Flash-news : toute l’actualité du 06 juin 2014

Flash-news : toute l’actualité du 06 juin 2014

350
0
PARTAGER

Obama attendu au Maroc, les préparatifs vont bon train. Barack Obama est sur le point de devenir le premier président américain en fonction à visiter le Maroc sous le règne du roi Mohammed VI. Obama est attendu à la mi-novembre à Tanger, sur invitation du souverain, a appris   Le360 de sources diplomatiques. Et de préciser, « on attend, dans les semaines à venir, l’annonce de ce voyage qui pourrait intervenir, après le renouvellement à la mi-novembre d’une partie du Congrès et des gouverneurs ». Plusieurs officiels américains se sont d’ailleurs rendus, la semaine dernière, à Tanger pour rencontrer les autorités locales. Du côté de l’ambassade américaine à Rabat, une source a démenti la préparation de tout voyage d’Obama au Maroc. Les observateurs notent que les représentations diplomatiques ne communiquent pas sur ce genre d’information renvoyant les journalistes aux communiqués officiels de la Maison-Blanche. A rappeler que le roi Mohammed VI avait adressé à Barack Obama une invitation à visiter le Maroc, lors d’un tête-à-tête, le 22 novembre 2013, à la Maison blanche. Cette rencontre a éte couronnée par un communiqué conjoint appelant à la consolidation des relations entre les deux pays. Obama avait salué l’engagement du roi Mohammed VI dans la promotion et la consolidation des droits de l’homme. Le 360

Le Maroc, l’un des premiers pays visités par le roi Felipe VI. Maroc, France, et Portugal. Ce sont les destinations des premiers voyages officiels de Felipe de Borbón, futur roi d’Espagne. La nouvelle a été annoncée ce jeudi par un porte-parole de la Maison royale espagnole.   Les dates et l’ordre des déplacements n’ont pas été précisés. Seule certitude, les voyages auront lieu entre les mois de juillet et d’août. Les dates précises de ces voyages seront annoncées peu après la cérémonie officielle du couronnement de Felipe VI, prévu à partir du 18 juin. Il s’agira d’une tournée de « présentation » aux plus proches voisins de l’Espagne, dans la mesure où aucun chef d’état étranger ne sera présent à la cérémonie officielle de passation de pouvoir, aprèsl’abdication du roi Juan Carlos, indique encore le porte-parole de la maison royale espagnole. h24info

Le gouvernement projette de créer un conseil maritime. Le ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rabbah a indiqué, mercredi à Rabat, que le gouvernement projette de créer «un conseil maritime», objet de négociations actuellement, en vue de promouvoir les secteurs liés à la mer. Intervenant lors de la réunion de la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants consacrée à l’examen de «la politique suivie par la société Marsa Maroc et la direction de la navigation commerciale», Rabbah a précisé que le conseil maritime sera composé de plusieurs intervenants, notamment les secteurs de la pêche maritime, de l’environnement, de l’énergie, la Marine Royale. La stratégie du ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique relative au domaine maritime comprend plusieurs réformes législatives, d’autant plus que certaines législations sont vétustes, a souligné le ministre, ajoutant que les processus de réforme englobent les aspects institutionnels, les infrastructures (les ports) qui bénéficient d’investissements considérables : près de 60 milliards de dirhams à l’horizon 2030, le transport maritime, les ressources humaines, le partenariat entre les secteurs public et privé. Rabbah a, aussi, annoncé que son ministère va créer «une maison des services (Dar Al Khadamat)» aux différents ports, regroupant différentes directions, ayant pour mission l’amélioration de la qualité des services offerts dans ce domaine.    Maghrebemergent

Pour le financement de 18 projets: La BERD accorde au Maroc 383 millions d’euros. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a octroyé au Maroc des prêts de 383 millions d’euros depuis septembre 2012 pour le financement de dix-huit projets, a noté, mardi à Rabat, le ministre de l’économie et des finances, Mohammed Boussaid. «Le Maroc a bénéficié depuis septembre 2012 de 383 millions d’euros pour le financement de dix-huit projets», a précisé M. Boussaid à l’issue d’une réunion avec une délégation de la BERD composée de 11 administrateurs dans le cadre de consultation qu’ils effectuent au Maroc du 2 au 6 juin. Le ministre a insisté sur les perspectives de renforcement de la coopération de la banque avec le Maroc compte tenu du statut de «pays d’opérations» octroyé au Maroc en novembre 2013, lui permettant de bénéficier des ressources de la banque M. Boussaid s’est félicité également de la préparation de la «stratégie pays» entre le Maroc et la BERD, qui constituera le cadre de l’activité de la BERD au Maroc pour les trois prochaines années et dont les axes sont en ligne avec les priorités du gouvernement marocain. «Le Maroc est devenu un pays d’opérations pour la banque et a une stratégie qui est en train de se préparer au niveau de la BERD», a déclaré à la MAP M. Boussaid. Pour sa part, Alain de Cointet, administrateur pour la France auprès de la BERD, a relevé le grand potentiel du Maroc, mettant en relief les réformes engagées par le Royaume dans différents secteurs.    Aujourd’hui

Maroc-Arabie Saoudite. C’est aujourd’hui que se sont ouverts les travaux de la première édition du «Forum des deux Royaumes», organisé par le Comité pour le Développement des Exportations Saoudiennes et le Centre Marocain la Promotion des Exportations en partenariat avec le Conseil d’Affaires Maroco – Saoudien. Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette manifestation de trois jours (du 4 au 6 juin) vient illustrer la volonté des deux pays de poursuivre le renforcement de leurs relations et consolider leur coopération économique et commerciale. «Ces objectifs entrent en résonance avec l’attention portée par les deux pays à l’accroissement de leurs partenariats, projets et investissements productifs en vue de faire du secteur privé un acteur essentiel de la coopération bilatérale», lit-on dans un communiqué conjoint des organisateurs. Dans ce cadre, la première journée du Forum a été marquée par la signature d’un Mémorandum d’entente sur la coopération industrielle et commerciale entre le Maroc et l’Arabie Saoudite. «Un accord qui vise à asseoir les bases d’une collaboration fructueuse dans le but de développer le partenariat industriel entre les deux pays, faciliter les échanges commerciaux et promouvoir la coopération institutionnelle», apprend-on auprès des signataires. Le Mémorandum d’entente a également pour objectif d’augmenter le volume des exportations, de booster les investissements dans les secteurs industriels, stimuler le libre-échange de produits industriels et de favoriser l’émergence de projets industriels conjoints.    Le Matin

 

Economie

 

L’opérateur Inwi lance à Casablanca le « Wifi7dak » en plein air. L’opérateur de télécommunications Inwi a lancé, jeudi à Casablanca, ‘Wifi7dak » (wifi à proximité) dans quatre centres névralgiques de la métropole économique. Ce service, lancé pour la première fois en juillet 2013 à El Jadida,   permettra aux différents utilisateurs d’ordinateurs portables, tablettes ou Smartphones de profiter d’une connexion wifi haut débit en plein air à Derb Ghallef, Maarif, les Places Mohammed V et des Nations Unies, ont annoncé lors de la présentation de ce produit les responsables de l’opérateur. Wifi7dak, devant couvrir 22 villes avant le deuxième semestre 2015, ambitionne de démocratiser l’accès à Internet pour tous, ont-ils estimé, précisant que les internautes se trouvant sur une zone couverte ont simplement besoin de sélectionner le dit réseau parmi ceux disponibles et suivre les instructions de connexion. Pour chaque premier enregistrement, l’utilisateur bénéficie d’une heure de connexion gratuite. Il peut ensuite recharger son compte wifi grâce aux différentes cartes de recharge inwi. Inwi est le premier opérateur de télécommunications marocain à déployer la technologie de Wifioutdoor, répondant ainsi à une des recommandations clés de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) concernant le développement du haut et du très haut débits au Maroc. Le Wifi Outdoor ou Wifi communautaire permet d’accéder, depuis de larges zones urbaines, au même niveau de débit qu’offre une connexion Wifi classique mais également de décongestionner l’accès à la 3G en libérant de la bande passante, a expliqué le directeur général d’Inwi Frédéric Debord. « Wifi 7dak » est un réseau qui permet de disposer d’une connexion à l’extérieur, dans des espaces publics comme les parcs, les universités, les zones urbaines et offre aux utilisateurs, clients ou pas de l’opérateur, de se connecter à internet en utilisant n’importe quel terminal mobile. Au vu de la densité de la métropole et afin de permettre à un plus grand nombre de bénéficier d’un confort de navigation élevé, l’opérateur a installé un nombre important de spots et de relais pour assurer une qualité et un débit de connexion de 3Mo. MAP

Veolia: le Maroc refuse l’accord de cession au britannique Actis. L’accord de cession par le groupe français Veolia Environnement de ses activités eau et électricité dans la ville de Rabat au britannique Actis a été refusé par les élus de la capitale marocaine, a annoncé mercredi l’agence MAP.   Le leader mondial du traitement de l’eau et des déchets avait annoncé l’an dernier la cession, pour environ 370 millions d’euros, de ses activités dans les concessions d’eau et d’électricité au Maroc à ce fonds d’investissement international, dans le cadre de sa stratégie de désendettement. La réalisation de la transaction est soumise à l’obtention de l’accord formel des autorités de tutelle marocaines. Or le Conseil communal de Rabat a exprimé son refus, lors d’une session extraordinaire, a indiqué la MAP. Si la date de la réunion n’est pas précisée, l’agence, citant un « document du conseil », ajoute que les mêmes élus se sont prononcés pour un rachat des actions. Cette option « est la plus utile pour l’autorité déléguante, dans la mesure où les ressources financières dégagées par ce service pourraient être utilisées comme des investissements supplémentaires », est-il notamment mentionné. Contactée par l’AFP, Veolia n’a pas souhaité réagir à cette décision de la ville de Rabat. Alors que les élus de Salé, la ville voisine, ont eux aussi exprimé leur rejet, le conseil communal de Rabat a par ailleurs « approuvé la mise en oeuvre du projet de groupement d’agglomération pour la gestion de ce service », selon la même source. Avec 1,5 million d’habitants, Rabat-Salé constitue la deuxième agglomération du Maroc, derrière Casablanca (cinq millions). Les activités de distribution d’eau, d’assainissement et d’électricité de Veolia dans le royaume sont déléguées aux sociétés Redal, pour l’agglomération de Rabat-Salé, et Amendis pour les villes de Tanger et Tétouan. La Tribune

Le Maroc appelle l’UE à respecter ses engagements en matière d’exportations des fruits et légumes marocains. Le Maroc a appelé jeudi l’Union européenne “à prendre ses responsabilités sans délais” et à “respecter ses engagements” consignés dans les accords et traités signés avec   le Royaume, dans le cadre des exportations des fruits et légumes marocains, qui se sont vues imposer un changement de régime décidé de manière unilatérale de la part de l’UE. Cet appel est également adressé à la Commission européenne “qui doit prendre ses responsabilités dans ce dossier dans les plus brefs délais”, souligne dans un communiqué le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, qui rappelle dans ce cadre que le Maroc et l’UE poursuivent leurs discussions afin de trouver une sortie de crise dans le dossier des exportations des fruits et légumes marocains. Maghrebemergent

Dr Al-Zamil aux ministres marocains: ‘Pourquoi n’achetez-vous pas des Dacia marocaines?’ Le Dr. Abdulrahman Bin Abdullah Al-Zamil, président du Conseil des Chambres saoudiennes, aurait interpelé les ministres marocains sur le parc automobile du gouvernement. Prenant la parole au forum maroco-saoudien des affaires qui se clôturera ce vendredi à Casablanca, leDr Al-Zamil aurait dit son étonnement de voir les responsables marocains ne pas acheter de voitures Made In Morocco, en signe d’encouragement de l’industrie nationale. ‘‘Avez-vous déjà vu le président Obama rouler en voiture non américaine, pourquoi nous autres arabes, faisons ainsi exception ?’’ Se serait exclamé le responsable saoudien, devant un parterre de ministres marocains, selon ce que rapporte le site arabophone Hespress. Al-Zamil aurait ajouté que la réussite de Renault à Tanger est un modèle pour nombreux constructeurs automobiles dans le monde : ‘‘Je sais qu’ils se nouent des contacts pour que d’autres industriels de ce calibre, viennent s’installer au Maroc, mais des gestes d’encouragement de la part du gouvernement, en achetant prioritairement des voitures marocaines seraient d’une grande signification’’ aurait conclu le président des chambres saoudiennes.    Le Mag

Textile: les 5 projets en cours. Sans conteste, le textile est le secteur le plus emblématique dans l’ambition de l’industrialisation marocaine pendant le dernier quart du XXe siècle. Avec ses hauts et ses bas, et contrairement aux nouvelles industries émergentes, le textile bénéficie d’une expérience de plusieurs décennies. Mais est-ce que cette expérience significative a été mise à contribution pour le développement de cette industrie? Une chose est sûre, l’apprentissage a été, à la fois, douloureux et sous-exploité. C’est dans ce contexte qu’est intervenue la nouvelle stratégie d’accélération industrielle sous le pilotage de Moulay Hafid El Alamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique (MICIEN), communément appelée Émergence III. D’emblée, le textile a été le premier secteur à bénéficier du financement direct dans le cadre de la nouvelle stratégie. En effet, un investissement total de près de 350 MDH a été annoncé lors de la présentation de la nouvelle stratégie devant le souverain. Une enveloppe dont 20% seront mis sur la table par l’État (voir encadré). «Cinq autres projets sont dans le pipe», indique El Mostafa Sajid, président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement. Les objectifs communs entre les professionnels et les pouvoirs publics restent très ambitieux: atteindre un PIB sectoriel tournant autour de 19 milliards de DH, des exportations des différentes filières du textile de l’ordre de 34 milliards de DH et la création d’au moins 230.000 emplois à horizon 2025. Des objectifs chiffrés qui passent par la sécurisation et le développement du marché local «à travers le renforcement structurel des acteurs formels et transparents», tout en améliorant le positionnement du secteur au sein des marchés internationaux «par le développement d’une offre adaptée aux attentes des marchés et avec davantage de valeur ajoutée dans un écosystème favorable à une meilleure intégration du secteur».    Les Eco

MemoStyle lance les chaussures de plage Praiaz au Maroc. Elles ont fait leur apparition dans plusieurs chaînes et concept stores marocains il y a moins de 10 jours: des chaussures hyper-légères (36g pour les ballerines), aux couleurs estivales et qui se veulent à la fois chic et pratiques. Les modèles de la jeune marque « Praiaz », lancée l’année dernière par un tandem franco-brésilien, sont désormais distribués par MemoStyle, qui s’est fait connaître au Maroc en important les fameuses tongs brésiliennes Havaianas, il y a tout juste 10 ans. D’ailleurs, Moulay Abdellah Alaoui, l’un des deux frères qui a créé MemoStyle, décrit les chaussures Praiaz comme un « mix parfait entre le confort des Crocs, et le côté sexy cool des Havaianas ». Praiaz se veut l’emblème des « Pariocas », contraction de « Parisien » et de « Carioca », et surnom donné aux Parisiens stylés ayant émigré à Rio de Janeiro. Tous les modèles sont en EVA –matière confortable, anti-odeur et respirante-, et sont de surcroît parfumés à l’huile solaire coco-vanille. Les chaussures Praiaz (dont le nom vient de « praia », plage en brésilien) sont conçues pour vivre la plage à 360° : courir sur le sable, marcher sur les rochers ou dans l’eau (elles flottent) puis aller boire un cocktail ou un café, le tout avec les mêmes chaussures.    h24info

 

Social

 

Français détenus au Maroc : Une commission planche sur leur cas. La commission chargée d’examiner les cas de Français détenus au Maroc, mise en place au ministre de la Justice et des libertés, s’est réunie, jeudi, à Rabat, pour se pencher sur les moyens à même de résoudre ces cas.   Intervenant à cette occasion, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a indiqué que cette structure se penchera, à titre purement exceptionnel et humanitaire, sur l’examen de la situation de ces détenus. Il a rappelé que les ministères de la Justice, de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la coopération et le ministère de la Santé, outre la Délégation interministérielle chargée des droits de l’Homme et la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, sont représentés dans cette structure. M. Ramid a, de même, rappelé que le Royaume avait suspendu, en février dernier, la coopération judiciaire avec la France afin de remédier aux dysfonctionnements qui l’entachent, de manière à préserver la souveraineté des deux Etats sur la base du principe de l’égalité qui doit présider à leurs relations.Un communiqué du Cabinet royal avait annoncé en mai dernier que “le Roi Mohammed VI, sensible au sort de ces détenus qui observent une grève de la faim, a donné Ses Hautes Instructions au ministre de la Justice et des libertés pour la mise en place, à titre purement exceptionnel et humanitaire, d’une Commission chargée d’examiner leurs cas ». Aufaitmaroc

Epreuves du bac: Brouillage des téléphones portables. Une opération de brouillage élargie aux téléphones portables sera appliquée lors des épreuves du baccalauréat, dont la session 2014 est prévue du 10 au 12 juin, a assuré, jeudi, le ministère de l’Education nationale.   « Le brouillage des portables ainsi que d’autres supports technologiques sera mené pour lutter contre les fraudes. Les fraudeurs risquent la prison ferme », a averti de son côté le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi lors de son point de presse hebdomadaire, à l’issue du Conseil de gouvernement. Pour cette année, le ministère de l’Education nationale compte « mobiliser 40.000 professeurs ainsi que 1.800 contrôleurs, lesquels seront déployés dans et autour des établissements scolaires », selon le ministre de tutelle. Le nombre de candidats s’élève à 500.000, soit une hausse de 4,6% par rapport à l’an dernier. Plus de la moitié d’entre eux sont des filles. Les étudiants issus des provinces sahariennes figurent en tête de liste des candidats (123.000), suivis de ceux de la région du Grand Casablanca (75.000). Le 360

Casablanca. Six baraques détruites par les autorités à Sidi Moumen. Les bidonvilles à Casablanca sont dans le viseur des autorités locales de la métropole économique. Après la démolition d’une quarantaine de baraques à “Carrières centrales” (Karian Central) mardi, ce sont six   baraques qui ont été démolies ce jeudi à Douar Birat, à sidi Moumen. Selon nos sources sur place, les autorités locales ont procédé, bien avant la démolition, à l’arrestation d’une vingtaine de personnes, soupçonnées d’avoir l’intention de s’opposer à cette opération. À Douar Birat, les habitants des six baraques n’ont pas résisté, se contentant d’accuser le président de la commune de Sidi Moumen, M. Bourhim, de leur avoir confisqué leurs terrains. Contacté en vain par nos soins afin de vérifier cette accusation, le téléphone de M. Bourhim, également membre du Conseil de la ville de Casablanca, est resté éteint durant tout l’après-midi du jeudi.<br />

Mardi, des affrontements avaient eu lieu à “Carrières centrales” entre les forces de l’ordre et des habitants s’opposant à la démolition de leurs baraques. Une cinquantaine de personnes ont été interpellées et 19 se trouvaient toujours en garde à vue mercredi soir, selon Nourredine Ryadi, responsable local de l’Association marocaine des droits humains (AMDH). Les violences ont également fait un nombre indéterminé de blessés, dont quatre policiers, d’après le quotidien Assabah. Aufaitmaroc

Programme “Parés pour l’avenir”: Les lauréats primés à Agadir. La cérémonie de remise des prix aux lauréats de la 8ème édition du programme “Parés pour l’avenir” destiné à faciliter l’insertion dans la vie active via des ateliers de métiers, de simulation et de mise en situation professionnelle, a eu lieu mercredi soir à Agadir. Les cinq lauréats du concours des projets innovants, originaires de plusieurs établissements d’enseignement supérieur relevant de l’Université Ibn Zohr (UIZ), ont été primés au terme d’une caravane entamée en janvier dernier sous forme d’ateliers et de formations destinés à initier les bénéficiaires aux techniques de montage de projets, leur inculquer la culture entrepreneuriale et inciter les plus qualifiés d’entre eux à s’embarquer dans l’aventure d’investissement.    Le Mag

Plusieurs cas de rage dans un douar proche du port Tanger Med. Des cas d’infection au virus de la rage auraient été détectés chez plusieurs habitants d’un douar appelé Dokchir. Selon le journal Al Massae, du jeudi 5 juin, les infections auraient commencé nombreuses chez plusieurs animaux d’élevages et domestiques. Des cas de contagions vers des personnes ont été signalés par la suite. Le village Dokchir est situé dans la région nord du royaume, en province de la ville de Tanger, à proximité du port Tanger Med. Selon le journal arabophone, les habitants craignant une pandémie, ont lancé un appel aux secours, aux autorités sanitaires, vu, indique la même source, qu’à ce village, il n’existerait pas de centre de soins. Se serait un chien qui aurait le premier infecté un âne après l’avoir mordu et c’est ainsi que des cas de rage auraient commencé à être déclaré un peu partout dans le village. La rage est une maladie virale grave touchant les mammifères dont les humains. Elle est causée par un virus qui provoque une encéphalite. La rage est une zoonose assez commune qui touche surtout les carnivores. Les symptômes sont nerveux ; parfois une agressivité bien qu’il existe aussi des formes plus frustes où le malade est particulièrement calme.    Le Mag

Les retraités marocains de France voient rouge. Les problèmes des Marocains vivant à l’étranger, notamment en Europe, se ressemblent, quel que soit le pays d’accueil. Après la Hollande dont le gouvernement a décidé de revoir à la baisse les pensions de retraite des Marocains qui ont choisi de passer leur retraite dans leur pays d’origine. Une décision, heureusement annulée suite à un verdict rendu par la justice en France, l’on s’attend à un bras de fer des plus dur sur ce sujet. Et pour cause. Une commission parlementaire relevant de l’assemblée nationale française a vu le jour en 2012 dans l’objectif est de préparer un document sur la question, avec pour ligne directrice comment faire pour revoir à la baisse les pensions des retraités étrangers ne vivant plus en France. La baisse sera effectuée en fonction du niveau de vie du pays où le retraité est installé. Pour le Maroc, le problème touche une bonne partie des 65000 retraités recensés par la commission. Nezha El Ouafi, députée du PJD a écrit au président du parlement, Rachid Talbi Alami, pour l’inciter à inscrire cette question à l’ordre du jour et surtout inciter les parlementaires à poser le problème avec leurs homologues français dans le cadre de la diplomatie parlementaire. Pour Mme El Ouafi qui était à Paris en ce début de semaine, dans le cadre d’une rencontre sur l’immigration et les personnes déplacées, les retraités marocains vivent dans l’indifférence totale selon la parlementaire marocaine. Elle considère qu’il s’agit aussi d’un manque de reconnaissance de leur apport au développement économique et social de la France, qui se traduit par de faibles pensions de retraite, un accès défaillant aux droits, des conditions de logement indignes, une santé précaire et une dépendance précoce, la solitude et l’isolement.    Menara

 

Art & Culture

 

Le Maroc élu paradis des photographes. Le Maroc est en tête de liste d’un top 10 des meilleurs pays où prendre des photos, selon le Sunday Morning Herald, un journal australien. Les photographes de tous bords, qu’ils soient amateurs ou professionnels, qu’ils aient un bon matériel ou non,   ne peuvent que repartir satisfaits après leur visite –et leurs photos- au Royaume. Selon le journal : « Chacun, quand il voyage, est un photographe. Tout le monde prend des photos des sites, des monuments, des horizons, des couchers de soleil, et de leur nourriture. Ils cliquent comme des fous, pour capturer chaque moment. Certains pays, cependant, sont beaucoup mieux pour la photographie que d’autres. Il y a quelques destinations où vous ne pouvez pas manquer de prendre de bonnes photos ». Et le Maroc est premier…Le journal explique le choix du Maroc par le fait que tout n’est que couleur au Maroc, « depuis les tours d’épices dans les anciens souks et les briques en terre battue rouges des villes du désert jusqu’au riche bleu d’un foulard bédouin ». En outre, le journaliste globe-trotter cite la médina de Fès qui est, selon lui, une foison de couleurs et révèle des choses étranges vendues sur les marchés, ainsi que des carreaux peints sur les murs de couleur sable. Le SMH conseille également de jeter un œil et de prendre des Photos à Essaouira, l’un des endroits du Maroc où la série Game of Thrones a été filmée. Bladi.net

Message d’amour de Najat Aatabou à Robet Plant, et vice versa. Il y a d’abord eu la conférence de presse, hilarante, et en darija svp. D’abord un avertissement de l’organisation, celui de s’abstenir de questionner l’invité de marque sur son passé Led Zep et de se limiter à sa carrière actuelle.   L’apollon des 70s ne veut pas trop étaler de linge sale. Robert Plant n’est pas un touriste au Maroc. Il y revient souvent se perdre dans des contrées éloignées du sud, et s’enivrer de la musique des mâalems gnaoua ou des « chleuh » (le mot est de lui). « Quand je suis venu au Maroc pour la première fois, j’ai été tout de suite frappé par la musique et les sonorités. J’étais à Jamaâ El Fna et j’ai écouté Oudaden… Je percevais les sonorités. J’étais pris au piège! Le Maroc m’a vraiment et immédiatement charmé. J’adore l’esprit. J’ai beaucoup d’amis ici. La musique et les personnalités sont assez incroyables. Je passe la majeure partie de mon temps au sud, c’est très stimulant et spirituellement enrichissant ». Habitué du Maroc, il est cependant, et souvent, confondu avec d’autres musiciens. « Des fois les gens me demandent: oh, mais vous êtes le mec de Pink Floyd? » s’amuse-t-il. Même prévenu, un journaliste ose la question qui fâche: le clash entre Robert Plant et Jimmy Page. Malicieux, Plant se veut moralisateur: « Je pense qu’il devrait aller se reposer. Nous avons partagé une longue histoire lui et moi. Nous sommes comme des frères qui ne sont pas sur la même longueur d’onde, mais… hania! ». Une déclaration suite à laquelle Robert Plant prend le temps de répondre au téléphone, tranquillement. « C’est la jeune fille! ». Évidemment, nous ne saurons jamais laquelle… « Je suis en pleine conférence de presse, je te rappelle », dit-il avant de reprendre le jeu des questions-réponses. Il parle alors de sa musique post Led Zeppelin et de son nouveau groupe The Sensational Space Shifters. « La nouvelle musique que je fais est un mélange. Je joue avec des musiciens stimulants de Portishead, Massive Attack ou des maâlems gnaoua. Ces combinaisons sont très importantes pour moi. D’ailleurs c’est pour cette raison que je continue à faire de la musique. h24info

Exposition : Le devoir de mémoire de Saïd Haji. «L’art comme devoir de mémoire». Voici le thème que l’artiste-peintre casablancais Saïd Haji a choisi pour sa série d’œuvres qu’il expose à partir de ce soir à la galerie La Découverte, à la capitale du Royaume. À l’occasion du vernissage   de cette exposition qui se poursuit jusqu’au 12 juin, le plasticien signera «La Mémoire du Phoenix», traduit par Saïd Afoulous, paru aux éditions «Kalimate». Lors de cette exposition, Saïd Haji invite le public à découvrir son histoire et une bonne partie de lui-même, orchestrées par les tristes mélodies de ses œuvres. Des œuvres qui révoquent les méandres de la solitude, la résistance, la réalité dure et sans joie, face à la merci des événements. Il y a aussi cette quête perpétuelle de la liberté qui se fait désirer de plus en plus. Et malgré les séquelles et les répercussions d’un passé pénible, on y trouvera aussi une bonne dose de rêve et de désir de survie. C’est d’ailleurs sa marque déposée, lui qui a souffert de détention, d’humiliation au point de subir toutes les dérives de la «marginalisation» et de «l’errance», pour ne reprendre que ses propres termes. À en croire son vieux complice, le critique d’art Abderrahmane Benhamza, pour qui Haji se raconte par la voix de ses personnages. «Haji raconte donc, par la voix de ses personnages affichant désespoir, solitude, souffrance, à travers ses masques et ses silhouettes, métaphores “échotiques” d’une vie spoliée», explique Abderrahmane Benhamza. Ce lancinant cri du cœur s’exprime aussi par ses colombes tantôt volant dans de très sombres ciels fantasmés, tantôt préludant des possibilités de liberté. Celles-ci, selon ce critique d’art, ne laissent pas sous-entendre «d’indicibles cauchemars». Le Matin

Foot: 1,5 milliard de dirhams pour renforcer l’infrastructure. Une convention-cadre relative au programme de mise à niveau des infrastructures du football national durant la période 2014-2016 a été signée mercredi à Rabat entre la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et quatre départements ministériels. Cette convention a été signée par les ministres de l’Intérieur, Mohamed Hassad, des Finances, Mohamed Boussaid, des Sports, Mohamed Ouzzine, de l’Équipement, Aziz Rabah et le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa. Cette convention permettra, selon Lekjaa, la construction de quatre académies régionales de formation (sud, centre, Oriental, et nord), la mise à niveau du centre de formation national de Maâmora, l’équipement de onze sièges de ligues régionales, l’équipement en pelouse synthétique de 90 stades des clubs amateurs, l’équipement en gazon naturel de 4 stades des clubs du championnat national d’élite (Saniat Rmel à Tétouan, le stade municipal à Kenitra, le complexe des phosphates de Khouribga et le stade Massira à Safi). D’un total de 1,5 milliard DH, le financement de ces projets se répartit comme suit: 600 millions de dirhams apportés par le ministère de l’Intérieur (150 MDH en 2014, 250 MDH en 2015, et 200 MDH en 2016), 300 millions de dirhams du ministère des Sports (150 MDH en 2015 et 150 MDH en 2016), 200 millions de dirhams du ministère des Finances (100 MDH en 2015 et 100 MDH en 2016) et 100 millions de dirhams de la FRMF (50 MDH en 2015 et 50 MDH en 2016).    h24info

 

Sport

 

Football : Jamel Debbouze invite les grands noms du football pour un match à Marrakech. Ce sera un « artistes contre footballeurs professionnels » qui se déroulera très prochainement au Grand stade de Marrakech. L’humoriste marocain Jamel Debbouze et ses acolytes affronteront,   en marge du Marrakech du Rire, plusieurs grands noms de football, dont djibril Cissé, pour un match de Gala. Le 15 juin à 13 heures précisément aura lieu, au stade de Marrakech, un match qui promet d’être hilarant. Jamel Debbouze ainsi que plusieurs de ses amis, dont Malik Bentalha, Kad Mérad, Kamel le magicien et Cheb Bilal, affronteront des joueurs de renommée internationale. Ainsi, on pourra compter sur la présence, entre autres, de Djibril Cissé, Jérémy Ménez, Philippe Mexès, Houssine Kharja, Pierre-Emerick Aubameyang et Claude Makelele. Cela se passera en parallèle du Marrakech du Rire. Selon Footmercato.net : « L’objectif de cette rencontre de gala est de donner du plaisir aux spectateurs présents à Marrakech, mais aussi de récolter des fonds au profit des associations locales Al Karam et L’Heure Joyeuse, qui œuvrent pour la protection de l’enfance et contre l’exclusion sociale. Une belle initiative ». Bladi.net

Vasily Berezutsky : «je ne sais rien de cette équipe du Maroc». Le défenseur de l’équipe nationale de Russie, Vasily Berezutsky, a estimé que le rendez-vous amical face au Maroc n’est qu’un match préparatif est que l’équipe n’aura rien à prouver. L’international Russe a aussi fait savoir   qu’il ne savait pas grand-chose au sujet des Lions de l’Atlas. Le sociétaire du Lokomotiv Moscou a déclaré que son équipe n’a rien à prouver lors du prochain match amical devant opposer, ce vendredi 6 juin, la Russie aux Lions de l’Atlas. «Maintenant, nous nous préparons pour la Coupe du Monde, et je pense que ça n’a aucun sens de justifier toutes les attentes ou de chercher à prouver quelque chose lors du prochain match amical», a indiqué Berezutsky. Mountakhab

Le Maroc chute au classement FIFA. A la nouvelle mise à jour du classement FIFA publiée ce mercredi, l’équipe nationale du Maroc a perdu une place. En effet, les protégés de Zaki occupent désormais la 77e place mondiale avec un total de 439 points. Ces derniers ont également perdu   une place à l’échelle africaine et chutent ainsi au 17e rang, derrière la Zambie et devant la RD Congo. Quant à la Russie, prochain adversaire du Maroc en amical, elle pointe à la 19e position au classement mondial (13e en Europe). Mountakhab

Mehdi Bennani participe au Grand Prix de Russie. Le pilote marocain Mehdi Bennani (Honda Civic) participe au Grand Prix de Russie, 6è étape du championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), prévue les 7 et 8 juin 2014 sur le circuit de Raceway en Russie. Mehdi Bennani espère repartir de plus belle lors de cette sixième manche qu’il maîtrise bien et donner du fil à retordre à ses adversaires.&#8232;&#8232;A l’issue du Grand Prix d’Autriche, 5è étape du WTCC, Bennani a terminé dans le top 10 des deux courses: dans la course N.1, remportée par le Français Ivan Muller, champion du monde en titre, Bennani a occupé la 7e place. Lors de la course N.2 remportée par l’Argentin José Maria Lopez, Mehdi a occupé la 8e place.&#8232;&#8232;Au classement du championnat, Lopez reste en tête avec 154 points. Muller se rapproche du leader à 16 points. Bennani, seul pilote africain et arabe engagé en WTCC, occupe toujours la 11è place avec un total de 36 points.    Aujourd’hui

 

International

 

Les musulmans de France contre le radicalisme et pour le vivre-ensemble. Fruit de quelques mois de travail, cette convention aborde un ensemble de droits et devoirs des musulmans de France et consacre l’un de ses volets au radicalisme touchant des individus, qualifiés de « brebis galeuses »   qui prennent « en otage » la communauté musulmane. « Les menées politiques, idéologiques ou activistes, instrumentalisant ainsi le religieux, ne peuvent que dénaturer le message et la vie des musulmans de France, soucieux avant tout de s’intégrer à la société française dont ils font pleinement partie », peut-on lire dans cette convention, publiée au lendemain de l’arrestation du Français Mehdi Nemmouche, soupçonné de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, le 24 mai dernier. Pour le CFCM, les musulmans de France sont « inquiets par l’attractivité des thèses radicales auprès d’une fraction de la jeunesse en quête de sens, confrontée à des injustices et inégalités ». « Cette voie radicale, qui s’apparente à une déviance, profite des fragilités personnelles et recourt souvent à la manipulation et au dévoiement des textes sacrés. Il est impératif que les musulmans dans leur ensemble se mobilisent afin que la jeunesse puisse retrouver le chemin d’un islam apaisé », souligne-t-on de même source. « Les institutions, les élites et les pouvoirs publics doivent conjuguer leurs efforts avec les familles musulmanes pour juguler ces actions subversives qui ternissent l’image de la religion musulmane », insiste le CFCM pour qui les musulmans dans leur totalité récusent la violence et « font tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter que leurs jeunes succombent aux messages délétères qui incitent notamment à la violence ou au fanatisme ». Atlas info

À 12 ans, elles poignardent leur camarade au nom d’un personnage de fiction. Pour prêter allégeance à «Slenderman», elles devaient tuer. Morgan G. et Anissa W., deux adolescentes de 12 ans habitant Waukesha, dans le Wisconsin (nord-est des Etats-Unis), ont tenté d’assassiner une   de leurs camarades du même âge en la poignardant à 19 reprises. Une attaque visant à prouver, selon elles, leur dévouement envers un personnage totalement fictif. Leur passage à l’acte n’était pas un coup de folie: elles l’avaient préparé depuis des mois. Samedi dernier, la jeune victime a été invitée à passer la nuit chez l’une des deux suspectes, dont c’était l’anniversaire. Au départ, les deux amies prévoient de tuer la troisième le soir-même, avant de changer d’avis. Le lendemain, elles décident d’attirer la jeune fille dans une zone boisée pour jouer à cache-cache, avant de lui asséner à tour de rôle 19 coups de couteau, dont l’un, à un millimètre près, aurait pu être fatal, selon CNN. La victime, blessée aux jambes, aux bras et au niveau du torse, réussit à ramper en dehors du bois où les filles l’avaient abandonnée pour atteindre une route. Elle est retrouvée, gisante et couverte de sang, par un cycliste. Son état est toujours jugé stationnaire. Les deux suspectes ont quant à elles interpellées peu de temps après, alors qu’elles marchaient le long de la route. Selon The Milwaukee-Wisconsin Journal Sentinel, Morgan aurait dit à la police n’avoir pas «ressenti le moindre remord», visiblement incapable de prendre conscience de la gravité de son geste. Selon l’acte d’accusation repris par la chaîne de télévision Fox 6 now, les deux adolescentes auraient découvert l’existence de «Slenderman» (ou «Slender Man») en fréquentant le site internet Creepypasta wiki, qui rassemble histoires d’horreur et légendes urbaines. Le Figaro

Syrie: Bachar al-Assad réélu avec 88,7% des voix. Le président syrien Bachar al-Assad a été réélu pour un mandat de sept ans avec 88,7% des voix, a annoncé le président du Parlement, à la suite d’un scrutin controversé qualifiée de « farce » par l’opposition et les pays occidentaux. Les deux autres   candidats qui lui servent de faire-valoir, Hassan al-Nouri et Maher al-Hajjar, ont obtenu respectivement 4,3% et 3,2%. Sur les 15,8 millions de personnes appelées à voter en pleine guerre civile, 11,6 millions ont participé au scrutin, a précisé le chef du Parlement Mohammad al-Lahham. « J’annonce ainsi Bachar al-Assad président de la République arabe syrienne pour avoir obtenu la majorité absolue (…) je suis fier du choix du peuple et de la justesse de sa décision », a-t-il indiqué lors de l’annonce diffusée par les télévisions officielles. Le taux de participation a atteint 73,42% contre 95,86% en 2007 lors du référendum qui avait reconduit M. Assad, au pouvoir depuis 2000 et qui mène une guerre sanglante contre les rebelles depuis trois ans. L’annonce de la réélection attendue de M. Assad, a été accompagnée par des tirs de joie qui ont fait trois morts à Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Parallèlement, la télévision officielle Al-Ikhbariya a diffusé en direct des scènes de liesse de partisans de M. Assad. Des tirs de joie ont été également entendus dans des secteurs de la capitale libanaise et des régions dominées par le Hezbollah chiite, l’allié du régime syrien. Dans le même temps, les militants anti-régime et des opposants en exil répétaient sur les réseaux sociaux le leitmotiv du « printemps arabe »: le peuple veut la chute du régime. Courrier International

La junte thaïe s’installe pour durer. Trois phalanges tendues vers le ciel, et la main sur la bouche en forme de bâillon. Les manifestants hostiles au coup d’État militaire en Thaïlande ont choisi un signe de ralliement aux faux airs de salut scout pour contester la mainmise de la nouvelle junte. En réalité, le geste est inspiré d’une trilogie de science-fiction à succès, Hunger Games , où les héros protestent ainsi contre une tyrannie implacable dans un monde post-apocalyptique. Une référence hollywoodienne illustrant les transformations sociologiques brutales qui, à la vitesse des réseaux sociaux, bouleversent le pays du Sourire, compliquant la tâche d’une armée ayant promis de «réconcilier» les Thaïs par la force. Deux semaines après la prise de pouvoir surprise du 22 mai, les militaires règnent sans partage sur le pays de 67 millions d’habitants. Les manifestations anti-coup d’État sont clairsemées, sous le contrôle étroit de la troupe, installée aux intersections névralgiques de Bangkok. Le nouvel homme fort du pays, le général Prayuth Chan-ocha, a entamé le «nettoyage» politique du royaume du Siam. La junte a lancé une purge contre les hauts fonctionnaires proches de Thaksin Shinawatra, l’ancien premier ministre, selon Reuters. La junte a déjà muté treize gouverneurs dans les provinces «rouges» du Nord et de l’Issan, bastion du parti Pheu Thai du milliardaire, exilé à Dubaï, depuis un coup d’État en 2006. Les militaires nient toute vendetta politique, mais ce renouvellement drastique de personnel confirme l’ambition affichée de Prayuth de mettre fin à une décennie de divisions politiques déclenchées par l’émergence du «populiste» Thaksin, avec l’appui tacite des élites de Bangkok.    Le Figaro

Espagne : Les dix choses qui vont changer avec le nouveau roi. Outre son importance dans la vie institutionnelle, le changement de souverain va se traduire par des différences dans le quotidien, depuis les pièces de monnaie jusqu’à la loge pour la finale de la Coupe d’Espagne de football. Le visage de Juan Carlos Ier, qui occupait nos porte-monnaie depuis 1975, va devoir être remplacé par celui de son fils. De même pour les timbres et les documents officiels. Ils seront établis au nom du nouveau souverain, Felipe VI. Don Felipe succèdera également à son père dans les écoles et les mairies. Il va devoir se faire tirer le portrait en tant que roi avec au moins cinq tenues différentes : en civil, en uniforme de chaque armée et en habit d’apparat. Mais les nouveautés ne s’arrêteront pas là. Les prix “Prince des Asturies” (qui récompensent des travaux d’envergure internationale dans huit catégories) pourraient devenir “Princesse des Asturies”. On pourrait également voir changer le nom des hôpitaux, des universités et des rues. C’est certainement Don Felipe qui remettra la Coupe du roi. En parlant de football, il y aura une autre différence puisque le Real Madrid ne sera plus le club du souverain. L’Atlético est aujourd’hui plus “royal”, étant donné que Felipe VI en est supporter. Et à Noël, ce sera son tour de prendre place devant les caméras pour prononcer le discours traditionnel. Les pièces de un euro sont frappées au portrait du chef de l’Etat espagnol. Juan Carlos Ier y a figuré depuis 1975, d’abord sur la peseta puis sur l’euro. Lorsque la fin de sa fonction de chef d’Etat sera confirmée, les euros à son effigie cesseront d’être émis. Si les choses vont au même rythme que dans les autres pays de la zone euro, comme en Belgique et aux Pays-Bas, les euros “philippins” pourraient être en circulation dans moins d’un an.    Courrier International

Israël : les colonies vont s’étoffer de 1 800 logements. Le gouvernement israélien a ordonné jeudi le déblocage d’un plan de construction pour 1 800 logements supplémentaires dans les colonies, quelques heures après avoir annoncé un appel d’offres pour 1 500 autres logements, a indiqué un responsable. « L’administration civile a reçu l’ordre de faire avancer » un projet de 1 800 logements supplémentaires en Cisjordanie, a précisé ce responsable israélien sous le couvert de l’anonymat. Il s’agit d’un projet de construction dans 10 colonies à travers le territoire palestinien occupé. Selon des médias israéliens, ce projet avait été gelé il y a trois mois par le gouvernement. Le gouvernement israélien affirme que ces mesures sont en représailles à la formation par le président palestinien Mahmoud Abbas d’un gouvernement de consensus national avec l’accord du mouvement Hamas, considéré par Israël comme une « organisation terroriste ». Ce gouvernement palestinien, fruit d’un accord de réconciliation entre Mahmoud Abbas et le Hamas, a été accueilli favorablement par la communauté internationale, y compris les États-Unis, au grand dam d’Israël. La poursuite de la colonisation avait été l’une des raisons de l’échec des négociations de paix israélo-palestiniennes, relancées en juillet 2013 sous l’égide des États-Unis. Le nombre de mises en chantier de logements dans les colonies juives de Cisjordanie a plus que doublé en 2013 par rapport à l’année précédente, passant de 1 133 à 2 534, selon des statistiques officielles israéliennes.    Le Point

 

Nouvelles Technologies

 

Google, Apple, Microsoft… exhortent le Sénat US à limiter la surveillance d’Internet. Dans une lettre ouverte, les plus grandes entreprises du web exhortent le sénat américain a adopter une version plus musclée de la loi sur la liberté individuelle. Ils sont neuf, et pas des moindres, a cosigner   une lettre ouverte envoyée au sénat des Etats-Unis le jour anniversaire des révélations d’Edward Snowden. Apple, AOL, Dropbox, Google, Yahoo!, Linkedin, Twitter, Microsoft et Facebook s’unissent pour demander un renforcement du fameux « USA Freedom Act ». Cette coalition des géants de la High Tech demandent que certains amendements retirés sous la pression de la Maison Blanche et la commmunauté du renseignement soient restaurés. Et ce pour plus de liberté individuelle. Ce n’est pas la première fois que les entreprises phares de la Silicon Valley mènent bataille contre le gouvernement Obama pour rétablir une certaine transparence sur le travail illicite orchestré par la NSA. Les révélations d’Edward Snowden ont considérablement terni l’image de Google, Apple, Microsoft et consorts. Aujourd’hui, tout est bon pour rétablir la confiance des internautes. Surtout en adressant directement leurs doléances au Sénat. 01Net

Intel envisage d’en finir avec les câbles. La vision d’Intel concernant l’informatique de demain se veut résolument innovante. Le groupe a en effet profité du salon du Computex pour annoncer la disparition prochaine… des câbles de PC. Dernière cette annonce fracassante se cache en fait une   véritable démonstration. Le stand Intel du Computex s’est en effet transformé en vitrine de l’innovation sans fil. Le fabricant a pu y faire fonctionner différents appareils connectés et les faire communiquer entre eux sans le moindre câble. Cette démonstration s’appuie, pour le côté connectivité, sur le standard WiGig assurant le transfert rapide des données ainsi que la communication entre les différents périphériques connectés. Mais la démonstration concernait aussi l’alimentation en énergie de ces appareils. Intel présentait en réalité sa table basse baptisée A4WP Rezence, capable de recharger sans contact plusieurs appareils en même temps. La technologie utilisée ici est celle de la résonance magnétique. Intel se positionne en qualité de pionnier sur ce thème et vient pour l’illustrer de créer le standard A4WP, déjà soutenu par d’autres géants de l’informatique tels que Dell, Fujitsu ou encore Asus et Logitech. La démocratisation de ce type de système est prévue pour 2016. Gizmodo

Applications mobiles : attention aux contrefaçons ! Avec l’avènement des smartphones, le marché des applications pour mobiles est en pleine expansion. Rien qu’en 2013, Apple a vendu pour 10 milliards de dollars de Candy Crush, Angry Birds et autres applications sur son App Store,   qui compte pas moins de 25 milliards d’applications. Rien d’extravagant donc à ce que ce juteux marché attise l’appétit des plus malins… Après les articles de luxe, les médicaments ou encore les téléphones, voici désormais les contrefaçons d’applications mobiles. Flappy Bird, célèbre jeu pour smartphone, est l’une des dernières victimes en date. Alors que son développeur avait confirmé un retour de son application en août, une version New Season du jeu est apparue sur l’App Store seulement quelques jours après cette annonce, dès le mois de mai. Devant l’euphorie générale et le nombre ahurissant de fans ayant téléchargé l’application, l’éditeur vietnamien a dû démentir lui-même sur Twitter être à l’origine de cette version. Flappy Bird a effectivement de quoi susciter l’intérêt. Il fait partie des jeux les plus téléchargés au monde et rapporterait 50 000 dollars par mois à son créateur. Les applications les plus plébiscitées par les consommateurs sont logiquement les plus contrefaites : Facebook, Météo-France, Fnac, Twitter, TV5 Monde… Toutes ont dû faire face à de plus ou moins bonnes reproductions illégales mises en vente dans les boutiques virtuelles qui ont pignon sur la Toile, comme l’App Store, Google Play ou Windows Phone Store, elles aussi victimes de tromperies. Une étude publiée par Bitdefender, un fournisseur d’antivirus, a révélé que, sur Google Play, plus de 1 % des applications étaient des contrefaçons, soit 5 000 d’entre elles. Le Point

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires