Flash-news : Trente en un du « 15 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 15 fevrier 2013

421
0
PARTAGER

Eau. Lydec rassure les Casablancais sur le changement du goût de l’eau constaté. Un changement du goût de l’eau est récemment intervenu dans quelques quartiers des secteurs Centre et Ouest de Casablanca. Ces quartiers sont alimentés à partir des usines de traitement des barrages situés le long de l’oued Oum Rbia. Ce changement de goût s’explique, selon Lydec, par des lâchers d’eau réalisés sur le barrage El Massira , qui est actuellement proche de son niveau de remplissage maximum grâce aux dernières pluies et à la fonte des neiges. Ces lâchers d’eau ont ainsi des conséquences sur les caractéristiques de l’eau retenue par les barrages situés le long de l’oued Oum Rbia, qui alimentent notamment les villes de Settat, Berrechid, El Jadida et Casablanca. Ce changement de goût est cependant sans conséquence sur la qualité de l’eau distribuée, rassure Lydec. En effet, les analyses réalisées chaque jour confirment la potabilité de l’eau et sa conformité aux normes sanitaires marocaines. La situation est tout de même suivie de près par Lydec, en collaboration avec l’Agence du Bassin Hydraulique de Tadla-Azilal (gestionnaire des barrages), l’Office National de l’Eau et de l’Electricité et la Société des Eaux de l’Oum Rbia (producteurs d’eau). Cette situation peut potentiellement se prolonger en fonction des futures précipitations et des besoins de régulation des niveaux des grands barrages de l’oued Oum Rbia. Et, conformément à sa mission de distributeur d’eau potable à Casablanca, Lydec assure maintenir une surveillance renforcée de la qualité de l’eau pendant tout cet épisode.

Migrations. 21 migrants franchissent la frontière en voiture bélier à Melilia. Entre le go fast et la voiture bélier. Les migrants subsahariens interdits d’entrée en Europe ont essayé, la semaine dernière, une nouvelle technique pour franchir la frontière de Mélilia. Au volant de deux voitures, 21 d’entre eux ont foncé et traversé par surprise les postes frontières marocain et espagnol, en fin de semaine dernière, a rapporté hier, mercredi 13 février, la presse espagnole. Ils ont tous été interpelés à Mélilia et réadmis par le Maroc. Une première voiture, où s’entassent 11 personnes, jeudi 7 février, à minuit, a franchi le poste frontière marocain de Bir Ensar à toute allure par surprise. Les policiers espagnols sont alertés et tentent de fermer les grilles de fer, mais la voiture arrive et les rouvre violemment en les percutant de plein fouet. La voiture est finalement interceptée, 150 mètres plus loin par la garde civile espagnole. Dimanche 10 février, 10 autres migrants tentent l’aventure et montent dans une voiture. A 7h40, ils franchissent à toute vitesse, les deux postes frontières marocain et espagnol de Farhana, avant d’être à leur tour interceptés. Un premier cas de « go fast » avait déjà eu lieu, fin janvier, rapporte ABC. (Yabiladi)

Affaire Gdeim Izik. Le procès est « légitime et se déroule dans le respect des droits humains ». Le procès de l’affaire des évènements relatifs au démantèlement du camp Gdeim Izik, qui se poursuit au Tribunal militaire à Rabat, est « légitime et se déroule dans le respect des droits humains », a assuré Mme Rouayda Marwa, directrice exécutive du Centre international pour le développement, la formation et la résolution des conflits. La cour a accordé une importante marge aux accusés et à la défense pour plaider leur cause, partant du principe de la présomption d’innocence, a expliqué Mme Marwa, qui était l’invité du journal de la chaîne de télévision « Al Oula ». La défense a « implicitement » reconnu cet état de fait, quoique les accusés aient plutôt lancé des slogans politiques, au lieu de présenter des arguments pour défendre leur cas, a fait savoir l’experte internationale. Le procès a « un caractère public » du fait de la présence de plus de 50 observateurs internationaux et des médias arabes et internationaux qui en assurent une large couverture, a-t-elle insisté, faisant observer que ce procès ne vise pas uniquement à établir la justice et à réconforter les familles, mais affirme, avant tout, l’autorité de l’Etat qui veille à la préservation des droits de l’ensemble des citoyens.

Economie

Etude. La contrefaçon représente un chiffre d’affaires de plus de 6 milliards de dirhams. Une étude sur les incidences de la contrefaçon sur l’économie marocaine a été présentée à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à Casablanca, rapporte l’Economiste. Réalisée par le Comité national pour la propriété industrielle et contrefaçon, l’étude permet de donner des chiffres précis sur l’état de la contrefaçon aujourd’hui au Maroc, ce qu’elle fait perdre au pays et ce qu’elle lui rapporte. En 2012, près 1.2 millions d’articles contrefaits ont été saisis par la douane marocaine en 2012. Soit près de 3300 articles saisis tous les jours. Valeur totale de ces articles contrefaits : 33.4 millions de dirhams. C’est au niveau fiscal que le bât blesse pour le Maroc. Une perte annuelle estimée à un milliard de dirhams tous les ans. La contrefaçon fait également perdre au pays plus de 30 000 emplois. Un coup dur pour les patrons marocains. En outre, la présidente de la CGEM Meryem Bensalah Chaqroun n’a pas manqué de souligner, qu’au-delà des pertes pour l’économie marocaine, la contrefaçon représente aussi et surtout un danger pour les consommateurs « car les contrefacteurs ne respectent aucune norme d’hygiène et de sécurité ». Néanmoins, la contrefaçon représente également un chiffre d’affaire estimé entre 6 et 12 milliards de dirhams. Soit 0.7 à 1.3% du PIB. « Ce qui équivaut à la hausse du déficit de la balance des biens et services en 2012, soit 6 milliards de dirhams », souligne le quotidien. (Yabiladi)

Entreprise. Zahra Maarifi favorite pour le poste de DG de Maroc Export. Le nom de la directrice de la politique des échanges commerciaux, Zahra Maarifi, pèse avec force pour succéder au poste de directeur général de Maroc Export, occupé auparavant par Saad Benabdellah, croit savoir Le Soir qui cite des sources bien informées. Largement favorite, et forte d’un CV assez musclé, Maarifi a derrière elle une expérience  solide au sein du département du Commerce Extérieur qui a fait d’elle, selon ses proches, la cheville ouvrière de la politique des échanges commerciaux. A suivre.

Succursale. La CDG ouvre une nouvelle succursale à Casablanca. La Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) a procédé, jeudi, à l’ouverture de sa nouvelle succursale à Casablanca et ce dans le cadre du déploiement de son réseau propre et de l’accompagnement du projet national de régionalisation. Par l’ouverture de cette nouvelle succursale, qui assurera des services de banque réglementée ainsi que des prestations aux clients des organismes gérés par le Régime Collectif d’Allocation de Retraite (RCAR) et la Caisse Nationale des Retraites et d’Assurances (CNRA), la CDG ambitionne de poursuivre sa stratégie de proximité et œuvre pour ouvrir d’autres succursales  »banque et prévoyance » au niveau des principales villes du pays, ont indiqué des responsables à la Caisse lors de la cérémonie d’inauguration. Concernant les prestations bancaires, le déploiement d’un réseau propre via l’implémentation des succursales CDG dans les principales villes administratives du Royaume traduit la volonté de la CDG, partenaire historique des professionnels de la justice, d’assurer à ses clients, particulièrement les notaires, une plus grande proximité et une qualité de service aux meilleurs standards, ont-ils souligné. Pour se faire, la succursale CDG de Casablanca a été dotée d’une organisation commerciale qui permettra à chaque client de disposer d’un interlocuteur dédié pour répondre à ses besoins et de bénéficier d’une prise en charge directe et personnalisée de la relation.

Energie. Le Maroc a adopté un plan stratégique ambitieux pour le développement de l’énergie solaire. Le Maroc a adopté un plan stratégique important et des plus ambitieux pour le développement et l’exploitation de l’énergie solaire, eu égard aux potentialités énormes que recèle le Royaume dans ce domaine, a souligné ce jeudi à Marrakech, le président du directoire de l’agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury. S’exprimant lors d’une conférence initiée par l’Université Privée de Marrakech (UPM) sous le thème « les énergies renouvelables et leur impact sur le développement régional », Bakkoury a ajouté que cette feuille de route, qui ambitionne d’atteindre une production de 2.000 Mégawatts à l’horizon 2020, est dictée par la dynamique socioéconomique que connait le Maroc, mais aussi par les besoins énergétiques de plus en plus pressants du Royaume notamment, face à l’augmentation des prix des énergies classiques, en l’occurrence celui du pétrole. Et de poursuivre que cette stratégie est de nature à réduire la dépendance énergétique du Maroc, et à encourager les investissements nationaux et étrangers dans le domaine de l’énergie solaire, considéré désormais comme cheville-ouvrière de développement des énergies renouvelables. Il a relevé que la promotion de l’énergie solaire aura un impact positif en termes de garantie des besoins du Maroc en énergie électrique, d’autant plus que cette énergie peut constituer à l’avenir un axe stratégique d’exportation de l’énergie vers l’Europe.

Social

Hôtellerie. 90 ans déjà pour La Mamounia. Il était une fois La Mamounia, 90 ans et pas une ride… Depuis 1923, date de sa 1ère ouverture, La Mamounia a su séduire des milliers d’âmes en quête de luxe, de calme et de volupté. Initialement offrant 50 chambres, La Mamounia a été rénovée et agrandie en 1946, 1950, 1953, 1986 pour atteindre 209 unités lors de la dernière rénovation qui a duré 3 ans entre 2006 et 2009. Avec une architecture et une décoration inspirées de la tradition arabo-mauresque, La Mamounia a attiré un grand nombre de personnages historiques et des grands noms du gotha. Joyeux anniversaire.

Grève. Mouad Belghouat arrête sa grève de la faim. Le rappeur marocain Mouad Belghouat, alias L7a9ed, en prison depuis mars 2012, a décidé d’interrompre sa grève de la faim, entamée le lundi 4 février. « La situation s’améliore. Il a arrêté sa grève de la faim car ses revendications ont été entendues par le directeur de la prison. Ses problèmes sont principalement liés à ses rapports avec le fonctionnaire de la prison qui gère son aile. Ses écrits lui ont été restitués », a fait savoir le vice-président de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH), contacté par RTL.be. Mouad Belghouat, qui fait l’objet d’une condamnation à un an de prison ferme pour outrage à la police par le biais d’une chanson, devrait bientôt sortir de prison. Selon le responsable de l’AMDH, « sa libération est prévue pour mars 2013 ». (Yabiladi)

Concours. 8667 candidats réussissent le concours de capacité professionnelle du Men. Les résultats finaux du concours de capacité professionnelle organisé par le ministère de l’Education nationale (Men), session de septembre 2012, ont donné lieu à une liste de candidates et candidats admis de 8667 personnes, annonce jeudi le ministère. Selon la même source, cette liste comprend les catégories des enseignants ), le corps de soutien administratif, pédagogique et social (267 candidats), les conseillers d’orientation et de planification pédagogique (30 candidats), le corps de gestion et de contrôle matériel et financier (26 candidats), les cadres communs (367 candidats) et les ingénieurs (9 candidats). Ces résultats ont été annoncés officiellement par les académies régionales de l’éducation et la formation et par les délégations du Men, ainsi que sur le site électronique du ministère.

Hôtellerie. Signature d’un protocole d’accord pour la mise en place d’une Convention collective dans le secteur hôtelier. La Fédération nationale du tourisme (FNT) et la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH) ont signé, jeudi à Rabat, un protocole d’accord avec l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) en vue de la mise en place d’une Convention collective dans le secteur hôtelier. Cette convention vise notamment la mise en place d’une charte des instances représentatives des employés, l’instauration de la bonne gouvernance en matière dialogue social et la gestion des relations professionnelles de manière à préserver les libertés syndicales et à assurer la pérennité de l’entreprise. Elle se fixe également comme objectifs l’adaptation de la législation en vigueur et la mise en place d’un cadre commun régissant la politique des salaires et la couverture sociale, ainsi que le développement des compétences. Une commission regroupant des représentants des deux fédérations et de l’UNTM a été chargée du suivi de ce chantier.

Art & Culture

Festival. Le festival du film sur l’immigration à Agadir en danger. Tahar Benjelloun, Saïd Taghmaoui, Najat Belkacem, Nourredine Lakhmari, Mohamed Ismail, Isabelle Adjani ou encore Richard Bohringer sont là quelques unes des célébrités qui ont foulé le tapis rouge du festival « Cinéma et Migrations » à Agadir, lors des éditions précédentes. Ce festival est unique au Maroc. Existant depuis 9 ans déjà, il est le seul à projeter, à 100%, des films qui traitent des thématiques de la migration. Cependant, cette année s’annonce plutôt difficile du côté des organisateurs réunis au sein de l’Association l’initiative culturelle. Prévue au départ du 4 au 6 mars prochain, la 10ème édition vient officiellement d’être reportée faute de moyens financiers. « Cette année, nous avons souhaité introduire une compétition internationale afin d’attirer des réalisateurs de renommée internationale et apporter une marque de fabrique à l’évènement. Nous avons ainsi prévu d’octroyer des prix pour primer les réalisateurs et acteurs. Les autres années, la compétition n’existait pas. On ne faisait que projeter les films » explique Mohamed Irgui, secrétaire-général de l’association. Alors que les autres éditions avaient un budget qui ne dépassait pas le million de dirhams, l’édition 2013 avec la compétition internationale est quand à elle estimée à plus de 2 millions de dirhams pour une durée de 6 jours. Plusieurs catégories de prix ont été prévues pouvant aller jusqu’à 150 000 dirhams. (Yabiladi)

Film. Nabil Ayouch évoque « Les Chevaux De Dieu », le film inspiré par les attentats de Casablanca en 2003. « Les chevaux de Dieu », le long métrage de Nabil Ayouch est déjà à l’affiche des salles de cinéma depuis début février. Le film, inspiré des attentats de Casablanca en mai 2003, a déjà reçu une dizaine de distinctions à travers le monde. Selon Nabil Ayouch, ce film se veut assez réaliste et plonge véritablement du bidonville pour refléter le point de vue réel des habitants. Il estime par ailleurs « qu’il se trouve qu’on s’est intéressé jusqu’à présent aux premières victimes de ce drame, celles qui sont mortes ou ont perdu des proches. J’ai donc voulu qu’on découvre aussi les autres victimes à travers ce film : ces jeunes de vingt ans qu’on embrigade, manipule et qu’on envoie se faire sauter au milieu d’innocents. ». Nabil Ayouch estime qu’il n’existe en fait aucune raison qui entraînerait à devenir kamikaze et que la misère économique et sociale n’équivaut pas à attentat-suicide, sinon il y aurait beaucoup plus de kamikazes à travers le monde. » Il y a d’autres raisons aussi qui sont d’ordre général, géopolitique et personnel liées au parcours de tout un chacun. Vous avez rencontré les parents des victimes. Qu’est-ce qui vous aura le plus marqué lors de vos échanges ? Enormément de souffrances. Cela dit, même si ce drame est toujours présent à l’esprit, bien des familles ont pu le surmonter. Et le fait que certaines aient pu venir assister à sa projection prouve que qu’on est peut-être proche d’une réconciliation », a-t-il déclaré.

Festival Mawazine. Mohamed Mounir en concert le 26 mai à Rabat. Le célèbre chanteur Mohamed Mounir se produira le 26 mai à Rabat, aux côtés d’une pléiade d’artistes de renommée mondiale qui animeront la 12ème édition du « Festival Mawazine Rythmes du Monde ». Selon l’association Maroc Cultures, organisatrice du festival, Mohamed Mounir a acquis au fil des années le surnom de La Voix de l’Egypte. La veine pop de ses chansons puise ses racines dans divers registres arabes et africains. On reconnaît l’influence de la musique traditionnelle égyptienne et nubienne dans toutes ses chansons mais aussi celles de Miles Davis, Bob Marley ou encore Otis Redding. Pour lui, la chanson à succès est celle qui sait suivre l’évolution de son époque. Mohamed Mounir a commencé sa carrière de chanteur pendant son service militaire, de 1974 à 1977, doit son succès à ses camarades de rang qui l’ont soutenu et encouragé. Pendant ces deux années, il dit avoir chanté pour 500.000 soldats. Durant sa carrière, il a enregistré une vingtaine d’albums et chanté en duo dans six autres albums. Il s’est illustré également au théâtre et au cinéma, où il a joué, entre autres, le rôle de Marawane dans le film Al Massir (le destin) du non moins célèbre réalisateur Youssef Chahine. Mohamed Mounir est surnommé The King par ses fans, en référence à son album Al Malek Hua Al Malek . A signaler que la 12ème édition du Festival Mawazine se déroulera du 24 mai au 01 juin 2013.

Littérature. Le Concours national de la Nouvelle noire de Marrakech, souffle sa sixième bougie. La sixième édition du Concours national de la Nouvelle noire, un événement dédié à la promotion et à l’encouragement de la rédaction, en langue française, d’une nouvelle dans le genre policier, se poursuit depuis janvier dernier et jusqu’au 1er avril prochain, à l’initiative de l’institut français du Maroc, à Marrakech. Organisé pour la sixième année consécutive, en collaboration avec les éditions Marsam (Rabat), ce concours littéraire se fixe un double objectif : d’une part, promouvoir la création littéraire en langue française et d’autre part, faire connaitre au public un genre peu fréquent dans la littérature marocaine, expliquent les organisateurs. Accessible à toute personne majeure résidant au Maroc, ce Concours consiste, pour chaque candidat, en la rédaction d’une nouvelle dans le genre policier, mais décrivant une réalité sociale assez noire, précisent-ils. Ce concours sera sanctionné le 18 mai prochain par l’organisation d’une grande cérémonie au Riad Denise Masson au cœur de l’ancienne médina de Marrakech au cours de laquelle, des prix seront décernés aux lauréats de cette nouvelle édition. Le premier prix consiste en un séjour d’une semaine au festival du Polar de Cognac. Et à l’instar des éditions précédentes, les dix meilleures nouvelles retenues, seront publiées par Marsam dans sa collection Côté Maroc.

Sport

Meurtre. Oscar Pistorius inculpé du meurtre de sa compagne. Le champion handisport Oscar Pistorius n’est plus dans les pages sport après le meurtre de sa petite amie, le mannequin Reeva Steenkamp. Il sera présenté à la justice vendredi matin à Pretoria, après une première nuit en détention préventive dans une cellule de la capitale sud-africaine où il réside. Le sportif doit se voir signifier les charges pesant contre lui. Jeudi, il a dû se soumettre à un examen médical et à une prise de sang. Au stade actuel de l’enquête, la police a établi que « quatre coups de feu avaient été tirés », a précisé la porte-parole Denise Beukes. La victime a été « touchée par les quatre tirs », « à la tête et à la main ». L’heure exacte du drame n’est pas établie. Mais « la police a été appelée vers 4 heures du matin par des voisins » de la résidence où habitait le coureur, un complexe de logements haut de gamme, sécurisé par des clôtures électriques comme le sont ce type de résidences, appelées « estates » et répandues en Afrique du Sud en réponse à la forte criminalité. « Il y a eu par le passé des rapports faisant état de disputes familiales au domicile de l’accusé », a aussi déclaré Denise Beukes. Autre certitude, l’arme du crime est « un pistolet 9 mm enregistré au nom d’Oscar Pistorius ». Selon la police, le parquet s’apprête à refuser une libération sous caution. L’inculpation pour meurtre, telle que formulée par la police, exclut la thèse d’un accident d’abord avancée dans la presse et selon laquelle Pistorius aurait confondu Reeva avec un cambrioleur.

Classement FIFA. Le Maroc toujours à la 74ème place. La sélection marocaine de football a gardé sa 74ème place dans le nouveau classement de la Fédération internationale de la discipline (FIFA) du mois de février, publié jeudi et toujours dominé par l’Espagne, championne du monde en titre, devant l’Allemagne et l’Argentine. Au niveau africain où les Lions de l’Atlas occupent toujours la 17ème position, la Côte d’Ivoire est toujours en tête avec son 12ème rang mondial, suivie du Ghana (19ème), le Mali (25ème), le Nigéria (30ème), l’Algérie (34ème), la Tunisie (42ème), la Zambie (47ème), la République centrafricaine (51ème), le Burkina Faso (55ème), l’Afrique du Sud (60ème), la Sierra Leone (61ème), la Libye (62ème), le Cap-Vert (63ème), le Togo (67ème), l’Egypte (70ème) et la Guinée (73ème). Dans le top 10, le grand gagnant est l’Angleterre qui gagne deux places et figure à la 4ème position. Dans le top 20, le Ghana (4ème de la CAN) enregistre une progression de 7 marches. Le Nigeria, vainqueur de la CAN, fait un bond de 22 places pour se retrouver 30ème du classement. Le finaliste malheureux, le Burkina Faso, grimpe à la 55ème place avec un gain de 37 positions. Le prochain classement mondial de la FIFA sera connu le 14 mars prochain.

Lion de l’Atlas. Lamyaghri serait revenu sur sa décision de retraite. Nadir Lamyaghri, gardien de but et capitaine de la sélection marocaine, serait revenu sur sa décision de prendre sa retraite internationale, annoncée après l’élimination du Maroc au premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations 2013. C’est ce qu’a indiqué Saïd Badou, l’entraîneur des gardiens de buts de l’équipe nationale, contacté par Le Matin. « J’ai eu une réunion avec Nadir Lemyaghri, qui a duré plus d’une heure », a-t-il fait savoir. « Je lui ai expliqué que ce n’est pas le moment de prendre sa retraite internationale parce que d’abord il est toujours en forme et ensuite parce que la sélection nationale devra disputer trois matchs d’une extrême importance dans trois mois et donc l’équipe nationale a encore besoin de ses services. Un gardien de son calibre devra choisir le bon moment pour se retirer, surtout qu’il a beaucoup donné à la sélection », a-t-il ajouté. (Yabiladi)

Lion de l‘Atlas. El Arabi titulaire contre le Barca. Après avoir suivi la victoire des siens face au Deportivo La Corogne le week-end dernier depuis le banc de touche (0-3), Youssef El Arabi devrait retrouver son statut de titulaire ce samedi lors de la réception du FC Barcelone. A en croire, terra.com, le Marocain a retrouvé sa forme habituelle et son coach, Lucas Alcaraz aurait l’intention de l’aligner d’emblée face aux Blaugranas à l’occasion de la 24ème journée de la Liga. Pour rappel, le Lion de l’Atlas a inscrit 4 buts et délivré une passe décisive en 17 matchs de championnat cette saison.

International

France. Croissance nulle en 2012, la France aura besoin d’un délai pour les 3%. La croissance nulle en 2012 rend quasi inéluctable l’abandon par le gouvernement de l’objectif de ramener le déficit de la France à 3% du PIB en fin d’année et Paris compte désormais sur un délai que la Commission européenne semble disposée à accorder. Croissance zéro l’an dernier: c’est le constat dressé jeudi par l’Institut national de la statistique et des études économiques. Après avoir révisé à 0,1% (au lieu de 0,2%) fin décembre le chiffre du troisième trimestre, l’Insee a cette fois revu à la baisse celui du premier trimestre (-0,1%). Et selon lui, le produit intérieur brut s’est contracté de 0,3% les trois derniers mois de l’année par rapport à l’été. Concrètement, la France aura donc connu en 2012 trois trimestres d’évolution en dents de scie de son PIB, flirtant même avec la définition technique de la récession (deux trimestres consécutifs de baisse) dans la première moitié de l’année. Certains économistes envisagent une nouvelle contraction du PIB début 2013, mais ni l’Insee ni la Banque de France ne la prévoient. La consommation des ménages a résisté au quatrième trimestre (+0,2% après 0,3% au troisième), de même que le solde commercial (+0,1% après 0,3%). « A l’inverse, les variations de stocks des entreprises continuent de peser négativement sur l’évolution du PIB » (-0,4% après -0,3%), estime l’Insee. Alors que la croissance française avait atteint 1,7% en 2011, elle s’est donc effondrée en 2012, présageant un démarrage difficile cette année. Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a confirmé jeudi que l’objectif du gouvernement 0,8% de croissance en 2013 serait « repensé ».

Tunisie. Jebali présentera samedi son nouveau gouvernement. Le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali a confirmé jeudi qu’il démissionnerait en cas de rejet de son gouvernement apolitique, dont il annoncera la composition samedi, visant à sortir de la plus grave crise dans le pays depuis la révolution. « Je veux mener cette initiative jusqu’au bout. Je recevrai demain (vendredi) tous les partis qui ont accepté non cette initiative » de gouvernement apolitique, a déclaré M. Jebali à des journalistes entre deux tours de consultations avec des chefs de partis. « Samedi, j’annoncerai la composition du gouvernement et si elle est rejetée, je présenterai ma démission au président de la République » Moncef Marzouki, a-t-il ajouté. Il a répété que tous les ministres seront indépendants des partis et s’engageront à ne pas être candidats aux futures élections et que la composition ne fera pas l’objet de « marchandages ». Les islamistes d’Ennahda, dont M. Jebali est le numéro 2, ont eux prévu samedi une grande manifestation à Tunis pour défendre leur « légitimité » à diriger la Tunisie, alors que le pays est empêtré dans son plus grave conflit politique depuis la révolution de janvier 2011 et 14 mois après que l’arrivé au pouvoir de ce parti. M. Jebali tente depuis la vague de violences qui a suivi l’assassinat retentissant de l’opposant Chokri Belaïd le 6 février de former un gouvernement de technocrates malgré l’opposition de son parti et du Congrès pour la République (CPR), formation laïque de M. Marzouki.

Iran. Le faux avion qui vole grâce à Photoshop. La photo du nouvel avion de chasse iranien Qaher-313 volant au-dessus d’une montagne enneigée, diffusée par le site iranien d’informations Khouz News n’est qu’un montage, rapporteThe Atlantic Wire. Dévoilé début février en présence du président Mahmoud Ahmadinejad, le nouveau chasseur furtif avait été présenté comme un bijou de technologie par le ministre de la Défense Ahmad Vahidi. «Très avancé», «capable d’échapper aux radars», le nouvel avion, construit à 100% sur le territoire iranien, serait aussi capable de voler à très basse altitude et de transporter du matériel de combat. Sauf qu’à la suite de cette présentation, des experts de l’aviation ont assuré que cet avion était un faux, et donc incapable de voler. Après cette présentation est apparue la photo de l’engin en train de voler, mais vite repérée par un blogueur iranien comme un simple montage Photoshop, preuves à l’appui. Tout d’abord, la photo du montage en arrière-plan est en fait tirée d’un site Internet de stockage et téléchargement d’images, pickywallpapers. Ensuite, le blogueur a comparé une photo officielle du chasseur lors de sa présentation et celle du montage. Les similitudes entre les deux images ne laissent guère place au doute.

Rachat. Berkshire et 3G Capital rachètent Heinz pour 28 milliards. Le véhicule d’investissement de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, et le fonds 3G Capital vont racheter le groupe américain Heinz, connu pour son ketchup, pour 23,2 milliards de dollars (17,4 milliards d’euros) en numéraire. Dette comprise, Heinz estime la valeur de l’opération à 28 milliards de dollars. Berkshire et 3G offrent un prix de 72,50 dollars par action, soit une prime de 19% par rapport au plus haut cours de Bourse de l’histoire de la société et de 20% par rapport au cours de clôture de 60,48 dollars de mercredi. Heinz, dont le titre bondit de près de 20% jeudi à Wall Street pour s’aligner sur le prix d’achat, a précisé qu’il s’agissait de la plus grosse opération de fusion-acquisition jamais observée dans le secteur agroalimentaire. Des analystes estiment que cette opération pourrait annoncer une vague de fusions dans l’alimentation et les boissons. « Cela pourrait lancer les spéculations autour d’une consolidation dans le secteur des produits de consommation de base. Les entreprises sont gorgées de cash, les taux d’intérêt sont bas, il pourrait y avoir une certaine logique à cela », souligne Jack Russo, analyste chez Edward Jones. Des valeurs comme General Mills et Campbell Soup – celle-ci ayant longtemps été considérée comme un partenaire potentiel de Heinz – ont gagné du terrain sur la nouvelle.

Nouvelles technologies

Sécurité web. Le Maroc 1ère étape du roadshow 2013 de Kaspersky Lab. Pour la 4ème année consécutive, l’équipe de Kaspersky Lab prend la route en France et en Afrique du Nord dans le cadre d’un évènement dédié aux professionnels: le K-Next 2013. L’occasion pour elle d’échanger avec les acteurs du secteur, grossistes informatiques, revendeurs et clients finaux, et de présenter le nouveau portfolio de solutions à destination des entreprises. Ainsi, parmi les 16 étapes du Roadshow K-Next, 6 dates sont consacrées au territoire Nord-Africain, une région stratégique pour Kaspersky Lab, et le Maroc aura l’honneur d’inaugurer ce grand tour avec 2 dates clés : le 26 Février au Sofitel Jardin des Roses de Rabat et le 28 Février au Sofitel Tour blanche de Casablanca. Chaque étape correspond à une journée de présentations et d’entretiens, et s’articule autour de 2 séances : les matinées sont dédiées aux entreprises équipées d’au moins 10 postes, et les après-midis aux revendeurs/intégrateurs. En quelques mots, Kaspersky Endpoint Security for Business est un concentré d’innovations qui permet aux entreprises de répondre aux nouvelles problématiques avec une administration totalement centralisée : sécurité, gestion de la flotte mobile (MDM), chiffrement, gestion des systèmes. Kaspersky Security for Virtualization 2.0, quant à elle, est la nouvelle version de la solution de Kaspersky Lab dédiée à la sécurisation des environnements virtuels, enrichie de nouvelles fonctionnalités telles que le service de réputation et les fonctionnalités IDS. Les inscriptions sont ouvertes à toutes sociétés à partir de 10 postes et aux revendeurs informatiques.

Tablette. HP plancherait sur une tablette Android. Le groupe informatique Hewlett-Packard travaillerait à la conception de tablettes numériques utilisant le système d’exploitation Android, affirme la presse spécialisée, mercredi 13 février. D’après Read Write Web, citant deux sources proches du dossier, la tablette intégrerait une puce puissante : la Tegra 4 du groupe Nvidia. Si la direction d’HP n’a pas souhaité faire de commentaires, un autre site, The Verge ajoute que l’entreprise, au coude à coude avec le chinois Lenovo dans le marché des ordinateurs, pourrait aussi concevoir un Smartphone. De tels développements s’inscrivent dans la difficile conversion d’HP, dans un contexte que certains qualifient d »ère post-PC’. Le groupe avait d’ailleurs songé, fin 2011, à se séparer de son activité liée aux ordinateurs personnels, afin de se concentrer sur les services et équipements professionnels. HP s’est aussi lancé dans un plan drastique de réduction d’effectifs. Hewlett-Packard a également tenté de percer dans le domaine de la mobilité, avec peu de succès. En 2010, l’entreprise rachetait au prix fort (1,2 milliard de dollars, soit 900 millions d’euros), l’entreprise Palm, et de son système d’exploitation mobile WebOS. Mais alors que ses appareils mis sur le marché n’ont pas été plébiscités par les utilisateurs, le groupe informatique Hewlett-Packard a décidé, fin 2011 de partager le code source de son système d’exploitation mobile.

Réseaux sociaux. Marc Zuckerberg détient 29,3 % du capital de Facebook. Le PDG et fondateur de Facebook en détient encore 29,3 % du capital, précise des documents officiels remis au gendarme américain de la bourse (SEC, securities and exchange commission). Avec ce pourcentage, qui représente 632,65 millions d’actions, il en reste de loin le premier actionnaire privé. Lors de l’introduction en bourse du premier réseau social mondial, en mai 2012, il avait cédé 30,2 millions d’actions pour un montant de 1,15 milliard de dollars. L’introduction boursière « désastreuse » de Facebook, dont le cours avait rapidement chuté, avait conduit les autorités américaines à réclamer une enquête pour connaître les raisons du cafouillage. Toutefois, un accord à l’amiable est apparemment envisagé entre le Nasdaq et les autorités américaines chargées de réguler la bourse.

Téléphonie. Samsung a écoulé 384 millions de mobiles en 2012, Android n°1 incontesté. Avec 22 % du marché mondial à lui seul en 2012, bien aidé par une croissance de 22 %, Samsung domine de la tête et des épaules le monde des téléphones, et bien entendu des Smartphones. Il faut dire que Nokia a vu ses ventes passer de 422,5 millions d’unités en 2011 à 333,9 millions en 2012, soit une lourde chute de 21 %, et surtout un recul de près de 90 millions de téléphones en à peine douze mois d’intervalle. Cette contre-performance de Nokia a bien sûr profité à Samsung, mais d’autres constructeurs ont eux aussi affiché des croissances exceptionnelles en 2012. Apple a ainsi vu ses ventes croître de 46 %, tandis que les Chinois ZTE et Huawei ont progressé respectivement de 18 % et de 16,2 %.Les chutes inquiétantes de LG et de RIM (Blackberry). Outre Nokia, bien d’autres constructeurs ont particulièrement souffert en 2012. C’est notamment le cas du Sud-Coréen LG, qui n’a pas réussi à convaincre les consommateurs de l’intérêt de ses produits. LG a ainsi vu ses ventes s’effondrer de 86,37 millions de téléphones en 2011 à 58 millions d’unités en 2012. La société asiatique a ainsi perdu un tiers de ses ventes en un an, lui faisant perdre une place en faveur de ZTE. S’il ne se redresse pas rapidement, LG deviendra bientôt un acteur mineur dans le marché. L’autre acteur ayant perdu de nombreuses plumes en 2012 est sans contestation Research In Motion, désormais appelé BlackBerry. Repoussant au début de l’année 2013 la sortie de ses nouveaux appareils, le Canadien a ainsi vu ses ventes passer de 51,5 millions de téléphones à 34,2 millions.

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires