Flash-news : toute l’actualité du 09 juin 2014

Flash-news : toute l’actualité du 09 juin 2014

397
0
PARTAGER

 

Culture du cannabis au Maroc : le PJD s’oppose à l’Istiqlal. Un nouveau bras de fer opposera sous peu l’Istiqlal au PJD. Le parti historique marocain va proposer un projet de loi visant à autoriser la culture du cannabis. Toutefois, celui-ci a peu de chance de voir le jour. Le parti majoritaire,   PJD, dirigé par le Premier ministre Abdelilah Benkirane, et ses alliés devrait s’opposer à ce texte. Les députés « PJDistes » devraient arriver en nombre important au Parlement, le jour du vote, pour contrer l’Istiqlal. En face, le parti de l’Istiqlal (PI) s’attend bien évidemment à une telle réaction et a d’ores et déjà appelé la majorité et l’opposition à soutenir ce projet. Les partis du PPS, le MP et le RNI ne semblent eux aussi guère motivés à suivre la démarche du PI. Et pour cause, tous ces partis, à l’instar du PJD, ne souhaitent pas voir l’Istiqlal asseoir sa popularité dans le Nord-Est du royaume à seulement quelques mois des élections communales, rapporte [Yabiladi. Le PAM devrait lui aussi marquer son opposition. Pourtant, ce parti d’opposition se considère comme le premier à avoir soulevé la question de la légalisation. Une guerre de concurrence sur cette question encouragerait-elle le PAM à contrer l’Istiqlal ? D’un côté, un parti demande la légalisation et de l’autre la grâce auprès des milliers d’agriculteurs de la plante. Afrik.com

Le Maroc condamne la décision israélienne de construire des colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Le Maroc a condamné, samedi, la décision récente du gouvernement israélien de construire des colonies en Cisjordanie et à Al-Qods-Est (Jérusalem-Est) occupées, selon un   communiqué publié par le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération. « Le Royaume du Maroc condamne la décision du gouvernement israélien de construire des colonies en Cisjordanie et à Al-Qods-Est occupées, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale » et qui sabote les « efforts visant à parvenir à une solution politique équitable et globale au conflit israélo-palestinien », a précisé la même source. « Le Royaume du Maroc considère que l’entêtement d’Israël dans sa politique de colonisation consacre et approfondit le processus de violations perpétrées à l’encontre du peuple palestinien », a indiqué le communiqué, ajoutant que le Maroc attire l’attention sur « le caractère dangereux » de ces décisions, de ces actes et de leurs résultats qui sont de nature à entraver les efforts de paix, étant donné qu’ils dénotent une volonté avérée de provocation et de défi aux résolutions de la légalité internationale qui interdisent tous changements dans les territoires occupés. Face à cette situation dangereuse, qu’Israël n’a eu de cesse d’imposer pour changer les réalités sur le terrain en Palestine occupée, « le Maroc appelle la communauté internationale à assumer ses responsabilités pour freiner les actions menées par le gouvernement israélien pour saper toute opportunité de paix au Moyen-Orient, en l’obligeant à arrêter la colonisation et à respecter le droit du peuple palestinien à établir l’Etat de Palestine dans les frontières de 1967, avec comme capitale Al-Qods-Est », conclut le texte. Maghrebemergent

Barack Obama en visite au Maroc. Le président américain Barack Obama effectuerait une visite officielle au Maroc, en novembre ou décembre prochain, d’après des sources concordantes. Le locataire de la Maison Blanche devrait se rendre à Tanger, où des officiels américains organisent déjà son séjour. Le Roi Mohammed VI qui s’entretenait à Washington avec Barack Obama en novembre dernier, avait invité le président américain à se rendre au Maroc. La visite n’a pas été annoncée officiellement, mais des sources locales de la ville du Détroit nous ont affirmé que des officiels américains ont visité des hôtels et des maisons du mythique quartier de la Grande montagne », où le président des Etats-Unis pourrait éventuellement séjourner à Tanger. Des diplomates et des sécuritaires américains de haut niveau étaient en effet de passage à Tanger en avril dernier, où ils auraient effectué plusieurs procédures, probablement en rapport avec une visite d’Obama au Maroc. D’autres officiels américains auraient eu des réunions avec les autorités locales il y a quelques jours pour préparer le premier périple de Barack Obama au Maroc. Une résidence située sur la route de Cap Spartel, non loin du palais royal de Tanger, aurait même été réservée au nom de la Maison Blanche. La visite d’Obama au Maroc pourrait coïncider avec la présence au Royaume de plusieurs chefs d’Etat du golfe.    Bladi.net

Le Maroc achète des armes russes en masse. L’armée marocaine aurait fait une importante acquisition de matériel militaire auprès de la Russie l’année dernière, dont des systèmes de défense aériens et des hélicoptères de combat, d’après un rapport du Centre d’études de défense avancée, cité par le quotidien Al Massae. Le rapport précise que le Maroc aurait reçu des systèmes de défense et des équipements militaires à la pointe de la technologie au cours des deux dernières années, sans qu’aucune information ne filtre sur ces marchés d’armement. Le Royaume cherche ainsi à diversifier les fournisseurs d’armements. Le Maroc aurait en effet manifesté son intérêt pour l’achat du sous-marin russe de classe AMUR 1650 fin 2013, pour renforcer sa présence dans les eaux du détroit de Gibraltar et de la mer d’Alboran. Une délégation de la marine royale marocaine s’était même rendue en Russie, où elle avait visité l’une des bases de sous-marins russes, pour en apprendre davantage sur le modèle choisi, dont le prix avoisine les 150 millions d’euros. Le sous-marin russe dispose d’une force de frappe pouvant détruire des cibles maritimes et terrestres et coûte environ un milliard de dollars. Le projet inquiète même au plus haut niveau l’Espagne, d’autant plus que son unique sous-marin en service est en fin de vie. La Russie veut ainsi revenir en force dans la région en armant des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord et en les dotant notamment de la technologie nucléaire. Ces pays étaient considérés jusque-là comme étant des alliés des Etats-Unis.    Bladi.net

Economie

Epargnée par le « Printemps arabe », la destination Maroc se hisse au top 10 mondial. Dans le nouveau classement été 2014, effectué par le guide Routard.com, le Maroc est classé 8eme meilleure destination touristique mondiale, surclassé par la Thaïlande, la France, la Grèce ou l’Italie et les   Etats-Unis. Mais mieux que Bali (Indonésie, 9e) et la Croatie (10é). L’équipe de Routard.com a réalisé son classement, juste avant le début des grands départs en vacances, selon un décompte des pages visitées sur son site de mars à fin mai, toutes rubriques confondues (guide, magazine et pages communautaires). Si la Thaïlande est la première destination consultée sur le site de Routard.com, le Maroc vient en 8e position avec 937.000 pages consultées (1,22 million pour la ville de New York, 4é place), contre 1,359 millions de pages vues.  »Après un passage à vide dans la foulée du printemps arabe (qui, rappelons-le, n’a pas touché le pays), la destination retrouve des couleurs », souligne le site. De plus, le Royaume a énormément investi dans les infrastructures hôtelières haut de gamme, et les grandes stations balnéaires suréquipées, comme le nouveau projet en cours de réalisation de Casablanca Marina,  »Wessal Casablanca-Port ». Une embellie qui s’annonce et que confirment les quelques 10 millions de touristes recensées en 2013. Dans le dernier classement du Forum économique mondial, le Maroc avait gagné 7 places en matière d’attractivité et de compétitivité touristique, avec une 71e position au niveau mondial et la 9e dans la région Mena. Maghrebemergent

Le Maroc vise une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers dans 10 ans (ONDA). La stratégie de développement du secteur aérien au Maroc ambitionne de parvenir à une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers dans moins de dix ans à travers de nombreux projet   d’investissement et d’extension, a annoncé, jeudi à Marrakech, le directeur général de l’Office nationale des aéroports (ONDA), Zouhair Mohamed El Aoufir. Intervenant à l’ouverture de la 11e édition du Forum international Connect, un conclave des opérateurs de l’aérien organisé à Marrakech avec la participation de 45 compagnies aériennes et 140 aéroports, El Aoufir a affirmé que le développement du secteur du transport aérien est le fruit d’une stratégie de développement clairement définie, concrétisée dès 2004 par la libéralisation du secteur et la signature d’un accord d’Open Sky avec l’UE en décembre 2006. En accompagnant cette stratégie et en voulant faire jouer pleinement le rôle des aéroports dans la création des richesses, l’aménagement de l’espace et la mobilité des personnes et des biens, l’ONDA a mis en place un programme ambitieux d’accroissement des capacités aéroportuaires, a-t-il dit. Et de préciser que c’est ainsi que la capacité d’accueil des aéroports du Royaume est passée de 12 millions de passagers en 2003 à 24 millions actuellement. Ce bond majeur, a-t-il souligné, a pu être réalisé à travers deux grands projets que sont la construction du Terminal 2 de l’aéroport Mohammed V (2007) et l’extension du Terminal-1 de l’aéroport Marrakech-Menara (2008), en plus des divers projets structurants qui ont vu la construction de plusieurs terminaux ou l’extension des terminaux existants dans plusieurs villes comme Tanger, Essaouira, Al Hoceima, Oujda, Dakhla, Rabat et Béni Mellal. Et d’ajouter que cette phase de développement accélérée comprend d’autres projets en cours de réalisation pour un développement important des capacités des aéroports de Fès, Marrakech et Casablanca ainsi que l’extension de plates-formes secondaires dans le cadre d’un programme de désenclavement régional de localités à fort potentiel touristique telles que Guelmim, Zagoura, Tantan. Maghrebemergent

Commerce extérieur : Enfin un plan national pour les exportations ! Le plan national de promotion des échanges commerciaux pour la période 2014-2016 vise à booster les exportations et à réduire les importations par le biais de la substitution, a affirmé, jeudi, à Rabat, le ministre chargé   du COmmerce extérieur, Mohamed Abbou. “Ce plan triennal tire son importance de la situation alarmante de la balance commerciale des biens et services”, dixit M. Abbou. La balance commerciale a enregistré, en 2013, un déficit de 125 milliards de dirhams (MMDH), a précisé le ministre, lors d’une conférence de presse, ajoutant que le déficit commercial des biens a dépassé le montant des exportations à partir de 2007, alors que l’excédent de la balance commerciale des services a connu un recul entre 2007 et 2011. Cet état de fait s’explique notamment par la structure même des entreprises exportatrices dès lors que sur 5.000 entreprises, seulement 467 ont des activités régulières à l’export. 91% d’entre elles ne dépassent pas un chiffre d’affaires de 50 millions de dirhams, a-t-il signalé. “Le plan s’articule autour de trois axes, en l’occurrence le problème des exportations, le problème des importations et l’augmentation de la plus-value des produits marocains”, a indiqué M. Abbou. Le premier axe porte sur la promotion et la dynamisation des exportations, particulièrement, à travers notamment la modernisation des mécanismes de soutien visant à accompagner directement les entreprises dans le domaine de l’exportation, et le développement de conventions commerciales avec les marchés prioritaires. Le deuxième axe concerne la rationalisation des importations et la facilitation des mesures relatives au commerce extérieur, à travers le renforcement du cadre de contrôle douanier, la lutte contre la contrebande et le renforcement du cadre de contrôle de la conformité des produits importés avec les normes techniques et sanitaires. Aufaitmaroc

Énergies renouvelables : Le Maroc, 29e pays le plus attractif au monde. Le Maroc est le vingt-neuvième pays le plus attractif au mondial dans les énergies renouvelables. Il est classé premier dans la région Mena et deuxième en Afrique, selon la nouvelle édition du baromètre des énergies renouvelables «Renewable Energy Country Attractiveness Index» établi par le cabinet Ernst&Young. Cet indice trimestriel classe les quarante pays les plus attractifs quant à leurs opportunités d’investissement et de déploiement dans les énergies renouvelables. Il montre que le Maroc a gagné deux places par rapport à la dernière édition, en raison notamment du programme éolien intégré. Rappelons qu’en février dernier, l’ONEE a lancé un appel d’offres pour un mégaprogramme éolien de 850 MW pour environ 1,7 milliard de dollars. La date limite de dépôt des offres techniques est fixée au 20 juin prochain, date où il sera également procédé à l’ouverture des offres, qui se déroulera en séance publique dans les locaux de l’ONEE-Branche électricité à Casablanca. Cinq groupements d’entreprises sont préqualifiés, dont un constitué par la holding marocaine Nareva, aux côtés de Taqa, Enel Green Power et Siemens. Ce projet de 850 MW se compose de cinq parcs éoliens : «Midelt», 150 MW, «Tiskrad (Tarfaya)», 300 MW, «Tanger II», 100 MW, «Jbel Lahdid (Essaouira)», 200 MW et «Boujdour», 100 MW, à mettre en service entre 2016 et 2020. À fin février, l’ONEE avait déjà pu lever pour ce projet des financements concessionnels à hauteur de 385 millions d’euros et 31 millions de dollars (soit l’équivalent de 4,5 milliards de DH), auprès des bailleurs de fonds. Par ailleurs, la nouvelle édition du baromètre d’Ernst&Young montre la montée en puissance de l’Asie, avec notamment la Chine (2e), le Japon (4e) et l’Inde (7e) qui renforcent leur position en rattrapant leurs concurrents dans le Top 10.    Le Matin

Mustapha Bakkoury, directeur de l’agence solaire marocaine au New York Forum Africa en vidéo. Le président du directoire de la Masen, Mustapha Bakkoury s’est exprimé sur les enjeux de l’énergie solaire au Maroc et en Afrique lors du New York Forum Africa, dont la troisième édition a eu lieu du 23 au 25 mai à Libreville au Gabon. Nos confrères du journal marocain L’Economiste ont recueilli la vidéo de cette intervention. « Nous avons le défi de doubler nos capacités énergétiques sur les dix prochaines années… et probablement les dix années suivantes ». C’est par ces mots que Mustapha Bakkoury a évoqué les challenges énergétiques qui attendent le Maroc dans son avenir proche. Masen a été créée en 2010 et pilote le plan Noor, qui prévoit d’atteindre 2 000 MW solaire d’ici à 2020. La première tranche du plan est déjà en route avec la construction de la première station thermo-solaire d’Ouarzazate, qui devrait atteindre une capacité de 160 MW à l’horizon 2015. Ces projets s’intègrent dans le cadre du Plan solaire marocain (PSM) lancé en 2009. Le gouvernement souhaite atteindre 42% de la capacité électrique installée du royaume par les énergies renouvelables d’ici 2020.    Usinenouvelle

Social

Le passeport biométrique marocain obligatoire à partir du 1er avril 2015. Les passeports marocains non biométriques délivrés avant le 30 mars 2010, ne seront plus valides à partir du 30 mars 2015 au plus tard, a annoncé vendredi dans un communiqué le ministère de l’Intérieur.   La validité de ces passeports ne sera plus prorogée, affirme la même source. A partir du 1er avril 2015, les Marocains détenteurs de passeports obtenus avant le 30 mars 2010, ne pourront plus quitter le territoire national avec ces documents de voyage. Les citoyens doivent déposer leurs demandes d’obtention de passeports biométriques auprès des annexes administratives, de la caïdat, de l’ambassade ou du consulat, où se trouvent leurs lieux de résidence. Le ministère de l’Intérieur rappelle toutefois que la carte d’identité nationale électronique est nécessaire pour obtenir le passeport biométrique. Les informations sur les procédures et les documents administratifs nécessaires pour l’obtention du passeport biométrique sont disponibles sur le portail électronique passeport.ma, précise le communiqué. Bladi.net

Un homme d’affaires marocain enlevé à sa descente d’avion à Fès pour une rançon. Un homme d’affaires marocain, travaillant dans le domaine de l’immobilier, a été enlevé dans le but de réclamer une rançon. Il a passé de très longues heures, en compagnie de 8 personnes, 7 hommes   et une femme. On ne peut pas dire qu’il en est sorti indemne à l’en croire les chefs d’accusation à l’encontre de ses ravisseurs…Cela s’est passé mardi dernier, en pleine nuit, selon le journal Assabah. L’homme d’affaires revenait tout juste d’Allemagne. Il était descendu à l’aéroport de Fès quand 7 hommes et une femme l’ont encerclé. Inutile de dire que ses possibilités de fuite étaient extrêmement réduites. Séquestré entre 19h jusqu’à 06h30, dans un endroit désert entre Meknès et Fès, la victime a, parait-il, vécu d’intenses moments de terreur. Il n’y a d’ailleurs qu’à voir de quoi on inculpe les 8 individus pour le comprendre. La plainte a été déposée seulement ce vendredi, par l’avocat de la victime, auprès du procureur du roi de la Cour d’appel de Fès. L’avocat demande d’ouvrir une enquête judiciaire à l’encontre des kidnappeurs pour : « constitution d’une bande criminelle, kidnapping, séquestration, demande de rançons sous la menace de la torture, vol, détention d’un chèque signé sous la menace, et coups et blessures ». Bladi.net

Les écosystèmes marocains en péril. La géographe et doyenne de la faculté des lettres et des sciences humaines de Mohammedia, Rachida Nafaa, a tiré, jeudi à Rabat, la sonnette d’alarme sur la fragilité des écosystèmes marocains. Dans une conférence organisée à l’Institut royal de   la culture amazighe (IRCAM) à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, l’académicienne s’est arrêtée sur les risques majeurs auxquels font face les écosystèmes au Maroc, parmi lesquels figure l’accélération du rythme de la sécheresse, l’érosion des sols, la désertification, la dégradation des terres et de la biomasse, l’envasement des retenues des barrages et l’intrusion de l’eau de la mer dans les eaux souterraines. Et Madame Nafaa d’ajouter que la pression des besoins socioéconomiques ne fait qu’accentuer davantage cette fragilité. De ce fait, les ressources naturelles s’épuisent et la civilisation agraire décline. Lors de cette conférence ayant pour thème “les écosystèmes marocains, risque de la fragilité naturelle et de l’action anthropique”, la géographe marocaine a estimé que les solutions apportées à ces phénomènes demeurent insuffisantes. A titre d’exemple, 31.000 hectares de terrains sont déboisés chaque année contre seulement 20.000 hectares reboisés, soit une moyenne annuelle de perte de 11.000 hectares de forêts. En outre, si le Maroc est le deuxième pays méditerranéen sur le plan des aires protégées (après la Turquie), 10 pc seulement de ces aires répondent aux normes internationales. Il ressort de ces données que le problème climatique est structurel au Maroc, d’autant plus que le pays est “aride et semi-aride sur 93 pc de son territoire”. De plus, le changement climatique engendre un autre changement de nature socioculturelle, représenté par le passage d’une civilisation agraire qui, par une adaptation à la rareté des ressources, passe à un mode de vie nomade, entrainant la mobilité des populations et accentuant le phénomène de l’exode rurale. lnt

Investissements à Casablanca. Casablanca, locomotive de l’économie nationale, veut se doter d’une stratégie d’investissement à hauteur de 10 milliards d’euros à l’horizon 2025. Une stratégie très ambitieuse visant à renforcer la vocation de la métropole en tant que hub pour l’Afrique, et qui se nourrit de la stratégie globale que s’est fixé le Maroc pour son développement à travers, notamment, le Plan Emergence, la politique des grands chantiers structurants et le positionnement du Royaume sur des niches sectorielles à forte valeur ajoutée. Forte de son dynamisme, la région présente un attrait indéniable pour les investisseurs, ainsi que pour les jeunes à la recherche d’un cadre de vie confortable et moderne. En effet, le territoire du Grand Casablanca a conçu des offres territoriales intégrées répondant aux besoins des investisseurs en matière d’immobilier et de foncier pour entreprise, de formation et d’incitation fiscale propres à chaque secteur d’activité. L’objectif de la région est de maintenir cette dynamique et de la renforcer à travers la mise en œuvre de projets de développement structurants et à forte valeur ajoutée. Aujourd’hui, plusieurs chantiers sont ouverts dans les domaines économiques, social, urbanistique, touristique et culturel. L’enveloppe budgétaire consacrée à la stratégie d’investissement sera dédiée d’abord à l’amélioration du transport. Dans ce domaine, le gros morceau est une enveloppe de 365 millions de dirhams consacrée à la modernisation des voiries, soit une trentaine de chantiers.    Le Matin

Obésité: La guerre contre les sodas va commencer. La “guerre” contre les sodas, qui entraînent obésité et maladies graves, doit être menée comme celle contre le tabagisme: avec des avertissements sur les emballages et des taxes. Ce sont quelques-unes des solutions préconisées par des experts réunis cette semaine à Washington dans un “Sommet sur les sodas”, souvent considérés comme un des principaux responsables de l’obésité qui frappe les Etats-Unis. Pour Harold Goldstein, l’un des nombreux médecins, consommateurs ou experts réunis par l’association de consommateurs Center for Science in the Public Interest (CSPI), “il s’agit de dire la vérité sur ces produits et laisser le consommateur décider”. “Les avertissements sur les paquets de cigarettes ont montré qu’ils étaient efficaces, et cela impulse un mouvement”, explique ce militant associatif anti +junk food+ (CCPHA) de Californie, en présentant un projet de loi qui impose un avertissement sur les étiquettes des boissons à sucres ajoutés. Le texte, voté fin mai par le Sénat de Californie et qui n’attend plus que la signature de son gouverneur, ferait de cet Etat de l’ouest des Etats-Unis le premier à imposer ce type d’avertissement. “Consommer des boissons avec des sucres ajoutés contribue à l’obésité, le diabète et les caries dentaires”, pourrait-on bientôt lire sur les étiquettes dans cet Etat. “Une fois que le consommateur a l’information, il peut aller plus loin”, a assuré M. Goldstein en estimant, comme tous les experts présents, que la lutte contre la consommation de boissons trop sucrées demande de multiples approches. Le congrès, deuxième sommet organisé par le CSPI sur ce thème, a ainsi rappelé que la ville de New York était retournée mercredi en appel pour pouvoir limiter à 47 centilitres les boissons sucrées individuelles offertes dans les restaurants ou les cinémas. La Représentante démocrate Rosa DeLauro a affirmé pour sa part, par vidéo interposée, qu’une taxe nationale sur ces boissons allait être proposée au Congrès.    lnt

La grossesse, un bonheur contagieux. Votre amie d’enfance est enceinte et votre ventre s’arrondit lui aussi? Peut-être a-t-elle eu, à votre insu, une influence sur vous et votre désir de grossesse… C’est en tout cas ce qu’a démontré une étude publiée fin mai dans la revue American Sociological Association. «Les amis ont un rôle crucial dans la décision d’avoir un premier enfant», affirment les chercheurs de l’université de Bocconi en Italie. D’après leurs travaux, la force incitative de la grossesse d’une amie pourrait durer jusqu’à trois ans, avec un pic constaté la deuxième année. Pour étudier cette relation, les chercheurs se sont intéressés à des paires d’amies. De leurs 15 ans et jusqu’à l’âge de 30 ans, 1700 Américaines ont participé à cette étude. Parmi elles, 820 ont eu un enfant. La grossesse de l’une des deux femmes de la «paires» majoraient de 20 % le risque que l’autre tombe enceinte deux ans plus tard. Cet effet n’avait d’impact que sur les grossesses planifiées, qui représentent une grossesse sur deux aux États-Unis. Cette «contagion» s’expliquerait par trois mécanismes, selon Nicoletta Balbo, coauteur de l’étude. Le premier est l’influence sociale, car «naturellement, nous nous comparons à nos amies, et être entourée de proches qui ont des enfants nous poussent à devenir parent à notre tour», explique Nicoletta Balbo. Par ailleurs, «les amis sont une source d’apprentissage importante. En les observant s’adopter à leur nouvelle vie et remplir leur rôle de parents, on pourra plus facilement s’y confronter». Avoir un enfant en même temps que sa meilleure amie apporte donc beaucoup d’avantages. «Partager son expérience avec quelqu’un qui vit la même chose que vous permet de réduire le stress et de se sentir soutenue», poursuit la chercheuse. A l’inverse, si vous êtes le seul couple sans enfant parmi vos amis, «vous pouvez être isolé et exclu du groupe», ajoute-t-elle.    h24info

Art & Culture

Dixième édition du Moussem de Tan Tan. Valoriser la culture nomade, le patrimoine sahraoui, la culture des régions désertiques et quasi désertiques. Telle est l’ambition du Moussem de Tan Tan à travers sa dixième édition qui se tient actuellement au cœur de cette belle province du Sud.   Jusqu’au 9 juin, le public pourra découvrir un immense héritage immatériel de bien d’ici. Mais pas seulement. Cette édition réserve une bonne partie de sa programmation au patrimoine artistique et culturel des Émirats arabes unis, invité d’honneur de ce dixième anniversaire. Pour cela, un pavillon est consacré à ce pays frère, où le public trouvera toutes les facettes du patrimoine culturel ancestral notamment «La Skara», «Sadou» et «Taghrouda», entre autres traditions. Dans la même optique, le Moussem a choisi aussi de dire la richesse de cet héritage à travers d’autres activités artistiques. La culture marocaine sahraouie n’y manquera pas non plus. Pour mettre en lumière les splendeurs des deux patrimoines culturels et artistiques marocain et émirati, les organisateurs ont choisi d’inviter une pléiade de chercheurs, d’artistes, de poètes, de troupes folkloriques des deux pays. Au programme : des soirées artistiques inédites, animées par les grands maîtres des traditions musicales folkloriques. Le Matin

Essaouira: Le 3è forum du Festival Gnaoua et Musiques du Monde les 13 et 14 juin sous le thème « L’Afrique à venir ». Le troisième forum du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira, inscrit dans le cadre de la 17ème édition de ce festival (12 au 15 juin), se tiendra les 13 et 14 juin   sous le thème : « L’Afrique à venir ». Créé il y a deux ans, en partenariat avec le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), le forum se déroulera en quatre panels thématiques, après une Conférence inaugurale de Doulaye Konate (Mali), Président de l’association des Historiens africains, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Un prestigieux panel composé d’intervenants émérites sont attendus pour y prendre la parole et débattre avec le public : Historiens, anthropologues, cinéastes, intellectuels, chercheurs qui viendront du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal, de France, du Canada, des Etats-Unis et du Maroc feront du forum du festival un espace d’échange ouvert et un véritable lieu de débat, pour repenser le Maroc africain, son histoire et ces espaces où les relations humaines se sont forgées au-delà des frontières géopolitiques, selon la même source. Les panélistes interviendront lors de ces deux journées de réflexion, de débat et de partage sur « L’Afrique et la mondialisation, une longue histoire », « Pour un enseignement de l’histoire de l’Afrique au Maroc », « Repenser les relations historiques entre l’Afrique du nord et subsaharienne à travers l’étude des minorités religieuses et ethniques: cas des juifs sahariens », « Identités, territoires et Etat en Afrique », « Maroc, politique migratoire et comment penser le pluralisme religieux », « Libre circulation des personnes en Afrique : réalités et défis », « Cognitions sahariennes et hassaniennes du Sahara atlantique » et « Mobilité forcée à partir de l’Afrique subsaharienne vers le Maroc : perspectives d’intégration ». MAP

Et le Mawazine d’or est attribué à… Robert plant! Robert Plant: le concert coup de poing à Mawazine. Le rock dans toute sa puissance a secoué la scène qui vibrait battante comme un coeur ouvert. Le rock porté par l’une des plus belles voix au monde et mêlé de rythmes gnaoua. Une des   plus belles voix au monde et de l’histoire, déclare le magazine Rolling Stone. Un chanteur et des musiciens époustouflants. Un moment énorme, inoubliable! Le concert a été grandiose. Ici, pas d’effets électroniques, pas de machines, rien qu’un band de génie dans la plus pure tradition rock & roll. Et, si Robert Plant déclare, lui qui aime les rythmes du monde et a invité l’Afrique de l’Ouest et le Sud du Maroc dans les morceaux offerts au public, qu’il n’est pas un « puriste » et qu’il a dévié du rock de son enfance pour s’ouvrir au monde, ce n’est en réalité que pour confirmer son ancrage dans cette tradition. Les plus grands rockeurs de tous les temps ont puisé dans les traditions indiennes et africaines. Il le fait à sa manière, et elle est unique. Un concert transcendant. Robert Plant voulait mettre le public en transe et en joie. Il a réussi au-delà de tout ce qu’il pourrait imaginer en offrant aux inconditionnels du rock leur plus beau concert, si ce n’est le plus beau moment de leur vie, comme beaucoup n’ont pas hésité à le dire. Le 360

Mawazine 2014 a battu tous les records avec 2,62 millions de festivaliers. La 13ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde (30 mai-7 juin) a battu le record de fréquentation en accueillant 2,62 millions de festivaliers, a annoncé dimanche l’association Maroc-cultures. Le concert de clôture sur la scène de Salé a réuni pas moins de 180.000 personnes qui ont dansé et chanté sur les rythmes endiablés de la grande star Zina Daoudia, précédée par le chanteur et violoniste Mustapha Bourgogne et Hamid Serghini, qui ont aussi séduit l’auditoire avec les grands tubes chaâbi en darija et en amazigh. La soirée de clôture de la scène OLM Souissi a présenté le concert événement de la star américaine Alicia Keys. Considérée comme l’une des meilleures interprètes de soul et R&B, la chanteuse, qui a vendu plus de 30 millions de disques à travers le monde, a drainé un peu plus de 150.000 personnes. A l’espace Nahda, le festival a été clôturé sous les mélodies et la voix du jeune chanteur, lauréat de la dernière édition de Studio 2M, Youssef Guelzim. Le public de Nahda a ensuite chanté en chœur avec le grand chanteur saoudien Mohamed Abdou. Sous les rythmes afrobeat du grand Ebo Taylor, le public du Bouregreg est tombé sous le charme du jeu incomparable du guitariste et compositeur ghanéen. Longuement applaudi, l’Orchestre Hafni de l’Opéra du Caire a ressuscité avec un immense talent le patrimoine de la chanson arabe classique à travers l’interprétation des œuvres immortelles d’Oum Keltoum. Pour cette soirée de clôture, l’Orchestre s’est produit sur la scène du Théâtre National Mohammed V avec la chanteuse et pianiste égyptienne Rehab Metawi et Hayat Al Idrissi, l’une des plus belles voix du Maroc et du monde arabe. Les grands noms de la scène musicale classique arabe étaient aussi au programme de La Renaissance avec le concert du chanteur d’origine syrienne Badr Rami, acclamé par la foule à l’issue de sa prestation.    L’économiste

Sport

Roland-Garros: l’Espagnol Rafael Nadal sacré champion pour la 9è fois. L’Espagnol Rafael Nadal, N.1 mondial, a remporté le tournoi de Roland-Garros pour la neuvième fois de sa carrière, en battant dimanche le Serbe Novak Djokovic (N.2) en quatre sets 3-6, 7-5, 6-2, 6-4. Le Majorquin, 28 ans,   devient le premier joueur à s’imposer cinq fois d’affilée à Paris et empoche ainsi son 14e titre du Grand Chelem, égalant l’Américain Pete Sampras et se rapproche du record (17) du Suisse Roger Federer. De son coté, Djokovic a subi sa troisième défaite consécutive sur la terre battue parisienne face à Nadal. Il avait déjà été battu en finale en 2012 et en demi-finale l’année dernière. Le Djoker, qui n’a toujours pas gagné Roland-Garros, le seul tournoi du Grand Chelem manquant encore à son palmarès, demeure toutefois le seul joueur à avoir mis à mal la domination de Nadal ces trois dernières années. Il avait battu l’Espagnol lors de leurs quatre dernières finales, le plus récemment à Rome à la mi-mai. MAP

Angleterre : Un Businessman marocain achète le club de Football Salisbury City FC. Le club était menacé de relégation à cause de difficultés financières frôlant l’insolvabilité. Un jeune homme d’affaire marocain de 31 ans, appelé Otail .T, a porté acquisition du club de football anglais,   Salisbury City FC. Le club souffrant, ces dernières années, de graves difficultés financières, a été doublement rétrogradé pour incapacité à assurer ses engagements de paiements. Selon le site local Salisbury Journal, le nouveau propriétaire du club, le businessman marocain, s’est engagé à injecter assez de fonds dans les caisses vides du club, pour lui préserver son rang dans la division de football appelée (Conference Premier) où il évolue. Otail .T compte également investir de fortes sommes d’argents dans les structures financières et la société anonyme qui exploite le club et son identité commerciale. Le Salisbury City Football Club évolue depuis la saison 2013-2014 en Conférence Premier(D5). Salisbury City est une ville du Wiltshire en Angleterre, évêché suffragant de l’archevêque de Canterbury. Elle a le statut de Cité. Elle se trouve à une dizaine de kilomètres au sud de Stonehenge. Le Mag

Meeting international Mohammed VI d’athlétisme. «Tous les noms annoncés lors de la conférence de presse du mai pour présenter la 7e édition du Meeting international Mohammed VI, 7e étape de l’IAAF World Challenge, ont confirmé leur participation», a indiqué au «Matin» Ahmed Tanani,   directeur technique du meeting. Il y aura donc la Néozélandaise Valérie Adams (lancer du poids), la Russe Tatyana Lysenko (lancer de marteau), le Russe Ivan Ukhov et l’Ukrainien Bogdan Bondarenko (saut en hauteur), le Sud-Africain Simon Magakwe (100 m), l’Éthiopien Mohamed Amman (800 m), champion du monde en titre et la liste est longue. Tanani a souligné également que les préparatifs vont bon train et que tout le programme tracé est appliqué à la lettre pour réussir un bon meeting. Le gotha de l’athlétisme mondial commence déjà à arriver à Marrakech dès vendredi, mais la majorité des athlètes devront être présent ce samedi puisque plusieurs ont participé jeudi au meeting de Rome. Bien placé pour intégrer le circuit de la Diamond League la saison prochaine, dixit le président de la fédération Abdeslam Ahizoune lors de la conférence de presse pour la présentation de l’événement, le Meeting Mohammed VI a franchi un palier et devient aujourd’hui une étape incontournable de l’IAAF World Challenge. Dimanche, l’odeur de la poudre enveloppera la piste du Grand Stade de Marrakech en raison des duels attendus. Le Matin

Marco Reus n’ira pas au mondial. C’est l’un des meilleurs joueurs au monde qui n’ira pas au mondial du Brésil. Blessé à la cheville lors du match de préparation de l’équipe d’Allemagne contre l’Arménie, Marco Reus, le joueur du Borussia Dortmund, a vécu une sale soirée. Touché aux ligaments de la cheville, il est forfait pour la Coupe du monde. Joueur complet, fin technicien, il était une pièce maîtresse de la Mannschaft pour sa campagne au Brésil, dans le but d’accrocher une quatrième étoile au maillot. Marco Reus a signé une excellente saison avec 16 buts et presque autant de passes décisives. Bon sur son flan gauche, il est capable de jouer en pointe, misant sur sa vision de l’espace en avant, sa rapidité et une technique qui en fait l’un des tous meilleurs au monde dans ce poste. L’Allemagne se console avec d’autres joueurs de premier choix qui peuvent jouer au même poste. On pense notamment à Lukas Podolski, Thomas Müller, à Mario Götze, à André Schürrle ou encore l’excellent Toni Kroos, certes moins rapide, mais fin tacticien doublé d’un grand technicien. Bref, l’Allemagne a accumulé les forfais avec l’absence d’un Gundogan, d’un Bender, d’un Gomez, d’un Schmelzer, mais va au mondial avec un groupe compact et complet à tous les compartiments du jeu. Avec une ossature défensive autour de Lahm, Mertesacker, Boateng et Hummels, elle possède l’un des meilleurs milieux au monde avec l’Espagne avec des noms comme Schweinsteiger, Khédira et Kroos. Et en attaque, il faut compter sur des combinaisons de choix avec Özil, Podolski, Müller et en pointe un loup des surfaces comme Klose. De grands noms pour une équipe qui peut faire très mal cette année.    Aujourd’hui

De nouveaux prétendants portugais pour El Khaliqi. Si le stage de Faro au Portugal avait pour principal objectif d’installer un climat de confiance et un esprit d’équipe au sein du groupe, ce rassemblement n’en a pas moins permis à plusieurs joueurs de se distinguer et d’attirer par conséquent l’attention de grands clubs européens. C’est le cas de Ayoub El Khaliqi. Le latéral droit qui a montré de bonnes qualités au Portugal n’a pas laissé indifférents les clubs de Liga Sagres. En effet, après l’ancien club de Issam El Adoua, Vitoira Guimarães, c’est au tour du Spoting Club de Portugal (2e) et du Sporting Braga (9e) de s’intéresser au Wydadi. Selon le quotidien Abola, les deux clubs précités seraient tentés d’enrôler le Lion de l’Atlas, lequel, aurait décliné la proposition du Vitoria, en attendant d’autres offres plus intéressantes, poursuit la même source.    Mountakhab

International

Sao Paulo : les grévistes défient le Mondial. C’est la Coupe du monde de tous les records. La plus coûteuse pour un État, la plus lucrative pour la Fédération internationale de football (Fifa), la plus tendue socialement aussi. En croisant les bras pour le quatrième jour consécutif, les employés   du métro de Sao Paulo signent déjà la grève la plus longue des quinze dernières années, et menacent de la poursuivre jusqu’au premier jour de la compétition, ce jeudi 12 mai. Transportant tous les jours 4,5 millions d’usagers, le métro est aussi la principale voie d’accès au stade Arena Corinthians, qui accueillera le match d’ouverture du Mondial, Brésil-Croatie, devant 66. 000 spectateurs, la présidente Dilma Rousseff et onze chefs d’État. La principale métropole brésilienne – 11,2 millions de personnes, 20 millions avec la banlieue – a connu des scènes de chaos la semaine dernière avec des embouteillages de 250 kilomètres et des files interminables le long des abribus. Le syndicat des employés de métro, qui compte 9700 travailleurs, continue d’exiger une revalorisation de 12,2 % de leurs salaires, rejetant la proposition de 8,7 % faite par le gouvernement de Sao Paulo. La police militaire a brutalement délogé des piquets de grève en usant des bombes lacrymogènes pour permettre la reprise du service. «Au-delà de la revendication salariale, totalement décente, c’est la reprise des investissements dans le réseau de transport qui est au cœur de cette grève», pointe Gilberto Maringoni, candidat au poste de gouverneur de la ville au nom du Parti socialisme et liberté (Psol). Il rappelle que le métro de Sao Paulo, surgi au début des années 1970, ne compte que 75 kilomètres. Lancés à la même époque, les réseaux de Séoul et Mexico affichent aujourd’hui respectivement 287 et 226 kilomètres. «Ces vingt dernières années, la maille a été étendue de 18 kilomètres, soit 770 mètres par an, c’est ridicule», ajoute-t-il. Le Figaro

Violence conjugale en Espagne: 27 femmes tuées depuis le début de l’année. Un total de 27 femmes ont été tuées en Espagne par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l’année, selon des chiffres fournis, dimanche, par la télévision publique espagnole (TVE). La dernière victime de la   violence conjugale a succombé samedi à ses blessures à Motril (Andalousie, sud de l’Espagne), précise la même source. La plupart des victimes n’avaient jamais signalé de comportement violent de la part de leur partenaire, relève la TVE, ajoutant que ces chiffres sont les plus élevés depuis le premier trimestre de 2008 qui avait enregistré 18 cas. L’assassinat, récemment, de quatre femmes en une semaine a suscité des réactions indignées en Espagne. Le gouvernement de droite a appelé les victimes de telles violences à sortir de leur silence. Après ces meurtres, plusieurs partis politiques et associations de la société civile ont réclamé des « mesures efficaces et urgentes » pour freiner ce fléau. Le gouvernement espagnol avait approuvé, en 2012, un nouveau Code pénal qui durcit les peines sanctionnant les violences contre les femmes. MAP

Un espoir de dialogue ressuscité entre Kiev et Moscou. Après l’investiture, samedi, du nouveau président ukrainienPetro Porochenko, et les conciliabules de Normandie, un fragile espoir de dialogue entre Kiev et Moscou ressuscite. Alors que les combats continuent dans l’est du pays,   la diplomatie occidentale croise les doigts en espérant que s’ouvre un cercle vertueux de négociations entre les deux belligérants potentiels. «Une fenêtre vers la paix est apparue et il faut l’utiliser», a résumé le vice-président américain Joe Biden, en s’adressant à son protégé ukrainien. Washington espère la conclusion, dans les prochains jours, d’un cessez-le-feu. Signe supplémentaire de l’apaisement en cours, l’annonce de la reprise des pourparlers tripartites sur le gaz, lundi à Bruxelles, pour lesquels Vladimir Poutine a pronostiqué un prochain accord. La Russie elle-même a adressé de nouveaux signes tangibles d’une désescalade, à laquelle la diplomatie européenne s’accroche comme à une bouée de secours. Pour la première fois depuis son rappel à Moscou, le 23 février dernier, l’ambassadeur russe est retourné à Kiev assister à la cérémonie d’investiture de Porochenko. Un geste qui, pour l’UE, équivaut à une reconnaissance formelle du nouveau chef de l’État. Le haut diplomate en question, Mikhaïl Zoubarov, a qualifié ce dernier de «partenaire sérieux». «En renvoyant notre ambassadeur à Kiev, nous avons confirmé que nous étions prêts à un rétablissement total de nos liens diplomatiques», a déclaré Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération russe et troisième personnage dans la hiérarchie du pouvoir. Dans l’espoir de rassurer Moscou, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s’est employé, ce week-end, à doucher les ardeurs d’intégration européenne manifestées par le nouveau président ukrainien. Bruxelles s’en tient strictement à son calendrier, fixant au 27 juin la possible signature, tant attendue, d’un traité bilatéral de libre-échange. L’urgence se situe dans le bassin du Donbass, où malgré le «message de paix» envoyé par Petro Porochenko, les séparatistes se font fort d’ignorer les nouvelles venues d’une capitale, Kiev, qui pour eux n’est plus la leur. Le Figaro

Vatican : prière historique avec Shimon Peres et Mahmoud Abbas. Dans un geste historique et inédit, le pape François a réuni dimanche dans les jardins du Vatican les présidents israélienShimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas pour « une invocation pour la paix » dans le Proche Orient profondément divisé. Même si aucun fruit immédiat n’est attendu pour relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, les deux présidents ont semblé heureux de se retrouver en présence du pape François à la résidence Sainte-Marthe. Ils sont apparus détendus quand ils sont montés avec lui et le patriarche orthodoxe de Constantinople, Bartholomée, dans un minibus blanc pour rejoindre le lieu de la rencontre, situé dans les jardins, près des Musées du Vatican. Assis côte à côte, devant leurs délégations alignées sur chaque côté de la pelouse, ils ont suivi, très recueillis, les prières psalmodiées en hébreu par des rabbins, accompagnées par un orchestre de cordes qui jouait divers airs, notamment le célèbre air juif invitant à la paix « Shalom Aleichem ». Des psaumes du roi David, une prière de repentir du Yom kippour et une prière d’un rabbin ukrainien, Nahman de Breslavia, datant du début du XIXème siècle, ont retenti au coucher du soleil, à l’abri de haies de lauriers. Puis, dans un ordre respectant la chronologie des trois religions, ce fut le tour des représentants des chrétiens, qui, commençant par Bartholomée, se sont exprimés en anglais, italien et arabe. Ils ont notamment lu une prière de Saint-François d’Assise et un texte de Jean Paul II sur la repentance « pour les mots et attitudes causées par la haine, l’orgueil, le désir de dominer les autres ». Avant de nouveaux intermèdes musicaux. Les musulmans ont prié sur les mêmes thèmes, en arabe: « Oh Seigneur, apporte la paix au pays de la paix (…) et abolis l’injustice contre les opprimés de cette terre », affirmait une des prières.    Le Point

USA : Un petit avion non autorisé provoque l’évacuation du Capitole. Un petit avion non autorisé a provoqué, samedi après-midi, l’évaluation pour une courte durée du Capitole à Washington après avoir pénétré l’espace aérien du Congrès américain, rapportent des médias locaux. La police du Capitole a décidé d’évacuer le bâtiment de l’institution américaine lorsque l’appareil n’a pas communiqué avec les contrôleurs au sol, précise la même source, ajoutant qu’après l’établissement du contact avec l’avion, les services de police n’ont fait état d’aucune menace ou danger sécuritaires. « L’avion était en dehors de l’espace aérien du District of Columbia une heure après l’incident », a indiqué Ross Feinstein, porte-parole de la Transportation Security Administration, sur son compte Twitter. Il a également fait savoir que l’appareil a été enregistré au Connecticut et provenait du Massachusetts (nord-est).    MAP

Mystère du MH370: 5 millions de dollars pour savoir la vérité. Des proches des passagers du vol MH370 proposent 5 millions de dollars à toute personne détenant des informations sur la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, il y a trois mois. Une campagne de collecte de fonds a été lancée sur le site Indiegogo, ont indiqué des familles dans un communiqué. L’avion a disparu le 8 mars peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Trois mois de recherches n’ont pas permis de localiser l’épave, ni même de retrouver quelque débris, et certaines familles pensent que les autorités des pays concernés leur cachent la vérité. « Nous sommes convaincus que quelque part, quelqu’un sait quelque chose, et nous espérons que cette récompense l’incitera à sortir de l’ombre », a expliqué Ethan Hunt, responsable du projet « Reward MH370″ (« Récompense MH370″). Après des semaines de recherches aériennes et sous-marines infructueuses dans les eaux agitées du sud de l’océan Indien, les experts chargés de l’enquête sur la disparition de l’avion s’emploient à recalculer la trajectoire probable de l’avion.    Menara

Nouvelles Technologies

De nouvelles révélations scientifiques sur l’origine de la lune. Washington – Une recherche scientifique publiée jeudi dans la revue américaine Science a révélé que la Lune se serait formée à partir d’une collision entre la Terre et un corps céleste appelé Théia, il y a environ 4,5 milliards d’années.   Théia, un objet de la taille de Mars, était entré en collision avec la Terre, créant ainsi des débris qui se sont assemblés sous l’effet de la gravité pour former la Lune, estiment la plupart des planétologues. Afin de confirmer cette hypothèse, les chercheurs ont concentré leurs efforts sur la mesure des ratios d’isotopes d’oxygène, de titane, de silicium, ainsi que d’autres éléments. Ces ratios varient dans le système solaire, ce qui fait que la grande similarité entre ceux de la Terre et de la Lune contredit les modèles théoriques de la collision, selon lesquels la Lune serait surtout composée des matériaux venant de Théia, la rendant de ce fait différente de la Terre dans sa composition. Des chercheurs allemands ont effectué des nouvelles mesures, plus précises, de ces ratios d’isotopes sur la Terre et sur des échantillons lunaires ramenés par des missions Apollo. « Les différences sont faibles et difficiles à détecter mais elles sont bien là », a indiqué Daniel Herwartz, géologue de l’université de Cologne en Allemagne, pour qui ces résultats signifient qu’on « peut être raisonnablement sûr que cette collision géante a bien eu lieu, ce qui donne une idée de la composition géochimique de Théia ». « Le prochain objectif est d’établir la proportion de matériaux provenant de Théia se trouvant dans la Lune », a ajouté M. Herwartz. Le Mag

Apple prépare la sortie de sa montre connectée pour octobre. La sortie de l’iWatch se précise. La montre connectée fait rêver plus d’un fan d’Apple et son lancement a déjà été annoncé maintes et maintes reprises. Mais cette fois l’avènement de l’objet convoité semble plus crédible.   Le très sérieux quotidien des affaires Nippon, le Nikkei, annonce en effet qu’Apple se préparait à vendre sa première montre connectée en octobre. Selon le journal, la firme de Cupertino pourrait vendre entre 3 et 5 millions d’iWatch. Même information du site spécialisé Re/Code qui annonce le lancement du premier objet connecté d’Apple pour le mois d’octobre. Le magazine en ligne Highsnobiety évoque également une sortie de la montre d’Apple en octobre, selon des sources industrielles. Les spécialistes font le lien entre le lancement de ce nouvel objet et celui, lundi dernier, d’une application mobile dédiée à la santé, Health. Cet outil permet de regrouper l’ensemble des données sur la santé d’un utilisateur collectées par d’autres applications . L’objectif est de permettre à l’abonné de regrouper toutes les informations liées à sa santé, comme son poids, son activité physique, ses données médicales…Des données qui trouveraient tous leur sens pratique si elles étaient consultées depuis un bracelet connecté, avancent les spécialistes. h24info

La CIA débarque sur les réseaux sociaux ! « Nous ne pouvons confirmer ni démentir que c’est notre premier tweet » : c’est sur le ton de l’ironie que la puissante mais fort discrète agence américaine de renseignements CIA a lancé vendredi son compte sur le réseau social Twitter, ainsi que sur   Facebook. Déjà présente sur Flickr et YouTube, l’agence investit ces médias sociaux « pour dialoguer plus directement avec l’opinion et fournir des informations sur la mission de la CIA, son histoire », explique son directeur John Brennan dans un communiqué. Pas question pour autant de livrer sur la Toile les secrets d’espionnage : ne seront mis en ligne que les – rares – communiqués de l’agence de renseignements, des informations sur les carrières au sein de l’agence, ou encore des données sur des affaires d’espionnage historiques et aujourd’hui déclassifiées. Elle mettra également en ligne des images d’objets exposés au sein du musée de la CIA, « le meilleur musée que la plupart des gens ne verront jamais », selon l’agence. Et pour cause, il est interdit au public. Sur ses comptes Twitter et Facebook, la CIA se présente comme « la première ligne de défense du pays. Nous accomplissons ce que les autres ne peuvent accomplir et allons où d’autres ne peuvent pas aller. » Le Point

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires