Flash-news : Trente en un du « 12 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 12 fevrier 2013

339
0
PARTAGER

Santé. La grippe AH1N1 de retour. Un marin pêcheur marocain de 40 ans est décédé de la grippe AH1N1, en mer, au large des côtes marocaines atlantique, entre Agadir et Dakhla, rapporte le ministère marocain de la Santé. Le Maroc, lors de la pandémie mondiale en 2009-2010, avait recensé plus de 22 décès à cause du virus AH1N1. Entre le 2 et le 8 février, 12 marins ont été infectés au cours de leur traversée en mer. « L’équipage a accosté dans le port d’Agadir pour déposer le corps », explique Saasaa Salima, directrice régionale de la Santé pour la région de Oued Ed-Dahab Lagouira. « Ils ont quitté Agadir, le 30 janvier. La capitaine a été le premier à tomber malade puis un marin a été malade aussi et c’est lui qui est mort ; il souffrait déjà d’une maladie chronique ». Tous les marins sont aujourd’hui contraints à l’isolement, sur leur bateau, dans le port de Dakhla. « Ils sont sous surveillance médicale et nous recherchons l’origine du virus. Une étude d’investigation est en cours à Dakhla pour identifier les personnes avec qui ils ont pu être en contact, et nous allons en commencer une à Agadir, également », explique Saasa Salima. Au niveau du ministère de la Santé le leitmotiv est le suivant : la grippe H1N1 n’est plus qu’une banale grippe saisonnière. Pourtant à Pékin, au moins 5 personnes sont mortes de la grippe AH1N1 depuis le début de l’année 2013. En Jordanie, 95 personnes, ont contracté le virus depuis le début de l’hiver, et 2 en sont mortes. Enfin, 21 Palestiniens, sur la même période, sont décédés de la grippe AH1N1. (Yabiladi)

Gouvernement. Pas de retrait de l’Istiqlal du gouvernement Benkirane. Ironie du sort, le plus redoutable opposant de Abdelilah Benkirane n’est autre que Hamid Chabat, son allié au sein de la majorité. Samedi dans son fief électoral, l’homme fort au PI a profité d’une réunion de la Ligue des économistes istiqlialiens, présidée par Adil Douiri pour lancer des attaques directes ciblant surtout les ministres PJDistes. Usant de la surenchère, le secrétaire général de la Balance a estimé que ces derniers agissent à l’écart de la politique générale du gouvernement et ainsi, ils planifieraient « la création d’un Etat similaire à celui des Mamelouks » au Moyen-Orient. Réforme de la caisse de compensation, nouvelle scène de conflit. A l’origine de cette nouvelle tension entre les « alliés », le projet de réforme de la Caisse de compensation, chapeauté unilatéralement par Najib Boulif. A la tête du département des Affaires générales du gouvernement et la gouvernance, il prépare un avant-projet, pour être exact, décrié et par l’opposition et par l’Istiqlal. Lors de la même rencontre de Fès, Adil Douiri, l’ancien ministre du tourisme sous l’équipe Jettou, a également critiqué les premières informations, délibérément révélées par le même Boulif, sur les mesures à même de sortir la CC de sa crise budgétaire. (Yabiladi)

Médiation. Le Prix Nobel de la paix 2011 pense que le Maroc peut jouer un rôle « fondamental » pour régler les conflits mondiaux. Le Maroc peut jouer un rôle « fondamental » dans le règlement des conflits qui surgissent dans plusieurs coins du monde, a affirmé, lundi à Madrid, le Prix Nobel de la paix 2011, la Yéménite Tawakkul Karman. « De par son potentiel civilisationnel et historique, le Maroc, un pays attaché à la culture de la paix, peut jouer un rôle fondamental dans l’instauration de la paix dans le monde », a souligné Mme Karman lors de l’ouverture du premier séminaire sur la promotion de la médiation qui se tient les 11 et 12 février dans la capitale espagnole. Le Prix Nobel de la paix 2011 a souligné l’importance de l’initiative maroco-espagnole pour la médiation en Méditerranée, exprimant sa conviction que celle-ci sera couronnée d’un « grand succès » pour établir la paix « entre et au sein des Etats ». « La spécificité géographique et historique du Maroc et de l’Espagne est de nature à permettre aux deux pays voisins et amis de jouer un rôle de grande importance pour la promotion de la médiation afin de prévenir et régler les conflits », a encore insisté Mme Karman.

Sommet. Ouverture à Dubai des travaux du premier sommet gouvernemental. Les travaux du premier sommet gouvernemental se sont ouverts, ce lundi à Dubaï, avec la participation de 120 Etats, dont le Maroc. Le Royaume est représenté à ce sommet par une délégation conduite par le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Abdeladim El Guerrouj. Cette rencontre, placée sous le thème « leadership en services gouvernementaux », va examiner les stratégies relatives au développement de l’action gouvernementale, et passer en revue les derniers développements et tendances internationales en matière d’amélioration de la qualité des prestations des administrations et établissements publics. Ce sommet représente une occasion pour exposer les idées et les expertises visant à dynamiser les systèmes de gestion gouvernementale à travers le monde et une plate-forme pour découvrir les meilleures expériences et pratiques efficientes capables de revigorer les services administratifs et répondre aux attentes des usagers du service public. Au menu figurent plusieurs thèmes relatifs à l’amélioration des services gouvernementaux, la consolidation des efforts nationaux pour optimiser le rendement des administrations ou encore l’amélioration de la qualité des services publics.

Economie

Banque. Attijariwafa Bank veut s’implanter au Niger, au Bénin et en Afrique anglophone et lusophone. Après avoir acquis dix banques en Afrique de l’Ouest en six ans, Attijariwafa Bank va s’implanter au Niger et au Bénin et compte se développer dans l’Afrique anglophone et lusophone, a annoncé son PDG, Mohamed El Kettani. « Nous avons acquis dix banques en six ans et allons nous implanter au Niger et au Bénin. Nous comptons aussi nous développer dans l’Afrique anglophone et lusophone », a affirmé M. Kattani. Le banquier marocain a expliqué cette démarche par la volonté de « rendre hommage aux collaborateurs des entités du groupe dans les pays d’accueil, lesquels, en partageant la conviction de l’enrichissement par l’intégration Sud-Sud, ont permis d’accélérer l’internationalisation d’Attijariwafa Bank à l’échelle continentale ». Il a ajouté que sa banque « mise sur le développement des TPE, trop souvent obligées de se financer à des taux prohibitifs dans le secteur informel alors qu’elles sont essentielles au décollage économique ». »Ce décollage est aussi nourri par une hausse du taux de bancarisation, qui oscille encore entre 5 et 8 % au sud du Maghreb », a-t-il indiqué, notant, en revanche, que « les résultats sur la banque par téléphone portable laissent sceptiques », bien que la banque dispose d’un « projet pilote au Mali ».

Partenariat. Convention de partenariat entre Royal Air Maroc et Servair, leader mondial du Catering aérien. Royal Air Maroc (RAM) et Servair ont conclu, ce lundi à Casablanca, une convention de partenariat stratégique pour l’exploitation de l’activité du catering aérien. En vertu de cette convention, Servair, le troisième opérateur mondial de la restauration et des métiers de la logistique du transport aérien, acquiert 40% d’Atlas Catering Airlines Services (ACAS), jusque-là filiale à 100% de la compagnie aérienne nationale. ACAS s’appellera désormais Atlas Servair. Selon les responsables de la RAM, la conclusion de cette convention de partenariat s’inscrit dans le cadre des engagements de la RAM vis-à-vis de l’Etat, contenus dans le contrat-programme signé entre les deux parties en septembre 2011. En effet, le plan de restructuration de la Compagnie aérienne nationale prévoit plusieurs actions dont le recentrage sur le transport aérien et l’externalisation des activités qui ne rentrent pas dans le cœur de son métier de base. Cette convention permettra aussi à Royal Air Maroc de s’appuyer sur le savoir-faire et le réseau mondial de son partenaire stratégique pour la réduction des coûts et l’amélioration de la qualité des prestations de restauration pour la compagnie nationale, ainsi que pour le développement des activités de sa filiale Atlas Servair.

Commerce. La Chine détrône les USA et devient la première puissance commerciale mondiale. La Chine est devenue, en 2012, la première puissance commerciale de la planète, avec 3.870 milliards de dollars de biens échangés. C’est historique. Selon les dernières statistiques des douanes chinoises, révélés par Bloomberg, le géant asiatique a échangé avec ses partenaires économiques 3.870 milliards de dollars de biens l’an passé, contre 3.820 milliards de dollars pour les Etats-Unis. La Chine affiche un excédent commercial de marchandises de 2.311 milliards de dollars, contre un déficit de 728 milliards pour les Etats-Unis. La Chine était déjà depuis 2009 le plus gros exportateur de la planète. Elle n’est toutefois pas encore le plus grand importateur. L’an dernier, les Etats-Unis ont importé pour 2.280 milliards de dollars de marchandises sur leur territoire contre1.820 milliards de dollars d’importations pour la Chine. Toutefois, si l’on inclut les importations et exportations de services, la valeur totale du commerce américain atteint 4.930 milliards de dollars. Par ailleurs, les Etats-Unis restent de loin la première puissance économique de la planète, avec un PIB de 15.000 milliards de dollars (chiffres de 2011), deux fois plus que le PIB chinois (7.300 milliards de dollars).

Soutien. 580 millions d’euros de soutien européen pour le Maroc entre 2011 et 2013. Le Maroc demeure le principal bénéficiaire du soutien européen dans la région du sud de la Méditerranée avec 580,5 millions d’euros au titre de la période 2011-2013, a indiqué l’Union européenne. L’aide européenne au Maroc vise particulièrement à promouvoir le développement économique et social, la protection de l’environnement et l’appui institutionnel, notamment aux secteurs de la justice et des droits de l’Homme, précise l’UE dans un document sur le bilan de ses actions entreprises depuis 2011 en réponse au Printemps arabe. L’UE rappelle qu’un financement supplémentaire de 80 millions d’euros a été accordé au Royaume lors de la 10ème session du Conseil d’association Maroc-UE tenue en avril 2012 pour l’accompagner dans ses réformes dans les domaines de l’éducation, la santé et le développement rural. En ce qui concerne la conclusion d’un partenariat Maroc-UE pour la mobilité, l’UE souligne que les négociations avancent à un rythme satisfaisant et qu’un accord sur une déclaration politique pourrait intervenir au cours du premier semestre 2013. Pour ce qui est de la libéralisation du commerce des services, l’UE relève que les discussions se sont poursuivies en 2012 et devront être examinées dans le cadre du futur accord de libre-échange complet et approfondi dont les négociations seront entamées début 2013.

Social

Consommation. M. Benkirane dément toute augmentation des prix des produits de base. Le Chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, a démenti ce lundi toute augmentation des prix des produits de base qualifiant de « rumeurs » les informations circulant à ce sujet. Dans ses réponses aux députés lors de la séance mensuelle des questions relatives à la politique gouvernementale à la Chambre des représentants, consacrée à « l’augmentation du coût de la vie et à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens », M. Benkirane a affirmé que seuls les prix des tomates, volaille et œufs ont connu une légère hausse à cause des perturbations climatiques et de la hausse des prix des aliments de bétail sur le marché international. Les prix des produits de base, comme le gaz butane, le sucre, l’huile, la farine et le pain n’ont connu aucune augmentation, a-t-il martelé, faisant observer par ailleurs que d’autres produits, notamment les oignons, les pommes de terre et les fruits, dont l’offre était abondante ont connu des baisses de prix. Les prix « auraient pu atteindre des niveaux records en raison des conditions climatiques et de la conjoncture économique internationale, notamment les fluctuations du cours du dollar, si le gouvernement n’était pas intervenu à deux niveaux, d’un côté à travers la subvention des produits de base, et de l’autre par le renforcement du pouvoir d’achat des familles marocaines, ce qui exigé du gouvernement des efforts exceptionnels, qui surpassent sa capacité financière nominale », a expliqué le Chef de gouvernement.

Polémique. Air France dans l’embarras à cause d’une mauvaise plaisanterie sur SM le Roi du Maroc. La compagnie aérienne Air France se retrouve au cœur d’une polémique après que l’un de ses commandants de bord a plaisanté sur SM le Roi lors du décollage d’un vol Casablanca-Paris, le 5 décembre dernier. Le pilote Air France, voyant son vol retardé à cause de l’atterrissage du Boeing de SM le Roi Mohammed VI, s’est permis une plaisanterie très mal choisie. Après avoir expliqué le retard, le commandant de bord suggère alors aux passagers d’envoyer une réclamation directement au monarque en cas de plainte ou de mécontentement. « Adressez-vous à Mohammed VI, Palais Royal, Rabat », aurait déclaré l’agent d’Air France avant d’ajouter : « La tour de contrôle m’a empêché de décoller jusqu’à ce que sa Majesté le Roi du Maroc finisse de se reposer au salon d’honneur de l’aéroport », selon le site emarrakech.info. Plaisanterie irréfléchie pour certains, la boutade est une insulte impardonnable pour d’autres passagers qui ne tolèrent pas cet écart. « Il a certainement cru qu’il n’y avait que des passagers étrangers dans l’avion ou que nous étions des analphabètes qu’on peut injurier facilement, sans qu’on puisse nous défendre. Nous considérons que par cette moquerie, c’est tout le peuple marocain qui a été visé. Nous réclamons donc des dommages et intérêts. » lâche le passager Abderrahmane Mekkaoui, professeur universitaire, sur Yabiladi.

Débat. Le concept des « Great Debaters » fait sensation au Maroc. Il n’y a pas que le sport dans la vie des étudiants marocains. Il y aussi les activités intellectuelles. Ces dernières années, une nouvelle compétition, connait de plus en plus de succès dans les écoles d’enseignement supérieures marocaines. Il s’agit des « The Great Debaters ». Une compétition de débats née aux Etats-Unis dans les années 20-30, durant laquelle des écoles se défient sur le terrain de l’art de la rhétorique. Yabiladi était, le week-end dernier, membre du jury de la toute première édition à Casablanca. Cette compétition est inspirée du célèbre film de Denzel Washington intitulé également « The Great Debaters ». Il raconte l’histoire vraie d’un professeur Afro-Américain qui enseigne dans un lycée uniquement réservé aux jeunes noirs, dans les années 30. Il va former une équipe de jeunes débatteurs, les coacher pour qu’ils s’opposent, ensuite à de grands établissements ouverts aux étudiants blancs seulement. Au Maroc, cette compétition a débarqué il y a près de 5 ans dans les campus. Aujourd’hui dans des dizaines d’universités ou écoles de l’enseignement supérieur, il existe une équipe de Great Debaters, comme il peut exister une équipe de football ou club d’échecs. (Yabiladi)

Cigarettes. Arrestation d’un vendeur notoire de cigarettes de contrebande. Les éléments de la Police Judiciaire de Mohammedia ont arrêté dernièrement un vendeur notoire de cigarettes de contrebande ainsi que son complice, un buraliste qui se chargeait d’écouler la marchandise. L’arrestation organisée après une opération de surveillance en coordination avec des agents de la Société Marocaine des Tabacs, a permis de saisir 1223 cartouches de cigarettes de différentes marques ainsi qu’une somme d’argent (plus de 44.000 Dirhams), indique une source policière. La police a également saisi au domicile du prévenu et au bureau de tabac de son « collaborateur » des plaquettes de Chira, des timbres de douanes que les mis en cause recollaient sur les paquets de cigarettes pour masquer leur origine étrangère ainsi que des chèques tirés au nom de personnes qui se fournissaient chez eux. Onze chèques au total dont les tireurs ont été identifiés et sont actuellement recherchés par la Police. Les prévenus ont été déférés devant le parquet pour notamment vente illicite de cigarettes de contrebandes et trafic de stupéfiants.

Art & Culture

Salon. La 9ème édition du salon « Art de vivre Maroc » du 27 au 31 mars. La 9ème édition du salon « Art de vivre Maroc » ouvrira ses portes du 27 au 31 mars 2013 au Palais des Congrès de Marrakech, selon les organisateurs qui soulignent que le salon, après 8 éditions couronnées de succès, confirme sa place d’évènement leader de l’artisanat, de l’art du design, de la décoration, du bien-être et de l’art de la table. Cette année encore, le salon s’attend à réunir 100 exposants et près de 8.000 visiteurs professionnels constitués d’hôteliers, de propriétaires de maisons d’hôtes, de professionnels du tourisme, de restaurateurs, d’architectes, de décorateurs, d’acheteurs professionnels et d’un public de passionnés. Depuis 9 ans, le salon bénéficie du partenariat actif de nombreux acteurs institutionnels tels que la wilaya de Marrakech, la région de Marrakech-Tensift-El Haouz, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), la Fédération des entreprises d’artisanat, et le Conseil Régional du Tourisme. Le salon sera aussi un lieu d’échange et de débats sur les grands thèmes d’actualité tels que « La croissance du secteur », ou encore « La mise à niveau des entreprises ».

Festival Mawazine. La légendaire Route de la Soie célébrée cette année. La 12ème édition du Festival-Mawazine Rythmes du Monde consacre, cette année, la programmation de la scène Chellah à l’aventure musicale, à la célébrissime Route de la Soie (ce réseau de routes commerciales qui a relié l’Asie à l’Europe pendant des siècles), à travers la présence de nombreux artistes qui inviteront le public à un voyage dans 8 pays différents. Qu’ils viennent du Japon , d’Ouzbékistan, de Turquie ou d’Italie, les groupes invités sont tous représentatifs de cultures et de différents styles régionaux. A noter que c’est la chanteuse sicilienne Patrizia Laquidara, l’une des plus belles voix d’Italie, qui se produira en ouverture de la programmation le samedi 25 mai.

Gastronomie. Rachid Choukki, le chef qui éblouit les gourmets indiens par les saveurs de la gastronomie marocaine. Installé il y a à peine quelques mois en Inde, Rachid choukki, chef de cuisine du tout nouveau restaurant « Casablanca », non loin de New Delhi, éblouit déjà les gourmets indiens par les saveurs goûteuses de la gastronomie marocaine. L’inauguration officielle en fin de semaine de la nouvelle adresse au cœur d’un palace de la prestigieuse chaîne Hilton , a été l’occasion pour Rachid de faire étalage de sa parfaite maîtrise de l’art culinaire et son souci du raffinement qui lui est associé. Une élite de New Delhi, invitée pour l’événement, est ravie de pouvoir vivre, dans une ambiance propice au dépaysement, et une décoration digne d’un Riad de la ville ocre, un véritable voyage dans le Royaume qui, confient nombre de convives, est certes loin géographiquement de l’Inde, semble si proche sentimentalement et culturellement. En fier ambassadeur de la gastronomie marocaine, le jeune chef est au petit soin. Les invités ont eu droit à un impressionnant éventail de la cuisine marocaine avec plusieurs options répondant aux attentes des végétariens et aux goûts des fans des plats sucrés ou pimentés.

Institut. Lancement à Casablanca de la saison culturelle de l’Institut Français du Maroc pour l’année 2013. L’Institut français du Maroc a procédé, ce lundi à Casablanca, au lancement de la saison culturelle France-Maroc pour l’année en cours. Cette saison culturelle revient avec une programmation qui se veut toujours vivante et exigeante, à la fois fenêtre sur la création contemporaine française d’excellence et catalyseur des échanges culturels entre la France et le Maroc, a souligné le directeur général de l’Institut Français du Maroc (IFM), Bertrand Commelin. Au programme de cette saison figurent quelque 25 événements majeurs qui seront proposés dans les 11 villes accueillant des Instituts français au Maroc (Agadir, Casablanca, El Jadida, Fès, Kenitra, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat, Tanger et Tétouan). Au cœur de cette programmation figurent deux manifestations autour des musiques actuelles qui seront issues de rencontres avec des artistes marocains. Il s’agit d’une création en collaboration avec l’Orchestre National de Jazz et une tournée autour de la chanson française avec la participation de la jeune scène française du moment.

Sport

Série A. Benatia de retour et content de la victoire. Après la précieuse victoire à domicile de ce dimanche face à Torino (1-0), Mehdi Benatia est revenu sur cette rencontre comptant pour la 24ème journée de la Serie A. «Nous avons joué une grande première mi-temps. Pendant le seconde, nous avons montré que nous étions une équipe de caractère et nous sommes parvenus à remporter une victoire cruciale pour notre classement », a déclaré le défenseur de l’Udinese au site officiel du club avant de poursuivre : « Mon retour m’a fait énormément plaisir…Maintenant nous allons savourer nos trois points, mais nous devons commencer à nous préparer pour Genoa. Ce match ne va pas être facile sachant que les Rossoblu ont besoin d’une victoire, mais nous seront prêts », a-t-il conclu. Notons que les Zèbres occupent actuellement la 7ème place du classement général de Serie A avec un total de 36 points.

Mercato. Abderrazak Hamdallah à Aalesunds. L’Olympic club de Safi (OCS) a donné son accord pour le transfert de son attaquant vedette et meilleur buteur, Abderrazak Hamdallah au club norvégien de première division, Aalesunds FK, a annoncé, samedi, le club du championnat national Pro Elite 1. Dans un communiqué, l’OCS a précisé que cet accord intervient suite à la demande persistante du club norvégien de s’attacher les services de Hamdallah avant le 25 mars prochain, date de la fin du mercato d’hiver du championnat de Norvège et de la volonté de l’international marocain de changer de cadre. Le montant et la durée du transfert de l’international marocain seront annoncés lors d’une réunion la semaine prochaine. Rappelons qu’au classement des buteurs, Abderrazak Hamdallah est en tête avec 12 réalisations devant l’attaquant du KAC Kénitra, Bilal Biat (9 buts).

Lions de l’Atlas. Amrabat décisif face à Aissati. Ce dimanche soir, Nordin Amrabat a contribué à la victoire du Galatasaray Istanbul face à Antalyaspor de Ismail Aissati à l’occasion de la 21ème journée de la Super Lig (2-0). Le médian offensif marocain été passeur décisif sur le second but des locaux inscrit par Burak Yilmaz peu après l’heure de jeu (32’). Le Lion de l’Atlas compte désormais 6 passes décisives à son actif en championnat cette saison. Aligné d’emblée, ce dernier s’est fait remplacer à la 79ème minute, tandis que Aissati a participé à l’intégralité de la rencontre. Le Galatasaray consolide ainsi son leadership avec un total de 40 points. Antalyaspor pour sa part occupe le 4ème rang avec 33 unités.

FRMA. 6ème étape de Cross-Country à Beni Mellal. Les athlètes Abdenacer Fathi et Malika Assahssah ont remporté la 6ème étape du cross-country fédéral (séniors), organisée, ce dimanche, à l’hippodrome de Béni Mellal par la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA). Fathi, sociétaire d’Atlantique club de Rabat (ACR), a bouclé les 1.200m de l’épreuve en 32min 33sec devant Lahcen El Abbassi (Chabab Hay Hassani/32:34). Chez les dames, Assahssah a parcouru les 8.000m au programme de cette manifestation en un temps de 27min 09sec. Les 2ème et 3ème places sont revenues à Salima Ouali Alami (AS FAR/27.23) et à Keltoum Bouasria (AS FAR/27.32). Au concours du 8.000m juniors garçons, la première place est revenue à Omar Ait Chitachn (Olympique Khouribga) auteur d’un chrono de 24min 50sec. A l’épreuve du 6.000m juniors filles, la victoire est revenue à Fadoua Sidi Madane (ACR) qui s’est imposée en 21min 43sec. Au concours 6.000m cadets, la première place a été remportée par Hicham Chemlal (Achbal Marrakech) avec un temps de 19min 07sec. Enfin, quant à la course du 5.000m cadettes, elle a été remportée par Soukaina Balil (Olympique Marocain) avec un temps de 16min 37sec.

International

Libye. La Libye fermera ses frontières avec la Tunisie et l’Egypte pour cinq jours à compter du 14 février à minuit, une mesure de sécurité à l’occasion du deuxième anniversaire du début du soulèvement contre Mouammar Kadhafi, a annoncé le Premier ministre Ali Zeidan.
« A compter du 14 février à minuit et jusqu’au 18 février, nul ne sera autorisé à franchir les frontières avec l’Egypte ou la Tunisie, par mesure de sécurité », a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Tripoli.

Religion. Le pape Benoît XVI annonce sa démission. Premier pape allemand depuis près d’un millénaire, Benoît XVI, qui avait succédé à Jean-Paul II le 19 avril 2005, a annoncé sa décision dans un communiqué officiel depuis une salle du palais Apostolique au Vatican. Cette démission est une grande première dans l’histoire de l’Eglise moderne. A 85 ans, Benoît XVI, né Joseph Alois Ratzinger, explique qu’il est convaincu que ses forces « ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien ». Il estime également que la vigueur nécessaire « pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié », et déclare « renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre à partir du 28 février 2013 à 20h ». Le doyen des cardinaux, Mgr Angelo Sodano, a estimé qu’il s’agissait d’un « coup de tonnerre dans un ciel serein ». Le président de la République François Hollande a également réagi: « La République salue le pape qui prend cette décision mais elle n’a pas à faire davantage de commentaire sur ce qui appartient d’abord à l’Eglise. C’est une décision humaine et une décision liée à une volonté qui doit être respectée ».

États-Unis. Barack Obama veut réduire l’arsenal nucléaire. Le président des Etats-Unis Barack Obama va plaider pour une importante réduction de l’arsenal nucléaire américain à travers le monde, au cours du discours sur l’état de l’Union qu’il prononcera aujourd’hui mardi devant le Congrès, rapporte dimanche 10 février soir le « New York Times ». Citant des responsables de l’administration ayant requis l’anonymat, le quotidien indique que le président Obama s’est accordé ces derniers mois avec la hiérarchie militaire sur la possibilité de réduire d’un tiers l’arsenal américain. Dans son discours, Barack Obama ne donnera probablement de chiffres mais des responsables de la Maison Blanche examinent de réduire à environ 1.000 le nombre d’armes nucléaires déployées, ajoute le « New York Times ». Les Etats-Unis possèdent actuellement quelque 1.700 armes nucléaires. Selon le traité signé avec la Russie en 2010 visant à réduire l’armement nucléaire des deux pays, ils se sont engagés à ramener leur stock à 1.550 avant 2018. Mais Barack Obama « croit que nous pouvons faire des coupes plus radicales, et épargner beaucoup d’argent, sans compromettre la sécurité de l’Amérique au cours de son second mandat. Et les chefs militaires ont approuvé cette idée », écrit le « New York Times ».

Palestine. Les Palestiniens s’inscrivent sur les listes électorales. Les Palestiniens de la bande de Gaza comme de Cisjordanie ont entrepris lundi de s’inscrire sur les listes électorales en vue d’un scrutin législatif et présidentiel reporté de longue date et qui serait censé sceller la réconciliation entre factions, près de six ans après la rupture entre Fatah et Hamas. Toutefois, alors qu’aucune date n’a encore été fixée pour ces élections et que les principaux blocs politiques se querellent toujours sur les modalités d’une réconciliation, les chances d’un retour à l’unité du monde palestinien semblent plus fugaces que jamais. Plusieurs centaines de Palestiniens faisaient la queue lundi devant les bureaux d’inscription pour s’assurer que leurs noms figurent bien sur les listes, au cas où les élections se concrétiseraient enfin, mais le scepticisme continue de régner quant aux chances d’atteindre rapidement cet objectif. « Il y a très peu d’espoir. Un espoir aussi ténu que celui de Satan d’entrer un jour au Paradis », déclarait un homme de 56 ans venu s’inscrire sur les listes électorales de Gaza. Jusqu’alors, l’organisation islamiste du Hamas, qui a pris le contrôle de la bande de Gaza à la mi-2007 au terme d’un bref conflit avec le Fatah, interdisait à la Commission électorale centrale palestinienne de se mêler des affaires de l’enclave côtière.

Mali. Les Français bombardent des islamistes à Gao où la tension reste vive. La tension est restée vive lundi à Gao, dans le nord du Mali, où les militaires français ont déminé les ruines du commissariat et de ses alentours après un bombardement à l’aube pour éliminer les islamistes armés qui s’y étaient retranchés. Un mois jour pour jour après le début de l’intervention militaire française, « l’essentiel du territoire malien a été libéré, aucune ville n’est occupée par un groupe terroriste, aucun des réseaux ou groupes qui jusque-là mettaient en péril la vie des Maliens n’est capable de mener une véritable offensive », a assuré le président français François Hollande. « Nous devons poursuivre non plus la libération d’un territoire mais (sa) sécurisation », a-t-il expliqué, alors que Gao, la plus grande ville du nord du Mali, a été dimanche le théâtre de combats de rue entre soldats maliens et français et des combattants jihadistes qui y ont aussi commis les premiers attentats suicides de l’histoire du pays, marquant une nouvelle étape du conflit. Au moins deux islamistes et trois civils ont été tués dans les affrontements, qui ont également fait 17 blessés, 15 civils et deux soldats maliens.

Russie. Un nouvel accident minier fait au moins 17 morts dans le Grand Nord. Une explosion de méthane a fait au moins 17 morts, et un disparu, lundi dans une mine de charbon de Vorkouta, dans le Grand Nord russe, moins d’un mois après un autre accident meurtrier en Sibérie. « 17 personnes ont été tuées », a indiqué Elena Smirnykh, une porte-parole du ministère russe des Situations d’urgence. Un précédent bilan du ministère des Situations d’urgence faisait état de 16 morts et de deux disparus. Le ministère de l’Intérieur de la région des Komi, où se trouve la mine Vorkoutinskaïa, a avancé pour sa part un bilan de 18 morts. Au moment de la déflagration, à 800 mètres de profondeur, 259 mineurs se trouvaient dans la mine exploitée par le groupe sidérurgique russe Severstal. Vingt-trois mineurs se trouvaient dans le secteur où s’est produite la déflagration. Cinq d’entre eux ont été secourus: trois ont été hospitalisés et deux ont reçu des soins sur place, selon Mme Smirnykh. « Deux blessés ont été hospitalisés avec des brûlures, l’un a des brûlures sur 30% du corps et l’autre sur 90%. La troisième personne hospitalisée a des fractures », a précisé un représentant du ministère des Situations d’urgence.

Nouvelles technologies

Google. Google veut avoir son propre aéroport dans la Silicon Valley et commercialiser les Google Cars d’ici 5 ans. Avoir sa propre flotte d’avions, c’est déjà pas mal. Mais avoir son propre aéroport, ça c’est mieux. C’est ce que Google envisage de faire à San José, la « capitale » de la Silicon Valley. Blue City Holdings – la société qui gère la flotte d’avions de Google et qui est contrôlée Sergey Brin, Larry Page et Eric Schmidt – veut construire un nouveau terminal réservé aux vols de la société Google , juste à côté de l’aéroport international de San José (Mineta Airport). Ce projet, qui vient d’être présenté, sera fait en partenariat avec Signature Flight Support, qui va opérer cette infrastructure. Ce terminal devrait coûter la bagatelle de 82 millions de dollars. Il s’étendra sur 11,7 hectares et devrait employer plus de 380 personnes. Par ailleurs, Google s’intéresse également à l’automobile. En effet, depuis quelques années, les Google Cars automatisées parcourent les routes du monde entier. Mais la technologie de Google qui permet à n’importe quel véhicule de se balader sans chauffeur et en toute sécurité n’en est qu’à ses prémisses. Mais Google pousse son projet et compte bien rendre disponible sa technologie au grand public d’ici 3 à 5 ans. C’est Anthony Levandowski, le responsable du projet Google Cars qui l’affirme. S’exprimant à l’occasion de la conférence Society for Automotive Engineers, l’homme indique qu’il souhaite commercialiser les voitures automatisées dans un délai de 5 ans. Une projection réaliste quand on regarde les progrès de la technologie de Google, mais qui reste encore au stade de la science-fiction.

Montre. Apple développerait un projet de montre-bracelet intelligente. Apple expérimenterait une montre-bracelet « intelligente » dont les contours ne seraient toutefois pas encore certains, si on en croit deux journaux américains renommés, The New-York Times, et le Wall Street Journal. Selon le quotidien originaire de New-York, cette montre « intelligente » pourrait fonctionner sous iOS et serait dotée d’un verre flexible de nouvelle génération. Selon le Wall Street journal, cette montre serait dotée de certaines fonctions d’un Smartphone. Apple aurait même élaboré des projets de fabrication avec Foxconn, son sous-traitant chinois habituel qui fabrique déjà l’iPhone et et l’iPad. La publication de ces informations suit, de quelques jours, les spéculations d’un ancien salarié d’Apple, Bruce Tognazzini, qui a participé à la conception de l’interface-utilisateur du Macintosh. Sur son blog, il a publié un article évoquant iWatch, un projet qu’il suppose être mené au sein d’Apple, tout en précisant que ses affirmations ne s’appuyaient pas sur des sources internes mais sur sa solide compréhension d’Apple et de sa stratégie produits. Toujours selon lui, iWatch pourrait interagir via une liaison sans fil Bluetooth avec un iPhone, dont il serait un « périphérique intelligent ».

Téléchargement. Mega, une extension pour Firefox et un outil de synchronisation en approche. Lancé le 19 janvier dernier, Mega est passé rapidement de service inutilisable car victime de son succès à service fonctionnel surveillé de très près par les défenseurs du droit d’auteur. Kim Dotcom, son fondateur a annoncé samedi dernier, 9 février, que les débits de Mega vont encore croître grâce à un logiciel de synchronisation. Attendu pour le courant de cette semaine, il devrait permettre de monter son compte Mega comme un disque dur distant. Par ailleurs, une première extension pour Firefox est d’ores et déjà disponible. Elle est censée améliorer les vitesses de transfert (descendant principalement) et supprimer les restrictions en nombre de téléchargements concomittants. Depuis ses débuts, Mega mettait beaucoup en avant Chrome pour sa grande compatibilité avec le HTML5. Firefox est désormais Mega, comme le disait Kim Dotcom dans un de ses nombreux tweets. Par ailleurs, le fondateur de Megaupload n’a pas pu s’empêcher de relancer le buzz autour de son autre service, toujours en devenir, Megabox. Il a en effet tweeté une nouvelle capture d’écran de son futur service de stockage/partage/découverte de musique. En attendant que Megamovie refasse parler de lui, évidemment.

Console. Ouya, la console sous Android à 99 euros sera mise à jour chaque année. Vendue 99 dollars, la Ouya, console de salon sous Android, qui a vu le jour grâce à Kickstarter, sera disponible en juin. Elle est d’ores et déjà précommandable sur de grands sites d’ecommerce, comme Amazon, Gamestop, Target ou encore Best Buy. Dans une interview exclusive à The Verge, Julie Uhrman, la PDG de la société créatrice de l’Ouya, indique qu’à la manière des smartphones, sa console connaîtra une mise à jour tous les ans. « Nous prévoyons de rafraîchir l’Ouya chaque année afin de disposer des puces les plus performantes et de tirer parti de la baisse de prix des composants pour créer la meilleure expérience possible pour 99 dollars », déclarait Julie Uhrman. Et « si nous pouvons le faire pour moins de 99 dollars, nous le ferons », précisait-elle. Pour l’instant, cette console sous Android fonctionne avec un Tegra 3 (à 1,6 GHz), alors que le Tegra 4 a été annoncé lors du CES. Elle bénéficie également de 8 Go de mémoire Flash pour le stockage des jeux. L’Ouya permet également qu’on branche un disque dur sur un port USB afin d’étendre cet espace de stockage.

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires