Flash-news : Trente en un du « 11 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 11 fevrier 2013

332
0
PARTAGER

Guerre au Mali. Maroc Telecom devient un enjeu stratégique dans la guerre. Maroc Telecom est devenu un enjeu stratégique dans la guerre au Mali, révèle Charlie Hebdo, cette semaine. Par voie de conséquence, la cession des parts de Vivendi, qui détient 53% du capital, fait en effet l’objet de tous les marchandages. Maroc Telecom possède plusieurs filiales en Afrique de l’Ouest et représente donc l’interlocuteur des autorités françaises lorsqu’elles veulent identifier un numéro ou le mettre sur écoute. A l’heure, où elles cherchent à combattre des jihadistes sans cesse en mouvement, il s’agit d’une arme essentielle. François Hollande, le président français, aurait ainsi ordonné au groupe Vivendi de retarder la cession de ses 53% d’actions qui lui donne le contrôle de Maroc Telecom, jusqu’à la fin de la guerre au Mali. Tant que le contrôle de Maroc Telecom est en France, grâce à Vivendi, les services de renseignements français peuvent en effet exiger des informations et imposer des écoutes à tous les numéros qui relèvent de l’opérateur. Maroc Telecom possède plusieurs filiales en Afrique de l’Ouest : Mauritel en Mauritanie, Onatel au Burkina Faso, Sotelma au Mali et Gabon Télécom au Gabon. Au Mali, la Sotelma est même l’opérateur téléphonique historique, c’est dire son importance dans le réseau malien. (Yabiladi)

Langues étrangères. Des Marocains apprennent le chinois pour seulement 200 dirhams l’année. C’est la langue à la mode en ce moment au Maroc: le mandarin. De plus en plus de jeunes Marocains veulent l’apprendre, rapporte le Soir Echos. Alors que certains vont prendre des cours en privé, d’autres s’inscrivent à l’Institut Confucius de Rabat. Créé en 2009, l’Institut se trouve à la faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’université Mohamed V-Agdal. Pour 200 dirhams seulement, les étudiants et les professeurs de cette université ont le privilège de suivre des cours de mandarin. Les étudiants des autres facultés paient 300 dirhams l’année. Quant aux fonctionnaires et autres employés, eux paient 1500 dirhams. La somme versée permet non seulement de payer les droits d’inscription, d’accéder à deux heures de cours par semaine mais aussi de participer aux activités organisées par l’Institut, comme par exemple des cours de poésie, de danse, de cuisine ou d’arts martiaux. Les cours sont enseignés dans des salles et amphithéâtres au sein de la faculté des Lettres de l’Université. Près de 200 Marocains se sont inscrits cette année pour suivre les cours. Les cours sont dispensés par des professeurs chinois. (Yabiladi)

Union Africaine. L’absence du Maroc de l’UA, « une anomalie qu’il faudra corriger ». L’absence du Maroc de l’Union Africaine (UA) est « une anomalie qu’il faudra corriger », a affirmé samedi à Rabat le ministre guinéen des Affaires étrangères, M. François Lounceny Fall, qui effectue une visite de travail dans le Royaume. « La Guinée Conakry considère l’absence du Maroc de l’Union Africaine comme une anomalie qu’il faudra corriger, le Maroc étant un membre fondateur de l’UA », a dit le diplomate guinéen dans une déclaration à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Saad Dine El Otmani. « En tant qu’ami du Maroc, nous souhaitons que cette question soit réglée », a-t-il ajouté. Le ministre guinéen a d’autre part indiqué que la question du Sahara marocain a aussi été à l’ordre du jour de ses entretiens avec M. El Otmani. « Nous pensons qu’il faut laisser cette question au niveau des Nations Unis pour trouver une solution », a-t-il souligné, tout en réaffirmant le soutien de son pays aux efforts déployés par le Maroc à cet égard.

Santé. Echanges et débats sur le système de santé au Maroc. « L’accès aux soins: un droit pour tous » est le thème d’une table ronde qui sera organisée, mercredi prochain à Casablanca, à l’initiative de la Chambre de commerce britannique (CCB). Prévue en partenariat avec Maroc Innovation et Santé (MIS), cette rencontre a pour objectif de permettre d’échanger et de débattre de questions importantes concernant un secteur aussi vital que celui de la santé, indique la CCB. Elle ambitionne également de répondre aux interrogations d’un grand nombre de décideurs économiques et membres de la Chambre qui souhaitent être informés des réformes et actions mises en place dans le système de santé au Maroc. Cette table ronde, qui s’inscrit dans le cadre de la série des conférences-débats organisée par la CCB pour traiter de questions d’actualité, sera marquée par la participation des professionnels du secteur en vue de contribuer à un débat fructueux, toujours selon la CCB. Les interventions porteront notamment sur « la situation actuelle et les principaux défis quant à l’accès aux soins », « la politique des médicaments », « la couverture médicale », « les assurances privées », « l’accès aux soins dans l’entreprise: motivations et freins » ainsi que « le rôle de la recherche et développement dans l’amélioration de l’accès aux soins ».

Economie

Aéronautique. Bombardier a commencé sa production de pièces d’avion au Maroc. Le géant canadien de l’aéronautique Bombardier vient de démarrer ses activités de production au Maroc. Le groupe annonce en effet avoir entrepris la production de composantes d’avion dans son usine de transition implantée au royaume. Une annonce qui intervient tout juste après la cérémonie de remise de diplômes de 18 ajusteurs-monteurs, tenue le 1er février à l’Institut des Métiers de l’Aéronautique (IMA) de Casablanca. « C’est un jalon excitant pour nous, car nous voyons nos activités au Maroc prendre forme », a indiqué Hugo Brouillard, directeur général de Bombardier Aéronautique Maroc. Et de poursuivre : « Avec 18 nouveaux employés locaux engagés et ayant reçu une formation sur les procédés et principes manufacturiers de Bombardier, nous vivons la première étape d’un long futur de production de composants de qualité dans une autre usine de Bombardier de calibre mondial ». Bombardier prévoit d’employer 100 ajusteurs-monteurs dans son usine marocaine d’ici la fin d’année.

Entreprises. 133 entreprises marocaines fermées depuis janvier 2011. Quelque 133 entreprises marocaines ont été fermées, 101 opérations de compression d’effectifs, et 8 232 travailleurs ont été licenciés entre janvier 2011 et septembre 2012 sous l’effet de la crise économique qui a touché le Maroc, selon le ministère marocain de l’Emploi. Les fermetures d’entreprises ainsi que les compressions d’effectifs ont touché surtout les petites structures (moins de 50 personnes) appartenant au secteur industriel (industrie du textile et du cuir en particulier) et les services, ajoute la même source, précisant que les régions du Grand-Casablanca, Rabat-Salé et Meknès-Tafilalet étaient les plus concernées. Selon l’hebdomadaire La vie éco, citant le ministère de l’Emploi, “ces chiffres pourraient être revus à la hausse une fois l’ensemble des données pour l’année 2012 collectées” et de rappeler qu’“au Maroc, les filets sociaux et les systèmes d’indemnisation qui permettent d’affronter les difficultés au moins temporairement n’existent pas vraiment”.

Automobile. Renault rappelle plus de 60.000 véhicules en Chine. Le constructeur automobile Renault va rappeler plus de 60.000 véhicules qu’il a exportés en Chine en raison d’un problème de jauge d’essence, a annoncé une agence gouvernementale citée par la presse chinoise. Le rappel concerne 61.508 Koleos, un modèle de 4×4 pour lequel la Chine est le premier marché mondial, qui ont été produits entre 2008 et 2012. Après une longue utilisation, ces véhicules présentent un dysfonctionnement de mesure du volume de carburant dans le réservoir, selon l’Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l’inspection et la quarantaine (AQSIQ) citée samedi soir par l’agence Chine nouvelle. Ce n’est pas la première fois que le Koleos a des problèmes en Chine, le premier marché automobile mondial sur lequel la marque au losange veut faire un retour grâce à une coentreprise avec le groupe chinois Dongfeng Motor. L’AQSIQ avait annoncé le mois dernier le rappel à venir de plus de 5.000 Koleos pour un défaut de soudure. Et, en décembre 2011, Renault avait déclaré rappeler quelque 1.400 Koleos en Chine pour un problème de direction.

Prévisions. Nizar Baraka revoit à la baisse les prévisions économiques du Maroc pour 2013. Le ministre marocain de l’économie et des finances du Royaume, M. Nizar Baraka, a annoncé la mauvaise nouvelle: le déficit budgétaire devrait s’établir à 7,1%du PIB en 2013, contre une prévision de 4,8% dans la loi de finances. M. Baraka, qui présentait les résultats préliminaires de l’économie marocaine en 2012,a justifié la hausse du déficit budgétaire en 2013 par « les chocs externes relatifs à la hausse des matières premières et des produits énergétiques, le soutien de la demande intérieure, à travers la Caisse de compensation, ainsi que par certaines mesures prises par le gouvernement pour dynamiser l’économie nationale ». Il attribue également la hausse du déficit du PIB à une « accélération du rythme d’exécution des dépenses d’investissement au cours du deuxième semestre, en hausse de 2,5 milliards de dirhams (MMDH) par rapport aux prévisions initiales de la loi de finances ».

Constitution. Mezouar anime à Paris une rencontre sur les enjeux de la mise en œuvre de la constitution. Le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Salaheddine Mezouar, a animé, samedi à Paris, une rencontre sur les enjeux de la mise en œuvre de la constitution, mettant l’accent notamment sur les opportunités qu’elle représente pour les Marocains du monde. Devant un auditoire composé essentiellement de membres de la communauté marocaine établie en France, M. Mezouar a insisté sur le rôle « déterminant » de la diaspora, appelée à participer activement à l’évolution institutionnelle du Royaume, en plus de sa contribution à son développement économique et social. Lors de cette rencontre, organisée par le Réseau des Indépendants Marocains de l’Etranger (RIME), section du RNI en France, M. Mezouar a invité les Marocains du monde à saisir les opportunités ouvertes ainsi par la nouvelle constitution, « une avancée » qui a suscité « de grandes attentes » auprès des citoyens dans le contexte de Printemps arabe.

Social

Chantage. Des jeunes musulmanes victimes de chantage sur des sites de rencontre en Belgique. « Salah Boxeur », « The Boxeur », « Salah Bruxelles », « Mourad » ou encore « Mourad Salah ». Ce sont les pseudos qu’empruntait généralement un homme pour piéger ses victimes qu’il repérait sur des sites de rencontres pour musulmans. L’intéressé, âgé de 28 ans, d’origine nord-africaine, est également poursuivi pour viol. La police de Bruxelles a réussi à l’arrêter le 24 janvier dernier. Aujourd’hui, elle lance un appel à témoin pour tenter de retrouver ses victimes et mesurer leur nombre. L’homme était inscrit sur plusieurs sites de rencontres, principalement dédiés aux internautes de confession musulmane, dont Inchallah.com et Mektoube.fr. Sur le profil qu’il se créait, il se décrivait comme étant « un homme sérieux vivant sur Bruxelles, travaillant tantôt dans la sécurité, tantôt comme éducateur, respectueux des traditions, de la culture et de la religion musulmanes et pratiquant la boxe », explique la police. Une fois que ses victimes envoyaient leurs photos et coordonnées personnelles, il leur proposait une rencontre pour aller plus loin. Si elles lui refusaient son offre, il les faisait chanter en les menaçant, notamment, d’utiliser leurs photos et coordonnées pour leur faire de la publicité sur d’autres sites web à caractère sexuel. Ses menaces étaient ensuite mises à exécution. (Yabiladi)

Maroc-Sénégal. Réflexion citoyenne à Dakar sur la migration entre le Maroc et le Sénégal. Des acteurs associatifs marocains et sénégalais ont initié, durant ce week-end à Dakar, une réflexion citoyenne sur la migration entre le Maroc et le Sénégal, un comportement humain séculaire, compte tenu des liens historiques entre les deux pays, qui doit préserver son authenticité face à la conceptualisation occidentale de la migration et le verrouillage des frontières. Des intellectuels, des juristes, des syndicalistes et des acteurs d’ONG des deux pays ont décortiqué, à cette occasion, le mouvement des populations entre les deux pays à travers l’histoire et les étroits liens humains, spirituels et culturels qui n’ont jamais été contraints par la notion frontière. La rencontre a été aussi l’occasion aussi pour les acteurs du mouvement citoyen de faire des propositions pour la préservation de la dimension humaine des liens séculaires entre les deux pays et envisager des solutions pour assurer la liberté de circulation des personnes dans le respect de la légalité et des dispositions des accords conclus entre les deux pays.

Mariage. Plus de 364.000 mariages enregistrés en 2011. Les services de la justice familiale, relevant du ministère de la justice et des libertés, ont enregistré quelque 364.367 cas de mariage au cours de l’année 2011. Ces statistiques, rendues publiques samedi à Settat en marge de la 10ème rencontre du dialogue national sur la réforme du système de la justice, organisée sous le thème « Justice de la famille », font état de quelque 325.415 cas de mariage et 38.952 cas de mariage confirmés, enregistrés en 2011, contre 325.212 cas en 2010 (+12,04 pc) et 328.362 cas en 2009. Selon la même source, quelque 56.198 cas de divorces ont été enregistrés en 2011, contre 56.016 cas en 2010 et 55.255 en 2009.

Formation. Programme Eco-Ecoles, lancement d’ateliers de formation au profit des établissements scolaires. Dans le cadre des programmes de formation initiés en partenariat avec le ministère de L’Education nationale (Men), la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement a donné le coup d’envoi samedi à une série d’ateliers de formation dans le cadre du programme « Eco-Ecoles ». D’après la Fondation, ces ateliers, qui se poursuivront jusqu’au 24 février, ont pour objectifs de renforcer l’activité de sensibilisation et d’éducation au sein des établissements d’enseignement primaire et, par là même, de susciter la prise de conscience quant aux questions environnementales chez les écoliers. Durant ces ateliers, l’accent sera mis sur des exposés théoriques, y compris la méthodologie du programme Eco-écoles et la présentation de son portail, la mise en exergue du partenariat entre le Men et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement ainsi que le rôle des acteurs éducatifs dans la mise en œuvre de ce programme. Des écoles présenteront leur expérience lors d’un atelier pratique autour d’un thème parmi les cinq du programme « Eco-écoles ».

Art & Culture

Festival. Le film « Zéro » de Noureddine Lakhmari remporte le grand prix de la 14ème édition du FNF de Tanger. Le long métrage « Zéro » de Noureddine Lakhmari a remporté le grand prix de la 14ème édition du Festival national du film (FNF), qui s’est clôturée samedi à Tanger. Le jury de la compétition du long métrage a décerné son prix spécial à « Malak » d’Abdeslam Kelai, qui a également remporté le prix du meilleur scénario. Le prix du meilleur premier rôle masculin est revenu à Younes Bouab pour sa performance dans « Zéro », alors que le prix du meilleur premier rôle féminin a récompensé Chaimae Benachak pour son rôle dans « Malak ». Le public assistant à la cérémonie de clôture a vécu un moment de grande émotion lorsque le prix du meilleur 2ème rôle masculin a été décerné à feu Mohamed Majd, qui a brillé par son interprétation dans « Zéro ». Sonia Okacha, également présente au casting, a remporté le prix du meilleur 2ème rôle féminin. Kamal Hachkar a reçu le prix de la première œuvre pour son documentaire « Tinghir-Jérusalem : Les échos du mellah », alors que les prix de la meilleure musique et de la meilleure image ont été remportés par « Les chevaux de dieu » de Nabil Ayouch. « Zéro » a également reçu le prix du meilleur son, tandis que le film de Hakim Belabbès « Veine tentative de définir l’amour » a été récompensé du prix du meilleur montage.

Humour. Gad Elmaleh, son humour boosté par Internet. L’humoriste continue à être très actif sur son réseau de micro-blogging, nous relatant les petits épisodes de la vie quotidienne, avec son humour habituel. « J’ai demandé une rue à un gars ce matin », raconte Gad Elmaleh. « Il m’a dit, celle là, je ne la connais pas. Mais, j’en connais d’autres, si ça peut vous aider », a-t-il raconté. Fin janvier, Gad Elmaleh a été la risée de la toile durant plusieurs heures, après un message très mal interprété, publié juste après sa participation au spectacle des Enfoirés. « La folie à Bercy ce soir avec les enfoirés. Longue vie aux restos du cœur », avait écrit l’humoriste, dont le message avait été interprété comme faisant l’apologie de la pauvreté. « A l’image de Gad Elmaleh, je souhaite une longue vie aux pauvres et aux SDF ! », avait notamment raillé un twitto. Outre un retour sur scène en France, l’humoriste assurera également une tournée au Maroc, son pays d’origine à la fin du mois. Sa tournée s’amorcera le 26 février au Théâtre Mohammed V de Rabat avant de s’envoler à Marrakech, où il est attendu le 1er et 2 mars.

Mode. Tanger a accueilli son premier grand défilé de mode « Caftanos ». La ville de Tanger a accueilli, samedi dans la soirée, la première édition de « Caftanos », un défilé international de mode, avec la participation de stylistes de renommée venus du Maroc et d’ailleurs. Le thème de ce rendez-vous de la mode est axé sur l’habit traditionnel marocain mais s’est aussi ouvert sur la haute couture internationale , avec notamment la présence en tant que guest star du styliste libanais Tony Yacoub, qui habille les plus grandes stars du showbiz dans le monde arabe. Cet évènement a aussi mis la lumière sur les créations de plusieurs stylistes marocains, tels que Fadilah Berrada, Albert Oiknine, Hassan Ghaillan, Meriem Belkhayat, Siham El Habti, Houcine Ait El Mehdi, Samira Mhaydi et Hassan Bouchikhi. Caftanos a également ouvert la porte à de jeunes talents de présenter leurs créations selon des normes internationales. Parmi eux l’on compte Nawal Boutahar, Ilham Yassine, Hajar Koudia et Salima El Boussoun.

Film. Die Hard 6, Bruce Willis confirme. Et de 6! Alors qu’on attend la sortie en salles de Die Hard 5 le 20 février prochain, Bruce Willis n’a pas tardé a annoncé qu’un 6ème volet était bien en chantier. La déclaration a été faite par John McClane en personne au cours d’une interview réalisée pour la chaîne britannique BBC. Rappelons que dans Die Hard : belle journée pour mourir, John McClane, le flic sans état d’âme, est au mauvais endroit au mauvais moment, à Moscou, pour aider son fils Jack qu’il ne voit plus. Entre la mafia russe qui veut leur faire la peau et leur combat pour éviter le déclenchement d’une guerre, les McClane découvrent que leurs méthodes pourtant bien différentes font d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

Sport

CAN-2013. El Hadaoui « On doit croire à des jours meilleurs ». Le président de l’Association Marocaine des Footballeurs, Mustapha El Hadaoui est revenu sur l’élimination sans gloire des Lions de l’Atlas au premier tour de la CAN Orange 2013. « Le sélectionneur national, Rachid Taoussi a pris les commandes dans un état désastreux et a eu peu de temps pour préparer le onze national pour le mondial  africain. Les Lions de l’Atlas ont manqué leur premier match contre l’Angola, ce qui a compliqué les choses contre la grande révélation de cette 29ème édition, le Cap Vert, bourreau du grand Cameroun avec un autre nul qui les a mis dos au mur, contre le pays hôte, l’Afrique du Sud », a déclaré l’ex-international marocain avant de poursuivre : « Ce match contre les Bafana Bafana, les Lions de l’Atlas l’ont bien commencé, mais mal fini avec un but pris dans les dernières minutes, synonyme de la 4èmeélimination de suite. » L’ex-pensionnaire du Raja de Casablanca a prôné par la suite la stabilité et la continuité du staff malgré quelques erreurs faites par l’entraineur sur ses choix techniques et tactiques lors de la CAN en soulignant également que le staff technique vient de vivre sa première grande compétition et que l’expérience est primordiale pour bien figurer parmi les prétendants au titre continental.

CAN-2013. Le Nigéria remporte la victoire. Il est vrai que l’affiche était plutôt inattendue. Dans cette finale de la CAN, c’est le Nigéria qui s’est finalement imposé 1-0 face au Burkina Faso, le petit novice de la compétition, pour remporter la coupe. Le Nigéria succède ainsi à la Zambie, vainqueur en 2012. Peu de personnes auraient parié au départ de la compétition, sur ces deux nations. Et pourtant, elles ont toutes les deux brillamment atteints la finale. Contrairement aux pronostics des spécialistes, ni la Côte d’ Ivoire, ni le Ghana ou encore le Maroc ont atteint ce stade de la compétition. Le Nigeria, sacré en 1980 et 1994 s’est qualifié pour la finale après quatre échecs consécutifs en demies. Le Burkina lui, a atteint ce niveau pour la première fois de son histoire.

Moto. Morocco Cross Country Championship 2013 à Mazagan Beach & Golf Resort. Les 16 et 17 février, le Mazagan Beach & Golf Resort mettra à l’honneur les sports mécaniques en accueillant Morocco Cross Country Championship 2013. Cet évènement exceptionnel, organisé en partenariat avec l’association des motards marocains DADA’S Bike et la Fédération royale marocaine de motocyclisme, réunira plusieurs milliers de passionnés autour d’une discipline qui requiert beaucoup d’endurance. Le cross- country est une discipline de moto tout-terrain, qui peut se pratiquer en tant que loisir, randonnée ou en compétition. Il s’agit d’une course d’endurance qui se compose de parcours à réaliser dans un temps imparti, généralement sur des chemins ouverts à la circulation appelés «liaisons», et de secteurs chronométrés appelés «spéciales». Cette édition connaîtra la participation de 60 Riders marocains et internationaux, et du double champion du monde Mickael Pichon. Le samedi 16 février, la journée sera consacrée aux essais dans la forêt du Resort. Le parcours sera parsemé de points de contrôle horaire ainsi que de contrôles de passage. Puisqu’il s’agit d’une course d’endurance, celle-ci dure plusieurs heures, Le gagnant est celui qui cumulera le moins de temps au final et remportera le championnat de 2013.

Lion de l’Atlas. El Kaddouri enfin décisif en Serie A. En marge de la 24ème journée de Serie A, au Stadio Olimpico de la capitale italienne, Naples a concédé le match nul à l’extérieur face à la Lazio locale (1-1). Le milieu de terrain marocain, Omar El Kaddouri qui a débuté la rencontre sur le banc des remplaçants n’a fait son entrée en jeu qu’à la 56ème minute. Une entrée qui sera bénéfique pour les Napolitains, puisque El Kaddouri servira Campagnaro pour l’égalisation à trois minutes du temps réglementaire. Utilisé pour la troisième fois cette saison seulement (51 minutes en tout), El Kaddouri parvient ainsi a être décisive pour la première fois de la saison, suite à cette première passe décisive. On notera d’ailleurs qu’Omar El Kaddouri est revenu des J.O, blessé aux adducteurs, ce qui lui a valu de s’éloigner des terrains jusqu’au mois de décembre.

International

France. Vigilance orange dans 41 départements jusqu’à lundi soir. Quarante et un départements, dont ceux de la région parisienne mais aussi des Alpes, ont été placés en vigilance orange en raison d’un nouvel épisode de neige et de verglas prévu pour durer jusqu’à lundi en début de soirée. Quelque 600 personnes étaient en cours d’évacuation dimanche après-midi à Barèges, village des Hautes-Pyrénées au pied du Pic du Midi , en raison de forts risques d’avalanches. Il s’agit pour l’essentiel de touristes présents dans cette localité qui compte quelque 230 habitants et qui est située à 1.250 m d’altitude. Cette commune connaît un niveau d’enneigement exceptionnel. Une reconnaissance par hélicoptère a permis de montrer dimanche dans la matinée que tous les couloirs d’avalanche étaient surchargés. La décision d’évacuation a été prise à titre préventif. Par ailleurs, la Savoie et la Haute Savoie se sont ajoutés dimanche après-midi à la liste des départements concernés ainsi que les Bouches-du-Rhône. En revanche, l’alerte a été levée pour la Corrèze et l’Hérault. Face à des perturbations de plus faible intensité que prévu, les réductions des vols initiales ont été allégées à Roissy et à Orly.

USA. Les Etats-Unis se remettent lentement du blizzard. Le nord-est des Etats-Unis se remettait lentement dimanche d’un blizzard qui a fait au moins 9 morts, avec la reprise progressive des transports et le rétablissement du courant dont sont encore privés 300.000 foyers. La tempête, qui s’est éloignée vers le nord samedi, a provoqué au Canada de violentes chutes de neige en Nouvelle-Ecosse, au Nouveau-Brunswick et dans l’Ile-du-Prince-Edouard. Quelque 300.000 foyers étaient encore privés d’électricité et par conséquent souvent de chauffage dimanche matin, en particulier dans le Massachusetts où 250.000 foyers étaient concernés, selon le gouverneur Deval Patrick. Dans le sud-est de cet Etat, le courant pourrait n’y revenir que mardi, a prévenu la compagnie d’électricité National Grid. Les aéroports newyorkais et de Boston qui ont annulé 1.400 vols au plus fort de la tempête reprenaient progressivement le trafic dimanche matin, avec des retards, selon le site spécialisé FlightAware.com. Le site qui a annoncé 2.000 suppressions de vols samedi, déplorait toutefois dimanche matin encore 87 annulations à Logan (Boston), 13 à JFK, 2 à LaGuardia et 11 à Halifax au Canada. Air Canada a indiqué qu’il lui faudrait « quelques jours » pour embarquer tous les passagers bloqués dans les aéroports.

Inde. Une bousculade pendant un festival religieux géant fait 20 morts. Au moins 20 personnes sont mortes dimanche lors d’une bousculade pendant la Kumbh Mela, le plus grand festival religieux du monde, qui se tient à Allahabad, sur les rives du Gange, dans le nord de l’Inde. La bousculade est survenue à l’issue d’une journée où plus de 30 millions de pèlerins, un record, s’étaient baignés dans les eaux sacrées du Gange pour se laver de leurs péchés, selon les autorités locales. Un responsable de la police, cité par l’agence de presse indienne PTI, a annoncé que 20 personnes avaient été tuées et un grand nombre blessées dans la bousculade, qui s’est produite en début de soirée près de la gare ferroviaire d’Allahabad, où des pèlerins étaient massés en attendant de rentrer chez eux. La télévision locale NDTV a, elle aussi, donné un bilan de 20 morts et a indiqué que certains des blessés étaient dans un état critique. Selon des responsables locaux, les balustrades d’un pont proche de la gare ont cédé sous la pression de la foule. « Des gens se reposaient sur les balustrades, qui n’ont pas supporté la charge, les fixations ont cédé », a déclaré à Ashok Sharma, un porte-parole du gouvernement de l’Etat d’Uttar Pradesh, où se trouve Allahabad. Des témoins ont affirmé, pour leur part, aux médias locaux que la police avait chargé la foule à la matraque.

Nouvelles technologies

Actionnariat. Mécontents, des actionnaires portent plainte contre Apple. Le fond d’investissement Greenlight Capital estime qu’Apple n’en fait pas assez pour ses actionnaires et a décidé de déposer une plainte contre la firme. Selon eux, les 45 milliards que Tim Cook s’est engagé à reverser sous forme de dividendes aux actionnaires ne sont pas à la hauteur du trésor de guerre de l’entreprise, estimé à 130 milliards. Avant de s’en remettre à la loi , David Einhorn avait incité les actionnaires et membres du conseil d’administration à ne pas voter la résolution visant à empêcher ou du moins limiter la possibilité d’émettre des actions préférentielles. L’intérêt de tels produits financiers réside dans une rentabilité plus rapide, régulière et sûre pour les investisseurs en possédant. Les actionnaires « préférés » étant servis avant les autres. Face au refus de la Pomme, le Hedge Fund s’est donc porté devant la SEC (l’AMF américain) au motif qu’Apple fait voter ses résolutions financières « en bloc » ce qui oblige donc les actionnaires à accepter ou refuser toutes les décisions d’un coup. Cette pratique serait contraire aux lois financières américaines.

Vie privée. Microsoft publie deux vidéos pour attaquer Gmail. Vous pensez que Google respecte votre vie privée ? Réfléchissez-y encore ». Voila le slogan de la nouvelle campagne anti-Google lancée par Microsoft. Dans son viseur : Gmail, le service de messagerie de son rival, qui compte plus de 400 millions d’utilisateurs dans le monde. Il l’accuse de violer la vie privée de ses utilisateurs en scannant le contenu de leurs courriers électroniques afin d’améliorer son ciblage publicitaire. « Ne vous faites pas avoir, utilisez Outlook », lance Microsoft, insistant sur le fait que sa messagerie ne se livre pas à cette pratique qu’il juge envahissante. Deux clips vidéo résument son argumentaire. Ils peuvent être visionnées sur son site Scroogled, lancé fin 2012 et entièrement dédié à discréditer les services de Google.

Live. Google et la Nasa organisent un « live » entre internautes et astronautes. À quoi serviraient vraiment les technologies et la science si elles n’offraient pas aussi du rêve ? C’est ce que Google et la Nasa proposent enfin. Le 22 février 2013, la société de Mountain View propose aux internautes de se connecter sur Google+ pour échanger avec les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS). Basée à 386 kilomètres d’altitude, l’équipe spatiale sera connectée à Google+ pour répondre à des questions préenregistrées. Google signale toutefois que certaines pourront être posées en direct. Les internautes pourront aussi poster des vidéos de 30 secondes sur YouTube avec le hashtag #askAstro. Ce « mot-dièse » sera le même sur Google+.

Actions. Eric Schmidt va vendre 3,2 millions d’actions de Google. Eric Schmidt, le président exécutif de Google, va vendre 42% de sa participation dans le groupe au cours de l’année qui vient, a annoncé Google. Au total, Eric Schmidt cédera 3,2 millions d’actions ordinaires de classe A dans le cadre d’un plan qui vise à lui permettre de « diversifier ses actifs et de retirer des liquidités », a fait savoir le géant de l’internet dans un avis à Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse de Wall Street. Le plan prévoit que les ventes soient échelonnées sur une durée d’un an pour limiter l’impact sur le marché. Eric Schmidt, qui fut directeur général de Google jusqu’en 2011, détient quelque 7,6 millions d’actions ordinaires, représentant 2,3% des actions en circulation du groupe et environ 8,2% des droits de vote.

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires