Flash-news : toute l’actualité du 03 juin 2014

Flash-news : toute l’actualité du 03 juin 2014

420
0
PARTAGER

Tunisie : La nouvelle photo du Roi qui fait le buzz. En visite officielle en Tunisie voisine depuis vendredi, le Roi Mohammed VI a profité de son séjour pour se promener sur l’avenue Habib-Bourguiba, principal boulevard de la capitale Tunis. Le Souverain était seul, sans protocole,   et sans même ses gardes du corps. Il était habillé d’une chemise et d’un pantalon en jean. Un message qui témoigne peut-être de la stabilité dont jouit désormais le pays du Jasmin. La visite du Roi, qui devait s’achever dimanche, n’est pas passé inaperçue. Mises à part les 23 conventions signées entre le Maroc et la Tunisie, Businessnews, un journal tunisien, avait créé samedi un vrai buzz sur cette visite officielle. Évoquant un incident diplomatique entre le Roi et le président tunisien, Moncel Marzouki, le journal a aussitôt démenti la même information. Si la rédactrice en chef adjointe de ce journal pensait que le sujet était le dossier du Sahara, Tunisie-secret, un autre site d’information a évoqué, pour sa part, le dossier islamiste. Aufaitmaroc

Emploi : Le Maroc présente sa stratégie à Genève. Les travaux de la 103e conférence annuelle de l’Organisation internationale du travail (OIT), du 28 mai au 12 juin à Genève, se poursuivent avec la participation d’une importante délégation marocaine. Délégation composée des représentants du ministère de l’Emploi, des employeurs et des centrales syndicales les plus représentatives.   Dans ce cadre, le rapport intitulé «Des politiques de l’emploi pour une reprise et un développement durables», souligne l’importance de la politique marocaine en matière d’emploi. «En Afrique du Nord, le Maroc et la Tunisie ont élaboré une Politique Nationale d’Emploi (PNE) dès 2010, délaissant les politiques actives du marché du travail – de portée limitée parce qu’elles ciblaient les jeunes diplômés – pour adopter une politique plus globale visant les défis multidimensionnels de l’emploi que connaît la région», souligne ce document. C’est dans ce cadre que le Maroc a présenté, vendredi dernier, à Genève sa stratégie nationale de l’emploi. Stratégie qui vient d’être lancée par le ministère de l’Emploi et des Affaires Sociales, dans le cadre d’un partenariat avec l’OIT, avec comme ambition de promouvoir le travail décent et productif ainsi que la valorisation du potentiel humain. Le processus d’élaboration s’articule autour du diagnostic du marché du travail, étape déjà franchie, et la mise en place d’un plan d’action en la matière. Elle vise également à agir pour la prévalence de l’emploi productif et la bonne gouvernance du marché du travail. Le Matin

HCP: L’Agriculture pilier de la croissance du PIB marocain en 2013. Le secteur primaire reste primordial dans la définition de la carte des contributions sectorielles à la croissance. L’agriculture, 1er employeur au Maroc a porté la croissance du PIB marocain en 2013. Le taux de croissance de l’économie nationale a atteint 4,4 pc en 2013 contre 2,7 pc en 2012, en raison du rebondissement de l’activité agricole et de l’allégement du besoin de financement dans un contexte de maîtrise de l’inflation, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). La croissance économique nationale s’est améliorée en 2013, suite au rebondissement de l’activité agricole, alors que les activités non agricoles ont accusé un ralentissement, explique le HCP qui vient de publier ses comptes nationaux provisoires pour l’année 2013, qui font aussi ressortir un allégement du besoin de financement.    Le Mag

Les bourses de Casablanca et de Tunis signent un protocole d’accord. Ce protocole d’accord a été signé lors de la visite officielle effectuée par SM le Roi Mohammed VI en Tunisie, à l’invitation du Président Mohamed Moncef Marzouki. En vertu de ce protocole d’accord, les deux bourses s’engagent à renforcer les liens de coopération autour de quatre axes principaux, à savoir l’échange d’informations et d’expériences, la formation et l’assistance technique, la promotion de la culture boursière outre le développement des doubles cotations, a précisé le communiqué. Cité dans le communiqué, le Directeur Général de la Bourse de Casablanca, Karim Hajji, « s’est félicité de la signature de ce protocole d’accord qui nous fait assumer de nouvelles responsabilités pour aider nos pays à relever les multiples défis de développement ». « Nos marchés boursiers regorgent de potentialités et nous œuvrons ensemble pour permettre aux entreprises des deux pays d’y trouver les sources de financement nécessaires à leur développement et leur rayonnement régional et international », a-t-il ajouté. « Nous avons réalisé conjointement par le passé des actions de rapprochement qui méritent davantage d’efforts pour les accélérer et les concrétiser. Nous disposons désormais du cadre idoine et de la volonté politique nécessaire pour atteindre nos objectifs », a-t-il poursuivi. De son côté, le Directeur Général de la Bourse de Tunis, Mohamed Bichiou, a indiqué que ce protocole d’accord, qui consolide au demeurant une coopération déjà bien établie entre les Bourses de Tunis et de Casablanca, consacre également la concorde entre les deux places qui ont toujours partagé la même vision, la même approche, les mêmes pratiques de marché et les mêmes ambitions.    Menara

 

Economie

 

Les crédits conso cartonnent au Maroc. Les crédits bancaires ont la cote en ce début 2014. En effet, selon le constat général, les marocains s’endettent chaque année un peu plus auprès de leurs banques qui ne cessent de grignoter de plus en plus de part de marché aux sociétés de financement.   À ce titre, les crédits bancaires ont atteint à fin avril dernier un montant de 735,681 milliards de dirhams, soit un bond de 30,934 milliards de dirhams en comparaison à avril 2013 et une légère baisse de 1,022 milliard de dirhams, comparé à l’encours enregistré à fin mars 2014, plombés par les créances diverses sur la clientèle et favorisés par une reprise notable des crédits à la consommation. Ainsi, selon les indicateurs clés des statistiques monétaires du mois d’avril 2014, publiés par Bank Al-Maghrib, les crédits bancaires, à la fin du quatrième mois de l’année 2014, seraient en hausse de 4,4% par rapport à la même période en 2013. Cependant, le taux de crédits bancaires enregistrés à fin avril 2014 s’inscrit en léger recul par rapport aux performances réalisées au cours du mois de mars de l’année 2014. Le classement par objet économique laisse paraître une sérieuse hausse des créances diverses à la clientèle qui ont enregistré à fin avril 2014 un encours de 103,669 milliards de dirhams se bonifiant ainsi d’une hausse de 12,9%, comparé aux résultats du mois d’avril 2013, souligne Bank Al-Maghrib. Pour leur part, les crédits immobiliers enregistrent une hausse importante de 2,4% entre le quatrième mois de 2014 et celui de 2013. Ils ont, en effet, atteint, à fin avril 2014, un montant de 231,994 milliards de dirhams, en hausse de 5,546 milliards de dirhams, comparé à l’encours enregistré à fin avril 2013. Toutefois, ils ont largement été impactés par un ralentissement des crédits aux promoteurs immobiliers qui ont marqué un recul conséquent de 4,7% d’une année à l’autre. Aujourd’hui

Le marché publicitaire a atteint 6 milliards de dirhams en 2013. Tous comptes faits, le marché publicitaire et marketing marocain a atteint 6 milliards de dirhams en 2013. Mounir Jazouli (photo), vice-président du Groupement des annonceurs du Maroc (Gam), l’a réitéré dans une interview   qu’il a accordée la semaine dernière au quotidien Aujourd’hui le Maroc. Il confirme ainsi le chiffre avancé en février par le cabinet Impérium Média. Mounir Jazouli apporte quelques précisions :« La nuance à faire c’est que 6 milliards est un chiffre brut qui n’inclut pas les réductions, remises et dégressifs que pratiquent communément les professionnels du marché. Si on le ramène au net cela nous donnera la moitié du montant. Si on rajoute à cela la partie média digital, édition, événementiels et autres, on revient au même chiffre. Donc, nous pourrons dire que le marché publicitaire global se chiffre à 6 milliards de dirhams.» Mounir Jazouli note que le marché bascule de plus en plus vers le numérique. « Nous sommes en train d’assister à des mutations profondes et au bouleversement du marché publicitaire. Il y a des budgets qui sont en train de basculer vers de nouveaux médias tels que le digital ». D’où les mises en garde qu’il formule : « Il faut être tout d’abord conscient des changements qui s’accélèrent de plus en plus. Ce changement ne concerne pas seulement les annonceurs mais également les médias, les régies de publicité et les agences.» Le marché publicitaire devrait profiter de l’internationalisation de plusieurs entreprises marocaines sur le continent africain. Elles travaillent chacune à devenir une marque qui rayonne en dehors du Maroc. Ces sociétés se recrutent essentiellement dans les secteurs de l’agroalimentaire, des nouvelles technologies, de la banque et des assurances. Selon l’étude du cabinet Impérium médias, les télécoms et l’alimentation sont justement en tête de l’investissement publicitaire au Maroc. Agenceecofin

Burger King : Un restaurant phare à Casablanca. Après le Morocco Mall et l’Anfa Place, Burger King se dote d’un troisième restaurant à Casablanca. Situé sur le boulevard de la Corniche à Casablanca, le nouveau Burger King se veut le sixième du Royaume. Il est considéré comme le plus important   jamais ouvert au Maroc. «Le Maroc constitue pour la marque Burger King une opportunité exceptionnelle parce qu’il représente un marché dynamique et vivace offrant un énorme potentiel de croissance et d’expansion. Et nous sommes confiants que les consommateurs au Maroc ne manqueront pas de toujours se rendre chez Burger King ® pour déguster nos hamburgers grillés sur flamme nue à l’instar du Whopper», explique dans ce sens Samer Khawashki, vice-président exécutif de Olayan Financing Company, société mère de Hana International Limited, laquelle détient les droits de la franchise Burger King en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Pour rappel, la chaîne de restaurants Burger King est présente au Moyen-Orient et en Afrique du Nord depuis 1992, date à laquelle son premier restaurant a ouvert ses portes à Riyad en Arabie Saoudite. L’entreprise exploite aujourd’hui plus de 350 restaurants dans 10 pays de la Région. Aujourd’hui

La 7ème édition du Forum des compétences marocaines en Europe, samedi à Paris. La 7ème édition du Forum des compétences marocaines en Europe, lieu d’échange entre les entreprises, les jeunes diplômés et cadres expérimentés, sera organisée samedi prochain à Paris, ont indiqué les organisateurs. Le Forum « Careers in Morocco », rendez-vous incontournable pour les compétences marocaines en Europe à la recherche d’opportunités d’emploi et d’entreprenariat au Maroc, permet aux acteurs économiques marocains de rencontrer les meilleurs candidats et entrepreneurs en termes de formations, de compétences et d’expérience professionnelle. Plus de 4.000 compétences marocaines seront attendues à cette édition qui connaîtra la participation de plus d’une trentaine de sociétés et organismes marocains couvrant différents secteurs d’activités, selon la même source qui a précisé que plusieurs conférences-débats seront organisés également autour de thèmes traitant de l’actualité économique, l’entreprenariat et des possibilités de carrière au Maroc avec des témoignages de candidats recrutés lors des éditions précédentes. Plus de 3.000 personnes ont visité l’édition 2013 qui avait connu la participation d’une trentaine de grands groupes marocains publics et privés, ont rappelé les organisateurs.    MAP

Renaut livre sa nouvelle stratégie. «Excellence sans frontières» : sous ce slogan se cache la nouvelle stratégie de Renault pour les années à venir au Maroc. C’est en effet à Tanger que le constructeur automobile français en a dévoilé les grandes lignes. Le groupe qui a vendu l’an dernier 47.039 véhicules sur le marché marocain et a confirmé une part de marché de 39%, veut maintenir sa position de leadership commercial et industriel au Maroc. Pour ce faire, la marque au losange entend d’abord faire évoluer ses gammes Renault et Dacia. Il sera en effet question de commencer par le renouvellement de certains modèles comme la Clio, la Captur et la nouvelle Mégane pour Renault avant d’entamer la deuxième phase pour les modèles Dacia, à l’image de Logan, Sandero, Lodgy et Duster. Selon le groupe, les réalisations de Renault Maroc ont été de 30% supérieures à celles de 2012.    Les Eco

Lancement de la première plateforme d’Echange d’Idées innovantes. VINCIDAY est le Rendez-vous annuel organisé par les élèves ingénieurs de l’Ecole Supérieure VINCI d’Ingénierie informatique autour de plusieurs thématiques d’actualités : Développement mobile, Sécurité informatique et Leadership. La journée a été l’occasion d’annoncer le Lancement de l’iLab (Laboratoire d’innovation), la première plateforme d’Innovation et d’échange d’idées innovante en partenariat avec les Compétences marocaines aux USA (représenté par Mr Hassan MOUSAID chercheur à Massachusetts Institute of Technology ) et son partenaire : le Centre National de Recherche Scientifique et Technique (CNRST). Contact : Mr Karim RACHDI, karim.rachdi@vinci.ac.ma, Tel: +212 (0) 5 37 70 69 05, GSM: +212 6 61 07 99 19.    vinci

 

Social

 

Khmis Dadès, entre pollution des eaux et crues. Charafi El Haj Hocine, 86 ans dont 44 ans passés dans l’immigration, se souvient encore quand les arbustes de fleurs dépassaient les trois mètres de haut, aujourd’hui plusieurs de ces parcelles sont menacées de disparition.   «Le changement climatique qui s’est traduit par la rareté de l’eau a transformé ces parcelles en terrain vague. Notre crainte est de voir les champs de fleurs encore en production s’affecter», avertit celui qui est également conseiller municipal dans la commune rurale de Khmis Dadès, province de Tinghir. Ces fleurs, une fois distillées, donnent cette huile essentielle et cette eau ayant fait la renommée mondiale de la vallée de Dadès, verdoyante en dépit de la sévérité du climat. Avec l’amandier et le figuier, la fleur de Dadès est l’un des produits du terroir qui a permis la création de plusieurs coopératives féminines, dont celle gérée par Aït Haddou Drissia «Le Plan Maroc vert a financé notre coopérative, qui regroupe 21 adhérentes, à hauteur de 20.000 DH, alors que nous avions démarré à partir de rien. À présent nous souhaitons acquérir notre propre foncier pour la construction de nouvelles unités de distillations et de magasins de vente». Pour la production d’un litre d’huile essentielle, vendu à près de 11.000 DH, quatre tonnes de fleurs sont nécessaires à la distillation. Pour l’extension de cette culture, ce ne sont pas les terres arables qui font défaut, mais le risque de pollution de l’oued et de la nappe pèse comme une épée de Damoclès sur la tête des 26.000 habitants de Khmis Dadès. Rive gauche, rive droite Cette commune rurale est partagée par l’Oued Dadès en deux parties, les douars de la rive gauche et ceux de rive droite. Le Matin

Taxis blancs. Accompagnement des transporteurs, les fonds débloqués. Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, assure que «les fonds destinés à l’accompagnement des taxis notamment sont déjà débloqués auprès du ministère de l’Intérieur».   «Si les taxis ne bénéficient pas aujourd’hui de cet accompagnement financier, ce n’est pas de la responsabilité du gouvernement, mais de la leur». Il estime qu’au-delà de l’anarchie qui règne dans la profession, le problème tient à la réticence des concernés à afficher leur chiffre d’affaires au grand jour. Les Eco

Ikea Maroc Recrute. L’enseigne Ikea, qui devrait ouvrir son premier magasin au Maroc en 2015 dans la zone de Zénata est actuellement en train de recruter. Une campagne de recrutement est lancée sur les différents supports média. Ainsi Ikea serait à la recherche d’un responsable   marketing, de designers d’intérieur, de spécialistes du recouvrement, ainsi que d’un responsable de recrutement et de graphistes. Pour postuler, il faudra travailler son anglais puisqu’Ikea demande aux postulants d’envoyer leur CV ainsi que leur lettre de motivation en anglais à l’adresse suivante : jobs@ikea.com.kw et ceci avant le 6 juin 2014. Les Eco

Bahri à l’assaut des plages. L’Association Bahri a lancé, dimanche à la plage de Skhirat, sa 9ème opération de nettoyage des plages marocaines sous le thème “Rabat toujours propre”. Lancée dans le cadre des célébrations de la Journée mondiale des Océans, le 8 juin, cette opération vise à sensibiliser le public à la protection du littoral, indique un communiqué de l’association. Cette opération, qui connait la participation de 7.000 personnes, tous âges et classes sociales confondus, a également pour objectif de nettoyer les plages de Rabat, Aïn Diab, Mohammedia, Dar Bouazza, El Jadida et Safi, précise le communiqué. En parallèle avec cette campagne, l’association organise des ateliers de sensibilisation sur l’importance de recyclage des déchets. La Journée mondiale des océans, annoncée par l’Assemblée générale de Nations Unies en 2009, est une occasion de sensibiliser l’opinion sur les défis à venir pour la communauté internationale en matière de protection des océans. L’Assemblée générale de l’ONU reconnait le rôle essentiel joué par les politiques de développement durable et de bonne gestion des ressources et de l’utilisation des mers et océans dans la réalisation des objectifs internationaux de développement, notamment ceux énoncés dans la Déclaration du Millénaire des Nations Unies.    lnt

 

Art & Culture

 

Marrakech accueille «Bye-Bye Gillo». Après une tournée internationale tout au long de l’année 2013, «Bye-Bye Gillo» revient at home. Jilali revient ainsi à ses quartiers d’enfance, à ses ruelles étroites et à ses palmiers transcendants. La pièce de théâtre qui a attiré les férus des   planches en Tunisie, en Palestine, en France, en Belgique revient au Maroc, et plus particulièrement à Marrakech qui a vu naître le héros «Gillo». Jilali quitte la trame palestinienne que lui ont fait porter les membres de la troupe palestinienne Harah Theatr pour retrouver ses bases. Et cette fois-ci, c’est la troupe Planche ocre de Marrakech qui interprétera, le 5 juin prochain cette belle et quasi vraie histoire de «Gillo», de l’écrivain marocain Tahar Adnan. L’occasion sera propice pour le metteur en scène Ibrahim Hanayi, le scénographe Abdelaziz Mahir, le compositeur Hassan Chikar, de marquer du sceau de l’authenticité une histoire universelle et humaine. La pièce revisite les conditions de vie des jeunes Nord-Africains dans un pays européen. Jilali, alias Gillo, est menacé d’expulsion de Belgique vers le Maroc son pays natal. Lui qui avait été séduit par l’eldorado européen n’a plus de repère. Il n’a plus d’équilibre psychologique. Il n’a plus d’identité. Une étrangeté de l’être dans son sens le plus profond. «Je suis venu m’excuser auprès de vous de ce qu’ont fait mes ancêtres, ce n’est qu’un malentendu historique, je consens votre colonisation… intégrez-moi à votre façon je veux bien, changez-moi mon nom s’il ne vous plaît pas … Je peux être Gilbert, Jacques, Jean à la place de Jilali pas de problème »… dixit Gillo qui entre dans un pénible monologue à bord d’un avion qui doit le rapatrier chez lui. Libe.ma

Les artistes les plus cotés du Maroc en vente aux enchères. La Marocaine des Arts, devenue l’un des acteurs importants sur la place, revient avec une nouvelle vente aux enchères. Pour cette troisième édition, le rendez-vous est donné aux amateurs d’art le dimanche 8 juin à 17h30   dans l’écrin du Studio des Arts Vivants. La vente fait la part belle aux grandes figures de la peinture marocaine moderne et contemporaine. La sélection pointue rassemble près de 80 lots qui seront mis aux enchères sous la houlette du commissaire-priseur de renom, Maître Arnaud Cornette de Saint-Cyr, réputé à l’international pour son professionnalisme, son dynamisme et sa connaissance du marché de l’art. Parmi les maîtres fondateurs de la peinture moderne marocaine, l’œuvre emblématique de Farid Belkahia intitulée “La dérive des continents – hommage à Cherif Idrissi” mesurant plus de 3m50 promet d’animer l’engouement des collectionneurs. Ces cinq sphères en pigments sur peaux, tels des tambours tendus, évoquent la séparation des continents et, avec elle, le tiraillement d’une humanité en quête d’espoir et de paix confrontée à des enjeux géopolitiques complexes. Farid Belkahia y rend hommage à Cherif Idrissi, ce géographe du 12ème siècle originaire de l’actuelle ville de Ceuta, qui fut le premier à avoir conçu une mappemonde qui englobe les côtes marocaines et les confins de la Chine. lnt

Nancy Ajram a son projet de chanson marocaine. Désormais habituée de Mawazine, elle en est à sa troisième participation, Nancy Ajram a avoué, au cours d’une conférence de presse peu avant son concert dimanche soir à Rabat, sur la scène Nahda dédiée à la chanson orientale,   que l’idée la caressait depuis plus de quatre années, mais elle attend trouver la « bonne proposition » qui saurait la convaincre. Elle a lancé un appel « aux paroliers et musiciens marocains » à l’aider à aller de l’avant sur cette voie. Elle n’a pas caché le fait qu’elle est exigeante dans le choix des chansons dans le sens où elle ne pourrait chanter qu’une chanson « coup de cœur » avec une charge d’émotion qu’elle pourrait transmettre au public. Sur sa présence « record » à Mawazine pour une chanteuse du monde arabe, Nancy Ajram s’est dite honorée de pouvoir se produire de nouveau au Maroc dans un festival de cette envergure, devant un public « cultivé et passionné », assurant qu’elle reviendra. Pour le conseiller artistique, chargé de la programmation orientale du Festival, Mahmoud Lemseffer, le choix des artistes à l’affiche de Mawazine tient en compte leur succès associé à la présentation de nouvelles œuvres. Avec son dernier album à succès, Nancy Ajram s’est donc imposée à la programmation du festival, a-t-il expliqué. Globalement, les dernières années ont été marquées par une « certaine baisse » de la production de musique arabe, a-t-il constaté. Menara

Le 94-è Festival des cerises de Sefrou, du 19 au 22 juin. La ville de Sefrou s’apprête à célébrer, du 19 au 22 juin, la 94-ème édition du Festival des cerises, manifestation inscrite sur la Liste représentative du patrimoine immatériel de l’UNESCO. Initiée par le conseil provincial et l’Association « Hab Lamlouk » en collaboration avec d’autres partenaires locaux, cette manifestation sera ouverte par la fameuse cérémonie de retraite aux flambeaux et aux fanfares. Elle propose, comme à l’accoutumée, un large éventail d’activités culturelles, artistiques et musicales, outre des conférences thématiques animées par d’éminents chercheurs et universitaires. Considéré comme le doyen des festivals du Royaume, ce rendez-vous annuel sera marqué par la cérémonie du couronnement de +Miss Cerisette+ 2014, sur fond de spectacles de rues et de concerts musicaux. Le programme du festival comprend aussi de nombreux concerts de chanteurs populaires et de groupes folkloriques, des spectacles de fantasia, des expositions d’arts plastiques et des rencontres culturelles et soirées artistiques pour le grand bonheur des mélomanes et des visiteurs de la ville. Il prévoit également une multitude d’activités sportives, dont des tournois de football et un autre de tir aux pigeons et des activités récréatives pour enfants, outre des campagnes de propreté et des actions environnementales. Cet évènement culturel de quatre jours, devenu au fil des années un rendez-vous incontournable, comprend de même des espaces dédiés aux coopératives de la région pour commercialiser leurs produits locaux en vue d’encourager l’économie sociale et solidaire et consolider leur position sur le marché national. Le festival des cerises de Sefrou est le cinquième patrimoine culturel marocain inscrit sur la liste représentative de l’Unesco, après l’espace culturel de la place Jemaa el-Fna de Marrakech, le Moussem de Tan-Tan, la diète méditerranéenne, et +la fauconnerie, un patrimoine humain vivant.    MAP

 

Sport

 

Roland-Garros : Federer sorti avant les quarts pour la première fois depuis 2004. Pour la première fois depuis 2004, Roger Federer ne participera pas aux quarts de finale de Roland-Garros, après sa défaite dimanche en huitièmes face au Letton Ernests Gulbis en cinq sets 6-7 (5/7), 7-6 (7/3), 6-2, 4-6, 6-3.   Le Suisse, tête de série N.4, restait sur neuf qualifications consécutives pour les quarts dans ce tournoi qu’il a remporté en 2009, et où il a été finaliste en 2006, 2007, 2008 et 2011. Federer est tombé sur un grand Gulbis (N.18), dont la puissance l’a beaucoup gêné. Le Letton de 25 ans, insouciant et dilettante, a longtemps égaré son talent, avant de décider depuis deux ans de se consacrer à fond à son sport. Gulbis, qui atteint pour la deuxième fois de sa carrière seulement les quarts d’un tournoi du Grand Chelem – la première avait aussi eu lieu à Roland-Garros en 2008 – est l’un des hommes en forme du moment. Le Letton, qui affrontera en quarts le Tchèque Tomas Berdych (N.6), a remporté son premier titre à Nice, la semaine précédant Roland-Garros. Comme il l’avait promis, il ne s’est pas laissé impressionner par Federer. Très solide défensivement, il a aussi agressé son adversaire à la moindre opportunité avec son coup droit à la longue préparation. Le sort de ce match s’est peut-être décidé sur un point: un smash mal placé de Federer sur la première de ses deux balles de set à 5-3 pour lui dans la deuxième manche. Huffington Post

Benatia déclaré intransférable, Chelsea insiste. Nouvel épisode dans le feuilleton Benatia/Roma. Alors que la prolongation de l’international marocain est toujours en suspens, Walter Sabatini, a déclaré d’un ton ferme que le joueur était tout bonnement « intransférable ». Cependant,   d’après le site italien Calciomercato, le directeur sportif des Giallorossi a précisé à l’attention des prétendants du Marocain que ce dernier ne partirait pas pour moins de 61 millions d’euros. Une somme qui ne devrait pas poser de problème aux richissimes propriétaires de Manchester City, qui ont fait du Marocain l’une des priorités du prochain mercato. Sur ce dossier, les champions d’Angleterre devront composer avec la concurrence de Chelsea. Les Londoniens espèrent recruter une pointure pour pallier le transfert de David Luiz au PSG. D’après Le10Sport, les Blues aurait proposé aux dirigeants de la Roma 22 millionns d’euros en plus l’attaquant belge Romelu Lukaku pour obtenir le transfert de Benatia. h24info

Le Real Madrid sanctionné pour comportements racistes. La décision de l’UEFA a été prise à cause d’une banderole sur laquelle figurait un signe nazi, déployée par des supporters merengue lors des demi-finales de la compétition européenne contre le club allemand du Bayern Munich.   Le stade Santiago Bernabeu sera ainsi partiellement fermé pour un match que doit disputer l’équipe entrainée par l’Italien Carlo Ancelotti. « Les secteurs 120 et 122 du stade seront fermés pour le prochain match du club à domicile dans une compétition européenne », a précisé l’UEFA dans un communiqué. Le Real Madrid sera contraint de déployer dans ces secteurs un drapeau avec les mots « Non au Racisme », a ajouté la même source. Le club madrilène affirme qu’il s’agit d’un drapeau madrilène, qui ne porte aucun symbole nazi, faisant part de son incompréhension sur une sanction annoncée plus de cinq semaines après les faits. Le Real Madrid a remporté samedi dernier la Ligue des Champions d’Europe en battant en finale l’Atletico Madrid (4-1). Menara

L’AC Milan tourne la page Taarabt ? Aux dernières nouvelles en provenance de Milan, il semblerait que les Rossoneri ne seraient pas prêts à débourser les 7 millions d’euros comme il a été convenu avec Queens Park Rangers pour s’attacher définitivement les services de Taarabt. En effet, le Milan AC qui prépare de pied ferme la saison à venir, pour faire oublier la piètre prestation lors de l’exercice en cours, semble s’intéresser davantage à l’ailier du FC Parme Jonathan Biabiany (26 ans). Selon nos collègues de Tutomercato, les Milanais seraient prêts à payer la forte de somme de 10 millions d’euros pour recruter le joueur de Parme et tourneraient ainsi la page de l’international marocain. Pour rappel, Taarabt qui a rejoint Milan sous forme de prêt à l’intersaison, était l’auteur d’excellentes prestations avec les Rossoneri. En 14 matchs joués en Serie A, l’ex joueur de Fulham avait marqué 4 buts et s’était parfaitement intégré au groupe milanais. Des prestations, qui semble-t-il, ne motiveraient pas plus que ça les dirigeants milanais…    Mountakhab

Zaki: «Je suis surpris par les joueurs…» Ce lundi à midi, le sélectionneur national, Badou Zaki a tenu une conférence de presse à l’hôtel Pullman d’El Jadida. C’est un Zaki décontracté et confiant qui s’est exprimé aujourd’hui au sujet de l’équipe nationale à l’occasion du stage d’El Jadida. Pour commencer, le technicien marocain n’a pas manqué de louer l’état d’esprit de ses joueurs qui ne ménagent aucun effort pour construire une équipe solide susceptible d’affronter de grandes sélections dans un avenir proche. L’ancien portier de Mallorca s’est dit même agréablement surpris de l’homogénéité du groupe, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Une bonne ambiance qui lui a rappelé l’esprit d’équipe qui régnait dans l’effectif de 2004. Concernant la rencontre amicale face à la Russie prévue le 6 à Moscou, Zaki a précisé que le principal objectif des nationaux sera de faire bonne figure pour donner confiance aux joueurs et satisfaire le public. Un match que les Russes prendront beaucoup plus au sérieux, à l’approche du Mondial brésilien.    Mountakhab

 

International

 

Le roi d’Espagne, Juan Carlos, abdique au nom du « renouveau ». Trente-neuf ans après avoir accédé au trône, le roi d’Espagne, Juan Carlos, 76 ans, a annoncé, lundi 2 juin, sa décision d’abdiquer de la couronne. L’information avait été dévoilée dans un premier temps le lundi 2 juin au matin   par le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, lors d’une conférence de presse convoquée en urgence au palais de la Moncloa, à Madrid, l’équivalent de l’hôtel de Matignon (le lieu de travail du chef du gouvernement français). Le roi s’est ensuite adressé à 13 heures, à la télévision et à la radio espagnole, pour expliquer les raisons d’une décision motivée par le besoin de « renouveau » du pays. Pendant sa déclaration, il a évoqué plusieurs fois une « génération nouvelle, plus jeune, avec de nouvelles énergies, qui est décidée à prendre en main avec détermination les transformations et les réformes que la conjoncture actuelle appelle, pour affronter […] les défis de demain ». Cette nouvelle génération est incarnée par son fils, le prince Felipe des Asturies, 46 ans, son successeur désigné au trône. Juan Carlos a évoqué un fils « qui incarne la stabilité, un des éléments-clés de l’identité de l’institution monarchique ». A propos de Felipe, le roi a ajouté qu’il avait « la maturité, la prépation et le sens des responsabilités nécessaires pour assumer en toute confiance le rôle de chef de l’Etat ». Le Monde

Le long combat d’un soldat resté 5 ans aux mains des talibans. L’Américain Bowe Bergdahl a été libéré samedi en échange de cinq anciens cadres talibans détenus jusqu’ici à Guantanamo. Pendant cinq ans, Robert Bergdahl et sa femme Jani se sont réveillés avec la même brûlure au cœur.   Leur fils aimé Bowe était aux mains des talibans, dans les montagnes du Waziristan, au Pakistan. Déployé en janvier 2009 en Afghanistan après s’être porté volontaire, il avait disparu le 30 juin de la même année, sur la base où il était cantonné, dans la province de Paktika, dans des circonstances qui restent mystérieuses. Ce jeune homme idéaliste de 23 ans, qui depuis quelque temps confiait son immense déception dans ses lettres, avait-il quitté son poste et déserté, comme certains de ses compagnons d’armes le soupçonneraient ensuite? Avait-il été capturé alors qu’il était dans les latrines de la base, selon une autre version? Pendant cinq longues années, les Bergdahl durent s’accrocher à l’espoir de quelques vidéos envoyées par les talibans, révélant que leur fils était vivant. Pour tromper l’attente, Robert, 54 ans, un esprit libre et philosophe qui avait décidé de se faire pousser la barbe jusqu’à la libération de son fils, partait souvent à pied dans les montagnes enneigées de son État de l’Idaho. Il y a six mois, il avait emmené un journaliste du Guardian jusqu’à un petit refuge perdu dans une forêt de bouleaux. «Nous venions ici quand Bowe était petit. J’ai construit cette cabane en pensant qu’il pourrait en avoir besoin, pour se refaire… quand il reviendrait», avait-il expliqué. Il parlait de ses efforts pour s’immerger dans la langue pachto, pour mieux comprendre ce que son fils endurait. Puis, soudain, ce samedi, le téléphone a sonné. Bowe a été libéré. À 10 h 30 du matin, 18 combattants talibans l’ont acheminé à un lieu de rendez-vous situé sur la frontière afghano-pakistanaise, où un hélicoptère rempli de forces spéciales américaines l’attendait. Une fois vérifié le fait qu’il n’avait pas été transformé en bombe vivante par ses geôliers, le sergent a été embarqué vers un premier hôpital en Allemagne, où il subira un examen médical approfondi et sans doute un premier débriefing des autorités militaires. h24info

Gaz : la Russie repousse d’une semaine son ultimatum à l’Ukraine. Kiev vient de s’accorder quelques jours de répit dans le conflit gazier qui l’oppose à la Russie en versant 786 millions de dollars au géant russe semi-public Gazprom. Le PDG de Gazprom, Alexeï Miller, a annoncé lundi avoir repoussé   au 9 juin le passage au système de prépaiement pour ses livraisons de gaz à Kiev, qui signifiait une possible coupure d’approvisionnement. Tout en rappelant que la totalité de la dette s’élevait à 2,3 milliards de dollars pour le gaz livré au 1er avril. Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a promis dimanche que l’Ukraine rembourserait sous dix jours sa dette gazière à la Russie, si les deux pays arrivaient à se mettre d’accord lundi sur les termes d’un nouveau contrat. Des discussions doivent encore avoir lieu lundi à Bruxelles sur le prix du gaz, fixé à un niveau sans équivalent en Europe depuis l’arrivée au pouvoir des pro-occidentaux et que les autorités ukrainiennes refusent catégoriquement. Les autorités ukrainiennes ont affirmé avoir gagné du terrain face aux insurgés, mais les combats sont nombreux et de plus en plus violents. L’anarchie s’est emparée d’une grande partie de la région et même de Donetsk, centre régional d’environ un million d’habitants. Élu le 25 mai avec plus de 54 % des voix, M. Porochenko a dit vouloir dialoguer avec M. Poutine, tout en affichant la plus grande fermeté face aux séparatistes prorusses. Le président ukrainien a promis de ne jamais laisser les insurgés, qu’il appelle « les terroristes », transformer la région rebelle en « Somalie ». Lavoixdunord

Google veut déployer ses satellites autour de la Terre. Plus de la moitié de la population mondiale n’est pas connectée à Internet, faute de réseau. Pour remédier à ce problème, Google prévoit de déployer dans les années à venir un réseau de satellites spécifiques pour couvrir ces zones « blanches ». Le Wall Street Journal (article payant) révèle ainsi que Google commencerait ce projet « modestement », avec 180 satellites pour un investissement d’au moins 1 milliard de dollars. Il faut dire que Google a les moyens, la société venant de dépasser Apple dans le classement des sociétés les plus puissantes du monde, avec une valorisation à plus de 160 milliards de dollars. Et plus l’accès au réseau Internet sera étendu dans le monde, plus Google sera puissant. Le rachat récent de la société Titan (fabricant de drones), pour un montant non divulgué, n’est d’ailleurs pas sans rapport avec ce nouveau projet. En effet, une solution technique « mixte » pourrait être retenue. Google pourrait déployer un réseau de petits satellites placés en basse altitude pour couvrir de larges zones, ainsi que des drones pour les petites zones très reculées. Ces drones pourraient faire le même travail que les satellites. Surtout, ils coûtent moins cher et peuvent fonctionner de manière autonome pendant plusieurs années grâce à l’énergie solaire.    Metronews

 

Nouvelles Technologies

 

La NSA collecte des millions de photos de personnes tous les jours. L’agence mise sur les technologies de reconnaissance faciale pour identifier et cibler un grand nombre de personnes. Une surveillance massive qui s’appuie sur des sources très diverses : email, chat vidéo,   smartphones, bases de données gouvernementales, etc. Si vous êtes fan de « selfies » – ces autoportraits photographiques partagés sur les réseaux sociaux – il est possible que vous soyez désormais fichés et identifiés de manière biométrique par la NSA. En effet, l’agence de surveillance américaine a décidé, durant ces quatre dernières années, de mettre les bouchées doubles sur les technologies de reconnaissance faciale. C’est pourquoi elle collecte désormais sur le web un maximum de photos de personnes. C’est ce que vient de révéler The New York Times, sur la base de documents d’Edward Snowden datant de 2010 et 2011. Ainsi, la NSA capterait tous les jours « des millions de photos », dont 55.000 en moyenne sont de qualité suffisante pour réaliser une reconnaissance faciale. Dans certains cas, la NSA est même capable de récupérer un scan de l’iris d’une personne. 01Net

Avec la fonction Hand off, on peut jongler entre iPhone, iPad et Mac. Apple a présenté hand off pour passer d’un Mac à un iPhone en assurant la continuité d’une fonction comme transformer un Mac en téléphone pour prendre un appel. A l’occasion de la conférence développeurs WWDC,   Apple a présenté la fonction hand off. Elle accentue la convergence entre les familles OS X et iOS. Elle permet de jongler entre les grandes familles de matériels Apple lorsqu’ils sont connectés en assurant la continuité d’une même fonction, comme de transformer un Mac en téléphone pour prendre un appel entrant sur un iPhone. L’un (Mac) devient de fait une extension virtuelle de l’autre (iPad ou iPhone) et vice versa, en se reconnaissant mutuallement lorsqu’ils sont à proximité et en se synchronisant l’un par rapport à l’autre. Elle permet de passer d’un geste d’un document sur Mac vers l’iPad ou inversement. Il devient également possible de débuter la rédaction d’un courriel sur iPhone et de la continuer sur un Mac. La phonie n’est pas oubliée. Le Mac peut prendre un appel destiné à un iPhone : lorsque le téléphone sonne à l’autre bout de la pièce, vous êtes devant votre Mac, vous pouvez prendre l’appel ou même appeler un contact. 01Net

Une Smartwatch compatible avec ios et Android… chez Microsoft ? Que manque-t-il à Microsoft pour être heureux ? Smartphone, tablette, xBox… Une montre ! Evidemment. Selon Forbes, Microsoft plancherait sur son propre dispositif portable, et il est largement temps, aux vues des   avancées de la concurrence. Ceci étant, Microsoft va profiter de tous les écueils qu’ont connu les précurseurs du domaine, on imagine qu’un joli produit pourrait sortir de leurs usines. De facto, le projet serait placé sous le giron de la division d‘expertise d’ingénierie optique en charge de l’excellent capteur Kinect. Cette équipe a largement prouvé sa valeur. Toujours aux dires de Forbes, cette smartwatch serait bien riche en capteurs et donc apte à mesurer la fréquence cardiaque et même à se synchroniser avec l’iPhone et les téléphones Android. Le calendrier n’est en revanche pas précis, si ce n’est que le mot ‘été’ a été prononcé. Force est de constater qu’un tel dispositif représenterait un geste audacieux de la part du nouveau PDG de Microsoft, Satya Nadella, d’autant plus si elle est compatible avec les appareils concurrents. Gizmodo

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires