Flash-news : Trente en un du « 10 février 2014

Flash-news : Trente en un du « 10 février 2014

490
0
PARTAGER

Les véhicules de l’État privés d’essence pendant le week-end. Au Maroc, les véhicules de l’État seront privés d’essence pendant le week-end et il est interdit aux stations-service de fournir les véhicules de l’Etat en carburant, les samedis et dimanches, indique le site électronique marocain Bladi. Selon la même source, des instructions gouvernementales ont été données aux stations de distribution de carburant en réaction à la polémique suscitée par une campagne de presse contre l’exploitation abusive du parc automobile de l’Etat, utilisé d’une manière arbitraire pour des affaires personnelles ou familiales. Bladi affirme que le Gouvernement marocain a informé les stations-service que les usagers des véhicules d’Etat doivent dorénavant produire un ordre de mission dûment signé pour s’alimenter en essence. L’économiste

Commémoration dimanche du 15ème anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II. SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, préside dimanche 9 février au Mausolée Mohammed V à Rabat, une veillée religieuse en commémoration du 15ème anniversaire de la disparition de feu SM Hassan II, annonce un communiqué du ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie. « Le ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie annonce que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L’assiste, présidera au Mausolée Mohammed V à Rabat la veillée religieuse qui sera organisée en commémoration du 15e anniversaire de la disparition du grand regretté du Maroc, feu SM. Hassan II, que Dieu ait son âme, et ce demain dimanche 09 Rabie II 1435 de l’Hégire, correspondant au 09 février 2014. A cette occasion, des versets du Saint Coran seront déclamés, suivis de panégyriques du Prophète et de prières pour Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste. Cette veillée religieuse sera diffusée en direct sur les ondes de la radio et à la télévision après la prière d’Al Maghrib ». Aujourd’hui

Le Conseil Constitutionnel démet de ses fonctions un député du PJD. Le Conseil Constitutionnel vient de démettre de ses fonctions le député Pjdiste, Mohamed Issam, élu en 2008 dans la circonscription de Sidi Ifni. Ainsi, Mohamed Issam vient d’être démis de ses fonctions, la décision du Conseil constitutionnel datant du 6 février arrive suite à la condamnation à quatre mois de prison ferme dont a fait objet le député après les émeutes ayant eu lieu à Sidi Ifni en 2008. Le Conseil constitutionnel assure, via un communiqué rapporté par Ifni24, que la décision est prise « conformément aux dispositions de l’article 11 de la loi organique relative à la chambre des représentants ». Suite à cette décision, des élections partielles seront organisées »conformément à l’article 91″ de la loi organique et ce dans le but d’élire un nouveau député à la place du député Pjdiste.  Le Mag

Economie

Les sites marchands marocains réclament plus de sécurité pour le e-commerce, les banques à la traîne. La généralisation du système de sécurité du e-commerce au Maroc doit se faire au plus tard à la fin du 1er trimestre 2014. Le Centre monétique interbancaire (CMI), qui conduit cette opération, a été saisi de dizaines de plaintes des sites marchands Internet, victimes de fraudes et d’escroqueries. Les voyagistes marocains et les propriétaires de sites marchands sur internet ont demandé au Centre monétique interbancaire (CMI) de prendre des mesures rapides contre les fraudes à la carte bancaire sur internet. Pour rappel, aux termes de la législation en vigueur, en cas de fraude, ce sont les banques qui doivent rembourser les victimes. La généralisation à toutes les banques marocaines du déploiement du protocole 3D Secure, qui permet une authentification par code des transactions opérées sur internet, est en retard. Elle devait être opérationnelle avant fin 2013. La date butoir a été repoussée par le CMI, qui a accordé un trimestre supplémentaire aux établissements retardataires. Pour le moment, seules cinq banques disposent de la technologie 3 D Secure: le groupe Banque Populaire (BP), le Crédit immobilier et hôtelier (CIH), Attijariwafa Bank (AWB), la Société Générale Maroc (SGMA) et le Crédit du Maroc (CDM). Seule la BP a effectivement déployé son système à 100%. Le Crédit Agricole du Maroc et la BMCI sont en train de déployer le protocole, alors que Barid Al Maghrib semble encore à la traîne, selon le CMI. A compter du 1er avril prochain, la responsabilité, en cas d’opération frauduleuse réalisée à l’insu du porteur de carte, sera assumée par les banques, aux côtés des commerçants et des plateformes de paiement. « Nous contrôlons le nom du porteur de carte mais pas le nom du voyageur », relève un site marchand, victime de fraudes cité par la presse marocaine.  Maghrebemergent

Un marocain prend les rênes de Coca-Cola France. Imad Benmoussa présidera dès le mois de mars l’entreprise Coca-Cola France. C’est ce qu’a annoncé vendredi 7 février la filiale française de Coca Cola. A 40 ans, Imad Benmoussa succède ainsi à Véronique Bourez en tant que président en charge de la stratégie de développement. Diplômé de l’école supérieure de gestion de Casablanca, Imad Benmoussa a démarré sa carrière dans le groupe Colgate-Palmolive comme chef de marque, avant de rejoindre cola Cola Maroc en 1999. En 2007, il est promu, directeur général de la zone Afrique de l’Ouest et du Maroc. Une première haute fonction où il fait ses preuves en boostant les activités de la firme. Imad Benmoussa s’envole pour Dubaï en 2010, en sa qualité de nouveau Directeur Général de la zone Moyen-Orient. Là encore, le succès l’attend puisqu’il parvient à restaurer la rentabilité des activités de The Coca-Cola Company dans 12 pays et augmente le volume des ventes.  Aujourd’hui

La persistance de la crise en Europe a affecté les exportations marocaines de textiles en 2013. Même si les professionnels du secteur évitent de parler d’une mauvaise année 2013 pour le textile, la performance du secteur marocain du textile ont été revues à la baisse par rapport à 2012, avec une chute de 4,6% des exportations. Le chiffre d’affaires réalisé en 2013 s’est établi à 26,3 milliards de DH contre 28,2 milliards à fin 2012. Selon l’Office des changes, ce sont les filières de la bonneterie et de la confection qui ont le plus souffert en 2013. Le chiffre d’affaires de la confection s’est situé à 19,1 milliards de DH à fin décembre 2013 contre 19,5 milliards à la même période en 2012, en baisse de 393 millions de DH. La bonneterie a également bu la tasse, les exportations de la filière ayant chuté de 10,8%, à 7,2 milliards de dirhams en 2013. Mais, ce n’est pas pour autant une inquiétude majeure pour les industriels marocains, car l’offre du secteur du textile marocain reste solide et prisée sur le marché international, en Europe en particulier. La part de marché des textiles marocaines dans l’Union Européenne se situe autour de 4%, devant une forte concurrence de la Turquie, de l’Inde, de la Chine et du Bangladesh. In fine, le recul des exportations marocaines s’explique autant par la crise de la consommation en Europe, que par l’absence d’intégration industrielle. ‘’L’industrie textile national ne dispose ni d’un amont fort ni d’un aval bien structuré a besoin d’une restructuration à l’image de ce qui a été effectué en Turquie’’, estime un industriel, cité par le journal marocain ‘’La Vie éco’’. En fait, le gros de l’industrie textile marocaine est détenu par les grands donneurs d’ordre européens et américains.  Maghrebemergent

Le Maroc veut tripler ses exportations d’agrumes en Russie. Le Maroc envisage, selon les responsables de l’Association des exportateurs d’agrumes (ASPAM), de tripler ses exportations d’agrumes d’ici 2018. Dans le cadre du salon Fruit Logistica, qui se tient actuellement à Berlin, les exportateurs marocains se sont entretenus avec les importateurs russes pour ajuster leurs stratégies en fonction de la demande de ce marché où le besoin s’avère pressant. Il faut noter que ce marché présente aujourd’hui une concurrence plus accrue en provenance de la Turquie et de l’Égypte, ce qui engendre une perte de vitesse des exportations marocaines sur le marché russe sur le seul segment des oranges. L’export des petits fruits tels que les clémentines conserve tout de même une certaine longueur d’avance.  Les Eco

Premières assises nationales des cliniques privées à Marrakech. L’association nationale des cliniques privées a tenu, samedi à Marrakech, les premières assises des cliniques privées sous le signe «l’hospitalisation privée au service du citoyen». Durant trois jours, ces premières assises seront l’occasion d’aborder plusieurs thèmes concernant le secteur de la santé, notamment l’assurance maladie obligatoire (bilan après huit ans de mise en place), l’instauration du partenariat public-privé et la question de l’ouverture du capital des cliniques privées à des non médecins, indiquent les organisateurs de cette manifestation. Ces assises réunissent, outre les médecins praticiens du secteur, différents intervenants du secteur de la santé (ministère de la Santé, CNOPS, CNSS, assurances,…). Des intervenants étrangers sont également conviés à cette manifestation pour partager leurs expériences, particulièrement dans le domaine de l’ouverture du capital des cliniques aux investisseurs, une tendance qui concerne aujourd’hui plusieurs pays. Dans une déclaration à la presse, le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a souligné qu’une telle rencontre est l’occasion d’initier un échange des points de vue autour d’une démarche participative dans la perspective d’une politique de partenariat public-privé qui englobe l’ensemble du secteur de la santé, notamment en ce qui concerne le financement, la couverture médicale, les ressources humaines. Il s’agit d’établir le dialogue sur le dossier des doléances des professionnels de la santé dans le secteur des cliniques privées afin d’aboutir à des solutions appropriés qui servent l’intérêt du secteur de la santé et l’amélioration des prestations médicales, a-t-il dit. Pour sa part, le président de l’association nationale des cliniques privées, Mohamed Benaguida a indiqué que ces assises permettront d’examiner plusieurs questions d’actualité, notamment le système de la couverture médicale, le partenariat public-privé, les offres de soins dans le secteur privé.   Maghrebemergent

L’industrie automobile au Maroc vit ses plus beaux jours. Tous les clignotants de l’industrie automobile au Maroc  »sont au vert », selon une étude réalisée en décembre 2013 par l’Office marocain des changes. Les chiffres sont éloquents: les exportations de véhicules fabriquées et montées au Maroc ont bondi en 2013 à 23%, contre 14,2% en 2012. En valeur, les exportations réalisées l’année dernière se sont envolées à 31,02 milliards de dirhams (2,76 milliards d’euros dont 1,1 milliard d’euros pour les véhicules assemblés), contre 25,2 milliards de dirhams en 2012 (2,2 milliards d’euros) Autrement dit, elles constituent 13,6% du total des exportations du pays. Ce dynamisme est le résultat, selon la même étude, de l’amélioration du volume des IDE, notamment dans l’automobile et les métiers qui lui sont liés. En 2012, le volume global d’IDE attirés par ce secteur s’est établi à 3,6 milliards de dirhams, soit 321 millions d’euros (contre 81 millions d’euros en 2010), et représenté 43,9% des IDE de l’industrie manufacturière. Renault est le grand leader sur le marché automobile marocain, puisqu’il est autant assembleur, à Casablanca, que producteur de voitures, à Tanger. Le groupe français a atteint une part de marché record de 39% en 2013 avec plus de 47.000 véhicules vendus au Maroc (+2,4%).   Maghrebemergent

Social

La manifestation des magistrats interdite par les autorités. « Les autorités administratives locales, en la personne du Pacha chef du premier arrondissement urbain Rabat-Hassan, a décidé d’interdire la manifestation prévue sur la voie publique, samedi 08 février à partir de 10H00, par le Club des magistrats du Maroc devant le ministère de la Justice et des Libertés », précise la même source. Cette décision est basée sur les dispositions du Dahir N 1.58.377 du 15 novembre 1958 relatif aux rassemblements publics tel que modifié et complété et sur le contenu du « communiqué urgent » publié mercredi dernier par le Club des magistrats du Maroc appelant à un deuxième sit-in national des magistrats, explique le communiqué de la Wilaya. La décision d’interdiction se base également sur le communiqué du ministère de la Justice et des libertés interdisant un sit-in de protestation des magistrats portant leur robe d’audience en raison de sa non-conformité avec un ensemble de normes juridiques en vigueur et qui interdisent la protestation en robe d’audience, notamment l’article 23 de la loi relative à l’organisation judicaire du Royaume, le décret N 1.77.791 et l’arrêté du ministre de la justice N 1178.93 et la circulaire N 845. Ainsi, cette autorité considère que ladite manifestation n’est déclarée ni autorisée, conformément aux dispositions des articles 11 et 12 du dahir N 1.58.377 du 15 novembre 1958 relatif aux rassemblements publics tel que modifié et complété.  Menara

Télévision: Vos programmes favoris en 2013. Les marocains sont de gros consommateurs de divertissement télévisuel, particulièrement pendant le mois de ramadan. C’est du moins ce qu’il faut retenir du bilan annuel d’audience 2013 publié en fin de semaine par Marocmétrie. A voir les meilleurs scores d’audience des deux principales chaînes nationales, les émissions de divertissement et les fictions, notamment les séries (marocaines ou étrangères) sont celles qui ont le plus de succès auprès des téléspectateurs marocains. On apprend que deux programmes de caméra cachée ramadanesque figurent en tête du classement des programmes les plus suivis sur 2M, à savoir « Jar wa majrour » et « Al caméra Al Majnouna », avec des parts d’audience respectives de 72,2% et de 70%. Les séries marocaines ont été également très suivies sur la chaîne de Ain Sebaa pendant le mois de ramadan. « Dour Biha Ya Chibani » et « Bnat Lalla Mennana » ont décroché des parts d’audience respectives de 54% et de 59%. Sur Al Oula, où les moyennes d’audience sont nettement plus faibles, la tête du classement est occupée par la série marocaine « Rass Lmahyen » (30,6% de part d’audience). Si les émissions de divertissement s’accaparent la part du lion de l’audience, le top 3 d’Al Oula est relativement différent de celui de 2M. Les deux meilleurs programmes de l’année sont la météo avec 31,8% de part d’audience et le journal télévisé avec une part d’audience de 31%.  Le 360

Naissance à Rabat de l’Organisation Marocaine des Jeunes Décideurs. L’Organisation Marocaine des Jeunes Décideurs (OMJD), une association à but non lucratif créée par les jeunes et au service des jeunes, a tenu, samedi à Rabat, son Assemblée générale constitutive avec pour objectif majeur de répondre aux besoins accrus des jeunes universitaires marocains en matière d’accompagnement, de coaching et d’encadrement. L’OMJD, qui débute avec quelque 200 membres répartis sur plusieurs provinces du Royaume, ambitionne de renforcer l’inclusion des jeunes universitaires au niveau du monde politique et entrepreneurial, en leur offrant un encadrement pointu autour des problématiques économiques et stratégiques majeures à l’échelle nationale et universelle. L’objectif in fine étant d’améliorer leur représentativité au niveau des postes de responsabilité. Cette jeune association entend également faciliter l’accès des jeunes aux stages professionnels, en leur offrant à titre gratuit des formations de pointe (PNL, leadership, administration, sciences économiques, sciences politiques ) et organiser des conférences-débats autour des thématiques d’actualité. Les objectifs de l’OMJD tendent aussi à renforcer la présence des jeunes universitaires au niveau des postes de responsabilité entrepreneuriale, à appuyer la création des entreprises de croissance en parrainant la créativité et le potentiel innovateur des jeunes, à dessein de consolider la valeur ajoutée de l’économie nationale, à l’export notamment, à défendre, par le biais de la diplomatie universitaire et intellectuelle, les fondamentaux et les causes légitimes du Royaume à l’échelle internationale, notamment la marocanité du Sahara, et à publier les travaux de recherche et de rapports portant sur les axes transversaux de l’économie et de la politique marocaine et des différentes problématiques stratégiques.  MAP

Le « père de la sociologie au Maroc », Mohamed Guessous, n’est plus. Mohamed Guessous est un sociologue Marocain et grand militant de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP). Né en 1938 à Fès, Mohamed Guessous avait, dés le début des années 50, effectué des études au Canada puis aux Etats-Unis avant de revenir au Maroc où il a enseigné à l’Université Mohammed V de Rabat. Surnommé le « Père de la sociologie au Maroc », il a participé à la formation de la première génération de sociologues. Il est par ailleurs auteur d’un livre « les défis de la pensée sociologique au Maroc » où il retrace le bilan de cette discipline depuis les années 70. Il faisait parti de la première garde de l’USFP et fut membre du bureau politique avant de prendre ses distances avec le parti. Dans une étude consacrée à « La sociologie au Maroc », publiée en 2011 dans la revue SociologieS, les chercheurs Hassan Rachik et Rahma Bourqia écrivent au sujet de Mohamed Guessous qu’il fait partie, au côté de Paul Pascon, des universitaires qui ont contribué à la genèse de la sociologie du Maroc indépendant. Faire de la sociologie était alors conçu comme une action militante et Mohamed Guessous s’inscrivait dans cette sociologie d’engagement qui a marqué toute une génération. Le sociologue, rappelle les chercheurs, a fortement contribué à la formation de la première génération de sociologues de la Faculté des Lettres de Rabat dont la majorité sont aujourd’hui ses collègues.   Menara

Les boulangers en colère. Les boulangers et les pâtissiers sont en colère. Leur corporation se réunit mercredi prochain, à Meknès, pour décider des actions à mener contre le secteur informel qui les « étrangle ». « Les marchands ambulants sont partout. Ils vendent toute sorte de pain et des pâtisseries variées. Ils commercialisent leurs produits dans des voitures, font du porte-à-porte… ils ne paient pas d’impôts », a déclaré un membre de la Fédération nationale de la boulangerie et de la pâtisserie. Cette corporation menace d’organiser une grève nationale « un Maroc sans pain ». Et d’ajouter : « Il faut que le gouvernement nous protège face au secteur de l’informel ».   Le 360

Art & Culture

La première édition du festival « Agafrika » du 11 au 13 juillet à Agadir. La première édition du festival « Agafrika », une manifestation culturelle et artistique dédiée aux arts et spectacles africains, aura lieu du 11 au 13 juillet prochain à Agadir, avec la participation d’artistes africains de renom et de plusieurs troupes populaires venues du Maroc et d’Afrique, indique-t-on auprès des organisateurs. Un communiqué de la Fondation « Agadir cultures », initiatrice de cette manifestation, relève que les contacts se poursuivent avec nombre de troupes africaines et marocaines ayant fait état de leur disposition à participer à cette première édition, ainsi qu’avec une constellation d’artistes africains établis en Europe, sachant que la commission de programmation devrait fixer ses choix début mars prochain. Au programme de ce festival, dédié aux musiques et rythmes africains, figurent une riche palette de spectacles d’arts populaires au Théâtre de verdure d’Agadir, des colloques animés par des intervenants marocains, africains et étrangers sur des thématiques liées à la culture, la politique, l’économie, la diplomatie et à la société, outre des expositions d’arts plastiques, de photographies et de produits de l’artisanat. Les organisateurs aspirent à faire du festival « Agafrika » une manifestation qui s’ajoute aux grands espaces culturels et artistiques nationaux voués à présenter une image réelle du pays en tant que carrefour des cultures, d’échange et de dialogue, un creuset de tolérance, de cohabitation et de bon voisinage et un lieu de création, de liberté, d’ouverture et d’authenticité.  Menara

Participation marocaine au 6è Festival international de Jazz du Caire du 13 au 15 mars prochain. La 6è édition du festival international de Jazz du Caire se tiendra du 13 au 15 mars prochain au théâtre du parc d’Al-Azhar au Caire, avec la participation de l’artiste marocaine Oum El Ghait, alias « Oum », ont indiqué dimanche les organisateurs. « Oum », qui a grandi à Marrakech, est une chanteuse de musique soul mélangée avec des influences de poésie hassanie et des rythmes africains. Son premier album « Lik’ Oum » a été présenté à Casablanca en mai 2009. Plusieurs groupes de musique en provenance d’Angleterre, de France, du Japon, de la république Tchèque, de Hollande et d’Allemagne prendront part à l’événement artistique, a déclaré le directeur du festival international de Jazz du Caire, Amr Salah, à l’agence égyptienne MENA. Parmi les musiciens et les groupes de renommée internationale qui participeront au festival, figurent, notamment le musicien de jazz et rappeur anglais Soweto Kinch, le jazzman français Sylvain Beuf, l’artiste allemand Carlos Pecka, le Maestro hollandais Yuri Hung, les groupes de musique égyptiens  »Eftekasat », Rami Atallah, Faisal Fouad, a précisé M. Salah. En marge du festival, les organisateurs prévoient un atelier d’éveil musical, des activités artistiques dédiées aux enfants, une exposition d’arts plastiques à laquelle participeront une dizaine de célèbres artistes plasticiens égyptiens, a-t-il ajouté.  MAP

Cinq millions de dirhams pour 18 pièces de théâtre. Au titre de l’année 2013-2014, la commission d’aide à la production et la diffusion des œuvres théâtrales, selon un planning précis, a procédé à l’examen de 39 candidatures. Après les travaux de sa dernière réunion tenue à Rabat, ladite commission a décidé de retenir en fin de compte 18 troupes de théâtre représentant toutes les régions du Royaume pour un montant qui s’élève à 4 715 800 DH. De la ville du Détroit, la commission, présidée par Ahmed Badri, a retenu deux pièces théâtrales : «Amtoucha» de Al Fourja lil Jamiî et «Rajoulou Al Khobz Al Hafi» Bab Al Bahr Cinémassarah. La première a bénéficié d’une subvention de 300 000 DH et la seconde de 332 700 DH pour 13 représentations chacune. La capitale économique du Royaume sera représentée par deux troupes : Fricab Prod avec «Houmou Al Awbache» et Fadaa Al Qaria avec «Sabou Al Layl». Les deux ont bénéficié respectivement de 315 900 DH pour 13 représentations et 228 000 DH pour 8 représentations. Aphrodite «Schisophrenia», Nahynou Nalâabou lil founoun «Bine Bine», Dabatheater «Chkoune Itfi attalfaza», Al Mizane pour la production artistique «Byad Azzine», Masrahouna «Asskouppi» et Al Annamilou Assahira «Iqbouren». Ce sont les six troupes de théâtre issues de Rabat retenues par la commission au titre de cette année. Elles ont bénéficié respectivement de 229 900 DH pour 8 représentations, 372 000 DH pour 13, 335 700 DH pour 13, de 333 000 DH pour 13, de 220 500 DH pour 8, et de 196 800 DH pour 8 représentations. Pas loin de la capitale du Royaume, les troupes Al Mashhad Al Massrahi de Kénitra et la troupe d’or de Salé ont bénéficié de 237 600 DH pour la première et de 228 000 DH pour la seconde. Et les deux pour 8 représentations chacune de leurs pièces de théâtre «Amina» et «Halwassa». Les six autres pièces théâtrales retenues au titre de cette année représentent différentes régions du Royaume. Il s’agit de «Oussmout innahoum qaddimoune» de Arrif (El Hoceima, 229 500 DH, «Rihlate Al Mataiîb» de Lixa (Larache, 204 000 DH), «Fuite zik’» de Massrah Achamat (Meknès, 266 700 DH), «Hikayate Sendrilla» de Akbar pour la culture et les arts (Agadir, 272 400 DH).  Le Matin

FNF-2014: les rapports familiaux sous la loupe de « Rock the casbah ». Dans le deuxième long-métrage de sa carrière, « Rock the casbah », projeté samedi dans le cadre de la compétition officielle du long-métrage de la 15ème édition du Festival national du film de Tanger (FNF), Laïla Marrakchi pointe sa loupe sur différents maux sociaux à travers l’histoire d’une famille aisée de Tanger, confrontée à ses anciens démons. Suite au décès du père (interprété par Omar Cherif), la famille se réunit pour trois jours de funérailles, une période courte mais suffisante pour que surgissent à la surface des différends et des différences et se révèlent au grand jour des cachoteries qui menacent une cohésion familiale fragile. Entre chamailleries des trois sœurs, qui ont des visions différentes de la vie, l’hostilité mystérieuse de l’épouse à l’égard de Sfia, une bonne qui a passé près de 30 ans au service de la famille et l’oncle qui convoitait sa part de l’héritage, se croisaient petit à petit les fils d’un énorme secret qui allait bouleverser toute la famille. Ce secret tourne autour de Laïla, une quatrième sœur qui s’était suicidée suite au refus par ses parents de son mariage avec Zakaria, fils de Sfia. Un drame familial dont les circonstances seront élucidées par Sofia, la cadette « rebelle » qui mène une carrière d’actrice aux Etats-Unis, et qui a découvert, par hasard, que Zakaria est le fruit d’une relation entre son père et Sfia, et est donc son frère. A ce moment-là, les événements allaient prendre une tournure dramatique, surtout que cette découverte a bouleversé toute le monde, mais la réalisatrice a choisi une fin heureuse pour son histoire: après le choc, la famille en question semble avoir enterré ses problèmes et resserré ses rangs, comme si tout ce qui s’est passé était une sorte de thérapie qui a permis à chacun d’extérioriser ses angoisses et s’en débarrasser pour de bon.  Menara

Mohammedia. Le festival «Nawafid» repart pour un tour. La cité des fleurs abrite, pour la deuxième année consécutive, le festival Nawafid des cultures maghrébines. Organisée en marge de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, cette nouvelle édition se déroulera du 6 au 10 mai prochains. «La diversité culturelle : un vecteur de développement au Grand Maghreb» est le thème retenu pour cet événement qui sera ponctué de concerts de musique, de pièces théâtrales, de projections de films, en plus d’un salon du livre et d’une exposition murale de fresques qui habillera les murs du boulevard Hassan II sur une distance de 1 kilomètre. De même, lors de la cérémonie d’ouverture, un hommage sera rendu aux personnalités qui ont fait de la culture un outil de développement. Il s’agit notamment d’Ahmed Boukous, recteur de l’Institut royal de la culture amazighe, le comédien et dramaturge libyen Saleh Alabyad, l’auteure tunisienne Fatiha Hechmi, le poète mauritanien Brahim Ould Semir, ainsi que l’artiste-peintre algérien Mourad Abdelaoui. «Cette dynamique de développement culturel démontre que le Maroc est un pays d’ouverture et de tolérance qui encourage la diversité, le dialogue des civilisations, la créativité et la production artistique. (…) Le festival connaîtra la participation d’un bon nombre de penseurs et d’artistes. Une occasion de débattre de différents aspects de la scène culturelle maghrébine», explique l’Association marocaine des arts et des cultures (AMAC), organisatrice de l’événement.   Le Matin

Sport

Michael Schumacher. L’hôpital de Grenoble dément la mort du sportif. L’hôpital de Grenoble (France) a démenti la rumeur, diffusée sur le réseau social Twitter, selon laquelle le champion de Formule 1 Michael Schumacher serait mort. «L’hôpital dément que Michael Schumacher soit décédé», a indiqué une porte-parole de l’hôpital à la presse française. La rumeur de sa mort est née sur le réseau social du petit oiseau bleu, puis s’est propagée dans les rédactions. Plusieurs rumeurs de ce type ont circulé depuis l’accident du champion allemand, mais toutes ont été démenties. Les médecins ont entamé le processus de réveil de Michael Schumacher, jusqu’alors plongé dans le coma, avait annoncé sa porte-parole la semaine dernière. Ce processus de réveil « pourra durer longtemps », avait-elle ajouté.  Le Matin

JO-2014: tentative de détournement d’un avion sur Sotchi. Un Ukrainien qui aurait tenté vendredi soir de détourner un avion de ligne turc sur Sotchi (Russie) où ont débuté les jeux Olympiques d’hiver, était interrogé samedi à Istanbul. « Cet individu est actuellement à la police anti-terroriste », a indiqué à l’AFP une source policière, sans fournir d’autres informations sur l’homme âgé de 45 ans qui répond, selon la presse turque, au nom d’Artem Kozlov. L’homme est interrogé sur ses motivations et sur l’existence d’éventuels complices en Turquie ou à l’étranger, ont indiqué les chaînes de télévision. Le président du Comité d’organisation des Jeux, Dmitri Tchenychenko a indiqué samedi en conférence de presse qu’il n’y avait eu « aucune menace » sur la cérémonie d’ouverture des JO, qui s’est déroulée vendredi soir sous les yeux du président russe Vladimir Poutine. « Nous avons entendu parler de cet incident, il n’y a eu aucune menace. Je sais que les autorités ukrainiennes et turques ont fait ce qu’il fallait pour régler cet incident », a expliqué M. Tchernychenko. L’homme sera déféré devant un tribunal qui doit décider de sa détention préventive au terme de son interrogatoire qui peut durer plusieurs jours. La piraterie aérienne est passible d’une peine de 20 ans d?emprisonnement aux termes du code pénal turc. Ce passager a été interpellé par les forces spéciales turques quelques heures après l’atterrissage du Boeing 737 de la compagnie turque Pegasus sur l’aéroport Sabiha Gökçen, sur la rive asiatique d’Istanbul. Les 110 passagers, qui avaient pris place à bord de ce vol reliant Kharkiv (Ukraine) à Istanbul, ont été évacués sans problème, quatre heures après la tentative avortée. Un commando s’est infiltré dans l’avion au moment de l’évacuation des passagers et maîtrisé l’homme, a indiqué le gouverneur d’Istanbul, Hüseyin Avni Mutlu. Selon les autorités turques, ce passager a tenté après le décollage d’entrer dans le poste de pilotage et menacé de faire exploser une bombe si l’avion ne se détournait pas sur Sotchi.  Menara

Hakim Ziyech intéresse le FC Barcelone et Arsenal. Les bonnes performances du joueur de 20 ans, auteur de 7 buts et 8 passes décisives en 22 matchs avec son club, ont attirées l’attention des Gunners et de Barcelone. Arsenal avait tenté de le recruter cet hiver, mais le transfert n’avait pas marché. Cependant, le club anglais a désormais une concurrence plus rude sur ce dossier avec le positionnement du Barça pour recruter le prodige maroco-néerlandais au prochain mercato d’été. Par ailleurs, Hakim Ziyech n’a toujours pas choisit entre le Maroc et les Pays-Bas pour sa future sélection. Le joueur ayant joué quelques matchs avec les sélections jeunes des Pays-Bas, il n’est cependant pas obligé de s’engager avec eux par le futur.  Afriquinfos

Taarabt marque son premier but avec l’AC Milan. Le Milan AC a concédé de nouveau un mauvais résultat ce samedi soir sur la pelouse de Naples (1-3), en marge de la 23e journée de Serie A. Pour son premier match sous les couleurs des Rossoneri, le milieu de terrain marocain, Adel Taarabt s’est montré tout simplement étincelant. Il a inscrit l’unique but des siens à la 8e minute de jeu après un bel effort individuel. Notons que le Lion de l’Atlas qui a disputé l’intégralité de la partie a écopé d’un carton jaune à la 54e minute de jeu. A l’issue de cette défaite, les hommes de Clarence Seedorf restent tojours au 10e rang et totalisent 29 points.  Mountakhab

Ligue des Champions : L’AS FAR déçoit face à l’AS Bamako. Pour son entrée en lice en Ligue des Champions Orange, l’AS Far s’est contenté d’un match nul contre l’AS Bamako (Mali) sur le score de deux buts partout. Les hommes de Rachid Taoussi ont même échappé à une défaite qui se dessinait après deux buts concédés à la 77e et 79e minutes. Menés par deux buts a sept minutes de la fin, les militaires ont su réagir à temps par Bilal Biat (85e) et Salaheddine Aqqal (95e) qui ont réussi à remettre la pendule à l’heure. Les militaires doivent aller chercher leur qualification à Bamako la semaine prochaine lors du match retour. Le club Militaire, vainqueur de la Ligue des champions en 1985, jouera le match retour à Bamako le 16 février prochain. En cas de qualification pour le tour suivant, l’AS FAR sera opposé au vainqueur de la rencontre Enyimba (Nigéria)- Anges de Notsé (Togo).  Sport-Maroc

Amrabat se distingue mais perd! Nordin Amrabat s’est distingué ce soir malgré la lourde défaite des siens (4-1) sur le terrain de Rayo Vallecano. Le médian marocain a été passeur décisif sur l’unique but des siens dans ce match comptant pour la 23e journée de Primera Division. Lancé sur le côté droit, l’ailier marocain prendra de vitesse le l’arrière latéral madrilène avant de servir un caviar à son coéquipier Oleksandr Iakovenko qui va inscrire le but d’honneur pour le FC Malaga (72e). Alignée d’emblée, Amrabat a joué l’intégralité de la partie alors que son coéquipier El Hamdaoui, souffrant de maux de dos durant toute la semaine, n’a pas quitté le banc des remplaçants. Au classement général, les choses restent temporairement inchangées pour les deux équipes. En attendant les autres rencontres de cette journée, le FC Malaga pointe toujours au 13e rang avec 24 points à son actif, avec quatre points d’avance sur les Madrilènes de Raya Vallecano qui demeurent avant-derniers.  Mountakhab

International

Les Suisses votent contre «l’immigration de masse». Ce n’est pas un raz de marée, mais c’est tout de même un résultat qui fera date dans l’histoire suisse. Dimanche, les Helvètes ont accepté à une courte majorité le référendum contre «l’immigration de masse». Ils ont été 50,3% à dire «oui» à l’initiative populaire de l’Union démocratique du centre (UDC), qui vise à limiter l’immigration européenne en revenant à un système de quotas. La participation a été de 56%. Si le score final est très serré, il dessine clairement l’image d’un pays coupé en deux. D’un côté, la Suisse romande, francophone, a refusé en bloc le texte du parti populiste, alors que les cantons de Genève et de Vaud sont particulièrement concernés par les travailleurs frontaliers. De l’autre côté se trouve la Suisse alémanique, qui a validé sans ambiguïté l’initiative. «On remarque aussi un clivage villes-campagnes, note le politologue Pascal Sciarini. Dans les zones rurales, la crainte de l’immigration est plus une perception subjective qu’une réaction à un phénomène concret.» La presse nationale est sous le choc. Pour le journal Le Temps, c’est un «dimanche noir», en référence à l’échec du référendum de 1992 sur l’entrée de la Suisse dans l’Espace économique européen. «Ce vote crée une situation d’insécurité pour tous les investisseurs de ce pays, ses chercheurs, ses étudiants, se désole le quotidien. Les éléments objectifs de la croissance sont ce soir en danger et pour plusieurs années.» Comme en écho, le vice-président de l’UDC, Claude-Alain Voiblet, rappelle que son parti, le premier du pays, n’est pas «contre la croissance, mais dénonce son impact sur la qualité de vie des concitoyens». Au moment de l’entrée en vigueur de l’accord sur la libre circulation avec l’Union européenne, en 2002, les experts prévoyaient l’entrée de 8.000 personnes par an en Suisse. Aujourd’hui, elles sont environ 80.000.  Le Figaro

Un membre du gouvernement britannique démissionne de son poste après avoir employé une femme en situation irrégulière. Un membre du gouvernement britannique vient de démissionner de son poste après avoir pris connaissance qu’il a employé une femme en situation irrégulière. Il s’agit du ministre chargé de l’Immigration Mark Harper. Ce dernier affirme aux médias que la femme de ménage en question lui avait présenté des documents en règle lorsqu’il l’a recrutée en 2007 pour nettoyer son appartement à Londres. Toutefois, un deuxième contrôle effectué au début de cette année a révélé que son employée lui avait présenté de faux papiers. Ainsi à la suite de cette mauvaise découverte, « j’ai décidé que le plus convenable était pour moi de me retirer », a précisé Mark Harper dans sa lettre de démission adressée au premier ministre David Cameron, tout en exprimant ses excuses pour « l’embarras causé » au gouvernement. « C’est avec regret que j’ai accepté la démission de Mark Harper », a dit le premier ministre dans un communiqué rendu public samedi par Downing Street, tout en qualifiant d' »honorable » la décision prise par le ministre démissionnaire.  MAP

Arabie saoudite: l’Incendie de Mèdine a fait 13 morts, selon un dernier bilan. L’incendie qui s’est déclaré, samedi, dans un hôtel de Médine, a fait 13 morts et 136 blessés dont la plupart ont quitté l’hôpital, selon un dernier bilan revu à la baisse, diffusé, dimanche, par l’agence officielle SPA citant les autorités de la province. Seulement trois cas parmi les blessés suivent toujours des soins intensifs et dont « la situation n’est pas inquiétante », précise la même source indiquant que les personnes blessées soufraient de brûlures et/ou de suffocation. Un précédent bilan diffusé, samedi, faisait état de 15 morts par asphyxie et de 130 blessés à la suite de cet incendie dont les causes restent encore indéterminées. Au moment de l’incendie, survenu vers 17h33 GMT, l’hôtel, situé près de la sainte mosquée, hébergeait quelque 700 personnes de différentes nationalités, venues, pour la plupart, effectuer le rite de la Oumra.  Atlas info

L’Afrique du Sud renouvelle son soutien au Polisario. Le vice-ministre des Affaires étrangères sud-africain, Marius Fransman, a renouvelé jeudi le soutien de l’Afrique du Sud aux séparatistes du Polisario, dans une conférence au Parlement. S’en est suivi un long exposé sur la situation de cette ex-colonie espagnole, “occupée par le Royaume du Maroc depuis 1976 et qui est la dernière colonie en Afrique”, selon les termes de M. Fransman. “L’occupation illégale du Sahara (…) par le Maroc reste une affaire de légalité internationale”, a-t-il ajouté, réitérant parmi sept principes guidant Pretoria sur ce dossier “le caractère central de l’Union africaine et des Nations unies dans la résolution du conflit”. La conférence était également destinée à exprimer la solidarité de l’Afrique du Sud aux Cubains, “dans leur combat contre l’embargo économique américain”, et aux Palestiniens. Le vice-ministre des Affaires étrangères sud-africain n’a pas manqué de citer l’ancien président, Nelson Mandela, qui avait dit que “L’Afrique du Sud ne sera jamais complètement libre tant que la Palestine ne sera pas libre !”. L’ironie du sort est que l’Afrique du Sud est le premier partenaire commercial d’Israël en Afrique, avec 410 millions de dollars pour l’année 2013. Une réalité qui met en question la crédibilité de ce discours sur la Palestine, et même celui concernant le Sahara. Rappelons que la ministre déléguée aux Affaires étrangères, Mbarka Bouaida, avait qualifié de “démarche déplacée” les tentatives de Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union Africaine (UA), pour impliquer l’Union africaine dans le processus de négociation pour trouver une solution au problème du Sahara.  Aufaitmaroc

USA : vers davantage de droits pour les couples gays ? Le ministre américain de la Justice Eric Holder a annoncé samedi à New York que les homosexuels américains mariés pourraient dès lundi prétendre devant les tribunaux fédéraux aux mêmes droits que les couples hétérosexuels, comme par exemple les visites en prison ou le droit de ne pas témoigner contre son conjoint. Eric Holder a fait cette annonce lors d’un discours prononcé à l’occasion d’un dîner de gala à New York de l’association de défense des droits des gays Human Rights Campain. Une circulaire distribuée ce lundi détaillera les droits auxquels les couples homosexuels mariés ont droit. En vertu de ces nouvelles règles, les couples homosexuels pourront jouir des droits énumérés même dans les États ne reconnaissant pas leur mariage, à condition toutefois qu’ils soient mariés dans un autre État. « Dans tous les tribunaux, dans toutes les procédures, dans tous les lieux où un membre du ministère de la Justice représente les États-Unis, ce représentant devra s’assurer que les couples de même sexe bénéficient des mêmes privilèges, protections et droits que les couples hétérosexuels mariés », indique le texte. Ainsi, les détenus des prisons fédérales, comme les couples hétérosexuels, auront droit aux visites de leur conjoint, à une correspondance, pourront assister à ses obsèques ou bénéficieront de réductions de peines en cas de maladie du conjoint.
Un couple homosexuel pourra présenter un dossier commun de banqueroute et bénéficier de dispositions comme la pension alimentaire ou encore des allocations en cas de veuvage pour les pompiers et les policiers tués en service.   Le Point

Nouvelles technologies

YouPorn voudrait s’offrir les services de Valérie Trierweiler. De quoi Valérie Trierweiler est-elle l’image ? Après que Jaguar a profité de la visite de l’ex-Première dame en Inde pour se fendre d’un tweet la représentant à bord d’un de ses modèles, c’est au tour de YouPorn de tenter de récupérer l’image de Valérie Trierweiler. Le site spécialisé en vidéos pornographiques a proposé à la désormais plus célèbre célibataire de France de devenir « son ambassadrice » pendant un an. En échange de la coquette somme de 500.000 dollars (soit tout de même près de 370.000 euros). « Chère Valerie Trierweiler, je m’appelle Brad Burns, Vice-Président du site web pour adultes Youporn.com. Au nom de notre compagnie, j’aimerais officiellement vous offrir l’opportunité de devenir notre ambassadrice et porte-parole française. » a expliqué le chef de la société dans un communiqué. « Honnêtement, nous avons toujours admiré le côté libéral de l’attitude européenne envers le sexe et nous croyons que vous pourriez faire valoir l’importance de ce que nous faisons dans l’industrie », a-t-il poursuivi selon une information révélée par Next, le magazine culturel de Libération. Ce qui s’apparente à une blague se révèle pourtant bien sérieux. Brad Burns n’a pas hésité à mettre en avant plusieurs qualités dont Valérie Trierweiler est dotée selon lui pour ce poste : avec « son expérience de journaliste » et parce qu’elle est désormais « célibataire, elle est peut-être familière avec ce que nous offrons sur nos sites ». « Valérie Trieweiler sextape » étant, en outre, un thème régulièrement recherché, poursuit le communiqué.  Metronews

Des médecins allemands résolvent un cas délicat grâce à la série américaine Dr House. La série américaine Dr House n’est pas que pure fiction, elle peut aussi sauver des vies en inspirant des médecins.. c’est ce qui est arrivé à des médecins allemands qui doivent la résolution d’un cas délicat à la série américaine. Dr Jüergen R. Schäefer est un spécialiste de médecine interne, comme Dr House, un médecin qui se penche sur l’impossible pour le résoudre. Il dirige le centre des maladies «non diagnostiquées» de l’hôpital universitaire de Marburg en Allemagne. Là, il travaille avec les Drs Kirsten Dahms, Yulia Sharkova et Sabine Pankuweit. Son toxicologue préféré est le Pr Peter Heitland (Medizinisches Labor, Bremen). L’équipe de Marburg reçoit, en 2012, un homme de 55 ans souffrant d’une insuffisance cardiaque. Pas d’antécédents notables hormis deux prothèses de hanche, une maladie coronarienne et une cardiomyopathie vraisemblable. Il souffrait aussi de surdité et d’une cécité prononcée, d’une fièvre d’origine inconnue associée à hypothyroïdie, une œsophagite par reflux et des ganglions lymphatiques médiatinaux. A noter la présence de ganglions au niveau de l’aine gauche; rapporte Jean-Yves Nau surSlate.fr . Tous les symptômes dont souffrait le malade en mai 2012 étaient apparus en 2011 et aucun des nombreux médecins consultés n’avaient trouvé la clef du mystère. Tel ne fut pas le cas du Dr Juergen R Schaefer et de son équipe. Hypothèse: intoxication au cobalt. Radiographie de la hanche, dosages du cobalt et du chrome dans le sang et les urines. Diagnostic confirmé. Traitement. Retour immédiat à la clinique d’origine, retrait de la prothèse en métal étranger (Prothèse métal, tête suisse et tige allemande posée en remplacement d’une prothèse céramique de qualité totalement allemande implantée en décembre 2001 et qui s’était brisée). Le Dr House allemand pose à la place de la prothèse une autre d’une céramique de qualité entièrement allemande. Disparition rapide des symptômes infectieux, cardiaques et digestifs. Toutefois, en juillet 2013, les fonctions visuelles et auditives n’avaient toutefois été que partiellement récupérées.  Le Mag

Le Maroc épinglé par la Banque mondiale sur le haut débit. Un constat fort inquiétant que celui dressé par la Banque mondiale dans son récent rapport sur l’accès à l’Internet haut débit. Le Maroc n’est pas des mieux lotis en matière d’accès au haut débit dans la région MENA. Sur un classement de 20 pays de la région, le Maroc est classé parmi les pays à la pénétration faible malgré les coûts bas. Si le Maroc s’en sort in extremis parmi les pays du nord de l’Afrique, il reste largement dépassé par ceux du Moyen-Orient comme l’Arabie Saoudite ou encore le Koweït en matière d’accès au haut débit. Dans son rapport, la Banque mondiale explique que des millions d’habitants de la région MENA n’ont pas encore les moyens de s’offrir ces services et risquent donc d’être les laissés pour compte de la révolution de l’information. C’est le cas du Maroc, de l’Égypte et de la Syrie. La Banque mondiale invite les pays concernés à encourager les investissements dans le développement des infrastructures et la mise à niveau des réseaux ADSL.  Les Eco

Google s’immisce dans le débat sur la législation anti-gay en Russie. C’est un doodle politiquement engagé. Le moteur de recherche Google célèbre vendredi l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en affichant sur sa page d’accueil un logo aux couleurs du drapeau arc-en-ciel de la communauté gay. Chaque case comprend une lettre, une couleur et une discipline sportive représentée à ces JO d’hiver. En dessous, Google a repris un extrait de la Charte olympique: «La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play». Cette initiative apparaît comme une protestation au vice-premier ministre russe Dmitri Kozak qui a mis en garde jeudi les athlètes et spectateurs contre la promotion de l’homosexualité aux JO, conformément à la charte olympique et à la loi russe qui interdisent, insiste-t-il, toute propagande pendant un événement sportif.Le geste de Google a été salué par les militants de la cause gay qui appellent les sponsors des JO à eux aussi dénoncer la position russe. Depuis juin, la Russie est sous le feu des critiques de l’Occident et de nombreux artistes pour avoir renforcé sa législation sanctionnant l’homosexualité. Quiconque est reconnu coupable de «propagande» de l’homosexualité devant mineurs risque désormais des amendes et une peine de prison.  Le Figaro

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires