Flash-news : toute l’actualité de lundi 12 mai 2014

Flash-news : toute l’actualité de lundi 12 mai 2014

417
0
PARTAGER

L’ordonnance de Christine Lagarde qui tombe mal pour Abdelilah Benkirane. Alors que le gouvernement marocain vient d’augmenter de 10% le SMIG, le FMI, par la voix de sa DG, en visite au Maroc, a appelé le royaume de s’engager dans le sens inverse, en rehaussant la compétitivité   de la place Maroc, par notamment, une baisse des couts de production. Le 1er mai dernier, et au lendemain d’une perte électorale duPJD à Sidi Ifni, Abdelilah Benkirane, craignant selon nombreux observateurs, pour la popularité électoraliste de son parti, a pris une décision ‘économique’ pour résoudre un problème ‘politique’. Il a en effet ordonné une augmentation significative du SMIG, laquelle contribuerait avec d’autres facteurs, notamment le renchérissement des couts énergétiques au Maroc, à une dégringolade de la compétitivité du royaume face à ses concurrents régionaux et continentaux. Ainsi, à quelque jours de la prise de cette décision qui a provoqué la colère du patronna, le FMI a choisi d’y réagir en adressant par la voix de sa DG, Christine Lagarde, un ordonnance claire au Maroc: « Des réformes structurelles visant à rehausser la compétitivité, à améliorer le climat des affaires et à créer davantage d’emplois ». « J’ai encouragé les autorités marocaines à plus de réformes budgétaires difficiles et à mettre en œuvre un programme de réformes structurelles visant à rehausser la compétitivité, à améliorer le climat des affaires et à créer davantage d’emplois », a assuré Lagarde, hier à Rabat. « Le Maroc dispose d’un potentiel considérable, mais il doit surmonter un certain nombre d’obstacles pour accélérer sa croissance », a plaidé la responsable, soulignant la nécessité de s’employer à dégager un consensus sur les réformes les plus importantes, telles que celles des subventions et des retraites. Le Mag

MRE : “Stop à la mascarade”. Neuf associations de Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont signé conjointement un communiqué sous forme de coup de gueule contre leur ministère de tutelle, qui organise un “Forum des associations des Marocains du monde”, samedi 10 mai.   Elles dénoncent les grosses dépenses du ministère et appellent à sa dissolution pure et simple. “Ministère des Marocains résidant à l’étranger : Stop à la mascarade”, tel est l’intitulé du communiqué conjoint d’associations de MRE de France et d’Italie, parvenu jeudi à la rédaction. En sous-titre du communiqué, on peut lire : “Que les 400 millions de dirhams de budget annuel du ministère profitent aux nécessiteux”. L’Association Racines Club-Paris, le Conseil Régional des Marocains de France -Région PACA, le Rassemblement des Musulmans Région de France-Centre, l’Association Amitié et Echange Franco-Marocaine d’Aix en Provence, le Conseil des Marocains de France -Vaucluse, l’Association Ouled Noumer 92 -Paris, le Raggruppamento Democratico Delle Associazioni Marocchini in Italia ( RDAMI ), le Regroupement démocratique des associations marocaines d’Italie et la Voix des Marocains de France sont les principales organisations signataires du communiqué. Ces associations s’en prennent au ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger, Anis Birou, notamment pour l’organisation le 10 mai au Maroc d’un “Forum des associations des Marocains du monde”. Ce forum qui se tiendra à Skhirat va y rassembler plus de 150 associations de MRE. Aufaitmaroc

Syrie: Les ‘jihadistes’ marocains rentreraient en nombre au Maroc selon ‘Abou Hamza Al Maghribi’. Abou Hamza Al Maghribi est un chef ‘jihadiste’marocain en Syrie. Son vrai nom serait Mohamed Al Alami, selon un chercheur au Brasenose College de l’université d’Oxford en Angleterre, spécialisé en observation des réseaux Jihadistes en Syrie. Abou Hamza Al Maghribi, est l’un des rares à avoir pris avec lui, sa femme et ses enfants encore en âge d’adolescence, au front de combat, contre le régime de Bachar Al Assad. Il a été avec d’autres jihadistes marocains, des chefs de guerre du groupe combattant marocain en Syrie, appelé Cham Al Islam. Abou Hamza Al Maghribi a donné une mini-interview à la chaîne française, France 24, dans laquelle, il a assuré qu’il ne quittera jamais la Syrie avec sa famille, hormis la guerre intestine éclatée entre factions ‘jihadistes’ notamment entre l’EIIL à laquelle il appartient avec Cham Al Islam et le front Al Nosra. Par contre, Abou Hamza Al Maghribi a assuré que nombreux sont les ‘jihadistes’ marocains qui ont opté pour des retours vers le Maroc, fuyant les combats entre-islamistes en Syrie. A noter que selon une étude française, les combattants marocains en Syrie, serait nombreux de1500 individus. Par ailleurs, Riad Kahwaji, expert en questions militaires et stratégiques et chef exécutif du ‘Institute for Near East and Gulf Military Analysis’ (INEGMA), basé à Dubaï, avait indiqué tenir d’une source informée, rencontrée à Marrakech, qu’une brigade maghrébine, nombreuse de 8000 combattants se bat en Syrie.    Le Mag

Les conflits marginaux plombent le décollage du Maghreb arabe. Sortir l’Union du Maghreb arabe de sa léthargie est un défi de taille. Depuis sa création en 1989, cette organisation régionale peine à décoller. Les réunions entre les responsables gouvernementaux des cinq pays de la région se succèdent sans pour autant aboutir à l’intégration économique escomptée. Pourtant, la volonté de relancer l’UMA est affichée au plus haut sommet. Aujourd’hui, il est temps de passer aux actions concrètes pour réaliser les aspirations des peuples de la région. C’est en tout cas l’appel lancé par les chefs de diplomatie des pays de l’union, réunis vendredi à Rabat, à l’occasion de la 32e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères du Maghreb. Les recommandations émises par les différentes instances de l’Union ne doivent plus rester lettres mortes, d’après Mohamed Ahmed Abdelaziz, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la Libye, qui assure la présidence tournante de l’UMA. Les autres responsables gouvernementaux maghrébins abondent dans la même veine. L’heure est, aujourd’hui plus que jamais, à la mobilisation. Le message du ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, est on ne peut plus clair : «il est temps de transcender les différends et les conflits marginaux et d’accorder la priorité à l’intérêt général des peuples maghrébins qui aspirent à un avenir meilleur». Le responsable gouvernemental fait, ainsi, allusion à l’Algérie sans la citer nommément.    Le Matin

«Polisario cumule les défaites diplomatiques». Au moment où les défaites diplomatiques s’accumulent pour les séparatistes du «polisario», le Maroc rallie de nouveaux soutiens à la question de son intégrité territoriale, a écrit le journaliste paraguayen Luis Agüero Wagner, se faisant l’écho de la position de son pays favorable à une solution à la question du Sahara sous l’égide des Nations unies et «dans le respect de l’intégrité territoriale» du Royaume. Cette position a été réaffirmée par Julio César Velasquez Tilleria, président du Congrès national paraguayen (Sénat), lors de sa récente visite au Maroc au cours de laquelle il a eu des entretiens avec plusieurs responsables marocains, a noté le journaliste dans une tribune publiée cette semaine par le quotidien électronique paraguayen indépendant «Diario XXI». L’auteur de la tribune a rapporté à ce sujet les propos tenus par Velasquez Tilleria dans lesquels il a indiqué : «Nous confirmons notre engagement à œuvrer pour la consolidation de nos relations avec le Maroc et réitérons notre position concernant la question du Sahara appuyant une solution sous l’égide des Nations unies et dans le respect de l’intégrité territoriale du Maroc afin de parvenir le plus tôt possible à une solution à ce dossier». Après avoir rappelé le rôle de l’Algérie dans la création du «polisario», Agüero Wagner a ajouté que le Paraguay, qui a été victime de la spoliation d’une immense partie de son territoire en 1870 et 1938, a décidé de «se solidariser avec le Maroc face aux tentatives d’Alger de l’amputer d’une partie de son territoire légitimement récupérée».    Le Matin

Economie

Classement Forbes: 3 banques marocaines dans le Global 2000. Le dynamisme de certaines entreprises marocaines n’en finit pas d’étonner. Trois d’entre elles figurent même en bonne place dans le Forbes Global des plus grandes compagnies dans le monde. Attijariwafa bank, le groupe   Banques populaires et BMCE Bank y sont en effet bel et bien placées. Avec une valeur sur le marché équivalant à 7,9 milliards de dollars, la filiale banque et assurance de la holding royale SNI occupe les premiers rangs des entreprises marocaines dans ce classement, dans lequel elle est placée au 1064e rang. Attijariwafa bank est suivie par la banque publique Groupe Banque Populaire, classée 1840e avec une valeur sur le marché de 4,1 milliards de dollars et enfin par BMCE Bank, qui occupe la 1998e position. Au top du classement, on retrouve des compagnies chinoises: ICBC, China Construction Bank et Agricultural Bank Of China. Elles sont suivies respectivement par 5 entreprises américaines: JPMorgan Chase, Berkshire Hathaway, Exxon Mobil, General Electric et Wells Fargo. Et ce sont encore deux entreprises chinoises qui viennent fermer le top 10. Il s’agit de Bank Of China et PetroChina. Précisons également que la première compagnie arabe dans ce classement est la saoudienne Sabic (Saudi Basic Industries) qui, valorisée à 94,4 milliards de dollars, arrive 98e. Dans le top 100, on retrouve également six entreprises françaises à savoir BNP Paribas (24), Total (25), Axa Groupe (33), EDF (50), Sanofi (87) et Crédit agricole (89). h24info

Tourisme: « les Marocains dépensent souvent plus que les Européens ». Les touristes nationaux représentent 28 pc des nuitées, soit 3 points de plus qu’en 2011, a relevé M. Haddad dans un entretien à paraître dimanche dans l’hebdomadaire international « Jeune Afrique », notant que   « c’est une clientèle qui dépense souvent plus que les Européens ». « Grâce aux nouvelles autoroutes, les urbains de la zone Casa-Rabat sont nombreux à se rendre à Marrakech ou dans le Nord », a-t-il fait savoir, ajoutant que plusieurs mesures ont été adoptées pour encourager davantage les touristes nationaux. Il a, à cet égard, cité l’adoption d’un nouveau calendrier de vacances scolaires qui permettra d’étaler la saison et la création des chèques vacances, outre le produit « Biladi » qui « propose des vacances à des prix accessibles dans les stations balnéaires ». Le ministre a, d’autre part, rappelé que Marrakech et Agadir représentent les deux tiers des nuitées, estimant que « les capacités hôtelières de ces deux villes phares sont encore appelées à croître ». Concernant le tourisme balnéaire, M. Haddad a indiqué que le plan Azur a été repensé, ajoutant que « nous terminons le tour de table pour finaliser la station de Lixus à Tanger ». Le Maroc mise aussi sur le développement du tourisme d’affaires à Casablanca et Tanger où de grands projets sont en gestation pour augmenter les capacités, a-t-il poursuivi. Le ministre a par ailleurs reconnu la nécessité de faire un effort pour mettre en avant les possibilités dans le domaine culturel qu’offrent la région Fès-Meknès et le Moyen-Atlas. Menara

Maroc Telecom : Vivendi va céder ses parts à Etissalat le 14 mai. Le groupe de médias vivendi a annoncé, jeudi 8 mai, que la cession à Etisalat de 53% de ses parts dans l’opérateur Maroc Telecom serait effective le 14 mai. « L’ensemble des conditions suspensives », liées à l’opération,   a été levée, a indiqué le groupe français. La transaction, annoncée à 4,2 milliards d’euros, fait suite à un accord définitif au groupe émirati le 5 novembre 2013. La vente des parts de Vivendi au sein du groupe marocain de télécom, coté à la bourse de Casablanca, entre dans le cadre d’une stratégie de désengagement de ce secteur d’activité. « Cette cession s’inscrit dans la stratégie du groupe, initiée au printemps 2012, visant à recentrer et à développer ses activités dans les médias et les contenus », rappelle Vivendi, qui a déjà cédé sa participation dans l’éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard et s’apprête à faire de même avec l’opérateur téléphonique français SFR. Outre Emirates Telecommunications Corporation, dont la marque commerciale est Etisalat, la société d’investissement du gouvernement d’Abu Dhabi, Mudabala, serait partie prenante dans cette acquisition, à hauteur de 25%. Quant aux 28% restant, Etisalat se financerait auprès des banques, soit un montant de 3,15 milliards d’euros. Le fonds Mudabala est par ailleurs déjà partenaire d’Etisalat en Afrique. Afrik.com

Les professionnels du tourisme italien à la conquête du Maroc. La Fédération italienne des associations des entreprises du voyage et du tourisme (FIAVET) organise au Mazagan Beach Resort du 14 au 18 mai, la 8e édition de son congrès annuel sous le thème «Tourisme : la voie du développement économique en Méditerranée». Les travaux de la rencontre sont prévus avec la participation de quelque 320 professionnels italiens.   Le but des organisateurs est de réunir l’ensemble des métiers du tourisme pendant 4 jours. Parmi les participants, on compte 180 directeurs d’agences de voyages, 15 grands tours opérateurs, les responsables de 4 réseaux ainsi que les présidents régionaux de la FIAVET représentant plus de 2.000 agents de voyages italiens. Ainsi, cette fédération italienne opte pour la troisième fois de son histoire pour la destination Maroc via la tenue de cette édition 2014 à Mazagan, après avoir organisé l’édition 1988 à Casablanca et celle de 2002 à Marrakech. Selon le programme du congrès, une réunion est prévue entre les responsables italiens et marocains pour débattre des «Voies et actions impératives pour le renforcement de la coopération entre l’Italie et le Maroc». Dans ce sillage, un workshop Maroc est à l’ordre du jour pour la promotion du Produit Maroc. Cet événement, organisé en collaboration de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) et avec Royal Air Maroc (RAM), offre l’occasion aux membres de la FIAVET de découvrir les potentialités touristiques, culturelles et artistiques du royaume et de définir des stratégies et des opportunités de développement entre les deux pays. Les Eco

L’activité africaine représente 26 pc du produit net bancaire consolidé d’Attijariwafa bank (PDG). L’activité africaine représente 26 pc du produit net bancaire consolidé d’Attijariwafa bank, a affirmé le PDG du groupe Mohamed El Kettani. “L’activité africaine représente désormais 26 pc de notre produit net bancaire consolidé et contribue à hauteur de 23 pc à nos bénéfices”, a précisé M. El Kettani dans un entretien publié dimanche par l’hebdomadaire international “Jeune Afrique”. Après avoir rappelé que la banque a démarré son expansion africaine par les pays francophones pour des raisons de proximité culturelle, M. El Kettani a indiqué qu’Attijariwafa bank vise de nouveaux espaces notamment anglophones et lusophones. Il a en outre fait savoir que son groupe, qui a développé le modèle de banque universelle en Tunisie, s’apprête à faire de même dans les autres pays du continent.    Maghrebemergent

Social

La cour d’appel d’Utrecht réhabilite les veuves marocaines dans leurs droits. La Cour d’appel d’Utrecht (Pays-Bas) a confirmé vendredi le jugement rendu en première instance qui ordonne l’annulation de la décision du gouvernement néerlandais de réduire de 40% les allocations   destinées aux veuves des ressortissants marocains, ayant choisi de résider au Maroc, rapporte la MAP. La Cour a conclu que la décision du gouvernement des Pays-Bas de soustraire 40% du montant des allocations de 900 veuves marocaines est en contradiction avec l’accord bilatéral en matière de sécurité sociale liant le Maroc aux Pays-Bas, apprend-on auprès du Centre euro-méditerranéen de migration et de développement (Amsterdam) et de la Fondation de soutien aux émigrés (Berkane). Le gouvernement néerlandais est appelé ainsi à rétablir les victimes de cette décision dans leurs droits en remboursant la totalité des montants réduits de leurs allocations avec effet rétroactif à compter du 1er janvier 2013, date d’entrée en vigueur de la décision. En août dernier, le Tribunal de première instance d’Amsterdam avait annulé la décision qui visait des veuves marocaines et turques ayant choisi de résider dans leurs pays d’origine, en la jugeant «contraire aux accords bilatéraux sur la sécurité sociale et aux conventions internationales et européennes». Le Tribunal, qui a estimé que la mesure était en contradiction avec le droit européen et les traités internationaux, a rejeté le principe de différenciation au niveau des prestations défendues par la Banque d’assurance sociale hollandaise (SVB), pour justifier cette mesure décriée également par les ONG de la communauté marocaine aux Pays-Bas comme étant «discriminatoire». Le Matin

Scandale : Royal Air Maroc discrimine les handicapés. Ce n’est pas la première fois que la Royal Air Maroc est au cœur d’un scandale. Sur le seul sujet des services aux handicapés, on peut en dénombrer un grand nombre comme, par exemple, lorsqu’en 2009 un handicapé c’était vu interdire   l’accès à bord du fait de son handicap ou encore, en 2013 lorsqu’Amina Slaoui, la présidente de l’amicale marocaine des handicapés (AMH) avait dénoncé la mauvaise qualité des services et prestations offerts aux personnes handicapés. Aujourd´hui, elle relance la polémique depuis sa page Facebook. Elle explique qu’elle évite en général de voyager avec la RAM mais qu’elle s’est vue contrainte de l’utiliser pour un déplacement en France la semaine dernière. Ce qu’elle a vu et vécu l’a profondément choquée, et de nombreux passagers se sont joints à son témoignage, affirmant avoir voyagé dans les mêmes conditions. Photos à l’appui, Amina Slaoui s’indigne. Aucun des fauteuils fournis par la compagnie n’est en bon état : dossiers déchirés, repose-pieds inexistants, roues cassées et mauvais entretien sont la norme chez Royal Air Maroc. De quoi décourager les personnes à mobilité réduite de voyager avec cette compagnie et indigner l’opinion publique. Amina Slaoui n’est pas la seule à avoir voyagé dans ces conditions comme en témoignent les commentaires qu’elle a reçu sur Facebook. Beaucoup affirment avoir eu la même expérience. Les autres s’indignent, parlant notamment de « honte ». Selon le site yabiladi, la présidente de l’AMH ne compte pas en rester là. Elle a l’intention de porter plainte contre la compagnie pour discrimination. Afriquinfos

Les meilleurs pays où il fait bon d’être mère: Le Maroc très mal classé. Quels sont les meilleurs pays pour être maman en 2014 ? C’est à cette question qu’a tenté de répondre l’Organisation caritative américaine «Save The Children» dans son rapport sur la situation des mères dans le monde.   Le Maroc est loin d’être un modèle comme le confirme le classement établi par l’organisation. En effet, sur 178 pays, le Maroc arrive à la 121ème place au même titre que le Rwanda. Comparé à ses voisins maghrébins, le Royaume est largement devancé par la Tunisie (59e) et l’Algérie (71e). Au niveau de la région MENA, le Maroc ne fait pas bonne figure. Il arrive très loin derrière plusieurs pays tels que l’Arabie Saoudite (38ème au rang mondial), le Bahreïn (50e) ou encore le Qatar (51e) et les Emirats Arabes Unis (52 e). Notons que ce classement compare les conditions dans lesquelles se trouvent les mères de famille dans 178 pays de la planète en examinant 5 critères précis : la santé maternelle, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, le nombre d’années qu’un enfant passe en moyenne à l’école, le revenu national brut par habitant et la participation des femmes dans la vie politique. L’examen de ces divers critères montre que le Royaume a du pain sur la planche pour parvenir à une situation comparable à ses voisins maghrébins. Au Maroc, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 33,1 pour 1.000 naissances vivantes alors qu’il est de 16,1 en Tunisie et de 20 en Algérie. Pour ce qui est du taux de participation des femmes dans la vie politique, il n’est que de 11% au Maroc contre 28,1% en Tunisie et 25,7% en Algérie. Sans grande surprise, les paradis des poussettes sont la Finlande, la Norvège, la Suède, l’Island, les Pays-Bas, le Danemark, l’Espagne, et l’Allemagne. L’Australie et la Belgique occupent le 9e rang exa equo, la France et la Grèce le 20e rang ex aequo. Quant aux Etats-Unis, ils sont classés à la 31e place. Aujourdhui.ma

Mort ‘héroïque’ d’un ouvrier lors d’un incendie à la raffinerie pétrolière SAMIR. Une personne a trouvé la mort et deux autres ont été blessées dans un incendie, vendredi à la SAMIR, causé par une fuite de gaz, a indiqué une source auprès des autorités locales de la préfecture de Mohammedia, citée par la MAP. Lors d’une opération de remplissage de propane liquéfié effectuée à l’intérieur de la Samir par deux camions citerne, une fuite de gaz s’est produite suivie d’un incendie qui a causé des brûlures plus ou moins graves à un chauffeur et à un opérateur de la Samir, intervenus pour circonscrire le feu, précise la même source, soulignant que le chauffeur d’un camion en stationnement, qui tentait de porter secours à son collègue, a subi des brûlures très graves ayant entraîné son décès. La dépouille de la personne décédée a été transportée à la morgue de l’hôpital Moulay Abdellah de Mohammedia, alors que les deux blessés ont été évacués sur une clinique à Casablanca, ajoute-t-on.    Le Mag

Appel à accélérer la révision des lois régissant l’urbanisme dans le monde rural. Les participants à une rencontre organisée, samedi à Khémisset, autour de l’aménagement urbanistique dans le monde rural ont plaidé pour l’accélération de la révision des lois régissant l’urbanisme dans le monde rural et pour la mobilisation des moyens matériels et humains. Les participants, dont des responsables, des professionnels et des experts en matière d’urbanisme, ont été unanimes sur la nécessité de trouver une solution à même de dépasser les contraintes auxquelles fait face l’urbanisme dans le monde rural, et ce en coordination et en harmonie avec les différentes politiques et les programmes sectoriels dans le cadre d’une vision globale pour un développement rural intégré qui se base sur les objectifs de la Charte Nationale de l’Aménagement du Territoire. Ils ont mis l’accent sur la nécessité de donner une importance particulière au développement des centres et des groupements ruraux compte tenu de leur rôle dans l’aménagement du milieu rural, à la valorisation de l’approche en matière d’aide architecturale et technique dans le monde rural ainsi qu’à la création d’un projet visant la préservation de l’identité et de la mémoire et à fournir des espaces de vie digne dans le cadre du développement économique et social durable.    Maghrebemergent

Nouvelle ville de Tamansourt: un plan de relance de 1,3 MMDH. Le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville et le Holding Al Omrane ont organisé, vendredi à Tamansourt, une rencontre consacrée à la signature d’une convention de partenariat pour le financement d’un programme quinquennal (2014-2018) dédié à la relance et la dynamisation de la ville nouvelle de Tamansourt (17 km de Marrakech). Cette convention s’insère dans le cadre d’un programme de redynamisation des villes nouvelles, conformément à la nouvelle vision de la politique de la ville ayant pour but le développement de villes inclusives, productives, solidaires et durables. Le programme objet de la convention permettra, moyennant un budget de 1,3 milliard de dirhams, la réalisation de grands projets structurants devant accompagner la dynamique de développement de la ville nouvelle de Tamansourt, dont trois maisons de jeunes, un foyer pour femmes, trois centres de santé, dix terrains de sports, trois mosquées et un « M’salla ». Le programme prévoit aussi la réalisation de salles polyvalentes dans le cadre des projets de logement social, l’aménagement paysager et mobilier urbain, ainsi que le soutien aux activités du tissu associatif. Intervenant au cours de cette rencontre, le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a souligné que ce programme, qui prévoit aussi la création d’un complexe universitaire et d’activités génératrices de revenus, est en mesure de redynamiser la nouvelle ville de Tamansourt et l’ériger en pôle urbain intégré comme la plupart des villes du Royaume.    Menara

Art & Culture

Un travesti à barbe autrichien remporte l’Eurovision 2014. L’Autriche a remporté dimanche à Copenhague le concours de l’Eurovision grâce au travesti à barbe Conchita Wurst, malgré l’hostilité qu’il avait initialement suscité dans certains pays de l’Europe de l’Est. Tom Neuwirth, chanteur   de 25 ans, a conquis le public des 37 pays votants non seulement par son apparence extravagante mais aussi par son talent. En demi-finale comme en finale, sa maîtrise vocale a impressionné lors de son interprétation de Rise Like A Phoenix, une air puissant accompagné de violons. Jusqu’à presque faire oublier cette barbe noire factice. Sa victoire a été nette, avec 290 points contre 238 points aux Pays-Bas, deuxièmes avec un titre de country. Conchita Wurst, qui s’est montrée de plus en plus émue à mesure que les points étaient distribués et qu’elle prenait de l’avance, est montée sur la scène en larmes pour recevoir son prix. «Nous sommes l’unité, et rien ne peut nous arrêter!» a-t-elle lancé au public. Interrogée en conférence de presse pour savoir si elle avait un message pour le président russe Vladimir Poutine et sa loi anti-«propagande homosexuelle», elle a rétorqué: «Je ne sais pas s’il regarde, mais si c’est le cas, j’ai été claire, rien ne peut nous arrêter». Elle a ajouté qu’elle avait des fans dans des pays réputés conservateurs socialement. «Ça ne dépend pas du pays, il y a des gens (…) aussi en Europe de l’Est qui ont les mêmes convictions que moi». h24info

Festival Marrakech du rire : Jamel Debbouze, Baptisite Lecaplain, Miz et Eko à l’affiche. Quinze spectacles, soixante artistes et plus de 70.000 festivaliers sont attendus lors de la 4ème édition du Festival «Marrakech du rire», prévue du 10 au 15 juin 2014. L’événement, dirigé par Karim Debbouze,   frère de Jamel Debbouze, promet encore plus de nouveautés. «Cette année, on est passé de 7 à 15 spectacles. Ainsi on a doublé le gala de clôture», a précisé Karim Debbouze, directeur du festival, lors de la conférence de presse, tenue mercredi à Casablanca, en présence de Salim Cheikh, directeur général de la deuxième chaîne 2M, ainsi que les jeunes humoristes Miz, Eko, Youssef Ksiyer ou Hamza Filali. Ce festival 100% dédié à l’humour réunira un panel d’artistes nationaux et internationaux qui se produiront dans différentes scènes de la ville ocre. En effet, le spectacle d’ouverture sera donné par Eko. Ce comédien aux multiples talents se produira sur la scène du Palais Badii. Après avoir assuré les premières parties de Gad Elmaleh avec son premier spectacle, Miz est invité au festival pour présenter son spectacle «Miz en scène» sur la scène de Dar Attakafa. À découvrir, également, le spectacle de l’humoriste Malik Bentalha sur la scène du théâtre Royal. Dans ce même lieu, se produira Jeff Panacloc. Sur la scène de l’Institut français se produira Baptisite Lecaplain qui, à travers son spectacle, nous transporte dans son monde absurde où plus rien ne l’arrête. À ne pas oublier le gala qui aura lieu au Palais Badii. Il réunira Jamel Debbouze, Kad Merad, Patrick Timsit, Franck Dubosc, Malik Bentalha et d’autres. Aujourdhui.ma

Le savoir-faire ancestral exposé à Drancy. Au programme de cette manifestation de deux jours, initiée par l’Association «La Magie des couleurs», figurent notamment des animations artistiques, des spectacles de musique, des défilés de costumes traditionnels marocains, des expositions   et la projection de films sur le Maroc. Le Festival propose ainsi de faire découvrir l’histoire, les arts et le folklore des différentes régions du Maroc afin de donner toute sa signification à la diversité culturelle et linguistique du Royaume, riche par ses affluents arabe, amazigh, hassani, andalou et juif, telle qu’institutionnalisée par la Constitution de 2011, relèvent les organisateurs. Le public aura également l’occasion de visiter des pavillons berbère, sahraoui et juif où seront exposés des produits de l’artisanat marocain réputé dans le monde entier pour son authenticité et le savoir-faire ancestral de ses créateurs. Deux conférences offriront l’occasion aux visiteurs d’échanger avec de grands spécialistes autour de questions ayant trait aux champs historique, culturel, politique, économiques et social du Royaume en général et à la situation des Marocains établis en France. De longs et courts métrages sur le Maroc seront, en outre, projetés pour faire découvrir au public français les subtilités et les nuances d’une identité culturelle marocaine millénaire. Le Matin

Cinéma : «La Fourgonnette bleue» de Omer Leventoglu. Un film, avec des images si dures qu’on a de la peine à se les imaginer. Omer Leventoglu en a fait le reflet d’une réalité atroce qu’a vécue la Turquie dans les années 80 du siècle dernier où les détenus politiques à cette époque subissaient les pires atrocités. Le réalisateur y montre la barbarie des prisons turques contre tous ceux qui   osaient se dresser contre le régime. Puis, les souffrances qu’endurent les prisonniers, que la répression ne fera pas renoncer à réclamer leurs droits légitimes. Leur slogan se résumait à : «la dignité humaine gagnera les tortures». Ce film tiré de faits réels ne fait que relater des vérités qui existent encore en Turquie, selon le réalisateur. «C’est une lutte que nous menons par tous les moyens pour gagner notre liberté d’expression et imposer le respect des droits de l’Homme. J’espère que ce qui s’est passé chez vous en matière de droits de l’Homme et de liberté de s’exprimer sera concrétisé chez nous et que nos efforts seront récompensés». Des faits vraiment troublants qui racontent le cas de prisonniers torturés qui furent transportés dans une fourgonnette, accompagnés par une femme docteur, afin de légitimer ce transfert, vu l’état déplorable de leur condition physique. Un long trajet de douleur et d’asphyxie dans un espace très réduit que le réalisateur a su meubler par un dialogue et des séquences très fortes qui n’ont, à aucun moment, ralenti le rythme de l’action du film. Le Matin

« Caftan 2014″, hommage à la créativité des stylistes marocains. La 18ème édition de l’événement de la haute couture marocaine « Caftan 2014″, prévue samedi à Marrakech, rend hommage au génie et à la créativité des stylistes marocains, selon les organisateurs. Cette édition est placée sous le signe « Splendeurs des empires », une thématique « très riche qui nous emmène dans un beau voyage à travers le temps et l’histoire des civilisations », a souligné Zineb Ibnouzahir Lahlou, directrice de publication du magazine +Femmes du Maroc+, organisateur de cet événement, lors d’une conférence de presse vendredi à Marrakech. Cette thématique fête le Maroc pluriel fruit du métissage de plusieurs cultures et civilisations, a-t-elle relevé faisant savoir que les organisateurs de cet événement, devenu désormais une vitrine du savoir-faire marocain en haute couture, tiennent chaque année à faire découvrir au public des talents dont les collections sont influencées par des origines diverses. Mme Lahlou s’est dite fière de l’ampleur que prend cet événement au fil des éditions aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale, relevant que le caftan marocain intéresse de plus en plus à travers le monde entier.    Menara

Sport

Premier League: Manchester City champion. Il n’y avait pas beaucoup de suspense quant aux chances de voir Manchester Cityrater le titre de champion d’Angleterre. Une défaite des Citizens à domicile contreWest Ham, conjuguée à un succès de Liverpool face à Newcastle était   la condition pour que les Reds arrachent la couronne aux Mancuniens. Il n’en fut rien. Man City s’est imposé 2-0, avec notamment une ouverture du score signée de Nasri (39e) avant que Kompany (49e) ne mette les siens à l’abri. Pendant ce temps, Liverpool a dominé les Magpies, 2-1, avec des buts d’Agger (63e) et Sturridge (65e), Skrtel ayant commis un nouveau csc à la 20e minute (0-1). City décroche un quatrième titre (1937, 1968, 2012, 2014), avec deux points d’avance sur la formation de Brendan Rodgers et quatre sur Chelsea, vainqueur de son côté à Cardiff (1-2). Sports

Top 10 des entraîneurs les mieux payés: Guardiola en tête. L’entraîneur espagnol du club allemand de Bayern Munich, Pep Guardiola, caracole en tête du classement des entraîneurs les mieux payés au monde avec des gains évalués à 17 millions d’euros par an, selon un récent   sondage effectué par le site internet Footmercato. Fait remarquable, cinq des dix entraîneurs les mieux payés viennent tout juste d’arriver dans leur club respectif. C’est le cas de Guardiola, mais aussi de José Mourinho à Chelsea (12 millions d’euros), Carlo Ancelotti au Real Madrid (7,5 millions d’euros) ou encore Tata Martino au Barça (5,4 millions d’euros). Voici, par ailleurs, le Top 10 des entraîneurs les mieux payés :1. Pep Guardiola (Bayern Munich/ESP) : 17 millions d’euros., 2. José Mourinho (Chelsea/POR) : 12,2 M, 3. Marcelo Lippi (Guangzhou Evergrande/ITA) : 10,1 M, 4. Fabio Capello (Russie/ITA) : 9,4 M, 5. Carlo Ancelotti (Real Madrid/ITA) : 7,6 M, 6. Arsène Wenger (Arsenal/FRA) : 7,2 M, 7. Gerardo Martino (Barcelona/ARG) : 5,4 M, 8. Jurgen Klopp (Borussia Dortmund/ALL): 4,3 M, 9. Manuel Pellegrini (Manchester City/CHI): 4,15 M, 10. Jorge Jesus (Benfica/POR) : 3,9 M. Menara

Joseph Blatter souhaiterait un nouveau mandat à la présidence de la FIFA. « Je veux le faire. Mon mandat arrive à son terme, mais ma mission n’est pas terminée ». Le président de la FIFA, Joseph « Sepp » Blatter, a déclaré ainsi, son souhait de continuer sa mission à la tête de l’instance dirigeante   du football mondial, selon l’agence algérienne APS. « Sepp » Blatter avait déjà laissé entendre en février, au micro de la radio suisse RTS, qu’il « ne dirait pas non » à un autre mandat si les fédérations nationales membres lui demandaient d’être candidat. Un seul candidat s’est déclaré jusqu’à présent pour l’élection présidentielle qui interviendra lors du congrès de la FIFA en 2015: le Français Jérôme Champagne, 55 ans, ancien vice-secrétaire général de l’instance. Mais cet ancien diplomate a reconnu lui-même qu’il ne « pense pas pouvoir battre » « Sepp » Blatter, dont il fut le conseiller. Le président de l’Union européenne de football (UEFA), le Français Michel Platini, 58 ans, a quant à lui maintes fois répété qu’il annoncerait sa décision de se présenter ou non après le Mondial brésilien (12 juin-13 juillet). « Sepp » Blatter s’est fermement opposé au sein de la Fifa à l’instauration d’une limite d’âge pour la présidence, une question qui reviendra sur la table lors du congrès de l’organisation à Sao Paulo, avant le Mondial. Le Mag

Les jeux panarabes 2015 auront finalement lieu au Maroc. Le Maroc s’était porté candidat à l’organisation des 13e Jeux panarabes en 2015. Mais coiffé sur le poteau par le Liban, le royaume a dû renoncer à ce projet. Selon des informations relayées par l’AFP, l’Union des comités nationaux olympiques arabes (UANOC), réunie, samedi en Egypte, a finalement désigné le Maroc comme pays hôte de la compétition. La situation tendue dans le Moyen-Orient notamment l’instabilité qui règne en Syrie a forcé le Liban à renoncer à ces Jeux et s’excuser auprès de l’UANOC. Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des sports, avait déclaré que « le Maroc est prêt à accueillir les Jeux panarabes 2015 et que ce projet avait le soutien du roi Mohammed VI et du gouvernement ».    Le 360

Cyclisme-Maroc (2e étape): Mouhcine Lahssaini vainqueur du Trophée de l’anniversaire du Prince Héritier. Sociétaire de l’équipe nationale et actuel leader de l’UCI africa Tour, Lahssaini a réalisé un temps de 2h 33:37 et signe sa première victoire dans ce Challenge. Il succède au palmarès du Prix au Tunisien Rafaâ Chtioui vainqueur de ce Trophée en 2013. La 2e place revient à Tarik Chaoufi (Maroc Télécom), vainqueur en 2012 du Trophée du Prince Héritier Moulay El Hassan, alors que son compatriote Essaid Abelouach (équipe nationale) complète le podium. La première étape (Rabat-Larache 178 km), dotée du Trophée Princier, a été remportée par le Marocain Abdelati Saadoune (équipe nationale du Maroc). Dimanche étant jour de repos, cette édition s’achèvera lundi à l’issue du Trophée de la Maison Royale, lors de la 3e étape entre Ouazzane et Sidi Slimane en passant par Jorf El Melha, Zagotta et Sidi Kacem (150 km). Le Challenge international du Prince Héritier Moulay El Hassan est organisé par la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC) dans le cadre des célébrations du 11ème anniversaire du Prince Héritier Moulay El Hassan (8 mai 2014). Programmée en partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des sports et le Comité national olympique marocain, cette édition met en lice des coureurs de la France, Danemark, Espagne, Allemagne, Suisse, Turquie, Arabie Saoudite, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Algérie et du Maroc, qui vont parcourir 450 km répartis en trois étapes.    Atlas info

International

Jour de vote à Sloviansk, bastion des séparatistes armés de l’Est ukrainien. Sloviansk, ville fantôme surarmée, hostile et paranoïaque, s’est transformée, dimanche 11 mai, en ville-modèle où le moindre détail compte, jusqu’à la disposition des pots de fleurs. La cité de 100 000 habitants,   place forte des séparatistes armés de l’Est ukrainien, entendait soigner l’organisation de « son » vote, forcément emblématique. Celui-ci se déroule en fait sur tout le territoire des régions administratives de Donetsk et de Lougansk. Ce référendum, organisé en quelques jours par les séparatistes de la région et jugé illégal par Kiev, doit entériner la « souveraineté étatique », selon la question posée en russe et en ukrainien, de ces deux « républiques » autoproclamées. La « fête » a toutefois été gâchée dès samedi soir par l’armée ukrainienne, qui encercle la ville depuis dix jours et a fait une démonstration de force massive et inhabituelle. Dans la nuit et pendant près d’une heure, des tirs nourris et de très gros calibre ont été entendus en direction du nord, suivis de tirs à l’arme automatique plus près du centre. A 7 heures du matin, les combattants du poste de contrôle du village d’Andreevka assuraient avoirreçu un feu nourri par des tanks et des mortiers, sans subir de perte. Les tirs ont repris juste avant l’ouverture du vote, peu avant 8 heures. A cette heure-ci, Elena Pavlova, 78 ans, patientait déjà depuis dix bonnes minutes devant l’entrée de la Maison de la culture Lénine. Première électrice de Sloviansk, cette retraitée n’en tirait aucune fierté, expliquant simplement n’avoir pas fermé l’œil de la nuit après avoir entendu les explosions. Mme Pavlova s’apprêtait à glisser dans l’urne un bulletin – non numéroté, contrairement aux scrutins traditionnellement organisés par Kiev – coché « oui ». « Parce que depuis la chute de l’URSS, je suis malheureuse, et parce que mes 1 050 grivnas [65 euros] de retraite me suffisent à peine pour le pain. » Le Monde

Les victimes inconnues du 11 Septembre à Ground Zero. Les restes des morts non identifiés ont été placés dans un mausolée sur le site, contre l’avis de certaines familles qui protestent. Un foulard noir sur la bouche, en guise de protestation muette, ils n’étaient qu’une douzaine à braver   l’aube samedi à Manhattan. Une poignée d’anonymes brandissant des portraits jaunis par le temps, ceux de jeunes pompiers new-yorkais tout sourire nommés George Cain ou Michael Brennan, morts comme 343 soldats du feu dans l’effondrement des tours le 11 septembre 2001. Cain et Brennan font partie des 1115 victimes (sur un total de 2743) dont les restes n’ont jamais été identifiés, malgré les tests ADN incessants pratiqués sur 22.000 fragments, lambeaux de vêtements et poussières d’os. Sur décision du nouveau maire de New York, Bill de Blasio, ces encombrants débris ont été extraits de l’institut médico-légal où ils étaient stockés, dans l’East Side, pour être inhumés solennellement sur le site même du mémorial du 11 Septembre. Samedi, un camion rouge du NYFD (département du feu), gyrophare branché mais sirène muette, a relié les sept kilomètres séparant la morgue de «Ground Zero», emportant trois cercueils drapés d’une bannière étoilée. En leurs flancs, 7915 sacs contenant les restes des victimes et destinés à un mausolée construit là où se dressaient jadis les deux impressionnantes Twin Towers. La question se posait depuis le début des travaux d’excavation entamés quelques jours après la tragédie: que faire de cet émouvant magma, décombres et restes organiques étroitement mêlés, afin d’honorer la mémoire des disparus? Le Figaro

Arabie Saoudite. Un large dispositif sanitaire de lutte contre le coronavirus. Les cinq nouvelles victimes du coronavirus MERS en Arabie saoudite ont immédiatement fait réagir le ministre de la Santé El Hossein El Ouardi. Sa récente déclaration sur l’éventuelle apparition du coronavirus   sur le territoire national se veut rassurante, en cette période de préparation du pèlerinage. Son département a pris toutes les mesures sanitaires nécessaires pour parer à une éventuelle apparition de l’affection et protéger les citoyens contre toute éventuelle infiltration de ce virus au Maroc. Le niveau de surveillance épidémiologique a été relevé et les services de santé ont été alertés sur l’ensemble du Royaume. Le ministre a notamment précisé que l’ensemble des hôpitaux du Royaume ont reçu une circulaire publiée depuis le 28 septembre 2012 par son département pour expliquer les mesures à prendre par les délégués provinciaux et les directeurs régionaux en cas d’apparition du virus. Le ministère s’emploie également à déployer les moyens nécessaires auprès des laboratoires nationaux de référence, comme l’Institut national d’hygiène et l’Institut Pasteur, et plus largement de tous les établissements de soins en leur octroyant les moyens de détecter rapidement le virus. El Hossein El Ouardi a également indiqué que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui suit quotidiennement l’évolution du virus au niveau mondial, n’a toutefois recommandé aucune mesure au niveau des postes-frontières ni de restrictions sur le voyage et le commerce. Le Matin

Nigeria : libération des trois Néerlandais enlevés. Trois Néerlandais enlevés dimanche 4 mai dernier par des hommes armés et détenus dans une région pétrolifère du sud du Nigeria ont été libérés. Selon le ministère néerlandais des Affaires étrangères qui en a fait l’annonce ce samedi 10 mai, trois Néerlandais enlevés dimanche 4 mai dernier par des hommes armés et détenus dans une région pétrolifère du sud du Nigeria, ont été libérés. Ces trois Néerlandais, ainsi que les deux Nigérians qui les accompagnaient, avaient été enlevés dans le delta du Niger, alors qu’ils se rendaient dans un hôpital. Ils travaillaient ensemble sur un projet de magazine sur le Nigeria. « Je peux confirmer qu’ils ont été libérés et qu’ils sont sains et saufs (…). Une période stressante pour ceux qui étaient retenus et leurs familles est désormais heureusement terminée », a indiqué le ministère des Affaires étrangères. Selon un activiste écologiste nigérian qui accompagnait les trois Néerlandais au moment de leur enlèvement, Sunny Ofehe, l’argent était le motif de l’enlèvement de ces étrangers. Les ravisseurs reprochaient aux compagnies pétrolières dans la région de ne pas engager les gens du pays.    Afrik.com

Un comité ministériel israélien a approuvé dimanche un projet de loi qui pourrait bloquer à l’avenir toute libération de détenus palestiniens condamnés pour le meurtre d’Israéliens. Cette initiative, promue par les partenaires les plus à droite de la coalition emmenée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été votée par sept voix contre trois et sera soumise à la Knesset (parlement). Le projet de loi, auquel s’opposent les centristes Tzipi Livni ou Yesh Atid, donnerait aux tribunaux la possibilité d’empêcher un meurtrier condamné à perpétuité de bénéficier d’une grâce présidentielle. Les présidents israéliens ont dans la plupart des cas ces dernières années validé les libérations de détenus palestiniens acceptées par les gouvernements successifs de l’Etat hébreu dans le cadre de pourparlers de paix ou d’échanges avec les Palestiniens. Israël a ainsi libéré 78 prisonniers « avec du sang israélien sur les mains » lors des négociations relancées l’an dernier par les Etats-Unis. Mais le gouvernement Netanyahu a refusé de libérer comme promis un dernier groupe de 26 détenus, en accusant ses interlocuteurs palestiniens de ne pas vouloir prolonger les pourparlers. Les négociations ont capoté par la suite. Wasel Abou Youssef, un responsable de l’Organisation de libération de la Palestine, a estimé que ce projet de loi contre les amnisties bloquerait, s’il était adopté, toute chance de lancer un processus sérieux de négociation.    Yahoo

Nouvelles Technologies

Snapchat ne protège pas assez les photos de ses utilisateurs. L’ application de messagerie instantanée est accusée par la Commission fédérale américaine de la concurrence (FTC) de mentir à ses utilisateurs sur la sécurité de leurs données personnelles. Snapchat n’arrive pas à se débarrasser   de ses problèmes de sécurité. L’entreprise, qui développe une application qui permet de s’envoyer des photos qui s’autodétruisent au bout de quelques secondes, est accusée par la Commission fédérale américaine de la concurrence (FTC) de tromper ses utilisateurs sur la sécurité de leurs données personnelles. Snapchat affirme que les images envoyées via son service disparaissent ensuite «pour toujours», ce que nie la FTC. Le service proposé par Snapchat est fondé sur le concept d’éphémérité. Les utilisateurs de l’application peuvent s’échanger des photos, des vidéos ou même des messages instantanés en choisissant leur temps d’exposition, entre 1 et 10 secondes. Au delà de cette durée, les contenus s’effacent théoriquement du smartphone de leur destinataire. Ce principe est illustré par le logo de Snapchat, un petit fantôme sur fond jaune. La FTC, elle, a vu rouge. La Commission a affirmé qu’il était en vérité très simple d’enregistrer les photos envoyées sur l’application. «Si une entreprise vend un service basé sur la sécurité et la confidentialité, c’est crucial qu’elle tienne ses promesses», a estimé la présidente de la FTC, Edith Ramirez, dans un communiqué. «Malgré les affirmations de Snapchat, il existe plusieurs méthodes qui permettent à ses utilisateurs de sauvegarder les contenus diffusés, à l’aide d’outils extérieurs à l’application», ajoute la Commission dans son rapport. Il est par exemple possible d’effectuer une simple capture d’écran. En théorie, les utilisateurs de l’application sont prévenus par une notification lorsque les destinataires sauvegardent leurs «snaps». h24info

USA : Le Bitcoin autorisé pour financer les campagnes électorales. Washington : Les campagnes politiques aux USA pourront désormais être financées par la monnaie virtuelle Bitcoin, apparue sur internet. Ainsi en a décidé, hier, à Washington, la commission US fédérale chargée de l’application   des lois sur le financement des campagnes politiques et électorales (FEC). Le bitcoin est la plus connue des monnaies numériques apparues dans le sillage du développement d’internet pour effectuer des achats en ligne ou des transferts d’argent. Sans soutien d’un gouvernement ou d’une banque centrale, non régulé, son cours peut fluctuer dans des proportions spectaculaires. Pour la FEC, c’est « une monnaie qui a valeur » telle que définie par la législation fédérale même si la commission fait état des réflexions en cours sur la nature de ces monnaies virtuelles. Le Mag

Beats racheté par Apple : Dr Dre, premier rappeur milliardaire ? Au-delà de la nécessaire évolution d’Apple dans la musique, le rachat de Beats Electronics par la pomme fait un sacré heureux. Le rappeur Dr. Dre, cofondateur du fabriquant des célèbres casques (mais aussi d’un logiciel de streaming),   serait ainsi la première personnalité du hip-hop à devenir milliardaire. C’est lui-même qui l’a annoncé, après la publication de l’information du Financial Times, évoquant une offre imminente d’Apple à 3,2 milliards de dollars. Dans une vidéo diffusée sur le compte Facebook de Tyrese Gibson (rappeur à l’occasion, mais surtout acteur dans Fast & Furious et Transformers), le producteur-compositeur-auteur-acteur se présente comme tel. Visiblement éméchés et ravis de voir Apple s’offrir l’entreprise, les deux acolytes suggèrent même à Forbes de revoir leur classement des personnalités les plus riches. Est-il cependant correct de classer Dr Dre dans la catégorie des « milliardaires »? Selon un récent classement Forbes, Andre Young (c’est son véritable nom) est deuxième dans la hiérarchie des rappeurs américains les plus riches avec 550 millions de dollars. Seul Diddy, (ex-Puff Daddy, ex-P. Diddy) fait mieux avec 700 millions de dollars. Viennent ensuite Jay Z (520 millions de dollars), Bryan « Birdman » Williams (160 millions de dollars) et 50 Cent (140 millions de dollars). Pour atteindre le milliard de dollars de patrimoine, Dr Dree a donc besoin de 450 millions supplémentaires, équivalent à 15% des parts dans Beats Electronics. Est-il titulaire d’un telle participation? C’est là tout l’enjeu de la question, car l’entreprise a subi beaucoup de changements d’actionnariat ces dernières années. Selon des estimations précédentes, Dr Dre et le patron de labels Jimmy Iovine seraient à la tête de 25% des parts chacun. Huffington Post

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires