Flash-news : toute l’actualité de mercredi 14 mai 2014

Flash-news : toute l’actualité de mercredi 14 mai 2014

398
0
PARTAGER

Ramid: « rien n’oblige un pays à abolir la peine de mort ». Tout en reconnaissant que la peine de mort est un sujet qui suscite une grande polémique et que la Constitution consacre le droit à la vie comme étant un droit fondamental, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid,   a souligné, mardi au Parlement, qu’aucune convention ou traité international n’oblige les pays à abolir la peine de mort. L’abolition de la peine capitale reste un protocole optionnel qui obéit à la volonté et à la politique de chaque pays. Le ministre PJDiste a rappelé dans ce sens que les gouvernements précédents ont toujours voté contre l’abolition de la peine de mort aux Nations unies. Répondant à une question posée par le groupe socialiste, Mustapha Ramid penche plutôt pour une refonte de l’arsenal juridique marocain, dont le code pénal, pour limiter les peines passibles de la peine capitale. Nouzha Skalli, élue du PPS, a, pour sa part, affirmé qu’un réseau de 210 députés pour l’abolition de la peine capitale s’est constitué et qu’il est en train de donner vie à une initiative dans ce sens. Les membres de ce réseau ont rendu visite à des détenus qui ont passé plus de 20 ans en prison et espèrent toujours avoir droit à la rédemption et au salut, selon la députée du parti du livre. Le 360

 

Sahara : Une Canadienne dirigera la Minurso. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a nommé, lundi, la Canadienne Kim Bolduc à la tête de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso). Elle sera la représentante spéciale de M. Ban dans la région. À 62 ans,   Kim Bolduc succède à l’Allemand Wolfgang Weisbrod-Weber, qui termine son mandat le 31 juillet. Diplômée de l’université d’Ottawa, Kim Bolduc a plus de trente ans d’expérience dans des agences ou missions de l’ONU. Ses derniers postes l’ont menée au Panama et au Brésil comme représentante du Programme des Nations unies pour le développement, ainsi qu’en Haïti comme coordinatrice humanitaire au sein de la Minustah (Mission de l’ONU en Haïti). Ses attributions seront distinctes de celles de Christopher Ross, envoyé personnel de M. Ban au Sahara et chargé de relancer les pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario, qui lutte toujours pour l’indépendance de la région. Le Maroc propose depuis 2007 un plan d’autonomie pour ce vaste territoire de moins d’un million d’habitants. Le Polisario, soutenu par Alger, réclame pour sa part un référendum d’autodétermination. Aufaitmaroc

Les juifs marocains sont-ils en train de fuir le Venezuela ? USA : L’éclatement des hostilités politiques internes au Venezuela, depuis le décès du président Hugo Chavez, et l’explosion du taux de criminalité dans le pays, considéré parmi l’un des plus élevés au monde, selon les médias américains, auraient poussé la communauté juive du pays, dont une large portion est marocaine, à fuir pour aller s’installer aux Etats-Unis. Le site du réseau de télévision américain NBC, a rapporté que la ville de la côte Est américaine, Miami, s’est transformée ces derniers temps, en un lieu d’exil de nombreuses familles juives venues du Venezuela, fuyant ce pays où il ne serait plus bon d’être juif. La population juive du Venezuela comptait environ 25.000individus au milieu des années 1990, elle aurait actuellement baissé à environ 9000, selon le média américain, à cause des violences, enlèvements, assassinats et heurts politiques qui séviraient dans le pays, au point qu’un rapport des Nations Unies sur les homicides dans le monde, paru en Avril 2014, a catégorisé le Venezuela comme étant le seul pays d’Amérique du Sud avec un ‘taux d’homicides en augmentation constante depuis 1995’. La création d’une population juive au Venezuela, remonterait au17ème siècle, hors avec l’avènement du 20ème siècle, celle-ci s’est renforcée par l’arrivée en nombre, de familles juives marocaines, lesquelles selon NBC, ont afflué vers le Venezuela à la recherche de meilleurs conditions économiques et politiques que celles du Maroc des années50 et 60.    Le Mag

«Le Maroc réussit la politique de rééquilibrage». «Le Maroc a su développer un modèle économique unique qui a pu montrer une certaine résilience face à la crise mondiale», Mohamed Boussaid Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, a indiqué, lundi à Amman, que le Maroc a réussi la politique de rééquilibrage de ses finances publiques, à la faveur de grandes réformes financières et économiques.
Ces réformes ouvrent la voie au Maroc pour renforcer son positionnement en tant que pôle d’exception pouvant drainer des investissements étrangers privés et développer son exercice économique afin de donner une nouvelle dynamique au développement et réduire les écarts sociaux et les disparités spatiales, a déclaré Boussaid à la MAP à la clôture des travaux du Congrès régional, tenu à Amman sous le thème «L’édification de l’avenir : les modalités, le développement et l’égalité dans le monde arabe». Ces réformes ouvrent, également, la voie devant le Royaume pour diversifier son économie ainsi que ses partenariats aux niveaux sectoriel et géographique, notamment au sein du continent africain, a dit le ministre qui présidait un panel sous le thème «Le renforcement de la transparence et de la bonne gouvernance». «Par rapport à d’autres pays, le Maroc a pu développer un modèle économique unique qui a pu montrer une certaine résilience face à la crise mondiale, les fluctuations des prix et les chocs économiques qui ont impacté son équilibre financier», a tenu à souligner le ministre.    Le Matin

Economie

Sécurité aérienne : Le Maroc unique pays non-européen à adhérer au programme SAFA. Rabat : SAFA (Safety Assessment of Foreign Aircraft) est le programme de l’évaluation de la sécurité des aéronefs étrangers. Le 26 mars dernier, le Maroc a été officiellement admis à ce programme,   devenant ainsi le 44ème membre et l’unique pays non-européen à y adhérer, selon une déclaration faite hier lundi, par le ministère marocain de l’Equipement, du transport et de la logistique. Cette adhésion permettra à la Direction générale de l’aviation civile d’accéder à la base de données et à tous les rapports d’inspection effectués par le programme SAFA, a précisé le ministère dans un communiqué, cité par la MAP. Le ministère a présenté par le biais de la Direction générale de l’aviation civile sa demande pour adhérer à ce programme depuis la signature, le 21 mars 2011, de l’accord de coopération et d’échanges d’informations sur le contrôle de la sécurité des avions avec l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), et ce dans le cadre des efforts et des initiatives du Royaume pour assurer la sécurité aérienne et être en phase avec l’évolution que connait ce domaine au niveau mondial. Le Mag

Maroc-France: un front uni pour réinvestir l’Afrique. Les entreprises françaises et marocaines accordent leurs violons pour mieux cibler… l’Afrique. La chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) et Maroc Export organisent ainsi un « Forum de partenariat France-Maroc 2014″.   Objectif de cette rencontre: la mise en relation entre entreprises françaises et marocaines afin de leur permettre de nouer des partenariats commerciaux, technologiques et industriels sur le principe de la colocalisation, idée chère à l’ancien Premier ministre français Jean-Marc Ayrault et dont celui-ci avait fait part notamment lors de sa visite eu Maroc. Dans communiqué annonçant la tenue de ce forum, les organisateurs affirment que « l’ambition est de permettre à ces collaborations franco-marocaines de se développer dans toute l’Afrique subsaharienne sous forme de coopérations triangulaires » tout en étant en « cohérence avec les objectifs stratégiques du Maroc qui se positionne aujourd’hui comme un tremplin naturel vers l’ensemble du continent ». Et pour cela, plus de 60 entreprises françaises devraient être présentes au forum avec 300 entreprises marocaines. Les domaines visés sont divers. Ils vont de la chimie à l’agroalimentaire en passant par le ferroviaire, la mécanique et la métallurgie, la sidérurgie, la logistique et le transport ainsi que les BTP. Au programme du forum également, un « Village Experts » où « des spécialistes assisteront les participants sur des sujets tels que le financement, le juridique, l’immobilier, le transport » souligne le communiqué. h24info

Tram Casa. Un premier parking-relais pour les utilisateurs du tramway. La capitale économique est connue pour ses problèmes de circulation et de stationnement. Les rues étroites et les artères bloquées ne facilitent pas la tâche aux conducteurs dans une ville qui génère en moyenne près de   10 millions de déplacements par jour. La dernière étude réalisée avant l’entrée en service de la première ligne de tramway estimait le nombre de déplacements quotidiens à Casablanca à 11 millions, dont 1,6 million en voitures individuelles et 1,43 million en transports collectifs. Face à ce constat, la ville a décidé d’aménager le premier parking de voitures destiné aux utilisateurs du tramway. En effet, les autorités de la ville viennent de définir le site qui devrait l’abriter. Et c’est au niveau du quartier Oasis, à proximité de la gare ferroviaire, qu’un terrain appartenant au domaine public a été réservé à ce projet. Ce projet de construction du premier parking-relais du tramway, annoncé lors du lancement de la ligne de tramway de Casablanca, a pris du retard en raison de problèmes de foncier. Mais c’est finalement un terrain de 8.000 m2 qui sera aménagé au quartier l’Oasis, et qui pourra accueillir 300 véhicules. En tout, l’aménagement du parking nécessitera, selon les premières estimations, une enveloppe de 5 MDH. Les appels d’offres devraient être lancés par Casa Transport dans les prochains jours. Depuis le lancement de la première ligne du tramway, il était prévu de mettre en place des parkings de voitures à proximité des trois terminus du tram et des stations à forte affluence. Le Matin
Zahid entre au capital de Total Maroc. «Le groupe Zahid, dont le siège est à Jeddah en Arabie Saoudite, devient actionnaire de Total Maroc à hauteur de 30%». C’est ce que vient d’annoncer Total qui a procédé récemment à l’ouverture du capital de sa filiale marketing et services Total Maroc. «L’accueil de partenaires tiers   au capital de ses filiales est un élément fort de la stratégie du groupe dans le secteur de la distribution de produits et services pétroliers en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi qu’un facteur essentiel de succès sur le long terme», explique dans un communiqué de presse Momar Nguer, directeur Afrique- Moyen-Orient de Total Marketing & Services. Selon la même source, Total travaille actuellement sur un projet d’introduction en bourse (IPO), à la bourse de Casablanca, qui permettra aux investisseurs individuels et institutionnels marocains d’acquérir 15% du capital de Total Maroc. Aujourdhui.ma

Partenariat confirmé entre Attijariwafa bank et la Banque postale française. Le directeur général d’Attijariwafa bank, Mohammed El Kettani, et le directeur du Directoire de la banque postale française, Rémy Weber, s’étaient donnés rendez-vous à Casablanca le 18 avril 2014 pour confirmer le partenariat entre les deux entités, ainsi que les accords signés le 10 décembre 2010, portant sur la commercialisation de divers produits. La rencontre a aussi permis de conclure un accord qui a pour but de développer une panoplie d’offres destinées aux Tunisiens résidant en France, notamment la bi-bancarisation.    Les Eco

Social

Recrudescence de la torture : Amnesty International indexe la série « 24 Heures Chrono ». L’organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme, créée en 1961, a dénoncé, ce mardi, la pratique de la torture, encore très présente dans le monde, et en particulier sur   le continent africain. L’organisation a annoncé le lancement de sa nouvelle campagne mondiale intitulée « Stop Torture ». Amnesty International, qui met en cause le rôle que les séries télévisées peuvent avoir dans la normalisation de la torture, s’est notamment focalisée sur le continent africain, où elle rapporte une expansion endémique de la torture et une faible pénalisation. « Les gouvernements trahissent les engagements qu’ils ont pris de mettre un terme à la torture », dénonce l’ONG. En 1981, 25 pays africains signaient la charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, avec son article 5 qui interdit la torture, qu’elle soit morale ou physique. Aujourd’hui, seulement 10 pays africains ont dans leur Constitution des lois qui interdisent ce traitement, rapporte Amnesty International. Avec cette campagne, Amnesty se concentre sur cinq pays dans lesquels elle estime que cette pratique a le plus d’impact, dont le Maroc (et la zone du Sahara occidental) ainsi que le Nigeria. « Les gouvernements africains n’ont toujours pas pris la mesure du problème, et à plus forte raison n’ont pas commencé à s’y attaquer », a déclaré Netsanet Belay, directeur des recherches et des actions de plaidoyer pour l’Afrique d’Amnesty International. Dans un sondage mené au niveau mondial par le cabinet Globescan, 58% de Kényans et 50% des Nigérians craignent d’être torturés en cas d’arrestation, alors que la moyenne mondiale est de 44%. Afrik.com

Les OGM, une menace pour la santé des Marocains. Le ministère de l’Agriculture français a annoncé, il y a quelques jours, avoir émis un arrêté interdisant la commercialisation, l’utilisation et la culture du maïs génétiquement modifié MON 810, produit par le groupe américain   Monsanto. Le texte souligne que «le principe de précaution justifie l’adoption de mesures restrictives », indiquant qu’ « au vu de données scientifiques fiables et de résultats très récents de la recherche internationale, la mise en culture de variétés de semences de maïs MON 810 sans mesures de gestion adéquates présenterait des risques graves pour l’environnement ainsi qu’un danger de propagation d’organismes nuisibles devenus résistants ». Cette décision a relancé la polémique sur la toxicité des OGM car ces produits, qui sont classés toxiques, seraient, selon certaines associations de consommateurs, commercialisés au Maroc sans qu’une quelconque mesure radicale ne soit prise à ce propos. «Depuis que les OGM ont commencé à envahir les marchés internationaux, le Maroc a pris la précaution de les interdire, mais cette décision n’a jamais été respectée. Car ces OGM existent bel et bien sur le marché national », nous a affirmé Bouazza Kherrati, président de la Fédération de protection des consommateurs. Libe.ma

Le bilan de morts par le Coronavirus s’aggrave: l’OMS tient une réunion d’urgence. Genève : L’OMS organise aujourd’hui, une réunion d’urgence sur le Coronavirus MERS, après que le bilan de victimes s’est aggravé en Arabie, de 13 nouveaux décès. Le nombre de morts par le Coronavirus MERS   a flambé enArabie Saoudite, épicentre de cette contamination à ce jour incurable, alors que des cas commencent à être signalés dans d’autres pays, au moyen orient, au Maghreb(Tunisie) et en Europe (France, Espagne et Italie). Selon le site de la télévision saoudienne Alarabyia, l’OMS avait tenu auparavant quatre réunions de son comité d’urgence sur le coronavirus, et a jugé chaque fois que les conditions n’étaient pas réunies pour déclarer le coronavirus ‘une urgence de santé publique de portée internationale’. Le coronavirus MERS est un virus de la famille du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui avait fait près de 800morts dans le monde en 2003. Les personnes touchées souffrent de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires aiguës. A la différence du SRAS, il génère aussi une défaillance rénale et il n’existe pour l’heure aucun traitement préventif contre cette maladie. Les données les plus récentes font état de plus de 500 cas de coronavirus MERS depuis septembre 2012 à travers le monde. Le Mag

Maroc: un Chinois, 167 sabres, un mois de prison. Un commerçant chinois de Casablanca a été condamné mardi à un mois de prison ferme pour « détention d’armes sans autorisation ». Des dizaines de sabres avaient été découverts dans son magasin. Les sabres avaient été découverts dans son magasin, en plein coup de filet « anti-tcharmil » à Casablanca: jugé par le tribunal correctionnel d’Ain Sebaa, le quadragénaire chinois a également écopé de 100.000 dirhams d’amende à verser en guise de dédommagement à l’Administration des Douanes, selon un correspondant de l’AFP. Les 167 sabres japonais avaient été introduits illégalement et étaient stockés dans le magasin du prévenu, en plein centre-ville de la capitale économique. Ils ont été découverts lors d’une perquisition effectuée dans le cadre de l’opération anti-criminalité menée par les autorités contre le « tcharmil », phénomène qui, on le rappelle, consiste pour des jeunes de quartiers populaires, à publier sur les réseaux sociaux des photos de sabres et de couteaux mais aussi le résultat de leurs « butins » après des vols et agressions. Cette « mode » a affolé beaucoup de Casablancais, affectés par un sentiment d’insécurité croissant.    h24info

Les détails d’une journée de colère à Tindouf. Nouvelles révélations sur la journée de colère, dimanche dernier, au camp « Laâyoune » à Tindouf. Le « wali » du camp, Hamma El Bounia, a été blessé par des jets de pierres lancés par des manifestants en colère, a appris Le360 de sources bien informées. Les faits ? Des membres de la famille de Ghilani Lahcen Ould Lhoucine Boumrah, arrêté sur les ordres dudit wali pour avoir essayé de construire un local de commerce à la daira de Hagounia, ont organisé un sit-in, dans la matinée du 11 mai, devant le siège de la « wilaya de Laâyoune », pour protester contre son arrestation et demander une rencontre avec ce cadre séparatiste », affirment nos sources. Une centaine de personnes ont rejoint le sit-in de la famille avant que les choses ne dégénèrent et que d’autres jeunes ne viennent grossir les rangs des protestataires portant leur nombre à 400 personnes. Un échange de violences s’en est suivi avec les milices du Polisario venus en renfort. Les manifestants déchainés ont ensuite mis le feu à la voiture du wali. Après des négociations auxquelles ont pris part des responsables du Polisario dont Abdelkader Taleb Omar, dit « premier ministre » au QG de Mohamed Abdelaziz, Hamma Salama, « ministre de l’Intérieur », et Brahim Ahmed Mahmoud, « secrétaire d’Etat chargé de la sécurité », les manifestants ont mis fin à leur sit-in aux alentours de 23h30.    Le 360

Il s’immole pour protester contre la hogra. Le phénomène des immolés de la hogra est loin d’être terminé, les marocains protestent encore contre le mépris dont ils sont victimes par les autorités. La « hogra » est un terme arabe qui désigne une condition de mal être due à un traitement méprisant de la part des autorités, une certaine discrimination envers une partie de la population. De nombreux marocains qui vivent de petits boulots ou vendent des choses dans la rue sont déconsidérés par les autorités marocaines et se voient souvent confisquer leurs derniers biens. Ces personnes en détresse ne savent plus quoi faire pour se faire entendre et on leur a souvent retiré leurs derniers moyens de subsistance. Ainsi, ils optent pour des solutions extrêmes. De là est venu le phénomène des « immolés de la hogra ». Or on apprend que le phénomène reprend puisqu’hier, lundi 12 mai, un marocain de 40 s’est immolé à Sidi Taibi. L’homme avait été exproprié et avait, suite à cela, réclamé une indemnité qu’il n’avait jamais reçu. La semaine dernière déjà, deux tentatives d’immolation avait eu lieu à Nador.    Afriquinfos

Art & Culture

Légion d’honneur pour Faouzi Skali. Le Directeur général de la Fondation «Esprit de Fès», Faouzi Skali, a été fait chevalier de la légion d’honneur de la République française, en récompense à son parcours en faveur de la promotion de la diversité culturelle à travers la création du   Festival des musiques sacrées du monde, qui se tient chaque année dans la capitale spirituelle du Maroc. Cette distinction a été remise par le président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat français Christian Cambon, lors d’une cérémonie en marge de la présentation, lundi soir à Paris, de la 20e édition du Festival des musiques sacrées du monde, qui se tiendra du 13 au 20 juin prochain sous le thème «Conférences des oiseaux, lorsque les cultures voyagent». Cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités marocaines et françaises du monde de la politique, de l’art et de la culture, ainsi que des ambassadeurs du Maroc en France et auprès de l’UNESCO, respectivement, Chakib Benmoussa et Zohour Alaoui. Les Eco

« Adios Carmen », un film « exceptionnel ». C’est ce qu’a affirmé, le cinéaste, poète et intellectuel franco-mauricien, Khal Trabully, en marge de la projection du film lundi à Al Hoceima. Ce film, qui aborde le thème de l’enfance malheureuse sous un angle très novateur, a réussi à séduire de   larges franges du public marocain et ne manquera pas de se frayer un chemin lors des festivals internationaux, a souligné, dans une déclaration à la MAP, M. Trabully, qui a présidé le jury du film documentaire dans le cadre de la 3ème édition du Festival international « Cinéma et mémoire commune » tenu du 5 au 10 mai courant à Nador. Benamraoui a réussi dans cette oeuvre à faire un rapprochement entre plusieurs univers culturels à savoir le Maroc, lieu de déroulement de l’intrigue (Rif), l’Espagne, représentant le protectorat, et l’Inde, à travers les films indiens qui étaient en vogue dans les années 70, a relevé le réalisateur, notant que sur le plan esthétique et technique, le filme recèle un savoir-faire et une élégance avérés dans la mise en scène, le jeu pointu des acteurs, la musique, la lumière et le décor. Pour sa part, le réalisateur Mohamed Amin Benamraoui, a mis l’accent sur la nécessité de prendre conscience du rôle majeur que joue la culture, sous toutes ses déclinaisons (cinéma, théâtre, musique, poésie, etc.), dans la constitution équilibrée de la personnalité des jeunes, signalant que tous les intervenants de la société sont appelés à s’intéresser davantage aux jeunes en vue de couper court aux déviations et aux extrémismes. « Le film jette la lumière sur l’histoire séculaire et compliquée qui lie les Espagnols et les Marocains et met en exergue la nécessité d’affronter notre mémoire commune », a souligné le M. Benamraoui, notant qu’il s’agit d' »un appel d’amour pour que les deux peuples se réconcilient par rapport à leur histoire ». Menara

Cannes 2014 : film de clôture – Pour une poignée de dollars présenté par Tarantino. Pour une poignée de dollars de Sergio Leone en clôture du 67e Festival de Cannes ! Un choix assez suprenant, puisque le Festival s’achève généralement sur un film récent et inédit en salles, comme Zulu l’an passé   ou Thérèse Desqueyroux il y a deux ans. Une surprise donc, mais pas une première : rappelons que Les Temps Modernes de Charlie Chaplin avait fait la clôture en 2003. La projection du film de Leone sera ainsi l’occasion de célébrer le cinquantenaire du western italien et c’est Quentin Tarantino, l’un des plus grands admirateurs de Sergio Leone, qui viendra sur scène présenter le long-métrage. »Ce sera l’occasion de montrer un film qui, à l’époque, n’avait pas les honneurs de Cannes car c’était un genre impur », a expliqué à l’AFP Thierry Frémaux. Depuis, « il a gagné ses lettres de noblesse, en particulier grâce à des militants acharnés du cinéma de genre comme Quentin Tarantino », a ajouté le délégué général du Festival. Allocine

Festival des roses : C’est parti pour la 52e édition. Une fois de plus, la filière des roses à parfum s’apprête à fêter sa récolte. Les préparatifs vont bon train pour faire de la 52e édition du Festival des roses, qui se tiendra du 22 au 25 mai 2014 à Kelâat M’Gouna, une réussite. Comme à l’accoutumée, cette édition est organisée sous l’égide du ministère de l’Agriculture, initiée par le Conseil provincial de Tinghir et la Fédération interprofessionnelle marocaine de la rose à parfum (FIMAROSE), et ce, en étroite collaboration avec, entre autres, le Conseil municipal de Kelâat M’Gouna et de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA). Culture typique de la vallée de Dadès et de M’Gouna, le rosier à parfum occupe actuellement 3.220 km linéaires, soit l’équivalent d’une parcelle agricole de l’ordre de 800 hectares irrigués. En effet, la production est souvent soumise aux aléas climatiques, notamment les gelées printanières et le froid qui ont un impact sur la période de la floraison de cette culture, mais aussi sur la qualité de la rose à parfum. Actuellement, la production atteint 2.400 tonnes, et l’objectif est d’atteindre 1.200 ha de superficie implantée et 4.800 tonnes produites à l’horizon 2020.    Les Eco

Sport

Badou Zaki dévoile une liste de 27, aucun joueur local retenu. Le nouveau patron de la sélection nationale de football, Badou Zaki, se met vite à la besogne. Pour lui, il n’y a plus de temps à perdre. Quelques jours seulement après sa désignation comme nouvel entraîneur, Zaki a établi sa   feuille de route pour la préparation du Onze national pour les prochaines échéances. Ainsi, il a convoqué 27 joueurs pour le rassemblement prévu au Portugal à partir du 20 de ce mois. Cette liste n’a pas manqué de surprendre. Elle a été marquée par le retour en sélection de Marouane Chamakh, écarté depuis longtemps de la liste des entraîneurs qui se sont succédé à la tête de l’équipe nationale. Mais visiblement Zaki croit aux compétences de ce joueur. Outre Chamakh on notera le retour de Mehdi Benatia, lui aussi écarté au mois de mars en froid avec Hassan Benabicha qui assurait l’intérim. Le nouvel entraîneur ne s’est pas contenté de se baser sur les anciens crampons, il a convoqué pour la première fois le jeune joueur de Palerme Achraf Lazaar. Un poste de sélectionneur est compliqué et complexe. Connu pour sa rigueur tactique et son pragmatisme et comprenant les rouages de l’équipe nationale, Zaki n’a pas fait de choix arbitraire. Et si la FRMF en le recrutant a prouvé que le facteur expérience ne peut être mis de côté encore moins celui de la compétence, elle croit en Badou Zaki qui remplirait pleinement son contrat. Aujourdhui.ma

Football : Un match amical serait programmé entre le Maroc et l’Egypte. Casablanca : L’administrateur de l’équipe égyptienne defootball, Samir Adly, a annoncé qu’un match amical, opposant les sélections marocaine et égyptienne, serait programmé le 3 aout prochain au Maroc. Selon le site égyptien   O News Agency, ce matche se fera en préparation pour la prochaine CAN 2015 qui sera organisée au Maroc. Le Maroc devra pour préparer sa participation à la CAN, qu’il accueillera à domicile, se contenter des matchs amicaux, vu qu’il est qualifié d’office. Pour sa part, l’Egypte a besoin de rencontrer une équipe maghrébine, vu qu’elle joue la Tunisie en match de qualification, en plus du Sénégal. Le Mag

Amrabat: Le feuilleton turco-espagnol n’est pas prêt de se terminer! A l’approche du mercato estival, Nordin Amrabat ne sait toujours pas quelles couleurs il portera la saison prochaine. Prêté à Malaga cet hiver en provenance de Galatasaray, le médian offensif marocain aimerait bien rester en Liga,   mais ce n’est pas à lui de décider : « Je ne sais vraiment pas où je partirai à la fin de la saison. Je sais que Malaga aimerait que je reste et qu’il y a d’autres clubs espagnols qui sont intéressés…mais c’est le Galatasaray qui aura le dernier mot. S’il veut que je revienne, je serais content de mon retour et si je reste ici ça serait une très bonne chose… Je me sens bien à Malaga vu que je joue chaque semaine…», a-t-il déclaré à goal.com. Affaire à suivre. Mountakhab

Alloudi jouera contre Manchester City. Afin de remercier Soufiane Alloudi pour ses bons et loyaux services à Al Ain FC, les dirigeants du club émirati ont convoqué le médian offensif marocain pour prendre part au match de gala contre Manchester City. En effet, cette rencontre amicale qui rentre dans le cadre de l’inauguration du nouveau stade d’Al Ain, baptisé, Hazza bin Zayed Stadium, aura lieu ce jeudi soir entre la formation émiratie et l’actuel champion de Premier League. Le pensionnaire du KACM est arrivé hier sur place et été accueillie à l’aéroport par un dirigeant de son ancien club.    Mountakhab

Jaadi: «voilà pourquoi j’ai refusé Arsenal». Transféré il y a quelques jours à l’Udinese en provenance d’Anderlecht, Nabil Jaadi s’est exprimé sur son choix pour les Zèbres lors d’un entretien accordé au site tuttoudinese.it. « Je crois que l’Italie était le meilleur choix que je pouvais faire vu qu’on fait un très bon travail avec les jeunes ici. J’ai refusé Arsenal puisqu’on ne te donne aucune garantie de jouer avec l’équipe première contrairement à l’Udinese. C’est un détail très important qui permet au joueur de s’améliorer à plusieurs niveaux…Je ferai tout mon possible pour jouer avec l’équipe A de l’Udinese… ».    Mountakhab

Jaadi: «voilà pourquoi j’ai refusé Arsenal». Transféré il y a quelques jours à l’Udinese en provenance d’Anderlecht, Nabil Jaadi s’est exprimé sur son choix pour les Zèbres lors d’un entretien accordé au site tuttoudinese.it. « Je crois que l’Italie était le meilleur choix que je pouvais faire vu qu’on fait un très bon travail avec les jeunes ici. J’ai refusé Arsenal puisqu’on ne te donne aucune garantie de jouer avec l’équipe première contrairement à l’Udinese. C’est un détail très important qui permet au joueur de s’améliorer à plusieurs niveaux…Je ferai tout mon possible pour jouer avec l’équipe A de l’Udinese… ».    Mountakhab

International

Israël : Olmert condamné à six ans de prison pour corruption. Condamné mardi 13 mai pour corruption, l’ancien premier ministre israélien Ehoud Olmert, déshonoré par les scandales à répétition qui ont éclaboussé sa carrière, voit définitivement brisés ses espoirs de jouer à nouveau un   rôle politique. Après deux années de procédure, M. Olmert, 68 ans, a été condamné par un tribunal de Tel-Aviv à une peine de six ans de prison ferme et à une amende de 1 million de shekels (210 000 euros) pour avoir touché des pots-de-vin dans un mégascandale immobilier à Jérusalem, alors qu’il était maire de la ville (1993-2003). Le verdict a été retransmis en direct par les principales radios du pays. « Il avait le poste le plus central et le plus important, et il a fini condamné pour les crimes les plus méprisables », a déclaré à son endroit le juge David Rosen. L’ex-premier ministre a été reconnu le 31 mars coupable d’avoir touché de l’argent en échange de ses décisions. Il a également été condamné pour« faux témoignage » pour avoir tenté de ternir la réputation du témoin principal de l’accusation. Ancien avocat d’affaires, grand amateur de costumes chics, de cigares, defootball, de bonne chère et de voyages à l’étranger, Ehud Olmert a souvent eu maille à partir avec la justice, mais il s’en était toujours sorti plus ou moins indemne. Il avait ainsi été condamné en septembre 2012 à une peine de prison avec sursis pour abus de confiance. C’est l’affaire « Holyland » — du nom d’un colossal projet immobilier de luxesur une hauteur de la Ville sainte, surnommé le « Monstre sur la colline » —, qui lui aurait rapporté 750 000 shekels (environ 156 000 euros) quand il était maire de Jérusalem, qui a scellé son sort. Sa chute avait commencé en juillet 2008, quand, de plus en plus fragilisé par les accusations de corruption, il avait renoncé à se présenter aux élections primaires de son parti, Kadima (centre droit), abandonnant ipso facto ses fonctions de premier ministre. Le Monde

Aux Etats-Unis, la polémique grandit sur la peine de mort. Sauf si les ultimes recours de ses défenseurs aboutissent in extremis, Robert Campbell, 41 ans, devait être exécuté par injection létale mardi 13 mai au soir à la prison de Huntsville, dans le Texas. Ses avocats font valoir qu’il   risque de subir le même sort que Clayton Lockett, dont l’exécution, le 29 avril, dans l’Oklahoma, s’est transformé en une longue et terrible agonie. Cette nouvelle polémique sur la peine de mort aux Etats-unis résulte d’une situation récente : les Etats qui continuent de pratiquer les exécutions capitales éprouvent des difficultés croissantes pour s’approvisionner en produits létaux car les laboratoires de l’Union européenne, visées par des campagnes hostiles, refusent désormais de les fournir ; leurs homologues américains, en butte à la même hostilité, sont de plus en plus réticents. Lesservices pénitentiaires des Etats refusent de divulguer à la fois l’identité de leurs fournisseurs et la formule des produits de substitution qu’ils utilisent. Robert Campbell, condamné à mort pour le meurtre et le viol, en 1991, d’Alexandra Rendon, une employée de banque de 20 ans, devrait être, mardi 13 mai au soir, le huitième détenu exécuté dans le Texas depuis le début de 2014. Mais ses avocats mettent en avant le précédent créé par l’exécution bâclée de l’Oklahoma, doutent de la « sécurité » du produit utilisé et réclament la publication de sa composition. Le procureur de l’Etat leur a répondu que le risque de souffrance sévère était loin d’être démontré et que la Constitution du Texas « n’exige pas l’élimination de tous les risques de souffrance ». Autre argument opposé : le protocole utilisé dans le Texas est « largement différent » de celui employé dans l’Oklahoma. Le Monde

Syrie : Damas a utilisé 14 fois des armes chimiques depuis fin 2013. Le régime syrien a utilisé à 14 reprises des armes chimiques, notamment du chlore, depuis octobre, a affirmé, mardi à Washington, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Il a aussi regretté que   les États-Unis n’aient pas frappé laSyrie l’été dernier. « Nous avons des éléments, au moins 14 éléments, qui montrent que, dans les semaines récentes, de nouveau des armes chimiques en plus petite quantité ont été utilisées, notamment du chlore », a déclaré M. Fabius lors d’une conférence de presse à Washington. « Nous avons des témoins crédibles pour l’usage, au moins 14 recours, des agents chimiques depuis le 25 octobre 2013″, a ajouté le chef de la diplomatie française, s’exprimant en anglais. « Nous sommes en train de faire examiner les échantillons qui ont été prélevés », a-t-il précisé. En visite officielle à Washington, et à la sortie de son entretien avec le secrétaire d’État John Kerry, Laurent Fabius est par ailleurs revenu sur les frappes contre la Syrie prévues l’été dernier par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni et qui avaient été abandonnées par le président Barack Obama à la dernière minute. « Nous le regrettons parce que nous pensons que ça aurait changé beaucoup de choses, à beaucoup d’égards, mais c’est un fait et nous n’allons pas reconstruire l’histoire », a-t-il affirmé devant la presse. Le Point
La Chine éduque ses touristes pour ne pas agacer Hongkong. A Rome, fais comme les Romains et à Hong Kong, comme… les Hongkongais. Après une série d’incidents entre les touristes chinois et les habitants de la ville, l’agence d’ÉtatChine nouvelle a publié un article sur les règles de conduites pour mettre les continentaux sur la bonne voie dans leurs voyages. L’objectif de ce mode d’emploi est double: «respecter les Hongkongais et protéger les visiteurs chinois». A part des rappels classiques – il y est par exemple interdit de manger dans les transports en communs, de cracher dans la rue, de traverser la rue sous les feux rouges -, l’auteur est allé jusqu’à suggérer qu’il fallait parler moins fort en mandarin et éviter de marchander le prix dans les magasins. La raison? Les Hongkongais n’apprécient pas d’être dérangés par les autres. Ces précautions prises par les médias officiels montrent les dissensions qui existent entre l’île et le continent. Hong Kong, devenue depuis 1997 une région administrative spéciale de Chine après cent ans de règne colonial de la Grande-Bretagne, obéit au principe «un pays, deux systèmes», qui lui permet d’avoir son propre système politique et légal. Il y a deux semaines, ces tensions avec le continent ont été ravivées lorsqu’un enfant chinois de trois ans a uriné dans la rue de Hongkong. La bagarre entre des passants et les parents de l’enfanta provoqué un grand débat sur la civilité des touristes chinois. Un guide pour trouver des toilettes à Hongkong est apparu sur la Toile et la répartition des WC dans l’espace public à Paris a même été observé de près pour prendre des leçons.    Le Figaro

La Chine éduque ses touristes pour ne pas agacer Hongkong. A Rome, fais comme les Romains et à Hong Kong, comme… les Hongkongais. Après une série d’incidents entre les touristes chinois et les habitants de la ville, l’agence d’ÉtatChine nouvelle a publié un article sur les règles de conduites pour mettre les continentaux sur la bonne voie dans leurs voyages. L’objectif de ce mode d’emploi est double: «respecter les Hongkongais et protéger les visiteurs chinois». A part des rappels classiques – il y est par exemple interdit de manger dans les transports en communs, de cracher dans la rue, de traverser la rue sous les feux rouges -, l’auteur est allé jusqu’à suggérer qu’il fallait parler moins fort en mandarin et éviter de marchander le prix dans les magasins. La raison? Les Hongkongais n’apprécient pas d’être dérangés par les autres. Ces précautions prises par les médias officiels montrent les dissensions qui existent entre l’île et le continent. Hong Kong, devenue depuis 1997 une région administrative spéciale de Chine après cent ans de règne colonial de la Grande-Bretagne, obéit au principe «un pays, deux systèmes», qui lui permet d’avoir son propre système politique et légal. Il y a deux semaines, ces tensions avec le continent ont été ravivées lorsqu’un enfant chinois de trois ans a uriné dans la rue de Hongkong. La bagarre entre des passants et les parents de l’enfanta provoqué un grand débat sur la civilité des touristes chinois. Un guide pour trouver des toilettes à Hongkong est apparu sur la Toile et la répartition des WC dans l’espace public à Paris a même été observé de près pour prendre des leçons.    Le Figaro

Lycéennes au Nigeria: le pouvoir « prêt à dialoguer » avec Boko Haram. Le Nigeria s’est déclaré mardi soir prêt à dialoguer avec Boko Haram pour assurer la libération des 223 lycéennes captives du groupe islamiste tout en voulant proroger l’état d’urgence dans le nord-est, surveillé par des avions américains. « Le Nigeria a toujours été ouvert au dialogue avec les insurgés », a déclaré à l’AFP le ministre des Affaires spéciales Taminu Turaki, qui a dirigé l’année dernière un comité chargé de réfléchir à un programme d’amnistie avec Boko Haram. « Nous sommes prêts à discuter de tous les problèmes, et les lycéennes enlevées à Chibok en font partie », a-t-il ajouté. Cette disposition déclarée au dialogue d’Abuja, après un refus lundi, intervient le jour où le commandant des forces armées américaines en Afrique (Africom) est dans la capitale fédérale pour s’entretenir avec les autorités nigérianes afin de retrouver les captives de Boko Haram. Le général David Rodriguez est au Nigeria pour « discuter de l’aide américaine dans les opérations de recherche ainsi que toute la coopération », entre les forces américaines et nigérianes, a expliqué à l’AFP un responsable de la défense américaine. Par ailleurs, l’ensemble des filles apparaissant dans la dernière vidéo diffusée lundi par Boko Haram font partie des 200 lycéennes enlevées à Chibok, dans l’Etat de Borno, selon le gouverneur de cet Etat. « Toutes les filles de cette vidéo ont été identifiées comme étant des élèves du lycée public de Chibok », a déclaré Kashim Shettima mardi après-midi à Abuja aux manifestants du mouvement #bringbackourgirls, réunis devant son bureau de la capitale fédérale.    Nouvelobs

Nouvelles Technologies

iPhone 6 : des fournisseurs parient sur des ventes en hausse de 20%. Rien n’a encore filtré du ou des prochains iPhone lancés par Apple cette année, mais pour les acteurs engagés dans la production, pas de doutes, la rupture sera telle que le succès sera impressionnant. C’est en tout   cas la teneur des infos collectées par Analyst Katy Huberty, analyste chez Morgan Stanley qui a rencontré récemment la plupart des fournisseurs asiatiques de composants, notamment ceux qui travaillent pour Apple. Selon ses conclusions publiées par Business Insider, les ventes de l’iPhone 6 (ou de l’iPhone Air) seront 20% supérieures à celles de l’iPhone 5s qui lui même a dépassé les attentes lors de son lancement malgré peu de nouveautés. Les prévisions initiales du cabinet faisaient état d’une hausse de 12%. Outre la rupture attendue (notamment au niveau de la taille de l’écran et du design), l’analyste estime que les ventes seront dopées par l’équipement actuel des ménages américains dont près de la moitié utilisent un modèle vieux de trois ans. Par ailleurs, la production de nouveaux modèles ne poserait pas de problèmes, contrairement aux rumeurs de difficultés sur le modèle à grand écran (Apple pourrait lancer deux smartphones différents cette année). « A ce stade, nous ne voyons aucun problème majeur de production de l’iPhone 6″, affirme l’analyste. zdnet

Google sommé de respecter le droit à l’oubli. Tout internaute a droit à l’oubli. C’est la conclusion rendue par la Cour européenne de justice grâce à une décision rendue mardi. Le procès opposait le moteur de recherche Google à l’agence espagnole de protection des données (AEPD).   «L’exploitant d’un moteur de recherche sur Internet est responsable du traitement qu’il effectue des données à caractère personnel qui apparaissent sur des pages web publiées par des tiers», a estimé la Cour dans un communiqué. L’affaire remonte à 1998, lorsqu’un journal espagnol a publié des annonces concernant une adjudication sur saisie immobilière pour recouvrement de dette visant une personne dont le nom était mentionné. En novembre 2009, la personne en question, Mario Costeja Gonzálza, a contacté l’éditeur en expliquant que, lorsqu’elle tapait son nom sur Google, apparaissait une référence aux pages de journal comportant cette annonce d’adjudication, alors même que la procédure de saisie relative à ses dettes avait été réglée depuis des années. Mario Costeja Gonzálza a finalement porté cette affaire devant l’AEPD en 2010. L’agence a rejeté la réclamation dirigée contre le journal, qui avait publié les informations en toute légalité. Néanmoins, elle avait demandé à Google Spain et Google Inc. de retirer les informations problématiques de leurs pages. Le groupe américain avait néanmoins refusé d’obtempérer. h24info

Auto-Expo: Suzuki élargit sa gamme de voitures au Maroc. Après l’ouverture de son second showroom à Casablanca, Suzuki Maroc a présenté de nouveaux modèles lors du salon Auto-Expo de Casablanca. Propriété du Groupe Bamaarouf, également propriétaire de Suzuki Saudia   et Suzuki Yémen, Suzuki Maroc a notamment dévoilé deux motorisations diesel équipant les nouveaux modèles Swift et SX4 S-Cross. L’occasion d’élargir davantage la gamme de voitures commercialisées par la marque nipponne au Maroc. Après le lancement du SX4 en 2006, Suzuki récidive avec le nouveau SX4 S-Cross, un mélange de break, de monospace et de SUV, offrant plus de liberté sur quatre roues avec un design, un niveau de performance et une polyvalence annoncés comme « sans précédent ». Le nouveau SX4 S-Cross est disponible avec un moteur diesel 1,6 litre au turbocompresseur à géométrie variable offrant une importante réserve de couple dès les bas régimes. Le nouveau couvercle moteur à isolation phonique rehausse le confort des occupants en supprimant les bruits et vibrations qui vont généralement de pair avec les moteurs diesel. Le SX4 S-Cross propose toute une batterie de technologies. h24info

 

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires