Rachid Talbi Alami. Les parlementaires pigidistes sont les premiers à monter au créneau en affirmant que le poste de Président de la Chambre revient tout naturellement à la majorité gouvernementale et cette situation ne pouvait souffrir d’aucune exception. Cela dit, Karim Ghellab, pour rappel, a été porté au perchoir quand son parti politique l’Istiqlal qui a quitté, avec perte et fracas, la coalition qu’il formait avec le PJD. Du côté des arguments présentés par Ghellab pour justifier sa candidature on trouve plusieurs point. Il s’agit de « parachever le bilan honorable à mi-mandat du Parlement », de  » consacr(er) la volonté politique faisant du parlement une institution forte et indépendante du gouvernement et promouvant son efficacité, afin qu’il accomplisse les missions dont il est investi, notamment celles relatives à la législation ». Quand on revient par exemple à ce sacrosaint principe d’indépendance du Parlement par rapport au gouvernement et au fait que la nouvelle Constitution garantit à l’opposition un rôle structurellement fort dans l’équation institutionnelle, cela pose un problème de fond.    Menara

Droits de l’homme: La Haute Commissaire de l’ONU attendue au Maroc. Invité, ce mardi du forum de la MAP, Omar Hilale, représentant du Maroc auprès de l’ONU à Genève, a indiqué que le Maroc, fort de son expérience en matière de droits de l’homme, a invité quatre rapporteurs spéciaux du Conseil des droits de l’homme. A en juger par ses déclarations, Navi Pillay, Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, est attendue en mai au Maroc pour s’enquérir des développements réalisés en matière promotion des droits humains. Pour rappel, Hilale s’est récemment distingué par un exposé magistral devant l’ONU, à Genève, sur les violations par l’Algérie des droits de l’homme. Il a cité notamment les dérapages commis par les autorités algériennes à Ghardaia. « La militarisation des camps de Tindouf est une violation flagrante du droit international. La responsabilité de l’Algérie est claire quant à la protection des séquestrés de Tindouf », a déclaré l’ambassadeur marocain. Pour ce dernier, « le pouvoir algérien utilise toujours le Maroc comme un exutoire de ses crises internes ». Le « Maroc, a-t-il souligné, est fort de sa proposition d’autonomie et du modèle de développement mis en oeuvre dans les provinces du sud ».    Le 360

Economie

Marrakech devance Paris et New-York. Le célèbre site américain de référence en matière de tourisme, Trip Advisor, vient de sortir son classement 2014 des 25 meilleures destinations au monde. Le classement se base sur les avis des internautes, tant en terme de qualité que de quantité.   C’est Istambul qui prend la tête du classement détrônant ainsi Paris, destination touristique par excellence, qui reste cependant dans le top 10 avec la 7e place. Suivent les capitales européennes de Rome et Londres. La surprise vient du retour de Marrakech dans le haut du classement, la ville marocaine y occupe effectivement la 6e place devant Paris et New-York qui dégringole à la 12e place. La ville regagne ainsi plus de 10 places par rapport à l’année dernière où elle était classée 19e. « Marrakech, la ville rouge, est un endroit plein de magie ! Avec ses innombrables marchés, jardins, palais et mosquées, vous en aurez plein la vue. » Voilà comment est décrite la première destination touristique du Royaume. A quad, à vélo ou à dos de chameau, chacun trouvera le moyen parfait pour visiter la ville en toute tranquillité. Afriquinfos

Fitch maintient la note du Maroc. Fitch Ratings maintient le «BBB- avec perspective stable» du Maroc. Dans son dernier rapport publié ce lundi 7 avril, l’agence de notation souligne que l’écart dans les notes souveraines des pays importateurs et exportateurs d’énergie s’est davantage   creusé en ce premier trimestre de 2014. Les pays exportateurs connaîtront des indicateurs fondamentaux de crédits positifs, grâce à la hausse continuelle du prix du pétrole au cours de l’année. Ceci favorisera aussi, selon Fitch, des excédents budgétaires pour les prochaines années, sauf dans les pays au contexte macroéconomique défavorable tels que le Bahrein. La performance économique des pays importateurs d’énergie connaîtra aussi une amélioration en 2014, notamment grâce aux aides financières extérieures, de l’amélioration de la conjoncture dans la zone euro et de la stabilité politique. C’est le cas du Maroc dont la perspective stable, souligne l’agence, est due à un environnement favorable illustré par des réformes sociales et économiques qui favorisent des chiffres positifs pour 2014, en termes de croissance et de déficit budgétaire. Ainsi, le royaume se situe dans une position intermédiaire entre les pays importateurs de la région, tels que le Liban (B), l’Égypte (B -), ou encore la Tunisie (BB-) et les pays exportateurs, notamment le Bahrein (BBB), Abu Dabi, le Koweït et l’Arabie saoudite (AA). Les Eco

Produits pétroliers: tension sur les stocks de sécurité. La situation des stocks disponibles en produits pétroliers fait ressortir un écart important par rapport aux normes réglementaires. Mode de financement défaillant, capacités de stockage insuffisantes… la Cour des comptes pointe plusieurs   dysfonctionnements. Le spectre de la rupture de stocks plane-t-il sur les produits pétroliers ? À la lumière des données arrêtées par la Cour des comptes, suite à son rapport sur le «Système de compensation au Maroc», l’on est en droit de répondre par l’affirmative. «La situation des stocks disponibles au ministère chargé de l’Énergie montre un écart important par rapport aux normes réglementaires», tranchent les équipes de Driss Jettou. D’après l’enquête de la Cour des comptes, les niveaux réglementaires de stockage ne sont respectés en moyenne qu’à hauteur de 32,2% pour le butane, 36,3% pour le gasoil et 48,3% pour l’essence. On est loin du compte ! (voir tableau). Par rapport aux consommations de 2012, les capacités de stockage existantes ne permettent qu’une couverture potentielle de 47 jours pour le gasoil et de 28 jours pour le butane, alors que pour l’essence, elles dépassent 72 jours. En 2013, cette situation s’est relativement améliorée en enregistrant un accroissement des capacités de stockage ayant permis d’augmenter le taux de couverture potentielle par rapport aux consommations à 42 jours pour le gaz butane, 60 jours pour le gasoil et 107 jours pour l’essence. La constitution des stocks de sécurité des produits pétroliers, mesurée en nombre de jours de réserve, répond à un souci de sécurité et de prévention des situations de crises pouvant affecter l’approvisionnement normal du pays. Les Eco

L’ONMT cible les touristes marocains par une nouvelle offre « Kounouz Biladi ». L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a lancé, samedi dernier, la nouvelle campagne « Kounouz Biladi », en partenariat avec la Confédération Nationale du Tourisme. Cette campagne, mise en place en préparation des prochaines vacances scolaires et sur une durée de 20 jours, a pour objectif de faire découvrir aux touristes nationaux l’offre touristique marocaine en termes de destinations, de produits et d’activités à pratiquer en famille ou entre amis, précise un communiqué de l’ONMT, cité par la MAP. La campagne « Kounouz Biladi » est déployée à travers un dispositif pluri-media comprenant la télévision, la radio, l’affichage et la presse écrite, souligne l’ONMT. L’ensemble du dispositif de communication renvoie vers le site web kounouzbiladi.com, qui offre au touriste marocain la possibilité de consulter les offres des agences de voyage participant à l’opération et d’accéder à la plateforme de réservation qui référence plus de 600 établissements d’hébergement touristique toutes catégories confondues et plus de 100 restaurants à travers le Maroc. Le tourisme interne représente en moyenne 30 % du nombre total des nuitées enregistrées au niveau des établissements d’hébergement classés. En 2013, les nuitées enregistrées se sont élevées à près de 5,2 millions de nuitées, soit une augmentation de 5 % par rapport à 2012. L’objectif fixé à horizon 2016 est d’atteindre 7,3 millions de nuitées, soit un taux de croissance moyen annuel de 10 %.    Le Mag

Fusion Lafarge/Holcim : quel impact pour les filiales marocaines ? C’est fait. Les deux groupes européens Holcim et Lafarge ont annoncé officiellement, hier lundi 7 avril, leur projet de fusion. Ils donneraient ainsi naissance à LafargeHolcim, numéro 1 mondial dans le ciment, le béton et les granulats. Si elle obtient le feu vert des autorités de la concurrence, cette alliance se fera sous forme d’une fusion entre égaux. La finalisation de l’opération devrait intervenir au cours du premier semestre 2015. Quel impact pour les filiales marocaines des deux groupes, cotées à la Bourse de Casablanca ? Difficile de le savoir, puisque ni Holcim Maroc, ni Lafarge Maroc n’ont donné suite à nos demandes d’informations. Toutefois, les maisons mères ont clairement mentionné un vaste projet de cession d’actifs dans certains marchés, notamment émergents. Le Maroc figurerait-il sur la liste ? Difficile de le savoir également, les deux groupes n’ayant pas fourni de détails sur les sites ciblés. Tout au plus, ils annoncent qu’«un comité de cessions a été mis en place pour une optimisation stratégique du portefeuille et en anticipation des demandes des autorités de régulation». Au Maroc, rappelons que le Conseil de la concurrence avait averti dans une étude que pour une concurrence saine dans le secteur, un cimentier ne doit pas dépasser une part de marché de 50%.    Le Matin

Social

Les mosquées marocaines adoptent la vert-attitude. Les mosquées vertes arrivent au Royaume, 1 000 mosquées seront équipées de dispositifs d’économie d’énergies. Un accord de partenariat a été signé aujourd’hui pour la réhabilitation énergétique des mosquées marocaines. Le but   est de réduire la consommation énergétique de ces mosquées de 30 à 40%. Mille lieux de cultes sur les 45 000 existants au Maroc sont pour l’instant concernés par cet accord. Après avoir lancé une première vague de « mosquées vertes », les autres devraient suivre petit à petit. Eclairage économique, panneaux photovoltaïques, etc… seront mis en place afin de réduire considérablement la consommation d’énergie de ces lieux. Réduction de la consommation en énergie donc, mais également amélioration du confort des fidèles puisque ce projet permettra un accès à l’eau chaude et la mise en place d’une climatisation. C’est la Caisse de promotion énergétique qu assurera le financement de ce projet d’envergure. Afriquinfos

Éducation nationale: Le Bac international en espagnol arrive dans nos lycées. Bonne nouvelle pour nos élèves. Le Maroc s’apprête à lancer un baccalauréat international option «espagnol». C’est ce qui ressort des récentes discussions tenues entre le ministre de l’éducation nationale   Rachid Benmokhtar et l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, José De Carvajal. Cette mesure «vient renforcer la politique du ministère visant à diversifier l’offre en matière de baccalauréat international en intégrant toutes les langues étrangères adoptées dans le curriculum marocain», indique un communiqué du ministère. Rappelons que cette initiative intervient près de deux mois après la visite du ministre français, Vincent Peillon au Maroc. Une visite qui avait abouti à la signature de trois accords de coopération portant notamment sur la mise en place du baccalauréat international option français (BIOF). L’ambassadeur espagnol et le ministre de l’éducation nationale ont ainsi examiné les différents aspects pédagogiques et techniques relatifs au renforcement de l’enseignement de la langue espagnole au niveau du cycle secondaire collégial au sein des établissements scolaires marocains. L’autre mesure importante porte sur la promotion de l’enseignement de la langue arabe dans les établissements espagnols au Maroc. Sur ce point précis, M. Benmokhtar s’est engagé à procéder au renforcement des compétences du personnel enseignant en charge de l’enseignement de la langue arabe au sein de ces établissements. Aujourd’hui

Baisse des prix des médicaments: L’industrie pharmaceutique est prête. Au cours d’une réunion de coordination avec les acteurs de l’industrie pharmaceutique nationale, présidée par le ministre de la santé, El Houssaine Louardi, les acteurs du secteur pharmaceutique ont réitéré leur engagement   à mettre en application la baisse des prix des médicaments concernés dans les délais impartis, pour un accès équitable de la population aux traitements médicamenteux, indique un communiqué du ministère de la santé. Cette réunion intervient à la veille de la publication au Bulletin officiel de la liste concernant la baisse des prix des médicaments, en vue de finaliser les derniers préparatifs techniques pour le passage des anciens prix des médicaments exprimés en prix public Maroc (PPM) aux nouveaux prix publics de vente exprimés en « PPV ». Les acteurs du secteur pharmaceutique ont été représentés par l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP), Maroc innovation santé (MIS), l’Association marocaine du médicament générique (AMMG), l’Association marocaine des distributeurs pharmaceutiques (AMDP) et la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM). Menara

Début des inscriptions au programme d’alphabétisation à travers la télévision et Internet. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé mardi l’ouverture des inscriptions au programme d’alphabétisation à travers la télévision et Internet, dans les mosquées concernées au niveau des differentes délégations régionales des affaires islamiques à travers le Royaume. Les personnes désireuses de s’inscrire à ce programme sont priées de le faire auprès des instructeurs chargés de l’encadrement des bénéficiaires, a ajouté le ministère. Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait procédé, vendredi dernier à Al Masjid Al Atiq à Casablanca, au lancement du programme de ce programme qui vient appuyer le programme de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées au titre de la période 2000-2014. Diffusé quotidiennement sur la Radio Mohammed VI du Saint Coran « Assadissa », et le site du ministère des Habous et des Affaires islamiques www.habous.gov.ma, ce programme est composé de 90 épisodes (30 minutes chacun) et devra dispenser des cours de niveau 1 dans les trois matières suivantes : lecture et écriture, Saint Coran et arithmétique. Des émissions pour le niveau 2 seront programmées au titre de l’année scolaire 2014-2015. Quelque 6.000 enseignants sont chargés d’assurer des cours de révision et de soutien au sein des mosquées, alors que 440 coordinateurs et conseillers pédagogiques sont en charge de la supervision pédagogique de ce programme.    MAP

Art & Culture

L’art africain au pluriel à Casablanca. De belles installations, peintures, photographies, et vidéos signées par les artistes les plus en vue de l’Afrique. Voilà ce qu’on retient de cette aventure déclinée sous forme d’une exposition collective intitulée «Visions multiples, l’Afrique multiple».   Comme son thème l’indique, cette exposition rassemble les œuvres de plusieurs artistes issus de l’Afrique. Déambuler dans l’espace de l’exposition, deux jours durant, aura permis aux amateurs de découvrir de belles impressions, les défis esthétiques de l’art contemporain africain, et de percevoir les évolutions des différentes formes d’arts plastiques, entre le style et le contenu de chacune des œuvres exposées. C’est ce qu’expliquent également les organisateurs : «Visions multiples, l’Afrique multiple» a bel et bien rendu «compte des préoccupations actuelles et de la diversité que ce continent, en pleine ébullition économique et culturelle, offre aujourd’hui». Ainsi, cette exposition propose de porter un regard nouveau sur l’art contemporain africain et la réalité de ses transformations : une identité artistique plurielle en devenir permanent. En pleine mutation, aussi. Les amateurs de l’art contemporain ont eu le plaisir de découvrir les œuvres des grands Soly Cissé, Ayana Jackson, Saïdou Dicko, William Wilson, Ingrid Mwangi, Freddy Tsimba ou Gastineau Massama, entre autres grosses pointures de l’art. Cette exposition collective tend justement à unir toutes les pièces des créations de ces artistes de tous bords. Il s’agit aussi d’accorder dans cette approche de l’art contemporain une place nouvelle à la diversité, de manifester toute la complexité de l’œuvre. Cette exposition était aussi l’occasion de créer des échanges et élaborer un dialogue entre artistes, galeristes, collectionneurs, amateurs de l’art contemporain made in Africa. Le Matin

« Chouk Sedra », la plus longue série marocaine en tournage. « Chouk Sedra », en tournage en ce moment, comprendra une soixantaine d’épisodes de 42 minutes. Il s’agit de la production la plus ambitieuse qui verra la participation de 1.500 acteurs et figurants. Il avait déjà adapté   en série la « Terre » d’Emile Zola et en a fait un succès télévisé que l’on connaît avec Wje3 Trab. Le réalisateur Chafik Shimi s’attaque désormais à un autre grand classique, Les Misérables de Victor Hugo qu’il va adapter en un feuilleton intitulé « Chouk Sedra ». La série, dont le tournage avait commencé puis s’était interrompu, reprend donc. Cette fois-ci semble être la bonne. « Chouk Sedra », produite par la SNRT et Douaa production, sera livrée avant le ramadan à la première chaîne nationale, qui décidera du début de la diffusion. Quinze épisodes sont déjà finalisés, d’après un communiqué de Douaa production. Il s’agit de la plus longue série jamais produite au Maroc: elle comprendra soixante épisodes de 42 minutes chacun. Le tournage, qui aura lieu principalement à Settat, va se dérouler également à Benslimane, Ksar El Kbir, Larache, Fès et Midelt. Plus de 1.500 acteurs et figurants vont y prendre part. « C’est du jamais vu dans l’histoire de la production nationale. Il nous a fallu beaucoup d’énergie et de sacrifices. En ce moment, on travaille comme si on était sur le front », s’enthousiasme Chafik Sehimi, qui nous répond au téléphone entre deux prises de vues. L’intrigue prend place dans le Maroc colonial entre 1933 et 1956. En lieu et place de Jean Valjean, on a affaire à Belyout Saidi (interprêté par Chafik Sehimi himself). Belyout se fait arrêter par les autorités coloniales alors qu’il acheminait des vivres de Settat à Boughafer, théâtre de la bataille éponyme. L’arbitraire est le thème principal de la série qui raconte le soulèvement contre les autorités du protectorat français. h24info

L’Orchestre philharmonique du Maroc présente son nouveau spectacle “Don Giovanni”. L’Association de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) est devenue, au fil des années, un acteur incontournable du paysage culturel, et la référence en matière de musique classique au Maroc.   En proposant, du 10 au 15 avril courant, un spectacle hors du commun, « L’opéra des opéras : Don Giovanni », l’OPM offre au grand public l’opportunité de découvrir l’opéra dans des conditions spectaculaires. Une façon originale de sensibiliser et charmer un public, le plus large possible, à la magie de l’opéra. Adapté de l’œuvre de Mozart et mis en scène par Jean-Marc Biskup, ce spectacle regroupera 20 choristes, 8 solistes chanteurs et 58 musiciens. Encore une fois, les spectateurs marocains pourront suivre l’intrigue sur des prompteurs installés dans la salle, qui traduiront en français les chants et les dialogues italiens. <br />
Comme chaque année, le jeune public n’est pas en reste. En effet, l’OPM lui donne rendez-vous, le jeudi 10 avril, dans le cadre du projet « Viens à l’Opéra!», dédié en exclusivité aux jeunes élèves des écoles élémentaires et du collège, qui s’appuie à la fois sur la connaissance approfondie de l’œuvre présentée, mais aussi sur la découverte des métiers des différents acteurs artistiques et techniques. Libe.ma

Exposition. Zoom sur le Maroc des années 50. L’Institut français expose des photographies, à partir de ce mois, dans les différentes villes du Maroc. Les Marocains sont appelés à découvrir la beauté de leur pays, telle qu’elle a été vue par les photographes dans les années 50, et ce dans le cadre d’une exposition intitulée «Maroc Années 50» et organisée par l’Institut français du Maroc en partenariat avec le Centre Jacques Berque et le Centre d’études Arabe de Rabat. Issues d’un fonds photographique actuellement conservé par les deux centres, les images qui, seront proposées à partir d’avril à Marrakech, Meknès, Fès, Rabat, El Jadida et Casablanca, sont en grande partie inédites, selon l’Institut.«Réalisées pour la plupart par Jean Belin, les photographes des anciens studios Souissi de Rabat ou encore Bernard Rouget, ces photographies d’époque dressent en noir et blanc un portrait sensible et délicat d’un pays visiblement admiré par les photographes», indique l’Institut.    Le Matin

Le 9è Festival Doukkala de la poésie et du zajal, les 18 et 19 avril à El Jadida. L’association Ismailia pour la communication et le développement social organise les 19 et 20 avril, à El Jadida, la 9è édition du Festival Doukkala de la poésie et du Zajal. Initiée sous le thème « la présence de la poésie dans les arts plastiques », l’édition de cette année rendra hommage à Bouchaib Khaldoune, un artiste marocain qui s’est vu décerné en 2012 le « Prix de la Créativité » du Festival international de Charm el-Cheikh (Egypte), et dont les œuvres ont fait l’objet d’études dans des écoles d’art plastique au Japon. Les organisateurs du festival ont concocté un programme riche et varié comportant des récitals de poésie, la signature de recueils de poètes et de poétesses marocains, outre l’organisation de soirées artistiques.La cérémonie de clôture de sera notamment marquée par la remise du Prix de la créativité poétique (« Poète des Doukkala 2014″) et le « Prix des jeunes poètes », récompensant les créations littéraires de poètes en herbe.    MAP

Appel à candidature pour bénéficier du soutien à la numérisation, la modernisation et la création des salles de cinéma. La commission de numérisation, de modernisation et de création des salles de cinéma a annoncé le lancement d’un appel à candidature pour bénéficier des subventions publiques en soutien du secteur. La commission qui gère ces subventions fixe au 5 juin prochain la date limite de dépôt des dossiers de candidature qui seront traités sur la base des conditions et critères prévus dans le cahier de charge, indique un communiqué de la commission parvenu mardi à la MAP. Ladite commission avait entamé ses travaux le 28 mars sous la présidence de Rachid Al Andaloussi, conformément au Décret 2-12-325 et à l’Arrêté conjoint du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, et du ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances chargé du budget, relatif aux conditions, aux critères et aux moyens de soutien à la numérisation, la modernisation et la création des salles de cinéma. Ce soutien, ajoute la même source, a pour objectifs de consolider la transparence en matière de promotion cinématographique, de généraliser l’adoption du système des guichets électroniques, et de renforcer les opportunités de distribution, en veillant à diversifier l’offre et lutter contre le monopole, outre l’élargissement du réseau des salles de cinéma dans le cadre d’une distribution équitable des structures culturelles aux niveaux régional et national.    MAP

Sport

L’OM prospecte au Maroc. Désireux de renforcer son effectif à moindre frais, l’Olympique de Marseille lorgne le marché africain et plus particulièrement ces derniers jours du côté du Maroc, où plusieurs joueurs auraient été supervisés. Selon le site Foot365, les recruteurs olympiens   s’intéresseraient à trois joueurs qui évoluent au Maroc. C’est ainsi qu’on apprend que Mouhssine Moutouali, milieu de terrain offensif, Zakaria El Hachimi, latéral et Abdelkabir El Ouadi, attaquant auraient été supervisés. Mais pour le moment, aucune démarche pour recruter ces joueurs n’a été enclenchée :  » La frustration est toujours là. On voit chacun 150 matches par an, on a trois ou quatre joueurs par poste dont on se dit qu’ils iraient bien à l’OM. Au final, très peu arrivent. À la cellule ou en interne, on n’est jamais tous d’accord. Le président tranche  » a déclaré Jean-Philippe Durand, le responsable du recrutement à l’OM. Foot Marseille

Le Real tremble mais passe. Il y a des soirées où la magie de la Ligue des champions laisse croire aux scénarios les plus invraisemblables. C’était le cas ce mardi quand, une semaine après sa promenade de santé devant son public (3-0), le Real Madrid est passé tout proche de l’élimination lors   du quart de final retour de la Ligue des champions à Dortmund (0-2). Sans le poteau de Casillas, qui a repoussé une frappe de Mkhitaryan (65e), les deux équipes seraient sans doute parties en prolongations. L’Arménien avait fait le plus dur sur ce coup-là et peut s’en vouloir, d’autant qu’il a eu d’autres belles occasions (18e, 68e, 69e). Mais c’est bien le Real qui a décroché son ticket pour le dernier carré et pris sa revanche sur ses bourreaux de la saison dernière (4-1, 0-2 en demi-finale). Le suspense aurait pourtant pu prendre fin dès la 17e minute de jeu. Titularisé en attaque suite à la tendinite au genou de Cristiano Ronaldo – qui a passé sa soirée debout devant le banc de touche – Angel Di Maria a glissé et n’est pas parvenu à transformer un penalty généreux. Un coup du sort qui a réveillé les joueurs de Jürgen Klopp, et notamment Marco Reus. L’international allemand a été impressionnant de constance et a régalé le public bouillant du Signal Iduna Park. Il a d’abord profité d’une passe en retrait manquée par Pepe pour crocheter Casillas et ouvrir le score entre les jambes de Ramos (1-0, 24e). Moins de dix minutes plus tard, il a doublé la mise en suivant bien une frappe de Lewandowski, de retour de suspension, détournée par le poteau (2-0, 37e). Privé de nombreux joueurs pour ce choc (Subotic, Schmelzer, S. Bender, Gündogan et « Kuba » blessés, Kehl suspendu), Klopp a regagné les vestiaires avec le sourire, sans doute satisfait par le jeu et le caractère affichés par ses troupes. L’Equipe

Chelsea renverse le PSG. Le fol espoir né de la victoire à l’aller (3-1) au Parc des Princes s’est évaporé en traversant la Manche. Dans un Stamford Bridge bouillant et face à une équipe de Chelsea prête à tout, le Paris-SG a vécu ce mardi une désillusion terrible. Malgré ses deux précieux   buts d’avance, l’équipe de Laurent Blanc n’aura pas tenu (0-2). Elle a cédé à trois minutes de la fin du temps réglementaire sur un but de Demba Ba, l’éternel remplaçant. Une fin très cruelle après un combat aussi âpre. Ce succès de Chelsea est évidemment celui de José Mourinho sur Laurent Blanc. Le technicien portugais, qui n’avait jusque-là jamais été éliminé en quarts de finale de la C1, a fait la différence sur la touche grâce à un coaching impeccable. Les deux buts ont été inscrits par deux joueurs qu’il a fait entrer, l’excellent soldat Schürrle et Ba donc. Cette élimination peut paraître cruelle pour une équipe de Paris qui coince au même stade de la compétition qu’il y a un an, quand le FC Barcelone avait barré sa route. A Londres, Paris s’attendait à souffrir et il n’en a pas été autrement. Chelsea a mis une pression infernale sur les buts de Sirigu, qui a rassuré et tenu autant qu’il a pu. Déterminés à renverser la vapeur, les Blues ont toutefois commencé par faire la tête quand ils ont perdu Eden Hazard, légèrement blessé, après seulement 18 minutes. Mais en faisant entrer Schürrle, Mourinho n’a franchement pas perdu au change. L’Equipe

Kaka encense Taarabt. A l’issue de la précieuse victoire de l’AC Milan face à Genoa ce lundi soir (1-2), Ricardo Kaka est revenu sur le premier but inscrit par Adel Taarabt à la 20e minute. « Le jeu était fermé et nous n’avions pas beaucoup d’espace. Quand j’ai reçu le ballon de Mexès, je savais déjà ou se positionnait Taarabt…Il a été très bon en driblant plusieurs joueurs avant de tirer… » Rappelons que le Lion de l’Atlas a également été passeur décisif sur le second but inscrit par Honda.    Mountakhab

Marathon des sables: Al Morabity et de Klein récidivent. Al Morabity a parcouru la distance en 3h 13min 43sec suivi par l’autre marocain Abdelkader Al Mouaziz en 3h 14min 55sec et du jordanien Salameh El Aqra avec 3h 21min 11sec. Dans une déclaration à la MAP, Rachid Al Morabity a indiqué que la course était plus dure que la précédente, en particulier avec la stratégie adoptée par le favoris de cette étape, Abdelkader Al Mouaziz, et la présence de Mohamed Ahansal et de Salameh El Aqra. Il a souligné que sa stratégie a donné ses fruits après qu’il a remonté en première position au point de contrôle 2, estimant que sa préparation du Marathon des sables lui a permis d’obtenir ce résultat qui le confortera dans le classement général. Dans une déclaration similaire, Abdelkader Al Mouaziz, qui a remporté les marathons de New York et de Londres, a souligné que la nature plate et dure du parcours lui ont facilité la tâche pour remonter dans le classement de cette étape, saluant les qualités d’athlète et la persévérance d’AlMorabity qui lui ont permis d’occuper la 1ère place. Il a précisé qu’il a augmenté le rythme de la course avec son poursuivant, le jordanien Salameh El Aqra, à la sortie du pc 1, saluant une nouvelle fois « la remontée spectaculaire d’AlMorabity ». Salameh El Aqra a, de son côté, exprimé sa satisfaction de cette 3ème position malgré quelques soucis au niveau de sa santé, estimant que l’étape longue lui permettra de remonter dans le classement général.    Menara

International

Kerry à Alger: une visite et des polémiques. Bouteflika qui parle, une polémique sur le timing de la visite et des déclarations du chef de la diplomatie américaine sorties de leur contexte. La visite de John Kerry en Algérie a été haute en couleur. Tout commence par l’audience officielle   du jeudi 3 avril durant laquelle Abdelaziz Bouteflika a discuté avec le diplomate américain. Les salamalecs d’usage avaient pour objectif, on le comprend, de montrer que l’état de santé du président qui brigue un quatrième mandat s’améliore. Sauf que le Petit Journal de Canal+ s’en est mêlé une nouvelle fois, dénonçant un « montage magique ». En effet, on voit Bouteflika debout pour la première fois, mais le montage savant s’arrange pour ne pas montrer si on l’y a aidé ou pas. Cette polémique laisse la place à une autre, plus délicate: faut-il analyser cette visite comme un soutien au candidat du FLN? Le sujet a fait débat dans la presse algérienne, tandis que la présidence s’en est sortie en annonçant que les calendriers électoral et présidentiel sont séparés. La dépêche publiée par l’agence officielle APS rajoute à la confusion en déformant les propos de Jonh Kerry. L’agence a publié un texte expliquant que Kerry « se réjouissait », de la « transparence » du futur scrutin présidentiel. En réalité, le diplomate a déclaré: « nous comptons sur des élections qui transparentes et conformes aux normes internationales ». L’APS se défend d’avoir travesti ou manipulé ces déclarations, et affirme s’être reposé sur la traduction des interprètes américains. Si on exclut les polémiques, la visite de John Kerry avait pour principal thème la lutte contre le terrorisme. h24info

John Kerry, exaspéré, s’en prend à Isräel. Le secrétaire d’État américain John Kerry a estimé mardi que l’annonce la semaine dernière par Israël de quelque 700 nouveaux logements à Jérusalem-Est et le refus de libérer un dernier contingent de prisonniers palestiniens avaient entravé le   processus de paix. M. Kerry a critiqué Israéliens et Palestiniens pour leurs récentes décisions « qui ne contribuent pas » à la poursuite du dialogue, mais il s’en est pris précisément à Israël. « Malheureusement, les prisonniers (palestiniens) n’ont pas été libérés le samedi (29 mars) » alors qu’ils auraient dû l’être, a déploré M. Kerry devant la commission des Affaires étrangères du Sénat. « Puis, un jour, deux jours, trois jours sont passés et dans l’après-midi, quand ils (les Israéliens) pouvaient peut-être le faire, 700 logements de colonisation étaient annoncés à Jérusalem et voilà où nous en sommes », a-t-il regretté. M. Kerry est rentré vendredi soir d’une tournée en Europe et au Proche-Orient visiblement exaspéré et découragé face à un processus de paix entre Israéliens et Palestiniens au bord de l’effondrement. La médiation américaine multiplie toutefois les rencontres sur le terrain pour tenter de sauver le dialogue que M. Kerry a remis sur les rails fin juillet 2013 pour une durée théorique de neuf mois. 7sur7

Presse : De plus en plus de tunisiennes auraient recours à l’hyménoplastie. Elles seraient plus nombreuses au point de faire phénomène social, les femmes tunisiennes qui auraient recours à des chirurgies de réparation de l’hymen, avant le mariage. Ainsi a écrit depuis Tunis, Kaouther Larbi,   pour l’agence de presse française, AFP, citant des témoignages de femmes et de médecins tunisiens, qui ont recours et pratiquent, cette classe d’opérations chirurgicales. Dans un article intitulé ‘Social pressures force Tunisia women to fake virginity’ (traduction libre : Les pressions sociales poussent les femmes tunisiennes à avoir recours aux fausses virginités), l’auteure indique que de plus en plus de femmes en Tunisie, craignant le rejet et le déshonneur social, les nuits de leurs noces, à cause de leurs vises sexuelles actives avant mariage, investissent dans des opérations chirurgicales pour se refaire des virginités. Des médecins interrogés par la rédactrice de l’article, ont affirmées que leurs clientes, se comptent en centaines par an. Elles arrivent dans leurs cabinets, enturbannées et les visages masquées pour ne pas être reconnues. Elles paient entre 400 et 700 euros, pour des réparations de l’hymen variant de genres et de qualités selon les délais d’avant-mariages. La saison haute pour ces médecins pratiquant ces chirurgies réparatrices de l’Hymen, seraient l’avant-Avril, juste avant la saison des mariages d’été. Le Mag

Présidentielle syrienne : L’élection aura lieu cet été. Le ministre syrien de l’Information, Omrane al-Zohbi, a assuré ce mardi, à l’agence officielle Sana, que l’élection présidentielle syrienne aura lieu entre 60 et 90 jours avant la fin du mandat de Bachar al-Assad, le 17 juillet prochain. Les électeurs syriens seront bien appelés aux urnes cet été, comme l’avait annoncé le président, et ce malgré la guerre qui ensanglante le pays depuis plus de trois ans, faisant plus de 150.000 morts. Omrane al-Zohbi a précisé que le dépôt des candidatures à l’élection présidentielle commencera à partir du 20 avril. Le parlement syrien a ainsi approuvé le 14 mars dernier des clauses qui empêchent de facto les figures de l’opposition en exil de se présenter, stipulant que le futur président doit avoir vécu en Syrie de manière continue au cours des 10 dernières années. Bachar al-Assad n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature. Il a cependant affirmé, à un délégation russe en visite à Damas ce lundi, qu’il ne “[quitterait] pas le pouvoir comme le chef d’État ukrainien déchu, Viktor Ianoukovith”. Une forte possibilité que Assad se présente confirmé par Omrane al-Zohbi, ce mardi dans son allocution à l’agence Sana. Jusqu’à présent Bachar el-Assad, et son père précédemment, avait été élu par référendum, mais la nouvelle Constitution approuvée en 2012 donne pour la première fois la possibilité à plusieurs candidats de se présenter. En réalité, les conditions requises limitent fortement le nombre de candidats.    Aufaitmaroc

Irlande-Royaume–Uni. La visite officielle qui ravive les douleurs du passé. The Irish Times affiche en une ce 8 avril une photo du président de la république d’Irlande, Michael D. Higgins, sur le point de partir au Royaume-Uni pour une visite d’Etat de quatre jours. C’est la première fois qu’un chef d’Etat de la république d’Irlande rend une visite officielle au Royaume-Uni, ce qui devrait « enfin normaliser les relations entre les deux pays », note The Irish Independent dans son éditorial. « Enfin nous sortons du brouillard d’un passé troublé pour entrer dans, ce que beaucoup de personnes croient et espèrent, une nouvelle époque de tolérance et de compréhension […] sans nier que les cicatrices sont profondes, de la Grande Famine [1845-1848, considérée comme le point de départ du républicanisme irlandais] aux bombes de l’armée républicaine irlandaise (IRA) », rappelle le journal. « Le président a dit qu’il fallait faire face aux douleurs du passé », titre The Irish Times,se référant à l’histoire sanglante qui lie les deux pays dans le cadre du conflit de l’Irlande du Nord et qui a duré trois décennies. Le journal note qu’en préambule au dîner d’Etat, le président devrait mentionner la douleur des Britanniques lors des Troubles [terme désignant le conflit qui a secoué l’Irlande du Nord de 1968 à 1998]. Des propos qui peuvent être compris comme une façon de rendre la pareille « à la décision de la reine Elisabeth de s’incliner il y a trois ans dans le Garden of Remembrance », à Dublin, lieu de mémoire des Irlandais qui ont perdu leur vie pour l’indépendance de leur pays. Côté britannique, The Guardian remarque que c’est « surprenant » de réaliser que Londres « a déjà déroulé le tapis rouge à des tyrans comme le chah d’Iran, Nicolae Ceausescu de Roumanie et Robert Mugabe du Zimbabwe, tandis que le chef de la République d’Irlande, notre voisin le plus proche avec lequel la Grande-Bretagne est en paix depuis 1922 […] a dû attendre jusqu’à aujourd’hui. Certes, on réserve un accueil chaleureux à M. Higgins, mais cette invitation arrive très tardivement », déplore le quotidien.    Courrier International

Coupe du Monde 2014: naissance d’une nouvelle favela à Rio de Janeiro, à deux mois du Mondial. Au rythme du marteau, quelque cinq mille Brésiliens, ne pouvant payer les loyers devenus exorbitants à Rio, s’échinent toute la journée à bâtir leurs masures de bois sur un terrain abandonné, à quelques kilomètres du stade Maracana. Cris de vendeurs ambulants, bruit des roues de brouette, charrettes, motos et voitures ne parviennent pas à couvrir pas le martèlement incessant sur le bois. La plupart des planches qui formeront les murs, certaines peintes en rose, portent déjà le nom des futurs habitants. Les rues droites tracées récemment pour permettre la circulation semblent mettre un peu d’ordre dans ce chaos. Certains des nouveaux occupants vivaient dans la rue mais la plupart d’entre eux payaient dans d’autres favelas de la région un loyer jugé « abusif » dans une conjoncture de hausse des prix généralisée en vue du Mondial de football (12 juin -13 juillet). Raffael est arrivé la semaine dernière avec sa femme et son bébé d’un an avec une idée en tête: y rester. « L’idée est de vivre ici, parce que je n’arrive pas à faire face à autant de dépenses », affirme le jeune homme qui ne souhaite pas donner son nom de famille. Beaucoup d’autres reconnaissent se trouver là pour faire pression sur le gouvernement afin d’obtenir une aide au logement. A l’entrée du terrain, on peut lire sur une pancarte « Nous voulons des logements! ». João Mauricio, 38 ans, un des nouveaux habitants de cette favela, calcule qu’il aura dépensé 800 reais (263 euros) pour construire sa maison. On vend des planches à l’entrée du terrain « plus chères que dans le commerce », dénoncent plusieurs « bâtisseurs ».    Huffington Post

Nouvelles Technologies

Avec sa télécommande, Amazon veut simplifier les courses en ligne. Amazon poursuit inlassablement sa stratégie de diversification. Après le lancement de sa télé connectée(Amazon Fire TV) la semaine dernière, l’entreprise américaine lance Amazon Dash, une télécommande intelligente   qui permet de faire ses courses en ligne depuis son domicile via son site marchant Amazon.com et son supermarché en ligne AmazonFresh, l’équivalent d’Auchan Direct ou de Houra.fr en France. «Chaque membre de la famille peut utiliser AmazonDash pour compléter facilement sa liste d’achats,explique le géant du commerce en ligne sur son site Internet. Vos enfants viennent de terminer le dernier paquet de céréales? Refaites le stock en quelques clics», promet le site qui se diversifie dans l’alimentaire depuis l’année dernière. Ce petit boîtier connecté en Wi-Fi grâce a une appli iOS ou Android permet à l’utilisateur de scanner n’importe quel produit dans la maison. Il manque de la lessive? L’utilisateur peut aussi en commander en le signalant oralement à l’appareil équipé d’un micro. Ensuite, la télécommande Dash se charge de retrouver les produits dans le catalogue d’Amazon et constitue la liste de courses que le consommateur pourra valider via son compte en ligne. La commande est livrée le jour même, ou le lendemain. Le Figaro

Vous pourrez bientôt recharger votre smartphone en 30 secondes. Une start-up israélienne a annoncé mardi travailler à la mise au point d’une batterie ultraperformante capable de recharger un smartphone en seulement 30 secondes. Ce prototype de batterie utilise des composants   naturels capables d’augmenter considérablement la puissance des électrodes contenues dans les batteries des téléphones portables, a expliqué Doron Myersdorf, le P-DG de la start-up StoreDot, dont le siège est à Tel-Aviv. « Nous avons modifié la surface des électrodes avec des nanoparticules biologiques, appelées peptides (de la famille des protéines, NDLR), pour modifier les réactions chimiques des électrodes et dégager une énergie supplémentaire », a-t-il indiqué. Ce prototype présenté dans une vidéo mise en ligne s’emboîte sur le téléphone qui se recharge alors en trente secondes montre en main. « Cela permet de contourner l’aspect le plus énervant de nos smartphones, auxquels nous demandons toujours plus, et de changer complètement la manière dont nous nous organisons pour être sûrs d’avoir un téléphone chargé », a expliqué Doron Myersdorf. Cette nouvelle batterie est pour l’instant expérimentée sur des modèles Galaxy du fabricant Samsung, mais devrait à terme être compatible avec toutes les marques de smartphones, a expliqué le fondateur de la start-up qui espère commercialiser cette batterie ultraperformante d’ici 2016. Le Point

Word flow est le clavier tactile le plus rapide du monde. La conférence BUILD 2014 de Microsoft fut riche en événements. Outre l’annonce de la mise à jour tant attendue Windows Phone 8.1, un nouveau clavier tactile fera avec elle son apparition, Word Flow. Non sans rappeler Swype,   ce clavier est aujourd’hui le plus rapide du monde. La productivité a toujours été le fer de lance de Microsoft. Mise en avant dans ses tablettes Surface, elle l’est aussi sur Windows Phone. Pour pouvoir créer du texte facilement et rapidement, il faut un clavier tactile intelligent. C’est le cas de Word Flow. Plutôt que de devoir taper sur chaque touche, on laisse le doigt appuyé et on le déplace sur chaque lettre. Bien évidemment, ce clavier est aussi intelligent. Avec le temps, il apprendra de vous et pourra anticiper votre conversation pour vous proposer les mots adéquats. Tout ceci combiné permet à Word Flow de remporter le titre de clavier tactile le plus rapide du monde, établissant le record de saisie de SMS à 18,44 secondes – le précédant record était à 18,55 secondes -. Alors, certes, pour l’utilisateur lambda, la différence sera presque invisible mais les accros du texto, eux, pourraient bien tomber amoureux du clavier de Windows Phone 8.1. Encore un peu de patience avant de pouvoir en profiter ! Gizmodo

 

 

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires