Flash-news : Trente en un du « 10 janvier 2014

Flash-news : Trente en un du « 10 janvier 2014

433
0
PARTAGER

Les agresseurs d’El Ouardi poursuivis en liberté provisoire. Les trois pharmaciens accusés d’avoir insulté et proféré des menaces contre le ministre de la Santé, Houssein El Ouardi, ont été remis en liberté provisoire, jeudi, par le tribunal de première instance de Rabat, a appris Le360 de source judiciaire. Le tribunal n’a pas encore fixé la date de la prochaine séance du procès dans lequel sont impliqués principalement Abderrazak Manfalouti, président du Conseil régional des pharmaciens du sud, et Abdelillah Mansouri, un pharmacien appartenant au même conseil. Le troisième homme est accusé de complicité. Ce conseil des pharmaciens a été dissout par le gouvernement, une décision qui rendu furieux certains membres de cette corporation. L’agression de El Ouardi au sein du Parlement a été vivement dénoncée dans les milieux politiques. Le PAM a annoncé, jeudi, avoir expulsé de ses rangs les deux principaux prévenus. Le 360

Viols des mineures : Les députés annulent l’alinéa 2 de l’article 475 du code pénal. Mauvaise nouvelle pour les violeurs des filles mineures. La commission de justice à la Chambre des représentants a adopté, le mercredi 8 janvier, à l’unanimité de ses membres, un amendement de l’article 475 du code pénal portant suppression de son alinéa 2. Celui-ci prévoit que « lorsqu’une mineure nubile ainsi enlevée ou détournée a épousé son ravisseur, celui-ci ne peut être poursuivi que sur la plainte des personnes ayant qualité pour demander l’annulation du mariage et ne peut être condamné qu’après que cette annulation du mariage a été prononcée ». Indéniablement, ce vote des députes est une victoire pour les associations des droits de l’Homme qui ont placé l’abrogation dudit alinéa au cœur de leur action, notamment après le suicide d’Amina Filali. Un pas dans la bonne direction qui nécessite son opérationnalisation dans les plus brefs délais par son adoption en plénière. Le gouvernement Benkirane est appelé à accélérer la procédure législative, sachant que c’est à ce cabinet que revient de fixer l’agenda des passages des propositions de loi. Un passage important avant que la proposition de loi n’atterrisse au secrétariat général du gouvernement pour sa révision par les experts de la CGG. Tout retard serait synonyme d’un retour à la case départ et offrirait une occasion pour les violeurs d’échapper, encore une fois, à la justice. Ce vote en faveur de la suppression de l’alinéa 2 de l’article 475 du code pénal a éclipsé le rejet de l’amendement du durcissement des peines d’emprisonnement contre les violeurs des filles mineures d’« un à cinq ans » à « dix ans », tel qu’il figurait dans letexte initial présenté par le groupe des députés du PAM le 26 juin 2012. Il n’en reste pas moins que l’adoption de cet amendement est une revanche pour les composantes de l’opposition. Yabiladi

Retard des pluies : Des rogations dans toutes les mosquées du Royaume ce vendredi. Des prières rogatoires seront accomplies, vendredi 10 janvier à 10h00, dans toutes les régions, provinces et préfectures du Royaume, annonce mercredi le ministère des Habous et des Affaires islamiques dans un communiqué. La même source précise que SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a décidé que ces prières soient accomplies dans toutes les mosquées et les aires de prière à travers le Royaume, suivant en cela la tradition de Son ancêtre vénéré le prophète Sidna Mohammed que la paix et le salut soient sur Lui, chaque fois que les précipitations se font rares et en vue d’implorer le Tout-Puissant de répandre Ses pluies bienfaitrices sur terre en signe de miséricorde pour Ses créatures conformément au verset coranique : « Et c’est Lui qui fait descendre la pluie après qu’on en a désespéré, et répand Sa miséricorde ».  Aujourd’hui

La réforme du régime de retraite sera concrétisé d’ici 2015 (ministre). La réforme du régime de retraite, dont l’urgence n’est plus à démontrer, devra être concrétisée en 2015, alors que l’année en cours sera consacrée à l’adoption des projets de lois relatifs à ce chantier et à la détermination du scénario de réforme approprié. Ainsi, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid a annoncé mercredi que l’application de la réforme de retraite en 2015 ne peut avoir lieu qu’après l’approbation de 6 à 7 projets de lois en la matière et le choix du scénario en 2014. Cette réforme doit intervenir conformément aux recommandations de la Commission technique chargée de la réforme des régimes de retraites, qui avait élaboré, au début de l’exercice 2013, un mémorandum qui soutient un système de retraite bipolaire, un pôle public et un pôle privé, dans la perspective de converger vers un système unique au niveau national. “L’inaction coûte très cher aux niveaux financier, économique et social, étant donné que les caisses de retraite nécessiteront, en 2020, un montant de 125 milliards de dirhams (MMDH) pour reconstituer leurs réserves”, a averti M. Boussaid lors d’un point de presse destiné à la présentation de la loi de finances 2014.  Maghrebemergent

Présenter une thèse en 180 secondes ! Le Maroc prend part au concours international francophone « Ma thèse en 180 s ». Il s’agit d’une initiative du Centre national pour la recherche scientifique et Technique (CNRST) en partenariat avec l’université Mohammed V-Agdal (UM5A) de Rabat, l’université Cadi Ayyad (UCAM) de Marrakech et l’université Mohammed 1er (UMP) d’Oujda. Auprès des organisateurs, on souligne que ce concours s’adresse aux doctorants en sciences exactes. « Le concours offrira une occasion unique aux participants de parfaire leurs aptitudes en communication scientifique en exigeant d’eux de s’exprimer en termes simples à travers un exposé clair, concis et convaincant de leurs travaux de recherche », indique-t-on auprès de l’organisation. A côté du Maroc, « trois autres pays participants à savoir la Belgique, la France et le Canada/Québec organiseront chacun des éliminatoires régionales et une finale nationale », est-il ajouté. Le Québec organisera, sous l’égide de l’Association francophone pour le savoir, la finale internationale, en automne 2014 à Montréal, regroupant trois lauréats par pays participant ». Les candidats retenus bénéficieront d’une formation à la communication scientifique de deux jours, dispensée successivement dans les trois universités organisatrices par trois professionnels de l’Université de Lorraine entre les 2 et 9 mars 2014.  Le 360

Economie

Easyjet impute la suppression de ses vols vers Fès et Tanger à la taxe aérienne. La nouvelle taxe aérienne imposée par le Maroc pour soutenir le secteur touristique donne une grise mine aux compagnies low cost. Celles-ci réduisent en effet, depuis quelques jours, leurs vols à destination du royaume. Même si Ryanair n’a pas encore confirmé officiellement la suppression de 30 lignes entre le Maroc et l’Europe, Easyjet, lui, a fait savoir que ses dessertes vers Fès et Tanger, opérées depuis Paris, seront annulées en mai prochain. Selon l’agence EFE, Easyjet, la compagnie britannque, impute directement cette décision à l’instauration de cette taxe. « L’introduction de la taxe pour soutenir le tourisme frappe certainement plus négativement notre programme de vol pour la destination », se plaint la compagnie, qui pense que cette décision pourrait aussi être dommageable au Maroc. « EasyJet déplore l’introduction de cette taxe, ce qui endommagerait le secteur économique du pays et nuirait à la croissance économique. Avec des taxes en hausse, les destinations marocaines seront moins attrayantes en comparaison à d’autres villes européennes », déplore la compagnie. Pourtant, une chose est sûre, EasyJet n’a pas fait la moindre allusion au sujet de ses vols opérés depuis les villes de Marrakech qui desservent 14 destinations européennes, Agadir ou encore Casablanca. Une décision on ne peut plus raisonnable, sachant que ces destinations sont supposées être plus rentables. Pour sa part, Ryanair continue d’entretenir le suspens.  Yabiladi

Zurich Insurance : 41% de marocains rêvent de redémarrer leur vie ailleurs. Les marocains sont dans la moyenne mondiale des personnes désireuses de changer de pays pour obtenir de nouvelles conditions de vies. La compagnie suisse d’assurance,Zurich Insurance Compagny ltd, basée à Zurich et comptant comme étant le plus grand assureur de Suisse, a mené uneétude sur les tendances migratoires de 2013, sur un échantillon de 12 pays de par le monde. Sur cette liste de pays analysés, a figuré le Maroc, dans lequel, ce sondage a été mené par l’agence bjconsult. Il s’agissait pour Zurich, de sonder les réelles motivations qui pousseraient des citoyens à envisager de quitter leurs pays d’origine. Selon les résultats de cette étude intitulée ‘International Zurich Survey On Emigration’, rapportés sur le site de l’assureur suisse, un total consolidé de 41% de l’échantillon sondé au Maroc, aurait envisagé un jour de démarrer une nouvelle vie ailleurs.  Le Mag

2013, année de croissance économique. L’année 2013 aura fini dans le vert, si l’on en croit la dernière note de conjoncture du HCP. Selon les estimations du Haut commissariat au plan, la croissance économique nationale aurait légèrement accélérée au quatrième trimestre 2013. Cette performance se situe aux environ de 4,8%, en glissement annuel, après 4% un trimestre plus tôt. Cela s’explique par la contribution du secteur primaire qui aurait atteint environ 2,8 points. Quant aux activités non-agricoles, elles auraient, à l’inverse, conservé leur ralentissement constaté au début de l’année avec une hausse de 2,2%, contre 4% durant la même période une année auparavant. Par contre, le premier trimestre 2014 enregistrerait une croissance économique à un rythme relativement plus modeste. L’on explique cette contreperformance prévue par le recul des activités agricoles, attendu après une faste année 2013.  Les Eco

Les agences veulent récupérer leurs parts de marché. La dernière décade de janvier sera décisive pour les agences de voyage labellisées «Hajj» par le ministère du Tourisme, et encore plus pour celles qui en font leur cœur de métier. En effet, les inscriptions au pèlerinage 2014 seront ouvertes du 20 au 31 janvier prochains au profit de quelque 32.000 heureux élus (tirés au sort), sur un total de plus de 90.000 demandes. Si la majorité des pèlerins choisissent les offres du ministère des Habous et des affaires islamiques pour leur voyage sacré, les agences de voyage ambitionnent tout de même de capter entre 5.000 et 6.000 clients dans le cadre de l’opération Hajj 2014. «Nous voulons rester réalistes avec cet objectif, puisque l’année dernière, seuls 3.500 clients sont passés par les agences de voyage, l’objectif étant d’atteindre le nombre de 10.000 dans 3 à 4 ans», annonce Omar Sabri, président de l’Association régionale des agences de voyages de Casablanca (AVC) lors d’un point de presse qui s’est tenu avant-hier mardi. Pour 2014, la nouveauté réside essentiellement dans l’instauration d’un système de libre choix, autant des agences que des offres par les pèlerins. Auparavant, ceux qui étaient tirés au sort devaient désigner leur prestataire a priori, et ce dans leur région de résidence, «ce qui pénalisait les agences de voyage», déplore Sabri. Désormais, les agences seront en concurrence et les pèlerins seront libres de choisir, et ce sur l’ensemble du territoire national.   Les Eco

Social

Catastrophes naturelles : la houle met à nu le vide juridique. Réveil brutal pour les victimes de catastrophes naturelles. Les dernières houles qui ont frappé les côtes marocaines viennent à nouveau rappeler le vide juridique qui caractérise la couverture de ce genre de risques. Les pertes, qui sont exclusivement matérielles, ont surtout concerné des équipements de cafés-restaurants, des cabanons, commerces, habitations et quelques embarcations. C’est ainsi que pour une ville comme Casablanca, bien que la plupart des victimes concernées soient assurées, il est encore trop tôt pour savoir si le risque de ce genre de catastrophes est couvert. «Nous avons commencé par réparer les équipements les plus importants pour des raisons de sécurité. Ces derniers sont couverts dans le cadre de nos contrats. Pour le reste, nous allons attendre l’avis de l’expert de notre assurance avant de commencer les travaux», assure un responsable au sein de l’un des établissements endommagés par la houle à Casablanca. En effet, le flou persiste quant à l’effectivité de cette couverture, car tout dépend de la nature du contrat signé par ces établissements, et qui peut contenir des clauses liées aux évènements climatiques. «Il s’agit d’une clause facultative et il n’est pas sûr que tout le monde y ait souscrit», explique Halim El Amrani, agent d’assurance. Le hic est que chaque compagnie d’assurance donne une terminologie particulière en ce domaine et qu’une grande part d’interprétation subsiste. «Certains parlent d’évènements climatiques, d’autres de catastrophes naturelles ou encore d’inondations», rappelle El Amrani.  Les Eco

Soldes d’hiver. Les Marocains touchés par la fièvre acheteuse. Depuis environ une semaine, les affiches de promotions et de soldes ornent les vitrines des magasins. Il suffit de faire un tour dans les grandes villes du pays pour être frappé par les affiches colorées des différents commerces annonçant les 20%, 30%, 50%, voire 80% de remises sur leurs articles, ce qui ne laisse personne indifférent. Le week-end dernier, par exemple, pratiquement toutes les enseignes ont été prises d’assaut par les acheteurs affolés et décidés à dénicher la perle rare. «Ces soldes sont une véritable aubaine pour nous les citoyens qui n’avons pas les moyens de nous payer les produits de luxe. Au moins grâce à ces promotions, on peut s’acquérir des produits de qualité que l’on n’a pas les moyens de s’offrir en temps normal et se faire ainsi plaisir de temps en temps», lance Boutaina qui, dès les premières heures des soldes, s’est fait une place dans les boutiques pour sauter sur les bonnes affaires. Pendant la saison des soldes, les Marocains dépensent sans compter. Rares sont les consommateurs qui réussissent à détourner le regard des vitrines, surtout que les soldes d’hiver coïncident avec le 13e mois et les primes de fin d’année. Cette année, ils coïncident également avec Aid Al Mawlid Nabawi. Du coup, les parents se rabattent sur les articles soldés pour assurer un look de rêve à leur bambin. «J’ai déboursé environ 1 500 DH pour acheter les vêtements d’Al Aïd pour mes deux garçons. Grâce à ces soldes qui tombent cette année au bon moment, mes enfants ont chacun deux nouvelles tenues de marque à des prix plutôt corrects», confie Mohamed, père de famille.  Le Matin

Essaouira. Campagne d’authentification des actes de mariage. À la fin de l’année écoulée, le ministère de la Justice et des libertés avait indiqué qu’une grande campagne de sensibilisation sur l’authentification des actes de mariage serait lancée dès le début de l’année en cours. L’article 16 de la Moudawana stipule que le document de l’acte de mariage constitue la preuve valable du mariage, tout en prévoyant une période transitoire de réception de l’action en reconnaissance de mariage pour les citoyens n’ayant pas pu, pour des raisons impérieuses, établir ledit document en temps opportun. La première semaine de février constitue le dernier délai pour la régularisation des mariages contactés sans acte. Le Code de la famille avait prévu un délai de cinq ans à partir du 5 février 2004 pour que les citoyens n’ayant pas accompli cette procédure puissent s’adresser au tribunal afin d’obtenir des jugements de confirmation de leur mariage. Cette période, qui devait prendre fin en février 2009, a dû être prorogée de cinq nouvelles années en raison du nombre important de demandes déposées. 297 demandes ont été reçues jusqu’au 5 janvier À Essaouira, neuf magistrats et autant de secrétaires-greffiers seront mobilisés afin de traiter, dans les meilleurs délais, le maximum de demandes, ajoutant que plusieurs mesures ont été prévues pour simplifier et alléger les procédures, les rendre accessibles aux personnes et inciter celles-ci à entreprendre cette démarche indispensable pour régulariser leur situation et celle de leur enfant (problèmes d’accès à l’école et aux soins et de succession en raison de la difficulté d’établir la filiation).  Le Matin

Les seize meilleures universités du Maghreb à l’échelle africaine. Cinq universités algériennes figurent dans le Top 100 des meilleures universités africaines, selon le classement 2013 de 4icu.org University Web Ranking. Ce classement met en vedette l’Afrique du sud qui place rien que dans le top 10 pas moins de 7 universités dont les 3 premières places. Pour ce qui est de l’Algérie, la première université à être sacrée dans ce top 100 africain est l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (UMMTO) qui arrive à la 60e place africaine. Elle fait mieux que les universities d’Oran et d’Alger venues respectivement à la 66e et la 69e places. Viennent dans l’ordre l’université Mentouri de Constantine (78e place africaine), l’Ecole supérieure en informatique (ENSI) à la 89e place et l’université des Science et de la technologie Houari Boumediene (USTHB) à la 90e place. Sur le plan maghrébin, l’Algérie fait mieux que la Tunisie mais est talonnée par le Maroc qui place en la circonstance 9 établissements universitaires. Ainsi, la première université marocaine pointe à la 28e place à l’échelle africaine grâce à la performance de l’université Mohamed V –Agdal. Elle est suivie par l’Ecole nationale d’architecture (45e), Al Akhawayn university (48e), l’université Mohamed V de Souissi (61e), l’université Hassan II Mohammadia (67e), l’université Cadi Ayyad (77e), l’université Ibn Tofail (84e), université Hassan II Casablanca (86e), et l’université Ibn Zohr (94e).  Maghrebemergent

Art & Culture

7e Art. Vingt-et-un courts métrages en compétition officielle à Tanger. En effet, après les réunions des 2 et 3 janvier, cette commission définit les films pouvant participer à la compétition officielle des courts métrages. Un travail qui n’était pas des plus simples, puisqu’il y avait, au départ un total de 65 productions à visionner par Mohammed Bakrim (président), Fadoua Maroub (directrice de Festival de cinéma), Najat Abou El Habib (journaliste), Farid Zahi (universitaire et critique de cinéma) et Ayoub Bouhouhou (universitaire). Ce dernier ayant constaté une amélioration du niveau des films qui ont, selon lui, beaucoup progressé. «Il y a une émergence de nouveaux réalisateurs qui sont très talentueux. Nous étions vraiment très surpris par certains films. Dans l’ensemble, je peux vous dire que la majorité des films étaient bons. Mais, il comme fallait faire un choix pour avoir un nombre déterminé, nous devions faire un effort pour récolter les meilleurs. On aurait aimé mettre plus de films», souligne l’universitaire et critique de cinéma Bouhouhou qui n’a pas manqué de préciser que ce n’était pas aussi simple de trancher entre certains courts métrages. «Nous avons travaillé dans la stricte confidentialité dans le sens où chacun de nous a fait sa sélection, avant de nous réunir et faire un calcul automatique. Bien sûr, il y a eu des discussions et des débats à la suite desquels on a eu recourt au vote pour trancher.  Le Matin

Photographie : Faire poser les chibanis sur un trône. « Là, ça m’a sauté à la gueule, j’ai reçu une claque de voir ces vieux dignes qui ont donné leur sueur pour construire les infrastructures de la France. Je suis né en Algérie, ça m’a fait mal de les voir comme ça », nous raconte Luc Jennepin. Pendant l’année scolaire 2012-2013, le photographe a suivi une classe de collégiens partis à la rencontre des chibanis pour mieux connaître cet aspect de l’histoire de l’immigration. Le projet, lauréat du prix de l’Audace Artistique et Culturelle décerné par le ministère de l’Education nationale et de la Culture. Luc Jennepin a trouvé dans ce reportage l’inspiration pour une vaste exposition de portraits, puissants, en noirs et blancs qui a débuté à Montpellier, en décembre, et se poursuivra pendant 2 ans, dans le reste de la France. « J’ai décidé de faire une série de portraits. Je me suis rendu dans un foyer Adoma de Montpellier, je me suis installé dans le salon. Ceux qui étaient intéressés pouvaient venir se faire photographier. Quelques uns sont venus, d’autres les ont suivis », explique le photographe à Yabiladi. La pose n’a pas duré bien longtemps. « Les chibanis ont un rapport à la photographie qui remonte aux années 50. Vous leur demandé de sourire, ils ne sourient pas. Ils ne bougent pas. Trois ou quatre prises et c’est fini », raconte-t-il. Par la technique qu’il y emploie, il cherche à insister sur la dignité des ces hommes et femmes immigrés. Pour les prises de vue, il emploie un appareil qu’il qualifie de « Rolce Royce des appareils pour les portraits ». « J’ai cherché à neutraliser totalement le fond par opposition aux travaux photographiques habituels qui intègrent l’espace social, montrent les chibanis dans leur cadre de vie, les foyers, voire leur misère », détaille-t-il.  Yabiladi

Rabat : Présentation de l’ouvrage « Maroc-Algérie : la méfiance réciproque ». Le livre « Maroc-Algérie : la méfiance réciproque » de son auteur le journaliste et écrivain Taieb Dekkar, a été présenté mercredi à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, à Rabat. A travers cet ouvrage, paru en 2013 aux éditions l’Harmattan, l’auteur, un ancien correspondant de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) à Alger décrit habilement la situation politique, économique et sociale en Algérie à la fin des années 80, au début des années 90, puis au début des années 2000, une période marquée tantôt par l’ouverture des autorités d’Alger sur les partis politiques, tantôt par le coup d’arrêt donné au processus démocratique. L’ouvrage présente aussi l’état et l’évolution des relations maroco-algériennes, que l’auteur insiste à souligner qu’il « appréhendent sous l’angle non pas du juriste ou de l’historien, mais du journaliste ». Il s’agit, lit-on dans l’introduction du livre, de détails tirés de la mémoire de M. Dekkar et non pas consignés dans un journal autobiographique. Les relations entre Rabat et Alger sont naturellement l’un des sujets phares de l’ouvrage, et que l’auteur, un fin connaisseur des liens entre les deux voisins, décortique soigneusement, en offre une lecture profonde et avance une proposition à la fois audacieuse et ambitieuse pour venir à bout de tous les obstacles qui entravent leur épanouissement. Il s’agit d’une proposition à même de garantir une véritable et nécessaire normalisation, mais que M. Dekkar qualifie d’emblée d’utopique ou du moins difficiles à réaliser ».  Le Mag

Le Maroc honoré par une exposition photographique en Espagne. L’artiste espagnol, Salvador Gomez Sanchez, présente son exposition “Sentir, entendre et voir le Maroc”, à Albacete, dans le centre de l’Espagne. Une exposition photographique consacrant la beauté des paysages marocains et les aspects de la vie du Royaume. Réunissant ainsi une quarantaine de photos, cette exposition, qui se poursuivra jusqu’au 28 février, offre à voir la diversité de la culture et des paysages du Maroc ainsi que les us et coutumes de ses habitants, la beauté et la splendeur du Maroc y sont honorées. Instantanés de marchands de fruits, forgerons, mais également de sublimes mosquées, l’artiste a su mettre en avant les atouts du territoire et de la culture marocaine à travers un kaléidoscope haut en couleur. Le quotidien du Marocain y est relaté, de la rue en passant par la médina ou les souks, le Maroc se déroule peu à peu sous nos yeux. Transportés par le quotidien, ces clichés nous emplissent de sensations et nous font revivre des scènes communes. Les œuvres, auparavant exposées à Almeria, reflètent la beauté des paysages et des sites naturels du Royaume et mettent en relief les différents aspects de la vie au Maroc.  Libe.ma

Sport

Le Sporting CP prête Zakaria Labyad. Le Sporting CP vient d’annoncer sur son site internet, le départ de Zakaria Labyad en prêt au vitesse Arnheim (2e d’Eredivisie). Le joueur marocain de 20 ans, qui a été écarté de l’équipe première depuis la fin de la saison dernière, a enfin quitté le club portugais, pour retourner au bercail. Ce contrat de prêt durera une saison et demie et ne prévoit aucune compensation financière ou option d’achat.  Mountakhab

Le Raja se prépare à Agadir. Dans le cadre des préparatifs de la deuxième partie de saison, les hommes de Faouzi Benzarti effectueront à partir d’aujourd’hui un stage de 10 jours à la ville d’Agadir. Il est à noter également que les coéquipiers de Moutaouali auront un galop d’essai par la suite face au club portugais du Vitoria de Guimarães le 23 janvier prochain. Pour rappel, les Verts sont actuellement 9e rang du classement général de la Botola Pro et totalisent 17 points avec deux matchs en retard.  Mountakhab

Le Maroc sera bien présent lors des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Le Maroc sera bien présent lors des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi du 07 au 23 février. Après avoir obtenu un quota de base supplémentaire et assuré une place de plus à un homme et une femme, le Maroc est le premier Pays Arabo Africain ayant réussi cet exploit qui le classe dans la catégorie B. L’équipe Marocaine composée de Adam Lamhamedi et de Kenza Tazi mais également du remplaçant Sami Lamhamedi aura la tâche très rude dans les épreuves de Slalom et Slalom géant. Une première pour notre pays dans des épreuves qui demeurent de la spécialité des grandes nations de ski comme l’Autriche, la Norvège, l’Italie, les USA et la France. Le responsable de la préparation de nos skieurs au sein de la Fédération Royale Marocaine de Ski, Nacer Saidi a expliqué que toute la préparation de nos représentants s’est faite à l’étranger…  Sports-Maroc

Mohamed Ouzzine : « Le Maroc est en mesure d’organiser des manifestations de grande envergure ». En organisant la Coupe du monde des clubs 2013, le Maroc a acquis une importante expérience et une expertise non négligeable lui permettant d’organiser des manifestations de grande envergure, a estimé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine. Répondant à une question orale du groupe haraki à la Chambre des conseillers sur « le bilan de la Coupe du Monde des clubs 2013″, le ministre a affirmé que cette édition a connu un franc succès, comme en témoigne les déclarations du président de la FIFA, Joseph Blatter, qui a félicité le Maroc pour la bonne organisation de ce mondial et salué les efforts consentis par les organisateurs pour la réussite de cette manifestation sportive. M. Ouzzine a souligné que parmi les facteurs qui ont contribué à la réussite de cette manifestation, figurent le respect strict du cahier des charges en matière de conformité des stades aux exigences de la FIFA, l’accueil chaleureux et l’hospitalité marocaine (hébergement, alimentation, transport et sécurité), outre la forte affluence des spectateurs étrangers et marocains. Il a, à cet égard, salué le niveau honorable des spectateurs marocains qui n’ont eu de cesse d’encourager le club du Raja de Casablanca à l’intérieur comme à l’extérieur des stades, ajoutant que le bon résultat obtenu par le club casablancais a apporté une touche particulière à cette manifestation partant que c’est la première fois qu’un club local se qualifie à la finale de la coupe du monde des clubs.   Sports-Maroc

International

L’Allemagne intègre l’enseignement de l’Islam dans ses écoles primaires. Tel semble être la conclusion à laquelle est arrivée l’Allemagne, pour luter contre la propagation dans les rangs de ses communautés, des lectures extrémistes, parfois violentes, des préceptes de l’Islam. Pour faire face aux compréhensions ultra-rigoristes des principes de l’Islam, et qui s’expriment parmi certains membres fragiles de la communauté des 4 millions de musulmans allemands, par des tendances violentes voire ‘terroristes’, les autorités allemandes ont fini par comprendre que l’antidote face à ce problème réside dans l’Islam lui-même. Selon le quotidien à large tirage américain, The New York Times, une introduction de l’enseignement de l’Islam a été intégré aux programmes d’études, dés l’école primaireen Allemagne. Un Land s’est porté volontaire pour une première expérience dans ce sens. Ainsi, le Land Hesse, a commencé à proposer aux petits écoliers hessois, des cours d’Islam. Dans un premier temps, ces cours sont aux choix des parents d’élèves, qui doivent signer des acceptations, pour que leurs enfants soient à ces classes d’études. Les enseignants ont été formés à cette matière, via un cycle universitaire de formations d’instituteurs. Selon The New York Times, les familles allemandes musulmanes ont dores-et-déjà manifesté leur intérêt pour cette initiative et souhaitent sa généralisation au reste des Länder allemands. A noter que chaque Land en Allemagne est compétant pour définir sa propre politique de l’enseignement. La réussite de Hesse sera décisive pour encourager les autres Länder à adopter la même démarche.  Le Mag

Première apparition publique de Fidel Castro depuis neuf mois. Le chef historique de la révolution cubaine Fidel Castro, 87 ans, retiré du pouvoirdepuis 2006, a fait mercredi 8 janvier au soir sa première apparition publique depuis neuf mois, à l’inauguration d’une galerie de peinture, ont rapporté jeudi les médias cubains. « Le commandant en chef Fidel Castro a assisté mercredi soir à l’inauguration du laboratoire d’art Romerillo du peintre Kcho », écrit le quotidien officiel Granma, tandis que le site officiel Cubadebate publie une photographie de Fidel Castro, de dos, discutant avec le peintre. Cette photographie montre Fidel Castro assis, de dos, le cheveu gris et rare, pointant du doigt des œuvres d’art face à lui, tandis que Kcho est debout, penché vers lui pour lui parler. Vêtu d’une épaisse veste sombre et portant une écharpe verte, Fidel Castro est muni d’une prothèse acoustique à l’oreille gauche. Derrière le peintre s’alignent quelques invités, dont un photographe. Le journal télévisé de la mi-journée a montré des images — sans son — de Fidel Castro échangeant quelques mots avec le peintre Alexis Leyva, alias Kcho, et lui dédicaçant un exemplaire de son dernier livre. Des images tirées d’une vidéo amateur montrent un Fidel Castro voûté, portant des lunettes et appuyé sur une canne, à son arrivée à la galerie, entouré de proches et de badauds.  Le Monde

Tunisie: le Premier ministre annonce sa démission. Le Premier ministre tunisien, Ali Larayedh, a annoncé qu’il remettrait officiellement jeudi sa démission au président Moncef Marzouki. Selon un communiqué de la présidence de la république, M. Larayedh a affirmé, à l’issue de la réunion périodique du conseil supérieur de la sûreté tenue jeudi matin, que cette mesure s’inscrit dans le cadre du respect des engagements pris par le gouvernement devant l’opinion publique tunisienne, et conformément aux résultats du dialogue national. Elle intervient aussi pour donner une nouvelle impulsion au processus de transition en Tunisie. La Constituante ayant formé tard mercredi soir une instance électorale et la Constitution étant en cours d’adoption, les conditions fixées dans un accord co-signé par l’essentiel de la classe politique étaient réunies pour la démission de M. Larayedh. Le ministre sortant de l’Industrie, Mehdi Jomaâ, est appelé à succéder à M. Larayedh et devra former un cabinet d’indépendants devant conduire la Tunisie jusqu’à des élections en 2014.  Aujourd’hui.ma

Première en France: Feu vert pour la commercialisation d’un médicament à base de cannabis. Sativex, un médicament dérivé du cannabis, destiné à soulager certains patients atteints de sclérose en plaques, vient d’être autorisé à être mis sur le marché, a annoncé ce jeudi le ministère de la Santé; rapporté par L’Express. Cette autorisation de mise sur le marché « est une étape préalable à la commercialisation du produit, qui interviendra à l’initiative du laboratoire », précise le ministère, alors que ce spray buccal des laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals devrait être commercialisé en France par le laboratoire Almirall. Ainsi, Sativex sera utilisé « chez certains patients atteints de sclérose en plaques, pour soulager les contractures sévères, résistantes aux autres traitements », indique le ministère de la Santé. Le traitement devra être initié par un neurologue et un rééducateur hospitalier. Rappelons finalement que la ministre de la santé, Marisol Touraine, avait ouvert la possibilité, par un décret du 5 juin dernier, que des médicaments dérivés du cannabis fassent l’objet d’une demande d’autorisation en France.  Le Mag

Nouvelles technologies

Samsung pourrait inclure un scanner rétinien dans le Galaxy S5. Si Apple aime les secrets, Samsung préfère les effets d’annonce. Dans une interview à Bloomberg, Lee Young Hee, vice-président en charge de la division mobile de l’entreprise, livre quelques détails sur le Galaxy S5. «Nous avons toujours présenté nos modèles phares entre mars et avril, et nous tablons encore sur ce calendrier», explique le dirigeant. Ce n’est pas une surprise: avec un iPhone qui sort à l’automne, la période printemps-été est la fenêtre pendant laquelle Apple est le plus vulnérable. Au rayon des nouveautés, Samsung pourrait répondre à l’empreinte digitale d’Apple par un scanner rétinien. «Nous étudions la possibilité mais nous ne pouvons pas assurer que nous l’intégrerons dans le S5», tempère Lee. L’inconvénient numéro un de cette approche, c’est qu’il faut de bonnes conditions lumineuses. Personne n’a envie de se faire flasher la rétine pour s’identifier dans le noir. A l’occasion de la sortie de son prochain smartphone, Samsung devrait également présenter une nouvelle version de sa montre Galaxy Gear, qui n’a pas vraiment convaincu les critiques. Lee promet «des fonctions plus avancées» et un design «moins massif». Ça ne devrait pas être très difficile…  20minutes

Confide, un Snapchat pour les échanges entre collègues. Disponible sur l’App Store depuis le 8 janvier, Confide a été pensée et créée par Jon Brod, co-fondateur du service d’actualités localisées Patch, lancé par AOL en mars 2010, et Howard Lerman, PDG de Yext. L’idée leur est venue après que Lerman a écrit un e-mail à Brod à propos d’un potentiel employé. Un échange que Brod refuse d’avoir par discussion écrite pour ne pas laisser de traces dans ses e-mails… «Nous étions occupés et il nous a fallu 6 jours pour arriver à nous voir et en parler de visu!» a expliqué Howard Lerman au site GigaOM. Les deux inventeurs de Confide expliquent également que les échanges oraux, discrets, autour d’une tasse de café, n’ont pas d’alternative écrite. Confide est inspiré de l’application de partage de photos Snapchat, qui permet d’envoyer une photo ou une petite vidéo à un – ou plusieurs – de ses contacts, à la manière d’un SMS. Une fois réceptionnées, ces images s’autodétruisent au bout de dix secondes maximum, selon le choix de l’expéditeur. Avec Confide, on reprend le même principe, mais là où Snapchat laisse la possibilité de faire une capture d’écran d’un «snap», Confide monopolise complètement le doigt de l’utilisateur, qui doit glisser continuellement le doigt sur l’écran afin que le texte défile progressivement. Côté expéditeur, on reçoit une confirmation de lecture. Autre caractéristique, différente de Snapchat: les utilisateurs de Confide sont lié par leur adresse e-mail, et non par leur numéro de téléphone.  Le Figaro

La production de l’iPhone 6 démarrerait en été, pour un lancement en automne. Les rumeurs se multiplient autour du prochain smartphone d’Apple, communément appelé iPhone 6. La firme californienne devrait confier l’assemblage de ce terminal pour moitié au fabricant taïwanais Pegatron, d’après le journal Liberty Times. Le sous-traitant aurait commencé la construction d’une usine chinoise près de Shanghai, qui devrait être opérationnelle en milieu d’année. La production en masse des iPhone 6 devrait donc arriver quelques mois plus tard, peu avant la sortie commerciale. Celle-ci devrait donc se situer en septembre ou octobre, comme ce fut le cas pour les trois derniers modèles (4s, 5, 5c/s). Cette information va donc à contre-courant d’une précédente rumeur colportée par le site Digitimes, qui prévoyait le lancement de l’iPhone 6 en mai 2014. Des rumeurs fleurissent également sur les spécifications techniques. Digitimes pense qu’Apple prépare un iPhone avec un écran plus large (5 pouces de diagonale au lieu de 4 actuellement). Son processeur serait fabriqué par la société taiwanaise TSMC, avec une finesse de gravure de 20 nm. De son côté, le site chinois ET News estime que le prochain iPhone sera un « iPhone Air », avec une épaisseur de seulement 6 mm, contre respectivement 7,6 mm et 8,97 mm pour les modèles actuels 5s et 5c. Comme ces derniers, il serait doté d’un boîtier en métal. Toutefois, il aurait un poids légèrement plus important, ce qui irait dans le sens d’un élargissement de la taille d’écran.  01net

 

 

 

 

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires