Flash-news : Trente en un du « 4 mars 2013

Flash-news : Trente en un du « 4 mars 2013

362
0
PARTAGER

Maroc-UE. L’excellence des relations Maroc-Union Européennes confirmée. Le vendredi 1er mars 2013, est arrivé au Royaume du Maroc le Président de la Commission Européenne, Monsieur José Manuel Barroso, accompagné de la Commissaire en charge des Affaires Intérieures, Madame Cécilia Malmstrom. L’objet de cette visite de travail de Monsieur Barroso est de passer en revue le partenariat privilégié entre l’Union européenne et le Maroc et les différents chantiers engagés dans les domaines politique et commercial et d’annoncer le lancement des négociations pour un nouvel Accord de Libre-Echange Complet et Approfondi (ALECA) afin de réaliser le processus d’intégration économique et commerciale qui était prévu dans le cadre du Statut Avancé et d’aborder avec les responsables marocains les questions régionales et l’intégration du Maghreb. Ainsi, dès son arrivée au Maroc, le responsable européen a été reçu en Audience Royale par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au cours laquelle le Souverain marocain a mis en exergue la qualité et l’excellence des relations Maroc-Union Européennes, organisées dans le cadre du Statut Avancé, et S’est félicité du lancement d’un Plan d’Action quinquennal (2013-2017) établi conjointement à ce titre. Pour sa part, Monsieur Barroso a exprimé au Roi du Maroc l’intérêt particulier et l’importance manifeste qu’accorde l’Union Européenne à ses relations spécifiques avec le Royaume du Maroc, un partenaire solide et crédible ainsi qu’un modèle dans la mise en œuvre de la Politique Européenne de Voisinage, à la faveur des réformes engagées et des grands chantiers réalisés sous la conduite du Souverain marocain dans les domaines politique, économique et socio-culturel.

Corruption. Le Zorro marocain contre la corruption enlève son masque. Surnommé le sniper de Targuist, du nom d’un petit village au nord du Maroc, le jeune Mounir Agueznay a filmé clandestinement pendant six ans des gendarmes et des fonctionnaires en flagrant délit de corruption, avant de dévoiler récemment son identité à la presse. En 2007, il parvient à filmer avec sa petite caméra des gendarmes en flagrant délit de corruption près de Targuist, le village qu’il habite. La vidéo, d’une dizaine de minutes, montre des automobilistes, des conducteurs d’autocars et de motos, donner de l’argent sans même s’arrêter, discrètement de la main à la main, à des gendarmes qui les laissaient passer sans contrôle. Ces images, mises en ligne sur un site d’information local, avaient fait aussitôt le tour du monde grâce aux chaînes satellitaires arabes et occidentales qui les avaient diffusées en boucle. « Avec des amis du quartier, nous avons été convoqués par les autorités locales et par la gendarmerie. Ils nous interrogés longuement et j’ai dû nier tout en bloc », a déclaré Mounir Agueznay, qui a dévoilé son identité après six ans de « clandestinité » et des dizaines d’autres vidéos montrant des gendarmes et des fonctionnaires en flagrant délit de corruption. Il a pour la première fois accepté de donner des interviews à visage découvert à la presse marocaine la semaine passée, car « le personnage du sniper est devenu très connu, mais sans visage ». « Il est temps qu’il ait un visage, mais je continuerai à dénoncer la corruption à visage découvert », précise celui que l’on surnomme aussi « Zorro ». (AFP)

Politique. Le ministère de l’Intérieur dément des informations relayées par des médias sur son intervention en faveur de l’un candidat lors du 9ème congrès national de l’USFP. Le ministère de l’Intérieur a démenti le contenu d’articles et dossiers publiés par le quotidiens Al Massae dans ses numéros 1996 des 23 et 24 février dernier et 2002 des 2 et 3 mars, ainsi que par d’autres médias électroniques qui comportent des accusations contre des responsables et services du ministère concernant des interventions présumées en faveur de l’un candidat lors du 9ème congrès national du parti de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Se disant « surpris par ces accusation dangereuses, le ministère de l’Intérieur condamne vivement la tentative d’impliquer ses services et responsables dans une affaire partisane intérieure avec une intention politique loin de la nature des missions et des relations qu’entretient le ministère avec les différentes composantes de la scène politique nationale », indique le ministère. Le ministère considère que « les contenus des articles ne sont que des allégations politiques et médiatiques infondées, voire une tentative désespérée pour l’impliquer dans une compétition politique régie par des règles claires, des législations et des lois intérieures des partis ». Le ministère souligne qu’il veille à appliquer « les principes d’égalité dans ces relations avec les acteurs politiques et de neutralité par rapport aux différends qui peuvent surgir au sein des partis politiques nationaux, dans le souci de contribuer à la consécration des règles de démocratie dans la gestion des institutions partisanes qui constituent un partenaire incontournable dans le processus de consolidation de l’Etat des institutions ». (MAP)

Décès. Mort du dramaturge Mohamed Dahrouch. Mohamed Dahrouch, l’un des pionniers de l’activité théatrale au Maroc, est décèdé dimanche à Tétouan, à l’âge de 84 ans. Le défunt, qui a également travaillé comme animateur et metteur en scène à la radio, au lendemain de l’indépendance du Maroc, a écrit des pièces de théâtre qui ont marqué l’histoire de l’art de la scène au Maroc. Parmi ses ouvrages, Yad Achar (la main du mal) en 1950, Ardh Arrijal (la terre des hommes) en 1969 et Manazil Afisan (les maisons d’Afisan) en 1978. Les funérailles de feu Mohamed Dahrouch auront lieu aujourd’hui lundi au cimetière Sidi Mandri à Tétouan, selon une source de la famille du défunt. (MAP)

Economie

Automobile. Le Maroc veut attirer plus d’industriels de l’automobile. Février 2011: le printemps arabe provoque une vague de manifestations dans tout le Maroc. Février 2013: un gouvernement de coalition comprenant des ministres islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD) vante l’attractivité industrielle du pays. Membre de ce parti, le ministre de l’Industrie, Abdelkader Amara, est l’un des hommes qui incarne cette délicate évolution. Pour favoriser l’émergence d’une industrie marocaine forte, Amara plaide pour la continuité. «Il est indispensable de poursuivre et d’élargir notre pacte national pour l’émergence industrielle engagé depuis trois ans», a-t-il martelé lors des Assises de l’Industrie de Tanger. Les partenariats public-privé, portent leurs fruits. Les investissements directs étrangers (IDE) ont progressé de 27 % en 2012, à 8 milliards de dirhams, soit 710 millions d’euros, pour un total de 2,8 milliards, selon la Cnuced. Le Maroc est “short-listé” par de grands groupes pour d’importants investissements.» Dans le sillage de Renault à Tanger, des sous-traitants automobiles se sont installés récemment. D’autres équipementiers, comme la SEBN, sont présents depuis plus de dix ans. Attirés par l’absence de TVA ou de droits de douane et un salaire minimum faible, d’autres constructeurs sont attendus en plus de Nissan. «Hyundai pourrait venir dans la zone franche de Kenitra et Volkswagen pense à un utilitaire», croit savoir un employé de SEBN. En janvier, les exportations du secteur automobile ont progressé de 26 % sur un an, grâce à Renault. (Le Figaro)

Analyse financière. Alpha Mena perce au Maroc. Alpha Mena spécialiste des analyses financières des sociétés cotées en Bourse dans la région middle est & north africa (MENA) démarre une belle année 2013 au Maroc. Elle vient de signer plusieurs nouveaux contrats notamment avec la Caisse des dépôts et de consignation au Maroc qui est le principal investisseur institutionnel du Royaume. Le second contrat a été signé avec RMA capital, basée au Maroc. RMA est un fond privé de gestion de patrimoine qui gère plus de 6 milliards d’euro et appartient au groupe BMCE (Othman Ben Jelloun). Joint par téléphone, Salah Gallala, Directeur Commercial d’Alpha Mena en Tunisie, nous a confié que des négociations sont en cours avec d’autres grands groupes marocains précisant au passage que Wafa Gestion a d’ores et déjà donné son accord ferme. En Tunisie, deux belles affaires viennent d’être concrétisées avec UBCI PNB PARIBAS et UGFS, un fonds de gestion filiale d’United Gulf Bank. Alpha Mena a pour objet la fourniture d’analyses financières sur des sociétés cotées de la région MENA. Alpha Mena propose un produit accessible par abonnement et destiné aux particuliers et aux professionnels. L’offre est basée sur un socle d’informations uniques à travers l’alimentation d’une base de données par des analystes. Alpha Mena bénéficie d’un partenariat exclusif, sur la région MENA, avec Alpha Value. Cette dernière fournit ses logiciels, outils, méthodes et meilleures pratiques, selon l’état de l’art, déployé, aujourd’hui, pour le suivi des valeurs européennes. L’objectif est de couvrir 300 valeurs, tout en portant un regard unique sur chaque entreprise par le jeu des comparaisons pertinentes.

Energie. Le Maroc soucieux de se soustraire de sa dépendance énergétique. Etant donné que le Maroc est un pays importateur d’énergie à hauteur de 95% de sa consommation annuelle, et que la facture énergétique est de plus en plus salée, vu la demande croissante en énergie qui accompagne le développement des grands projets et chantiers du Royaume, ainsi que les évolutions récentes des prix de l’énergie, l’allégement de sa dépendance énergétique est devenu un défi majeur pour le Maroc, qui cherche tous azimuts à combler sa balance commerciale. Dans ce sillage, l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ADEREE) a organisé jeudi à Rabat la première session du Comité stratégique du projet «Etats généraux de l’efficacité énergétique», pour le lancement des travaux de ce dernier. A propos de cette facture, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Fouad Douiri, a souligné d’un grand trait que «la facture énergétique nationale a représenté 11% du PIB en 2012 s’élevant à 103 milliards de dirhams (MMDH)», ce qui pèse, selon lui, lourdement sur la balance commerciale. Afin d’inverser la tendance, le ministre a expliqué que la stratégie d’efficacité énergétique du Maroc ambitionne de réaliser des économies de 10 à 15 MMDH chaque année à l’horizon 2030. Et ce, à «travers le déploiement des actions et mesures nécessaires», a-t-il ajouté. Il a relevé, à cet égard, que l’efficacité énergétique pourrait rapporter progressivement chaque année 10 à 15% d’économies et protéger l’environnement. (Libération)

Industrie pharmaceutique. Le Maroc, un des rares pays africains à couvrir 70% de ses besoins en médicaments. Le Maroc est l’un des rares pays africains à satisfaire 70% de ses besoins en médicaments grâce à son industrie pharmaceutique, a souligné samedi à Marrakech le secrétaire permanent du Forum pharmaceutique international, Aboubakrine Sarr. A l’issue de la Réunion du comité préparatoire du Forum international des pharmaciens africains tenue en marge du Salon Officine Expo 2013, Dr. Sarr a estimé que le Royaume est un modèle à suivre dans ce secteur à fort impact économique et qu’il faudrait promouvoir la coopération maroco-africaine pour que le reste du continent puisse tirer profit de l’expérience marocaine. Le Forum international des pharmaciens africains se tiendra pour la première fois au Maroc dans la période du 30 mai au 1er juin, a indiqué Sarr, également président des syndicats des pharmaciens privés du Sénégal. Cette rencontre se positionne, selon lui, comme étant un cadre d’expression plurielle annuelle des pharmaciens d’Afrique afin d’échanger les informations et les expériences, a-t-il indiqué. « Nous allons discuter du transfert de l’information et de la technologie vers l’Afrique qui a besoin d’asseoir une industrie pharmaceutique pour répondre aux besoins de nos populations en termes de médicaments », a dit M. Sarr. Il s’agit également de débattre de la coopération pharmaceutique, de la gamme des produits que propose le Maroc, de la lutte contre les faux médicaments en Afrique et des stratégies à mettre en œuvre pour une plus grande présence de l’industrie pharmaceutique maghrébine dans les pays subsahariens. (MAP)

Industries culturelles. Le secteur des industries culturelles au Maroc appelé à évoluer vers le professionnalisme. Le secteur des industries culturelles au Maroc est appelé à évoluer vers le professionnalisme pour la mise en œuvre de projets culturels performants fondés sur des règles rationnelles de management, a affirmé vendredi à Marrakech, la doyenne de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’université Cadi Ayyad, Mme Ouidad Tebaa. Mme Tebaa qui intervenait lors d’une rencontre sur « les industries culturelles, levier du développement régional », a souligné l’importance de l’ingénierie culturelle qui consiste à apporter des solutions optimales en termes de qualité et de coût pour la mise en œuvre de programmes, la mobilisation du financement et la réalisation technique des projets. En ces temps de crise et de tensions budgétaires en Europe, la culture représente pour le Maroc un vecteur de croissance et contribuera à l’attractivité et au développement des territoires, a-t-elle dit. En Europe, les industries culturelles représentent près de 3% du produit intérieur brut, créent 14 millions de postes d’emploi et génèrent 600 milliards d’euros de chiffres d’affaire par an, outre qu’elles constituent un facteur de cohésion sociale, a-t-elle relevé. La culture et l’économie, a-t-elle poursuivi, peuvent parvenir à se conjuguer harmonieusement dans le cas où la culture n’est pas considérée comme un coût, relevant que le secteur privé se doit de prendre davantage de risques en investissant dans ce secteur, a fait observer Mme Tebaa, ajoutant qu’il faut mettre en place un cadre réglementaire de protection de la propriété culturelle, une politique fiscale incitative en vue d’encourager le mécénat culturel. (MAP)

Social

Justice. Les anciens mineurs marocains obtiennent la condamnation des Houillières. Plus de recours possible. L’Association Nationale de Garantie des Droits des Mineurs (ANGDM), gestionnaire des biens des ex-Houillères, versera une indemnité de 40 000 euros à chacun des dix anciens miniers marocains. La cour de cassation a rejeté l’appel formulé par les ex-Houillières du Nord/Pas-de-Calais, mercredi 27 février, confirmant ainsi leur condamnation pour discrimination envers ces Marocains, rapporte l’AFP. 29 ans que l’association se bat pour ce verdict. Selon l’avocat des demandeurs, Me Marianne Bleitrach, « c’est une grande victoire sur la discrimination dont ils ont été victimes », rapporte La Voix du Nord. On est « allé les chercher pour travailler dans les mines et quand les mines ont fermé, on ne voulait qu’une chose, c’est qu’ils rentrent chez eux », a-t-elle ajouté. « On a gagné la dignité avant d’avoir gagné de l’argent. Elle n’a pas de valeur, ça ne s’achète pas », indique à Yabiladi Abdellah Samate, président de l’Association des anciens mineurs marocains du Nord, créée en 1989. D’après lui, les Français, depuis les années 60 et 70 ne les ont pas « considérés comme des hommes à part entière ». Il se souvient encore des réponses qu’ils pouvaient recevoir à chaque fois qu’ils demandaient à être payés plutôt que d’être logés directement par les Houillières : « vous êtes d’origine marocaine et pas européenne ». Le combat, ils l’ont mené pratiquement seuls. Ils se sont engagés dans la bataille en 1984, après la fermeture dans les années 1980 de la plupart des mines du Nord. (Yabiladi)

Documentaire. Sortie du documentaire sur Ali Aarass, belgo-marocain emprisonné pour terrorisme. Depuis le 28 février, le DVD du documentaire « Ali Aarrass pour l’exemple » réalisé par le belgo-marocain Mohamed Ouachen, est disponible à la vente au prix de 7 euros sur internet. « L’initiative de la sortie de ce DVD vient de la famille et du comité de soutien d’Ali Aarrass. J’ai cédé tous les droits du film à la famille pour qu’elle puisse récolter de l’argent pour les frais de justice et déplacements au Maroc », indique Mohamed Ouachen. Cela fait aujourd’hui près de 5 ans qu’Ali Aarrass est emprisonné, entre l’Espagne et le Maroc. Depuis deux ans, il est incarcéré à la prison de Salé. Il avait été interpelé et mis en détention, une première fois, le 1er avril 2008 à Melilla. Puis, le 14 décembre 2010, alors que la justice espagnole prononce un non-lieu dans son dossier et que le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU suspend l’extradition d’Ali Aarrass, il est néanmoins extradé au Maroc. Les autorités marocaines l’ont accusé de trafic d’armes au profit du réseau jihadiste d’un autre Belgo-marocain, Abdelkader Belliraj, condamné, lui, à la prison à perpétuité. Fin 2011, il est condamné par la justice marocaine à 15 ans de prison. Du fond de sa cellule, Ali Aarrass clame son innocence. Il affirme qu’il a signé ses aveux sous la torture. « Si j’ai voulu faire un documentaire sur cette affaire c’est surtout parce que c’est une affaire dont on ne parle pas beaucoup en Belgique. Ni les médias, ni les autorités belges n’ont pris la peine de se pencher sur ce dossier », explique-t-il. « A mes yeux il est considéré comme un citoyen de seconde zone. Pourquoi ne prend-t-on pas la peine d’aller le récupérer en prison? ». (Yabiladi)

Drame. Un jeune retrouvé mort près du quartier industriel de Guelmim. Le corps inanimé d’un jeune homme de 26 ans a été retrouvé dimanche près du quartier industriel de Guelmim, avec des traces de coups et blessures dans la tête, indique-t-on auprès des autorités locales. Selon la même source, il s’agit d’un jeune tailleur dont le cadavre a été découvert par un citoyen à proximité de la zone industrielle, située à l’entrée sud de la ville. Le corps a été transféré à la morgue du Centre hospitalier régional et une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame. (MAP)

Arrestation. Interpellation de 25 individus en relation avec des crimes et délits et saisie de 1,5 kg de chira à Casablanca. Les éléments de la police judiciaire d’Al Fida Mers Sultan (Casablanca) ont mené, dans la nuit de jeudi à vendredi, une vaste opération qui a permis l’arrestation de 25 personnes en relation avec des crimes et délits, indique-t-on de source policière. L’opération, qui a ciblé spécialement des zones considérées comme points noirs notamment aux alentours de la gare routière d’Oulad Ziane, a ainsi permis l’interpellation de huit personnes faisant l’objet d’avis de recherche, a déclaré à la MAP Mohamed Hammani, chef adjoint de la brigade de la police judiciaire du district d’Al Fida Mers Sultan. Les 17 autres mis en cause ont été arrêtés en flagrant délit de différents crimes, a-t-il ajouté, faisant savoir que les éléments de la police ont aussi saisi, lors de cette opération, une quantité de 1,5 kilogramme de chira. (MAP)

Art & Culture

Festival Mawazine. The Jackson five se produira le 28 mai au Maroc. The Jacksons, le groupe familial le plus vendu de tous les temps, se produira le 28 mai 2013 sur la scène de l’OLM Souissi à Rabat, dans le cadre de la 12ème édition du Festival-Mawazine Rythmes du Monde, annonce dimanche l’association Maroc-Cultures. Formation emblématique de la soul adulée par des millions de fans dans le monde, The Jacksons, avant prénommé The Jackson Five, a changé à jamais le paysage de la musique populaire. Depuis les années 1970 et le succès rencontré par Jackie, Jermaine, Marlon, Tito et leur frère Michael Jackson, le groupe est devenu un véritable phénomène. Leur style unique mélange de soul, de pop et de funk, la liste de leurs hits et leurs incroyables prestations ont fait de The Jackson Five l’un des groupes les plus aimés de tous les temps, indique la même source. Groupe familial par excellence, The Jackson Five est l’un des derniers groupes emblématiques du label Tamla Motown entre 1969 et 1975, période pendant laquelle les cinq frères Jackson battent tous les records de ventes. Avec quatre singles classés n 1 des charts un record dans l’histoire de la musique, les tubes ABC, I Found That Girl, I Want You Back et I’ll Be There ont permis au groupe d’acquérir une célébrité internationale et de marquer de son empreinte toute une génération de fans. Incomparables, intemporelles et immortelles, leurs chansons restent aussi fortes et émouvantes qu’au premier jour de leur sortie. Suivant l’exceptionnelle tournée entamée en 2012, le groupe se produira au Maroc pour la première fois de son histoire. A cette occasion, il interprètera ses plus grands tubes, reprenant en chœur et avec une énergie intacte les chansons qui ont fait de The Jackson Five le groupe familial le plus vendu de l’histoire de la musique.

Cinema. Omar Sy dans le blockbuster hollywoodien X-Men: Days of Future Past. Parti s’installer à Los Angeles avec sa famille après l’euphorie d’Intouchables, Omar Sy expliquait être allé dans la Cité des anges pour passer plus de temps avec sa femme Hélène et ses quatre enfants. Il n’est pas parti pour faire carrière, même s’il s’autorise à repérer les opportunités. Alors qu’il a été annoncé aux côtés de Bradley Cooper dans le film Chef sous la direction de Derek Cianfrance, voici un nouveau et très alléchant projet américain auquel l’acteur français aux 19 millions d’entrées et césarisé est associé, l’un des blockbusters les plus attendus, X-Men: Days of Future Past! Le réalisateur Bryan Singer, qui vient de dévoiler Jack le chasseur de géants, prépare un nouvel opus à la franchise X-Men, après le dernier volet baptisé « Le Commencement » et réalisé par Matthew Vaughn. Ainsi, on retrouvera les acteurs des débuts de la saga, Patrick Stewart, Ian McKellen, Hugh Jackman, Anna Paquin ou encore Ellen Page, comme ceux du dernier film, James McAvoy, Michael Fassbender et Jennifer Lawrence pour ne citer qu’eux. Avec de telles ambitions, l’écriture du scénario ne doit pas être simple. A présent, on apprend que deux comédiens viennent de rejoindre officiellement la distribution. L’Intouchable Omar Sy fait ses premiers pas américains – après une publicité avec Robert Downey Jr. pour un jeu vidéo -, en intégrant l’équipe de X-Men, sachant qu’aucune précision n’ont été donnée sur son rôle.

FESPACO. « Les chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch obtient le prix du meilleur scénario. « Les chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch a obtenu, samedi, le prix du meilleur scénario à la 23ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Le prix du scénario, signé Jamal Belmahi, a été la seule distinction obtenue par les trois films marocains en lice pour l’Etalon d’Or de Yennenga, décerné cette année au sénégalais Alain Gomis pour son film « Tey » (Aujourd’hui). Nabil Ayouch compte déjà à son palmarès l’Etalon d’Or de Yennega de l’édition 2001 avec son film-culte  »Ali Zaoua ».  »Les chevaux de Dieu », librement inspiré du drame des attentats terroristes du 16 mai 2003 à Casablanca, raconte l’histoire de la dérive meurtrière d’un jeune d’un bidonville qui a cédé aux sirènes des extrémistes. La trame du film se joue autour de Yacine, un jeune garçon qui vit avec sa famille dans le bidonville de Sidi Moumen à Casablanca. Sa mère, Yemma, dirige comme elle peut toute la famille : un père dépressif, un frère à l’armée, un autre presque autiste et un troisième, Hamid, 13 ans, petit caïd du quartier et protecteur de Yacine.

FESPACO. Le Prix  »talent émergent » décerné au jeune cinéaste marocain Fadil Chouika. Le jeune cinéaste marocain Fadil Chouika a remporté le prix  »Talent émergent » pour son court métrage  »La main gauche », une distinction décernée par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) dans le cadre des prix spéciaux de la 23ème édition du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). La remise des prix spéciaux a été organisée, vendredi soir à Ouagadougou, à la veille de la clôture de la 23ème édition du Fespaco. Le grand prix de la biennale du septième art africain, l’Etalon d’Or de Yennega a été remis samedi soir lors d’une grande cérémonie présidée par le Chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré.  »La main gauche » relate le calvaire de Abdelali, un jeune garçon gaucher, dans un milieu traditionnel qui bannit l’usage de la main gauche et l’assimile à un péché. Le cinéma marocain a également été primé dans la catégorie  »Film d’école » à travers le prix  »Réné Monory » du Conseil général de Vienne qui a été décerné au jeune étudiant Bossou Massino de l’Ecole Supérieure des Arts Visuels (ESAV) de Marrakech, pour son film « Nuit de noces ».

Sport

Lion de l’Atlas. Redknapp s’explique sur l’absence de Taarabt. Les Queen’s Park Rangers ont réalisé ce samedi une belle victoire à l’extérieur face à Southampton pour le compte de la 28eme journée de la Premier League (1-2). Adel Taarabt s’est pour sa part contenté de suivre ce match depuis le banc de touche : « Adel n’était pas au top de sa forme donc je ne l’ai pas utilisé », a précisé son coach Harry Redknapp à l’issue de la rencontre. Titulaire incontestable, le médian offensif marocain n’a pas été laissé sur le banc de touche depuis le 15 septembre face à Chelsea. Il compte 4 buts et 5 assists en championnat cette saison. Notons que malgré ce succès, les QPR sont toujours bon derniers du classement général avec un total de 20 points.

Coupe de la CAF. L’AS FAR connait son adversaire en Coupe de la CAF. Exempté du tour préliminaire, l’AS FAR de Rabat connait désormais son adversaire en 16ème de finale de la Coupe de la CAF. Les protégés de Abderrazak Khairi devront croiser le fer avec la formation libyenne de d’Annasr, qui s’est qualifiée aux dépens des Soudanais de Khartoum Alwatani. Le match aller est prévu à Rabat entre le 15 et le 17 mars tandis que le match retour se jouera entre le 5 et le 7 avril en Tunisie en raison de la situation sécuritaire instable de la Libye.

Champions League Africaine. Le MAT quitte la compétition. Ce dimanche, le Moghreb de Tétouan affrontait à l’extérieur les Sénégalais de Casa-Sport en marge du tour préliminaire (match retour) de la Ligue des Champions Africaine (1-0/3-1). Vainqueurs lors du match aller sur le plus petit des scores, les protégés de Aziz El Amri se sont inclinés face aux locaux à l’issue des tirs au but (3-1). Les Tétouanais sont donc éliminés de la prestigieuse compétition africaine, laissant le FUS pour seul représentant du Maroc en CLA après s’être qualifié ce samedi en 16ème de finale aux dépens du Real Banjul.

Athlétisme. La FRMA rend hommage aux athlètes marocains. La Fédération royale marocaine d’athlétisme a rendu, vendredi à Rabat, un hommage aux athlètes qui se sont illustrés lors des différentes compétitions régionales, continentales et internationales. Cette cérémonie, marquée par la remise de primes d’encouragement aux membres des sélections nationales sacrées dans les différentes compétitions, a été présidée par le président de la FRMA, Abdeslam Ahizoune, en présence notamment du secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des sports, Karim Akkari et de plusieurs figures sportives. Ainsi, un hommage a été rendu aux athlètes qui se sont illustrés lors des Mondiaux juniors de Barcelone-2012, aux championnats d’Afrique au Bénin et des Championnats arabes de Doha. Parmi les athlètes honorés figurent le marathonien Jaouad Gharib, double champion du monde (2003-2005) et médaillé d’argent aux JO de Pékin (2008), Abdelaati Iguider, médaillé de bronze (1500 m) aux JO de Londres et Hasna Benhassi, médaillée de bronze du 800 m (Pékin-2008). Intervenant à cette occasion, M. Ahizoune a estimé que cette cérémonie vient consacrer la culture de reconnaissance envers les athlètes qui ont réussi à hisser haut le drapeau national pour les encourager à donner le meilleur d’eux mêmes, louant à cet égard le soutien inconditionnel des différents sponsors et partenaires ayant accompagné l’athlétisme national et soutenu la stratégie de la Fédération visant à promouvoir cette discipline. Cette cérémonie a également été marquée par la remise de 9 bus à des clubs nationaux.

International

Egypte. Hosni Moubarak sera rejugé le 13 avril en Egypte. La justice égyptienne a fixé dimanche au 13 avril la date de l’ouverture du nouveau procès d’Hosni Moubarak, soit neuf jours seulement avant le début d’élections législatives organisées dans un climat déjà extrêmement tendu en Egypte. Premier ex-chef d’Etat jugé dans son pays à la suite des soulèvements du « printemps arabe », Hosni Moubarak, âgé de 84 ans, se trouve actuellement dans un hôpital militaire au Caire. Il est en détention depuis son renversement en février 2011 provoqué par un vaste mouvement de contestation dans la rue. Dans un arrêt rendu le 13 janvier, la Cour de cassation avait jugé recevable l’appel de l’ancien dirigeant et de son ministre de l’Intérieur Habib al Adli, emprisonnés à vie pour leur responsabilité dans la mort de manifestants durant la révolution de début 2011. « Samir Abou al Maati, président de la cour d’appel, a fixé au 13 avril la date du nouveau procès de l’ancien président Hosni Moubarak, de ses deux fils Gamal et Alaa, de son ministre de l’Intérieur Habib al Adli et de six de ses hauts conseillers accusés d’avoir ordonné le massacre de manifestants lors de la révolution du 25 janvier », rapporte l’agence de presse Mena. Gamal et Alaa Moubarak vont aussi être rejugés pour corruption et détournement de fonds publics. L’un des avocats d’Hosni Moubarak a jugé que la date du nouveau procès avait été fixée selon des considérations politiques et dans le but de maintenir l’ancien raïs en détention. « Fixer la date du procès au 13 avril est une décision politique car c’est le jour où se termine la période de détention provisoire de Moubarak, à la suite de laquelle il ne devrait plus se trouver en prison sauf si un nouveau procès a débuté », a dit Mohamed Abdel Razek.

Pakistan Au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi. Un attentat à la voiture piégée à l’entrée d’un quartier chiite de la métropole économique pakistanaise Karachi a fait au moins 45 morts et 150 blessés dimanche soir, à moins de deux semaines de l’annonce d’élections nationales dans ce pays. Cet attentat est le plus meurtrier en plus de trois ans à Karachi, poumon économique du Pakistan déjà miné par une guerre des gangs sans merci et une vague d’assassinats sur fond de rivalités politiques, ethniques et économiques complexes. L’explosion de dimanche soir a eu lieu près de l’entrée du quartier d’Abbas Town peuplé par la minorité musulmane chiite, selon des sources policières, qui ont précisé que des sunnites avaient aussi été tués et que la cible exacte de l’attentat demeurait encore inconnue. « Au moins 45 personnes ont été tuées et 150 autres blessées. Le bilan pourrait encore s’alourdir car environ la moitié des blessés sont dans un état grave », a dit à l’AFP Hashim Raza Zaidi, plus haut fonctionnaire de cette ville de 18 millions d’habitants, révisant à la hausse un précédent bilan faisant état d’une trentaine de morts. Un peu plus tôt, un haut responsable policier a fait état d’au moins 30 personnes tuées, dont trois policiers et des femmes, tout en précisant que le bilan pourrait s’alourdir car de nombreux blessés sont dans un état critique. « J’étais dans mon appartement situé au troisième étage d’un immeuble. Soudain j’ai entendu une forte explosion. Je pensais que l’immeuble allait s’effondrer, c’était comme un tremblement de terre », a dit Ijaz Ali, 37 ans, un chiite blessé à la tête et à la poitrine rencontré dans un hôpital local avec ses deux fils de 10 et 12 ans aussi blessés. (AFP)

Nigeria. L’armée dit avoir tué 20 islamistes de Boko Haram dans le nord-est. L’armée nigériane a déclaré avoir tué dimanche 20 militants du groupe Boko Haram dans un affrontement avec les islamistes dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du pays. « Les terroristes de Boko Haram ont tenté d’attaquer une caserne vers 05H00″ (04H00 GMT), a dit un porte-parole militaire, le lt-colonel  Sagir Musa. « L’attaque a été repoussée, l’affrontement a entraîné la mort de 20 terroristes de Boko Haram », a-t-il dit. L’attaque a eu lieu dans le village de Monguno, situé à environ 200 kilomètres de la capitale de l’Etat de Borno, Maiduguri, considéré comme le berceau de Boko Haram qui y a mené de nombreuses attaques meurtrières. Les assaillants, qui circulaient à bord de trois 4X4 et de huit motos, étaient armés de kalachnikov et de lance-roquettes, a ajouté le porte-parole militaire. Les attaques de Boko Haram dans le centre et le nord du Nigeria, et leur répression par l’armée, ont fait au moins 3.000 morts depuis 2009. Le groupe affirme combattre pour la création d’un Etat islamiste dans le nord du Nigeria, à majorité musulmane, mais ses revendications ont fréquemment varié. Fin février, une vidéo de la famille de sept Français enlevés le 19 février au Cameroun avait été diffusée sur YouTube par des ravisseurs disant appartenir à Boko Haram. Mais rien n’a confirmé que le groupe soit à l’origine de l’enlèvement. Boko Haram n’a jamais dans le passé revendiqué d’enlèvement d’Occidentaux.

Grande-Bretagne. La reine Elizabeth hospitalisée pour une gastro-entérite. La reine Elizabeth a été hospitalisée à Londres en raison de symptômes d’une gastro-entérite, a annoncé dimanche le palais de Buckingham. Agée de 86 ans, elle pourrait rester quelques jours à l’hôpital King Edward VII et toutes ses activités pour la semaine à venir, notamment un voyage en Italie mercredi et jeudi, ont été annulées à titre de précaution, a dit un porte-parole de la monarchie britannique. Les autorités italiennes disent avoir été informées par l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Rome, Christopher Prentice, que la souveraine britannique devait subir des « examens médicaux ». La reine d’Angleterre, qui a célébré en 2012 ses 60 ans de règne, avait annulé vendredi une visite à Swansea, au Pays de Galles, en raison de problèmes gastriques. Elle n’avait plus été hospitalisée depuis une opération à un genou en 2003. Estelle Shirbon et Naomi O’Leary, Bertrand Boucey pour le service français.

Suisse. 67,9% des Suisses approuvent l’interdiction des parachutes dorés. Les Suisses ont voté largement en faveur de l’interdiction des « rémunérations abusives » des patrons des sociétés suisses cotées en Suisse ou à l’étranger, et notamment de leurs parachutes dorés. L’initiative Minder, du nom de son initiateur, a largement été plébiscitée: selon la Chancellerie fédérale, elle a été acceptée par 67,9% des voix et tous les cantons ont dit « oui », ce qui est très rare. « C’est une excellente journée pour les actionnaires », a déclaré à la télévision suisse RTS Dominique Biedermann, directeur de la fondation Ethos, une organisation d’actionnaires qui représente 141 fonds de pension. Egalement interrogé par la télévision, Thomas Minder, chef d’entreprise et sénateur UDC a indiqué qu’il n’était « pas surpris » et a estimé que « le peuple a décidé de donner un signal fort envers les conseils d’administration, le Conseil fédéral et le Parlement ». Trois principales dispositions sont prévues pour en finir avec les « rémunérations excessives » des patrons. Les sanctions en cas d’infraction vont d’une amende correspondant à six ans de revenu à trois années de prison. Selon le texte soumis au vote des Suisses, la durée du mandat des membres du conseil d’administration devra être limitée à une année, et certaines formes de rémunérations, telles que les indemnités de départ -communément appelées parachutes dorés- ou les primes pour des achats d’entreprises, seront interdites.

Nouvelles technologies

Justice. MegaUpload, nouveau revers pour Kim Dotcom face aux Etats-Unis. Le répit pourrait être de courte durée pour Kim ‘Dotcom’ Schmitz, le fondateur des sites de téléchargement MegaUpload et Mega. La cour d’appel néo-zélandaise a décidé, vendredi 1er mars, que le FBI n’a pas à fournir les preuves qu’il détient pour requérir l’extradition de Kim Dotcom. Il est accusé par les Américains de violation du droit d’auteur et blanchiment d’argent à travers le site MegaUpload, fermé début 2012. La cour d’appel contredit donc une première décision, qui réclamait aux autorités américaines de laisser la défense disposer des preuves qu’elle détient contre l’entrepreneur allemand. Le fondateur de MegaUpload et les autorités américaines se battent d’ailleurs sur la légitimité de ces preuves, que le premier estime truquées. En 2012, Kim Dotcom avait pourtant connu plusieurs victoires judiciaires et médiatiques, notamment la reconnaissance que la saisie de ses biens était illégale et que l’équipe du site de téléchargement a été l’objet d’écoutes illégales par la Nouvelle-Zélande. L’audience d’extradition, repoussée à mars puis à août, risque donc encore de se compliquer.

Réseaux sociaux. Facebook dévoilera la semaine prochaine un nouveau fil d’actualités. Venez découvrir le nouveau visage du fil d’actualités ». Contrairement à la précédente, l’invitation à la presse envoyée vendredi par Facebook ne laisse pas planer le doute. Le réseau social dévoilera jeudi 7 mars une refonte de son célèbre « news feed », sur lequel s’effectue la majorité des interactions entre les membres, sans oublier… les annonceurs. Les modifications graphiques pourraient ainsi servir à mieux mettre en avant les contenus publicitaires. Le fil d’actualités est un élément primordial pour Facebook. Il représente sa vitrine auprès de ses membres et définit, en grande partie, leurs activités et leur niveau d’engagement. L’an passé, le réseau social a ainsi modifié l’algorithme EdgeRank, qui détermine les éléments qui y apparaissent, dans le but d’afficher des contenus plus pertinents et de limiter les spams. Il a par la suite introduit quelques modifications à la marge puis repensé la version mobile. L’introduction d’un nouveau « news feed » s’inscrit également dans une politique plus globale de refonte graphique et de lancement de nouvelles fonctionnalités. Cela a débuté en janvier avec la version beta de GraphSearch, un moteur de recherche social permettant de répondre aux questions des utilisateurs. Facebook testerait aussi des changements sur la “Timeline”, selon The Next Web. Le journal des utilisateurs pourrait ainsi passer à un format à une seule colonne, contre deux actuellement. L’objectif de Facebook est de sans cesse renouveler et améliorer l’expérience offerte à ses membres. Il lui faut absolument s’assurer qu’ils viennent plus souvent sur le site et qu’ils partagent toujours plus de contenus.

Smartphones. L’iPhone 5S avec un double Flash et l’iPhone low cost repoussé en 2014. Selon le blog japonais Macotakara, qui a été par le passé à l’origine d’informations fiables sur les intentions d’Apple, le géant de Cupertino aurait pris la décision de repousser à 2014 la sortie de son iPhone low cost ou plutôt lower cost. Il serait en effet vendu 330 dollars, sans subvention et introduirait un corps en carbon ou polycarbonate (la seconde proposition semblant la plus vraisemblable), la matière qui était utilisée pour feux les MacBook blancs. Outre cette différence de matériau, l’iPhone à « moindre coût » serait équipé d’un écran de 4,5 pouces, ce qui tendrait à prouver qu’Apple est sensible à la tendance générale du marché qui voit croître les diagonales d’écran de manière significative. Macotakara indique également que le boîtier de l’iPhone X sera certainement plus épais que celui de l’iPhone 5 tout en conservant un design assez proche. Le site nippon possède également des informations sur l’iPhone 5S qui sera introduit plus tard cette année. Il embarquera un double flash LED pour son appareil photo, ce qui est « conforme » à ce que plusieurs rumeurs et sources laissaient entendre ces derniers temps. Ces fuites faisaient également état d’un capteur amélioré et d’un processeur plus puissant. Rien que de logique.

Publicité. Microsoft revend à Facebook sa plate-forme de publicité en ligne. Facebook confirme ses ambitions dans la publicité en ligne ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour son milliard de membres. Il a conclu un accord avec Microsoft pour le rachat d’Atlas Advertiser Suite, une plateforme assortie d’outils de gestion et de mesure de l’efficacité des campagnes publicitaires en ligne. Micrsosoft en avait lui-même fait l’acquisition lors du rachat en 2007 de l’agence de publicité sur Internet aQuantive. Facebook parviendra t-il à mieux exploiter ces outils que l’éditeur, lequel n’a visiblement pas réussi à en tirer partie? Facebook justifie ce rachat par le fait que nombre des annonceurs qui font de la publicité sur le réseau social utiliseraient déjà la plate-forme Atlas. L’enjeu, pour lui, consiste, plus généralement, à convaincre les annonceurs de l’efficacité des publicités sur son réseau en leur fournissant des outils de mesure pour leur prouver que leur l’investissement publicitaire était rentable. Le réseau social prévoit d’étoffer les outils de sa plate-forme en direction de PC mais aussi, et surtout, des Smartphones, plus de 600 millions de ses membres étant des utilisateurs de mobiles.

 

 

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires