Flash-news : Trente en un du « 14 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 14 mars 2014

511
0
PARTAGER

Terrorisme: les pays arabes adoptent la Déclaration de Marrakech. Le Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, réuni mercredi à Marrakech dans le cadre de sa 31ème session, a adopté la « Déclaration de Marrakech de lutte contre le terrorisme ». Dans cette déclaration, le Conseil réitère son   rejet catégorique du terrorisme, quelles qu’en soient les raisons et les méthodes, ainsi que sa condamnation du discours sectaire qui nourrit le terrorisme et incite à la haine et au chaos et sa ferme condamnation de tous les actes terroristes dont sont victimes les pays membres. Le Conseil réaffirme également sa détermination à poursuivre la lutte contre le terrorisme, à traiter ses causes et à mobiliser efforts et moyens pour son éradication, comme il a assuré les pays membres de son appui à toutes les mesures qu’ils prennent pour assurer leur sécurité et stabilité. Il condamne fermement les actes terroristes ciblant les forces de sécurités dans les pays arabes, comme tel a été le cas récemment au Royaume du Bahreïn où trois éléments de la sécurité ont été tués, dont un officier des Emirats Arabes Unis présent dans ce pays en vertu de la convention sécuritaire commune des pays du Golfe. La déclaration cite également le cas d’actes terroristes qui ont visé des éléments de la sécurité en Tunisie, en Algérie, en Arabie Saoudite, en Libye, en Egypte, au Yémen, ainsi qu’en Irak, pays où des milliers d’agents de sécurité ont péri dans cette violence. Les ministres arabes de l’Intérieur ont réaffirmé leur ferme condamnation de toutes les formes de soutien, de financement et d’incitation au terrorisme, exprimant leur rejet catégorique des actes de chantage, de menace et d’extorsion pratiqués par les groupes terroristes pour financer leurs crimes. Menara

Le fonds souverain norvégien veut s’assurer du « caractère éthique » de l’activité de Total au Sahara occidental. Le fonds souverain norvégien, qui gère un portefeuille de plus de 600 milliards d’euros et est considéré comme un des plus grands investisseurs au monde, veut s’assurer du   caractère éthique des activités du géant pétrolier Total au Sahara occidental, territoire annexé par le Maroc en 1975 et dont le Front Polisario revendique l’indépendance. Selon l’agence de presse Reuters qui a rapporté l’information, le fonds entend déterminer si ces activités respectent la charte de « l’investissement éthique » qui lui interdisent d’investir dans des projets nuisibles à la santé publique (sociétés de fabrication de tabac, etc.), à la paix mondiale (sociétés d’armement) et aux droits humains en général. Pour rappel, la compagnie pétrolière française, dont le capital est détenu à hauteur de 2,06% par le fonds norvégien, dispose depuis 2011 d’une licence d’exploration de pétrole au large des côtes sahraouies. Cette licence lui a été délivrée par le Maroc alors que le Sahara occidental, aux termes de la loi internationale, n’est pas un territoire marocain et que le cessez-feu qui y est observé depuis 1991 entre l’armée marocaine et le front Polisario devait déboucher sur un référendum d’autodétermination. Ce référendum n’a toujours pas eu lieu, les autorités marocaines proposant à sa place un plan de « large autonomie » qui a été rejeté par le Polisario. Il y a de quoi inquiéter Total dans cette décision du fonds norvégien de mettre ses activités sahraouies sous la loupe de l’« investissement éthique ». Maghrebemergent

Marché du travail : La situation de la femme se dégrade. À l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, le Haut-commissariat au plan s’est livré à un exercice intéressant: passer au peigne fin la situation des femmes vis-à-vis du marché du travail. Le constat est sans appel : l’analyse révèle une faible participation de la femme à l’activité économique. Pire encore, la situation de la femme dans le marché du travail se dégrade. En effet, la part des actives dans le volume total des femmes en âge de travailler ne représente que 24,7% à fin 2012. Cette part était de 28,1% en 2000, soit une baisse de 3,4 points en l’espace de 12 ans. «Ce recul de l’activité est dû en partie à l’augmentation de la part de la catégorie des «élèves et étudiantes» (+2,2 points)», explique le HCP. Selon la cartographie réalisée par les équipes d’Ahmed Lahlimi Alami, le nombre de femmes actives âgées de 15 ans et plus est passé, entre 2000 et 2012, de 2,74 à 3,04 millions, soit un accroissement annuel moyen de 0,9%. La population en âge d’activité a, quant à elle, augmenté au cours de la même période de plus de 2% annuellement. Par conséquent, le taux d’activité des femmes est passé de 28,1% à 24,7%, restant largement en deçà de celui des hommes (pour lesquels ce taux est passé, au cours de la même période, de 78,9% à 73,6%). Ce recul a aussi bien concerné les femmes rurales (37,5% à 35,6%) que les citadines pour lesquelles cette diminution est plus accentuée (-3,7 points, de 21,3% à 17,6%). Par ailleurs, le niveau et l’évolution du taux d’activité des femmes varient largement selon les tranches d’âge. Ainsi, la baisse de l’activité constatée peut être imputée essentiellement à la baisse de l’activité des jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans (-8,5 points). À l’inverse, les femmes de 45 ans et plus sont plus actives aujourd’hui qu’elles ne l’ont été douze ans auparavant.    Les Eco

 

Economie

IBM lance un programme innovant au profit des jeunes entreprises. Le géant international de l’informatique et des technologies IBM a lancé, mercredi dans son centre d’innovation à Casablanca, l’initiative “Global Entrepreneur Program” afin de permettre aux entrepreneurs et startups   innovantes de croître et développer de nouveaux produits et services. La société de technologie compte réunir les startups (jeunes entreprises à fort potentiel d’innovation) marocaines pour mettre à leur disposition les outils et les experts qui les aideront à innover, à se transformer et à se développer grâce à l’usage des technologies clé telles que l’informatique cognitive, le Cloud, le Big Data, le Business Analytics, le Mobile et le Social Business, afin d’adresser les nouvelles opportunités de marché et d’assurer des relais de croissance autour du développement de solutions technologiques innovantes, explique IBM dans un communiqué. Le dessein de cette initiative est d’aider les startups nationales et les jeunes entrepreneurs à surmonter les différents obstacles qu’ils peuvent rencontrer, en leur donnant accès à des prestations et à des ressources adaptées à leurs besoins spécifiques, telles que des ateliers de travail dédiés aux startups réunissant un écosystème large et varié, comprenant des entrepreneurs, des bailleurs de fond, des dirigeants IT (Technologie d’information) et des clients potentiels pour faciliter la montée en compétence et l’effort commercial de ces startups. Maghrebemergent

El Jadida réalise 10% de la production industrielle au niveau national. Le deuxième pôle industriel du Maroc, la région Doukkala-Abda, dispose d’un tissu industriel marqué par la prédominance des industries chimiques et parachimiques, mais également par diverses activités   telles que les industries agroalimentaires, métalliques et métallurgiques, textiles et cuir, électriques et électroniques : «Le secteur industriel joue le rôle de locomotive de l’économie de cette province du Royaume (…). L’indice de la production a affiché une progression de l’ordre de 9,3% de même que les exportations ont enregistré une hausse de 8,7%. Les investissements et l’indice de la population active ont enregistré la même tendance haussière avec respectivement 21,8% et 12%», a indiqué à la MAP le délégué provincial du ministère du Commerce et de l’industrie à El Jadida, Saad Amam. Ces performances sont le fruit de la mise en œuvre du «Plan Émergence» visant à promouvoir l’industrie, souligne le Centre régional d’investissement (CRI) de la région Abda-Doukkala. Le Parc industriel de Jorf Lasfar, qui s’étend sur une superficie de 500 hectares, dispose de la plus grande centrale thermique du Maroc, rappelle le CRI. En plus de ce méga parc, la région Doukkala-Abda abrite de grands groupes industriels nationaux et internationaux notamment : OCP, Nestlé, Sonasid, Jlec, Cosumar, Pfizer, Afriquia Gaz… Cette situation de concentration de grands groupes, les PME ont également bénéficié du soutien du ministère de tutelle à travers les programmes «Imtiaz» et «Moussanada» qui donnent accès au financement et aux aides financières accordés par l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME). Selon le délégué provincial du ministère du Commerce et de l’industrie à El Jadida, le programme «Imtiaz» vise à accompagner l’essor des PME les plus prometteuses, dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 175 MDH en octroyant une prime à l’investissement correspondant à 20% du coût total de l’investissement, qui ne doit pas dépasser le plafond de 5 MDH. Le Matin

Le trafic aérien poursuit sa hausse en février 2014. Selon les derniers chiffres présentés par l’Office national des aéroports, le Maroc a enregistré en ce mois de février un volume de trafic commercial de 1,17 million de passagers. Cela représente une hausse de 17,12% par rapport à la même période   de l’année 2013. Sans surprise, c’est l’aéroport Mohammed V qui a enregistré le plus de trafic, avec 533.946 passagers (+11,56%). Il est suivi de l’aéroport de Marrakech-Menara, avec 293.090 passagers(+13,83%) et de l’aéroport d’Agadir, avec 109.839 passagers (+10,93%). Le trafic domestique commercial a augmenté de 23,72% pour le mois de février 2014 par rapport à la même période de l’année précédente. Le trafic aérien commercial international, quant à lui, a atteint 1,06 million de passagers en février 2014, soit une hausse de 16,45%. Le marché européen continue de représenter environ les trois quarts du volume. S’agissant du fret, il a enregistré une baisse de 4,94%. Les Eco

Capital-risque, le nouveau texte en Conseil de gouvernement. Le nouveau texte relatif aux organismes de placement en capital-risque sera au menu du Conseil de gouvernement de ce jeudi 19 mars. Le Conseil va se pencher en effet sur un projet modifiant et complétant la loi relative aux organismes de placement en capital-risque (OPCR). En clair, il s’agit d’adopter les nouvelles mesures   introduites dans la réglementation en la matière. La réforme a été finalisée il y a quelques jours, au niveau de la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), à travers l’introduction de nouveaux amendements qui ont été apportés à la loi 41-05 relative aux OPCR. Dans ce sens, 4 réformes majeures sont introduites et concernent la levée de l’une «des principales contraintes de la loi, qui impose aux OPCR de détenir un portefeuille constitué d’au moins 50% de titres représentatifs de fonds et de quasi-fonds propres d’entreprises ayant la qualité de PME et de la remplacer par l’obligation de détenir 50% de titres représentatifs de fonds et de quasi-fonds propres de sociétés non cotées». Les autres changements touchent les organismes de placement collectif en capital (OPCC), dont la protection des porteurs de titres a été renforcée, ainsi que l’élargissement du champ d’activité des OPCC. Les Eco

Marché des engrais : l’Afrique, une excellente opportunité pour l’OCP. L’Afrique absorbe à peine 2 millions de tonnes d’engrais, soit 3% de la consommation mondiale. Le constat est de Mostafa Terrab, président-directeur général du groupe OCP, qui était l’invité du Centre Links, le 11 mars à Casablanca. Le patron du géant phosphatier relève un paradoxe : le continent, qui concentre 80% des réserves mondiales de phosphate, couvre pratiquement tous ses besoins en engrais à travers les importations. «L’Afrique enrichit l’Inde et l’Amérique du Sud, par exemple, sur le plan agricole en leur exportant ses matières premières, mais le continent est oublié quand il s’agit d’engrais. Un phénomène de rattrapage sur les engrais doit donc se produire. Ce qui constitue pour le groupe OCP une opportunité fantastique», indique Mostafa Terrab. Pour lui, le marché africain pourrait absorber plus de 8 millions de tonnes d’engrais, si celles-ci étaient disponibles. Dans sa stratégie africaine, le groupe affirme s’être basé sur la superficie des terres arables par habitant : «lorsque l’on parle de la consommation des engrais en Afrique, il faut d’abord se baser sur le constat selon lequel chacun de nous dispose aujourd’hui d’un quart d’hectare de la superficie des terres arables. En 2050, nous disposerons à peine de 0,12 hectare par habitant. Il faut savoir, par ailleurs, que 80% des terres arables en Afrique ne sont pas encore utilisées. Le potentiel est donc énorme et le continent est plus que prioritaire dans l’enjeu de la sécurité alimentaire dans le monde. En effet, l’Afrique sera une grande partie de la solution de la problématique de la sécurité alimentaire globale dans le futur. À partir de ces donnes, il va falloir que l’agriculteur africain utilise des engrais de manière raisonnée».    Le Matin

 

Social

 

La drogue fait des ravages parmi les femmes à Tanger. La consommation de drogues chez les femmes à Tanger commence à prendre des proportions préoccupantes. «Nous sommes tous interpellés par la gravité de ce fléau et devons réagir au plus vite afin de contrecarrer ses effets   dévastateurs. D’autant que les femmes sont parmi les plus touchées par la toxicomanie à Tanger», indique Saïda Chakir, première vice-présidente du maire de Tanger, lors d’une conférence organisée, vendredi 7 mars, à Tanger, sous le thème «La femme et les drogues». Cette responsable poursuit que la commune urbaine s’est engagée à apporter le soutien à l’Association Hasnouna de soutien aux usagers de drogues, et ce, grâce à un accord de partenariat liant, il y a quelque temps, les deux parties. «Nous invitons d’autres partenaires à s’associer à cette action et d’aider l’Association Hasnouna à mener à bien sa stratégie de proximité visant à prévenir la consommation de drogues et combattre la toxicomanie», souligne Mme Chakir. Selon Faouzia Bouzitoune, responsable à l’Association Hasnouna, la toxicomanie touche aussi bien les hommes que les femmes de tout âge, mais bien sûr à des proportions différentes. L’intervenante a tenu à préciser que les effets de la toxicomanie sur la santé de la femme, en particulier celles en période de grossesse, sont beaucoup plus graves que chez l’homme. «L’Association Hasnouna à Tanger accueille actuellement quelque 2.000 usagers et usagères de drogues en vue de les aider à surmonter leur addiction. Parmi lesquels, 500 cas s’injectent de la drogue et dont 10% sont des femmes», affirme Mme Bouzitoune. Aujourd’hui

Ali Anouzla remporte son combat face au Ministère de l’Intérieur. Cette affaire date d’avril 2013. Le journaliste Ali Anouzla avait subi des commentaires et des propos dégradants pour sa personne alors qu’il avait rédigé un éditorial par rapport aux droits de l’Homme au Maroc. Le journaliste   marocain avait alors accusé le Ministère de l’Intérieur de diffuser volontairement des rumeurs sur lui. Le Ministère de l’Intérieur avait alors lui aussi porté plainte contre Ali Anouzla pour diffamation et propos mensongers. Le Tribunal de première instance de Rabat a rejeté cette plainte, mais le journaliste reste toujours sous le coup d’une incarcération suite aux accusations d’apologie du terrorisme. Afriquinfos

Policiers accusés de corruption : Le verdict rendu mercredi prochain. La chambre criminelle d’appel chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a achevé, mercredi, l’audition des plaidoiries de la défense dans l’affaire de 18 personnes poursuivies pour “corruption positive   et active”, et a fixé la date du 19 mars pour rendre son verdict dans cette affaire. Parmi les personnes poursuivies, 16 éléments font partie de la police de Skhirat-Témara. Leur défense a plaidé “l’absence de flagrant délit et de cohérence dans les événements et la définition des responsabilités”, réclamant l’annulation du jugement en première instance et l’acquittement des mis en cause. Le parquet général avait requis le relèvement des peines de prison pour les mis en cause, la saisie des biens des 16 éléments de la police et leur privation d’exercer dans les administrations publiques pendant 10 ans. La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près de la Cour d’Appel de Rabat avait prononcé, en avril dernier, des sentences allant de l’acquittement à 4 ans de prison ferme contre les 18 accusés. El Miloudi Zahhaf, alias Ould Haiboul avait écopé de 4 ans de prison ferme, assortis d’une amende de 10.000 dirhams pour corruption, alors que Aziza. K a été condamnée à une année de prison ferme et une amende de 5.000 DH pour avoir participé à des faits de corruption. La juridiction a condamné un élément de la police de Skhirat-Témara, poursuivi dans le cadre de cette affaire, à 18 mois de prison ferme, alors que trois de ses collègues ont écopé chacun d’une année de prison ferme, assortie d’une amende de 5.000 DH. Onze autres éléments de la police ont été condamnés à des peines allant de trois mois de prison avec sursis à huit mois de réclusion ferme, assortis, pour chacun d’entre eux, d’une amende de 5.000 DH. Le tribunal a acquitté un autre élément de la police poursuivi en état d’arrestation. Aufaitmaroc

Une usine de Tanger détruite par un gigantesque incendie. Une usine de chips, comme l’ont précisé des témoins, située dans la zone industrielle de Tanger, au Maroc, a été victime d’un terrible accident. Un incendie colossal s’est déclaré monopolisant l’intervention de nombreux pompiers pour éviter l’étalement des flammes dans toute la zone industrielle. Les causes de cet incendie n’ont pas encore été spécifiées. Nous attendons donc des précisions sur cette affaire.    Afriquinfos

Lancement d’un portail dédié à l’égalité de genre. La plateforme web www.egalite.ma, lancée, mercredi à Rabat, par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Maroc et l’ONU Femmes, vise notamment à renforcer et valoriser les luttes et les acquis de l’action féminine afin de promouvoir l’égalité hommes-femmes. Ce nouveau dispositif, se veut, selon ses initiateurs, un portail national de référence dans le domaine de l’égalité de genre et un outil important de plaidoyer en faveur de la redevabilité des pouvoirs publics en matière de protection et de promotion des droits humains des femmes, tel qu’en dispose la nouvelle Constitution du Maroc. S’exprimant lors de la conférence de presse pour le lancement du site, l’ambassadeur des Pays-Bas au Maroc, Ron Strikker a salué l’engagement constant de SM le Roi Mohammed VI à faire du développement de la femme un chantier prioritaire dans la réalisation du progrès et l’harmonisation du pays. Le Maroc a fait d’énormes progrès dans le domaine des droits de la femme, comme en témoignent largement les réformes constitutionnelles de ces dernières années, a affirmé le diplomate néerlandais, ajoutant que le lancement de ce portail s’inscrit dans le cadre de la coopération et des relations amicales liant les Pays-Bas et le Maroc. Pour sa part, la représentante de l’ONU Femmes Maghreb au Maroc, Mme Leila Rhiwi a indiqué que le lancement du site Egalité.ma s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’ONU femmes visant à rendre accessible au plus large public les connaissances accumulées dans le domaine de l’égalité entre les sexes, à faciliter les plateformes d’échanges et à préserver la mémoire des savoirs produits par le mouvement des droits des femmes.    Maghrebemergent

 

Art & Culture

 

Le Festival International des Nomades commence. Pour la 11ème année consécutive, le Festival Internationale des Nomade vous étale le tapis jaune des sables pour découvrir les secrets et mystères du désert au rythme des musiques du monde. Du 14 au 16 Mars 2014, l’association Nomades du Monde,   avec le soutien de la Province de Zagora réserve à son public, comme d’habitude une programmation riche et novatrice : Le célèbre groupe KEL ASSOUF ouvrira le bal de la 11ème édition, en présence de son fondateur Nigérien Anana Harouna, connu par son dévouement à la promotion de la culture Touareg. Dans un autre registre, le public sera emporté par la voix pure et sophistiquée de JAHIDA WEHBE avec les poèmes de Mahmoud Darwish, Guther Grass et Pablo Neruda, ceux d’Al Hallaj. Star universelle, grande cantatrice libanaise et véritable virtuose, Jahida Wahbi offrira au public un grand moment au firmament du Tarab et de la méditation. D’autres artistes de renom se joindront à la fête : les Hirondelles (Danse d’Afrique – Congo), DIABATÉ YAHIA (joueur de cora Sénégalais), DOUEH (Dakhla), MNAT AZAWAN (Guelmim), MUSTAPHA ELGAMRANI (Noujoum Guelmim), NASSER MÉGRI (Rabat), LARSAD (Marrakech), CHARQ (M’hamid) et AJIAL M’HAMID. Fidèle à sa tradition, Le festival fait la part belle à la réflexion. Au programme, trois conférences sont prévues. La première traite « L’impact économique des festivals » en étalant l’exemple du Sahara en Arabie Saoudite. La deuxième abordera « Les méfaits du plastique/Pétrole et les bienfaits du plastique Bio », animée par le Français Michel Vicky. Afriquinfos

«Les larmes de Satan» : Quand Hicham El Jebbari se met au septième art. Hicham El Jebbari, réalisateur scénariste, auquel on doit la fameuse série «Dar el Warata», se met au cinéma. Ce nom plus réputé dans le monde de la télévision et du théâtre est actuellement en plein tournage de son   premier long métrage «Les larmes de Satan». «Ce n’est pas une nouvelle expérience pour moi de réaliser un premier long métrage. J’ai pu accumuler une expérience précieuse de plusieurs années dans le domaine de la réalisation. Mais cela n’empêche pas de trouver des difficultés au niveau des techniques cinématographiques, des scènes, et le fait de réaliser un film destiné au grand public», atteste le réalisateur. Par ailleurs, ce dernier a choisi Casablanca et le Sud du Maroc comme décors principaux de son film. Des figures bien connues sur la scène cinématographique marocaine participent à ce film, à commencer par Rachid El Ouali, Amal Ayouch, Younes Migri, Fatima Ezzahra Bennacer, Fatima Ezzahra Lahrach et bien d’autres. «Il s’agit des acteurs et actrices bien connus au grand public avec qui j’avais déjà travaillé. Je connais bien leurs adaptations sur scène», dit-il. Ce long métrage raconte l’histoire d’un ex-prisonnier qui a passé 18 ans sous les verrous. À sa sortie, il commence à chercher la personne responsable de son emprisonnement et entame avec sa famille sa vengeance en voyageant au sud du Maroc. Il est à mentionner que «Les larmes de Satan» est l’un des films ayant bénéficié du montant de l’avance sur recettes accordé au soutien de la production cinématographique nationale par le Centre cinématographique marocain, au titre des sessions de l’année 2012. Il a d’ailleurs obtenu un montant de quatre millions trois cent mille dirhams. «J’ai trouvé des difficultés au niveau du financement du film. Son budget total se situe aux alentours de 6 millions de dirhams, et je cherche encore des fonds d’aide pour son financement», réclame-t-il. Aujourd’hui

Biennale de Marrakech. Le happening de Ghita Khamlichi. Un vrai spectacle réunissant musique, paroles, peinture et toute une gestuelle de l’artiste qui s’oublie complètement en effectuant cette création. Celle-ci rentre dans un état de transe où seuls les instruments musicaux, les mots et les couleurs   ont un effet sur son âme. C’est aussi surprenant quand Ghita achève son tableau et le montre au public avec tous les sens et les significations qu’il renferme sans rien de superflu. «“Vagabond on God’s Earth” ou “Vagabond sur la terre de Dieu”, texte qui m’a inspiré, coïncide avec le titre de la performance (musique-peinture) que j’ai réalisée dans le cadre de la Biennale de Marrakech. Musique, paroles et peinture retracent le voyage d’un Majdoub qui rencontre une “Houriya”, et ce pour rester dans le thème de la Biennale “Où sommes-nous maintenant ?”» explique Ghita Khamlichi, dont ce genre performance n’a pas manqué de faire sa renommée dans de grands événements et rencontres d’arts plastiques. Celle de Marrakech reste un moment très fort qui s’est déroulé en plein air à la Place Jamaâ El Fna, sous les regards fascinés du public, juste au portail de l’ancienne Bank Al-Maghreb. Cette même bâtisse où Ghita et ses deux sœurs, Zaynab et Hiba, ont accroché leurs univers de peinture tout à fait surprenants. Car, riches en créativité picturale procurant de fortes sensations chez l’observateur, qu’il soit un vrai professionnel ou un simple amateur des arts plastiques. «La participation de Hiba, Ghita et Zaynab s’est concrétisée suite à l’invitation officielle de Hicham Khaladi, commissaire des arts visuels, à la cinquième Biennale de Marrakech. Le Matin

Le 2ème festival national de la poésie, le 29 mars à Ifrane. La 2ème édition du festival national de la poésie aura lieu le 29 mars à Ifrane, a-t-on appris auprès des organisateurs. Organisé en célébration de la Journée mondiale de la poésie, ce festival sera marqué par plusieurs activités culturelles dont des lectures poétiques par une pléiade de poètes connus ou en herbe venus de différentes villes du Maroc, tels que Ismail Zouirik de Marrakech, Abdeslam Misbah de Casablanca, Oukacha Al Bakhit de Jerrada, Bahaji Bouazza, Driss Abdenour, Abdellah Tonni de Meknès et Hassan Abidi, Noureddine Soufiani, Achour Khadiri et Ibrahimi Mohamed d’Ifrane. Un hommage sera également rendu aux poétesses marocaines Amina Lamrini, Malika Ben Mansour, Malika Assal, Ilham Zouirik et Aicha Hamou. Pour l’UNESCO, la Journée mondiale de la poésie célébrée le 21 mars de chaque année, est l’occasion de rendre hommage à ces hommes ou femmes « qui s’évertuent à bâtir un monde meilleur avec, pour seul outil, une parole libre, qui imagine et qui agit ». « Les poètes accompagnent les mouvements civiques et savent alerter les consciences sur les injustices du monde autant qu’ils éveillent à ses beautés », selon l’UNESCO qui souligne que la poésie permet à l’individu, comme à la société tout entière, de retrouver et d’affirmer son identité. Le festival national de la poésie d’Ifrane est organisé par la délégation provinciale du ministère de l’Education nationale en partenariat notamment avec le Forum Abdeslam Al Himer pour la pensée et la créativité, la province et les conseils provincial et urbain d’Ifrane.    MAP

 

Sport

 

Le Marrakech Grand Prix ouvre le bal mondial de la WTTC. Le Marrakech Grand Prix, organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI les 11 et 13 avril prochain, ouvre le bal du championnat du monde des voitures de tourisme. C’est pour la première fois que Marrakech ouvre la   saison volant la vedette au circuit de Monza (Italie) en accueillant en marge des épreuves le conseil mondial de la Fédération internationale automobile (FIA), les grands noms de ce sport, les constructeurs et les fédérations, ont souligné lors d’une conférence de presse de présentation de cette édition, mercredi soir à Casablanca, les organisateurs..Le sport mécanique constitue une véritable niche, une valeur ajoutée et un vecteur puissant pour le tourisme national mais également pour l’économie locale de la ville, a mis en relief le ministre du tourisme Lahcen Hadad. Le Marrakech Grand Prix, a-t-il ajouté, va procurer une visibilité importante pour l’image du Maroc avec plus de 500 millions de spectateurs de par le monde en direct et en diffusion à travers plus de 60 chaînes de télévision. Ce championnat a subi une reconfiguration suite à l’adoption d’une nouvelle règlementation sportive au sein de la FIA pour les voitures de tourisme,a fait savoir le directeur de l’organisation sportive Stéphane Roux, notant que cette saison sera spéciale avec des voitures, qui ont considérablement évolué cet hiver avec une nouvelle règlementation technique. Les voitures vont gagner en puissance en frôlant les 400 chevaux contre 320 chevaux précédemment et seront plus rapides tant aux virages qu’en ligne droite, a-t-il expliqué. Ce championnat de course automobile, un des quatre championnats du monde approuvés et organisés par la FIA avec la Formule 1, le mondial des rallyes (WRC) et celui d’endurance (WEC), oppose des automobiles de grande production. Menara

L’entraineur du Raja Casablanca conserve sa place. Le Raja Casablanca n’en finit plus d’aligner les mauvais résultats. Une situation qui agace au plus haut point les Greens Boys, supporters du Raja qui vont boycotter la tribune Curva Sud, lors du match en retard de la 16ème journée de championnat   RCA-OCK. Cette situation n’a pas pour autant poussé les dirigeants du club marocain, actuel 11ème du championnat, à se séparer de leur entraineur. En effet, annoncé comme partant, le tunisien Faouzi Benzarti, arrivé en décembre, devrait conserver sa place à la tête de l’équipe malgré la débâcle en ligue des champions il y a quelques jours. Absent lundi, il a cependant assisté à l’entrainement de mardi. Afriquinfos

La FRMBB pourrait retrouver sa place dans le concert des nations du basketball. Suspendue par la fédération internationale de basketball (FIBA) le 23 novembre 2013 pour «violation de l’article 9 des statuts généraux», plus précisément pour ingérence du ministère de la Jeunesse et des   sports dans les affaires de la Fédération, la FRMBB a perdu ainsi ses droits de membre et a été interdite d’organiser ou de participer aux compétitions officielles. Aujourd’hui, cette suspension n’a plus raison d’être après la dissolution de la Commission provisoire instituée par le ministère et l’élection d’un bureau fédéral. Et pour plaider la cause de la Fédération, le président Mustapha Aourach a fait le déplacement en personne en Côte d’Ivoire. Aourach était fort de sa légitimité du moment puisqu’il a été élu de manière démocratique, consensuelle et sans ingérence du ministère de tutelle. L’espoir reste de mise, surtout si on se fie aux déclarations des responsables du mastodonte du basket africain, lesquels, dit-on, espèreraient le retour au bercail de la FRMBB. Des déclarations survenues après des réunions marathoniennes qui se sont prolongées parfois jusqu’à l’aurore, nous a-t-on rapporté. Et pour témoigner du retour imminent de la FRMBB au sein de la famille du basket africain, la FIBA aurait remis aux responsables marocains une convocation officielle pour assister à l’Assemblée générale qui se tiendra le 15 mars à Istanbul. Le Matin

3 ans et demi de prison pour le président du Bayern Munich. Le président du club de football allemand du Bayern Munich, Uli Hoeness, a été condamné jeudi à trois ans et demi de prison ferme pour avoir fraudé le fisc de plus de 27 millions d’euros. « Monsieur Hoeness est condamné à une peine de prison ferme de trois ans et six mois pour sept cas graves de fraude fiscale », a annoncé le juge du tribunal de Munich, au quatrième jour du procès.    Menara

 

International

 

L’Arabie saoudite reconnaitra désormais les permis de conduire marocains. Un accord de reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre le Maroc et l’Arabie Saoudite a été signé mercredi à Marrakech. L’accord a été signé par le ministre délégué auprès du ministre de l’Equipement,   du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, M. Najib Boulif, et le ministre de l’intérieur du Royaume d’Arabie Saoudite, SAR le Prince Mohammed Ben Nayef Ben Abdulaziz Al Saoud, en marge des travaux du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur qui s’est déroulé mercredi à Marrakech. Aux termes de cet accord, les deux parties ont également convenu d’initier un échange d’expertises dans le domaine de la sécurité routière avec l’échange de visites d’experts des deux pays. Dans une déclaration à la MAP, M. Boulif a souligné que cet accord est la concrétisation d’une décision prise il y’a trois ans dans le cadre de la haute commission mixte Maroco-Saoudienne. Le Matin

Crimée: Les Etats-Unis et l’UE envisagent des « mesures très sérieuses » contre la Russie (John Kerry). Les Etats-Unis et l’Union européenne vont prendre lundi des « mesures très sérieuses » contre Moscou en cas d’échec des efforts diplomatiques visant à régler la crise actuelle autour de la   péninsule de Crimée en Ukraine, a annoncé jeudi le secrétaire d’Etat américain John Kerry. « S’il n’y a aucun signe d’avancées pour régler ce dossier (référendum sur le statut de Crimée), il y aura de très sérieuses mesures lundi en Europe et ici », a indiqué M. Kerry qui intervenait devant une commission du Sénat américain. Le Parlement pro-russe de Crimée avait déclaré la péninsule indépendante de l’Ukraine, étape préalable avant le référendum prévu dimanche. La Russie avait immédiatement soutenu cette déclaration d’indépendance, la qualifiant d' »absolument légale ». Par ailleurs, le département d’Etat avait annoncé mercredi que M. Kerry se rendra vendredi à Londres pour s’entretenir avec son homologue russe Sergey Lavrov de cette crise, ajoutant que le Secrétaire d’Etat US « continuera à réaffirmer le soutien indéfectible » des Etats-Unis à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine et à rejeter « toute ingérence de l’extérieur et toute provocation de la part de la Russie ». MAP

Turquie: la rue gronde contre Erdogan. La mort d’un adolescent victime de la police en juin relance la contestation contre le pouvoir. Berkin Elvan est sorti pour acheter du pain, le 16 juin dernier. Istanbul vivait au rythme de la révolte de Gezi contre les dérives autoritaires du gouvernement   de Recep Tayyip Erdogan. Il était 7 heures du matin. En bas de l’appartement familial, dans le faubourg populaire d’Okmeydani, les affrontements nocturnes entre des manifestants et les forces spéciales de sécurité se poursuivaient. L’adolescent n’est jamais rentré chez lui. Après 269 jours dans le coma, Berkan est mort mardi à l’âge de 15 ans. Mercredi, des dizaines de milliers de Turcs ont accompagné son cercueil de couleur rouge du cemevi – lieu de culte de la minorité alévie – au cimetière de la mosquée du quartier. «Démission, démission!» des appels au départ de Recep Tayyip Erdogan s’élevaient au-dessus de ce long parcours chargé d’émotion et d’indignation. Le visage à peine sorti de l’enfance de Berkin, avec ses yeux noirs espiègles et son doux sourire, a envahi les réseaux sociaux, des magasins ont baissé leur rideau de la frontière bulgare à celle avec l’Iran en signe de solidarité, lycéens et étudiants ont boycotté les cours. La veille, des manifestations déjà avaient eu lieu dans tout le pays. Et les images de la violente répression policière ont fait leur réapparition. Telle une étincelle, la mort du jeune garçon a ravivé la colère des Turcs qui grondait en sourdine depuis la gigantesque contestation de l’été dernier. «Ce n’est pas Dieu mais Erdogan qui a pris mon petit agneau», a accusé la mère de Berkin Elvan. Le jour de l’annonce de son décès, le premier ministre haranguait ses partisans dans un meeting. Il a présenté ses condoléances… aux familles de policiers tués dans un accident de la route. h24info

A Gaza, la trêve rétablie après une vague de violences. La trêve de novembre 2012 entre Israël et les groupes armés de la bande de Gaza a été rétablie jeudi 13 mars à 14 heures, heure locale, sous médiation égyptienne, a indiqué Daoud Chihab, un porte-parole du mouvement   radical palestinien Djihad islamique. Une trentaine de raids israéliens ont frappé la bande de Gaza dans la nuit de mercredi à jeudi 13 mars en riposte aux tirs d’une soixantaine de roquettes par le Djihad islamique, une « escalade » à laquelle le président palestinien, Mahmoud Abbas, a pressé Israël de mettre fin. Aucune victime n’a été signalée de part et d’autre de la frontière au cours de ces hostilités, les plus intenses depuis plus de deux ans, engagées à la suite de la mort de trois combattants du Djihad islamique dans un raid israélien mardi. Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a tenu dans la nuit des consultations sur la conduite des opérations avec le ministre de la défense, Moshé Yaalon, le chef d’état-major adjoint, le général Gadi Eisenkot, et le chef du service de sécurité intérieure, le Shin Beth, Yoram Cohen. Il doit s’entretenir avec son cabinet de sécurité dans la journée. « S’il n’y a pas de tranquillité dans le sud [d’Israël], il y aura du bruit à Gaza, et c’est un euphémisme », a menacé mercredi soir M. Nétanyahou. En visite officielle en Israël pour la première fois en tant que premier ministre, le Britannique David Cameron a « totalement condamné les attaques de Gaza », les qualifiant de « barbares », car « visant les populations civiles ». Le département d’Etat américain a, lui, condamné les tirs de roquettes, qualifiées d’« attaques terroristes » et réaffirmant « le droit d’Israël à se défendre ». Le Monde

Cinq hypothèses envisagées pour expliquer ce qu’il est advenu du vol MH370. Les experts et les pilotes de plusieurs compagnies aériennes contactés par Le Figaroimaginent les scénarios les plus fous. Et si l’avion avait volé beaucoup plus loin? Et s’il s’était posé quelque part? Et si les passagers avaient été pris en otages? Tout est techniquement possible à ce stade. C’est du jamais-vu. Près d’une semaine après la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, les enquêteurs ne disposent toujours d’aucune trace de l’avion ni d’un scénario crédible pouvant expliquer ce qui s’est passé. Du coup, les experts et les pilotes de plusieurs compagnies aériennes contactés parLe Figaro envisagent les scénarios les plus fous. Comment expliquer qu’un avion disparaisse des écrans radars sans avoir émis d’alerte à la suite d’un éventuel changement du plan de vol, sans que personne, dans une zone à fort trafic maritime, ne voie ni n’entende quoi que ce soit et sans que la balise de détresse – l’ELT «Emergency Locator Transmitter» – ne soit enclenchée par un impact. Fait troublant supplémentaire: les «pingers», ces émetteurs solidaires des boîtes noires de l’appareil qui émettent durant un mois, ont une portée de 2 à 3 kilomètres. Dans des eaux peu profondes de la mer méridionale de Chine (seulement de 50 à 100 mètres), l’un des nombreux navires déployés sur la zone aurait dû capter un signal. Et si l’avion avait volé beaucoup plus loin? Et s’il s’était posé quelque part? Et si les passagers avaient été pris en otages? Tout est techniquement possible à ce stade, au risque d’entretenir de faux espoirs parmi les proches des passagers. Le scénario d’un avion détourné a soudain semblé prendre la corde jeudi, lorsque le Wall Street Journal a affirmé que l’appareil aurait continué à émettre des messages automatiques de maintenance «Acars» après sa dernière position connue et qu’il aurait volé pendant plus de quatre heures, pouvant ainsi avoir parcouru quelque 3.500 km.    Le Figaro

 

Nouvelles Technologies

 

Un chargeur unique pour smartphones d’ici trois ans. « Il faut qu’on ait un chargeur commun pour tous les téléphones mobiles, tous les citoyens y sont favorables », a commenté la commissaire européenne en charge du dossier, Neelie Kroes. La commission européenne ainsi que plusieurs associations   de consommateurs auront donc eu gain de cause ce jeudi. Le Parlement européen a voté, ce jeudi, une loi qui impose à touts les fabricants de téléphones portables de posséder exactement les mêmes chargeurs. Reste à définir quel sera ce chargeur universel et dans quelles conditions il sera imposé. « Ce chargeur pour tous » simplifie la vie du citoyen, réduit les coûts liés à l’achat du téléphone et diminue le volume des déchets », a déclaré avec satisfaction l’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella. « Fini les tiroirs remplis de 1.001 câbles et chargeurs différents », a-t-il ajouté. A noter que les GPS et autres tablettes seront également concernés par ce changement. Le 360

L’éditeur de Candy Crush valorisé à 7,6 milliards de dollars. L’ascension fulgurante de King Digital Entertainment devrait se traduire prochainement par une spectaculaire introduction en bourse. Mais l’avenir de l’éditeur présente néanmoins des risques. Ce n’est pas une pluie de bonbons qui   tombera bientôt sur King Digital Entertainment (KDE), mais une averse de dollars. L’éditeur irlandais du célèbre jeu mobile « Candy Crush » compte entrer prochainement au New York Stock Exchange et vient de révéler une fourchette de prix d’introduction : entre 21 et 24 dollars l’action. D’après la société, cela revient à valoriser l’ensemble de son activité à 7,9 milliards de dollars. Cela peut paraître énorme pour entreprise qui réalise des petits jeux sur téléphone mobile. Mais en réalité, KDE est une véritable cash machine, comme le révèle le formulaire officiel d’introduction en bourse. Ainsi, l’éditeur a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de plus de 1,8 milliard de dollars, avec un bénéfice net de 568 millions de dollars. C’est d’autant plus impressionnant que ces revenus sont générés presque intégralement par des achats de biens virtuels (« in app ») : des vies supplémentaires, du temps de jeu, des contenus spécifiques, etc. Au total, KDE se dit présent sur plus de 500 millions de terminaux mobiles pour 128 millions de joueurs actifs quotidiens. Ses applis génèreraient 1,2 milliard de sessions de jeux par jour. 01Net

Piratage : «Popcorn Time», nouveau cauchemar du cinéma. Cette application pour Mac et PC propose de regarder les derniers films en excellente qualité, avec un temps de téléchargement minimal, comme si l’on se trouvait sur Netflix. Son concepteur pense être à l’abri des poursuites. Les pirates   prennent une longueur d’avance dans leur course contre les majors du cinéma. Depuis quelques jours, une nouvelle application pour Mac, Windows et Linux propose une large sélection de films piratés dans une interface élégante qui n’a rien à envier aux meilleures plates-formes légales. Popcorn Time, apparu fin février, réunit les avantages du piratage de films par téléchargement et par streaming, sans leurs inconvénients. Le logiciel, une fois installé, expose une quarantaine de nouveautés les plus populaires, dont certaines viennent de sortir au cinéma. À l’image des services légaux, il déroule une vingtaine de catégories de films (Action, Aventure, Animation, etc.) agrémentées d’un moteur de recherche performant. Un clic sur les affiches présente une description et propose de «Regarder maintenant». C’est à partir de là que Popcorn Time fait fort. En coulisse, l’application lance un téléchargement complet du fichier, par le protocole BitTorrent. Mais il n’est pas nécessaire d’attendre qu’il soit complètement récupéré. Le film démarre au bout d’une à deux minutes en moyenne. Des réglages proposent de choisir entre de la haute définition 720p ou 1080p (Full HD), d’une qualité bien supérieure à ce qui est généralement proposé sur les sites de streaming, et d’incruster des sous-titres en anglais ou en espagnol. «J’aime le défi de simplification. Beaucoup de mes amis ne comprennent par les torrents (ces liens qui permettent de télécharger, NDLR), je voulais rendre cette technologie facile et accessible à tous», explique l’un des concepteurs de Popcorn Time, Sebastian, au site spécialisé TorrentFreak. Le Figaro

 

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires