Flash-news : toute l’actualité de vendredi 16 mai 2014

Flash-news : toute l’actualité de vendredi 16 mai 2014

474
0
PARTAGER

Pour le gouvernement Benkirane, l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas une priorité. L’anecdote fait grincer des dents. Cela s’est passé à la dernière rencontre de la majorité réunie en grande pompe pour adopter sa nouvelle charte. A la tribune, il n’y a   que des hommes. Entre les leaders et les présidents de groupes parlementaires appartenant à la coalition au pouvoir, il n’y a pas l’ombre d’une femme. Ce jour-là, les femmes de la majorité, qu’elles soient ministres ou parlementaires, sont en retrait, placées en simples spectatrices d’un événement dont elles ne sont probablement pas actrices. Parmi les présentes à cette grand-messe de la majorité nouvelle version, l’ancienne ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité sous le gouvernement d’Abbas El Fassi Nouzha Skalli. La députée PPS s’empresse d’en faire la remarque au chef du gouvernement lui enjoignant d’appeler au moins les femmes à ses côtés pour la signature de la charte de la coalition. « Qu’une femme nous rejoigne à la tribune pour faire des youyous », répond alors le chef du gouvernement et chef de file de la majorité Abdelilah Benkirane dans un énorme mépris à la moitié de la société. Rire gras dans la salle. La gêne est perceptible sur certains visages. C’est exactement ce jour-là et après avoir entendu M. Benkirane réduisant l’action des Marocaines aux youyous que Nouzha Skalli a pris sa décision de faire acte de sa candidature pour le poste de secrétaire général du PPS, sa famille politique. Libe.ma

L’armée prend la tutelle du contrôle et de la sécurité électroniques. La gestion publique de la sécurité électronique passe dans le giron de l’Administration de la défense nationale. Un projet de décret en ce sens sera aujourd’hui discuté en Conseil de gouvernement et devrait   être adopté. Une fois ce texte publié au Bulletin officiel, la mission d’octroi et de contrôle des accréditations et des certifications se rapportant à l’échange des données électroniques à caractère juridique ne sera plus du ressort du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique (MICIEN) et de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), mais sera entièrement placée sous la responsabilité de la Direction générale de la sûreté des systèmes d’information (DGSSI) relevant de l’Administration de la défense nationale (ADN). Plus particulièrement, la DGSSI prendra en charge la délivrance et la gestion des autorisations concernant les équipements et les services de cryptage de données. La Direction se chargera également de l’accréditation des systèmes d’émission des signatures électroniques, au même titre que la certification de leur conformité et leur sécurisation. Aussi, l’accréditation des prestataires de services opérant dans la certification électronique passera-t-elle également par les services de l’ADN. «La raison du transfert de ces missions à cette Direction tient à la relation étroite de ces prérogatives avec la sûreté et la sécurité des systèmes d’information et de communication», justifie le département d’Abdellatif Loudiyi dans la note de présentation du projet de décret qui est aujourd’hui discuté en Conseil de gouvernement. Les Eco

Six millions d’hypertendus au Maroc. Sournoise. L’hypertension, tension artérielle l’est si bien que parfois le besoin de consulter ne se fait ressentir qu’en cas de complications. Elle accroît ainsi le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, d’insuffisance rénale, de cécité, et de plusieurs autres affections vasculaires.   Une pathologie qui de ce fait, constitue de par le monde un sérieux problème de santé publique. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un milliard de personnes souffrent d’hypertension dans le monde (40% dans les pays occidentaux et 60% dans les pays en voie de développement). Mais dès 2025, à cause du vieillissement de la population et de l’évolution du mode de vie qui favorise l’obésité et la sédentarité, ils seraient quelque 1,5 milliard de malades. Quid du Maroc ? Il n’est pas en reste et le pourcentage de personnes atteintes d’hypertension artérielle est de 41,2%. Elle représente la 2ème cause de mise en dialyse et est responsable du tiers des maladies rénales chroniques. Des pathologies lourdes. Au-delà des campagnes occasionnelles de sensibilisation qu’elles soient officielles ou organisées par la société civile, il faut développer au sein de la société des comportements sains et surtout sensibiliser les gens au fait que l’HTA n’est pas une fatalité. Elle peut être évitée et traitée même en vieillissant. Dans certains pays développés, les efforts de prévention et de traitement de l’hypertension et d’autres facteurs de risque cardio-vasculaire ont permis de réduire la mortalité par cardiopathies. Les spécialistes ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. Libe.ma

Aviation, le Maroc adhère au programme SAFA. Le Maroc a été officiellement admis au programme de l’évaluation de la sécurité des aéronefs étrangers (SAFA). Cela fait du royaume le 44e membre et le premier pays non-européen à adhérer à ce programme. Selon le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique, «Cette adhésion permettra à la Direction générale de l’aviation civile d’accéder à la base de données et à tous les rapports d’inspection effectués par le programme SAFA». Cette démarche entre dans le cadre des efforts et des initiatives visant à «assurer la sécurité aérienne et être en phase avec l’évolution que connaît ce domaine au niveau mondial».    Les Eco

Economie

Cliniques: des investisseurs étrangers chez El Ouardi. Le ministre de la Santé, Lahcen El Ouardi, est confiant quant à l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l’exercice de la médecine. Ce texte, adopté la semaine dernière en conseil de gouvernement, permettera aux opérateurs privés d’investir   dans les cliniques. El Ouardi, a révélé, ce jeudi matin, à la presse, qu’il a « des dossiers d’investisseurs étrangers sur son bureau ». « J’ai sur mon bureau des dossiers d’investisseurs étrangers qui veulent investir dans ce domaine au Maroc. Je ne sais pas pourquoi les opérateurs marocains ne l’ont pas encore fait pour le moment », s’est interrogé le ministre de la Santé. Lahcen El Ouardi a tenu à préciser que la nouvelle loi insiste sur le fait que la « commission médicale relevant d’une clinique sera le noyau central. Cette commission sera la seule et unique à posséder le pouvoir de décision au niveau médical ». « Le premier et dernier mot sur tout ce qui est médical revient au médecin et à lui seul », a assuré le ministre. Evoquant les dernières mesures disciplinaires, El Ouardi a souligné que l’application des lois et des règlements s’applique à tout le monde, sans distinction. Le 360

Le groupe Renault leader avec 40,5 pc de part de marché en avril 2014. Le groupe Renault, à travers ses deux marques Renault et Dacia, a consolidé son leadership en commercialisant 3.671 véhicules en avril 2014, atteignant une part de marché de 40,5 pc, selon un communiqué du groupe.   Au cumul depuis le début de 2014, le groupe a commercialisé 14.314 unités, enregistrant une part de marché de 39 pc, ce qui représente une augmentation de 0,6 point par rapport à la même période de 2013. La marque Dacia a poursuivi en avril sa lance et a dépassé à nouveau la barre des 30 pc de part de marché avec 2.792 véhicules écoulés, atteignant, ainsi, le record de 30,8 pc. Depuis le début de l’année en cours, la marque a écoulé 10.903 véhicules et une part de marché de 29,7 pc, soit une augmentation de 6,7 points par rapport à la même période de 2013. Maghrebemergent

Lydec Investit dans le développement durable. Les travaux de réalisation du système anti-pollution du littoral Est du Grand Casablanca ont avancé à hauteur de 76 pc, selon des explications fournies, mercredi, par les responsables de la Lydec, société en charge de la gestion de l’eau, de l’électricité   et de l’assainissement dans la région. Lancés en 2011 en trois tranches, les ouvrages visent en particulier à protéger le littoral du secteur Est de Casablanca de la pollution liquide due aux rejets d’eaux usées brutes notamment industriels et à améliorer le cadre de vie des habitants, a indiqué le directeur des grands projets de Lydec Hamid El Misbahi, lors d’une visite du chantier de la station de prétraitement de Sidi Bernoussi. Ce chantier d’envergure, qui représente le plus grand investissement de Lydec avec près de 1,4 milliard de dirhams (MMDH), a également pour objectif d’embellir la façade maritime, de disposer de plages propres, contribuer à leur labellisation et restaurer ainsi le potentiel touristique de la zone, ainsi que de répondre aux nouvelles normes de rejet d’eaux usées dans le milieu marin et de permettre le raccordement des eaux usées des nouvelles zones d’aménagement urbain sur les intercepteurs, a-t-il fait savoir. S’étalant sur une longueur de 24 km, le projet se compose de deux intercepteurs côtiers de diamètre variant entre 900 mm et 2.500 mm, de plusieurs stations de pompage de différentes capacités pouvant aller jusqu’à 3 m3/s, d’une station de prétraitement à Sidi Bernoussi d’une capacité maximale de 11 m3/s munie d’un système de dessablage-dégraissage et d’un émissaire marin de plus de 2 km de longueur et de 20 m de profondeur par rapport au niveau de la mer. MAP

Le Maroc bien parti pour une seconde ligne du FMI. La ligne de précaution et de liquidité (LPL) offerte par le Fonds monétaire international (FMI) au Maroc expirera en août prochain. D’ores et déjà on sait que le Maroc cherchera à la renouveler. «Nous avons une volonté de renouveler et le FMI a exprimé son désir de la renouveler», a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, en marge du Congrès régional organisé par le FMI et le Fonds arabe pour le développement économique et social, à Amman, en Jordanie. Une déclaration qui a eu un effet positif sur le risque de crédit du Maroc, tombé à son plus bas niveau en près de trois ans. Le coût de l’assurance de la dette libellée en dollars du Maroc contre le défaut a chuté de 15 points de base hier à 178, le plus bas depuis août 2011, selon les données compilées par l’Agence financière Bloomberg. Le gouvernement, a considéré la LPL comme un instrument de couverture, ce qui a été d’ailleurs salué par le FMI. C’est sur cette base que le Royaume est parti pour solliciter une seconde phase ou une rallonge de l’échéance. Selon le ministre, cet instrument constitue un produit qu’il serait utile de renouveler. «Cela ne peut être que bénéfique d’avoir une telle assurance», a indiqué le ministre lors de la conférence qu’il a organisée en présence de la directrice générale du FMI qui était en visite officielle au Maroc la semaine dernière. Cette dernière n’a pas écarté cette possibilité bien que le Maroc n’ait pas usé de cette ligne durant les 24 mois de son ouverture.    Libe.ma

Tourisme: le Maroc signe un partenariat avec la Chine. Une convention de partenariat a été signée hier entre le DG de l’ONMT, Abderrafih Zouiten et Song Yu, secrétaire du Parti et directeur général du Bureau du tourisme de Pékin. Une visite de trois jours a été organisée en faveur des professionnels du tourisme chinois avant la concrétisation de ce partenariat, qui s’inscrit dans la lignée du projet «Rabat, ville lumière et capitale marocaine de la culture». Ce projet vise «la mise en place d’actions promotionnelles aussi bien au Maroc qu’en Chine et l’organisation de visites de prospection et de familiarisation pour mieux connaître les potentialités de chaque pays», indique l’Office.    Les Eco

Social

Le Maroc a besoin de sages-femmes. Un effectif de sages-femmes inférieur à la norme internationale, une réglementation de la pratique inachevée… sont entre autres maux qui gangrènent ce métier vital pour les mères et les enfants. Avec du retard, la journée internationale de la sage-femme   sera célébrée le 20 mai (5 mai au niveau mondial) sous le thème “Les sages-femmes changent le monde : une famille à la fois”. “Les sages-femmes peuvent éviter un nombre important de décès maternels et contribuer à la réalisation des OMD”, “l’effectif des sages-femmes au Maroc est inférieur à la norme internationale recommandée” et “malgré l’élargissement de la gamme de prestations de la sage-femme, la réglementation de la pratique demeure un défi”… C’est pas ces phrases que le Fonds des Nations Unies pour la Population au Maroc (UNFPA), l’Association marocaine des sages-femmes et l’Association nationale des sages-femmes du Maroc débutent leur communiqué commun sur la journal internationale de la sage-femme. Elle sera célébrée sous le thème: “Les sages-femmes changent le monde : une famille à la fois”, le mardi 20 mai 2014 au ministère de la Santé à Rabat. Investir dans les sages-femmes peut aider à éviter un nombre important de près de 290.000 décès maternels et trois millions de décès néonatals qui surviennent chaque année dans le monde. Ainsi, elles peuvent contribuer à réduire la mortalité infantile, et améliorer la santé maternelle, souligne le communiqué. Aufaitmaroc

Le chômage déteint sur le moral des ménages. Le moral des ménages est au plus bas. La plupart des indicateurs relatifs à l’indice de confiance sont appréhendés avec pessimisme. Même si une légère amélioration est perçue lors du premier trimestre, la dégradation des opinions reste quasi   générale quant à l’emploi, l’inflation, le pouvoir d’achat ou encore la capacité des ménages à épargner. En une année, le solde des opinions relatives au niveau de vie est en recul de 6,5 points. Il se justifie, en particulier, par la perception faite de l’évolution du chômage. Plus des deux tiers des ménages anticipent en effet une hausse du nombre de chômeurs pour cette année. Ce qui est d’ailleurs corroboré par le HCP lui-même. Au premier trimestre, le nombre de chômeurs a augmenté de 114.000 personnes: 74.000 en milieu urbain et 40.000 dans les campagnes. Des chiffres qui portent le nombre de demandeurs d’emploi à 1,19 million de personnes. Et le taux de chômage s’est établi à 10,2% contre 9,4% à la même période de 2013. (Voir notre édition du 5 mai 2014; www.leconomiste.com). Résultat, l’industrie qui créait annuellement 29.000 emplois a perdu en un trimestre 45.000 postes de travail. Parallèlement, plus de trois ménages sur quatre (78,6%) redoutent une aggravation de l’inflation. Ils pensent que les prix des produits alimentaires vont augmenter dans le futur. Par rapport au dernier trimestre 2013, l’indicateur mesurant la perception à l’égard de l’augmentation des prix de détail s’est détérioré de 1,6 point. L’économiste

Casablanca : Un bus prend feu avec des passagers à bord. Un bus de la société M’dina Bus a pris feu ce jeudi, vers 13h30, à proximité de la mosquée Al Qods, située sur boulevard Mohammed VI, dans la zone d’Aïn Chock, à Casablanca. Une panne électrique a déclenché le feu   dans ce bus qui assure la ligne 11, reliant El Hank au quartier Salmia. Une dizaine de passagers était à bord. Mais ils ont pu sorti avant que le feu ne se propage. Approché par notre reporter-photographe, le chauffeur du bus n’a pas souhaité commenter l’incident, mais a laissé entendre que l’absence d’entretiens serait la principale cause de cette incendie. Aufaitmaroc

Il tue sa maîtresse qui voulait le quitter. Dans un état lamentable, elle est retournée chez elle. Son unique fille lui demande ce qui lui est arrivée. Pas de réponse. Elle n’a que les pleurs pour réponse. Sa fille lui propose de la conduire à l’hôpital. Mais, elle refuse. Elle passe trois jours cloîtrée chez elle. Son état de santé s’aggrave. Ne supportant plus de voir sa mère dans un état pareil, la fille décide de l’emmener à l’hôpital. Nous sommes à Safi. Au service des Urgences à l’hôpital Mohammed V. La jeune fille se tient au chevet de sa mère qui n’arrive pas à dormir. Remarquant que son corps présente des traces de violence, le médecin demande à la patiente ce qui lui est arrivé. En vain. Seule sa fille confie au médecin que sa mère est une ivrogne qui passe son temps à s’enivrer avec d’autres soûlards. Deux jours plus tard, la mère rend l’âme. Son cadavre a été conduit à la morgue. Le rapport de l’autopsie conclut que la défunte a rendu l’âme suite à une hémorragie cérébrale interne, causée par des coups qu’elle avait subis. La police a été alertée. Les éléments de la PJ de la sûreté régionale de Safi se rendent à la morgue pour effectuer un constat sur le cadavre qui présente de traces de violence. L’enquête policière commence. Qui sont ces amis avec lesquels elle s’enivrait ? Qui l’a violentée et pour quel mobile ? Très vite, les policiers apprennent que la défunte était la maîtresse d’un marin, père de deux enfants. Les informations recueillies par les policiers précisent que la victime était en sa compagnie lors de la fameuse nuit où elle est rentrée chez elle dans un état de santé critique. Identifié, il a été arrêté.    Aujourdhui.ma

Un Marocain jugé au Maroc pour un double-meurtre commis à Amsterdam. Les poursuites concernant un homme, Marocain, soupçonné d’un double-meurtre aux Pays-Bas vont se dérouler au Maroc car le Royaume n’extrade pas ses nationaux. Il s’agit de Hamza B., âgé de 26 ans. Selon Nltimes.nl, le suspect a été arrêté par la police marocaine en juin 2013 à l’aéroport de Tanger. Les enquêteurs hollandais en font l’un des hommes qui, le 29 Décembre 2012, ont ouvert le feu avec des armes automatiques contre un Range Rover à Amsterdam. Deux des hommes, des Marocains, qui se trouvaient dans le véhicule ont été tués ; un troisième a survécu. Les tireurs ont également tiré sur deux policiers à moto qui leur avaient fait la chasse. Mais ces derniers ont échappé de justesse aux balles. L’enquête de la police néerlandaise a conduit à Hamza B. qui avait entre-temps pris la fuite au Maroc ; mais même si son arrestation a été effectuée à la demande des autorités néerlandaises, il ne pouvait pas être extradé parce que le Maroc ne remet pas ses ressortissants aux gouvernements étrangers. Le Bureau du Procureur d’Amsterdam a indiqué le 13 mai qu’une équipe d’agents de police ainsi que des procureurs néerlandais ont voyagé au Maroc afin de remettre le dossier de Hamza B aux juridictions compétentes pour qu’il puisse subir son procès. « Il ya eu une bonne coopération entre la police d’Amsterdam, le juge d’instruction et la police à Tanger. Cette coopération prouve que fuir les Pays-Bas pour le Maroc ne paie pas », a déclaré le Bureau du Procureur aux Pays-Bas.    Bladi.net

Art & Culture

Michael Douglas et Kathleen Turner ont été terrorisés au Maroc. L’actrice Kathleen Turner vient d’affirmer à un média anglophone que l’épisode le plus terrifiant qu’elle a vécu dans sa vie était au Maroc, en compagnie de Michael Douglas, lors d’un atterrissage d’avion. Alors que   Michael Douglas et Kathleen Turner étaient au Maroc pour filmer des scènes du film « The Jewel of the Nile », et ce, en 1985, ces derniers auraient été terrorisés lors d’un atterrissage en avion dans la ville de Fès. Selon The Guardian : Le pilote a failli manquer la piste à l’atterrissage et Turner était convaincue qu’elle et Michael Douglas étaient sur le point de mourir. Voici ses propos : « L’épisode le plus terrifiant que j’ai jamais vécu était dans un avion avec Michael Douglas au Maroc. Nous revenions d’un tournage de « The Jewel of the Nile ». Comme nous allions atterrir à Fès, les lumières d’atterrissage ont été éteintes et l’avion a presque dépassé la piste. C’était très effrayant ». Bladi.net

L’affaire Edward Snowden sera adaptée au cinéma. Les studios Sony ont annoncé mercredi avoir acheté les droits d’auteurs pour adapter le livre du journaliste britannique Glenn Greenwald sur les révélations d’Edward Snowden pour le cinéma. A cet effet, Michael Wilson et Barbara Broccoli,   très connus pour avoir adapté de nombreux films James Bond, se chargeront de la production du projet pour un « film politique qui parlera aux spectateurs d’aujourd’hui ». Pour le directeur des studios, Doug Belgrad, les révélations de l’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) « ont soulevé d’importantes questions sur (…) l’équilibre à maintenir entre la défense de la sécurité nationale et les libertés individuelles ».Pour sa part, Glenn Greenwald, dont les articles sur ces révélations ont valu au quotidien britannique The Guardian le prix Pulitzer, la plus haute récompense journalistique US, s’est dit « beaucoup influencé par les films politiques », tout en se réjouissant de participer à ce projet « qui va séduire les cinéphiles ». Publié aux Etats-Unis et traduit en plus de 20 langues, « Nulle part où se cacher » a été distribué mardi dans 20 pays. Menara

« La Cigogne Volubile »: Le printemps des livres jeunesse du Maroc. C’est parti pour La Cigogne Volubile, Printemps des livres jeunesse du Maroc. Cet événement, dédié au livre, organisé dans sa 4ème édition, rayonnera sur l’ensemble des sites de l’Institut Français du Maroc jusqu’au 17 mai 2014.   Donner le goût de lire dès le plus jeune âge et contribuer au développement économique et éditorial de l’édition jeunesse au Maroc, tel est l’objectif de cette manifestation, lancée, il y a cinq ans. Dans ce sens, les onze Instituts ont concocté un programme aussi riche et varié. Il se décline sous trois volets. « La Librairie », « L’Envol de la Cigogne » et « Les Rencontres professionnelles ». Le premier est un espace de vente et de rencontres. Il abritera des séances de lectures et de signatures des livres pour permettre au public d’échanger avec les invités. « L’envol de la cigogne » donnera un large choix d’activités dans le cadre de Lire Délire. Des activités voulant donner le goût de la lecture de distraction à partir d’animations, de lectures racontées, de spectacles, d’expositions et de projections audiovisuelles. Quant aux « Rencontres professionnelles », elles sont destinées aux étudiants et aux professionnels est l’occasion d’assister à des débats, conférences, formations ou tables-rondes autour des problématiques actuelles des métiers du livre et de l’enseignement. Selon les organisateurs, les écoles de chaque ville sont aussi invitées à participer à ces activités libres d’accès ou sur inscription. Aujourdhui.ma

“L’Échappée du temps” de Mehdi Melhaoui intrigue et attire. La galerie Venise Cadre organise actuellement et jusqu’au 5 juin 2014, à Casablanca, une exposition du Franco-Maroco-Allemand, Mehdi Melhaoui, intitulée “L’Échappée du temps”. La démarche de l’artiste dans cette exposition se situe au croisement de différentes pratiques, celles de la collecte, de la sculpture, de l’installation, ainsi que de la photographie dans une volonté certaine d’intégrer l’espace même. L’espace, ses frontières, ses mouvements, et ses conséquences sur la psyché humaine sont en effet présents tout au long de son cheminement. « Je propose des objets, installations, entre affect et percept, tout en tenant une position de résistance par rapport aux problématiques liées aux flux migratoires qui ont fait l’histoire de la Méditerranée », déclare Mehdi Melhaoui. Intéressé par les origines, tant historiques qu’archaïques, l’artiste a su développer une pratique qui place la transhumance humaine et son histoire au cœur de ses préoccupations. Né en 1983 à Casablanca, Mehdi Melhaoui a fait ses études à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier ainsi qu’à l’Université Paul Valéry, cursus arts plastiques.    Libe.ma

Le séjour culturel de la Fondation Hassan II pour les MRE, du 2 au 15 août prochain à Bouznika. La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger organise la prochaine édition de son séjour culturel, du 2 au 15 août prochain à Bouznika, annonce un communiqué de la Fondation. Les inscriptions au séjour culturel 2014 ont été ouvertes début avril, et seront prolongées jusqu’au 30 mai aux consulats du Maroc, précise-t-on de même source. Le public visé par cette initiative sont les enfants (filles et garçons) de nationalité marocaine âgés de 9 à 13 ans, issus de familles modestes et ayant obtenu des résultats scolaires satisfaisants, ajoute le texte. La Fondation Hassan II prend en charge l’intégralité des frais de séjour (billets d’avions, hébergement, déplacements et visites). En 1991, la Fondation a mis en place des colonies de vacances au Maroc pour les enfants marocains résidant à l’étranger, rappelle le communiqué, ajoutant qu’en 1998, le séjour culturel s’est substitué à ces colonies de vacances pour suggérer à ces enfants un concept qui contribue à renforcer les liens avec le pays d’origine en renouant avec sa culture, son art et ses traditions. Un programme éducatif et culturel a été ainsi élaboré afin de permettre aux enfants de s’ouvrir sur la culture marocaine d’une manière ludique qui convient à leur âge. Dès lors, plusieurs activités ont été privilégiées: visites aux monuments historiques, sports, théâtre, peinture, dessin, calligraphie, tirs à l’arc, kayak de mer, sports automobiles pour enfants et équitation. Depuis 1998, le séjour culturel a reçu 11.663 enfants. Pour l’année 2013, le nombre de participants était de 635 enfants dont 412 garçons et 223 filles.    MAP

Sport

Mondial 2014. Arrêtons de critiquer le Brésil ! Peu de choses énervent autant que le dénigrement systématique des pays hôtes à la veille d’un grand événement sportif. On se rappelle tout le fiel qui s’est déversé sur la Grèce, il y a maintenant dix ans, avant l’ouverture des Jeux olympiques   d’Athènes : mon Dieu ! Les Grecs ne seront jamais prêts à temps, disait-on à l’époque. Et que s’est-il passé ? Les Jeux ont démarré comme prévu et la condescendance a cédé la place à l’admiration. Personne ne croyait réellement en la capacité de l’Afrique du Sud à organiser la Coupe du monde de football. Divers scénarios catastrophes condamnaient les fans de football à finir victimes de groupes meurtriers. Que s’est-il passé? Tous les visiteurs sont rentrés chez eux, sains et saufs. Le prochain grand événement sportif est la Coupe du monde du Brésil. Existe-t-il seulement une nation mieux à même d’organiser un tel événement ? Jusqu’à une période récente, personne n’en doutait. Mais l’enthousiasme semble se refroidir depuis quelques semaines, y compris en Allemagne. Les fans de la première heure revendent leurs billets ¬– durement acquis – sur des bourses en ligne pour une fraction de leur prix. Le Brésil ne serait pas prêt à les recevoir, ni en terme d’infrastructures – stades et aéroports non achevés – ni sur le plan de la sécurité. Et cette fois, il y a du vrai dans ces allégations. L’aéroport de Sao Paulo ne sera effectivement pas terminé. En l’espace de quelques mois, l’allégresse a cédé le pas à l’anxiété. Que s’est-il donc passé ? Les médias se livrent-ils à leur habituel numéro de défiance envers le pays hôte ? Ce revirement dissimule en réalité un conflit plus profond, dont la source n’est pas à chercher du côté des spectateurs mais au Brésil même. Ce pays, qui commence enfin à jouer dans le concert des grandes nations, est en train de rater son entrée. Courrier International
Manchester City offre 30 millions d’euros pour Benatia. Mehdi Benatia, désigné il y a quinze jours meilleur joueur de l’AS Roma par les supporters du clubs, continue de susciter les convoitises des grands clubs européens. Après le Bayern ou encore le FC Barcelone, Manchester City   se serait positionné pour le transfert de l’international marocain. Selon le journal Il Tempo une offre de 30 millions d’euros aurait été transmise au club romain. Benatia, sous contrat à l’AS Roma jusqu’en 2018, a cependant confié à maintes reprises qu’il ne se voyait pas quitter le club italien pour l’instant. h24info

Le Raja mise gros sur le merchandising. Le Raja Casablanca affine les dernière retouches pour l’ouverture de son premier store, prévue d’ici deux mois. Cet espace permettra aux afficionados de se procurer cartes de fidélité, tickets, goodies, accessoires…Un premier contrat a été signé   avec la société Fair-Play qui va ouvrir pas moins de dix points de vente. L’annonce a été faite, mercredi, par le président du club, Mohamed Boudrika. Selon Boubker Ammari, président de la commission marketing du club, « les dix premiers magasins verront le jour à Casablanca. Des ouvertures sont prévues, dans les prochains mois, à Amsterdam ou à Bruxelles. Deux villes comptant une forte communauté de supporters du Raja ». D’après les études marketing, chaque magasin devrait générer 150.000 DH de bénéfice net annuel. Le dispositif merchandising du Raja porte notamment sur le lancement d’un site dédié. Une chose est sûre: Le vice champion du monde mise gros sur le merchandising pour booster ses revenus. Le club se donne un objectif ambitieux, celui de doubler son budget, pour atteindre 100 millions de DH. le360

Benzarti prochain coach d’Al Ahly ? L’entraîneur du Raja de Casablanca, Faouzi Benzarti, serait convoité par le club égyptien d’Al Ahly qui s’est séparé récemment de son coach. Selon le site égyptien elwatannews.com, l’agent de   Benzarti en Egypte aurait fait part de son intention de proposer les services du coach tunisien au club d’Al Ahly durant les prochains jours. Notons que le contrat de Benzarti avec le Raja de Casablanca ne prendra fin qu’en juin 2015. Mountakhab

Stage de préparation: Le programme complet des Lions. Dans le cadre de son stage de préparation prévu au Portugal du 19 au 28 mai, les Lions de l’Atlas s’envoleront ce dimanche pour la ville de Faro, où ils résideront à l’hôtel Ria Park Vale Do Lobo Algarve (4 étoiles).Toutes les séances d’entrainement se dérouleront à huis clos, à l’exception de celles du 20 et 21 mai qui seront partiellement ouverte à la presse. Quant aux deux matchs amicaux, le premier contre le Mozambique, aura lieu le 23 à 20h00 (heure locale) à l’ESTÁDIO S. LUÍS. Le second pour sa part, face à l’Angola, se jouera le 28 à 20h00 à l’ESTÁDIO ALGARVE à Loulè.    Mountakhab

International

Tunisie : Mehdi Jomâa veut assouplir la loi anti-cannabis. Lors d’une conférence de presse, ce mercredi, le Premier ministre tunisien, Mehdi Jomâa, s’est prononcé pour un assouplissement de la loi anti-cannabis dans son pays. Les contrevenants encourent jusqu’ici une peine minimale d’un   an de prison ferme. Le blogueur Azyz Amami, figure de la révolution de janvier 2011 s’est fait arrêter, ce mardi, pour consommation de cannabis. « La loi n’est plus en phase avec l’époque. Nous sommes en train de l’amender pour qu’elle s’adapte à la nouvelle réalité », a indiqué Mehdi Jomâa. Le ministère de la Justice et de la Santé serait en train de réfléchir aux moyens d’ « humaniser » la législation, selon le directeur général de la Santé, Nabil Ben Salah, rapporte l’AFP. Le Premier ministre tunisien a réagi à l’arrestation du blogueur Azyz Amani, figure de la révolution de janvier 2011. La police tunisienne l’a interpellé, ce mardi, à Tunis, dans le quartier de la Goulette pour détention et consommation de « zlata ». Il était en compagnie d’un jeune photographe franco-tunisien de 27 ans, Sabri Ben Mlouka. Le chef du gouvernement a appelé, ce mercredi, la justice « à la clémence » pour le cyberactiviste, déjà arrêté le 6 janvier 2011 pour avoir diffusé des vidéos sur la répression puis relâché quelques heures avant la chute de Ben Ali. « Une lettre ouverte a été adressée au chef du gouvernement, le 13 mars, afin de lui demander l’ouverture d’un débat national sur cette question », a rapporté l’avocat Ghazi M’rabet, un des défenseurs d’Azyz Amami, selon Le Monde. Les deux hommes encourent une peine de un à cinq ans de prison ferme, et de 1 000 à 3 000 dinars (450 à 1 350 euros) d’amende. La législation actuelle sur les stupéfiants, qui date de 1992, prévoit des lourdes peines planchées à l’encontre des personnes arrêtées pour avoir consommé du « zatla », la résine de cannabis. Cette loi interdit aux magistrats de prendre en compte les circonstances atténuantes. Afrik.com

L’Italie menace de laisser entrer les réfugiés dans l’UE. Le nouveau naufrage survenu lundi au large des côtes libyennes réveille la colère de Rome qui reproche aux institutions européennes de laisser le pays seul face à un «inacceptable massacre d’innocents». Une polémique d’une   rare vigueur a éclaté mardi entre Rome et Bruxelles à propos du désintérêt «évident» dont témoignerait l’Union européenne à l’égard des milliers de migrants recueillis en mer par des unités de la marine italienne. «Nous devons dire à l’Europe qu’elle ne peut sauver ses banques et ne pas en faire autant pour les femmes et enfants secourus en mer. L’Europe doit nous aider. Ses institutions ne peuvent pas tourner la tête ailleurs», a lancé Matteo Renzi, au comble de l’exaspération. Après le nouveau naufrage survenu lundi au large des côtes libyennes, la ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, a parlé d’un «inacceptable massacre d’innocents». Mais le plus dur avec Bruxelles a certainement été le ministre de l’Intérieur Angelino Alfano qui s’en est pris à la Suédoise Cécilia Malström. En tant que responsable à Bruxelles de l’application des accords de Schengen, la commissaire européenne pour les Affaires intérieures avait affirmé n’avoir reçu aucune «demande claire» de la part de l’Italie concernant les émigrés débarqués sur ses côtes. Fureur du ministre qui a accusé la commissaire de «mentir» et s’est dit prêt à se rendre lui-même à Bruxelles lui porter les dossiers qu’elle affirme n’avoir pas reçus: «Ou l’Europe nous aide à protéger notre frontière (commune) ou nous ferons valoir que le droit d’asile reconnu par l’Italie est valable pour toute l’Europe. L’Italie ne peut pas devenir la prison des réfugiés ». h24info

Un candidat aux élections européennes veut rebaptiser l’espace Schengen « Schengen-Ouarzazate ». Gaspard Delanoë, de son vrai nom Frédéric Hébert, candidat aux élections européennes du 25 mai, en Ile de France, plaide pour la construction d’un pont entre Gibraltar et le Maroc   « afin d’épargner 12.000 vies ». L’homme qui veut faire oublier le cliché du « français râleur », rapporte Le Parisien, confie au Scan du « Figaro » : « …Mon moteur c’est le rêve, la fantaisie et l’espoir ». Cet homonyme de l’ancien maire « PS » de Paris Bertrand Delanoë, président du Parti faire un tour « PFT », n’espère pas gagner, mais souhaite tout juste faire entendre sa voix, lui, qui, à travers sa liste baptisée « l’Europe de Marrakech à Istanbul », milite pour l’intégration des pays du sud de la méditerranée dans l’Union européenne. « Derrière la vitrine fantaisiste, il y a du fond. Ne restons pas des citoyens passifs, soyons actifs », souligne-t-il. Acteur de théâtre de profession, Gaspard Delanoë n’avait pas réussi à passer aux élections municipales de 2008 et 2014, ni aux européennes et régionales de 2009. Indigné par le climat d’islamophobie qui gagne du terrain en France, Gaspard Delanoë veut donner à l’espace Schengen le nom d’espace « Schengen-Ouarzazate », espère construire un pont entre Lampedusa, en Italie et la Tunisie et un tunnel Ajaccio, en Corse et Ramallah, en Cisjordanie. Bladi.net

États-Unis. Les employés de fast-food veulent exporter leur mouvement. « La date du 15 mai a une importance symbolique », explique l’hebdomadaire The Christian Science Monitor. « Des actions seront conduites dans 150 villes pour demander un salaire minimum de 15 dollars de l’heure, et défendre leur droit de se syndiquer. » Cette journée coïncide avec   « l’attention croissante de l’opinion publique à la question des salaires et des inégalités », poursuit le magazine. « Le salaire minimum a été augmenté cette année dans un certain nombre d’Etats et de villes, le président Obama souhaite élever le salaire minimum national à 10,10 dollars de l’heure, et un économiste français [Thomas Piketty] s’est hissé au sommet des meilleures ventes avec un livre sur la tendance à la concentration des richesses dans le capitalisme et les mesures nécessaires pour y remédier. » Cependant, les travailleurs de fast-food américains ont organisé plusieurs journées de grève au cours des 18 derniers mois et « ces actions n’ont pas suffi à obliger McDonald’s ou d’autres grandes chaînes à accorder des hausses de salaires significatives », rappelle le New York Times. C’est pourquoi, jeudi, « les travailleurs du mouvement des fast-food entendent élargir sa portée ». En plus des grèves d’une journée prévues dans 150 villes dans tout le pays, « les leaders du mouvement espèrent faire de leur cause un combat mondial », écrit le journal. Des manifestations de soutien ont lieu dans 80 villes de plus de 30 pays. Ce n’est pas la première fois que les travailleurs américains cherchent à mener des actions communes avec ceux d’autres pays. Courrier International

Nigeria : Le président refuse de négocier avec Boko Haram. Le président nigérian Goodluck Jonathan a exclu mercredi, de libérer des prisonniers de Boko Haram en échange des 223 lycéennes captives depuis un mois du groupe islamiste, au moment où l’aide internationale monte en puissance. Le jour où les 223 jeunes filles ont entamé leur deuxième mois   de captivité, le chef de l’Etat nigérian Goodluck Jonathan a fait savoir qu’un échange de prisonniers contre les otages était exclu. “J’ai discuté de cela avec le président et il m’a dit très clairement qu’il n’y aurait pas de négociation avec Boko Haram incluant un échange des lycéennes enlevées contre des prisonniers.” M. Simmonds, Ministre britannique en charge des questions africaines. Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, avait proposé un tel échange dans une vidéo, diffusée lundi, montrant les jeunes filles enlevées dans leur école de Chibok, située dans l’Etat de Borno (nord-est), principal fief du mouvement. Le ministre de l’Intérieur Abba Moro avait aussitôt opposé une fin de non-recevoir à cette offre, refusant à Boko Haram le droit de poser des “conditions”. Cependant, le ministre des Affaires spéciales Taminu Turaki, qui a dirigé l’année dernière un comité chargé de réfléchir à un programme d’amnistie avec le groupe armé, avait assuré mardi que le Nigeria restait “ouvert au dialogue” sur “tous les problèmes”, dont le sort des lycéennes kidnappées. Cette déclaration présidentielle ajoute à la confusion sur les intentions des autorités nigérianes. Aufaitmaroc

En Inde, les nationalistes hindous donnés gagnants. Après cinq semaines d’un scrutin monumental, l’Inde a vu la fin officielle, lundi 12 mai, de ses élections législatives. Avec 551 millions de votants sur 814 millions d’électeurs, le pays connaît ainsi un nouveau record de participation (66,38 %), a salué la commission électorale nationale. D’après les premières estimations, le parti de la droite nationaliste hindoue, le Bharatiya Janata Party (BJP), est donné gagnant. Il pourrait même s’assurer, avec ses alliés, la majorité absolue des sièges au Congrès, même si ces estimations sont encore à prendre avec précaution. Cette victoire était attendue, tant le parti du Congrès, jusque là majoritaire, a été érodé par dix ans de pouvoir marqués par des scandales de corruption et le ralentissement économique du pays. Si aucune violence n’est venue entâcher le scrutin, la commission électorale a annoncé qu’elle avait procédé à des saisies massives d’argent et d’alcool, soupçonnés d’avoir été utilisés pour l’achat de votes. Environ 3,13 milliards de roupies (38 millions d’euros) et 22,5 millions de litres d’alcool ont ainsi été saisis. Les résultats officiels devraient être connus vendredi. Le passé incite cependant à la plus grande prudence concernant les premières projections : lors des deux précédentes législatives, en 2004 et en 2009, les tendances dessinées sur la base des sondages à la sortie des urnes s’étaient révélées spectaculairement erronées. La bataille électorale s’est cristallisée dans un fief, la ville sainte de Varanasi (Bénarès) au nord du pays. Narendra Modi, leader du BJP, y est candidat et espère qu’une victoire aura valeur de symbole pour son parti, alors que les tensions communautaires ont largement animé la campagne.    Le Monde

Nouvelles Technologies

Une appli pour retrouver les villages palestiniens détruits. La Nakba, soit «la catastrophe». Tous les 15 mai, les Palestiniens commémorent l’expulsion et l’exode de plus de 700.000 d’entre eux, en 1948, à la suite de la création de l’État d’Israël. Ils ne purent jamais revenir sur leurs terres.   Nombre de leurs villages furent détruits et ne figurent plus sur les cartes actuelles. Pour qu’ils ne tombent pas définitivement dans l’oubli, une ONG Israélienne, Zochrot (que l’on peut traduire en français par «se souvenir»), militant pour le droit au retour des réfugiés, a lancé une application iPhone, baptisée iNakba. Sous-titrée «le pays invisible», elle répertorie les villages arabes disparus il y a 66 ans. L’application est gratuite et fonctionne selon le principe de la carte interactive. Près de 500 signets sont répertoriés, chacun représentant une ancienne localité. En appuyant sur eux, on découvre le nombre d’habitants en 1948, l’unité israélienne qui l’a occupée, ce que le lieu est devenu depuis mais aussi des photos et des vidéos d’époque et d’aujourd’hui. S’ils s’inscrivent, les utilisateurs peuvent soumettre leurs propres images. «L’idée n’est pas nouvelle, explique Raneen Jeries, membre de Zochrot. Il existe de nombreuses cartes des villages détruits. Mais les gens n’utilisent plus le papier mais les smartphones, le GPS et les applications. C’est donc l’outil que nous utilisons pour les atteindre». Si l’application est disponible en arabe et en anglais, elle l’est également en hébreu, de manière à toucher les Israéliens, souvent peu informés sur la Nakba. h24info

Japon: Toshiba commercialiserait des légumes fabriqués dans une usine. Tokyo – Toshiba, producteur d’appareils électroniques et de réacteurs nucléaires, a annoncé jeudi se mettre à un nouveau métier : le commerce de légumes fabriqués en usine. « Nous allons donner une nouvelle   dimension à notre division de soins sanitaires », a expliqué Toshiba dans un communiqué, cité par l’agence indienne ANI. Le groupe s’apprête en effet à produire des légumes sans pesticides ni autres substances chimiques dans une usine totalement close et aseptisée mais régie par un phénoménal appareillage électronique. Toshiba, qui est aussi un spécialiste des équipements médicaux et gère son propre hôpital à Tokyo, veut dit-il contribuer à maintenir les hommes en bonne santé. Cela passe selon lui par l’absorption d’une nourriture saine, laquelle peut être fabriquée en usine sous certaines conditions technologiques. L’usine à légume de Toshiba est équipée « d’éclairages fluorescents spéciaux optimisés pour la croissance des végétaux, d’un air conditionné qui maintient toujours la même température et un degré d’humidité constant, d’un dispositif de surveillance de l’état physique des plantes et d’équipements de stérilisation pour l’emballage des produits ». La délicate gestion de l’ensemble reposera sur des moyens similaires à ceux employés dans les usines de semi-conducteurs, une autre spécialité de l’éclectique groupe centenaire. Le Mag

Disway lance sa 2e génération de tablettes marocaines. Acteur de la distribution de matériel informatique au Maroc, Disway annonce la commercialisation de sa nouvelle gamme de tablettes Yooz en lançant 5 nouveaux modèles. « La première vague de tablettes Yooz a été un   réel succès. Nous avons écoulé en 7 semaines le stock que nous avions prévu pour 4 mois », affirme Karim Radi Benjelloun, directeur général de Disway. Concernant la nouvelle gamme, il s’agira de Yooz MyPad 701 (entrée de gamme WiFi 7 pouces), Yooz MyPad 751 HD (WiFi 7 pouces), Yooz MyPad 755 3G (3G 7 pouces), YOOZ MyPad 1001 HD (WiFi 10 pouces) et Yooz MyPad 1001 HD 3G (3G 10 pouces). La nouveauté porte sur l’introduction de la technologie 3G. « Avec cette nouvelle vague, nous améliorons les caractéristiques techniques de nos produits tout en restant sur le même niveau de prix que la gamme précédente », explique Hakim Belmâachi, président du directoire de Disway. Les promesses? Une prise en main facile, câblages fournis, caméras intégrées, performances, design et légèreté ainsi qu’une grande variété d’applications préinstallées (clavier mutli-langues, Quick Office, Color Note, Facebook, Google Chrome, Maps, Gmail, YouTube, et bien d’autres). h24info

 

le2minutes.com

________________________ actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires