Flash-news : Trente en un du « 16 janvier 2014

Flash-news : Trente en un du « 16 janvier 2014

392
0
PARTAGER

Le prix du fuel en baisse, ceux de l’essence et du gasoil inchangés. Le prix du fuel oil n°2 s’établira ainsi à 4944,42 DH/tonne (-132,21 DH/tonne), tandis que ceux de l’essence super et du gasoil restent maintenus respectivement à 12,02 DH/litre et à 8,54 DH/litre, explique le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance dans un communiqué, parvenu mercredi à la MAP. La Commission interministérielle des prix, qui a tenu mercredi une réunion consacrée à l’examen de la situation des prix des produits pétroliers liquides, a précisé qu’à ces prix s’ajoutent les différentiels de transport entre Mohammedia et les autres villes du Royaume, conformément aux dispositions de l’arrêté du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance n 3894-13 du 27 décembre 2013. Cette décision, ajoute la même source, intervient après calcul des moyennes des cotations internationales des produits pétroliers raffinés origine Rotterdam, Hollande, au titre de la période allant du 13 décembre 2013 au 12 janvier 2014, et de la moyenne du cours de change du dollar américain par rapport au dirham pour la même période. A cet effet, la Commission interministérielle des prix a remarqué que l’impact des variations des cotations internationales sur les prix de vente au public n’a pas dépassé le seuil de 2,5 pc pour l’essence et le gasoil, tandis que pour le fuel oil n 2, il a été de – 2,6 pc. Menara

Soutien du Maroc au Mali. «Meilleure chance pour extraire l’extrémisme». «L’engagement du Maroc à apporter son soutien total à l’essor du Mali, constitue la meilleure chance pour extraire l’extrémisme de ce pays du Sahel» L’engagement du Maroc et le soutien de la première heure du Royaume au Mali constitue «la meilleure chance pour extraire l’extrémisme de ce pays du Sahel», le Royaume «jouissant d’atouts uniques dans ce domaine», souligne une étude publiée mardi par le Washington Institute for Near East Policy. «Dépositaire d’une légitimité séculaire, le Roi Mohammed VI représente, en Sa qualité de Commandeur des croyants, un symbole de modération et de réformes dans la région à travers des initiatives ayant porté notamment sur la réforme du champ religieux et l’envoi dans les villes européennes d’imams en vue de l’encadrement de la diaspora marocaine conformément aux valeurs et aux préceptes du juste milieu et de la modération en toute chose», souligne ce centre de recherche basé à Washington. Cette dynamique vertueuse a, également, touché les étudiants maliens qui se sont vus offrir des bourses dans les universités marocaines, poursuit Vish Sakthivel, l’auteur de cette analyse pour laquelle cette approche «vise à combattre les idéologies radicales et promouvoir les valeurs de tolérance à l’égard des non-musulmans, tout en offrant une éducation universitaire dans des domaines allant de l’histoire à la géographie en passant par les affaires gouvernementales et les droits de l’Homme». Le «Maroc ambitionne aujourd’hui de transférer cette vision et faire bénéficier le Mali de cette force de projection religieuse d’un Islam portant le sceau de la modération à travers la région», indique-t-elle, en rappelant que le Royaume s’était engagé au mois de septembre 2013 pour former pas moins de 500 imams maliens au Maroc, que Rabat et Bamako «veulent être un rempart contre l’extrémisme religieux». Le Matin

Maroc-Guinée Bissau: renforcement la coopération dans les domaines du transport et des infrastructures. Une réunion de travail axée sur le renforcement de la coopération entre le Maroc et la Guinée Bissau dans des domaines stratégiques, tels que les transports et les infrastructures, a été coprésidée mardi, par le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah et son homologue Bissau guinéen des Infrastructures, M. Rui De Araujo Gomes. Tenue au siège de la primature dans la capitale Bissau-guinéenne, cette réunion à laquelle ont pris part également, l’ambassadeur du Maroc à Dakar, M. Taleb Barrada, ainsi qu’une délégation de responsables et d’opérateurs privés marocains, a été l’occasion pour les deux parties de souligner le caractère privilégié et stratégique de la coopération entre les deux pays. Les deux parties ont également convenu d’oeuvrer à la consolidation de cette coopération, qui offre d’énormes opportunités de collaboration et de partenariat entre les deux pays frères, tout en réaffirmant leur profond attachement au renforcement de la coopération exemplaire et séculaire unissant les deux pays.  Maghrebemergent

Economie

Les banques islamiques opérationnelles l’été 2014. « Benkirane parie sur les banques islamiques pour financer l’économie », « la conformité des produits des banques alternatives à la Chariaa est du ressort du Conseil supérieur des oulémas », « les banques islamiques opérationnelles à partir de l’été prochain »… toute la presse à paraître ce 16 janvier consacre ses colonnes au projet de loi relatif aux établissements de crédits et organismes assimilés qui sera examiné, ce jeudi, en conseil de gouvernement. Et pour cause! Ce projet prévoit entre autres l’encadrement de l’activité des banques participatives au Maroc, communément appelées banques islamiques. Akhbar Al Yaoum avance que la première mouture de ce texte, soumis depuis une année et demi au Secrétariat général du gouvernement, n’a pas subi des changements en profondeur à l’exception du fait que le Conseil suprérieur des Oulémas a été interpellé pour donner son feu vert quant à la conformité des produits avec la « Chariaa ». D’ailleurs, le terme « Chariaa » a été remplacé dans ce projet de loi par « Ara’a » (avis) du Conseil. Selon le quotidien, le gouvernement veut se donner les moyens pour que ce texte entre en vigueur l’été prochain. Akhbar Al Yaoum précise que le projet portant sur les établissements de crédits et organismes assimilés encadre l’activité de l’ensemble des banques et des organismes de financement.  Le 360

Croissance : Le Banque mondiale table sur un taux de 3,6% en 2014 pour le Maroc. L’économie mondiale devrait se renforcer cette année tandis que la croissance s’accélère dans les pays en développement et que les économies à revenus élevés semblent enfin se redresser, cinq ans après le début de la crise financière. C’est ce qu’a estimé mercredi la Banque mondiale (BM) dans la dernière édition de son rapport “Perspectives économiques mondiales”. Pour le Maroc, la BM s’attend à un taux de croissance de 3,6% en 2014 qui devrait grimper à 4,4% en 2015. Les économies à revenus élevés semblent enfin se redresser, cinq ans après le début de la crise financière, a estimé mercredi la Banque mondiale (BM) dans son rapport “Perspectives économiques mondiales”, pour l’année 2014. Selon cette étude rendue publique à Washington, l’accélération de l’activité dans les pays à revenus élevés et la poursuite de la forte croissance chinoise contribuent au raffermissement de la croissance dans les pays en développement. Selon les prévisions de la Banque mondiale, le taux de croissance du PIB mondial devrait passer de 2,4% en 2013 à 3,2% cette année, avant de se stabiliser à 3,4% en 2015 et à 3,5% en 2016. L’accélération initiale tiendra pour beaucoup à un renforcement de la croissance dans les pays à revenus élevés. Les troubles politiques en Egypte, l’impasse en Tunisie et l’escalade de la guerre civile en Syrie, avec ses retombées dans des pays voisins tels que le Liban et la Jordanie, ont ralenti l’activité dans les pays importateurs de pétrole.  Au fait Maroc

Agriculture. Des dégâts et des inquiétudes, mais la saison n’est pas encore compromise. Le Haut Commissariat au Plan (HCP) évoque déjà, dans sa dernière note de conjoncture de janvier 2014, les effets des retards des pluies sur la croissance. Il souligne ainsi que les perspectives de croissance pour le premier trimestre 2014 seraient, dans l’ensemble, moins bonnes que l’année précédente. Car la faiblesse des précipitations qui a marqué le démarrage de la campagne agricole 2013-2104 aurait entraîné une réduction des superficies emblavées des cultures précoces. Les performances de la production végétale seraient, ainsi, en dessous de celles réalisées au cours de la campagne précédente. De la sorte, analyse le HCP, même sous l’hypothèse de conditions climatiques hivernales plus favorables, la valeur ajoutée agricole afficherait une baisse d’environ 3,9%, au premier trimestre 2014. Par ailleurs, sur l’ensemble de l’année, le Centre marocain de conjoncture prévoit une baisse de 20% de la production des quatre principales céréales (blé dur et tendre, orge et maïs). Cette inquiétude est partagée par les premiers concernés, les agriculteurs. Ces derniers estiment que le déficit pluviométrique aura des conséquences défavorables sur la production agricole. Ceci concerne principalement les petits agriculteurs et même les grands qui recourent à l’irrigation. Pour la première catégorie, les conséquences de la rareté de pluies enregistrées depuis le début de l’actuelle campagne agricole commencent à se faire sentir. Les herbes et pâtures ne sont pas au niveau souhaité.  Le Matin

Agroalimentaire. Le Maroc en force à la Semaine verte de Berlin. La Semaine verte internationale de Berlin (International Green Week – IGW) ouvre ses portes le vendredi 17 janvier. Le Maroc sera fortement représenté à cet événement qui réunit les grands producteurs mondiaux dans les secteurs de l’alimentation, de l’agriculture et de l’horticulture. Le ministère de l’Agriculture et de la pêche, l’Agence de développement agricole et l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE) mènent une délégation composée d’une quinzaine d’entreprises et de coopératives pour «promouvoir les produits agricoles nationaux à l’échelle mondiale – en particulier les produits du terroir – et l’agriculture solidaire». Cette grand-messe, qui se jusqu’au 26 janvier, constitue en effet une excellente opportunité pour nouer de nouveaux partenariats commerciaux et accroître les exportations agricoles marocaines. Selon les organisateurs, cette 79e édition devra accueillir près de 420 000 visiteurs et plus de 1 600 exposants provenant d’une soixantaine de pays, dont le Maroc avec un pavillon de 350 m2. Et pour mieux «vendre» le Maroc, les organisateurs affirment avoir opté pour la «tradition». Le pavillon marocain va ainsi reproduire le microcosme de la «Médina», avec ses repères et ses détails réels. Une manière d’«assurer une immersion et une projection du visiteur dans l’ambiance historique et authentique» et de faire découvrir au visiteur l’art de vivre marocain à travers sa gastronomie, ses produits du terroir et ses traditions. Ceci dit, chaque exposant disposera d’un stand pour faire sa promotion.  Le Matin

Ameublement: ¬¬Mobilia reprend les vieux meubles. Mobilia lance un service inédit dans le secteur de l’ameublement marocain, intitulé «Mobi Recup». Concrètement, l’enseigne propose à ses clients de reprendre leurs anciens meubles en échange d’un bon d’achat à utiliser dans les différents magasins pendant les 30 jours suivant la reprise. Il y a un détail qui fait toute la différence: seuls les articles achetés chez Mobilia sont concernés par cette offre. Lancé en décembre 2013 comme opération ponctuelle, le concept a rencontré un succès tel que Mobilia entend finalement en faire un service permanent dans l’objectif de fidéliser ses clients. Ce ne sont pas moins d’une centaine de clients qui ont répondu favorablement à cette offre. La valeur moyenne des articles repris durant cette période a été de 800 DH. Tous les produits d’ameublement sont acceptés: literie, tables, commodes, chaises, salons, canapés, bibliothèques, etc. Tout peut être racheté à condition de respecter la procédure mise en place par Mobilia (voir encadré). L’opérateur tente de stimuler la demande et il ne s’en cache pas. «Le contexte économique difficile incite de plus en plus de Marocains à faire des choix de consommation pratiques et durables tout en minimisant leur décaissement au moment de l’achat», explique-t-on auprès de Mobilia. Et d’ajouter: «Avec les opérations de reprise, à l’instar des constructeurs automobiles, les enseignes tentent de stimuler les envies de consommateurs freinées par un contexte économique morose». Ce constat n’est pas le seul argument qui a encouragé Mobilia à lancer ce service.   Les Eco

Tanger : Un groupe hôtelier d’Abu Dhabi rachète et change le nom de l’hôtel Tarifa. « One to One Hotels & Resorts », un groupe hôtelier d’Abu Dhabi, va reprendre le contrôle de l’Hôtel Tarifa au Maroc et va le rebaptiser « Tarifa One to One Resort » en mai 2014. Selon Hoteliermiddleeast, l’Hôtel Tarifa, situé à 18 km de Tanger à Ksar Sghir dispose de 83 suites, quatre salles de réunion et deux restaurants spécialisés dans la cuisine méditerranéenne. One to One a également décidé d’opérer dans le Marina Beach Resort & Spa à Tétouan. Le Marina Beach 2, qui fera partie du complexe, devrait ouvrir ses portes en Juin 2014. En juin 2015, une station ouvrira ses portes et sera située à 14 km de la frontière espagnole. « One to One Hotels & Resorts » comprend quatre catégories: hôtels d’élite, hôtels de charme, stations de bien-être, et des suites. Le groupe exploite actuellement cinq propriétés dans le Moyen-Orient et en Asie, et veut étendre ces quatre catégories dans plusieurs villes de la région MENA.   Yabiladi

Social

Maroc-Espagne : 60 immigrés franchissent la frontière de Melilla. Près de 60 immigrés irréguliers ont réussi ce mercredi, tôt dans la matinée, à franchir la frontière grillagée séparant Melilla et Nador. « Vers 07h00, environ 150 immigrants ont lancé un assaut, dont on estime qu’environ 60 sont parvenus à entrer », a indiqué une porte-parole de la préfecture de Melilla, cité par l’AFP. Auparavant, « un groupe d’environ 300 immigrants a tenté d’entrer à Melilla vers 03h00. Ils n’ont finalement pas réussi et sont restés à environ 300 mètres de la frontière », a ajouté la responsable. La frontière grillagée de Melilla fait, pour rappel, 11 kilomètres de longueur et 7 mètres de hauteur. L’Espagne avait récemment décidé de réinstaller des barbelés dans la partie supérieure de la clôture « pour renforcer la sécurité ». Mais cette décision a été vivement critiquée, notamment par des organisations de défense des droits de l’homme et le parti socialiste espagnol. D’autant plus que le 5 novembre dernier, un immigré avait perdu la vie en tombant de la clôture, lors d’un assaut d’environ 200 immigrés.  Yabiladi

Télévision: El Khalfi tend l’oreille aux petits producteurs. « Une journée d’étude consacrée entiérement aux petites maisons de production télévisée sera organisée le 1er février pour débattre des problémes qu’elles affrontent, a indiqué mercredi à Le360 le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi. Ces petites maisons se sont plaintes des dures conditions qui leur sont imposées pour pouvoir remporter des marchés et concurrencer les gros producteurs. Elles ont récemment souhaité remettre leurs doléances à un arbitrage du roi. « Après trois réunions avec ces entreprises, j’ai décidé d’élargir le débat à un niveau national pour prendre les mesures susceptibles d’encourager les petits producteurs », a déclaré El Khalfi. La rencontre du 1er février regroupera un total de 9 associations représentant quelques 70 maisons de production, selon le ministre. De grandes maisons de production ont récemment remporté des appels d’offres de 2M et de la SNRT pour la grille pré-ramadan. Les petites maisons de production jugent pénalisante l’obligation de déposer la caution de 1,3 million de dirhams. Le ministre de la Communication assure, pour sa part, que « les petites entreprises ont remporté certains lots », indiquant qu’en 2014, « environ 20% des appels d’offres leur seront réservés ».  Le 360

Assilah aura enfin un marché moderne. Les habitants de la ville d’Assilah qui attendent depuis longtemps un grand marché digne de ce nom, et à la taille de leur ville, peuvent finalement souffler et c’est lors de la dernière session extraordinaire du Conseil municipal de la ville qu’ils ont eu la bonne nouvelle. Les élus de la ville viennent d’annoncer la validation d’un foncier longuement discuté, qui se servira d’infrastructures pour le futur marché. Il s’agit d’un terrain de 7.400 mètres carrés. C’est bien là où les élus de la ville entendaient déjà implanter un marché qui remplacera le vieux marché hebdomadaire de la ville. Il sera surtout moderne avec deux étages et pourra contenir entre 500 et 600 personnes. Selon la fiche du projet, il sera entouré d’un jardin public, avec beaucoup d’arbres afin que les visiteurs des lieux puissent s’y reposer. Le futur marché aura une vocation d’abord alimentaire, les habitants y trouveront des espaces pour tous les produits alimentaires. Toutefois, d’autres espaces seront réservés à d’autres activités commerciales comme les boutiques, les drogueries, etc. Sa création pourrait générer une vingtaine d’emplois. Le projet prendra place dans l’un des quartiers très connus de la ville, le quartier Lala Rahma. Là ou l’opération d’expropriation du terrain s’effectuera selon une fourchette de 400 à 450 DH. Ainsi l’acquisition de l’ensemble du terrain devrait coûter à la trésorerie du Conseil près de 3 MDH.  Les Eco

Leoni Maroc : Quand l’industrie du câblage forme la jeunesse ! La relève est assurée dans l’industrie du câblage automobile ! Et pour cause : Leoni Maroc, le spécialiste du câblage, vient de signer jeudi dernier trois conventions sur la formation avec le ministère de l’éducation nationale. Objectif : assurer l’apprentissage sur site de techniques industrielles au profit de jeunes. Des formations diplomantes donc et à même d’assurer, pour le groupe industriel, une main- d’œuvre qualifiée à long et moyen termes. Les trois conventions s’articulent comme suit: tout d’abord, une convention cadre concerne la formation par apprentissage dans le secteur automobile. Ensuite une convention d’exécution dont l’application sera orchestrée in situ directement au sein des locaux de Leoni Bouskoura. Enfin, un accord des opérations de validation des acquis de l’expérience professionnelle concerne cette fois les salariés du groupe. Les conventions et leurs programmes entreront en vigueur dès février 2014. Pas de secret donc, les différentes conventions visent à répondre aux besoins du Groupe Leoni en main-d’œuvre qualifiée.  Aujourd’hui

Art & Culture

Premières indiscrétions sur les mémoires de Moulay Hicham. «Journal d’un prince banni» sera édité chez Grasset, en France. Il sera de 380 pages et sera publié à la fin du mois de mars 2014. Sur un ton frisant des explications inspirées par Moulay Hicham himself, Alifpost donne quelques détails sur le contenu des tant attendus mémoires. On en sait un peu plus sur l’autobiographie de Moulay Hicham intitulée «Journal d’un prince banni». D’après Alifpost, un site d’information particulièrement bien informé sur la vie et l’actualité du «prince rouge», le livre sera édité chez Grasset, en France, sera de 380 pages et sera publié à la fin du mois de mars 2014. Sur un ton qui s’apparente à des explications inspirées par Moulay Hicham himself, Alifpost donne quelques détails sur le contenu de l’ouvrage tant attendu. Il y sera notamment question de trois périodes principales de la vie de Moulay Hicham, de son enfance à l’heure actuelle: son vécu avec son père le prince Moulay Abdellah, ses rapports avec son oncle le défunt roi Hassan II, et enfin celle qui commence en 1999 avec le règne actuel de son cousin le roi Mohammed VI. Il s’agira d’un côté de «clarifications» que le prince fournit à propos des «violentes campagnes de dénigrement médiatique et les complots politiques dont il a fait l’objet de la part d’individus influents au sein du Palais royal et les organes qui leur sont rattachés dans le champ des médias», lit-on.  h24info

Cinéma : Le film d’Abdellah Taïa sur l’homosexualité sélectionné au festival national de Tanger. La 15ième édition du Festival National du Film se tiendra du 7 au 15 février prochain à Tanger. Une édition qui verra la participation du premier film réalisé par l’écrivain homosexuel Abdellah Taïa, « L’armée du salut ». L’adaptation cinématographique du roman éponyme publié en 2006, figure, en effet, sur la liste officielle des vingt-deux longs métrages en compétition, rendu publique par le Centre marocain de cinématographie. La présence de ce film devrait susciter l’ire des conservateurs et provoquer des manifestations des islamistes devant la salle de cinéma Roksy. Le boycott du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, également président du conseil d’administration du CCM, est une option à ne pas écarter. Le remake du scénario de l’année dernière est fortement envisagé. Mustapha El Khalfi avait, en effet, boudé le festival en 2013 à cause de la participation du documentaire de Kamal Hachkar : « Tinghir- Jérusalem, les échos du Mellah ». A Tanger, « l’armée du salut » sera, pour la première fois, projeté au Maroc. Sachant que l’œuvre de Abdellah Taïa a déjà été sélectionnée au très prestigieux festival de la Mostra de Venise dans son édition de 2013 et au Toronto international film la même année. Le premier long métrage de Taïa compte déjà dans son escarcelle le Prix Spécial du Jury au Geneva International Film Festival (Suisse), décerné en novembre dernier. La participation à ces évènements internationaux du cinéma a ouvert la voie à « l’armée de salut » à sa distribution, en mars prochain, dans les salles obscures en France.  Yabiladi

Alami Lazraq veut créer un musée d’art contemporain à Marrakech. Alami Lazraq, PDG d’Alliances Développement, le groupe immobilier marocain créé en 1994, semble avoir une grande passion pour l’art contemporain, il pense même créer un musée d’art contemporain à Marrakech. “Ça me permet de respirer, de voir autre chose. Ça n’a pas de prix”, confiait-il concernant les œuvres d’art contemporain, rapporté par LeNouvelEconomiste.fr. En fait, pour lui, l’art contemporain va de pair avec la modernité du Maroc. “Je ne me vois pas collectionner des orientalistes, il faut aller vers l’avenir”, insiste-t-il. Alami Lazraq est un grand amoureux de l’art contemporain, sa collection s’est enrichie au fil du temps et de sa passion pour atteindre quelque 500 œuvres. “Honnêtement, je n’ai jamais pensé faire une collection d’entreprise. J’ai d’abord acheté des œuvres pour moi, et quand la société s’est mise à gagner de l’argent, j’ai commencé à en acheter pour elle”, explique le collectionneur dont la collection compte des œuvres marocaines mais également de l’Afrique sub-saharienne. La Fondation Alliances a dévoilé, récemment, un premier projet artistique, un parc de sculptures dans le resort d’Al Maaden, situé à l’extérieur de la Medina à Marrakech.  Le Mag

Génération Mawazine: lancement de l’appel à candidature. Ouvert à de nouveaux horizons, Génération Mawazine encourage et accompagne la créativité artistique. L’objectif de cette compétition artistique est de découvrir les jeunes formations musicales, révéler de nouveaux talents de la jeunesse marocaine et promouvoir les musiques dans l’esprit de la nouvelle scène marocaine. La participation à la compétition est ouverte du 14 janvier au 14 février 2014 aux jeunes talents âgés de 13 à 33 ans de tous les styles musicaux (MRE inclus). Un accord parental/tuteur légal est obligatoire pour les jeunes âgés de moins de 18 ans. Pour favoriser la participation du plus grand nombre, Génération Mawazine se déplacera dans 4 villes représentatives des différentes régions du Maroc. La caravane des castings débutera son périple à Marrakech le samedi 22 février 2014. Elle se rendra ensuite à Casablanca le samedi 1er mars, à Fès le samedi 8 mars et à Rabat le samedi 15 mars. Au cours des castings, les gagnants de Génération Mawazine 2013 se produiront sur scène avec des artistes confirmés de la nouvelle scène marocaine. Présidé par le musicologue Ahmed Aydoun, le jury 2014 est composé de 3 autres professionnels du milieu musical : Nabyl Guennouni, Hicham El Kabbaj et Omar Essaidi.  Menara

Lamiae Khamlichi, une artiste peintre qui défie le handicap et gagne l’admiration. Le handicap moteur dont souffre l’artiste peintre Lamiae Khamlichi n’a nullement entamé sa détermination à poursuivre son chemin dans le monde de l’art plastique, dans lequel elle s’est distinguée et gagné l’admiration pour ses œuvres pleines de sensibilité. Mais malgré les critiques favorables, cette tétouanaise de 31 ans ne se considère pas comme une plasticienne dans le sens le plus académique du terme, mais plutôt une passionnées des pinceaux et des couleurs qu’elle utilise pour exprimer ses sentiments et sa vision du monde et de la société. Lamiae ne cache pas pour autant son envie d’être reconnue et voir ses œuvres appréciés par tous, afin de montrer la capacité des personnes à besoins spéciaux de créer et de s’illustrer par leur talent à l’instar de toutes les personnes normales animées de la même passion. L’intérêt que porte cette artiste à l’art pictural ne date pas d’hier. Dès l’âge de 12 ans, elle commence son aventure de découverte artistique, encouragée et soutenue par sa famille et par les cadres de l’association Hanane, poursuivant depuis le rêve de trouver la place qu’elle mérite sur la scène artistique locale et nationale. Cet espoir trouve pour symbole +la colombe blanche+, une signature picturale présente dans toutes ses œuvres, qui traitent de thèmes différents mais avec une prédominance des paysages naturels, des couleurs vives et de la représentation des enfants en train de jouer et de semer la joie.  Lnt

Sport

Brésil 2014 : Un arbitre marocain retenu pour le Mondial. Un Marocain figure parmi les 25 trios d’arbitres et les 8 duos de soutien retenus pour officier lors des matchs du Mondial 2014, prévu du 12 juin au 13 juillet, au Brésil. Il s’agit de Redouane Achik, 43 ans. Il officiera en tant qu’arbitre assistant dans un trio comprenant deux Algériens, en l’occurrence Djamel Haimoudi, arbitre central et Etchiali Abdelhak, 3e arbitre assistant. L’annonce vient d’être faite ce mercredi par la Fédération internationale de football (FIFA), à l’issue d’une réunion de sa commission des arbitres, la veille, à Zurich. « La sélection des officiels pour le Brésil s’est faite essentiellement sur la base de leur personnalité et de la qualité de leur compréhension du football en termes de lecture du jeu et de reconnaissance des approches tactiques des équipes dans chaque match », explique l’instance dans un communiqué. Ce n’est pas la première fois que le Marocain est convoqué pour une compétition footballistique de haut niveau. Selon la MAP, Redouane Achik a déjà officié pendant les Coupes d’Afrique des nations de 2008, 2010, 2012 et 2013, ainsi qu’au Mondial 2010 et à la Coupe des Confédérations 2013. Notons par ailleurs qu’aucun arbitre français n’a été retenu pour le Brésil 2014. « Un camouflet pour la politique arbitrale française », estime Le Monde, soulignant que cela n’était plus arrivé depuis le Mondial 1974, disputé en Allemagne.  Yabiladi

Maroc-Burkina Faso : Karrouchy finalement… out! L’arrière latéral gauche du Raja de Casablanca, Adil Karrouchy ne participera pas demain à la rencontre devant opposer le onze national au Burkina Faso, comptant pour la deuxième journée de la phase de poules du CHAN 2014 (Groupe B). Selon le correspondant du journal « Almountakhab » présent en Afrique du Sud, le joueur de 31 ans ne s’est pas encore remis «à 100 pour cent» de sa blessure ce qui a poussé ainsi le sélectionneur national, Hassan Benabicha de ne pas prendre de risque en le faisant jouer lors de ce match crucial dans la course à la qualification au second tour. Pour sa part, Zeyd Krouch n’a pas participé à cette séance pour cause de fièvre.  Mountakhab

Marathon : Plus de 7 000 athlètes attendus à Marrakech. Plus de 7 000 athlètes, issus de plus d’une quarantaine de pays, sont attendus sur la ligne de départ du 25ème marathon international de Marrakech qui aura lieu le 26 janvier prochain. Et quelque 70 « top runners », parmi eux les Kenyans Machimi Nixon Kipkoech (2h 8:2. en 2010), Naurbei Solomon (2 h8:41. en 2010) et Kiplagat Rotich (2h8:55. en 2013) chez les messieurs ainsi que la Kenyane Wanjiruh Ruth (2h 27:38. en 2009) et l’Ethiopienne Beriso Halima Hassen (2h 30:26.) chez les dames, prendront part à cette course annuelle qui a réussi à terminer en 2013 à la 11ème place des marathons dans le monde, grâce aux minimas réalisés par les participants.  infomaroc

Les FAR ecrasent le WAC. Ce mercredi matin, la formation de l’AS FAR s’est imposée en amical face au Wydad de Casablanca sur le score net et sans bavure de 4-0, en marge de préparatifs des deux équipes pour la deuxième partie de saison. Lors de ce galop d’entrainement qui a débuté à 11h au centre sportif Wellness de Bouskoura, l’entraineur du WAC, Abderrahim Talib a donné l’occasion à des joueurs de l’équipe espoir à l’image de Qassemi et Ati Allah alors que Rachid Taoussi a maintenu son schéma tactique habituel, rapporte nos confrères de « wydadnews.com ».  Mountakhab

Kantari : «Nous avons su répondre présents». Le défenseur marocain, Ahmed Kantari et le RC Lens se sont offerts une victoire importante avant hier face au Stade Brestois sur le score de 1-0, en marge de la 19e journée de Ligue 2. Un succès qui les a permis de prendre la deuxième place du classement général. «On s’attendait à un match compliqué et engagé. Nous avons su répondre présents. L’équipe a réalisé une bonne entame où l’on a su marquer sur notre temps fort. Après, on a fait le dos rond face à une formation brestoise qui a montré un beau visage et s’est trouvé en manque de réussite. On voit là la différence de chance entre une équipe qui joue le haut de tableau et une autre qui se situe dans le bas. Il nous a suffi d’une occasion pour que ça rentre alors qu’eux ont eu plus de mal. Mais nous avons aussi su mettre les bons ingrédients dans la marmite avec notamment de l’agressivité. Notre collectif a récolté les fruits de ce que l’on a semé », a-t-il confié dans des propos relayés par nos confrères du site « lensois.com ».   Mountakhab

International

Diplomatie. Nouveau statut pour la représentation palestinienne au Danemark. Le ministre des affaires étrangères danois et l’Ambassadeur palestinien sont sur le point de signer une nouvelle convention élevant le niveau de la représentation palestinienne à une mission diplomatique au Danemark. Un nouveau vent souffle sur les relations Palestino-Danoises. Le ministre des affaires étrangères danois, Holger Nielsen, et l’Ambassadeur palestinien au Danemark, Amrou Al-Hourani, s’apprêtent à signer le 14 février prochain, un nouvel accord ayant pour objectif d’accorder à la représentation palestinienne et ses membres diplomatiques, au Danemark, autant de privilèges que les autres représentations internationales.<br />
Dans ce cadre, le ministre des Affaires étrangères danois a réitéré l’appui de son pays aux efforts fournis par le président palestinien, Mahmoud Abbas, dans la construction des institutions de l’Etat palestinien. «Il faut voir la décision du gouvernement danois d’élever le niveau de la représentation diplomatique palestinienne d’un point de vue scandinave. Dans le sens où ce nouveau statut sera appliqué dans tous les pays scandinaves», a affirmé Holger Nielsen.<br />
Pour sa part, l’Ambassadeur palestinien au Danemark, a remercié les autorités danoises pour leur geste, qu’il a considéré comme étape complémentaire du Danemark après avoir voté en faveur de la Palestine à l’ONU, en novembre 2012.  Le Matin

Aéroport de Nice : Un agent licencié pour avoir salué des amis en arabe. Un simple « Salam Aleikoum » peut être l’objet d’un licenciement en France. C’est ce qui est arrivé à un agent travaillant à l’aéroport de Nice Cotes d’Azur. Alors que la traduction de cette salutation arabe donne « que la paix soit avec vous », la préfecture des Alpes maritimes a du mal à accepter l’emploi de cette formule. Elle a licencié un agent en novembre dernier alors que celui-ci n’avait jamais commis d’acte répréhensible auparavant et dispose même d’un casier judiciaire vierge. La décision de la préfecture a choqué plus d’un, à commencer par le Conseil contre l’islamophobie en France (CCIF). Selon ce dernier qui explique la décision, la préfecture des Alpes-Maritimes a suspendu « l’habilitation et l’accréditation de Monsieur M., parce qu’il aurait « défavorablement attiré l’attention sur sa personne ». Ce n’est que le 17 décembre dernier que la préfecture est parvenue à apporter des éclaircissements concernant sa décision : Monsieur M. saluait ses collègues en arabe, et, selon la préfecture, c’est « un comportement caractéristique de radicalisation religieuse ». Entre temps, l’employé licencié avait sollicité le Tribunal administratif qui a demandé au préfet de revenir sur sa décision. Le 12 décembre, l’agent avait obtenu gain de cause lorsque le Président du tribunal administratif a suspendu la décision de la préfecture. Ce petit soulagement sera toutefois de courte durée puisque la préfecture a choisi d’en rajouter une couche. Elle a accusé cette fois la victime d’adopter un comportement radical et de s’être montrée « favorable à des actes terroristes ». <br />
Mais comme le souligne le CCIF, « ces dires restent sans preuve et sans précision de la part du préfet ». Au contraire, note le CCIF, c’est Monsieur M., qui est régulièrement l’objet de remarques et de sous-entendus de la part de certains de ses collègues, en raison du port d’une petite barbe et de sa confession religieuse.  Yabiladi

Etats-Unis : Un calendrier des musulmans les plus sexy fait polémique. L’idée de créer un calendrier regroupant les musulmans les plus sexy semble originale aux yeux des créateurs du site Love Incha’Allah, mais l’enthousiasme n’est pas partagé du côté de certains membres de la communauté concernée. Depuis quelques jours, une polémique est née aux Etats-Unis suite à la publication de ce calendrier qui divise quelque peu les musulmans du pays de l’oncle Sam. L’idée des créateurs du site Love Incha’Allah était de regrouper dans ce calendrier des Américains musulmans considérés comme des exemples au sein de leur communauté et qui ont réussi dans leur domaine respectif. Il s’agissait également, comme l’explique auHuffingtonpost, Ayesha Mattu, à l’origine de ce calendrier, d’une manière « humoristique (…) de fêter la future sortie de notre nouveau livre ’’Salaam, Love: American Muslim Men on Love, Sex & Intimacy’’ ». Le calendrier regroupe des musulmans qui sont reconnus aux Etats-Unis dans des domaines divers : musique, sport, politique…Rehan Jalali, nutritionniste de sports de renommé aux Etats-Unis est le monsieur janvier, aux côtés de Hassan Minhaj (mars), Ibrahim Abdul-Matin (avril), Ahmed Shihab-Eldin (mai), Brother Ali (juillet), Sal Khan (août), Husain Abdullah (septembre), Kareem Salama (octobre), Reza Aslan (décembre). Le calendrier rassemble aussi des convertis : Marsk Gonzalez (février), Michael Cirelli (juin) et Keith Ellison (novembre). Pour le moment, beaucoup d’appréciations positives sont venues de la communauté musulmanes et de ceux qui ont été choisis.  Yabiladi

RÉVÉLATION – Le repentir du cerveau présumé du 11-Septembre. Khaled Cheikh Mohammed serait-il sur la voie du repentir ? A l’orée de la cinquantaine, le cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001, détenu sur la base de Guantanamo depuis 2006, a écrit un manifeste religieux dans lequel il invite les musulmans à diffuser l’islam de façon non violente. Une position pour le moins étonnante de la part de celui qui appelait jusqu’ici les jeunes musulmans du monde entier à embrasser le djihad (la guerre sainte) contre les Etats-Unis et les pays non musulmans. Ce manifeste, dont la première des trois parties a été obtenue auprès de membres du tribunal militaire par le Huffington Post, laisse songeur. « Soit il pense pouvoir convertir le public américain ou, comme il l’a souvent fait, il cherche à attirer l’attention, à feindre la maladie mentale ou à se prémunir de la peine capitale s’il était condamné pour les attaques du 11 septembre 2001 », suggère le journaliste Richard A. Serrano du Los Angeles Times. Dans un an et demi débute en effet le procès du djihadiste devant une commission militaire, dans lequel il encourt la peine de mort. Né au Koweït et devenu proche de l’ancien numéro un d’Al-Qaida, Oussama Ben Laden, Khaled Cheikh Mohammed est soupçonné d’avoir suggéré à Ben Laden le projet d’attentat au moyen d’avions. Capturé en 2003, il a été détenu pendant trois ans sur les « sites noirs » de la CIA, où il a été soumis à la torture, notamment lewaterboarding. Le djihadiste se moque-t-il du système judiciaire et politique américain en affirmant que le temps passé dans la prison militaire de Guantanamo n’a pas été vain ? « Je ne suis ni triste ni désespéré, écrit-il, parce que j’ai été en compagnie du seul Dieu qui existe. Je suis très heureux dans ma cellule car mon esprit reste libre quand bien même mon corps est prisonnier. » Dans ce document de 36 pages, titré « Déclaration aux Croisés de la commission militaire de Guantanamo », Khaled Cheikh Mohammed multiplie les références au Coran ainsi que, de façon plus inattendue, à Richard Nixon, George W. Bush et au pape Benoît XVI.  Le Monde

Le Kremlin renoue avec la tradition d’expulsion des journalistes trop critiques. Le journaliste et écrivain américain David Satter a été interdit de séjour en Russiemardi 14 janvier pour cinq ans. Selon le Ministère des affaires étrangères (MID), il a « grossièrement entravé la loi russe sur les migrations » en séjournant en Russie du 22 au 26 novembre 2013 alors que son visa était périmé. Le journaliste dénonce « un artifice bureaucratique ». David Satter, 66 ans, travaillait à Moscou depuis septembre 2013 pour la radio américaine financée par le Congrès américain, Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE-RL). Auteur de plusieurs livres sur la Russie et sur l’URSS, cet ancien correspondant du Financial Times est un spécialiste de l’investigation. C’est à cetitre qu’il avait rejoint le bureau russe de RFE-RL à Moscou, affaibli par des remaniements hasardeux décidés depuis Washington ainsi que par la perte récente de sa fréquence sur les ondes russes. L’imbroglio du visa a surgi le 21 novembre. D’après la version donnée par le MID, David Satter a attendu cinq jours pour renouveler son visa. Le 29 novembre, le tribunal Taganski de Moscou a ordonné son expulsion. Le cas de M. Satter n’est pas exceptionnel souligne le service russe des migrations (FMS). « 500.000 étrangers en situation irrégulière ont été interdits de séjour pour des périodes variant de trois à dix ans », a indiqué à l’agence Interfax Zalina Kornilova, la porte parole du FMS. Soumises à des règles bureaucratiques draconiennes, les conditions de séjour en Russie – visa, enregistrement, déplacements – sont, pour tout étranger, un véritable casse-tête. Interrogé par téléphone à Londres, où il s’est installé provisoirement, David Satter explique avoir toujours suivi les consignes données par le ministère : « Je n’ai enfreint aucune règle, on m’a dit que mon visa serait renouvelé mais la lettre destinée au service des migrations n’a pas été faite.   Le Monde

Nouvelles technologies

Maserati Ghibli : La Sculpturale italienne. Il suffit de poser le regard sur les courbes suggestives de sa carrosserie pour comprendre que la Maserati Ghibli se démarque de toutes ses rivales par sa flamboyance et sa verve. Elle s’adresse à tous ceux qui aiment arborer le cache col rouge vif, flanqué du costume cintré bleu marine à rayures. Mais elle s’adresse aussi à tous ceux qui, comme nous, ont une âme de passionnés et aiment les belles mécaniques rutilantes et rugissantes. Cassant les prix, elle devient beaucoup plus abordable que sa grande cousine, la Quattroporte. La Ghibli a été taillée sur une plate-forme de Quattroporte, mais raccourcie de 17 cm au niveau de l’empattement. En longueur, ce sont donc 29 cm qui ont été gagnés, permettant à cette nouvelle Maserati de rester sous la barre des 5 mètres. Pesant 50 kg de moins que la Quattroporte à motorisation égale, la Ghibli utilise comme elle des ouvrants, traverses et chapelles d’amortisseurs en aluminium. Elle en reprend aussi les trains roulants du même métal – essieu avant à triangles superposés à l’avant, multibras à l’arrière – et le moteur V6 biturbo à injection directe d’essence conçu par Maserati, mais assemblé chez Ferrari sur une base de bloc Chrysler.  Aujourd’hui

Arabie: plus de SMS obligatoire quand une femme quitte le pays. Le système d’alerte par SMS mis en place par l’Arabie saoudite pour prévenir son tuteur quand une femme quitte le pays va désormais devenir facultatif, a annoncé mardi un responsable saoudien. Entré en vigueur fin 2012, ce système avait été violemment dénoncé par les militantes dans le royaume, déjà le seul pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire. Pour quitter le royaume, les Saoudiennes doivent cependant toujours produire à l’aéroport ou aux frontières une “feuille jaune” signée par leur tuteur — père, époux, frère ou même fils dans le cas des veuves et des divorcées. Selon le système d’alerte, le tuteur signataire recevait sur son téléphone un message SMS l’informant que la femme placée sous sa garde légale avait franchi les frontières du royaume, même si elle voyageait en sa compagnie. “Ce système est actuellement suspendu en raison de certaines remarques, et va être modifié”, a déclaré à la presse le colonel Ahmad Al-Laheedan, porte-parole du département des passeports. Selon lui, le système sera à l’avenir “facultatif”: les hommes qui ne veulent pas être informés des voyages des femmes dont ils sont les tuteurs ne le seront plus. Plusieurs militantes se sont félicitées de cette décision. “Le système est devenu facultatif, et c’est un bon pas, mais nous espérons qu’il sera annulé à l’avenir”, a déclaré à l’AFP l’une d’elles, Nassima Al-Sada. Outre les restrictions sur leurs déplacements, les femmes en Arabie saoudite sont obligées de sortir voilées, qu’elles soient Saoudiennes ou étrangères.  Lnt

La NSA capable de pirater des ordinateurs non connectés à internet. A deux jours du discours très attendu du président américain sur la réforme des programmes de surveillance américains, leNew York Times en dit encore davantage mercredi sur l’étendue du système mis en place par la National Security Agency. Le quotidien américain, qui se base sur des témoignages et des documents de la NSA, révèle en effet que la NSA utilise depuis 2008 un programme lui permettant de s’insinuer dans des ordinateurs même quand ils ne sont pas connectés à internet, notamment pour y endommager les données. Cette technologie fonctionne grâce à un canal caché d’ondes radio «qui peuvent être transmises depuis de petits circuits électroniques ou depuis des cartes USB installées secrètement dans les ordinateurs», explique le New York Times. Ce système émettant les ondes radio doit être physiquement installé par un espion, un fabricant, voire un utilisateur qui ne s’en douterait pas. Les informations sont ensuite parfois relayées par une station relais de la taille d’une mallette, qui peut se trouver à plusieurs kilomètres des cibles. Nom de code de ce programme? Quantum. Il a permis, selon le site du journal, de résoudre un des plus gros problèmes de la NSA: réussir à atteindre les ordinateurs d’alliés ou d’adversaires à travers le monde quand ceux-ci pensaient échapper à toute attaque en n’étant pas connecté. Près de 100 000 machines dans le monde seraient concernées par l’implantation d’un logiciel de surveillance – notamment via ces ondes radio – que ce soit en Chine, en Russie, au Mexique, en Europe… mais apparemment pas chez les citoyens américains, croit savoir le quotidien américain.  Le Figaro

 

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Commentaires