Flash-news : Trente en un du « 17 février 2014

Flash-news : Trente en un du « 17 février 2014

536
0
PARTAGER

Des ONG condamnent le  »blocage » de l’enquête française sur l’enlèvement de l’opposant marocain Mehdi Ben Barka en 1965. La famille de l’opposant marocain Mehdi Ben Barka, enlevé le 29 octobre 1965 au cœur de Paris et disparu depuis, des ONG de défense des droits de l’homme pour luttant pour la vérité sur cette disparition ont lancé vendredi une pétition condamnant les poursuites judiciaires à l’encontre de l’avocat Maurice Buttin, qui suit le dossier depuis 50 ans. Maurice Buttin est accusé par la justice française de divulgation du secret de l’instruction concernant des responsables de la sécurité marocaine faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré par la justice française en 2007 dans le cadre de l’enquête sur cette disparition. Citons parmi les premiers signataires de ce texte l’Institut Mehdi Ben Barka-Mémoire Vivante, l’Association de défense des droits de l’homme au Maroc (ASDHOM), le Forum marocain pour la vérité et la justice/section française, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), le parti de gauche Ennahdj Eddimocrati, le Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste ainsi que, parmi les familles de disparus marocains, celle d’El Manouzi, un des opposants disparus durant les années de plomb au Maroc (1959-2000):  »Nous, associations et organisations signataires, sommes scandalisées d’apprendre que l’avocat de la famille Ben Barka, Me Maurice Buttin, sera jugé le 18 février à Lille pour violation du secret professionnel. Force est de constater qu’au lieu d’agir dans le sens de la levée des blocages pour favoriser la manifestation de la vérité sur le sort de la disparition de Mehdi Ben Barka, les autorités judiciaires françaises n’ont mieux trouvé que de poursuivre en justice le plus ancien avocat de la famille Ben Barka. Maghrebemergent

Le Maroc prend part à la cérémonie commémorative du 20è anniversaire de la fin de l’apartheid en Afrique du Sud. Le Maroc a pris part, samedi à Cap-Town, à la cérémonie commémorative du 20è anniversaire de la fin de l’apartheid. Le Maroc a été représenté à cette cérémonie par le Chargé d’affaires de son ambassade à Pretoria, Thami El Glaoui. Initiée conjointement par le ministère des affaires étrangères et le parlement sud-africains, cette cérémonie a été l’occasion pour les organisateurs de rappeler les avancées réalisées par le gouvernement sud-africain depuis 1994, ainsi que l’épopée de l’ancien héros anti-apartheid, Nelson Mandela, décédé récemment à l’âge de 95 ans. « Le défunt Mandela n’a jamais dissocié son destin individuel de celui de son peuple et de celui de son mouvement de libération, le Congrès national africain », a tenu à préciser, à cette occasion, la ministre des Affaires étrangères sud-africaine, Maite Nkoana-Mashabane. En marge de cette cérémonie, le Chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Pretoria a tenu à rappeler, dans une déclaration à la chaîne de télévision sud-africaine,  »Africa News Network 7 » (ANN7), le soutien du Maroc pendant la lutte contre le régime raciste de l’apartheid en Afrique du Sud. Il a, à cet égard, indiqué que premier président noir d’Afrique du Sud, Nelson Mandela, a salué dans son discours historique, en 1994, le soutien inlassable apporté par le Royaume du Maroc aux militants anti-apartheid. Le diplomate marocain a également rappelé que SM le Roi Mohammed VI a rendu hommage, dans son message de condoléances au président Jacob Zuma, suite au décès de Nelson Mandela, aux  »grandes qualités morales et au courage politique de ce chantre de la paix, dont l’histoire retiendra le combat contre le racisme et la discrimination, ainsi que la lutte pour la construction d’une Afrique du Sud nouvelle ». Pour le diplomate, l’Afrique n’a jamais cessé de constituer l’un des champs d’action privilégiés de SM le Roi Mohammed VI qui œuvre à renforcer notamment les liens ancestraux avec les peuples du continent et tisser des relations directes avec ses homologues africains, en vue de donner à la relation Maroc-Afrique une nouvelle dimension, enracinée dans le respect mutuel et surtout solidaire. MAP

Daoudi encerclé par des étudiants à Settat. Encore un ministre encerclé ! Après Benkirane et Rebbah, c’est au tour, cette fois, de Lahcen Dadoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres. Al Massae et Al Akhbar rapportent dans leur édition de ce lundi 17 février que des étudiants de l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Settat ont encerclé, vendredi dernier, la voiture du ministre PJDiste au moment de la sortie de l’établissement. Pis encore, lesdits étudiants ont bloqué l’accès afin que Daoudi ne puisse pas sortir. Certains se sont même jetés sur son véhicule, précise Al Massae. Daodui s’était rendu, vendredi, à l’ENCG pour assister à la cérémonie de l’installation du nouveau directeur de l’établissement. Il aura fallu l’intervention des forces de l’ordre afin de débloquer la situation, lit-on sur les colonnes d’Al Massae et Al Akhbar. On parle même d’une intervention musclée de la police, sous les yeux du ministre de l’Enseignement supérieur, qui s’est empressé de quitter les lieux. A la question de savoir pourquoi ces étudiants sont allés jusqu’à encercler le ministre de l’Enseingenement supérieur et lui bloquer la route, les deux journaux soulignent que lesdits étudiants condament la décision du ministère en vertu de laquelle les étudiants inscrits au master sont privés de bourse. Le ras-le-bol était manifeste, vendredi, à l’ENCG de Settat. Les étudiants ont scandé des slogans pour dénoncer les dérapages au sein de l’Université Hassan I, notamment en ce qui concere les niveaux « licence » et « master ». Et d’exiger la mise en place d’une commission d’enquête pour faire le point ce qu’ils considèrent comme des abus.  Le 360

Economie

Bikhir s’allie à Avito. C’est dorénavant un fait confirmé ! Les deux sites d’annonces gratuites au Maroc, Avito et Bikhir se serrent les coudes. Mais contrairement aux rumeurs qui circulent sur la Toile, il ne s’agit nullement d’un achat ou d’une transaction entre les deux entités. C’est ce que nous a confirmé Badr Bouslikhan, directeur développement à Avito Maroc. «Nous avons décidé de nous allier à Bikhir afin de créer des synergies qui vont nous permettre de réduire nos coûts». Ce dernier n’a pas encore voulu se prononcer sur la nature exacte de ce rapprochement entre les deux entités. Aucune information n’a également filtré sur le nom de la future structure ainsi que sa composition. Par ailleurs, il est fait état de cette alliance dans le tout récent rapport financier des résultats annuels 2013 de l’important groupe de presse Schibsted, société mère norvégienne de Bikhir.ma. On peut y lire que la structure «vise à avoir un rôle actif dans la consolidation du marché de la petite annonce sur Internet. (…). Nous avons fait équipe avec notre concurrent Avito au Maroc, devenant ainsi un leader du marché».  Les Eco

Le gouvernement marocain augmente les prix du gasoil. Le prix de vente au public du gasoil a été fixé à 8,88 dirhams le litre pour la période allant du 16 février au 15 mars 2014, en hausse de 0,34 dirham, a annoncé samedi le ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance. “Après calcul des moyennes des cotations internationales des produits pétroliers raffinés origine Rotterdam et du calcul de la moyenne du cours de change du dollar américain par rapport au dirham et en prenant en considération le montant unitaire compensatoire du gasoil, il s’est avéré ainsi que l’impact des variations des cotations internationales sur les prix de vente au public a dépassé le seuil de 2,5 pc”, explique un communiqué du ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance. Cette décision intervient suite à une réunion samedi de la Commission interministérielle des prix, consacrée à l’examen de la situation des prix des produits pétroliers liquides, ajoute le communiqué.  Le Mag

Energies renouvelables : Le Maroc sollicite l’aide de l’Europe. Dépourvu pour le moment de réserves en hydrocarbures, le Maroc a besoin d’un appui à la fois politique et technologique de la part de l’Europe pour faire avancer ses projets en matière d’énergies renouvelables, a plaidé le ministre marocain de tutelle, Abdelkader Amara. Au terme d’un entretien à Rabat avec l’ambassadeur de l’UE, Rupert Joy, le ministre marocain de tutelle, a déclaré vendredi à l’AFP que le Maroc a besoin de l’Europe pour couvrir 42% de ses besoins en 2020 grâce aux énergies renouvelables. A l’occasion de cet entretien, un certain nombre de projets relatifs aux énergies vertes ont été passés en revue selon Abdelkader Amara qui précise que cet échange a aussi été l’occasion de réaffirmer l’intérêt du Maroc à une intégration au marché électrique européen, rapporte le site Romandie. Pour le ministre de tutelle, cet appui permettrait au Maroc non seulement de couvrir une bonne partie de ses besoins en énergies renouvelables, mais aussi d’exporter à destination du continent européen voisin. « Le Maroc est en train d’investir, de prendre son courage à deux mains. Il faudrait que de l’autre côté il y ait une vision à plus long terme », a encore plaidé Abdelkader Amara.  Le Mag

Le Maroc est une destination favorable à l’investissement estime l’ambassadeur chinois. Le Maroc est une destination favorable à l’investissement qui intéresse les opérateurs économiques chinois désirant intégrer plusieurs secteurs d’activités dont les énergies renouvelables et l’exploration pétrolière et gazière, a souligné M. Sun dans une déclaration à la MAP à l’issue de son entretien avec le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. L’ambassadeur de Chine au Maroc, Sun Shuzhong, a salué l’environnement des affaires au Maroc favorable à l’investissement notamment dans le domaine de l’énergie, des mines et de l’exploration pétrolière et gazière. Il a exprimé, à cette occasion, la volonté de son pays de partager activement avec les Marocains son expérience et son savoir-faire dans plusieurs domaines. Le diplomate chinois s’est, par ailleurs, félicité des bonnes relations de coopération qu’entretiennent le Maroc et la Chine depuis l’établissement des relations diplomatiques, réitérant la détermination de Pékin de renforcer la coopération bilatérale et d’approfondir ce partenariat stratégique. De son côté, M. Amara a mis l’accent sur le “partenariat exceptionnel” entre les deux pays et que le Maroc cherche à booster à travers des partenariats assez spécifiques dans le domaine de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Le ministre a indiqué qu’il a été convenu, lors de l’entretien, de la mise en place d’un groupe de travail qui se penchera sur l’examen de plusieurs axes de coopération qui se traduiront, a-t-il assuré, par la conclusion d’accords concrets dans les domaines des énergies renouvelables notamment la photovoltaïque, l’exploration pétrolière et gazière, des mines ainsi qu’au pompage solaire dans lequel les Chinois disposent d’une grande expérience.  Maghrebemergent

Le Maroc est une destination favorable à l’investissement estime l’ambassadeur chinois. Le Maroc est une destination favorable à l’investissement qui intéresse les opérateurs économiques chinois désirant intégrer plusieurs secteurs d’activités dont les énergies renouvelables et l’exploration pétrolière et gazière, a souligné M. Sun dans une déclaration à la MAP à l’issue de son entretien avec le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. L’ambassadeur de Chine au Maroc, Sun Shuzhong, a salué l’environnement des affaires au Maroc favorable à l’investissement notamment dans le domaine de l’énergie, des mines et de l’exploration pétrolière et gazière. Il a exprimé, à cette occasion, la volonté de son pays de partager activement avec les Marocains son expérience et son savoir-faire dans plusieurs domaines. Le diplomate chinois s’est, par ailleurs, félicité des bonnes relations de coopération qu’entretiennent le Maroc et la Chine depuis l’établissement des relations diplomatiques, réitérant la détermination de Pékin de renforcer la coopération bilatérale et d’approfondir ce partenariat stratégique. De son côté, M. Amara a mis l’accent sur le “partenariat exceptionnel” entre les deux pays et que le Maroc cherche à booster à travers des partenariats assez spécifiques dans le domaine de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Le ministre a indiqué qu’il a été convenu, lors de l’entretien, de la mise en place d’un groupe de travail qui se penchera sur l’examen de plusieurs axes de coopération qui se traduiront, a-t-il assuré, par la conclusion d’accords concrets dans les domaines des énergies renouvelables notamment la photovoltaïque, l’exploration pétrolière et gazière, des mines ainsi qu’au pompage solaire dans lequel les Chinois disposent d’une grande expérience.  Maghrebemergent

Le Maroc est une destination favorable à l’investissement estime l’ambassadeur chinois. Le Maroc est une destination favorable à l’investissement qui intéresse les opérateurs économiques chinois désirant intégrer plusieurs secteurs d’activités dont les énergies renouvelables et l’exploration pétrolière et gazière, a souligné M. Sun dans une déclaration à la MAP à l’issue de son entretien avec le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. L’ambassadeur de Chine au Maroc, Sun Shuzhong, a salué l’environnement des affaires au Maroc favorable à l’investissement notamment dans le domaine de l’énergie, des mines et de l’exploration pétrolière et gazière. Il a exprimé, à cette occasion, la volonté de son pays de partager activement avec les Marocains son expérience et son savoir-faire dans plusieurs domaines. Le diplomate chinois s’est, par ailleurs, félicité des bonnes relations de coopération qu’entretiennent le Maroc et la Chine depuis l’établissement des relations diplomatiques, réitérant la détermination de Pékin de renforcer la coopération bilatérale et d’approfondir ce partenariat stratégique. De son côté, M. Amara a mis l’accent sur le “partenariat exceptionnel” entre les deux pays et que le Maroc cherche à booster à travers des partenariats assez spécifiques dans le domaine de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement. Le ministre a indiqué qu’il a été convenu, lors de l’entretien, de la mise en place d’un groupe de travail qui se penchera sur l’examen de plusieurs axes de coopération qui se traduiront, a-t-il assuré, par la conclusion d’accords concrets dans les domaines des énergies renouvelables notamment la photovoltaïque, l’exploration pétrolière et gazière, des mines ainsi qu’au pompage solaire dans lequel les Chinois disposent d’une grande expérience.  Maghrebemergent

Lydec : 296 millions de dirhams nets en 2013. La Lydec a annoncé vendredi que ses résultats nets en 2013 s’élèvent à 296 millions de dirhams (MDH), soit une hausse de 7,9% par rapport à 2012. Cette progression est attribuable à un résultat non courant exceptionnel positif de 49 MDH, selon les résultats annuels 2013 de la société publiés sur le site internet de la Bourse de Casablanca. Ils font ressortir un chiffre d’affaires fluides en amélioration de 2,5%, à 5,426 milliards de dirhams (MMDH). Après un premier semestre en ralentissement, le chiffre d’affaires fluides du second a été marqué par une reprise de la demande industrielle et par le maintien de la croissance du nombre de clients, ajoute la même source. Ainsi, en électricité, la croissance des ventes de moyenne tension aux industriels s’est établie à 1,4% par rapport à 2012 et bénéficie du raccordement et de la montée en puissance de nouveaux clients. La hausse des volumes de basse tension s’est située, pour sa part, à +1,9%, tirée par la croissance du nombre de clients (+1,7%). Les volumes de vente eau ont progressé de 1,4%, la dynamique du segment particuliers étant partiellement atténuée par un recul des ventes d’eau aux industriels, poursuit la même source. S’agissant du rendement du réseau en eau, ce dernier a progressé d’un point par rapport à 2012, alors que celui du réseau d’électricité s’est maintenu à un bon niveau. Les résultats annuels de Lydec font ressortir également un excédent brut d’exploitation en augmentation de 8,5%, à 936 MDH, du fait de l’évolution de la marge de distribution et de la maîtrise des charges d’exploitation.   Aufaitmaroc

Social

Le patrimoine de Casablanca en quête de reconnaissance mondiale. Une convention a été signée entre le ministère de la culture et « Casamémoire » pour la présentation d’un projet de candidature pour l’inscription de Casablanca au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Au début du 20ème siècle, Casablanca a constitué un terrain d’expérimentation urbanistique qui a donné naissance à un brassage de courants européens et américains et illustré le savoir-faire des arts traditionnels marocains, a indiqué M. Sbihi à l’occasion de la signature d’une convention entre le ministère et l’association « Casamémoire » pour la présentation du projet de candidature. La ville recèle un patrimoine architectural exceptionnel qui s’exprime à travers différents styles architecturaux faisant sa renommée auprès des experts nationaux et internationaux, a ajouté le ministre, plaidant pour la conjugaison des efforts pour soutenir cette candidature et préserver le patrimoine exceptionnel de Casablanca. Et de rappeler que le Maroc, terre de rencontres et de dialogue entre les cultures et les nations à travers l’histoire, dispose d’un patrimoine culturel extrêmement riche et diversifié, qui lui a valu l’inscription de neuf sites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et de cinq autres éléments sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’organisation onusienne, a relevé le ministre lors de la cérémonie de signature qui s’est déroulée en présence des ministres de la culture de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du ministre de la culture palestinien. La métropole ne dispose pas seulement d’un patrimoine empreint de modernité mais aussi de sites remontant à la préhistoire tel celui de Sidi Abderrahmane, a indiqué M. Sbihi, précisant que le dossier de candidature comprend, outre l’Ancienne Médina, les bâtiments et l’architecture du début du siècle dernier (Art Déco).  Menara

Syriens expulsés de l’Algérie : Ils préfèrent mourir au Maroc qu’y retourner. Une vidéo, qui circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, a laissé les internautes marocains en émoi. Dans cette vidéo, filmée depuis les tentes construites par les forces armées royales (FAR) dans la zone d’El Knafda, ces réfugiés expriment leur volonté de rester sur le territoire national et de mourir au Maroc, au lieu de retourner en Algérie. Expulsés de l’Algérie voisine à la fin du mois de janvier 2014, ils sont pas moins de 77 ressortissants, dont plusieurs femmes et enfants. Le Maroc a, rappelle-t-on, protester auprès du régime algérien, en convoquant l’ambassadeur du voisin de l’Est à Rabat. L’Algérie continue, pour sa part, de renier ces expulsions, en prétendant que ces syriens se retrouvaient sur le territoire marocain, et qu’Alger leur avait tout bonnement interdit l’accès à son territoire…  Aufaitmaroc

Régularisation des sans-papiers : Remise des premières cartes de séjour. Des cartes de séjour ont été remises, vendredi à Rabat, aux premiers bénéficiaires de l’opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en séjour illégal au Maroc. Cette cérémonie de remise à été organisée en présence notamment du ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou et du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Charki Draiss, du directeur général de la Sûreté nationale, Bouchaib Rmail, du délégué interministériel aux droits de l’Homme, Mahjoub El Hiba, et de plusieurs personnalités civiles et militaires. “Nous sommes fiers de cette initiative qui a réalisé le rêve de milliers de personnes”, s’est félicité à cette occasion, M. Birou, ajoutant que l’opération de régularisation de la situation des étrangers illégaux traduit le caractère humain de la politique marocaine à leur égard. Selon Anis Birou, cette initiative sera accompagnée de plusieurs mesures dans les domaines culturels, de l’éducation, de la santé et de l’aide judiciaire pour une intégration réussie dans la société marocaine. Dans une déclaration à la MAP, le secrétaire général de l’Organisation démocratique des travailleurs immigrés au Maroc, Marcel Amiyeto a indiqué que c’est la première fois au monde que des immigrés sont régularisés 34 jours seulement après le dépôt de leurs dossiers. Il s’agit d’une opération à caractère humanitaire, s’est-il félicité. Le Maroc a lancé du 1er janvier au 31 décembre 2014 une opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en situation irrégulière, dans le cadre de la mise en ?œuvre des hautes orientations royales relatives à la nouvelle politique migratoire du Royaume.  Aufaitmaroc

Les travailleurs domestiques ne sont toujours pas protégés au Maroc. Selon les statistiques officielles du ministère marocain du travail, il y a actuellement au Maroc près de 100.000 enfants qui travaillent comme domestiques de maison dans les grandes villes du pays. Dans les années 2010, ils étaient près de 600.000, selon le même ministère. Près de 10% des enfants qui travaillent pour faire vivre leur famille sont âgés entre 10 et 14 ans, 30.000 d’entre eux sont employés comme domestiques. En novembre dernier, Human Rights Watch avait appelé le Maroc à accorder des protections juridiques aux travailleurs domestiques qui soient conformes aux normes internationales. Cet appel est intervenu quelques mois après la mort, en mars 2013, de la petite Fatym (14 ans) martyrisée par son employeuse. L’adolescente avait succombé après de graves brûlures au visage et à la main. Un scandale qui a trouvé son épilogue judiciaire, le 23 janvier dernier, à Agadir, avec la condamnation de l’employeuse à 20 ans de prison. L’affaire Fatym est devenu emblématique des malheurs des « petites bonnes marocaines ; Le gouvernement a déjà approuvé en juin 2013 un projet de loi pour réglementer ma situation des travailleuses et travailleurs domestiques. Le projet n’a toujours pas été présenté devant le parlement et il devrait être remplacé par un autre prévoyant un contrat de travail, un salaire minimum, un jour de repos hebdomadaire, des congés annuels. Des sanctions financières sont prévues envers les employeurs -jusqu’à 450 euros- en cas d’infraction.   Maghrebemergent

Art & Culture

Radios marocaines: Audience quasi-stable. 14,4 millions de marocains, âgés de 11 ans et plus, écoutent quotidiennement la radio en semaine. A en juger par la dernière vague d’audience, la station Mohammed VI pour le Coran s’accapare toujours la part du lion. La journée mondiale de la radio, célébrée le 13 février, est passée sous silence sur les ondes marocaines. A croire que les stations nationales n’ont pas le moral pour fêter cette journée. Il faut dire que la dernière vague d’audience radiophonique -du 1e octobre au 31 décembre 2013-, n’a pas apporté des nouveautés de taille. L’audience reste quasi-stable. Selon le rapport publié par le Centre interprofessionnel de mesure d’audience radio (CIRAD), 14,4 millions d’individus, âgés de 11 ans et plus, écoutent quotidiennement la radio en semaine et 14,2 millions le week-end. On apprend que les habitudes d’écoute restent globalement les mêmes. En témoignent les parts d’audience des différentes stations mesurées par le CIRAD. La radio Mohammed VI pour le Coran occupe toujours la tête du classement, avec une part d’audience de 17,93%. Elle est suivie de MFM (14,85%) et de Médi 1 (11,04%).  Le 360

Masterchef débarque au Maroc. C’est la toute première fois qu’un épisode de l’émission était tourné en dehors des terres italiennes. L’équipe avait choisi d’emmener les candidats découvrir la cuisine traditionnelle marocaine avec le chef Moha. Après avoir fait un tour au souk pour trouver leurs ingrédients, ils devaient cuisiner un plat typique marocain pour le vice-consul italien et ses invités. Le Maroc était ravi d’accueillir l’émission très populaire sur ses terres. C’était, de plus, l’occasion de montrer toutes les richesses culinaires maghrébines et les saveurs propres à la région. Ce sont Michele C et Alberto qui ont été éliminés lors de cet épisode, alors que la candidate d’origine marocaine, Rachida, poursuit l’aventure.  Afriquinfos

Parution : De l’autre côté du soleil d’Ahmed Ghayet. Ce livre est à la fois un livre de confessions, de convictions et d’aspirations. Le titre, d’abord : De l’autre côté du soleil, c’est une manière de dire, autant pour le militant que l’homme –Ahmed Ghayet– qu’il a fait le choix de vivre et de se rendre là où d’autres, ni ne vivent, ni ne vont. ll y a donc, dans ce titre qui est une métaphore de l’espace et de la lumière, un désir fort de désigner sa place, pour signifier le lieu d’où il parle. Premier aspect du livre, il appartient à la catégorie des topographies personnelles. A partir de là, le propos peut découler dans toute sa cohérence. Et cette cohérence, c’est celle que prend la parole à la fois libre et mesurée, d’une sorte de militant d’un genre nouveau. Un militant sans ressentiment, désireux d’obtenir des résultats, sans se faire nécessairement d’ennemis : c’est là la marque de fabrique d’Ahmed Ghayet. Pourtant, ce qui crée, chez Ahmed Ghayet, le désir de s’engager c’est la violence et la haine que paieront, de leur vie, de jeunes arabes. Mais, de la peine et de l’injustice vécues, naîtra un parcours qui se signifie d’abord par une forte envie de faire que les beurs soient reconnus, mais aussi que les beurs puissent changer, bouger, se transformer. Sortir d’eux-mêmes ? Cela explique probablement son parcours d’homme de la conciliation et du dialogue, – position non polémique, cette position a ses racines dans cette sorte d’abnégation qui est la sienne.  Aujourd’hui

Festival de Tanger: le Grand Prix à « Sotto Voce » de Kamal Kamal. Le Grand Prix du 15-ème Festival national du film de Tanger (FNF) est revenu, samedi, à « Sotto Voce » de Kamal Kamal, qui a raflé la mise avec deux autres prix, ceux du son et de la musique originale. Le palmarès du concours long métrage voit également la consécration des réalisateurs Jilali Ferhati et Mohamed Amine Benamraoui, dont les films respectifs ont obtenu deux prix chacun. Avec son « Secret d’oreiller », Jilali Ferhati s’est vu décerner les prix du scénario et de l’image, tandis que le jeune cinéaste Mohamed Amine Benamraoui a remporté le prix de la première œuvre pour son film « Adios Carmen ». Cette même œuvre a valu à son comédien, Said Marssi, le Prix du 2-ème rôle masculin, au moment où le Prix du 2-ème rôle féminin est revenu à Fatima Harrandi « Raouia » pour son rôle dans « Formatage » de Mourad El Khadouri. Le Prix du 1-er rôle féminin a été décerné aux trois actrices Morjana Alaoui, Nadine Labaki et Lubna Azabar, pour leur rôle de sœurs dans « Rock the Casbah » de Leila Marrakchi. Le Prix du 1-er rôle masculin est, quant à lui, revenu à Hassan Badida pour sa prestation dans le film « C’est eux les chiens ! » de Hicham Lasri. Le film « Ymma » de Rachid El Ouali a eu droit au Prix du montage, alors que le Prix spécial du jury a été attribué à « Ray Dalma », d’Ahmed Baidou. Abdellah Saaf, président du jury du long métrage, s’est félicité de la diversité caractérisant les 22 œuvres en compétition, que ce soit au niveau des générations de réalisateurs, des langues utilisées et des approches cinématographiques.  Menara

Décès de Mohamed Laaroussi, l’un des pionniers de la « Taqtouqa ». Nous a quitté vendredi l’un des pionniers de la Taqtouqa Jabaliya, un nom qui a enrichi la scène musicale marocaine pendants plusieurs années.. Mohamed Laaroussi. Mohamed Laaroussi est décédé, ce vendredi 14 février dans une clinique de la ville de Fès à l’âge de 80 ans et ce des suites d’une maladie, selon sa fille rapportée par la MAP. Né au nord de Fès en 1934, Mohamed Laaroussi a enrichi la scène musicale notamment de la Taqtouqa Jabaliya par des morceaux qui resteront témoins de la grandeur de ce style musicale des montagnes du nord du Maroc. Mohamed Laaroussi a, en effet, plus de 560 chansons à son actif. Il avait débuté à l’âge de 12 ans pour faire de sa passion celle de tous les marocains, et pour faire de la Taqtouqa une richesse authentique du royaume.   Le Mag

Sport

Saut à la perche en salle: le Français Lavillenie détrône l’Ukrainien Sergueï Bubka. Le Français Renaud Lavillenie a battu, samedi à Donetsk (Ukraine), le record du monde de saut à la perche en salle, détenu jusqu’alors par l’Ukrainien Sergueï Bubka, avec un saut à 6,16 m. « Il va me falloir du temps pour redescendre. C’est incroyable, c’était un record du monde tellement mythique », s’est réjoui Lavillenie, 27 ans, après avoir battu d’un centimètre la marque de Bubka qui l’a félicité personnellement pour cet exploit historique. Lavillenie, champion olympique, avait amélioré son record par deux fois en janvier, effaçant 6,04 m à Rouen (France) puis 6,08 m à Bydgoszcz (Pologne). Il reste au nouveau recordman de s’attaquer au record en plein air, qui appartient toujours à Bubka. L’Ukrainien, sextuple champion du monde ukrainien, a sauté 6,14 mètres le 31 juillet 1994 à Sestrières, en Italie.  MAP

Accord pour la résiliation à l’amiable du contrat liant l’Egyptien Amr Zaky au Raja. Le contrat liant le Raja de Casablanca et son attaquant égyptien Amr Zaky, opéré mercredi en Allemagne, devrait être résilié dans les prochains jours, apprend-on vendredi auprès du club. Le vice-champion du monde et le joueur ont convenu de résilier à l’amiable ce contrat d’une saison et demie après que ce dernier, parti en Allemagne pour de simples consultations pour blessure, y ait subi une intervention chirurgicale sans l’aval du staff médical du club. Amr Zaky, qui avait sollicité l’autorisation de l’entraîneur pour consulter son médecin en Allemagne, n’a à aucun moment, informé le club de l’intervention chirurgicale qu’il allait subir », avait déclaré à la MAP jeudi le porte-parole du club Mohamed Naciri, regrettant ‘l’amateurisme » du joueur recruté lors du mercato hivernal. Le Raja avait annoncé qu’il va user de toutes les voies de recours légales pour défendre ses intérêts sans écarter la possibilité de porter l’affaire devant la fédération internationale. Le joueur, absent pour le reste de la saison, devra signer la résiliation de son bail au Caire dans les prochains jours en marge de la signature de l’accord avec le nouveau sponsor des vert et blanc ‘Amer group Holding » pour les trois prochaines saisons avec un montant de 1,5 million de dollars US. L’attaquant égyptien devra, par conséquent, renoncer à l’ensemble de ses dus alors que le Raja prendra en charge les frais de l’intervention chirurgicale estimés entre 22 et 23 millions de centimes, a précisé la même source.  Aujourd’hui

Carcela marque enfin. Mehdi Carcela a mené son équipe Standard de Liège vers une victoire (1-0), loin de ses bases, contre Charleroi pour le compte de la 26e journée du championnat de Belgique. Carcela a inscrit l’unique but de la rencontre à la 75e minute de jeu, ouvrant à l’occasion son compteur buts cette saison. L’international marocain a profité d’un cafouillage en surface de réparation et a intercepté un ballon mal repoussé qu’il n’a eu aucun mal à renvoyer dans les filets. Grâce à cette victoire, les coéquipiers de Carcela consolident leur place de leader avec un total de 63 points.  Mountakhab

Salma Maliki, la reine du full-contact marocain. Née à Mohammedia, Salma Maliki s’initie très jeune aux arts martiaux. Son père l’inscrira dans un club de full-contact à l’âge de 5 ans. Petit à petit, elle forge sa carrière à travers diverses participations à des compétitions locales. « La compétition c’est ce qui me motive le plus. Tester mes capacités en affrontant d’autres adversaires est quelque chose de très excitant. Malheureusement, il n’y a pas assez de filles qui pratiquent ce sport. C’est surtout dû au fait qu’elles n’ont pas eu le soutien de leurs familles. Plusieurs parents ne laissent pas leurs filles voyager par exemple pour participer à des tournois en dehors de la ville natale. Pour ma part, je n’ai pas eu ce problème. J’ai eu la chance d’avoir une famille qui a toujours été là dans les moments importants », nous confie-t-elle. Ses entraîneurs lui promettant un avenir radieux, elle se lancera dans d’autres disciplines telles que le kick-boxing, la boxe thaïlandaise, le full contact et la boxe française. Au bout de quelques années d’entraînement, la pratique de ces disciplines commencera à donner ses fruits. Salma s’adjuge sept titres de championne du Maroc: un en kick-boxing (2009), un en boxe anglaise( 2011), un en full-contact (2011), deux en boxe française(2010,2011) et deux titres en boxe thaïlandaise(2009,2011). Des consécrations nationales qui lui permettront de participer au Championnat du monde des sports de combats (World Combat Games) à Saint Petersburg en 2013, pour la première fois de sa carrière. Même si son aventure en Russie n’a duré que le temps d’un combat, la championne ne retient que le côté positif de cette expérience.  h24info

Une délégation de la FIFA au complexe sportif Moulay Abdellah. Une délégation de la FIFA effectuera ce lundi une visite au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, qui sera entièrement rénové. La FIFA envisage de faire disputer l’édition de la Coupe du monde des clubs 2014 à Rabat et Marrakech. Cette délégation devra également s’entretenir avec la commission d’organisation locale (LOC) pour étudier les différentes pistes susceptibles d’améliorer l’organisation de l’édition 2014. Selon LE MATIN, il semblerait que la FRMF aurait informé la FIFA que Karim Alem ne fait plus partie de la commission d’organisation locale. Pour rappel, un rapport consistant de l’instance mondiale du ballon rond avait fustigé l’organisation de l’édition 2013 du Mondial des clubs, dont le transport, l’organisation de la billetterie et la connexion internet dans la tribune de presse, ont été les principaux axes à améliorer.   Sport-Maroc

El Zhar décisif, El Adoua absent. Dans le cadre de la 24e journée de la Liga BBVA , Levante a retrouvé le chemin des victoires après son succès ce samedi soir à l’extérieur face à Almeria (1-0). Titularisé comme à son habitude, le milieu de terrain marocain, Nabil El Zhar a été l’un des artisans de cette victoire en délivrant la passe décisive de l’unique but de le partie mis au fond des filets par David Barral à la 62e minute de jeu. Le Lion de l’Atlas compte ainsi 3 assists à son actif en championnat. Pour sa part, Issam El Adoua, blessé, n’a pas été retenu pour ce match. Au classement général, les hommes de Joaquín Caparrós montent au 7e rang et totalisent 32 points.   Mountakhab

International

Des groupes islamophobes sévissent sur Facebook. L’islamophobie fait rage. L’aveuglement et la haine prennent une telle ampleur que certains sont allés jusqu’à créer, sur les réseaux sociaux, des comptes appelant même à l’éradication des musulmans et au meurtre. Ainsi en est-il du groupe islamophobe qui sévit sur Facebook, un groupe dénommé « Contre l’islamisation de l’Europe ». Si d’autres pages islamophobes ont avant cela été signalées sur le réseau social sans que les administrateurs n’agissent pour autant, celui-ci bat tous les records de violence. Ce groupe, qui rassemble plus de 10.000 membres souvent pour le moins déchaînés et hargneux, encourage carrément au meurtre des musulmans. Ainsi, pour exemple, un article portant sur la Centrafrique et intitulé « Les musulmans découpés à la machette à Bangui », a généré, en décembre 2013, un véritable déluge de réactions inimaginables et inadmissibles qui n’ont fait l’objet d’aucune censure et appellent jusqu’à l’extermination des enfants. Une dénommée Erima, entre autres, postait ainsi, réagissant à l’article, ce message insoutenable, que nous reproduisons tel quel, la laissant à ses fautes d’orthographe : « Si tu découpes pas les goss, ils deviendront quoi, plus tard, à ton avis ? Ils suivront les traces de leurs aînés avec pour seul but, la vengeance. Du coup ils seront pire qu’eux. Alors désolée mais ils ont bien fait. Vaut mieux éradiquer le problème jusqu’à la source. Et ces goss sont lobotomisés dès la naissance par cette religion. T’as qu’à voir quand des milit me racontent qu’n afga ils se sont retrouvés pointé par le flingue d’un gos, pas plus vieux que 10 piges peutetre… Bah résultat boum le goss. La taille veut rien dire c’est parfois les pires… « . Et un autre membre de ce glorieux compte Facebook d’enchaîner : « De temps en temps une bonne nouvelle ». Leurs cibles : les musulmans, les juifs, les noirs, les arabes… On tire à l’aveugle sur tous ceux qui sont différents, comme si eux incarnaient l’être suprême, absolu, qui n’est étranger qu’à la différence dont on ne peut l’étiqueter. Les propos sont violents et terrifiants.  Le 360

USA: les banques autorisées à travailler avec les commerces de cannabis. Aux Etats-Unis, les banques qui veulent faire des affaires avec des vendeurs de marijuana autorisés pourront le faire au terme de nouvelles règles publiées vendredi, a annoncé l’administration américaine. Le bureau du FinCen, le gendarme du Trésor américain chargés des affaires financières, a émis un guide à l’intention des banques sur la façon de fournir légalement des services financiers aux vendeurs de marijuana légalement autorisés. La frontière est ténue puisque les autorités fédérales continuent de considérer le cannabis comme une drogue illégale alors qu’une vingtaine d’Etats et Washington l’ont autorisé à des fins médicales. Deux autres Etats sont allés plus loin: le Colorado (ouest) et l’Etat de Washington (nord-ouest) ont légalisé la possession de petites quantités. “Nous disons très clairement qu’il est possible de fournir des services financiers à des entreprises légalement autorisées dans le secteur de la marijuana et être en même temps en accord avec nos lois sur le blanchiment d’argent”, a indiqué un haut responsable du FinCen qui a travaillé en coopération avec le ministère de la Justice pour définir ces garde-fous. Les banques devront à la fois vérifier les permis légaux de leurs nouveaux clients et fournir aux autorités des rapports sur leurs activités. Plusieurs niveaux de rapports sont prévus: les rapports “simples” avec noms, adresses et types de transactions et les rapports “prioritaires” plus détaillés lorsque la banque a des soupçons. Ces “voyants rouges” sont listés comme étant, par exemple, le fait qu’un distributeur de cannabis fait plus d’argent qu’un autre ou s’il dépose plus de liquide qu’attendu.  lnt

Nouveau coups de théâtre politique en Italie, Letta démissionne. Après seulement dix mois à la tête de l’Italie, Enrico Letta a officiellement démissionné vendredi pour céder la place très probablement à son rival Matteo Renzi, dans un de ces coups de théâtre dont la politique italienne a le secret. M. Letta est « monté » au Quirinal, la colline où se trouve la présidence de la République vers 12H00 GMT et, une heure plus tard, un communiqué soulignait que « le président de la République ne peut que prendre acte de la position exprimée par le président du Conseil », qui a remis « la démission irrévocable du gouvernement qu’il dirige ». « Merci à tous ceux qui m’ont aidé, chaque jour comme si c’était le dernier », avait tweeté le Premier ministre juste avant d’entrer. Ce chrétien démocrate de gauche n’aura passé que 293 jours à la tête d’une coalition inédite gauche-droite mise en place après les législatives faute d’une majorité parlementaire claire. Paradoxalement, M. Letta s’en va sur une bonne nouvelle pour l’économie: la tant attendue sortie de la récession après deux ans de chute ininterrompue du PIB, avec une petite croissance de 0,1% au dernier trimestre. Même s’il n’a pas fait formellement acte de candidature, son successeur probable est le fringant maire de Florence Matteo Renzi, le chef de sa formation de centre gauche, le Parti démocrate, qui a obtenu un vote écrasant jeudi soir sur une motion demandant d' »ouvrir une phase nouvelle avec un exécutif nouveau ». M. Renzi qui présidait vendredi, à l’occasion de la Saint-Valentin, une cérémonie au siège de la mairie de Florence pour fêter des couples ayant atteint les 50 ans de mariage, leur a demandé de lui souhaiter bonne chance. « On en a toujours besoin surtout en ce moment », a-t-il dit. A 39 ans, il pourrait devenir le plus jeune chef de gouvernement en Europe  Menara

Afrique du Sud : plus de 200 mineurs pris au piège dans une mine d’or illégale. Plus de 200 mineurs seraient pris au piège depuis samedi soir dans une mine d’or illégale à l’est de Johannesburg, ont déclaré, dimanche 16 février, des services de secours. « Nous sommes entrés en communication avec une trentaine de mineurs coincés. Ils nous dit qu’il y en avait 200 autres en dessous d’eux », a déclaré le porte-parole de l’organisation privée de secours d’urgence ER24, Werner Vermaak. Onze premiers mineurs ont été sortis pas les équipes de secours, « la plupart ne présentent pas de blessures apparentes, mais ils font l’objet d’un examen médical », selon un membre de l’organisation de secours ER24. Les mineurs, dont le nombre total n’a toujours pas été confirmé, étaient descendus samedi dans la mine exploitée illégalement, creusée derrière un stade de cricket, dans le quartier de Benoni. Ils n’ont pas pu ressortir en raison de la chute d’un bloc de rocher qui a bloqué l’issue du puits. Des équipements d’excavation ont été apportés, mais « l’accès [aux mineurs] est actuellement très difficile », a expliqué Roggers Mamaila, porte-parole des services de secours de la municipalité d’Ekurhuleni, dont fait partie Benoni. L’alerte a été donnée par des policiers en patrouille, informés par un passant qui avait entendu des cris en provenance du sous-sol. Les accidents de mines, exploitées légalement ou non, sont relativement fréquents en Afrique du Sud, un pays riche en minerais.  Le Monde

Madrid se lasse de sa justice universelle. Cela ressemble à une course olympique. Dans un premier couloir, les juges espagnols, pressés d’asseoir les grands tortionnaires du monde sur le banc des accusés. Lundi dernier, l’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale, a lancé un mandat d’arrêt international contre cinq dignitaires chinois, dont l’ex-président Jiang Zemin et l’ex-premier ministre Li Peng, pour génocide, torture et crimes contre l’humanité au Tibet. En face, les députés du Parti populaire (PP, droite), la formation de Mariano Rajoy, impatients de réformer la juridiction universelle. Ce principe juridique, utilisé notamment par le juge Baltasar Garzón contre Augusto Pinochet, permet à un tribunal national de juger les crimes les plus graves, même s’ils n’ont pas été commis sur son territoire. Un principe, a déclaré le porte-parole parlementaire du PP, qui «ne fait que provoquer des conflits». Mardi dernier, le PP a solitairement approuvé la prise en considération de la réforme. Il s’agit de la toute première proposition de loi des députés du PP depuis le retour aux affaires de la droite, en novembre 2011. L’initiative parlementaire permet d’éviter certaines consultations exigées lorsque l’exécutif est à l’origine des textes législatifs. Des ONG, une partie des magistrats et l’ensemble de l’opposition dénoncent la fin programmée de la juridiction universelle. Quinze dossiers ouverts par l’Audience nationale sont menacés d’être archivés. Des affaires qui mettent en cause les ressortissants de pays aussi divers que le Guatemala, le Maroc, le Rwanda, Israël, les États-Unis ou la Chine.   Le Figaro

Nouvelles technologies

Les athlètes des J.O. utilisent Tinder pour se draguer. Après avoir reçu chacun 2 préservatifs, les athlètes des J.O de Sotchi peuvent maintenant passer à l’action. Dans un vase clos pendant 15 jours, ils sont forcement amenés à apprendre à se connaitre. Et quel meilleur outil que l’application Tinder pour découvrir le petit monde qui les entoure ? Si vous ne connaissez pas Tinder, il s’agit d’une application pour smartphone lancée fin 2012 par un jeune Américain. Tinder fonctionne par géolocalisation et aspire les informations de base (âge, ville, goûts,…) depuis le compte Facebook de l’utilisateur lors de son inscription. L’abonné doit ensuite choisir un rayon (en kilomètres) autour duquel il souhaite chercher une rencontre et les profils s’offrent alors à lui. D’un simple clic, on peut « liker » ou rejeter une personne. Si l’attraction est réciproque, alors il devient possible de communiquer via une fenêtre de chat. C’est la belle Jamie Anderson, spécialiste de slopestyle, qui balance les techniques de drague des sportifs. »Le village olympique avec Tinder, c’est le niveau supérieur! », confie-t-elle à Us Weekly. « Dans le village, il n’y a que des athlètes, et c’est trop drôle. Il y a tellement de mecs mignons. » Au bout du compte, la snowboardeuse a décidé de désinstaller l’application. « Il y a eu un moment où j’ai dû me dire : ok, c’est beaucoup trop distrayant. J’ai supprimé mon compte pour me concentrer sur les Jeux olympiques. » Choix payant puisqu’elle a décroché l’or sur l’épreuve de slopestyle. La Néo-Zélandaise Rebecca Tor a même déclaré vouloir trouver l’amour grâce à Tinder durant ces Jeux Olympiques. Sur son Twitter, elle a indiqué, avec humour, être déçue que l’équipe de bobsleigh jamaïcaine n’utilisait pas l’application. Ce qui lui a permis de les rencontrer quelques jours plus tard…  Dhnet

Le groupe Rakuten rachète Viber. Rakuten, le géant japonais du commerce en ligne, a annoncé, vendredi 14 février, un investissement de 900 millions de dollars (661 millions d’euros) pour acquérir la société Viber Media, conceptrice d’applications de téléphonie et messagerie en ligne. Le groupe nippon, qui a simultanément fait état d’un doublement de son bénéfice net en 2013 à 43 milliards de yens (320 millions d’euros), veutélargir encore sa palette d’activités qui vont déjà de la galerie marchande aux finances en passant par les livres électroniques ou les réservations de voyages. Viber Media est une entreprise installée à Chypre qui a développé une application du même nom grâce à laquelle il est possible de téléphoner, d’écrire et de partager des images en ligne par la transmission sous protocole Internet (IP). Il s’agit d’un concurrent de Skype. Les appels et autres échanges entre abonnés Viber sont aussi gratuits. L’entreprise, que Rakuten va acheter à 100 % et dont le capital va êtreaugmenté, revendique quelque 280 millions de clients dans le monde. La firme Viber Media est actuellement détenue par trois gros actionnaires à hauteur de 79 %, le reste appartenant à huit autres actionnaires plus petits, dont des salariés de la société. Rakuten est quant à lui un groupe qui grossit rapidement par le biais d’acquisitions diverses dans le monde, dont des galeries marchandes, comme PriceMinister en France, ainsi que des prestataires de servicescomme le canadien Kobo, fabricant de liseuses et gérant de librairies virtuelles. En 2012, Rakuten avait investi 100 millions de dollars dans Pinterest.  Le Monde

Apple TV : une nouvelle version revue et corrigée dévoilée en avril. C’est l’agence Bloomberg qui l’annonce : Apple dévoilera au mois d’avril une nouvelle version, radicalement améliorée, de sa petite box à connecter à sa télé. On rappelle qu’il s’agit d’un des rares produits lancés ces dernières années par la Pomme à avoir connu un succès mitigé… Il faut dire que ses fonctions limitées et son interface vieillotte ne jouent pas en sa faveur ! Mais la firme de Cupertino ne semble pas vouloir abandonner ce que Steve Jobs appelait son « hobby ». Le nouvel engin, qui devrait être disponible à Noël prochain, disposerait d’un processeur plus puissant et surtout d’une interface revue et corrigée pour faciliter la navigation entre les différents contenus qu’elle proposera de consommer. Et justement, il devrait y avoir bien plus de choses à regarder, avec ce boitier. Apple serait en train de négocier avec Time Warner Cable –qui pourrait bientôt être racheté par ComCast- avec un objectif précis : amener les contenus du câblo-opérateur aux Etats-Unis sur son appareil, notamment les centaines de chaines de télé en direct dont profitent déjà les abonnés de Time Warner Cable. Les deux entreprises seraient en discussion depuis six mois à ce sujet. Bloomberg rappelle enfin qu’Apple a déjà tenté d’approcher d’autres acteurs du câble outre-Atlantique -Comcast et DirecTV- pour qu’ils proposent leurs contenus sur Apple TV. Sans aboutir : Cupertino souhaitait que les clients des deux géants troquent leurs identifiants pour un Apple ID. Ce que Comcast et DirecTV auraient refusé, préférant ne pas livrer leurs précieuses informations abonnés à Tim Cook et sa bande. Time Warner Cable agira t-il différemment ? Réponse, a priori, dans deux mois.  01Net

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires