Flash-news : Trente en un du « 14 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 14 fevrier 2013

321
0
PARTAGER

Inauguration. Benkirane présent à l’inauguration d’une synagogue à Fès. L’inauguration, après restauration, de la synagogue « Slat Alfassiyine » à Fès est « une leçon adressée par le Maroc au 21ème siècle et au reste du monde », a affirmé le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, après avoir présidé ce mercredi à Fès, la cérémonie d’inauguration de cette synagogue. Cet évènement consacre la vocation du Maroc en tant que terre de paix, de cohabitation et de coexistence  pacifique entre les adeptes de toutes les religions célestes, a-t-il ajouté. Pour M. Benkirane, cette inauguration « aura inéluctablement des retentissements sur la scène internationale et va changer les concepts de la politique intérieure et étrangère ». La cérémonie d’inauguration de cette synagogue, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a réuni plusieurs personnalités marocaines et allemandes, des dignitaires religieux musulmans et juifs, des élus et des intellectuels. Situé au célèbre quartier El Mellah, ce haut lieu de la culture juive est un important monument de la médina Fès, classée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Fondée au 17ème siècle, la synagogue a été utilisée après comme atelier de fabrication de tapis puis comme salle de sport, mais tout en conservant son aspect original.

Conférence. Jean-Luc Mélenchon attendu le 15 février à Rabat. Jean-Luc Mélenchon, fondateur et coprésident du bureau national du Parti de gauche en France est attendu en fin de semaine au Maroc, pays où il est né. L’ancien candidat à l’élection présidentielle française, également député européen, animera vendredi 15 février à Rabat, une conférence sur la question : « l’écosocialisme pour réinventer la politique ». L’événement est prévu, à partir de 18h30, au Campus de l’HEM, indique un communiqué. Avant de venir au Maroc, Mélenchon s’est rendu dimanche en Tunisie, où il s’est, notamment, rendu sur la tombe du militant tunisien Chokri Belaïd, tué mercredi dernier. (Yabiladi)

Maroc-Niger. Le Niger veut s’inspirer de l’expérience marocaine. En réussissant avec brio son «Printemps arabe», le Maroc s’est érigé en modèle à même d’inspirer les pays arabes et africains dont le Niger, a affirmé, hier à Rabat, le ministre nigérien chargé des Relations avec les institutions, Laouali Chaibou. Le Niger, qui s’est doté d’une nouvelle Constitution susceptible de garantir la démocratie et les droits de l’Homme, a besoin de consolider son processus démocratique en s’inspirant des expériences fructueuses d’autres pays, notamment le Maroc, a indiqué le ministre nigérien au terme d’une rencontre avec le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, à l’occasion de la visite de travail qu’il effectue au Maroc. Et pour cause, le Royaume a «réussi à procéder au changement dans la sérénité tout en maintenant la stabilité, la paix entre les citoyens et la continuité de l’Etat», a relevé M. Chaibou, ajoutant que sa visite au Maroc a pour objectifs de tirer des enseignements de l’expérience marocaine afin d’approfondir le processus de démocratisation dans son pays, ainsi que de renforcer les relations de haut niveau ayant toujours lié le Maroc et le Niger. M. Biadillah a lui précisé qu’outre la présentation de l’expérience marocaine en matière d’ancrage de la démocratie, les discussions ont porté sur les perspectives de coopération entre les Parlements marocain et nigérien et les moyens de promouvoir l’échange entre les deux institutions législatives au service des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays.

Affaire Comanav. Le verdict sera prononcé mercredi prochain. La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a décidé de prononcer mercredi prochain son verdict contre les personnes poursuivies dans le cadre de l’affaire « Comanav ». Dans ses plaidoiries, qui se sont poursuivies mercredi soir, la défense a considéré que les conversations téléphoniques entre les six accusés, sur lesquelles la police judiciaire s’est basée dans ses rapports, sans investigations, ne constituait pas « un acte criminel ». Elle a ajouté que l’affaire manquait de « tout fondement légal », demandant l’acquittement pour l’ensemble des accusés et la levée de l’interdiction de quitter le territoire national. Dans son réquisitoire devant la Chambre criminelle, le représentant du parquet avait estimé que les accusations retenues contre les mis en cause étaient avérées. Les personnes poursuivies dans cette affaire qui a été déférée, le 19 juin dernier, devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat, sont l’ex-directeur général de la Comanav, le directeur central des ressources humaines, un attaché à l’institut scientifique de la pêche maritime, le secrétaire général du syndicat des marins, le secrétaire général du syndicat des dockers, ainsi qu’un marin, chacun en ce qui le concerne, pour « constitution d’une bande criminelle, préparation pour l’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, incitation et participation au sabotage d’établissements publics, entrave à la liberté du travail, et divulgation du secret professionnel ».

Economie

Démenti. Vivendi dément avoir subi des pressions pour geler la vente de ses parts de Maroc Télécom. Fin de semaine dernière, Charlie Hebdo affirmait que François Hollande avait ordonné à Vivendi de retarder la cession de ses 53% d’actions que possède le groupe français dans le capital de Maroc Telecom, jusqu’à la fin de la guerre au Mali. Le but, selon le magazine satirique, serait de permettre aux autorités françaises d’écouter les conversations téléphoniques opérées sur le territoire malien. Mais selon Vivendi, rien de cela n’est vrai. « Le groupe Vivendi dément avec la plus grande fermeté les allégations contenues dans l’article selon qui, Vivendi se verrait « contraint de geler la vente de sa filiale marocaine de téléphonie, indispensable pour mettre les islamistes d’Aqmi sur écoute ». « L’Elysée n’est pas intervenu auprès de Vivendi. Le processus d’une éventuelle cession de Maroc Telecom se poursuit et des discussions sont menées avec plusieurs partenaires potentiels », indique Vivendi. Et d’ajouter que « contrairement à ce qu’affirme l’article, le premier opérateur téléphonique au Mali n’est pas Maroc Telecom mais Orange avec une part de marché de 60 %. Par ailleurs, Maroc Telecom n’est présent ni au Niger ni au Cameroun ». (Yabiladi)

Résultat. Baisse de 26% du résultat net de Colorado en 2012. Colorado devrait clôturer l’exercice 2012 avec un résultat bénéficiaire de l’ordre de 40 millions de dirhams (MDH), en recul de 26% par rapport à 2011, annonce mercredi la société. Malgré un environnement économique difficile marqué par une baisse générale de l’activité dans les secteurs du bâtiment et de la peinture, Colorado affiche une bonne résistance. Ce niveau de résultat a atténué la tendance observée au premier semestre 2012 durant lequel Colorado a enregistré une baisse de son résultat net de 41% par rapport à la même période 2011, souligne la société, notant qu’elle reste confiante quant à la réalisation de sa stratégie à moyen et long termes. Cette stratégie repose sur une politique commerciale offensive et ciblée, une offre diversifiée, innovante et adaptée en permanence aux besoins du marché, ainsi que la poursuite des efforts de maîtrise des coûts, a-t-elle ajouté. La société est actuellement dirigée par son directeur général délégué M. Abed Chagar, suite au décès, le mois dernier de son président directeur général (PDG), M. Farid Berrada et sa famille dans le crash de leur petit avion près de l’aéroport de Grenoble (France), quelques minutes après son décollage. La direction de la société sera assurée par M. Abed Chagar jusqu’à recomposition du Conseil d’administration et la nomination d’un nouveau président.

Hôtellerie. Louvre Hotels renforce son développement au Maroc. Le groupe international Louvre Hotels a décidé de renforcer sa présence au Maroc avec sa marque Golden Tulip, dans le cadre d’un partenariat avec le groupe marocain Ynna Holding de Miloud Chaabi portant sur la gestion, l’exploitation et la commercialisation de la chaîne Ryad Mogador Hotels. En vertu de cet accord, conclu mardi entre les deux groupes pour une durée de huit ans renouvelables , les 12 hôtels de la chaîne Ryad Mogador hôtels deviendront des « Hôtels Mogador by » Tulip Inn, Golden Tulip ou Royal Tulip selon les établissements, indique Louvre Hotels Group. Louvre Hotels Group, qui devient ainsi un acteur de premier rang sur le marché hôtelier marocain avec près de 4.600 chambres et 1.600 autres en construction, se félicite de ce partenariat qui lui permet de franchir « une étape importante de son développement dans ce pays clé ». Il confirme sa stratégie d’expansion internationale de « s’allier à des acteurs locaux afin de mieux appréhender les marchés d’implantation, tirer parti des expertises et des savoir-faire des équipes locales, capitaliser sur le potentiel de ce partenariat et adapter les concepts aux habitudes du pays ». « C’est un facteur clé de succès pour Louvre Hotels Group dont les premières enseignes ont été très bien reçues par la clientèle et les investisseurs locaux, notamment grâce à des partenaires historiques comme H Partners et CMKD qui lui permettent de contribuer durablement à l’enrichissement du tissu économique local », souligne le groupe basé à Paris.

Maroc-Japon. Don japonais de matériel au profit des secteurs de l’équipement, de la santé et de l’agriculture, à Casablanca. Un don japonais de matériel d’une valeur d’environ 30 millions de dirhams, a été remis, mercredi à Casablanca, au parc central, relevant du ministère de l’équipement et du transport et ce, au profit des secteurs de l’équipement, de la santé et de l’agriculture. Il s’agit de 5 chargeuses sur pneu et 5 pelles hydrauliques pour l’entretien de l’infrastructure routière, 84 fauteuils roulants pour les personnes à mobilité réduite, un appareil de numérisation pour mammographie pour la lutte contre le cancer du sein et un chromatographe en phase liquide à haute performance pour l’analyse des substances polluantes et la lutte contre la pollution. Ce don entre dans le cadre des relations d’amitié et de coopération existantes entre le Royaume du Maroc et le Japon, particulièrement dans le domaine du transport, et ce pour renforcer les capacités des infrastructures notamment dans les régions enclavées, a souligné le ministre de l’équipement et du transport, Aziz Rabbah. Et d’ajouter que cette coopération plus large confirme le parfait partenariat entre les deux pays à même de dépasser ce niveau pour ainsi concerner la formation et l’assistance technique en plus de la formation dans les pays africains, dans le cadre d’une coopération tripartite, notant que cette coopération verra plus de projets dans un futur proche.

Joaillerie. Le Qatar monte à 8,7% au capital de Tiffany. Le fonds souverain du Qatar, déjà 1er actionnaire du joaillier américain Tiffany, a augmenté sa participation d’un point pour la porter à 8,7%, selon une notification aux autorités de marché. Cette monté au capital de la Qatar Investment Authority (QIA) s’est opérée fin décembre, précise le document. Pour rappel, le fonds souverain mène une stratégie de prises de participations minoritaires dans de grandes entreprises qui l’a déjà conduit à entrer entre autres au tour de table de Royal Dutch Shell, de Total et de LVMH.

Social

Evénements de Sidi Youssef Ben Ali. Report au 20 février du procès de six présumés coupables. Le tribunal de première instance de Marrakech a décidé ce mercredi, de reporter au 20 février, l’examen du procès de six présumés coupables suite aux événements qui se sont éclatés fin décembre dernier au quartier Sidi Youssef Ben Ali, a-t-on appris de source judiciaire. Ce nouveau report a été motivé par la volonté de cette juridiction d’accorder à la défense des mis en cause , un délai supplémentaire pour préparer ses plaidoiries, précise-t-on. Les mis en cause, récemment arrêtés, sont poursuivis pour « attroupement armé, détérioration et destruction d’installations publiques, outrage à des fonctionnaires en exercice de leurs fonctions et désobéissance ». Cette affaire remonte aux 28 et 29 décembre dernier lorsque des individus ont pris part à une manifestation non autorisée pour protester contre la cherté des factures d’eau et électricité, qui a dégénéré en actes de violence et de vandalisme causant des blessés parmi des citoyens et les éléments des forces de l’ordre.

Insolite. Un jeune Marocain prend en otage une statue en Allemagne. Ratisbonne, c’est le nom d’une petite ville paisible, située en Allemagne dont on n’aurait jamais entendu parler au Maroc, si un Marocain n’y avait pas crée l’actualité. Vendredi dernier 8 février dernier, un jeune Marocain, en situation régulière se met soudainement à escalader le piédestal d’une statue en bronze. Une fois en haut, il ouvre son sac à dos et y sort deux immenses drapeaux: l’un est Turc et l’autre vert et blanc, qui n’est autre que le drapeau andalou. Il déploie ensuite les drapeaux qu’il va mettre dans les mains de l’homme représenté par la statue. Il s’agit en fait d’une statue représentant Don Juan d’Autriche, un capitaine connu pour ses batailles victorieuses menées contre l’Empire Ottoman. 500 ans plus tard, cette statue représente aux yeux de bon nombre d’Allemands, une supériorité de l’Occident chrétien sur le monde arabo-musulman. Pour notre jeune Marocain, cette statue est purement raciste et représente une époque révolue. Le jeune Marocain décide alors de scander : « Les musulmans sont des pacifistes! L’islam est une religion de paix! On doit détruire cette statue ». « La paix, la paix! Non au fascisme! Non au terrorisme!» continue-t-il. Après plus d’une heure de négociations avec les policiers, le Marocain finira par se rendre à la police sans aucune résistance et ce sous les applaudissements de certaines personnes dans la foule qui, comme lui, veulent voir disparaitre cette statue. (Yabiladi)

Procès de Gdeim Izik. Audition des témoins à décharge. Le Tribunal militaire de Rabat a auditionné, mercredi, des témoins à décharge dans l’affaire des 24 personnes impliquées dans les événements survenus lors du démantèlement du camp Gdeim Izik. Certains des 5 témoins, convoqués par la défense, ont confirmé qu’ils étaient accompagnés de deux accusés au moment de leur arrestation le 7 novembre 2010, un jour avant le déclenchement de ces évènements. Un autre témoin a déclaré qu’un troisième accusé avait eu un accident le même jour et avait été transporté à l’hôpital. Mardi soir, le Tribunal a achevé les auditions des mis en cause qui ont pu exprimer leurs opinions, y compris politiques, et répondu aux questions du ministère public et de la défense sur les accusations retenues contre eux. Les 24 accusés dans cette affaire, dont l’un est en liberté provisoire, sont poursuivis pour « constitution de bandes criminelles, violences préméditées contre les forces de l’ordre ayant provoqué des morts et des mutilations de cadavres ». Les événements de Gdeim Izik, qui remontent aux mois d’octobre-novembre 2010, avaient fait 11 morts parmi les forces de l’ordre, y compris un élément de la Protection civile, 70 blessés parmi ces mêmes forces, dont plusieurs grièvement atteints et quatre autres blessés parmi les civils, outre des dégâts matériels conséquents et dommages à des bâtiments publics et biens privés.

Arrestation. Un présumé voleur trahi par le taille-crayon d’une de ses victimes. Un présumé voleur, agissant sous la menace de l’arme blanche, a été trahi par un taille-crayon à maquillage appartenant à l’une des 3 victimes qu’il avait agressées, lundi dernier, sur le boulevard de la corniche à Casablanca. Muni d’une terrorisante épée, le mis en cause a ravi sous la menace de cette arme blanche les sacs à mains de trois jeunes filles avant de prendre la fuite à bord de sa voiture, font savoir les services de police. Et c’est son véhicule qui va mettre les limiers de la police judiciaire de Casa-anfa sur ses traces, un témoin ayant relevé la marque et la couleur de la voiture, et une partie de la plaque minéralogique. Les investigations allaient aboutir à son arrestation alors qu’il réparait sa voiture dans un garage au quartier El Oulfa. Au moment de son interpellation, le mis en cause nia tout en bloc et avec véhémence. Mais, le taille crayon à maquillage trouvé dans sa voiture va le trahir car l’une des trois victimes allait le reconnaitre comme le sien. Plus encore les trois jeunes filles, qui avaient porté plainte auparavant, l’ont aussi reconnu malgré le fait qu’il cachait, aux moments des agressions, une partie de son visage par un foulard. Une perquisition dans l’un de ses deux domiciles a mis à nu les dénégations du mis en cause, car les enquêteurs ont saisi dans son domicile les sacs à mains des victimes et autres objets volés ainsi que la menaçante épée longue de plus d’un demi mètre.

Art & Culture

Festival. Salsa latina à Casablanca. La fougue salsa prépare son imminent passage à Casablanca. Un lâcher de sensualité et de fougue latine s’emparera du Sofitel Tour blanche qui accueille, pendant trois jours, de prestigieux ensembles venus des quatre coins du globe. L’événement, qui se tiendra du 22 au 24 février, invitera les mordus de danse à participer aux soirées festives et aux ateliers ouverts aux public.  Fort d’un éventail de danseurs émérites venus nous faire tourner la tête, le festival propose des workshops animés par les ensembles de danseurs. Public initié et amateurs sont invités à participer à ce tourbillon de pas endiablés et de déhanchements. Les ateliers se tiendront samedi et dimanche dans trois grandes salles, d’une capacité de cent personnes. Quarante-deux ateliers de danses pour tous les niveaux seront animés par de grandes vedettes comme Adolfo Indacochea (Peru), Andrea & Stefania (Italie), Skelia Dancers (Italie), Dancing Dragons (Espagne), Bersy Style (Venezuela et Espagne), Julio Volcan (Venezuela), Pablo & Laura (Espagne), Kimo (Allemagne). Les cours, d’une durée d’une heure chacun se poursuivront tout au long des deux journées. Des leçons en bachata, de l’afro-rumba, du kizomba, du cha cha cha, du reggaeton et de la samba ainsi que beaucoup d’autres cours de danses seront dispensés. Les organisateurs se proposent ainsi de faire découvrir la salsa au plus grand nombre, et de rassembler les débutants et les danseurs confirmés autour de cette fête dansante.

Design. Aïn Soltane s’offre une nouvelle bouteille signée Hicham Lahlou. Pour la conception de sa nouvelle bouteille, Aïn Soltane a fait appel au designer et architecte d’intérieur marocain de renommée internationale Hicham Lahlou. Véritable première nationale, la créativité et le packaging design sont enfin mis au service du développement industriel. C’est en effet la première fois qu’une marque marocaine de l’univers alimentaire confie la création de son emballage produit à un Designer de notoriété internationale. Aïn Soltane affirme à cette occasion sa vision de l’univers de l’eau en bouteille au Maroc, en réinventant les codes à travers son identité visuelle singulière et ses campagnes publicitaires originales qui lui ont attiré la sympathie de ses consommateurs jusqu’à présent. La marque poursuit ainsi sa stratégie d’innovation en lançant cette bouteille en verre made in morocco, by Hicham Lahlou Designer™. Celle-ci promet d’être originale et inimitable si on en croit la réputation d’Hicham Lalhou. Son lancement aura lieu au printemps prochain et la bouteille sera disponible aussi bien sur les tables des restaurants qu’en grandes surfaces.

Festival. La 10ème édition du Festival « Cinéma et migrations » d’Agadir reportée. Cette nouvelle édition qui devait se tenir du 04 au 09 mars 2013 avec pour la première fois, l’organisation d’une compétition officielle pour les meilleurs films et meilleurs acteurs et actrices, a été reportée à une date ultérieure « faute de moyens financiers », ont annoncé les organisateurs. La volonté d’inscrire le festival dans une nouvelle dynamique et d’organiser une compétition internationale« ne pourrait se faire » faute d’un « sponsoring adapté à l’envergure de l’action » ont-ils précisé. Les organisateurs du festival initié par l’Association « Al Moubadara Attakafia » (Initiative culturelle) déplorent avoir été obligés de prendre cette décision après qu’un dossier de demande de subvention a été déposé auprès de la commission d’appui à l’organisation des festivals dans les délais prescrits et selon le cahier de charge en vigueur et après que des contacts ont été pris avec plusieurs réalisateurs, acteurs et maisons de production au Maroc, en Europe et dans nombre de pays arabes. Ils ont indiqué qu’une sélection des meilleurs films réalisés entre 2011 et 2012 avait été effectuée et que des sommes considérables en guise de frais d’organisation d’obtention et de transport de films ont été engagées par l’association dans le cadre des préparatifs.

People. Mila Kunis et Ashton Kutcher plus complices que jamais. Les paparazzis adorent Mila Kunis mais ça n’est pas réciproque. Interviewée dans le dernier numéro du magazine Allure dont elle fait la couverture, l’actrice n’a d’ailleurs pas caché son inimité pour la profession. A cause de cette hostilité, les photos volées de la star souriante sont rares, et encore plus rares sont celles prises en compagnie de son boyfriend Ashton Kutcher! Mais une fois n’est pas coutume, l’héroïne sulfureuse de Black Swan s’est laissée photographier de bonne grâce au Staples Center, où se jouait le match de la NBA opposant les Lakers aux Phoenix Suns. Rayonnante dans les bras de son amoureux, lui aussi tout sourire, la femme la plus sexy au monde selon Esquire semblait terriblement heureuse, tout simplement. Le duo, qui roucoule depuis plusieurs mois, est tellement bien assorti qu’on en oublierait presque qu’on a découvert Ashton Kutcher grâce à son mariage avec Demi Moore.

Sport

Mercato. Getafe a refusé une offre de 18 millions pour Barrada. Considéré comme un élément clé à Getafe, Abdeaziz Barrada vaut mieux que 18 millions d’euros aux yeux de ses dirigeants madrilènes. Selon le site talksport.co.uk, la formation espagnole aurait en effet reçu une offre de Southampton à quelques heures de la clôture du mercato hivernal. Le club de Premier League voulait débourser la coquette somme de 18 millions pour s’attribuer les services du médian offensif, auteur de 3 buts et 6 passes décisives cette saison. Getafe aurait refusé cette offre mais devrait s’attendre à d’autres approches de la part des Anglais lors du prochain mercato.

Lions de l’Atlas. Adil Ramzi pourrait être le futur capitaine des Lions. Adil Ramzi (35 ans), intéresserait le sélectionneur national du Maroc, Rachid Taoussi, pour occuper le poste de meneur de jeu et surtout pour hériter du brassard du capitanat de la sélection marocaine, après la retraite internationale de Nadir Lamyaghri, à en croire le site qatari Estad Al-Doha. Le site sportif qatari a avancé que Rachid Taoussi serait en train d’étudier une éventuelle convocation du trentenaire marocain Adil Ramzi, d’autant que ce dernier a brillé récemment avec son équipe Roda Kerkrade (Eredivisie). Rappelons qu’Adil Ramzi était le capitaine de l’équipe nationale des jeunes sous la houlette de Rachid Taoussi. Une équipe qui a été sacrée championne d’Afrique en 1997, avec une participation aussi en coupe du monde où le Onze Marocain avait atteint les huitièmes de finale. Notons que Ramzi qui a 5 ans de plus que l’ancien capitaine des Lions, Houcine Kharja, avait aussi évolué au Qatar. Il avait côtoyé le club d’Al Wakrah durant 4 ans avant de retourner au Pays-Bas en 2011.

Ligue Des Champions. Manchester United réalise une bonne opération à Madrid. Manchester United a pris une option sur la qualification. En obtenant le nul (1-1) sur la pelouse du Real Madrid, en huitième de finale aller de Ligue des champions ce mercredi, le leader de la Premier League n’a pas perdu et a inscrit le fameux but à l’extérieur. Il a été signé Danny Welbeck, sur corner, à la 20ème minute. Si Cristiano Ronaldo a permis aux Madrilènes de revenir assez rapidement au score (30ème), les joueurs de José Mourinho n’ont pas réussi à s’imposer avant le match retour, le 5 mars prochain. Les occasions n’ont pourtant pas manqué pour le Real, qui a encore encaissé un but, comme à chacun de ses matchs de C1 cette saison. MU aurait même pu décrocher le gros lot sur contre. Par rapport aux précédents en coupes d’Europe, les Mancuniens ont en tout cas 76% de chances de passer en quart de finale après la rencontre à Old Trafford.

Entraineur. Verbeek sort de l’ombre. Contrairement à ce qui a été rapporté par la presse locale, le directeur sportif des équipes nationales de jeunes, Pim Verbeek exerce toujours ses fonctions. En effet, selon des sources fiables, le technicien néerlandais se trouve depuis quelques jours en Europe où il effectue une tournée afin de superviser les joueurs susceptibles de renforcer l’effectif de l’équipe nationale des moins des de 17 ans, en vue de sa participation à la CAN des cadets qui sera organisé au Maroc. Et parmi les éléments qui seront convoqués par le sélectionneur national Abdelllah Idrissi, on cite le nom du milieu de terrain d’Anderlecht, Nabil Jaadi qui évolue avec l’équipe réserve du club belge depuis 2 mois. Un autre joueur pourrait aussi renforcer l’effectif des cadets, il s’agit de l’attaquant de la formation du Borussia Dortmund, Mohamed El Bouazzati. Les proches de ce dernier ont eu une conversation avec le patron des Lionceaux de l’Atlas au cours des dernières semaines. On notera d’autre part qu’Abdellah Idrissi a reçu récemment une liste comportant les meilleurs joueurs d’origine marocaine évoluant à l’étranger.

International

USA. Les Etats-Unis sont en faillite. Un jour, il faudra remercier les médias et les hommes politiques anglo-saxons pour avoir, en ce début de la deuxième décennie du XXIe siècle, tant parlé de la crise de l’euro et des difficultés de la construction européenne. Ils auront ainsi beaucoup aidé les Européens à en prendre conscience et à faire ce qu’il fallait pour y répondre. Pendant ce temps, le monde anglo-saxon ne voit pas que sa faillite approche à grands pas: les Anglais, qui se moquent tant de l’eurozone, acceptent sans ciller un déficit budgétaire de plus de 8% du PIB et une dette publique hors de contrôle. Les Américains refusent de voir que, sur presque tous les points, leur situation est bien pire que celle des Européens: l’eurozone a une balance des paiements excédentaire, pas les Etats-Unis ; le chômage américain est très supérieur à celui de l’UE ; les inégalités et la criminalité sont beaucoup plus fortes aux Etats-Unis qu’en Europe ; l’espérance de vie augmente de ce côté-ci de l’Atlantique, alors qu’elle diminue de l’autre. Quant à la dette publique, dont les médias anglo-saxons nous rebattent les oreilles, les Etats-Unis sont, ici, en pleine débâcle. En faillite même. Leur dette publique atteint, en effet, aujourd’hui 16 000 milliards de dollars, soit 100 % du PIB. Les derniers calculs, effectués à partir des chiffres fournis par l’OMB, l’office du budget américain, montrent que le déficit public sera de 800 milliards en 2014 et, au mieux, de 590 milliards en 2018, si toutes les économies promises sont faites et si la croissance reste, ce qui est très peu probable, au-dessus de 4 % par an à partir de 2015.

Brésil. Apple pourrait perdre le droit d’utiliser le nom « iPhone » sur le territoire brésilien. L’Institut brésilien de la propriété industrielle (INPI) a rejeté ce mercredi la demande du groupe informatique américain Apple d’enregistrer la marque iPhone pour ses téléphones mobiles, qui avait été déjà attribuée en 2008 au fabricant brésilien Gradiente. « L’INPI a rejeté l’enregistrement de la marque iPhone pour Apple », pour ses téléphones mobiles, a indiqué l’organisme public. La décision a été publiée officiellement par l’INPI ce mercredi. La décision de l’INPI ne retire cependant pas à Apple le droit de commercialiser ses appareils au Brésil sous le nom iPhone « parce que l’INPI n’interfère pas dans la commercialisation », mais octroie à Gradiente le droit de réclamer cette exclusivité devant la justice, précise l’organisme public. Apple avait fait sa demande en 2007, à l’époque où il avait lancé son iPhone. Mais Gradiente, une entreprise brésilienne, avait demandé l’enregistrement de la marque « Gradiente iPhone » en 2000 et l’avait obtenu en 2008. L’INPI a indiqué également qu’Apple a présenté une demande devant cet organisme cherchant à annuler la marque iPhone de Gradiente, en alléguant qu’elle avait expiré car l’entreprise brésilienne ne l’a pas utilisée au cours des cinq ans de délai qu’elle avait pour le faire.

Europe. Viande de cheval, le scandale sanitaire s’étend. Le scandale sanitaire de la viande de cheval s’étend en Europe. Le groupe de distribution suisse Coop a annoncé sur son site internet que des analyses sur des lasagnes surgelées retirées mardi de la vente ont permis d’établir qu’ils contenaient de la viande de cheval. Coop avait retiré de la vente « par précaution » un produit de lasagne fabriqué par la société française Comigel. La société dont le siège social se trouve à Metz dans l’est de la France, avait fabriqué les lasagnes de la marque Findus vendues en Grande-Bretagne censées être au boeuf et contenant de la viande de cheval. Les autorités de sécurité alimentaire en Norvège ont également indiqué qu’elles avaient été informées que des plats Findus censés être à base de bœuf et soupçonnés d’avoir contenu du cheval avaient été retirés des rayons. Par ailleurs, les autorités allemandes ont annoncé ce mercredi avoir été informées d’un premier soupçon de viande frauduleusement étiquetée dans des lasagnes vendues en Allemagne alors que le scandale des produits congelés à la viande de cheval s’étend en Europe. Il s’agit de plats préparés de lasagnes qui ont été livrés à un grossiste dans l’État le plus peuplé d’Allemagne, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. À Bruxelles, les ministres européens de l’Agriculture tiennent une réunion de crise pour étudier les mesures à prendre au niveau de l’UE face au scandale des produits congelés à la viande de cheval qui s’amplifie, notamment au Royaume-Uni et en France.

Egypte. Le pays inonde des tunnels conduisant à Gaza. Les forces armées égyptiennes ont inondé plusieurs tunnels de contrebande rejoignant la bande de Gaza sous contrôle palestinien, dans le but de les fermer, ont déclaré les autorités égyptiennes et palestiniennes. Le réseau de tunnels est essentiel à la vie de Gaza, permettant l’importation d’environ 30% de tous les biens atteignant la bande de territoire enclavée et soumise à un blocus israélien depuis plus de sept ans. Des reporters de Reuters ont vu qu’un tunnel servant à faire entrer sur le territoire du gravier et du ciment a subitement été rempli d’eau dimanche, obligeant les travailleurs à l’évacuer à la hâte. Selon les habitants, deux autres tunnels auraient été inondés de la même manière, par de l’eau délibérément pompée par l’Egypte. « Les Egyptiens ont fait couler de l’eau pour noyer les tunnels », a déclaré Abu Ghassan, qui supervise le travail d’une trentaine d’hommes dans un tunnel situé à environ 200 mètres de la barrière marquant la frontière.
Un membre de la sécurité égyptienne au Sinaï, le désert qui borde la frontière avec Gaza, a indiqué que cette opération avait commencé cinq jours plus tôt. « Nous nous servons de l’eau pour fermer les tunnels en pompant l’eau d’un des puits », a-t-il indiqué sous couvert d’anonymat.

Nouvelles technologies

Vie privée. Riot, le moteur de recherche qui espionne votre vie privée en ligne. « Nous allons maintenant suivre les traces de Nick, l’un de nos employés » C’est sur ce ton à la fois simple et décontracté que débute la démonstration vidéo d’un redoutable logiciel de cybersurveillance, baptisé Riot (Rapid Information Overlay Technology) et mis au point par Raytheon, une société américaine spécialisée dans les systèmes de défense. Cette démonstration a été rendue publique par le journal The Guardian, et ce que l’on voit est spectaculaire et effrayant. Clairement destiné à l’espionnage, le logiciel Riot est aussi simple à utiliser que le moteur de recherche Google. On rentre un nom et on obtient une liste de résultats, compilée à partir des données récupérées sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Gowalla, Foursquare). L’investigateur devant son écran peut ensuite activer toute une série de filtres qui lui permettent de creuser un peu plus loin dans cette masse de données. Ainsi, il peut afficher les photos de la personne, les lieux où elle s’est rendue, indiquer la fréquence avec laquelle elle se rend à un endroit, voire même proposer un horaire où l’on aura le plus de chance de la rencontrer là-bas. «Une fois par semaine, Nick se trouve dans la salle de fitness à 6h du matin. C’est peut-être le moment idéal pour l’intercepter ou lui piquer son ordinateur portable », suggère le démonstrateur, avant d’afficher le graphe social de sa cible : ses amis, ses coordonnées, ses lieux préférés, etc.

Montre. Apple monte une équipe pour créer l’iWatch. Apple en panne d’innovation. C’est ce que reprochent en ce moment le public à la société qui a inventé l’iPhone, l’iPad et l’iPod. En effet, depuis le lancement de sa tablette en 2007, l’entreprise améliore, met à jour, s’adapte au marché, mais a du mal à créer les révolutions dont Steve Jobs a fait le fer de lance d’Apple. Avec l’iWatch, va-t-elle réussir son pari de créer un objet communiquant qui deviendra une star des technologies? Apparemment, c’est ce qu’elle espère. En tout les cas, elle s’en donne les moyens. C’est ce que révèle Bloomberg qui affirme que Tim Cook a déjà créé une équipe pour travailler. Cette « team » se composerait d’une centaine d’ingénieurs et de professionnels du marketing qui devront créer cette montre et donner au public l’envie de la porter. La plupart des membres de cette équipe a précédemment travaillé avec Steve Jobs sur les lancements de l’iPhone et de l’iPad. Déjà, les spéculations vont bon train. Cette montre-bracelet sera un prolongement des iDevices de la marque. Il devrait s’agir d’un objet communicant capable, on s’en doute, de recevoir et d’envoyer des données. Mais, avant de donner des détails sur ses fonctions exactes, le New York Times révèle quelques détails. Elle sera dotée d’un écran Oled de 1,5 pouce. Son bracelet est digne de la science-fiction. Composé d’un « verre spécial », il est pliable et adaptable à la morphologie de chaque poignet.

Moteur de recherche. Yahoo! reproche à Bing de ne pas encore rapporter assez. Yahoo! a mis la pression mardi sur Microsoft, avec lequel il est allié dans la recherche sur internet, sa patronne Marissa Mayer insistant sur la nécessité de gagner davantage d’utilisateurs face au grand rival Google. « Nous devons faire marcher l’alliance suffisamment bien pour que nous gagnions des parts de marché », a dit Mme Mayer lors d’une conférence d’analystes en Californie. « Nous voulons collectivement augmenter notre part de marché plutôt que la partager entre nous », a-t-elle ajouté. Elle a évoqué de « jolis gains » en termes de chiffre d’affaires grâce aux fonctions de recherche de Microsoft intégrées aux sites de Yahoo! mais un besoin urgent pour le moteur de recherche de gagner des utilisateurs. Google a confirmé sa domination sur le marché américain de la recherche sur internet l’an dernier, avec une part de 66,7% en fin d’année contre 16,3% pour Microsoft et 12,2% pour Yahoo!. Yahoo! avait signé en 2009 un accord d’une durée de 10 ans avec Microsoft, dont il avait décidé d’utiliser le moteur de recherche Bing pour l’indexation des contenus en ligne, se concentrant lui-même sur la présentation et la personnalisation des résultats pour ses utilisateurs. Mme Mayer avait été la première femme ingénieur chez Google en 1999. Elle avait quitté le géant de l’internet l’été dernier pour devenir directrice générale de Yahoo!, avec l’ambition de relancer la croissance de ce dernier, en panne depuis plusieurs années.

Montre. Samsung provoque déjà l’iWatch avec une « Galaxy Watch ». Face à Samsung, Apple n’aura jamais la tranquillité. Alors que le buzz de l’iWatch démarre tout doucement, le Coréen a laissé filtrer une peut info sur le site SamMobile. Il ne s’agit pas directement d’une montre, mais d’une gamme d’accessoires qui seraient bien utiles s’il existait ce que certains nomment déjà la « Galaxy Watch ». Ce n’est en fait pas un coup d’essai puisque la société coréenne s’est déjà lancée sur ces objets. Il y a quelques années, elle dévoilait la Samsung Watch, une montre communicante. Microsoft aussi avait tenté l’aventure avec sa Spot Watch avec la marque Fossil. Ces deux projets n’ont jamais vraiment séduit le public. L’info de SamMobile est-elle un coup marketing pour contrarier Apple ou un véritable projet ? Difficile de le savoir. En tout les cas, Samsung, dont le champ d’action dépasse très largement le secteur de l’informatique ou de l’ère post-PC, ne peut qu’y songer.

________________________actu-maroc.com

Commentaires