Flash-news : toute l’actualité du 21 mai 2014

Flash-news : toute l’actualité du 21 mai 2014

485
0
PARTAGER

La clôture que construirait le Maroc autour de Mellilia serait financée par l’UE. Une clôture que construirait le Maroc autour de Mellilia, pour la protéger, au seul bénéfice de l’Espagne, des assauts des clandestins subsahariens, bénéficierait d’un financement européen.   En effet, le site de la radio espagnole cadenaser, a rapporté que l’information de cette clôture construite par le Maroc, qui n’a fait à ce jour, l’objet d’aucune déclaration officielle de la part du gouvernement d’Abdelilah Benkirane, aurait mis en colère l’opposition marocaine, au point que le parti Istiqlal, aurait promis de porter la question au parlement et de demander explication la-dessus au gouvernement. Plus encore, le point qui scandaliserait le plus au Maroc, reste celui du financement de cet ouvrage, dont seule serait bénéficiaire l’Espagne, puisque les clandestins repoussés retournent au Maroc. Selon Cadenaser, l’Istiqlal se demande quel intérêt pour le contribuable marocain, de financer de ces deniers, une clôture qui ne protège que l’Espagne. Pour sa part, le ministre espagnol de l’intérieur Jorge Fernández Díaz avait, selon le site espagnol, melillahoy, salué cette initiative de construction de clôture, profitant de l’occasion pour tout rejeter sur le Maroc, en allant affirmer, selon la même source, que ce projet de clôture marocaine est une initiative marocaine souveraine, se matérialisant sur un territoire marocain, ceinturant Mellilia. Par ailleurs, le quotidien londonien Al Quds Al Arabi a rapporté de son côté que Fernández Díaz aurait affirmé récemment à Madrid, que l’Espagne a demandé à l’UE, une rallonge financière de50 millions d’euros pour lutter contre l’immigration clandestine, dont une partie serait affectée à la construction de cette clôture marocaine, laquelle serait doublée d’une tranchée. Le Mag

Parlement: Echanges musclés entre El Ouafa et l’opposition. Une question orale posée par le député UC, Yassine Radi, au ministre chargé de la Gouvernance, Mohamed EL Ouafa, sur la Caisse de compensation, a été derrière un échange de violences verbales entre députés   d’une part et entre des parlementaires et le ministre d’autre part. Mohamed El Ouafa a conseillé sur un ton sarcastique au jeune député UC, qui se trouve être le fils de Driss Radi (UC), de réviser les théories économiques. Des propos auxquels a rétorqué le député, en affirmant qu’il n’a besoin de recevoir de leçons de personne, tout en lançant un défi au ministre qui serait incapable, selon lui, de vivre avec le SMIG pour unique ressource. Abdelaziz Aftati, député du PJD, a pris ensuite la parole. Il a commencé son discours par une phrase incendiaire : « malheureusement, certains sont nés avec une cuillère d’or dans la bouche ». Interrompu, il a repris la parole avec plus de virulence et continué violemment en lançant de graves accusations contre « ceux qui ont dans la bouche des centaines d’hectares de forêts et qui n’ont pas le droit de parler. Ainsi que ceux qui ont géré la période de 1981 et 1984 (faisant allusion aux accusations portées par certaines parties contre le député du Gharb Driss Radi et père du jeune député Yassine Radi et à l’ajustement structurel). Un grand brouhaha s’en est suivi. La réponse de Mohamed El Ouafa n’était pas pour arranger les choses: « que ceux qui ont de l’argent partagent leurs fortunes avec ceux qui n’ont en pas ». Suite à quoi les députés de l’opposition ont commencé à se retirer avant que Abdellatif Ouahbi (PAM), président de la séance, ne soit obligé de la lever pour 5 minutes lesquelles se sont prolongées plus d’une demie-heure. Le 360

Un Comité d’affaires stratégique à Washington. La Middle East and North Africa Consultants Association (Menaca) a annoncé, lundi à Washington, la mise en place d’un Comité d’affaires stratégique (Morocco Business Committee) dédié au raffermissement des relations économiques et commerciales entre le Maroc et les Etats-Unis. Un communiqué de la Menaca indique que cette nouvelle structure ambitionne notamment d’identifier les meilleurs moyens à même de mettre à profit l’intérêt croissant des entreprises et corporations américaines envers le Maroc, de consolider les relations institutionnelles et gouvernementales entre les deux pays et d’aider à la promotion du «développement commercial» bilatéral. «Le Comité d’affaires va jouer un rôle de premier plan dans l’amélioration de la connaissance et la compréhension mutuelles entre les secteurs privés américain et marocain et la facilitation des flux du commerce et des investissements entre les deux pays», a expliqué Laura Lombard, présidente de la Menaca, cité par le communiqué. Le Comité maintiendra un «dialogue constant» avec les compagnies marocaines pour les aider à identifier les opportunités de commerce et d’investissement aux Etats-Unis et permettra l’accès aux réseaux, notamment à travers l’organisation de missions commerciales, les services de développement des affaires et la tenue de conférences et séminaires dans les deux pays, poursuit le document, ajoutant que la nouvelle structure mettra à la disposition des compagnies membres et non-membres qui veulent faire des affaires au Maroc et aux Etats-Unis une expertise par le biais de publications et d’une plateforme électronique.    Le Matin

Mouvement populaire : Lahcen Haddad se retire de la course. Lahcen Haddad, membre du bureau politique du Mouvement Populaire (MP), a annoncé, mardi à Rabat, avoir décidé de renoncer à sa candidature au poste de secrétaire général de cette formation politique. Cette décision, qui a été prise en vue de «préserver l’unité et faire prévaloir les intérêts du Mouvement Populaire», intervient en réponse à la volonté des Harakis, des membres du bureau politique et du Conseil national, a expliqué Haddad lors d’une conférence de presse.    Les Eco

Sécurité nucléaire, le vote de la loi ajourné. La Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement au sein de la 1re Chambre a repoussé la date de vote du projet de loi N°142.12 relatif à la sûreté et à la sécurité nucléaire et radiologique ainsi qu’à la création de l’agence chargée d’en assurer le contrôle. À noter qu’un rapport parlementaire a été élaboré après l’adoption de l’accord conclu entre le Maroc et la France pour les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire. Le rapport dressé par la Commission des affaires étrangères avait mis en avant l’impact réel relatif à la réduction des charges pour la production d’électricité. La plus-value économique certaine attendue de cet accord a été pourtant accompagnée par des craintes exprimées par les membres de la commission sur les dangers sanitaires et environnementaux éventuels et consécutif à l’usage de l’énergie nucléaire, que la loi projetée tentera de sécuriser.    Les Eco

 

Economie

 

La CGEM appelle à un allègement des charges patronales. Prenant acte de la décision politique du gouvernement d’augmenter le SMIG, la Confédération, à l’unanimité de ses composantes, estime nécessaire la mise en place de mesures compensatoires portant notamment sur un allègement   des charges patronales en vue de sauvegarder la compétitivité du tissu industriel national et de répondre à la forte demande d’emplois,indique le patronat dans un communiqué, publié à l’issue de la réunion lundi de son Conseil d’administration. Le Conseil a réitéré son inquiétude, telle qu’exprimée par la Confédération dans un mémorandum détaillé adressé au chef du gouvernement, (24 avril dernier), et à travers le communiqué de presse diffusé le 30 du même mois, relevant que « l’alourdissement du coût du travail engendré par la hausse du SMIG va forcément grever la compétitivité de secteurs fondamentaux de l’économie marocaine avec le risque d’une nouvelle aggravation du taux de chômage ». La CGEM exprime également ses craintes de voir des entreprises basculer dans l’informel, fait savoir le communiqué. Par ailleurs, le CA a appelé à accélérer le rythme de travail concernant le projet de loi organique sur le droit de grève dont la nécessité a été réitérée par la nouvelle Constitution et qui n’a toujours pas vu le jour, près de 3 ans après. Concernant la réforme des contrats spéciaux de formation, la CGEM se félicite des avancées réalisées par le comité mixte public-privé qui permettront à la formation en cours d’emploi de s’inscrire à nouveau dans un cadre normatif permettant un remboursement plus fluide des frais de formation engagés. Menara

Ibis ouvre à Casanearshore. Le groupe Accor a annoncé l’ouverture de l’hôtel ibis Casablanca Nearshore situé au sein du Parc dédié aux entreprises offshore et adossé au quartier d’affaires Sidi Maârouf. Il devient ainsi le premier hôtel à s’installer au sein du parc d’activités de Casanearshore.   L’hôtel, qui comprend 128 chambres a été développé par Moussafir, filiale de Risma, en ligne avec le développement annoncé par cette dernière. Situé à mi-chemin entre l’aéroport international Mohammed V de Casablanca et du centre-ville, l’ibis Casablanca Nearshore représente le 16e établissement ibis au Maroc. L’hôtel, le premier à s’installer au sein de Casanearshore, a ouvert ses portes le 5 mai 2014. «Nous sommes fiers d’ouvrir le premier hôtel du parc Casanearshore et de doter le site d’une infrastructure hôtelière aux meilleurs standards internationaux à la mesure des exigences des entreprises qui y sont installées», affirme Antoine Guego, directeur général d’Accor gestion Maroc et Accor hôtel services Afrique. Les Eco

Les investissements français: plus du tiers des IDE au Maroc. Qu’il s’agisse d’investissements directs, d’échanges de biens et de services, de coopération financière ou de flux touristiques, la France est le premier partenaire du royaume, a indiqué le ministre délégué chargé des petites   entreprises et de l’intégration du secteur informel. Mamoun Bouhadhoud s’exprimait à l’ouverture du Forum de Partenariat France-Maroc 2014. Il a ajouté que les investissements français sont orientés surtout vers des secteurs à forte valeur ajoutée tels que l’aéronautique, l’automobile, les télécommunications ou encore les services et l’ingénierie. Sur les 3,5 milliards d’euros d’investissements directs étrangers (IDE) drainés par le royaume en 2013, les entreprises françaises représentent plus du tiers de ce chiffre, à savoir près 1,3 milliard d’euros, a ajouté Bouhadhoud, notant que ce chiffre a connu une hausse de 20%, entre 2012 et 2013. Sur le plan économique, la France se maintient au premier rang de nos partenaires commerciaux. Elle est à la fois notre premier client à hauteur de 21% de l’ensemble nos exportations (3,25 milliards d’euros) et notre deuxième fournisseur avec 13% de nos importations, l’équivalent de 4,58 milliards d’euros, a relevé le ministre délégué. « Le Maroc a des atouts indéniables qui en font un des pays les plus attractifs de la région. C’est une terre de croissance (plus de 4% en moyenne au cours des dix dernières années), un partenaire incontournable pour investir en Afrique en raison de sa position géographique avantageuse et de ses liens historiques et culturels « , a indiqué de son côté l’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries. h24info

Casablanca Finance City : Le gouvernement déterminé à accélérer la cadence. Le ministre délégué chargé du Budget, Idriss Azami El Idrissi a assuré, lundi, à Casablanca, que le gouvernement s’attache à mettre à niveau le secteur des finances en accélérant la cadence des réformes. Intervenant en marge d’une visite effectuée à “Casablanca Finance City” (CFC) par une délégation représentant la commission des finances, des équipements, de la planification et du développement régional à la Chambre des conseillers, le ministre a affirmé que le gouvernement s’est déployé à accompagner le projet de ce pôle sur le plan législatif et juridique. Objectif : le rendre plus attractif pour les investisseurs nationaux et internationaux. Il a cité, à titre d’exemple, les facilités fiscales prévues par la loi de Finances 2013 concernant notamment l’impôt sur le revenu, l’exonération relative aux frais d’enregistrement et sur l’augmentation du capital en vigueur depuis janvier 2013 au profit des entreprises ayant le statut CFC. M. Azami El Idrissi a également évoqué l’apport et la portée des mesures d’incitation prises dans le domaine des assurances. Elles contribueront certainement à la restructuration du marché financier selon les normes internationales, indiquant que cette visite vise à permettre aux conseillers de mieux juger l’état d’avancement du pôle financer de Casablanca. Réagissant d’emblée aux initiatives visant à améliorer la cadre législatif et juridique du marché financier, le directeur général du CFC, Saïd Ibrahimi a souligné leur importance dans la promotion du pôle financier et son positionnement sur le plan international.    Aufaitmaroc

Hommage à Mme Alaoui El Batoule, présidente de la World Bank Family Network. Le président du groupe de la Banque mondiale a rendu hommage la semaine dernière à Washington à Mme Alaoui El Batoule, la présidente de la World Bank Family Network (Association des familles du groupe de la Banque mondiale) pour les efforts inlassables qu’elle déploie à la tête de cette association. Pour rappel, Mme Alaoui El Batoule a été élue à l’unanimité par les membres de cette association, vieille de 43 ans, en juillet 2013. Elle est devenue ainsi la première présidente marocaine et africaine de cette association. Opérant dans les locaux du groupe de la Banque mondiale, la World Bank Family Network réunit plus de 6.000 membres avec une représentation dans plus de 60 pays, couvrant toutes les régions du monde. Cette association apporte un soutien à ses membres, renforce leurs capacités et facilite leur relocation dans les divers pays où le groupe de la Banque mondiale est installé. En tant présidente de cette association, Madame El Batoule Alaoui œuvre également à la protection et au renforcement des droits des membres de cette association grâce à son plaidoyer auprès des hauts responsables du groupe de la Banque mondiale. Cette association œuvre également au soutien à l’éducation des femmes et des enfants vivant dans les pays en voie de développement, notamment les plus pauvres, à travers son soutien au fonds «Margaret McNamara Memorial Fund» et «Book Project», association et programme sous sa tutelle.    Le Matin

Vladimir Dabbah : Marriott International lancerait des projets au Maroc et en Tunisie. Vladimir Dabbah est le vice-président des ventes pour l’Afrique et le Moyen Orient chez le groupe Mariott International. A Doha, à l’occasion du lancement du JW Marriott, le 7ème hôtel du groupe Mariott International au Qatar, Vladimir Dabbah, a dévoilé les plans de son entreprise en Afrique du nord. Cité par le site spécialisé Travel Daily News International, Dabbah a indiqué que le groupe américain a programmé des lancements de nouveaux projets au Maroc et en Tunisie, dans les deux années à venir. Selon Dabbah, des projets sont également programmés en Irak, et des plan de développement visent les marchés des Emirats, l’Arabie Saoudite, le Koweït et Bahreïn. Marriott International est un groupe hôtelier américain spécialisé dans l’hôtellerie de luxe. Son chiffre d’affaires oscillait autour de 11 milliards de dollars ces dernières 4 années.    Le Mag

Washington : La ‘MENACA’ crée le ‘Morocco Business Committee’. Un communiqué de la MENACA indique que cette nouvelle structure ambitionne notamment d’identifier les meilleurs moyens à même de mettre à profit l’intérêt croissant des entreprises et corporations américaines envers le Maroc, de consolider les relations institutionnelles et gouvernementales entre les deux pays et d’aider à la promotion du « développement commercial » bilatéral. Le Comité maintiendra un « dialogue constant » avec les compagnies marocaines pour les aider à identifier les opportunités de commerce et d’investissement aux Etats-Unis et permettra l’accès aux réseaux, notamment à travers l’organisation de missions commerciales, les services de développement des affaires et la tenue de conférences et séminaires dans les deux pays, poursuit le document, ajoutant que la nouvelle structure mettra à la disposition des compagnies membres et non-membres qui veulent faire des affaires au Maroc et aux Etats-Unis une expertise par le biais de publications et d’une plateforme électronique. Ce Comité d’affaires est composé notamment de Jean AbiNader, directeur exécutif du Centre maroco-américain pour le commerce et l’investissement (MATIC), Hampton Dowling du HCB Group LLC, Nate Mason, président de la Mason Trade Strategy LLC et Elisabeth Myers, directrice de Andalusia Trade International LLC, ainsi que Kathy Bailey, de la firme Bailey Law PC.    Le Mag

 

Social

 

5.000 travailleurs espagnols au Maroc… sans papiers. Les tendances migratoires seraient-elles en train de s’inverser? On pourrait presque répondre par l’affirmative, si on se fie à l’article publié par le site espagnol Economia Digital, qui affirme que le royaume serait une destination   privilégiée pour de nombreux Espagnols fuyant la crise et le chômage dans leur pays. Les projets structurants initiés au Maroc (TGV, autoroutes, etc.) ont ainsi attiré une main-d’œuvre qualifiée, principalement du sud de l’Espagne, où le taux de chômage dépasse les 30% et séparée du Maroc par un détroit d’à peine 14 kilomètres. Leur entrée au Maroc, facilitée par l’absence de visa, leur permet de proposer leurs compétences aux entreprises qui recherchent des profils hautement qualifiés, surtout dans les secteurs de la conception de projets, et de la construction. Cependant, relève Economia digital, nombreux sont ceux qui travaillent illégalement au Maroc. Ils seraient près de 5.000 dans ce cas, d’après des estimations confirmées par les services consulaires espagnols au Maroc. « S’ils n’obtiennent pas de titre de séjour, ils retournent en Espagne, puis reviennent immédiatement pour continuer à travailler sans contrat », explique le spécialiste Anouar Zibaoui. Conscient de la situation, le gouvernement a lancé un processus de régularisation dont le principal objectif est de « garder le contrôle sur la main-d’œuvre », selon Economia digital. h24info

Les Syriens persona non grata au Maroc. Le ministère des Affaires étrangères a interdit aux ambassades et consulats du Royaume à l’étranger de leur délivrer des visas. Cette interdiction concerne l’ensemble des ressortissants de ce pays en guerre sans distinction aucune   et il leur sera désormais défendu de se rendre au Maroc. «Le mari de ma sœur a été interdit d’entrée au Maroc faute de visa. Les services consulaires marocains au Liban ont refusé de le lui accorder. La cause : des consignes strictes de la part du ministère des Affaires étrangères proscrivant la délivrance de pareils documents», nous a confié Majid, un demandeur d’asile syrien au Maroc avant de poursuivre : «Mais, il n’y a pas que l’ambassade du Maroc au Liban qui procède à l’application d’une telle mesure, d’autres chancelleries en Europe, en Libye ou en Turquie ont pris la même décision». Des propos confirmés par une autre Syrienne qui nous a révélé qu’elle a dû entrer avec ses enfants, samedi dernier, au Maroc, sans que son mari de nationalité syrienne n’ait pu bénéficier de cette autorisation. «Mon mari a dû rester au Liban. L’ambassade a refusé catégoriquement de lui accorder un visa d’entrée dans le Royaume. Le hic, c’est que personne n’a voulu nous expliquer le pourquoi de cette interdiction», nous a-t-elle expliqué. Même son de cloche d’un autre Syrien demandeur d’asile qui nous a affirmé que des hommes d’affaires syriens voulant investir au Maroc se sont vu également refuser tout visa d’entrée sur le territoire national. Le Maroc ne semble pas être le seul pays à agir de la sorte. C’est le cas de la Turquie qui exige aujourd’hui des ressortissants syriens voulant atterrir sur son territoire de disposer d’un billet d’avion et d’une somme de 1.000 DH en espèces.faute de visa. Les services consulaires marocains au Liban ont refusé de le lui accorder. La cause : des consignes strictes de la part du ministère des Affaires étrangères proscrivant la délivrance de pareils documents», nous a confié Majid, un demandeur d’asile syrien au Maroc avant de poursuivre : «Mais, il n’y a pas que l’ambassade du Maroc au Liban qui procède à l’application d’une telle mesure, d’autres chancelleries en Europe, en Libye ou en Turquie ont pris la même décision». Des propos confirmés par une autre Syrienne qui nous a révélé qu’elle a dû entrer avec ses enfants, samedi dernier, au Maroc, sans que son mari de nationalité syrienne n’ait pu bénéficier de cette autorisation. «Mon mari a dû rester au Liban. L’ambassade a refusé catégoriquement de lui accorder un visa d’entrée dans le Royaume. Le hic, c’est que personne n’a voulu nous expliquer le pourquoi de cette interdiction», nous a-t-elle expliqué. Même son de cloche d’un autre Syrien demandeur d’asile qui nous a affirmé que des hommes d’affaires syriens voulant investir au Maroc se sont vu également refuser tout visa d’entrée sur le territoire national. Le Maroc ne semble pas être le seul pays à agir de la sorte. C’est le cas de la Turquie qui exige aujourd’hui des ressortissants syriens voulant atterrir sur son territoire de disposer d’un billet d’avion et d’une somme de 1.000 DH en espèces. Libe.ma

Incroyable : Une migrante retrouve son fils après deux ans de séparation. Kadija, 42 ans, est arrivée en France il y a deux ans à la suite d’un long périple. Née au Congo, elle a vécu un véritable cauchemar durant la guerre civile. Enlevée par les rebelles, elle est violée pendant huit jours   avant de réussir à s’échapper. Elle découvre alors que sa famille a été tuée et décide de fuir vers l’Algérie. Elle a mis trois ans pour parcourir les 5.000 kilomètres qui la séparait de sa destination, marchant à travers la brousse et le désert et, parfois, montant dans des 4×4. Elle s’établit alors à Alger où elle accouche de son fils, Ridji. Alger ne sera pas la ville de la délivrance pour elle. Elle y a vécu dans la misère. Elle explique que là-bas, les africains noirs sont considérés comme des « moins-que-rien ». Cinq ans après, elle décide donc de (re)tenter sa chance, comme des milliers d’africains, et de réaliser son rêve en rejoignant l’Europe. Elle paye 500€ à des passeurs, pour atteindre l’autre continent. Enceinte, elle arrive exténuée sur la plage du départ au Maroc, après de longues heures de marche dans les montagnes. Un homme lui propose alors de l’aide et prend en charge son fils, alors âgé de cinq ans. C’est à ce moment-là qu’ils ont été séparés. L’homme et le fils ont avancé plus vite que la mère, se retrouvant à l’avant du groupe tandis qu’elle était à l’arrière. Ils ont donc réussi à partir. Kadija en revanche était dans le groupe qui s’est fait arrêté par la police marocaine. Son témoignage des moments qui suivirent est révélateur de sa détresse : « Je ne voyais plus mon enfant. J’ai cru qu’il était mort et que je l’avais perdu pour toujours. Ça a été un enfer. La vie m’était devenue insupportable après cela. J’ai même essayé de me suicider. ». Finalement, Kadija a réussi à gagner l’Europe. Ridj, quant à lui, a été placé dans un foyer pour mineurs isolés à Melilla. C’est grâce à l’aide de la Croix Rouge que mère et fils ont pu se retrouver. Afriquinfos

Birou appelle à traiter de manière « différente » la migration. M. Birou qui intervenait à l’ouverture d’un colloque international sur « l’avenir des migrations transméditerranéennes au delà des crises », a souligné que « la migration est un phénomène tout à fait normal dans l’évolution de l’humanité et que les réponses qu’il va falloir apporter à cette question sont d’abord humaines, et doivent être différentes ». Il a relevé que le Maroc a pris conscience de cette évidence à travers l’adoption d’une nouvelle politique migratoire, initiée par SM le Roi Mohammed VI et fondée sur les recommandations du rapport du Conseil National des Droits Humains (CNDH) pour faire face à une réalité de plus en plus présente au Maroc, devenu au fil des années une terre d’accueil. Il a indiqué à ce propos que cette politique migratoire marocaine se veut une réponse « concrète, différente et courageuse » au problème que pose la migration clandestine avec ses lots de drame pour la région, sans manquer de rappeler l’opération de régularisation de la situation des immigrés qui se poursuivra jusqu’au 31 décembre prochain. Plus de 15.000 dossiers ont été déposés et des milliers de cartes ont été déjà délivrées, jusqu’à la date d’aujourd’hui, a fait savoir le ministre. Le ministre a appelé, dans ce cadre, à jeter un autre regard sur la migration. « Il faut considérer la migration comme l’une des solutions possibles pour sortir de la crise mondiale », a estimé M. Birou qui s’est réjoui de l’exemple du Maroc qui a su comprendre que la migration est « une solution et non un problème ».    Menara

Intempéries au Maroc : le bilan s’alourdit à cinq morts. Selon un nouveau bilan, la crue de l’Oued El Atchan, au niveau de Mestferkik, à une dizaine de kilomètres d’Oujda, a fait cinq morts. Un véhicule dans lequel se trouvaient six personnes, dont le conducteur, avait été emporté par les eaux samedi après-midi, alors qu’il tentait de franchir l’oued. Les corps sans vie de deux des passagers avaient été rapidement retrouvés, alors que trois autres ont été récupérés lundi. Seul le chauffeur s’en est sorti indemne. Le centre de météorologie nationale avait mis en alerte contre des « averses orageuses localement fortes » de samedi 12h00 à dimanche 03h00. Des nuages instables ont, durant cette période, traversé les régions de Berkane, Nador, Bouarfa, Oujda, Jerada, Taourirt, Guercif, Figuig, Boulemane, Missour Midelt et Sfrou. Ces violentes précipitations ont eu lieu après que la région de l’Oriental, frontalière de l’Algérie, ait enregistré des températures élevées allant jusqu’à 35 degrés.    Afrik.com

Lutte contre les incendies de forêt: l’armée se mobilise. Les Forces armées royales (FAR) renforcent leur flotte d’avions canadair contre les incendies. Cette flotte comptera cinq appareils d’ici fin mai, a déclaré, mardi, le Haut-commissaire aux eaux, forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi. Outre les cinq canadair, des avions C130 de l’armée seront mobilisés dans le cadre de la lutte contre les incendies. Lhafi s’exprimait à Rabat au terme de la réunion du Comité directeur de prévention et de lutte contre les incendies de forêt. Pour 2014, le Haut-commissariat a mis en place un système renforcé de la prévision et de la lutte contre le feu. Il comporte l’augmentation des guetteurs (en 2013, ils étaient 1.200 hommes), la sensibilisation du public, l’installation de points d’eau et de pistes ainsi que les débroussaillements. La prévention s’appuiera également sur un nouveau système performant de communication Sol-air-sol et Sol-sol. Il sera exploité pour la première fois avec un matériel nouvellement acquis. A propos du bilan 2013, année marquée par le terrible incendie de la forêt d’Agadir, qui a duré 6 jours, le Haut-commissaire a observé une limitation du nombre d’incendies et des surfaces touchées: 2.207 hectares pour 411 incendies déclarés, soit une moyenne de 5,35 hectares par incendie, contre une moyenne de 8,5 hectares pour les dix dernières années. Seuls trois incendies ont parcouru en 2013 (1% du total) une superficie de 50 hectares, a-t-il assuré. Un budget total d’environ 181 millions de dirhams est alloué au programme de prévention et de lutte en 2014, a conclu Lhafi.    Le 360

 

Art & Culture

 

Les avantages du tournage au Maroc exposés à Cannes. « Babel » du réalisateur Alejandro Gonzalez, « la guerre selon Charlie Wilson », de Mike Nichols, ou encore « La vengeance dans la peau », de Paul Greengrass, ainsi que des séries comme « homeland » ou « Covert Affairs ». Des films et séries   mondiales à succès tournés au Maroc parmi tant d’autres que les visiteurs du Pavillon Maroc au festival de Cannes ne soupçonnaient même pas. C’est ce qu’a souligné « Cannes Market News », le quotidien officiel du marché du film de Cannes, dans un focus consacré au pavillon du Maroc érigé au festival de Cannes. Ce quotidien ne manque pas de présenter les atouts qui font du Maroc une destination de choix pour les réalisateurs de productions internationales. Il est question de la stabilité, les paysages naturels qui renvoient à des scènes décrites dans la Bible et le professionnalisme des équipes marocaines formées aussi bien sur le tas grâce à la succession des productions sur lesquelles elles ont travaillé que dans les écoles spécialisées marocaines. Le magazine note également que le Maroc leur accorde différentes facilités financières et fiscales et met en oeuvre diverses initiatives tendant à promouvoir la production cinématographique. Selon cette publication, les studios de la région de Ouarzazate souvent qualifiées de « scène de tournage à ciel ouvert » et la ville de Casablanca constituent des décors permanents de tournage. Aujourd’hui

Eric Clapton achète une maison à Chefchaouen. Classé deuxième meilleur guitariste de tous les temps par le mensuel Rolling Stone en 2011, Eric Clapton vient d’acquérir une maison au Maroc. A bientôt 70 ans, ce musicien de talent, réalise ainsi un de ses rêves. C’est en 1996 qu’il a   découvert Chefchaouen, village niché sur les contreforts du Rif. Elle lui apparait comme un havre de paix où il pourrait se retirer loin des projecteurs et des feux du succès. Il avait alors demandé à un ami de Tanger de lui trouver et aménager une maison dans cette petite ville marocaine mais le projet n’avait pas abouti. Alors qu’il fêtera son 70ème anniversaire le 30 mars 2015, Eric Clapton a finalement décidé d’aller se réfugier à Chefchaouen où il vient d’acheter une maison. Chefchaouen est une petite ville de 35.000 habitants située à 600 mètres d’altitude, au pied de la chaine du Rif. Elle fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2010 car sa pratique alimentaire «se caractérise par un modèle nutritionnel demeuré constant dans le temps et dont les principaux ingrédients sont l’huile d’olive, les céréales, les fruits et légumes frais ou séchés, une proportion limitée de poisson, des produits laitiers et viande, et de nombreux condiments et épices ». Située entre la mer et la montagne, il est fort probable que le britannique y trouve le havre de paix qu’il a tant recherché. Afriquinfos

« Godzilla » cartonne au box-office nord-américain. Le dernier remake du classique de 1954 au budget dépassant 160 millions de dollars signe le second meilleur démarrage de l’année derrière Captain America 2 (95 millions de dollars). Il a délogé du premier rang la comédie « Nos pires voisins »,   qui a récolté 25,1 millions de dollars, pour un total de 90,6 millions en deux semaines. Le deuxième opus de Spiderman, « The Amazing Spider-Man: le destin d’un héros », a occupé la troisième place, avec 16,8 millions de dollars, soit 172,2 millions en trois semaines, devant une nouvelle sortie « Million dollar arm » qui a recueilli 10,5 millions de dollars. Troisième le week-end dernier et leader lors de sa sortie le week-end auparavant, la comédie « Triple Alliance » chute encore d’un rang et termine cinquième, avec 6,3 millions de dollars (71,7 millions en tout depuis sa sortie il y a quatre semaines). « Heaven is for real » perd à son tour une place et arrive sixième. Le film a remporté 4,4 millions, ce qui porte le total des recettes engrangées en cinq semaines à 82,2 millions. Perdant encore une place, le film d’animation « Rio 2″ chute à la septième marche du podium et réalise 3,7 millions de dollars. Il devance le super héros « Captain America », qui a amassé 3,6 millions de dollars. Le film d’animation « Legends of Oz: Dorothy’s Return » démarre neuvième avec environ 2 million dollars, alors que la comédie « Mom’s Night Out », qui a rapporté 1,8 million, boucle le top 10 du week-end. MAP

Lorenzo Simonetti expose «Morocco’s Bridge» à Rome. L’artiste-peintre italien Lorenzo Simonetti expose actuellement à Rome, une série d’œuvres sur le thème «Morocco’s Bridge». L’exposition qui regroupe une dizaine de tableaux peints dans leur majorité sur un support en fer est le fruit d’un séjour de l’artiste au Maroc, notamment à Tanger. C’est ce séjour dans le Royaume qui lui a inspiré son œuvre, réalisée avec le concours de Aicha Bouazza, enseignante universitaire marocaine de langue arabe, établie en Italie. Illustrant ses toiles de versets coraniques et de vers de poésie, l’artiste-peintre, qui focalise son intérêt sur divers sujets dont le drapeau et la carte du Royaume ainsi que sur la femme et les paysages au Maroc, utilise une technique originale qui consiste à peindre sur des plaques de fer en utilisant des pigments qu’il avait emportés avec lui à l’issue de son séjour au Maroc notamment de Chefchaouen.    Le Matin

L’artiste le plus primé au monde à l’ouverture de Mawazine. Carton plein pour Justin Timberlake qui a pulvérisé tous les records à la remise des prix, dimanche dernier, à Las Vegas, du Billboard magazine. A 33 ans, le chanteur a raflé 7 trophées. Meilleur artiste de l’année, Artiste RnB 2014, Meilleur album avec The 20/20 Experience, Justin Timberlake n’aura pas laissé grand-chose aux autres! De plus, les critiques sont dithyrambiques quant à la qualité de son show, considéré par de nombreux professionnels comme étant parmi les concerts live les plus aboutis de ces dix dernières années. C’est dire la chance et le bonheur des festivaliers qui pourront vivre l’expérience Justin Timberlake, le vendredi 30 mai, au concert d’ouverture du festival Mawazine. Un festival qui s’annonce… formidable! Avec des artistes qui cartonnent. Après le chanteur le plus primé de l’année, la scène de l’OLM Souissi accueillera, le 2 juin, l’artiste trois fois récompensé aux Victoires de la Musique 2014: le fabuleux Stromae!    Le 360

 

Sport

 

Luis Enrique Martinez nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone. Luis Enrique Martinez a été nommé à la tête du staff technique du FC Barcelone, en remplacement de l’Argentin Gerardo Martino, qui a annoncé son départ samedi, a annoncé lundi le club catalan, cité par l’agence MAP.   Luis Enrique ( 44 ans), un ancien international et ex-joueur du Barça, va signer un contrat de deux ans avec le club catalan, qui a occupé la deuxime place cette année derière le champion Atletico Madrid. Enrique avait annoncé vendredi son départ du Celta Vigo qui a terminé neuvième de la Liga espagnole. Luis Enrique, originaire des Asturies (nord de l’Espagne), a commencé sa carrière d’entraîneur sur le banc de l’équipe de réserve du Barça (2008-2011). Il a ensuite entraîné l’AS Rome pendant une saison, en 2011-2012, avant de rejoindre le Celta Vigo à l’été 2013. Le Mag

La liste de l’Angola pour affronter le Maroc. Le sélectionneur de l’Angola, Romeu Filemon, a fait appel à 25 joueurs en vue des deux prochains matchs amicaux des Palancas Negras devant les opposer respectivement au Maroc et à l’Iran. Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi à Luanda,   Romeu a dévoilé une liste de 25 joueurs qui a connu l’absence de la star angolaise Manucho. Voici d’ailleurs la liste des 25 joueurs convoqués : Gardiens de but: Lando, Helber et António Dominique. Défenseurs: Bastos, Silva, Jaime, Kassunga, Gomito, natael, Miguel, Lunguinha et Abdul. Milieux de terrain: Chico Caputo, Adão, Chara, Gilberto, Geraldo, Ruben, Vado, Freddy, Djalma Campos et Ary Papel. Attaquants: Vunguidica, Alexander et Vetokele. Mountakhab

Obbadi dans l’équipe type africaine de Ligue 1. Auteur d’une très bonne saison avec l’AS Monaco, Mounir Obbadi a été choisi pour figurer dans l’équipe africaine de Ligue 1 établie par nos confrères de Afrik.com. Le médian marocain a été l’une des révélations de Ligue 1 avec ses prestations   solides dans l’entre-jeu de l’ASM. En 31 matchs, dont 3 en tant que remplaçant, le Lion de l’Atlas a également inscrit trois buts et délivré deux passes décisives. Un rendement qui lui a valu de faire partie de cette équipe, aux côtés de Salomon Kalou et de André Ayew. Voici le 11e type : Gardien : Vincent Enyeama (Lille). Défenseurs : Serge Aurier (Toulouse), Papy Djilobodji (Nantes), Mustapha Bayal-Sall (Saint-Etienne), Henri Bédimo (Olympique Lyonnais). Milieux : Mounir Obbadi (AS Monaco), Idrissa Gueye (Lille), André Ayew (Olympique de Marseille). Mountakhab

Bouazzati et Amrabat absents contre le Togo. Le sélectionneur national des moins de 20 ans, Abdellah El Idrissi, a fait savoir que Mohammed El Bouazzati sera absent lors du match retour contre le Togo comptant pour les éliminatoires de la CAN U20. Présent en match aller au Togo, Bouazzati sera absent suite à son engagement avec son club, Borussia Dortmund. En effet, le défenseur du BVB avait l’autorisation de rejoindre les Lionceaux pour un seul match de cette double confrontation et le choix a été porté sur le match aller après concertation avec Abdellah El Idrissi. D’autre part, le médian du FC Utrecht, Sofiane Amrabat, est également incertain pour ce match retour. Le club néerlandais a estimé que le joueur a plusieurs engagements pour le moment, dont les examens scolaires ainsi qu’un match important avec son club, tout en soulignant que le match contre le Togo ne s’inscrit pas dans les dates FIFA. Toutefois, le sélectionneur national pense qu’Amrabat sera probablement présent et qu’il rejoindra le groupe le plutôt possible.    Mountakhab

Obbadi dans l’équipe type africaine de Ligue 1. Auteur d’une très bonne saison avec l’AS Monaco, Mounir Obbadi a été choisi pour figurer dans l’équipe africaine de Ligue 1 établie par nos confrères de Afrik.com. Le médian marocain a été l’une des révélations de Ligue 1 avec ses prestations solides dans l’entre-jeu de l’ASM. En 31 matchs, dont 3 en tant que remplaçant, le Lion de l’Atlas a également inscrit trois buts et délivré deux passes décisives. Un rendement qui lui a valu de faire partie de cette équipe, aux côtés de Salomon Kalou et de André Ayew. Voici le 11e type : Gardien : Vincent Enyeama (Lille). Défenseurs : Serge Aurier (Toulouse), Papy Djilobodji (Nantes), Mustapha Bayal-Sall (Saint-Etienne), Henri Bédimo (Olympique Lyonnais). Milieux : Mounir Obbadi (AS Monaco), Idrissa Gueye (Lille), André Ayew (Olympique de Marseille).    Mountakhab

International

 

Grande-Bretagne : un apprenti djihadiste reconnu coupable de terrorisme, une première. Un apprenti djihadiste, accusé de s’être rendu en Syrie pour rejoindre un camp d’entraînement terroriste afin de devenir un « martyr », a été reconnu coupable mardi de délits liés au terrorisme par   la justice londonienne, une première au Royaume-Uni. Mashudur Choudhury a été reconnu coupable d’avoir « commencé une préparation en vue de commettre des actes terroristes ». Sa peine sera prononcée le 13 juin. L’homme de 31 ans avait été arrêté le 26 octobre à l’aéroport de Gatwick, au sud de Londres, alors qu’il revenait du Moyen-Orient. Mashudur Choudhury avait quitté le Royaume-Uni le 8 octobre avec trois camarades habitant comme lui à Portsmouth (Sud) pour se rendre en Syrie via la Turquie. Devant les jurés de la Cour de Kingston, dans le sud-ouest de Londres, la procureur Alison Morgan a affirmé, au cours du procès, que « les preuves montraient clairement que l’accusé s’était rendu en Syrie avec l’intention de participer à un camp d’entraînement ». « L’entraînement devait inclure l’usage d’armes à feu » et la visée de son engagement était de servir « une cause politique, religieuse ou idéologique », a-t-elle ajouté. La procureur a ajouté qu' »à plusieurs reprises dans ses conversations, l’accusé avait exposé son intention de devenir un martyr ». Elle a détaillé des échanges de textos entre l’accusé, père de deux enfants, et son épouse en juillet 2013. Dans l’un de ces messages, celle-ci écrit à son mari : « Va mourir sur le champ de bataille. Va mourir, je le pense vraiment, vas-y. Je serai soulagée. Enfin. Enfin. » L’accusé entretenait également des contacts, notamment sur Skype, avec un autre résident britannique, Ifthekar Jaman. Interviewé par la BBC, ce dernier a reconnu être parti en Syrie pour combattre le régime de Bachar el-Assad et est considéré comme mort au combat. Le Point

France. Comment protéger les touristes chinois à Paris ? Laurent Fabius, chef de la diplomatie française, ne semble pas partager le même point de vue que son collègue du ministère de l’Intérieur qui envisageait de faire venir la police chinoise en France pour protéger ses touristes.   Il l’a dit à Pékin. « Autoriser la police chinoise à patrouiller n’est pas forcément la meilleure des solutions ». Le commentaire de Laurent Fabius rapporté par le South China Morning Post « a refroidi les ardeurs » au sujet du projet de coopération entre police chinoise et française pour protéger les touristes chinois en voyage à Paris, remarque le quotidien. En visite à Pékin dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire des relations diplomatiques avec la Chine, le ministre français des Affaires étrangères est revenu sur ce projet évoqué par son collègue, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. « La France a une police pour s’occuper du maintien de l’ordre et nous ferons tous les efforts possibles pour que les touristes se sentent en sécurité. Mes interlocuteurs chinois sont d’accord avec ce point de vue », a rappelé Laurent Fabius avant de détailler les efforts proposés par Paris pour sécuriser le séjour des Chinois en France. « Nous renforcerons les patrouilles et le ministère de l’Intérieur mettra en place un numéro téléphonique spécial en chinois », rapporte leSCMP. Si le nombre de touristes chinois ne cessent d’augmenter en France avec 1,5 millions de visiteurs en 2013, les inquiétudes sur leur vulnérabilité grandit également, particulièrement depuis qu’en mars dernier, 23 touristes chinois ont été détroussés de 7 500 euros après un dîner dans le centre de la capitale. Courrier International

Nigeria : deux attentats dans le centre du pays font au moins 46 morts et 45 blessés. Au moins 46 personnes ont été tuées mardi 20 mai et 45 blessées dans un double attentat sur un marché très fréquenté de Jos, une ville du centre du Nigeria, selon la police. Le groupe islamiste Boko Haram   aurait des cellules actives à Jos, une ville qu’il a déjà attaquée par le passé. « Pour le moment, nous pouvons confirmer que 46 personnes ont été tuées dans les explosions tandis que 45 personnes ont été grièvement blessées », explique un comissaire de police, de l’Etat du Plateau, dont Jos est la capitale. « Le secteur a été bouclé », ajoute-t-il. Selon un porte-parole du gouverneur, les victimes sont « en majorité des femmes ». La première explosion, due à un camion piégé, est survenue vers 16 heures (heure de Paris) sur le marché New Abuja, un endroit très fréquenté, selon l’armée. Des équipes de secours sont rapidement arrivées sur les lieux. Une vingtaine de minutes après la première explosion, un minibus piégé a explosé, prenant aussi au piège, selon des témoins, des membres de secours. « Ce que nous faisons actuellement, c’est [d’essayer] d’emporter les cadavres. (…) Nombre d’entre eux sont tellement brûlés qu’on ne peut identifier » les victimes, explique le coordonateur des services nationaux de secours. « Le feu fait toujours rage » et « de nombreuses boutiques » ont été entièrement brûlées, ajoute-t-il. France TV info

Ukraine : la crise a fait 10 000 déplacés, en majorité des Tatars. Quelque 10 000 personnes, en majorité des Tatars, ont été déplacées en Ukraine, a averti mardi le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCR), qui souligne que les déplacements ont commencé avant le référendum de mars sur la Crimée. « En Ukraine, le HCR constate une augmentation continue et solide de déplacés qui affecte désormais environ 10 000 personnes. (…) Au moins un tiers des déplacés sont des enfants », a déclaré un porte-parole de l’organisation à Genève, Adrian Edwards. Ce chiffre pourrait toutefois être plus élevé, car il ne s’agit que des personnes s’enregistrant auprès des autorités locales. « La majorité des déplacés sont des Tatars, bien que les autorités locales aient aussi fait part d’une récente augmentation concernant l’enregistrement de personnes d’ethnies ukrainienne, russe et de familles mixtes », a-t-il précisé, relevant que « la situation dans l’Est est clairement responsable des déplacements ».

Les Tatars, communauté de confession musulmane d’environ 300 000 personnes, ont massivement boycotté le référendum sur le rattachement de leur terre ancestrale à la Russie. Vendredi dernier, l’ONU a dénoncé « le harcèlement » et les « persécutions » visant les Tatars de Crimée, provoquant la colère de Moscou. La majorité des déplacés se déplacent vers le centre du pays (45 %) ou vers l’ouest (26 %), selon les données du HCR, qui dispose de trois bureaux dans le pays : à Kiev, Kherson (sud) et Lviv (ouest). Les déplacés disent avoir fui, car ils se sentaient menacés ou avaient peur, selon le HCR, mais l’ONU ne dispose pas encore d’une « image claire » de l’identité de ceux qui menacent la population.    Le Point

Montée des océans : La Statue de la Liberté menacée. La montée des océans, résultant de la fonte des glaces polaires sous l’effet du réchauffement climatique, menace plusieurs hauts lieux américains, comme la Statue de la Liberté ou le Centre spatial Kennedy. Un rapport d’experts, publié mardi, inquiète les Américains. Près de 30 trésors nationaux seraient menacés par les eaux, et également par les incendies qui se multiplient dans l’Ouest des Etats-Unis, que des climatologues lient au réchauffement du climat. Outre la Statue de la Liberté et le Centre Spatia Kennedy, d’où a décollé le premier homme à aller sur la Lune, de nombreux sites de l’histoire des Etats-Unis sont menacés, assure l’Union of Concerned Scientists (UCS), un organisme privé, co-auteur du rapport. “Le Fort Monroe en Virginie, qui a joué un rôle crucial pendant la guerre de Sécession sera une île d’ici 70 ans”, ajoute Adam Markham, chercheur à l’UCS. “Le risque c’est de mettre en pièces le patchwork qui témoigne de l’héritage de la nation”, relève Adam Markham. Selon les projections de l’Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA), le niveau de l’océan Atlantique devrait monter de 91 centimètres d’ici 2100. Les océans qui montent et la menace de tempêtes plus violentes mettent aussi en danger le centre historique d’Annapolis dans le Maryland, de Charleston en Caroline du Sud et de Boston dans le Massachusetts, mettent en garde les auteurs du rapport. Pour eux, de nombreux autres trésors archéologiques sur le reste de la planète sont vulnérables. La Société américaine d’archéologie (SAA), dont la mission est de préserver les richesses archéologiques partout dans le monde, a publié un communiqué mardi appelant à une plus grande attention pour la préservation de ces sites.    Aufaitmaroc

Nouvelles Technologies

 

Il n’y aura pas de Mercedes plus petite que la Classe A. La semaine dernière, en marge d’une conférence de presse donnée à Brescia, en Italie, à l’occasion des Mille Miglia historiques, le grand patron de Daimler a confirmé à la presse que la Mercedes-Benz Classe A (opposée à l’Audi A3)   resterait jusqu’à nouvel ordre le modèle le plus petit de la gamme. L’an dernier, la presse spécialisée s’était faite l’écho de rumeurs laissant à penser que Daimler travaillait à l’élaboration sur une plateforme Renault et Nissan d’une citadine chic, de la taille de l’Audi A1 dont le succès agace beaucoup. Peine perdue. Daimler estime que la concurrence très vive sur ce segment déjà bien encombré rend douteuse la rentabilité du projet. A la place, c’est la division Smart qui pourrait se voir allouer les ressources pour produire un troisième et inédit modèle, et aller croiser le fer avec l’Audi A1. Tout dépend sans doute du succès de la prochaine Forfour (4 portes et 4 places) établie sur une base partagée avec la toute nouvelle Renault Twingodévoilée voici deux mois à Genève (lire notre article) et conçue pour se mesurer aux mini citadines à tendance chic, telles que la Fiat 500 et l’Opel Adam. Challenges

Jeux vidéo: YouTube veut acheter Twitch pour 1 milliard de dollars. Le site de vidéo en ligne YouTube, filiale de Google, s’apprête à racheter Twitch, une société spécialisée dans la diffusion en direct sur internet de jeux vidéo, pour plus d’un milliard de dollars, selon le magazine Variety.   Variety, qui cite des sources proches du dossier, précise que la transaction serait payée entièrement en numéraire et constituerait la plus importante acquisition de l’histoire de YouTube, que Google avait racheté en 2006 pour 1,65 milliard de dollars. Contactés par l’AFP, Twitch et Google n’ont pas souhaité faire de commentaires. Twitch, lancé en 2011, se présente comme la plus importante plateforme mondiale de diffusion en streaming (flux sans téléchargement sur internet) de jeux vidéo, avec plus de 45 millions de visiteurs par mois. Elle permet de diffuser en ligne en direct des jeux depuis une console Xbox (Microsoft) ou PlayStation 4 (Sony) et de regarder et discuter les performances d’autres joueurs. Twitch retransmet aussi des compétitions de jeux vidéo. lnt

Recherche clinique : L’Institut d’oncologie de Rabat s’y met. À l’occasion de la Journée mondiale de la recherche clinique, les laboratoires Roche Maroc lancent avec la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers, le programme « Arche » dont l’objet est l’accréditation pour   la recherche clinique des centres d’onco-hématologie au Maroc. Le programme qui ambitionne d’améliorer la prise en charge du malade profitera en premier lieu à l’Institut national d’oncologie de Rabat, spécialisé dans la prise en charge des maladies cancéreuses. Travailler avec des experts internationaux en audit et en formation, et bénéficier d’un accompagnement dans la mise en place des normes de qualité en matière de recherche clinique, tel est le but du programme “Arche” qui compte, à terme, intervenir dans plusieurs centres d’onco-hématologie dans différentes régions du Maroc. Lancé par les laboratoires Roche Maroc et la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers, ce programme est né, selon le Dr Amine Sekhri, directeur médical des laboratoires Roche, de la nécessité pour les différents partenaires hospitaliers, académiques ou industriels de mettre en place une plateforme appropriée et favorable au développement de la recherche clinique au Maroc. Son objectif, explique un communiqué : améliorer l’efficacité des traitements et en trouver de nouveaux, en créant une synergie entre les acteurs médico-sanitaires et économiques concernés. Aufaitmaroc

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires